Cette page est en semi-protection longue.

Jeuxvideo.com

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Jeuxvideo.fr.
Logo de Jeuxvideo.com

Adresse jeuxvideo.com
Commercial Oui
Publicité Oui
Type de site Média vidéoludique
Langue Français
Inscription Facultative
Siège social Paris (Île-de-France)
Drapeau de la France France
Propriétaire Webedia
Rédacteur en chef Frédéric Goyon (Rivaol)
Yannick Le Fur (Logan)(Rédacteur en chef adjoint)
Directeur de la publication Guillaume Multrier
Créé par Sébastien Pissavy
Jérôme Stolfo
François Claustres
Revenus 6 740 300 € en 2013 [1]
Classement Alexa 24 (France, août 2016)
État actuel En activité

Jeuxvideo.com, également stylisé JeuxVideo.com, est un site web français spécialisé dans le jeu vidéo depuis 1997. Il est construit comme un outil d'information à destination des joueurs par une équipe de rédacteurs et propose notamment des actualités, des dossiers, des tests de jeux vidéo ou des présentations par vidéo. Les rédacteurs se déplacent sur les grands événements mondiaux, comme l'E3, le Tokyo Game Show, la Gamescom[2], la Paris Games Week ou l'IDEF afin de rencontrer les équipes de développement et suivre les jeux tout au long de leur cycle de vie, du développement jusqu'à la commercialisation.

Il héberge également des forums à très fort trafic (voir infra), souvent dépeints comme les plus actifs de France, dont l'administration déclarait qu'ils étaient la rubrique la plus consultée du site en [3].

Jeuxvideo.com est le site francophone sur l'actualité du jeu vidéo le plus fréquenté[4]. Le record de fréquentation du site se situe lors de l'E3 2013, le , avec un pic à 33 millions de visites sur ses pages[5].

Histoire

Lancement et début du succès (1995–2000)

Sébastien Pissavy était déjà féru d'informatique lors de son service informatique au 92e régiment d’infanterie de Clermont-Ferrand en 1995. Passionné de jeux vidéo, il joue souvent sur son PC aux jeux tels que Doom ou Dune[6].

Après son service militaire, il décide d'allier sa passion pour l'informatique et pour les jeux vidéo en rédigeant l'ETAJV (Encyclopédie des Trucs et Astuces de Jeux vidéo) dont la première version est sortie en . Il enregistre l'encyclopédie sur disquette et la distribue gratuitement à son entourage. Le bouche à oreille pousse même des joueurs à envoyer des disquettes vierges à Pissavy et ses amis pour qu'ils y copient la dernière version de l'ETAJV, qui est mise à jour mensuellement. L'ETAJV est participatif, certains joueurs envoient des astuces qui n'y figurent pas encore pour que Pissavy les rédige[7]. L'ETAJV est même diffusée en CD-ROM par des magazines de jeux vidéo tels que PC Fun, PC Loisirs et PC Team[8].

L’encyclopédie connait un franc succès, et Pissavy décide alors de la publier sur le minitel sous le nom de "3615 ETAJV". « Souvent considéré comme un handicap pour la démocratisation d’internet, ce bon vieux Minitel franco-français a été au contraire pour nous un tremplin » explique-t-il[9]. En 1996, l'ETAJV est disponible en téléchargement sur Internet[8]. Au début de 1997, Pissavy et ses amis créent avec leurs économies l'entreprise L'Odyssée Interactive, basée à Aurillac (une SARL au capital de 50 000 francs (7 600 euros)) et lancent en le site jeuxvideo.com qui connait des débuts difficiles et survit grâce aux fonds personnels de ses fondateurs[10].

Acquisitions par Gameloft et Hi-Media (2000–2013)

Au début des années 2000, les magazines de jeux vidéo qui étaient très populaires dans les années 1990, commencent à connaître une baisse de leur vente. Internet se démocratise de plus en plus, les fans de jeu vidéo se tournent alors vers jeuxvideo.com, qui était à l'époque l'un des premiers sites français dédiés aux jeux vidéo. Jeuxvideo.com se démarque de par sa réactivité et devient en quelque temps le site de référence pour l'actualité vidéoludique[9]. En 2000, Pissavy cède 80% de ses parts à Gameloft et continue à gérer l’entreprise en tant qu'indépendant[9]. La popularité du site est croissante.

En 2006, Hi-Media acquiert 88 % de la société pour un montant de 22,6 millions d'euros[11].

Le , Jeuxvideo.com rachète l'hébergeur d'images Noelshack, issu de la communauté des forums, en garantissant ainsi la pérennité[12]. Le , Sébastien Pissavy démissionne de son poste de PDG, laissant sa place à Cédric Mallet alias FortyTwo[9]. En 2013, jeuxvideo.com est hébergé sur plus de 60 serveurs, emploie près de 40 personnes et accueille plus de 4 millions de visiteurs uniques chaque mois. C'est le plus grand média vidéoludique en Europe[13].

Acquisition par Webedia (depuis 2014)

Au début de , Webedia rachète le site pour la somme de 90 millions d'euros[14]. Le , une refonte complète du site, appelée « Respawn » et alors en développement depuis 2013[15], est mise en production[16]. Passant d'une architecture très légère écrite majoritairement en C/CGI[17] au PHP, le site connaît dans un premier temps d'importants problèmes de charge ; mais aussi de nombreuses autres instabilités[18]. La refonte reçoit un accueil globalement négatif de la communauté.

À la fin du mois de , il est annoncé que Webedia souhaite déplacer les locaux de jeuxvideo.com à Paris dans l’immeuble qui regroupe ses autres sites internet thématiques, en proposant aux 48 salariés de quitter le siège d’Aurillac contre une compensation. En avril 2015, la plupart des salariés ont déménagé à Paris ou attendent d'être rapatriés dans l'autre bureau de Toulouse. Certains salariés, une vingtaine, n'ont pas déménagé dans les nouveaux locaux, certains rédacteurs emblématiques quittent le site[19].

L’acquéreur de jeuxvideo.com annonce son ambition : « À Paris, la rédaction sera plus près des éditeurs de jeux vidéo et des acteurs du secteur. Elle s’est parfois vu reprocher de vivre un peu dans son coin, sans aller beaucoup sur les salons professionnels ». Un argumentaire auquel Sébastien Pissavy répond, « Je me suis battu pour que Jeuxvideo.com s’installe au départ à Aurillac. Cela n’a pas nui à la performance du site, qui est devenu leader en Europe et numéro trois mondial ». Le fondateur déplore une logique plus « financière » que les précédents actionnaires de jeuxvidéo.com, et voit les licenciements comme une « perte d’expérience », arguant que « les synergies peuvent aussi exister à distance ». Il conclut en souhaitant que le combat contre « l’autarcie » de la rédaction ne soit pas uniquement ambitionné par le rapprochement avec la régie publicitaire[20],[21].

À la mi-2015, Cédric Page, le fondateur du site Millenium, également racheté par Webedia dans l'année, remplace Cédric Mallet à la direction du site[22],[23]. Le , une polémique est déclenchée autour des conditions de travail des chroniqueurs. À la suite de la réception d'un courriel de la part de la direction du site, les intimant de trouver un nouveau concept sous deux semaines sans quoi leurs contrats ne seraient pas renouvelés, plusieurs d'entre eux présentent leur démission. Le chroniqueur Charles Bardin d'After Bit affirme notamment avoir été payé 450 euros nets par mois pour environ 60 heures de travail hebdomadaire[24]. À la suite de cela, RealMyop, « directeur » de NesBlog annonce la fin au 31 décembre de l'ensemble des émissions des youtubeurs faisant partie de NesBlog et étant diffusées sur JeuxVideo.com, ou, à défaut, l'arrêt de diffusion de ces émissions sur les plateformes de Webedia[25]. Dans le même temps, une baisse de la fréquentation du site est observée. Dans un sujet sur le forum de la communauté, le rédacteur en chef Rivaol dit, répondant à la polémique autour des chroniqueurs : « L'audience du site a connu une baisse lors du passage à Respawn. Petit à petit, nous l'endiguons sur certains contenus mais pas sur tous. Du coup, notre mission actuelle, c'est de réussir à relancer l'audience un peu partout sur le site »[26]. Il précise également que la fréquentation était déjà en baisse avant le rachat par Webedia[27].

Le ouvre ExtraLife, un site créé par des anciens employés de Jeuxvideo.com, licenciés à la suite du déménagement. Géré sous la structure d'une association loi de 1901, le site fonctionne sans publicité et est financé par les dons des internautes. Il est co-fondé par les rédacteurs Dinowan, PixelPirate, Miniblob, Sylhas et Jihem[28],[29].

Contenu

Jeuxvideo.com propose du contenu textuel (informations, tests) et vidéo (extraits de jeux[30] et bande-annonces[31]).

Tests et système de notation

Il y a eu deux systèmes de notations. Anciennement les jeux étaient notés avec cinq critères : les graphismes, la jouabilité (dans le sens de gameplay), la durée de vie, la bande son et le scénario ; la notation se terminant sur une note globale qui était une appréciation générale et non une moyenne des notes des cinq critères.

Depuis le 23 février 2013, le système de notation a été complètement réorganisé : il comprend toujours un test écrit agrémenté d'images du jeu et d'une vidéo mais se termine maintenant par une seule note globale et une partie « points positifs » et une autre « points négatifs ». Les tests publiés avant le 23 février 2013 gardent le même système de notation qu'auparavant.

Les internautes inscrits sur le site peuvent également donner leur avis et une note. Chaque jeu obtient donc trois notes : la note de la rédaction, la note des lecteurs, et une note correspondant à la moyenne arithmétique des deux précédentes.

En plus du test écrit, il existe des tests vidéo :

  • Les Gaming Live, qui sont une ou plusieurs vidéos d'une dizaine de minutes montrant les points importants du jeux. Le rédacteur joue au jeu et discute des points qu'il veut souligner avec une deuxième personne qui fait office d'animateur. Les rédacteurs insistent sur le fait que ce ne sont pas des tests, mais bien des vidéos complémentaires au test.
  • Les Vidéo test, qui se présentent sous la forme d'une vidéo courte, reprenant les points important du test écrit et illustré par des extraits du jeu.

Chroniques

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Depuis 2011, plusieurs chroniqueurs repérés sur internet publient chaque semaine une vidéo sur JeuxVideo.com, dans lesquelles ils abordent des sujets traitant du jeu vidéo.

Chroniques actuellement diffusées

L'univers du jeu indépendant
Diffusée le vendredi et réalisée par At0mium, cette chronique présente à chaque épisode un jeu issu de développeurs indépendants. Elle a débuté le 25 novembre 2011 comme l'une des premières chroniques et est actuellement diffusée le vendredi.
Rétro découverte
Chronique débutée le 6 février 2016 et diffusée le samedi, dans laquelle Edward Ez fait un découvrir un jeu rétro méconnu ou oublié. Edward se met par la suite à alterner les épisodes classiques avec des épisodes spéciaux tels "L'histoire de..." dans lesquels il présente l'histoire d'un personnage à travers ses jeux vidéo, ou encore d'autres épisodes sur les personnages de jeux vidéo oubliés.

Anciennes chroniques

  • Les parties multi de Diablox9 : Vidéos commentées de jeux en multijoueur jouées et commentées en direct par Diablox9, principalement des FPS. Ayant débuté le 1er juin 2011 comme la toute première chronique du site, elle se conclut le 16 novembre 2011.
  • Fanta & Bob, les aventuriers de Minecraft : Chronique réalisée par TheFantasio974 et Bob Lennon, centrée sur le jeu Minecraft. Ayant débuté le 2 juin 2011 comme l'une des chroniques originelles, elle est la première à disparaitre, après une ultime émission d'adieux le 19 août la même année.
  • Speed Game : Diffusée le samedi et ayant débuté le 8 octobre 2011 comme l'une des chroniques originelles du site, cette émission est présentée par RealMyop et CoeurDeVandale, qui commentent des courses de speedrun, pratique particulière du jeu vidéo qui consiste à terminer un jeu le plus rapidement possible. Le principe de base est de voir les deux présentateurs commentant le speedrun record d'un jeu. L'émission se diversifie par la suite avec des speedrunners commentant les courses avec l'un des deux présentateurs, voire des speedrunners invités réalisant une performance durant le commentaire lui-même avec un objectif de temps. L'émission s'arrête en décembre 2015.
  • 3615 Usul : Diffusée le dimanche et ayant débutée le 23 octobre 2011 comme l'une des chroniques originelles du site, il s'agit d'une chronique écrite et présentée par UsulMaster et Dorian Chandelier (au départ surnommé "Petit Gros"), abordant divers thèmes liés au jeu vidéo avec humour. La chronique fait une pause du 23 décembre 2012 au 13 janvier 2013 pendant laquelle est diffusée un documentaire en quatre parties sur le Tournoi des Légendes. Lors du retour de l'émission, les épisodes classiques alternent avec des épisodes spin-off, appelés "R&D" comme Merci Dorian, Super 3615 Turbo ou Usul Passion. La chronique prend fin lors d'une ultime émission d'adieux le 19 janvier 2014. Merci Dorian, émission spin-off sans la participation d'Usul, devient chronique à temps plein en remplaçant 3615 Usul sur le même créneau.
  • Les expéditions inutiles : Diffusée un mercredi sur deux et présentée par Mamytwink et Skunk, il s'agit d'une chronique à but exclusivement humoristique, à la base centrée sur le jeu World of Warcraft. Ayant débuté le 23 novembre 2011 en tant que l'une des chroniques originelles, elle commence en mai 2012 à traiter également d'autre jeux tels que Diablo III et Guild Wars 2. Le 11 septembre 2013, jeuxvideo.com annonce le remplacement de Skunk par Sheshounet, ainsi qu'un nouveau changement de formule qui ne dure pas : après une unique émission diffusée le 24 septembre consacrée à la conférence Millenium Show, l'émission cesse sans annonce officielle, le site la rangeant dans la catégorie des anciennes chroniques quelque temps après.
  • Scènes de jeu : Chronique analysant principalement les cinématiques de jeu vidéo. Commencée le 7 août 2012 avec une vidéo d'introduction/annonce, sa quatrième émission diffusée le 2 octobre 2012 ne connait pas de suite.
  • Crossed : Diffusée un mercredi sur deux et réalisée, écrite, montée et présentée par Karim Debbache, (ses collaborateurs Gilles Stella et Jérémy Morvan y faisant parfois des apparitions en tant que comic reliefs), cette chronique est une émission d'analyse filmique sur ton humoristique de films en rapport avec l'univers du jeu vidéo (adaptations, films traitant du jeu vidéo…). Elle a débuté le 6 février 2013, et s'est achevée après son 28e épisode diffusé le 16 avril 2014, Debbache préférant se concentrer sur d'autres projets dû aux limites d'un concept voulant lier film et jeux vidéo, afin de se concentrer sur le cinéma sur sa chaine YouTube.
  • Le Fond de l'Affaire  : Diffusée le lundi et réalisée et présentée par Maxime Robinet, elle présente les secrets et anecdotes de développement de jeux vidéo, et a débuté le 4 mars 2013. Au départ, l'émission était présentée par les personnages de Georges et B9T5 et contenait une intrigue. En février 2014, l'intrigue et ses personnages disparaissent de l'émission, désormais présentée par Maxime Robinet en voix-off. La suite de l'intrigue concernant les personnages de l'émission a été diffusée sur Youtube, mais les épisodes ont été supprimés depuis[32]. La chronique principale se diversifie alors avec des épisodes spéciaux traitant par exemple des Easter eggs dans les jeux ou des projets de jeux abandonnés. La chronique s'est arrêtée le 25 janvier 2016. Le 29 septembre 2016, Maxime Robinet annonce le retour de l'émission dans une nouvelle formule, intitulée "12 révélations de ouf guedin". Cette nouvelle formule ne sera finalement pas prise par Jeuxvideo.com mais par le site Bigeek.fr en janvier 2017[33].
  • LFG - Looking For Games : Diffusée le jeudi et présentée par Krayn et Frédéric Molas, est une chronique traitant de MMORPG. Pendant un mois, les deux chroniqueurs présentent les aspects d'un MMORPG avec un nouvel épisode chaque semaine, changeant de jeu toutes les quatre émissions. Sébastien Rassiat, compère de Molas sur l'émission Joueur du Grenier, est également présent et présente un mot propre au vocabulaire MMORPG à chaque début d'émission. Débuté le 11 avril 2013, elle connait un hiatus du 6 février 2014 au 10 juillet de la même année, revenant alors avec une nouvelle formule traitant principalement de l'actualité du MMO. Fred et Seb sont moins présents dans cette nouvelle formule, et Usul participe à quelques épisodes en tant que voix-off. La chronique s'arrête définitivement en juillet 2015.
  • Les Gamers de l'Extrême  : Chronique montrant trois gamers tentant de jouer à un jeu vidéo dans les attractions du Parc Astérix. La chronique s'est déroulée du 17 juin au 2 juillet 2013 avec trois épisodes.
  • Draw in Game : Commencée le 9 juillet 2013 et réalisée par Nyo, c'est une chronique dans laquelle une illustration liée à un jeu est réalisée. Les vidéos se terminent généralement par un commentaire de Nyo à propos du jeu et de son illustration. La chronique s'est arrêtée le 25 mars 2014.
  • New Gamers Factory : Chronique à l'essai dont l'objectif était de faire jouer à un jeu vidéo des personnes n'y étant pas habitués. Ayant débuté le 20 juillet 2013, elle s’arrête après seulement trois épisodes le 3 août 2013.
  • Enyd, raconte nous une histoire : Commencée le 22 octobre 2013, cette chronique voit Enyd raconter une histoire mythologique en l'illustrant avec le jeu Skyrim. Elle s’arrête le 3 décembre la même année avec quatre épisodes.
  • L'histoire du jeu vidéo : Chronique présentée par Edward Ez, ayant débuté le 4 décembre 2013, et qui raconte l'histoire du jeu vidéo sous l'apparence d'un professeur donnant un cours à ses élèves. La chronique présentait au départ une intrigue autour du professeur, mais celle-ci disparaît en septembre 2014. En janvier 2015, Edward alterne les épisodes classiques, avec le professeur, avec d'autres épisodes sur des sujets diverses, toujours en rapport avec l'histoire du jeu vidéo, la chronique passant alors de bimensuelle à hebdomadaire. Elle s'est arrêtée le 20 octobre 2015.
  • After Bit : Émission culturelle sur l'analyse de la musique dans les jeux vidéo, se concentrant toutes les deux semaines sur l'étude de la musique d'un jeu vidéo en particulier. Elle est écrite et présentée par Charles Bardin et Antoine Tuloup. Chaque émission se termine par une reprise par l'équipe de l'une des musiques du jeu étudié. Cette émission a débuté le 21 décembre 2013. À la suite du départ de Tuloup en août 2014, le réalisateur Valentin Ducloux prend sa place aux côtés de Bardin pour la saison 2. Dans cette saison, l'émission traite principalement de plusieurs jeux par épisodes, soit faisant partie de la même série, soit tournant autour d'un même thème. L'émission s'arrête en juillet 2015. Une saison 3 a cependant lieu sur Gamekult Premium[34].
  • Merci Dorian : Émission traitant chaque dimanche d'un sujet du jeu vidéo en général réalisée, écrite et présentée par Dorian Chandelier. Il s'agissait originellement d'une émission "spin-off" occasionnelle de 3615 Usul, cependant après la fin de la dite émission, elle devient une chronique à temps plein le 23 février 2014. L'émission s'arrête en décembre 2015.
  • Le Défi du Challenge : Ayant débuté le 4 mai 2014, elle voit deux membres de Nesblog ou des invités s'affronter sur trois jeux vidéo distincts. Quelques épisodes spéciaux montrent une compétition entre huit challengers sur un même jeu. L'émission s'arrête en décembre 2015.
  • Cover : Chronique débutée le 20 août 2014, dans laquelle l'équipe d'After Bit reprend une ou plusieurs musiques de jeux vidéo en y changeant le style. La chronique s'est arrêtée le 1er juillet 2015.
  • Pause Process : Ayant débuté le 18 décembre 2014, cette chronique présentée par Roni, et parfois par Jordane, a pour but d'expliquer des procédés et techniques utilisées lors de la création de jeux vidéo. L'émission s'arrête en juin 2016 sur Jeuxvideo.com, mais continue cependant sur Youtube grâce au financement participatif sur Tipeee[35].
  • Parlons peu parlons pub : Chronique débutée le 13 janvier 2015, dans laquelle les marionnettes Joe et Joey analysent des pubs de jeux vidéo autour d'un même thème (généralement un même jeu). L'émission s'arrête le 24 décembre 2015.
  • Spoilers : Chronique débutée le 7 septembre 2015, diffusée le lundi et présentée par Maxime Robinet, dans laquelle il raconte le scénario d'un jeu vidéo de manière humoristique en l'accompagnant d'images du jeu. Cette chronique s'est arrêtée le 27 février 2017.
  • Seul face aux ténèbres : Chronique présentée par Edward Ez dans laquelle ses amis Loucas et Arnaud jouent au jeu Alone in the dark tout en le découvrant. Leur partie est accompagnée d'explications d'Edward sur le jeu. La chronique a débuté le 27 octobre 2015 et s'est arrêtée le 19 janvier 2016 quand Loucas et Arnaud ont terminé le jeu.
  • Les perles de Steam : Chronique présentée par Maxime Robinet dans laquelle celui-ci présente 3 jeux de Steam à moins de 10€. Cette chronique a commencée le 28 mars 2015 et s'est arrêtée le 23 mai de la même année avec seulement trois épisodes.

Équipe

L'équipe de Jeuxvideo.com est composée de 48 membres en août 2015[36]. Le directeur est Cédric Page (JVC_Cedrix), qui remplace l'ancien directeur Cédric Mallet, et les responsables de la rédaction sont Frédéric Goyon (Rivaol), qui succède à Marc Pelatan (Hiro) au poste de rédacteur en chef adjoint, et Yannick Le Fur (Logan) qui a pris la place de rédacteur en chef adjoint après le transfert de Frédéric Fau (Superpanda) au poste de responsable de communauté. Le 29 août 2012, le créateur du site, Sébastien Pissavy annonce qu'il quitte la direction du site[37]. Cédric Page est aussi le directeur du site de jeux vidéo Millenium.

Deux rédacteurs en chef Rivaol (Frédéric Goyon) et Logan (Yannick Le Fur) ; et 14 rédacteurs : Anagund (Fabien Metsa), Epyon (Loïc Ralet), [87] (Alexandre Hubert), Panthaa (Yohan Bensemhoun), MrDeriv (Jérémy Satin), Kaaraj (Valentin Deveau), CptObvious (Jean-Marie Prival), JackBradford (Olivier Lehmann), Jihem (Jean-Marc Walliman), Rupan (Pierre-Alexandre Conte), Turkish (Alexandre de Bourrousse), et Lespol (Paul Mallemanche).

Anciens membres de la rédaction :

  • Romendil (Valérie Précigout) : du [38] 2 octobre 2000 au 3 mars 2016 [39]
  • Superpanda (Frédéric Fau)
  • Dinowan (Nicolas Charciarek)
  • Miniblob (Alexis Gautier)
  • Lena (Florence Pelletier)
  • Sylhas (Sylvain Chane-Pane)
  • Hiro (Marc Pelatan)
  • Pixelpirate (Clément Le Hyaric)
  • Dharn
  • Franck (Franck Guillaume) : 2006-2011[40]
  • Aiste
  • Kornifex
  • Pilou
  • Killy

Forums

Le site fournit des forums dédiés aux jeux du marché, permettant aux membres d'avoir un espace de discussion pour chacun d'entre eux, ainsi que pour chaque console et divers genres de jeux vidéo. Le site propose également des forums généralistes, sans lien avec les jeux vidéo mais plutôt selon les centres d'intérêt de ses visiteurs ou leurs tranches d'âge[41]. Parmi ces derniers, le forum Blabla 15-18 ans, désormais dépassé en activité par le Blabla 18-25 ans[42], a souvent été considéré comme le forum le plus actif de France, voire d'Europe[43],[44].

En , le Blabla 18-25 ans compte 40 millions de pages vues et 2 millions de messages postés par mois[45].

Culture et impact

Ces forums ont vu le développement d'une micro-culture forte, particulièrement à partir des années 2007 et 2008, avec l'apparition de divers phénomènes internet (ou mèmes) locaux[46],[47], mais aussi de « raids » envers d'autres sites web, diffusant ainsi son existence, et se forgeant une réputation mitigée sur le web francophone. En ce point, le Blabla 15-18 ans est parfois comparé à d'autres communautés importantes de l'époque, telles qu'en moindre mesure l'imageboard /b/ de 4chan[48],[49],[50].

Actions médiatisées

Ces forums attirent par ailleurs l'attention des médias régulièrement : les membres de la communauté sont à l'origine de plusieurs canulars devenus viraux. Le , un canular évoquant la mort de l'acteur Jean Dujardin est lancé, l'information sera alors reprise par plusieurs journaux, avant d'être démentie[51]. Sébastien Pissavy, créateur du site, déclare que « ce fake aura au moins permis de mettre en lumière certaines dérives dans le traitement de l’information sur internet, par des journalistes plus soucieux d’être les premiers à relayer une information que d’en vérifier la véracité »[9].

De la même façon, des membres de ces forums inventent une rumeur à propos de la mort de Jacques Chirac, le , de façon plus développée avec des relais sur les réseaux sociaux, entraînant une vague de tristesse et d'hommages. Les médias démentissent cette rumeur quelque temps après[52].

Le , un anonyme poste une photo d'une question de l'épreuve de mathématiques du baccalauréat, à la veille de l'épreuve[53]. Cette fuite implique le ministère à revoir le barème de notation et à ne juger les candidats que sur les trois autres exercices[54].

Le , le forum est médiatisé à la suite d'un sujet créé trois jours auparavant par un membre du Blabla 18-25 ans, menaçant d'organiser une fusillade dans son lycée. L'information est relayée sur les chaînes d'information et dans les journaux nationaux, 750 policiers sont déployés, avant que l'auteur du message ne soit finalement identifié à partir des images des caméras de surveillance d'un cybercafé à Strasbourg[55],[56],[57]. Le , des menaces similaires mènent à l'évacuation d'un lycée à Compiègne[58],[59].

Dans la nuit du au , des utilisateurs découvrent une faille XSS persistante touchant les modules de forums et de commentaires, et l'exploitent de façon à modifier certaines pages du site, notamment en les remplaçant par des images à l'aide de l'inclusion de code CSS[60]. Plusieurs failles de ce type avaient déjà été exploitées sur les forums auparavant[61]. Le site annonce, l'après-midi même, son intention de poursuivre les utilisateurs qui ont « empêché l'accès à une ou plusieurs pages » du site[62],[63].

En 2016, les forums s'illustrent plusieurs fois en étant à l'origine d'une affaire de plagiat de la part du vidéaste Math Podcast, de la fuite d'une vidéo d'insultes du footballeur Serge Aurier ou encore une polémique portant sur un travail de démarchage pour une structure privée effectué par les étudiants de l'IUT de Valenciennes[64],[65].

Des membres du forum élaborent le jeu Fiscal Kombat pendant la campagne présidentielle française de 2017.

Polémiques et engagement politique

Au cours des années 2010, le Blabla 18-25 ans en particulier se fait remarquer de par une montée des propos dits haineux, et de l'influence d'idéologies radicales et notamment d'extrême droite[47]. Selon une enquête du Monde, seuls 6 % des membres alimentent près de la moitié des messages sur cette thématique[66]. Le magazine GQ de mars 2012 publie un article selon lequel une cellule de vingt bénévoles affiliée au Front national serait présente activement, entre autres, sur les forums du site[67].

En septembre 2015, c'est L'Obs qui en dresse un portrait défavorable, parlant d'une plate-forme qui « regorge de propos antisémites, homophobes, racistes et fanatiques, mal modérés ». Il rapporte également le témoignage d'un utilisateur selon lequel « ils seraient entre quatre et dix à se faire régulièrement « les porte-paroles de Daech » sur le forum »[68],[69]. Libération, et d'autres médias, relèvent en janvier 2017 des problèmes récurrents de cyberharcèlement envers des militants politiques[70].

L'administration des forums est, depuis 2009, en liaison active avec l'Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLCTIC), via une plate-forme commune. Les autorités ont procédé régulièrement à des perquisitions suite à des messages[71],[72].

En novembre 2016, une vague de soutien inattendue au candidat Jean-Luc Mélenchon fait son apparition. Celui-ci dédicace alors le forum dans une vidéo, ce qui provoque une attention médiatique en retour[64],[45].

Ergonomie

Les forums de Jeuxvideo.com se sont longtemps démarqués de par leur interface minimaliste, les messages n'ayant longtemps consisté qu'en un pseudonyme (par ailleurs volatile, du fait des bannissements fréquents et de l'absence de barrières techniques à la recréation de compte, ce qui rapproche les forums de la dynamique de l'anonymat), une date et un corps ; ce dernier ayant pour seuls formatages les liens et des smileys, qui n'étaient pas présents aux tous débuts, les miniatures d'images s'étant ajoutées en 2012 et leur usage massif comme stickers par des scripts ayant décollé sur le tard.

Si la refonte du site de ajoute des avatars dans les messages, des signatures ou encore un formatage plus conséquent, l'intégration est discrète, toutes les options sont désactivables et les dynamiques d'utilisation des forums ne sont pas significativement modifiées[73].

Pour certains des sujets, appelés blablas (on retrouve l'équivalence du terme generals sur les plates-formes anglo-saxonnes), il est fait une utilisation similaire au tchat. Des clients alternatifs, permettant une utilisation en temps réel des forums, ont par ailleurs été développés pour satisfaire ces usages ; il s'appelaient JVIrc ou encore JV Chat avant la refonte[74], puis Respawn Chat ou bien JVForum.

Sites satellites

La communauté du site a donné naissance à de nombreux sites annexes aux forums et à Jeuxvideo.com en général. Ils peuvent se ranger en plusieurs catégories : ceux se présentant comme des fansites (en) d'abord, tels que L'antre JV, qui a été maintenu de 2007 à 2010 et qui proposait le suivi de l'actualité du site, des interviews avec des membres de la communauté, des outils tels qu'une archive des profils des forums[75] ; ou encore JV Flux, créé en 2010, qui en plus de contenus éditoriaux sur l'actualité du site ou encore d'un suivi de la modération héberge un wiki visant à documenter la culture des forums, comptant 74 247 modifications et 5 230 pages dont 2 047 de contenu en février 2016[76],[77].

Peuvent aussi être mentionnés divers sites s'identifiant directement à la communauté et pouvant être vus comme complémentaires à l'usage des forums, tels que l'hébergeur d'images Noelshack, créé en mars 2008 et racheté par Jeuxvideo.com en février 2011[12], qui hébergeait plus de 14 To de données en mai 2015[78], le répertoire d'animations Flash NoelSWF, le site de fanfictions Noelfic, le réseau social NoelTweet[79] ou une radio communautaire, la 15-18 Radio, qui a existé de 2009 à 2015 et a accueilli des personnalités diverses de l'Internet francophone[80].

Enfin, il existe des sites dont le but exclusif est de proposer des outils annexes aux forums, tels que des statistiques. Le plus important s'appelait JV Stats, il a fonctionné de 2001 (d'abord sous forme de rapports texte avant de se baser le type d'interface des programmes de génération de statistiques web pour IRC, populaires à l'époque), jusqu'à la refonte du site en décembre 2014, fournissait des informations détaillés sur l'ensemble des forums, des pseudonymes et permettait également de regrouper les comptes appartenant à même utilisateur[81]. Par la suite, d'autres ont vu le jour.

Le , Webedia demande l'arrêt de l'activité d'au moins deux sites de statistiques tiers, RedSky et JVArchive par l'envoi de mises en demeures, sur la base du droit des bases de données en France[82],[83]. Ceux-ci proposaient tous deux des outils statistiques à vocation générale, d'autres telles qu'une carte des utilisateurs des forums ou encore une fonctionnalité de recherche de messages à partir d'un pseudonyme, dénommée originellement JVStalker. Celle-ci avait fait polémique du fait de la rétention de certains messages après leur suppression, jusqu'à demande au mainteneur du site[68].

Notes et références

  1. [1], societe.com, 31 décembre 2013
  2. Dossier sur les Press tours et salons sur le site officiel
  3. Jérémie Fabre, « Sur les forums en ligne : bataille pour et par la jeunesse politisée », Concours étudiants 2014 du Monde diplomatique,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « jeuxvideo.com+gamekult.com+jeuxvideo.fr UVs for July 2015 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Compete.com (consulté le 3 septembre 2015)
  5. Record d'audience sur jeuxvideo.com ! - Actualités - 12/06/2013 Jeuxvideo.com
  6. « Jeuxvideo.com : histoire d’une odyssée », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 3 septembre 2015)
  7. « L'aventure de l'ETAJV », sur Jeuxvideo.com (consulté le 3 septembre 2015)
  8. a et b « Le 3615 ETAJV et les débuts sur le web »
  9. a, b, c, d et e « Jeuxvideo.com: histoire d'une odyssée »
  10. « Mars 1997 : Lancement de jeuxvideo.com »
  11. « HI-MEDIA : Cession de jeuxvideo.com à Webedia pour 90M€ - Oddo Nextcap »,
  12. a et b « NoelShack racheté par jeuxvideo.com », sur JV Flux, (consulté le 3 août 2015)
  13. « L'histoire de "jeuxvideo.com" : Une odyssée interactive »
  14. « Webedia rachète Jeuxvideo.com pour 90 millions d'euros »
  15. Frédéric Goyon, « Jeuxvideo.com dévoile Wearefans et son projet Respawn », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 3 août 2015)
  16. « [Forums] Les changements apportés par Respawn », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 3 août 2015)
  17. Yves Drothier, « Interview David Bordas - Jeuxvideo.com », sur Le Journal du Net, (consulté le 3 août 2015)
  18. Sébastien Pissavy, « Mes objectifs 2014 », sur lightman.typepad.com, (consulté le 3 août 2015)
  19. Arthur Cesbron, « www.lamontagne.fr - Aurillac - AURILLAC (15000) - L'Odyssée à la croisée des chemins », sur lamontagne.fr, (consulté le 3 septembre 2015)
  20. Clément Guillou, « A Aurillac : « JeuxVideo.com, les gens n’en parlent que depuis que ça ferme » », sur rue89.nouvelobs.com,
  21. « Aurillac ou Paris : l’heure du choix pour les salariés de Jeuxvideo.com »
  22. Frantz Grenier, « Webedia va racheter le spécialiste des jeux vidéo Millenium.org », sur Le Journal du Net, (consulté le 5 août 2015)
  23. Cédric Page, « Une nouvelle page pour jeuxvideo.com », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 5 août 2015)
  24. Vincent Coquaz, « Malaise chez les chroniqueurs de Jeuxvideo.com », sur Arrêt sur images, (consulté le 3 août 2015)
  25. « Interview - SpeedRun et Révolution - Ecran Large », sur ecranlarge.com (consulté le 24 décembre 2015)
  26. « Questions/réponses sur l'édito et les chroniques (avec Charles d'After Bit) sur le forum Communauté », sur Jeuxvideo.com (consulté le 5 août 2015)
  27. « Rivaol - le-31-juillet-2015-a-19-02-21- ... - 31-07-2015 20:48:51 - jeuxvideo.com », sur Jeuxvideo.com (consulté le 5 août 2015)
  28. Julia Gualtieri, « Des anciens de jeuxvideo.com créent un site indépendant », sur Arrêt sur images, (consulté le 18 septembre 2015)
  29. Nicolas Charciarek, « Bienvenue ! Une brève présentation d’ExtraLife.fr », sur ExtraLife.fr, (consulté le 18 septembre 2015)
  30. « Tous les extraits », sur jeuxvideo.com, où l'on peut voir la date de diffusion du premier extrait : 7 décembre 2000, en dernière page
  31. « Toutes les bande-annonces », sur jeuxvideo.com, où l'on peut voir la date de diffusion de la première bande-annonce : 1er janvier 1998, en dernière page
  32. Globtopus, « Triste nouvelle :( », (consulté le 14 janvier 2017)
  33. « 12 RÉVÉLATIONS DE OUF GUEDIN SUR RESIDENT EVIL », Begeek.fr,‎ (lire en ligne)
  34. « Gamekult lance After Bit, sa nouvelle émission musicale - Actus jeux - Gamekult », Gamekult,‎ (lire en ligne)
  35. PAUSE PROCESS, « PAUSE PROCESS - Présentation du Tipeee », (consulté le 14 janvier 2017)
  36. (fr) « L'Équipe de jeuxvideo.com », sur jeuxvideo.com, consulté le 30 août 2015
  37. Lightman quitte jeuxvideo.com, Jeuxvideo.com, 29 août 2012
  38. « Informations personnelles sur le profil Romendil », sur Jeuxvideo.com (consulté le 19 mars 2016).
  39. Valérie Précigout, « "Hey, listen !" », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 7 mars 2016).
  40. « Renvoi de Franck : la fin d'une époque », sur JV Flux, (consulté le 3 août 2015)
  41. « Forums : participez aux forums de vos jeux préférés », sur jeuxvideo.com (consulté le 7 mai 2015)
  42. « Statistiques des blablas de JeuxVideo.com », sur RedSky, (consulté le 29 juillet 2015)
  43. « Statistiques du forum Blabla 15-18 ans », sur jvstats.forum-stats.org (consulté le 7 mai 2015)
  44. « Carte des forums » sur ouinon.net
  45. a et b Julien Absalon, « Quand Mélenchon remercie le forum 18-25 ans de Jeuxvideo.com », sur RTL, (consulté le 20 novembre 2016)
  46. (en) « Noelisme », sur Know Your Meme, (consulté le 29 juillet 2015)
  47. a et b Erwan Higuinen, « Plongée dans les forums de jeuxvideo.com : entre horreur et inventivité », sur Les Inrocks, (consulté le 29 juillet 2015)
  48. Jérôme Hourdeaux, « BAC S. Le forum d'où la fuite est partie », sur L'Obs, (consulté le 29 juillet 2015)
  49. Aude Rossigneux, « Internet : forum à consommer avec modération », sur Le Parisien, (consulté le 29 juillet 2015)
  50. Flavien Hamon, « C'est quoi Jeuxvideo.com? », sur L'Express, (consulté le 29 juillet 2015)
  51. « Jean Dujardin annoncé mort : une mauvaise blague de potaches » sur Le Parisien
  52. « Comment des internautes de jeuxvideo.com ont annoncé la mort de Jacques Chirac », sur L'Express, (consulté le 29 juillet 2015)
  53. « Une question du bac S avait fuité sur Jeuxvideo.com », sur Numerama, (consulté le 7 mai 2015)
  54. Judith Duportail, « Fuite du sujet de maths bac S : « Oh ! Putain, c'était vrai ! » », (consulté le 7 mai 2015)
  55. « Un lycéen recherché après avoir menacé d'une tuerie », sur Le Figaro, (consulté le 29 juillet 2015)
  56. « EN DIRECT: Un adolescent menace de massacrer des élèves, un appel à témoins lancé et les lycées sous surveillance », sur 20 minutes, (consulté le 29 juillet 2015)
  57. « Menace de massacre dans un lycée à Strasbourg : la photo d'un suspect est diffusée », sur France Télévisions, (consulté le 29 juillet 2015)
  58. « COMPIEGNE Le lycée Grenet évacué suite à des menaces sur Internet », sur Le Courrier picard, (consulté le 11 janvier 2016)
  59. « Compiègne : le lycée Mireille-Grenet évacué après les menaces d’un jeune radicalisé », sur Le Parisien, (consulté le 11 janvier 2016)
  60. « Jeuxvideo.com cible d'une tentative de piratage », sur Le Monde, (consulté le 29 août 2015)
  61. Serdaigle, « Jeuxvideo.com : rétrospective de l'année 2011 : Les failles de 2011 », sur JV Flux, (consulté le 20 novembre 2015)
  62. « JeuxVideo.com porte plainte contre une partie de sa communauté », sur Numerama, (consulté le 29 août 2015)
  63. Frédéric Fau, « Bilan de l'incident d'hier », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 20 novembre 2015)
  64. a et b Vincent Manilève, « Jean-Luc Mélenchon vs Marine Le Pen: bataille trollesque sur le forum 18-25 ans de jeuxvideo.com », sur Slate, (consulté le 20 novembre 2016)
  65. Marie Turcan, « Serge Aurier, Math Podcast: les internautes de jeuxvideo.com sont-ils des lanceurs d’alerte? », sur Les Inrocks, (consulté le 20 novembre 2016)
  66. Laura Motet, « Les forums de Jeuxvideo.com, fers de lance de la campagne de Marine Le Pen ? », sur Le Monde, (consulté le 8 avril 2017)
  67. « Les petits bras du FN », GQ, no 49,‎ , p. 159 (ISSN 1959-7800, lire en ligne)
  68. a et b Thibaut Petit, « Antisémitisme, homophobie, fanatisme : Jeuxvideo.com, la ruche à fiel », sur L'Obs, (consulté le 20 novembre 2015)
  69. Vincent Coquaz, « Jeuxvideo.com : L'Obs (re) découvre racisme et homophobie dans les forums », sur Arrêt sur images, (consulté le 20 novembre 2015)
  70. « Cyberharcèlement : le forum 18-25 de jeuxvideo.com, une «machinerie» devenue «incontrôlable» », Libération.fr,‎ (lire en ligne)
  71. « Forums : La coopération avec la police se poursuit », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 20 novembre 2015)
  72. « Forums : Rappel à la loi de la police judiciaire », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 20 novembre 2015)
  73. GrandeGuerre, « [Forums] Les changements apportés par Respawn », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 30 novembre 2016)
  74. Shumz, « Arrêt de JVIrc et lancement de JV Chat », sur JV Flux, (consulté le 30 novembre 2016)
  75. « L'antre de Jeuxvideo.com » (version du 9 février 2011 sur l'Internet Archive)
  76. « A propos », sur JV Flux (consulté le 25 février 2016)
  77. « Statistiques du wiki », sur JV Flux (consulté le 25 février 2016)
  78. Gwendal Lerat, « Noelshack », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 25 février 2016)
  79. Florent-49, « NoelTweet, nouveau réseau social », sur JV Flux, (consulté le 25 février 2016)
  80. « 15-18 Radio » (version du 1 février 2015 sur l'Internet Archive)
  81. PadiSchah-F, « Statistiques : fonctionnement et mode d'emploi », sur JV Flux, (consulté le 25 février 2016)
  82. MrSky, « Webedia menace de m'attaquer en justice », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 25 février 2016)
  83. Glosoli, « [JvArchive] Je me couche », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 25 février 2016)

Annexes

Bibliographie

  • Sébastien Pissavy, Jeuxvideo.com, une odyssée interactive, Pix'n Love Éditions

Lien externe