Da dou ron ron (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Da dou ron ron

Single de Johnny Hallyday
extrait de l'album Da dou ron ron
Face B Comme une ombre sur moi
Sortie
Enregistré Studio DMS Paris
Durée 2:18
Genre Pop, rock
Format 45 tours promo,
Super 45 tours,
33 tours 25 cm
Auteur Georges Aber
Compositeur Ellie Greenwich
Jeff Barry (en)
Phil Spector
Producteur Lee Hallyday
Label Philips

Singles de Johnny Hallyday

Da dou ron ron est l'adaptation française du titre Da Doo Ron Ron par The Crystals. Écrite par Georges Aber, Da dou ron ron a pour principaux interprètes, Johnny Hallyday et Frank Alamo ; elle sort en 1963.

Histoire[modifier | modifier le code]

Da dou ron ron est une chanson emblématique de la vague yéyé. Elle se distingue par des paroles dramatiques qu'oppose un rythme entrainant, la tristesse du propos étant allégé par cette onomatopée qui revient en leitmotiv :

« ... Quand l'amour revient on dit c'est pour toujours / Da dou ron ron ron, da dou ron ron / Peut-être bien que ce sera vrai un jour / Da dou ron ron ron, da dou ron ron / Oui, peut-être demain / Oui, adieu mes chagrins / Oui j'aimerai sans fin / Da dou ron ron, da dou ron ron... »

(paroles Georges Aber)

Initialement, Georges Aber destine l'adaptation de Da Doo Ron Ron à Frank Alamo, mais devant l'insistance de ce dernier, il cède le titre à Johnny Hallyday. Da dou ron ron est un grand succès pour Johnny et la version de Frank Alamo - enregistrée la même année - souffrit de cette rivalité[1].

Frank Alamo eut « sa revanche » avec la chanson Le chef de la bande que Georges Aber destinait à Hallyday et qui finalement lui fut attribuée[2].

Comme la plupart des titres enregistrés durant les premières années de sa carrière (1960-1964), Johnny Hallyday, après que le titre ait été l'un des moments fort de son Olympia en 1964, n'inscrit plus que très rarement, Da dou ron ron à son répertoire. Il faut attendre 1974, pour que le titre soit à nouveau inscrit à son tour de chant. deux ans plus tard, Da dou ron ron est la chanson qui ouvre son spectacle Johnny Hallyday story. Depuis Da dou ron ron n'est apparu qu'inclus dans des medleys.

Réception[modifier | modifier le code]

La chanson atteint la 5e place des ventes en France[3]. Elle se classe également en Espagne et en Allemagne.

Classements hebdomadaires[modifier | modifier le code]

Classement (1963) Meilleure position[4]
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 29
Drapeau de l'Espagne Espagne 8
Drapeau de la France France 5

Discographie[modifier | modifier le code]

Pour Johnny Hallyday :

45 tours promo Philips 373169 : Da dou ron ron, Comme une ombre sur moi

super 45 tours Philips 432933 : Da dou ron ron, Comme une ombre sur moi, Douces filles de seize ans, Je ne danserai plus jamais

Discographie live :

La chanson est présente également incluse dans un medley, sur les enregistrements publics suivants :

Pour Frank Alamo :

super 45 tours Barclay 70 549 : Da dou ron ron, File, file, file, Pas de larmes, Il y avait toi

33 tours 25 cm Barclay 80 200 S

Reprise et parodie[modifier | modifier le code]

En 1974, Sylvie Vartan enregistre Da dou ron ron (voir les albums Shang shang a lang et Sylvie Vartan (double album 1974).

Thierry Le Luron, en 1978, imitant Johnny Hallyday (sur un texte de Bernard Mabille), parodie la chanson, qui devient : Le Luron-ron.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

En 2015, la chanson apparait dans le film américain The Walk : Rêver plus haut.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Daniel Lesueur, L'argus Johnny Hallyday discographie mondiale et cotations, 2003, Éditions Alternatives, p. 60, 61.
  2. Daniel Lesueur, L'argus Johnny Hallyday discographie mondiale et cotations, 2003, Éditions Alternatives, p. 61.
  3. Classements de Johnny Hallyday
  4. Classements de Johnny Hallyday