David Bautista

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bautista (homonymie).
David Bautista
Dave Batista - Guardians of the Galaxy premiere - July 2014 (cropped).jpg

Batista lors de la première des Gardiens de la Galaxie en juillet 2014.

Données générales
Nom de naissance
David Michael Bautista, Jr.
Nom(s) de ring
The Leviathan
Deacon Batista[1],[2]
Dave Batista
Batista
Nationalités
Naissance
Taille
entre 6 4 (1,93 m)[5] et 6 6 (1,98 m)[3],[4]
Poids
entre 265 lb (120 kg)[5] et 290 lb (132 kg)[3],[4]
Catcheur retraité
Fédération(s)
Entraîneur(s)
Afa Anoaʻi[8]
Marrese Crump
Carrière pro.

David Michael Bautista, Jr. (né le à Washington D.C), plus connu sous le nom de Batista, est un acteur, ancien pratiquant de combat libre et catcheur américain.

Principalement connu pour son travail à la World Wrestling Entertainment (WWE), il a commencé sa carrière de catcheur à la WWE en 2002 sous le nom de Deacon Batista. Après avoir été pendant un temps le manager de Reverend D-Von avant de devenir membre de l'Evolution avec Triple H, Ric Flair et Randy Orton. Il remporte son premier titre mondial lors de WrestleMania 21, le , en battant Triple H pour le championnat du monde poids-lourds. Il gagnera 4 fois ce titre (et aura le règne le plus long avec 282 jours) et 2 fois le championnat de la WWE. Il remporte aussi le Royal Rumble 2005 et le Royal Rumble 2014. Il quitte une première fois la fédération le , lorsque, blessé après son match face à John Cena à Over the Limit, refuse de se battre contre Randy Orton dans un match de qualification pour Fatal 4-Way et, à la suite du refus du général manager Bret Hart de l'inclure dans le match.

Il fait son retour à la WWE le et remporte le Royal Rumble pour avoir une place dans le main event de WrestleMania XXX. Il quitte de nouveau la fédération le .

Au cinéma, il a joué les rôles de Drax le Destructeur dans Les Gardiens de la Galaxie et Les Gardiens de la Galaxie 2 et de Mr. Hinx dans 007 Spectre.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Son père se nomme David Michael Bautista, il est originaire des Philippines. Sa mère est d'origine grecque[9]. Dès l'âge de 9 ans, Batista a assisté à la mort de trois personnes, assassinées devant ses yeux. Plus tard, il devient garde dans un club et se retrouve face à la justice pour avoir blessé deux hommes dont l'un a été retrouvé sur la route. Après un procès, il a été condamné à une probation d'années. Il se met au bodybuilding en pensant que cela peut être une porte de sortie pour lui[10]. Dans les années 1990, il s'est marié avec une certaine Glenda, dont il eut 2 filles nommées Keilani (né en 1990) et Athena (né en 1992) avant le divorce de ses parents. Il se marie une seconde fois avec Angie le 13 octobre 1998, mais ils divorcent en 2006. Avant ses 40 ans, il devient grand-père de deux enfants de sa première fille Keilani : Jacob et Aiden[11]. Le 16 octobre 2007, il écrit une autobiographie, Batista Unleashed, un livre que la WWE a fait publier[12]. Il a plusieurs tatouages sur le corps dont un dragon chinois dans le dos. Il en a aussi un en hommage à sa femme Angie avec son nom écrit en lettre Kanji rouge, un soleil miniature entoure son nombril et un plus récent où les drapeaux des Philippines et de la Grèce s’entremêlent. Batista est asthmatique[13]. Il fut l'un des présentateurs de la soirée des MTV Music Awards Europe 2009[14]. Le 7 novembre 2013, il est vu aux côtés du boxeur Nonito Donaire qui devait affronter Mikey García au Corpus Christi au Texas[15].

Carrière dans le catch[modifier | modifier le code]

World Wrestling Federation / Entertainement (2000-2010)[modifier | modifier le code]

Ohio Valley Wrestling (2000-2002)[modifier | modifier le code]

Après avoir signé à la WWF, Bautista est envoyé à la Ohio Valley Wrestling (OVW), le club-école de la WWF. Il y fait ses débuts en 2000 sous le nom de The Leviathan où il s'allie avec Synn[8]. En tant que membre des Disciples of Synn, il est invaincu jusqu'à Christmas Chaos où il est battu par Kane, avec l'aide de Stone Cold Steve Austin. Il remporte aussi le OVW Heavyweight Championship face à Doug Basham avant de perdre la ceinture contre The Prototype. Il quitte la OVW quelques mois plus tard pour aller dans les émissions principales de la WWF[16].

Deacon Batista (2002-2003)[modifier | modifier le code]

Batista fait ses débuts le dans la division SmackDown sous le nom de Deacon Batista, un heel qui vient prêter main-forte à Reverend D-Von[17]. Il fait ses débuts sur le ring dans un match par équipe avec D-Von comme partenaire pour affronter Randy Orton et Faarooq. Deacon s'impose et fait le compte de 3 sur Randy Orton avec un Spinebuster pour sa première victoire officielle à la WWF. Randy Orton essaie de battre Deacon et D-Von avec différents partenaires, sans parvenir à les battre. Deacon subit sa première défaite face à Rikishi, après que D-Von l'ait accidentellement frappé, ce qui donne un avantage à Rikishi, qui porte le décompte de 3 sur Deacon pour gagner. Ce duo se sépare très vite après des disputes, une courte rivalité éclate alors entre les deux, durant laquelle Deacon bat D-Von[18]. Ensuite, Deacon est transféré à Raw, et change son nom pour celui de Dave Batista, ou plus simplement Batista. Ric Flair le prend sous son aile[19]. Une rivalité éclate entre Batista et Kane. Batista fait ses débuts en pay-per-view lors d'Armageddon 2002, où il bat Kane[20].

Evolution (2003-2005)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Evolution.

Au début de 2003, Batista se joint à Triple H, Ric Flair, et Randy Orton, pour former un clan appelé l'Evolution[21]. Malheureusement, à peine son association débutée, il se blesse lors d’un combat en house show contre Brock Lesnar et s'écarte des rings pour plusieurs mois. Pendant son entraînement, Batista a déchiré son triceps brachial, prolongent sa blessure[22]. Il effectue son retour le à Raw en intervenant dans le match entre Goldberg (qui était en rivalité avec Triple H) et Shawn Michaels, en blessant Goldberg à la cheville. Batista a été récompensé de 100 000 $ par Triple H[23]. Lors de l'édition du 10 novembre, Batista affronte Goldberg, dans un match remporté par ce dernier par par disqualification à la suite d'une intervention de Triple H[24].

Lors d'Armageddon, Batista participe à deux matchs : un en solo face à Shawn Michaels, qu'il perd[25], et un autre en équipe avec Ric Flair, dans un Tag Team Turmoil, qu'ils remportent, et remportent ainsi les championnats du monde par équipe[26]. C'est le premier titre de Batista à la WWE. L'Evolution devient alors le clan dominant de Raw, en détenant tous les titres masculins de la division : le championnat du monde poids-lourd détenu par Triple H, le championnat Intercontinental détenu par Randy Orton et les championnats du monde par équipe détenus par Batista et Ric Flair[27]. Ils détiendront tous les titres jusqu'au , lorsque Rob Van Dam et Booker T remportent les titres[28]. Il leur reprendront les titres peu de temps après, au mois de mars[29],[30].

En été 2004, après que Randy Orton eut remporté le titre mondial à SummerSlam face à Chris Benoit, Triple H l'exclu du clan grâce à l'aide de Batista et Ric Flair, affirmant que le titre détenu par Orton lui appartient. Aux Survivor Series de 2004, Triple H, Batista, Snitsky et Edge sont battus par Maven, Chris Benoit, Chris Jericho et Randy Orton dans un match par équipes à 4 contre 4 à élimination où les vainqueurs prendront le contrôle de Raw le mois suivant chacun leur tour[31]. Durant les semaines suivant Survivor Series, la relation entre Batista et Triple H commence à se détériorer. Après une défaite face à Chris Jericho, Triple H insulte verbalement Batista[32]. Ce dernier laisse entendre qu'il va quitter le clan, mais déclare un peu après qu'il en fait toujours partie et qu'il s'est joué de tout le monde. Il commence cependant à agir davantage comme un face durant les semaines qui suivent. Il montre cependant toujours sa loyauté envers Triple H et le clan, en l'assistant pendant ses matchs. Batista commence à avoir du dégoût pour le clan lorsque Triple H et Ric Flair se vantaient de la manière dont ils avaient intimidé ou battu Danny Hodge, Jim Ross, et Stacy Keibler.

En début d'année 2005, Triple H réalise que Batista pourrait représenter un danger pour son championnat du monde poids-lourds. Il lui suggère alors de ne pas participer au Royal Rumble match lors du Royal Rumble, mais plutôt de se concentrer sur la défense du titre de Triple H, face à Randy Orton. Batista participe cependant au Royal Rumble match en entrant en 28e position. Il parvient à le remporter, et obtient alors un match de championnat pour le titre mondial de son choix dans le main event de WrestleMania 21[33]. Triple H, craignant de perdre le titre face à Batista, tente de le persuader d'affronter le champion de la WWE John "Bradshaw" Layfield. Initialement partant pour affronter le champion de la WWE, Batista prend alors conscience que le clan complote dans son dos. Il leur fait alors croire qu'il accepte le match face à JBL et qu'il a signé un contrat pour SmackDown. Cependant, lors de la signature du contrat, il se retourne contre son clan, en attaquant Triple H et Ric Flair, et annonce qu'il reste à Raw, et qu'il affrontera Triple H à WrestleMania 21. De ce fait, Batista quitte le clan et devient face[34].

World Heavyweight Champion (2005-2007)[modifier | modifier le code]

Durant le main event de WrestleMania 21, Batista parvient à battre Triple H et remporte alors son premier World Heavyweight Championship[35]. WrestleMania 21 a été vendu à plus d'un million d'exemplaires à travers le monde entier, devenant le plus nombre de ventes pour un événement hors boxe. Le match de Batista avec Triple H a été décrit par le journaliste sportif Dave Meltzer comme étant « le plus haut sommet d'une des plus grandes storyline de la WWE depuis des années ».

La rivalité avec Triple H continue et ils s'affrontent de nouveau à l'édition 2005 de Backlash où il conserve le titre[36]. Le 23 mai, il bat Edge et conserve le titre. Peu après, Batista bat à nouveau Triple H mais cette fois dans un Hell in a Cell lors de Vengeance. Il conserve le titre malgré les tentatives de Triple H.

Le 30 juin, Batista est transféré à SmackDown. Une rivalité entre lui et JBL débute. Il perd contre JBL par disqualification à The Great American Bash (2005) donc conserve le titre. Il conserve son titre une deuxième fois en battant JBL à SummerSlam (2005) dans un No Hold Barred match. La rivalité se termine à SmackDown où Batista bat JBL pour conserver son titre dans un match Bull Rope match[37].

Batista, avec son premier championnat du monde poids-lourds, qu'il a remporté à WrestleMania 21.

Vient ensuite le prochain challenger au titre Eddie Guerrero. Batista et Eddie vont devenir de très bons amis. Ils vont faire plusieurs match par équipes face à Randy Orton, MNM, Mr. Kennedy, etc. Les deux hommes s'affrontent à No Mercy (2005) dans un combat remporté par Batista[38].

Au lieu d'arrêter pour soigner sa blessure, Batista mène la Team SmackDown à la victoire contre la Team Raw lors des Survivor Series (2005) mais il ne sera pas le survivant de l'équipe car il se fait éliminer par un Double Chokeslam de Kane accompagné de Big Show[39]. Lors de SmackDown du 2 décembre, il vient au secours de Rey Mysterio lorsque Big Show et Kane, devenus champions du monde par équipe, s’attaquent à lui. Le 16 décembre, Rey Mysterio et Batista participent à un combat pour les championnats par équipe de la WWE face à MNM (Joey Mercury et Johnny Nitro)[40]. Les deux battent MNM et deviennent les nouveaux champions par équipe de la WWE dans un combat dédié à Eddie Guerrero. À Armageddon (2005), Batista et Rey Mysterio perdent contre Big Show et Kane. Le 30 décembre, les MNM battent Batista et Rey Mysterio pour reprendre les titres par équipe grâce à l’intervention de Mark Henry[41]. C’est un coup monté par Melina qui, plus tôt dans la soirée avait accusé Batista de harcèlement sexuel. La semaine suivante, lui et Rey Mysterio affrontent à nouveau MNM mais cette fois dans un match en cage pour éviter les interventions mais ils perdent à la suite de l’interférence de Mark Henry[42].

Le 9 janvier, WWE.com annonce que Batista est maintenant blessé à un triceps à la suite d'un combat avec Mark Henry tenu le 8 janvier dans un House show. Le jour suivant, WWE.com annonce que, à la suite de cette blessure, Batista a été contraint lors des enregistrements de SmackDown du 10 janvier de remettre le titre au manager général de SmackDown et ainsi rendre le titre vacant. Batista a subi une opération au triceps le 12 janvier 2006 que l’on qualifie de succès[41].

Il fait son retour le 7 juillet 2006 à SmackDown en entrant immédiatement en rivalité avec l'homme qui l'a blessé, Mark Henry. Cette rivalité mènera à un match entre les deux au Great American Bash (2006). La stipulation étant que le gagnant devient aspirant numéro un au titre poids-lourd et va affronter le champion lors de SummerSlam (2006). Malheureusement, Mark Henry se blesse lors d'un match de Saturday Night's Main Event XXXIII. Il lance un défi à n'importe quel catcheur et c'est Mr. Kennedy qui le relève et se fait battre[43]. Il perd encore une nouvelle fois la semaine suivante à SmackDown par décompte à l'extérieur. Il a le droit à son 3e rematch contre Mr. Kennedy, et cette fois il l'emporte par décompte de trois, et devient alors l'aspirant numéro 1 au titre de World Heavyweight Championship de King Booker.

Batista en tant que champion du monde poids-lourds en 2005.

À SummerSlam (2006), Batista bat King Booker par disqualification pour le World Heavyweight Championship[44]. À No Mercy (2006) il ne reprend pas la ceinture de King Booker dans un match Fatal Four Way match[45] mais une semaine après à SmackDown, il gagne un match triple menace face à Finlay et Bobby Lashley qui lui donne la possibilité d'avoir un match pour le titre de King Booker. Aux Survivor Series (2006), il détrône King Booker pour devenir le nouveau champion du monde poids-lourds[46]. C'est le deuxième titre mondial de Batista. À Armageddon (2006), le 17 décembre 2006, Batista et le champion de la WWE John Cena défont King Booker et Finlay dans un match par équipe[47].

Au Royal Rumble (2007), il conserve sa ceinture contre Mr. Kennedy en délivrant un Batista Bomb.

Il affronte The Undertaker à WrestleMania 23. Les trois mois qui précèdent WrestleMania 23, Batista est en rivalité avec Undertaker, mais ces deux hommes sont obligés de faire équipe pour une rivalité contre John Cena, le champion de la WWE et son rival, Shawn Michaels qui sont aussi obligés de faire équipe. Batista et The Undertaker perdent un match à No Way Out (2007) contre Shawn Michaels et John Cena lorsque Batista se retourne contre son coéquipier. À WrestleMania 23, il perd le titre contre The Undertaker[48]. Cependant, voulant sa revanche pour reprendre le titre, il l'affronte à Backlash (2007) dans un Last Man Standing match, qui va se terminer en match nul[49]. Il affronte encore une fois The Undertaker le 11 mai à SmackDown dans un Steel Cage match, mais il se termine encore en match nul.

Il affronte Edge à Jugdment Day (2007) et à One Night Stand (2007) dans un match en cage sans succès[50],[51]. Sa troisième défaite contre Edge à Vengeance : Night of Champions dans un « match de la dernière chance » force Batista à renoncer à la poursuite du titre. The Great Khali devient le champion du monde en gagnant une bataille royale après une blessure d'Edge qui est obligé d'abandonner son titre. Batista a alors une nouvelle occasion pour reconquérir le titre. Il défie The Great Khali et Kane dans un match triple menace où The Great Khali conserve son titre. À SummerSlam (2007), il bat The Great Khali par disqualification[52]. Finalement, Batista obtient le titre en battant Rey Mysterio et The Great Khali dans un match triple menace à Unforgiven (2007)[53]. Il conserve son titre à No Mercy (2007) contre The Great Khali dans un match Punjabi Prison match, après s'être échappé de la structure[54]. Mais dès le retour de The Undertaker, ce dernier veut le titre détenu par Batista. Les deux hommes se battent à Cyber Sunday (2007) (Stone Cold Steve Austin est désigné par le public comme arbitre spécial) où Batista parviendra à battre The Undertaker une fois pour toutes[55]. Aux Survivor Series (2007), il défend son titre contre The Undertaker dans un Hell in a Cell à la suite d'une intervention de Edge[56].

Edge entre dans la guerre contre Batista et The Undertaker. À Armageddon (2007), Batista défend sa ceinture contre ses deux autres rivaux. Mais il ne parvient pas à conserver le titre et le perd contre Edge qui, pendant le match, a utilisé deux « Faux-Edge » (qui sont en fait Curt Hawkins et Zacky Ryder) pour distraire Undertaker et Batista qui se battaient sur le ring[57]. Undertaker prit l'avantage et allait gagner le match après un Tombstone Piledriver sur Batista, mais Edge arriva et frappa Undertaker par derrière à plusieurs reprises avec une chaise. Le 21 décembre, il affronte Edge, Curt Hawkins et Zack Ryder pour un Handicap match annoncé par Vickie Guerrero. Il finit par battre un des Edgeheads et devenir le nouveau champion du monde, mais Vickie Guerrero ordonne que le match recommence : il gagnera seulement le titre s'il fait le tombé sur Edge, ce qui lui annule sa victoire. Il finira par gagner le match par disqualification après qu'un des Edgeheads ait frappé la jambe de Batista avec une chaise (donc Edge conserve son titre).

Diverses rivalités (2008-2010)[modifier | modifier le code]

Au Royal Rumble (2008), il entre en 8e position et se fait éliminer par Triple H en 29e position. Pendant le match, il est sorti du ring à la suite du Samoan Spike d'Umaga. À No Way Out (2008), il participe au Elimination Chamber match de SmackDown, le match est gagné par Undertaker. Il demande à affronter Umaga à WrestleMania XXIV dans un match « SmackDown vs Raw ». Une rivalité se crée entre Batista et MVP pour le championnat des États-Unis détenu par MVP. Batista perd le 1er match par décompte à l'extérieur le 7 mars[58]. Batista perd une nouvelle fois dans un match No Holds Barred le 14 mars contre MVP pour le championnat des États-Unis, par décompte de 3 après avoir subi un Samoan Spike d'Umaga[59]. À WrestleMania XXIV, il défait Umaga en exécutant un Spinebuster suivi d'un Batista Bomb[60].

Batista durant son entrée à Manchester.

Après WrestleMania, il se dispute avec Shawn Michaels au sujet de Ric Flair. Shawn Michaels avait été choisi par Ric Flair pour l'affronter à WrestleMania. Shawn Michaels remporte le match et était pardonné d'avoir fait cela par tout le monde (Ric Flair compris) sauf Batista. Le 18 avril, à SmackDown, The Undertaker faisait face à Batista, le match se termina en double décompte extérieur. Le 25 avril, Batista a un match pour le titre contre The Undertaker grâce au manager général, Vickie Guerrero, mais il le perd après que Shawn Michaels est intervenu dans le match pour lui faire un Sweet Chin Music, puis The Undertaker porta son Tombstone Piledriver pour le décompte de 3. À Backlash (2008), il perd contre Shawn Michaels après que ce dernier lui a porté son Sweet Chin Music (après avoir simulé une blessure) où l'arbitre était Chris Jericho. Le 9 mai, il bat John Morrison dans un match de qualification pour une bataille royale pour déterminer l'adversaire de Undertaker à Judgment Day (2008) pour la ceinture. Lors de la bataille royale, il élimine Big Show, Kane, Finlay, Matt Hardy et MVP. Le 19 mai à Raw, il gagne un match contre Chris Jericho pour pouvoir affronter Shawn Michaels à One Night Stand (2008) dans un Stretcher match. Il prend sa revanche en battant Shawn Michaels[61].

Il entre en rivalité avec La Familia, composée de la manager général de SmackDown Vickie Guerrero, Edge, Curt Hawkins, Zack Ryder, Chavo Guerrero et Bam Neely. Le 23 juin, il est drafté à Raw à la suite de la victoire de John Cena sur Edge. Il participe le soir même à une bataille royale, mais c'est Edge qui gagne, donnant deux drafts supplémentaires à SmackDown qui ont été Mr. Kennedy et Triple H. Il doit gagner le titre pour le ramener à Raw puisque qu'il n'y a pas de titre mondial à Raw. Cette rivalité se termine à Night of Champions (2008) à la suite de la victoire d'Edge[62]. Le lendemain, il vient attaquer Edge et le mettant ainsi KO pour que CM Punk gagne la ceinture. Lors de The Great American Bash (2008), Batista affronte le champion en titre CM Punk pour le championnat du monde poids-lourds après avoir gagné un match Fatal Four Way match face à John Cena, Kane et JBL le 7 juillet à Raw. Mais lors du match de The Great American Bash, l'arbitre déclare une double disqualification après que Kane est venu attaquer les deux combattants. Le lendemain, il a un match revanche pour le titre mondial contre CM Punk, mais le match se termine en No-Contest après une intervention de JBL.

Le 28 juillet, le nouveau manager général de Raw, Mike Adamle, annonce que Batista va affronter John Cena à SummerSlam (2008). Malgré leur rivalité, ils sont devenus les champions du monde par équipe, le 4 août en battant Ted DiBiase et Cody Rhodes. Le 11 août, John Cena et Batista perdent le titre au profit de Ted DiBiase et Cody Rhodes. Lors de SummerSlam, il bat John Cena. À Unforgiven (2008) il combat dans un Scramble match avec Kane, JBL, Rey Mysterio et Chris Jericho, et perd son occasion de remporter le championnat du monde poids-lourds au profit de ce dernier. À No Mercy (2008), il bat JBL pour devenir le challenger no 1 pour le championnat du monde poids-lourds, mais lors du Raw du 6 octobre, il ré-affronte et bat JBL pour redevenir le challenger no 1, match durant lequel Chris Jericho était l'arbitre spécial. Après le match, Mike Adamle annonce qu'à Cyber Sunday (2008), Batista défiera Chris Jericho pour le championnat du monde poids-lourds, avec comme arbitre spécial, le choix entre Shawn Michaels, Randy Orton ou Stone Cold Steve Austin. Lors de Cyber Sunday, il remporte le championnat du monde poids-lourds face à Chris Jericho, Stone Cold Steve Austin était l'arbitre spécial[63]. Lors du Raw du 3 novembre 2008, il perd le titre face à Chris Jericho dans un match en cage.

Aux Survivor Series (2008), il perd en tant que chef de son équipe qui était composée de Kofi Kingston, CM Punk, Matt Hardy et R-Truth contre l'équipe de Randy Orton composée de Randy Orton, Shelton Benjamin, Cody Rhodes, William Regal et Mark Henry[64]. À Armageddon (2008) il bat Randy Orton. Pendant le match, Manu et Cody Rhodes sont intervenus en faveur de Randy Orton[65].

Il déclare forfait contre Randy Orton lors du Raw du 22 décembre 2008, match qui devait déterminer le participant au match Fatal Four Way pour déterminer le challenger no 1 au championnat du monde poids-lourds de John Cena. Sa blessure aux muscles ischio-jambier a été contractée lors de Summerslam dans le match l'opposant à John Cena. Son opération du 26 décembre 2008 s'est déroulée avec succès.

Batista face à Randy Orton en 2008.

Batista fait son retour le 6 avril 2009 pour sauver Triple H, attaqué par Randy Orton, Ted DiBiase et Cody Rhodes. Cette rivalité va les mener à un match par équipe de trois pour le championnat de la WWE lors de Backlash (2009), où Triple H aux côtés de Batista et Shane McMahon perd son titre contre Orton, aidé par ses alliés de la Legacy Rhodes et DiBiase.

Batista devient challenger pour le titre lors du Raw du 27 avril 2009 en battant le Big Show par décompte à l'extérieur grâce à l'intervention de John Cena étant agressé par ce dernier la veille à Backlash. Après une tentative ratée contre Orton à Judgment Day (2009) (où il gagne par disqualification), il remporte le titre à Extreme Rules (2009) lors d'un Steel Cage match face à Randy Orton[66]. Il devra laisser le titre vacant le 8 juin à cause d'une blessure au biceps (dans le kayfabe, à cause d'une attaque de la Legacy qui le blessa au bras).

Il effectue son retour le 14 septembre 2009 à Raw où il bat Randy Orton dans un No Holds Barred match, juste avant son départ pour SmackDown soit annoncé. Après y avoir battu Chris Jericho lors de son premier match, il reformera son alliance avec Rey Mysterio et tentera avec lui vainement de remporter les championnats Unifiés par équipe lors de Hell in a Cell (2009) contre Jericho et le Big Show[67].

Après avoir tenté de remporter le championnat du monde poids-lourds à Bragging Rights (2009) lors d'un Fatal Four Way match contre Rey Mysterio, CM Punk et The Undertaker (c'est ce dernier qui l'emporta)[68], Batista effectue un heel turn en attaquant Mysterio. Les deux catcheurs débutent une rivalité qui donnera lieu à un match aux Survivor Series (2009) remporté par Batista. Après avoir tenté une nouvelle fois vainement de remporter le titre à TLC: Tables, Ladders and Chairs (2009) contre Undertaker, sa rivalité avec Rey Mysterio reprend puis se conclut lors du SmackDown du 15 janvier 2010 lors d'un Steel Cage match pour déterminer l'aspirant numéro un au titre. Il perd ce match. Il perd par disqualification face à Finlay à Raw le 22 janvier 2010. Après le match il attaque violemment Finlay.

WWE Champion et départ (2010)[modifier | modifier le code]

Après avoir participé au Royal Rumble 2010 où il finit 3e, il remporte lors de Elimination Chamber le WWE Championship[69] (ce sera le dernier titre de sa carrière) en battant John Cena, qui venait juste de remporter le titre lors d'un Elimination Chamber match. De nouveau drafté à Raw à la suite de sa victoire (le titre appartenant à cette division), il entre en rivalité avec John Cena. Il perd le titre à WrestleMania XXVI par abandon. Batista tente sans succès de reprendre le titre de Cena à Extreme Rules (2010), lors d'un Last Man Standing match qu'il perd après avoir eu les chevilles scotchées au turnbuckle, l'empêchant de se relever. Il devient challenger au titre de Cena après avoir battu Randy Orton et Sheamus dans un Triple Threat match grâce à une intervention de Edge. Il affrontera donc John Cena pour le titre à Over the Limit (2010). La semaine suivante, il perd un Beat the Clock Challenge pour décider de la stipulation du match contre Cena à Over the Limit. Cena décida que le match serait un « I Quit » match. Il eut une petite rivalité avec Mark Henry qui se rangeait du côté de Cena. Lors de Raw, il attaqua Henry avant que leur match commence et introduit son nouveau finisher : une prise de soumission, un Abdominal Arm Trap Crossface que l'on nomma le Batista Bite (littéralement « la Morsure de Batista ») qui mit K.O le World Strongest Man. Lors du dernier Raw avant Over the Limit, il attaqua à nouveau Mark Henry avec une poutre et interféra pendant le match entre Sheamus et Cena, infligeant trois Spinebusters sur ce dernier avant de lui appliquer la Morsure. Malgré cette nouvelle arme, il perd le « I Quit » match à Over The Limit[70].

Le lendemain, Batista, blessé après son match face à Cena, refuse de se battre contre Randy Orton dans un match de qualification pour Fatal 4-Way (2010) et, à la suite du refus du général manager Bret Hart de l'inclure dans le match, il est déclaré que par forfait, le vainqueur est Randy Orton qui prend la place de Batista. Ce dernier annonce qu'il quitte la WWE avec les mêmes mots qui l'ont fait perdre la nuit précédente « I Quit! ».

Batista expliquera plus tard les motivations de son départ de la WWE. Il n'aimait plus ce que l'entreprise devenait surtout avec la mise en place de la politique PG Era[71].

Retour à la World Wrestling Entertainment (2014)[modifier | modifier le code]

Vainqueur du Royal Rumble, retour de l'Evolution et second départ (2014)[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Evolution et The Authority.

Fin décembre, il signe un contrat de deux ans avec la WWE et le , la WWE diffuse pendant Raw une vidéo annonce son retour pour le 20 janvier 2014[72],[73]. Avant son retour, Alberto Del Rio l'a fréquemment provoqué que ce soit dans les émissions de la WWE ou sur Twitter déclarant qu'il l'éliminera au Royal Rumble le 6 janvier et deux jours plus tard le mexicain a continué en parlant de manière négative de la brève carrière de son rival en combat libre[74],[75]. Il revient comme prévu le 20 janvier où il attaque Del Rio après sa victoire sur Rey Mysterio[76]. Six jours plus tard au Royal Rumble (2014), il participe au Royal Rumble match où il entre en 28e position et élimine Del Rio, Ryback, Erick Rowan puis Roman Reigns pour remporter le match[77]. La décision de faire gagner Batista a été vivement critiqué par le public qui ce soir là aurait voulu voir Daniel Bryan dans ce match et cela a mis en colère Batista qui a fait un doigt d'honneur au public après la fin de la diffusion du show, de plus sa prestation sur le ring a elle aussi été vivement critiqué car il semblait très fatigué alors qu'il a été sur le ring pendant un peu moins de 10 minutes[78]

Lors de Raw du 10 février, il attaque Alberto Del Rio en lui portant son Batista Bomb à travers la table des commentateurs. Lors de Elimination Chamber (2014), il bat Alberto Del Rio[79]. Le lendemain, il perd contre Alberto Del Rio. Lors du SmackDown du 28 février, il effectue un heel turn en agressant verbalement le public et bat Dolph Ziggler. Lors du Raw du 3 mars, il perd face à Daniel Bryan par disqualification à la suite d'une intervention de Randy Orton[80]. Lors du SmackDown du 7 mars, lui et Kane perdent face à Daniel Bryan et Big Show[81]. Lors du Raw du 10 mars, lui et Randy Orton perdent face à Daniel Bryan et Big Show[82]. Lors de WrestleMania XXX, il perd le match pour le WWE World Heavyweight Championship détenu par Randy Orton au profit de Daniel Bryan[83].

Randy Orton et Batista en 2014.

Le 7 avril, lui et Randy Orton perdent face aux Usos par décompte extérieur et ne remportent pas les WWE Tag Team Championship[84]. Le 14 avril, lui,Randy Orton et Triple H viennent sur le ring avec la musique de l'Evolution et attaquent The Shield[85]. Lors de Extreme Rules (2014), l'Evolution perd face à The Shield[86]. Le 9 mai, il bat Seth Rollins[87]. Le 12 mai, il fait face Roman Reigns mais le match se termine sans vainqueur après que Evolution et The Shield soit intervenu[88].

Lors de Payback (2014), l'Evolution perd face au Shield dans un combat par éliminations[89]. Le 2 juin, il demande à Triple H un match de championnat pour le WWE World Heavyweight Championship ; combat que ce dernier ne lui accorde pas. Il déclare alors quitter la fédération. Ce départ est en réalité une excuse pour qu'il puisse faire la promotion des différents films dans lesquels il joue[90].

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

Batista effectuant le Batista Bomb sur Finlay.
  • Surnoms
    • "The Animal"[4]
    • "The Deacon"
    • "The Leviathan"
    • "Bootista"
    • "Bluetista
    • "The Beast"[94]
    • "Big Dave"[95]
    • "Evolution's Animal"
  • Thèmes musicaux[96]
Musiques d'entrées Compositeurs Périodes Fédération(s)
Voodoo Godsmack 2000-2002 OVW
Eyes of Righteousness Jim Johnston 2002 WWE
Animal Jim Johnston 2002-2005 WWE
Evolve Jim Johnston 2003-2004 WWE
Line in the Sand

(avec Evolution)

Motörhead 2004-2005 ; 2014 WWE
I Walk Alone Saliva 2005-2010 ; 2014 WWE

Palmarès[modifier | modifier le code]

Batista en tant que champion du monde poids-lourds.

Récompenses de magazines[modifier | modifier le code]

PWI 500, les cinq cents meilleurs catcheurs de l'année[107]
Année 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2014
Rang 257 en augmentation28 - 20 en augmentation 1 en diminution 23 en augmentation 13 en diminution 15 en diminution 16 en augmentation 6 16

Carrière dans les arts martiaux mixtes[modifier | modifier le code]

Dave Bautista, après son combat face à Vince Lucero.

Après la fin de son contrat avec la World Wrestling Entertainment, Bautista assiste à l’événement d'arts martiaux mixtes Strikeforce: Los Angeles, le 16 juin 2010[108]. Quelques jours plus tard, il annonce qu'il souhaite pratiquer ce sport[108]. De plus, il fait un bref passage dans au Cesar Gracie Jiu-Jitsu (en), le camp d'entraînement de Cesar Gracie[109].

Il entre en négociation avec la Strikeforce pour un éventuel contrat[110]. Cependant, en avril 2011, le rachat de la Strikeforce par Zuffa, LLC (la maison mère de l'Ultimate Fighting Championship) marque la fin des négociations[111].

Le 9 août 2012, la Classic Entertainment and Sports annonce que Bautista va faire son premier combat dans cette fédération face à Rashid Evans le 6 octobre au cours de CES MMA Real Pain[112]. Fin septembre, Evans va en prison après avoir violé sa probation et c'est Vince Lucero qui va prendre sa place à CES MMA Real Pain[113]. Le 6 octobre, Bautista remporte son premier et unique combat en arts martiaux mixtes face à Lucero par K.O. technique après quatre minutes de combat[114].

Tableau récapitulatif
1 combats 1 victoires 0 défaites
Par KO 1 0
Par soumission 0 0
Sur décision 0 0
Résultat Record Adversaire Méthode Événement Date Round Temps Lieu Notes
Résultats en arts martiaux mixtes de David Bautista[5].
Victoire 1-0 Drapeau des États-Unis Vince Lucero TKO (coup de poing) CES MMA: Real Pain 2012-10-066 octobre 2012 1 4:05 Providence, Rhode Island, États-Unis

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Batista apparaît dans les jeux :

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Plusieurs comédiens doublent l'acteur, néanmoins Serge Biavan et Hervé Caffin l'ont doublé à deux reprises chacun.

Et aussi :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Rev. D-Von & Deacon Batista », Online World of Wrestling (consulté le 1er novembre 2015)
  2. (en) « Batista's WWE Debut », YouTube (consulté le 2 octobre 2015)
  3. a, b et c (en) « Profil de Batista », sur Wrestlingdata.com (consulté le 9 juillet 2017)
  4. a, b, c et d (en) « Batista », sur wwe.com (consulté le 9 juillet 2017)
  5. a, b et c (en) David Bautista sur Sherdog
  6. (en) Eric Shaffer, « THE MAKING OF DEACON BAUTISTA », World Xtreme Wrestling (consulté le 18 janvier 2017)
  7. (en) Chris Roling, « Batista Quits WWE on Monday Night Raw: Latest Updates and Reaction », sur Bleacher Report (consulté le 6 septembre 2017)
  8. a, b, c, d, e et f (en) « Batista's Online World of Wrestling profile », Online World of Wrestling, Black Pants (consulté le 15 juillet 2008)
  9. http://www.premiere.fr/Star/Dave-Batista-2533903
  10. http://www.catch-arena.com/catcheurs/batista-1
  11. http://www.famousbirthdays.com/people/dave-batista.html
  12. « http://prowrestling.about.com/od/reviews/gr/batistabookrevi.htm »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 21 septembre 2017)
  13. http://lemeilleurducatch.kazeo.com/catcheurs/batista,a541392.html
  14. http://www.wwe.com/inside/overtheropes/news/batistabeyonce
  15. http://kocosports.net/2013/11/10/wrestling/dave-batista-acts-as-flagbearer-for-nonito-donaire-during-hbo-boxing-showdown/
  16. (en) John Milner et Kamchen, Richard, « Dave Bautista – Slam! Sports profile », Slam! Sports, Canadian Online Explorer (consulté le 11 septembre 2007)
  17. http://www.profightdb.com/wrestlers/batista-357.html?prom_id=2&sort=rev
  18. http://www.dailymotion.com/video/x936m7_reverend-d-von-deacon-bautista-vs-j_sport
  19. (en) Michael McAvennie, WWE The Yearbook: 2003 Edition, Simon & Schuster, (1re éd. 2003) (ISBN 0-7434-6373-0), p. 334
  20. (en) Michael McAvennie, WWE The Yearbook: 2003 Edition, Simon & Schuster, (1re éd. 2003), 328–330 p. (ISBN 0-7434-6373-0)
  21. (en) Dave Batista et Roberts, Jeremy, Batista Unleashed, Simon & Schuster, (ISBN 978-1-4165-4410-4), p. 138
  22. (en) Dave Batista et Roberts, Jeremy, Batista Unleashed, Simon & Schuster, , 140–142 p. (ISBN 978-1-4165-4410-4)
  23. (en) Dave Batista et Roberts, Jeremy, Batista Unleashed, Simon & Schuster, , 143–144 p. (ISBN 978-1-4165-4410-4)
  24. (en) « The legend lives on... will Stone Cold? » [archive du ], World Wrestling Entertainment (via Web Archive), (consulté le 5 août 2008)
  25. (en) Nick Tylwalk et Plummer, Dale, « WWE Armageddon a flop », Slam! Sports, Canadian Online Explorer, (consulté le 5 août 2008)
  26. http://www.wwe.com/shows/armageddon/2003/results
  27. (en) Dave Batista et Roberts, Jeremy, Batista Unleashed, Simon & Schuster, , 139–140 p. (ISBN 978-1-4165-4410-4)
  28. « http://www.videodesport.com/video-wwe-batista-ric-flair-vs-booker-t-rob-van-dam/ »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 29 janvier 2015)
  29. (en) « Batista and Ric Flair's second World Tag Team Championship reign », World Wrestling Entertainment (consulté le 19 septembre 2007)
  30. (en) Nick Tylwalk, « Raw: Draft day an unpredictable night », Slam! Sports, Canadian Online Explorer, (consulté le 5 août 2008)
  31. http://www.wwe.com/shows/survivorseries/2004/mainevent
  32. (en) Dave Batista et Roberts, Jeremy, Batista Unleashed, Simon & Schuster, (ISBN 978-1-4165-4410-4), p. 156
  33. http://www.wrestlezone.com/news/235325-wwe-royal-rumble-results-january-30-2005
  34. http://www.wwe.com/videos/evolution-turns-on-randy-orton-raw-august-16-2004-26031968
  35. http://www.wwe.com/videos/batista-vs-triple-h-for-the-world-heavyweight-championship-wrestlemania-21-15236116
  36. http://www.wwe.com/shows/backlash/2005
  37. http://prowrestling.about.com/od/wwesmackdownwrestlers/a/batistatimeline.htm
  38. http://www.wwe.com/shows/nomercy/2005
  39. http://www.wrestlezone.com/news/228659-wwe-survivor-series-results-112705
  40. http://www.wwe.fr/videos/2012/03/01/rey-mysterios-championship-matches;jsessionid=80F7A9CCF6C3371D0CE4C56B54C62526?r40_r1_r1:page=3
  41. a et b http://www.wwe.com/videos/batista-rey-mysterio-vs-mnm-wwe-tag-team-championship-match-smackdown-december-1-25058622
  42. https://www.youtube.com/watch?v=2kj6_8QdQKw
  43. http://www.wwe.com/shows/thebash/2006/matches/258159822
  44. http://www.tpww.net/2006/08/wwe-summerslam-results-august-20-2006/
  45. http://www.wwe.com/shows/nomercy/2006.
  46. http://www.wrestlezone.com/news/223455-uwwe-survivor-series-results-november-26-2006u
  47. http://www.dailymotion.com/video/x4lvzm_armageddon-batista-cena-vs-booker-f_sport
  48. http://www.pwmania.com/video-batista-vs-the-undertaker-world-title-match-wrestlemania-23-full-length-ppv-match
  49. http://www.wrestlezone.com/news/219981-uwwe-backlash-ppv-results-april-29-2007u
  50. http://www.wwe.com/shows/judgmentday/2007
  51. http://www.wrestlezone.com/news/219137-uwwe-one-night-stand-ppv-results-june-3-2007u
  52. http://www.wrestling101.com/101/newsitem/4143/
  53. http://www.wwe.com/shows/unforgiven/2007
  54. http://www.wwe.com/shows/nomercy/2007
  55. http://www.wwe.com/shows/cybersunday/2007
  56. http://www.wwe.com/shows/survivorseries/2007
  57. http://www.wwe.com/shows/armageddon/2007
  58. (en) « Résultats SmackDown, 7 mars 2008 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  59. (en) « Résultats SmackDown, 14 mars 2008 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  60. http://www.wwe.com/shows/wrestlemania/24/results
  61. http://www.wrestlezone.com/news/205759-uwwe-one-night-stand-results-june-1st-2008u-2
  62. http://www.wwe.com/shows/nightofchampions/2008
  63. http://www.wwe.com/shows/cybersunday
  64. http://www.wwe.com/shows/survivorseries/2008
  65. http://www.wwe.com/shows/armageddon
  66. http://www.wwe.com/shows/extremerules/history/2009
  67. http://www.wwe.com/shows/7625104211/history/2009
  68. http://prowrestling.about.com/b/2009/10/25/wwe-breaking-point-2009-ppv-recap-and-results.htm
  69. http://prowrestling.about.com/b/2010/02/21/wwe-elimination-chamber-2010-ppv-recap-and-results.htm
  70. http://www.wrestlezone.com/news/179159-wwe-over-the-limit-ppv-results-may-23-2010
  71. http://www.wwe.com/videos/raw-batista-quits-wwe-after-loss-to-john-cena-at-over-the-limit-14559064
  72. (en) Marc Middleton, « Backstage News On How Long Batista Will Be Back For, His Return On January 20th, More », sur Wrestling Inc, (consulté le 9 octobre 2014).
  73. (en) Jeremy Thomas, « Batista’s Official WWE Return Date Announced », sur 411 mania-consulté le=8 octobre 2014, .
  74. (en) « WWE Monday Night RAW 1-6-2014 », sur Online World of Wrestling (consulté le 8 octobre 2014).
  75. (en) Marc Middleton, « Batista Legitimately Lashes Out At Alberto Del Rio?, Eve Torres Hosting, Today's Birthdays », sur Wrestling Inc, (consulté le 8 octobre 2014).
  76. (en) Nick Tylwalk, « Raw: Batista returns with the Royal Rumble just days away », sur Wrestling Inc, (consulté le 8 octobre 2014).
  77. (en) Adam Martin, « 30 SUPERSTAR ROYAL RUMBLE MATCH », sur WrestleView, (consulté le 8 octobre 2014)
  78. (en) Jesse Collings, « Views From The Turnbuckle: Royal Rumble Review, WWE Drops The Ball (Again) », sur Wrestling Inc, (consulté le 8 octobre 2014) : « Sure, Batista has main evented a couple Wrestlemanias before, but that was a long time ago. ».
  79. http://www.catchmania.com/wwe-ppv/annee-2014/elimination-chamber-2014
  80. « http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=58535 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 13 juillet 2017)
  81. « http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=58552 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 13 juillet 2017)
  82. « http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=58622 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 13 juillet 2017)
  83. « http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=58899 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 13 juillet 2017)
  84. « http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=58922 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 13 juillet 2017)
  85. « http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=58985 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 13 juillet 2017)
  86. « http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=59148 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 13 juillet 2017)
  87. « http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=59211 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 13 juillet 2017)
  88. « http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=59227 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 13 juillet 2017)
  89. « http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=59415 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 13 juillet 2017)
  90. « http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=59434 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 13 juillet 2017)
  91. « Numéro spécial : Prises de finition », Top Catch, no 2,‎ , p. 34 (ISSN 1968-9454)
  92. (en) Marc Middleton, « SmackDown Dark Matches, Batista's New Submission, McCool News & More » [archive du ], lordsofpain.net, (consulté le 19 mai 2010)Modèle:Unreliable source?
  93. (en) Matt Bishop, « Smackdown: A decade of memories », Slam! Wrestling, Canadian Online Explorer (consulté le 25 octobre 2009)
  94. http://forums.2k.com/showthread.php?408876-Unleash-the-Beast!!!-Batista-Returning-to-WWE!
  95. http://www.examiner.com/article/batista-wwe-return-big-dave-says-he-is-not-opposed-to-wrestling-return
  96. (de) « Profil de Batista », sur Genickbruch (consulté le 27 décembre 2014)
  97. « Premier règne de champion de la WWE de Batista », sur WWE.com (consulté le 21 décembre 2013)
  98. « Second règne de champion de la WWE de Batista », sur WWE.com (consulté le 21 décembre 2013)
  99. « Premier règne de champion du Monde poids lourds de la WWE de Batista », sur WWE.com (consulté le 21 décembre 2013)
  100. « Second règne de champion du Monde poids lourds de la WWE de Batista », sur WWE.com (consulté le 21 décembre 2013)
  101. « Troisième règne de champion du Monde poids lourds de la WWE de Batista », sur WWE.com (consulté le 21 décembre 2013)
  102. « Quatrième règne de champion du Monde poids lourds de la WWE de Batista », sur WWE.com (consulté le 21 décembre 2013)
  103. « Premier règne de champion du Monde par équipes de la WWE de Batista », sur WWE.com (consulté le 21 décembre 2013)
  104. « Second règne de champion du Monde par équipes de la WWE de Batista », sur WWE.com (consulté le 21 décembre 2013)
  105. « Troisième règne de champion du Monde par équipes de la WWE de Batista », sur WWE.com (consulté le 21 décembre 2013)
  106. « Premier règne de champion par équipes de la WWE de Batista », sur WWE.com (consulté le 21 décembre 2013)
  107. (en) « Classement PWI de Batista », sur Internet Wrestling DataBase (consulté le 26 décembre 2014)
  108. a et b (en) Tom Ngo, « David Batista, Former WWE Champion, Is Coming to Fight for Strikeforce? », sur Bleacher Report, (consulté le 4 novembre 2016).
  109. (en) Nate Wilcox, « Dave Batista Training With Team Cesar Gracie as Strikeforce Mulls Batista vs Bobby Lashley », sur bloodyelbow.com, (consulté le 5 novembre 2016).
  110. (en) Fernando Quiles Jr., « Former WWE star 'Batista' says he's close to signing a contract with Strikeforce », sur MMAMania, (consulté le 4 novembre 2016).
  111. (en) Mike Chiappetta, « Former WWE Star Batista Says Long-Rumored Strikeforce Deal Is Dead », sur MMA Fighting, (consulté le 4 novembre 2016)
  112. (en) « CES MMA on October 6 Features Dave Bautista, David Loiseau », sur Fight Network, (consulté le 5 novembre 2016).
  113. (en) Jesse Holland, « Rashid Evans arrested and replaced by Vince Lucero against Dave Bautista on Oct. 6 », sur MMAMania.com, (consulté le 5 novembre 2016).
  114. (en) Chris Nelson, « Ex-WWE Star Dave Bautista Wins MMA Debut at CES MMA ‘Real Pain’ », sur Sherdog, (consulté le 5 novembre 2016).
  115. http://www.allocine.fr/film/fichefilm-136341/casting/
  116. http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=183895.html
  117. http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=199494.html
  118. http://www.allocine.fr/film/fichefilm-189160/casting/
  119. http://www.allocine.fr/film/fichefilm-186373/casting/
  120. http://www.allocine.fr/film/fichefilm-178185/casting/
  121. (en)« Marvel Signs WWE's Dave Bautista for 'Guardians of the Galaxy' (Exclusive) », The Hollywood Reporter (consulté le 20 mai 2013)
  122. http://www.fanpop.com/clubs/batista/images/16001076/title/batista-smallville-season-6-episode-8-photo
  123. http://www.digitalspy.co.uk/soaps/s14/neighbours/news/a149491/wwe-wrestler-to-make-neighbours-cameo.html#~oHhpQkQktejtdc
  124. http://www.jeuxvideo.com/forums/1-79-1338828-1-0-1-0-catcheur-dans-des-serie-tv-film.htm
  125. http://smackdown.neoseeker.com/wiki/WWE_SmackDown!:_Here_Comes_The_Pain
  126. http://uk.ign.com/articles/2004/08/18/smackdown-vs-raw-final-roster
  127. http://www.giantbomb.com/wwe-smackdown-vs-raw-2006/3030-10338/
  128. http://www.videogamer.com/xbox360/wwe_smackdown_vs_raw_2007/news/full_wwe_smackdown_vs_raw_2007_roster_revealed.html
  129. http://www.jeuxvideo.com/forums/1-13050-33598-1-0-1-0-0.htm
  130. http://smackdown.neoseeker.com/wiki/WWE_SmackDown!_vs_RAW_2009
  131. http://www.thesmackdownhotel.com/svr2010/roster/
  132. http://bleacherreport.com/articles/455882-thqs-smackdown-vs-raw-2011-mostly-complete-roster-revealed
  133. http://www.wwe.com/inside/thq/wwe-12/thq-wwe-12-roster-reveal-september
  134. http://bleacherreport.com/articles/1823304-wwe-2k14-breaking-down-full-roster-in-latest-release
  135. (en) 2k, « WWE 2K15 ROSTER »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur 2k.com, (consulté le 16 août 2014)
  136. « WWE 2K16 : Le roster continue de grossir, les derniers noms ajoutés » (consulté le 31 août 2015)

Sur les autres projets Wikimedia :