Cette page est en semi-protection longue.

Jeuxvideo.com

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Jeuxvideo.fr.
Logo de Jeuxvideo.com

URL jeuxvideo.com
Commercial Partiellement
Publicité Oui
Type de site Média vidéoludique
Langue(s) Français
Inscription Facultative
Siège social Aurillac (Cantal)
Drapeau de la France France
Propriétaire Webedia
Rédacteur en chef Frédéric Goyon (Rivaol)
Frédéric Fau (Supepanda)
Directeur de la publication Cyril Zimmermann
Créé par Sébastien Pissavy
Jérôme Stolfo
François Claustres
Revenus 6 899 100 € en 2012 [1]
Classement Alexa 42 (France, janvier 2015)
État actuel En activité

Jeuxvideo.com est un site web français spécialisé dans le jeu vidéo depuis 1997. Il est construit comme un outil d'information à destination des joueurs par une équipe de rédacteurs et propose notamment des actualités, des dossiers, des tests de jeux vidéo ou des présentations par vidéo. Les rédacteurs se déplacent sur les grands événements mondiaux, comme l'E3 (Los Angeles, États-Unis), le Tokyo Game Show (Tokyo, Japon), la Gamescom (Cologne, Allemagne)[2], la Paris Games Week ou l'IDEF (Cannes, France) afin de rencontrer les équipes de développement et suivre les jeux tout au long de leur cycle de vie, du développement jusqu'à la commercialisation.

Jeuxvideo.com est le site francophone de jeux vidéo le plus fréquenté[3], le mieux apprécié des visiteurs de sites de jeux vidéo[4] et le quatrième site français le plus visité en France en novembre 2011[5]. Le record de fréquentation du site est lors de l'E3 2013, le 11 juin 2013, avec un pic à 33 millions de visites sur ses pages[6].

Histoire

1995 - 2000 : Lancement de l'ETAJV et de JeuxVideo.com

Sebastien Pissavy était déjà féru d'informatique lors de son service informatique au 92e régiment d’infanterie de Clermont-Ferrand en 1995. Passionné de jeux vidéos, il joue souvent sur son PC aux jeux tels que Doom ou Dune[7].

Après son service militaire, il décide d'allier sa passion pour l'informatique et pour les jeux-vidéos en rédigeant l'ETAJV (Encyclopedie des Trucs et Astuces de Jeux vidéos) dont la première version est sortie en juin 1995.Il enregistre l'encyclopédie sur disquette et la distribue gratuitement à son entourage.Le bouche à oreille pousse même des joueurs à envoyer des disquettes vierges à Pissavy et ses amis pour qu'ils y copient la dernière version de l'ETAJV, qui est mise à jour mensuellement. L'ETAJV est participatif, certains joueurs envoient des astuces qui n'y figurent pas encore afin que Pissavy les rédige[8].

L'ETAJV est même diffusée en CD-ROM par des magazines de jeux vidéo tels que PC Fun, PC Loisirs et PC Team[9].

L’encyclopédie connait un franc succès, et Pissavy décide alors de la publier sur le minitel sous le nom de "3615 ETAJV". « Souvent considéré comme un handicap pour la démocratisation d’internet, ce bon vieux Minitel franco-français a été au contraire pour nous un tremplin » explique-t-il[10].

En 1996, l'ETAJV est disponible en téléchargement sur internet[9].

Début 1997, Pissavy et ses amis créent avec leurs économies l'entreprise L'Odyssée Interactive, basée à Aurillac (une SARL au capital de 50 000 francs (7 600 euros)) et lancent en mars 1997 le site jeuxvideo.com qui connait des débuts difficiles et survit grâce aux fonds personnels de ses fondateurs[11]. Une version navigable du site tel qu'il l'était en mars 1998 est disponible à cette adresse.

2000 - 2013 : Acquisitions par Gameloft et Hi-Media

Au début des années 2000, les magazines de jeux vidéo qui étaient très populaires dans les années 1990, commencent à connaître une baisse de leur vente. Internet se démocratise de plus en plus, les fans de jeu vidéo se tournent alors vers jeuxvideo.com, qui était à l'époque l'un des premiers sites français dédié aux jeux vidéo. Jeuxvideo.com se démarque de par sa réactivité et devient en quelque temps le site de référence pour l'actualité vidéoludique[10].

En 2000, Pissavy cède 80% de ses parts à Gameloft et continue à gérer l’entreprise en tant qu'indépendant[10]. La popularité du site est croissante. En 2012, il démissionne de son poste[10].

En 2006, Hi-Media acquière 88 % de la société pour un montant de 22,6 millions d'euros[12].

En 2013, jeuxvideo.com est hébergé sur plus de 60 serveurs, emploie près de 40 personnes et accueille plus de 4 millions de visiteurs uniques chaque mois. C'est le plus grand média vidéoludique en Europe[13].

Depuis 2014 : Acquisition par Webedia et déménagement à Paris

Début juin 2014, Webedia rachète le site pour la somme de 90 millions d'euros[14].

À la fin du mois de janvier 2015, il est annoncé que Webedia souhaite déplacer les locaux de jeuxvideo.com à Paris dans l’immeuble qui regroupe ses autres sites internet thématiques, en proposant aux 48 salariés de quitter le siège d’Aurillac contre une compensation. Selon la direction du site, 17 à 18 employés déclinent l'offre et pourraient être licenciés[15]. Selon le personnel, la moitié des 43 salariés encore présents à Aurillac ne souhaite pas déménager à Paris[16]. Webedia précise que la consultation du personnel reste ouverte jusqu’au 30 janvier.

L’acquéreur de jeuxvideo.com annonce son ambition : « À Paris, la rédaction sera plus près des éditeurs de jeux vidéos et des acteurs du secteur. Elle s’est parfois vu reprocher de vivre un peu dans son coin, sans aller beaucoup sur les salons professionnels ». Un argumentaire auquel Sébastien Pissavy répond, « Je me suis battu pour que Jeuxvideo.com s’installe au départ à Aurillac. Cela n’a pas nuit à la performance du site, qui est devenu leader en Europe et numéro trois mondial ». Le fondateur déplore une logique plus « financière » que les précédents actionnaires de jeuxvidéo.com, et voit les licenciements comme une « perte d’expérience », arguant que « les synergies peuvent aussi exister à distance ». Il conclu en souhaitant que le combat contre « l’autarcie » de la rédaction ne soit pas uniquement ambitionné par le rapprochement avec la régie publicitaire[16],[17].

Vidéos

En plus du contenu textuel, JeuxVideo.com met l'accent sur du contenu vidéo. Le site propose depuis ses débuts les vidéos de jeux diffusées par les créateurs et éditeurs, notamment les extraits de jeux[18] et les bande-annonces[19].

En 2006, le site lance un nouveau concept de vidéo : les Gaming Live[20]. Ce sont des vidéos pouvant durer 3 à 20 minutes, réalisés par l'équipe du site. Le format classique est réalisé par deux rédacteurs, l'un en tant que présentateur et l'autre qui joue au jeu et apportant ses connaissances sur le jeu. La personne jouant au jeu est généralement celui qui a écrit le test sur le site et il peut donc apporter ses critiques sur le jeu en s'appuyant sur le temps qu'il a passé dessus. Ces vidéos permettent de présenter le jeu et de faire un résumé du test écrit.

En octobre 2007, un nouveau format, nommé le CLIQ (Condensé de L'Info Quotidienne) voit le jour. Il s'agit de vidéos d'environ deux à trois minutes présentant les informations les plus importantes du moment dans le secteur du jeux vidéo : nouveaux trailers, bandes-annonces, dates de sortie, etc. L'émission, produite par Uptown Prod, est écrite par Nicolas Catard, et présentée en alternance par Marine Robin, Taïna Kubler, et Nicolas Catard.

En mars 2012, une autre émission, freshnews (souvent écrit #freshnews) est lancée sur le même format : durant deux à trois minutes, c'est une émission quotidienne résumant les infos du web et du monde numérique. Cette émission est réalisée par Jeuxvideo.com et Uptown Prod, écrite et présentée par Nicolas Catard. L'émission freshnews a d'abord été diffusée sur le site freshnews.fr, à partir du 29 août 2011[21].

En février 2013, faute de public, JeuxVideo.com décide d'arrêter ces deux dernières émissions, pour se concentrer sur de nouveaux formats[22].

Le 14 mai 2014, le site lance sa propre WebTV[23]. Composée de 5 chaînes principales, ce nouveau support permet au site de diffuser en direct des tests de jeux, des compétitions e-sport ou encore des sessions de jeux. Le site promet alors plus de 10 heures de direct par jour[23]. Ces chaines sont également l'occasion pour plusieurs fans de jeu vidéo, déjà connus via Twitch ou YouTube, de devenir des animateurs professionnels en étant diffusé sur JeuxVideo.com[24].

Les chroniques

Depuis 2011, plusieurs chroniqueurs repérés sur internet publient chaque semaine une vidéo sur JeuxVideo.com, dans lesquelles ils abordent des sujets traitant du jeu vidéo. Au total, vingt-et-une chroniques ont été ou sont diffusées sur le site.

Chroniques actuellement diffusées

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.
Speed Game
Diffusée le samedi et présentée par RealMyop et CoeurDeVandale, qui commentent des courses de speedrun, pratique particulière du jeu vidéo qui consiste à terminer un jeu le plus rapidement possible. Le principe de base est de voir les deux présentateurs commentant le speedrun record d'un jeu, mais l'émission commença à se diversifier avec des speedrunners commentant les courses avec l'un des deux présentateurs, voir des speedrunners invités réalisant une performance durant le commentaire lui-même avec un objectif de temps. Elle a débutée en octobre 2011 comme l'une des chroniques originelles du site.
L'univers du jeu indépendant
Diffusée le vendredi et réalisée par At0mium, présente un jeu issu de développeurs indépendants. Elle fut débutée en novembre 2011 comme l'une des premières chroniques.
Le Fond de l'Affaire
Diffusée le lundi. Réalisée et présentée par Maxime Robinet, elle présente les secrets et anecdotes de développement de jeux vidéo, et a débuté le 4 mars 2013. Une intrigue secondaire concernant les personnages de l'émission est également diffusé sur Youtube[25].
LFG - Looking For Games
Diffusée le jeudi et présentée par Krayn et Frédéric Molas, est une chronique traitant de MMORPG. Pendant un mois, les deux chroniqueurs présentent les aspects d'un MMORPG avec un nouvel épisode chaque semaine, changeant de jeu toutes les quatre émissions. Sébastien Rassiat, compère de Molas sur l'émission Joueur du Grenier, est également présent et présente un mot propre au vocabulaire MMORPG à chaque début d'émission. Débuté le 11 avril 2013, elle connait un hiatus du 6 février 2014 au 10 juillet de la même année, revenant alors avec une nouvelle formule.
Draw in Game
Débutée le 9 juillet 2013 et réalisée par Nyo, est une chronique dans laquelle une illustration liée à un jeu est réalisée. Les vidéos se terminent généralement par un commentaire de Nyo à propos du jeu et de son illustration.
After Bit
Emission culturelle sur l'analyse de la musique dans les jeux vidéo, se concentrant toutes les deux semaines sur l'étude de la musique d'un jeu vidéo en particulier. Elle est écrite et présentée par Charles Bardin et Antoine Tuloup. Chaque émission se termine par une reprise par l'équipe de l'une des musiques du jeu étudié. Cette émission a débuté le 21 décembre 2013. Suite au départ de Tuloup en août 2014, le réalisateur Ducloux prend sa place aux côtés de Bardin. Ils annoncent également une nouvelle émission, Cover, concentrée sur les reprises de musiques de jeux et qui sera diffusé toutes les deux semaines, en alternance avec After Bit.
Il était une fois
Chronique écrite en alternance par les journalistes testeurs de jeuxvideo.com qui racontent l'histoire d'une saga de jeu vidéo, en commentant l'histoire, la qualité, ainsi que l'évolution de la franchise. Elle a débuté le 22 décembre 2013.
L'histoire du jeu vidéo
Écrite et réalisée par Edward Ez et présentée par Bruno Daveze, et qui raconte l'histoire du jeu vidéo sous l'apparence d'un professeur donnant un cours à ses élèves. Elle a débuté le 4 décembre 2013.
Versus
Émission proposant de comparer les graphismes d'un même jeu selon les différentes plateformes, débutée le 10 janvier 2014.
Merci Dorian
Émission traitant chaque dimanche d'un sujet du jeu vidéo en général réalisée, écrite et présentée par Dorian Chandelier. Il s'agissait originellement d'une émission "spin-off" occasionnelle de 3615 Usul, cependant après la fin de la dite émission, elle devient une chronique à temps plein le 23 février 2014.
Back to... et Epic
Débutée respectivement le 21 mars et 4 avril 2014, ce sont deux chroniques réalisées par l'équipe de JeuxVideo.com. La première revient sur une année en particulier du jeu vidéo en diffusant des extraits de jeux marquants avec un fond musical. La seconde est une sorte de « bêtisier du jeu vidéo » faite par le site lui-même compilant des fails (ratés en français) et moment incongrus proposés par la communauté du site.
Le Défi du Challenge
Débutée le 4 mai 2014, voit deux chroniqueurs du site s'affronter sur trois jeux vidéo distincts.

Anciennes chroniques

Fanta & Bob, les aventuriers de Minecraft
Chronique réalisée par TheFantasio974 et Bob Lennon, centrée sur le jeu Minecraft. Débutée le 2 juin 2011 comme la toute première chronique du site, elle est aussi la première à disparaitre, après une ultime émission d'adieux le 19 août la même année.
Les parties multi de Diablox9
Vidéos commentées de jeux en multijoueur jouées et commentées en direct par Diablox9, principalement des FPS. Débutée le 6 juin 2011 comme l'une des chroniques originelles, elle se conclut le 16 novembre 2011.
Scènes de jeu
Chronique analysant principalement les cinématiques de jeu vidéo. Débutée le 7 août 2012 avec une vidéo d'introduction/annonce, sa quatrième émission diffusée le 2 octobre 2012 ne connait pas de suite.
Les Gamers de l'Extrême
Chronique montrant trois gamers tentant de jouer à un jeu vidéo dans les attractions du Parc Astérix. La chronique s'est arrêtée le 2 juillet 2013.
New Gamers Factory
Chronique à l'essai dont l'objectif était de faire jouer à un jeu vidéo des personnes n'y étant pas habitués. Débutée le 20 juillet 2013, elle s’arrête après seulement trois épisodes le 3 août 2013.
Les expéditions inutiles
Diffusée un mercredi sur deux et présentée par Mamytwink et Skunk, est une chronique à but exclusivement humoristique, à la base centrée sur le jeu World of Warcraft. Débutée en novembre 2011 en tant que l'une des chroniques originelles, elle commence en mai 2012 à traiter également d'autre jeux tels que Diablo III et Guild Wars 2. Le 11 septembre 2013, jeuxvideo.com annonce le remplacement de Skunk par Sheshounet, ainsi qu'un nouveau changement de formule qui ne dure pas: après une unique émission diffusée 24 septembre consacrée à la conférence Millenium Show, l'émission cesse sans annonce officielle, le site la rangeant dans la catégorie des anciennes chroniques quelque temps après.
Enyd, raconte nous une histoire
Diffusée chaque mardi, voyait Enyd raconter une histoire mythologique en l'illustrant avec le jeu Skyrim. Commencée le 22 octobre 2013, elle s’arrête après l'émission du 3 décembre la même année.
3615 Usul
Diffusée le dimanche est une chronique écrite et présentée par UsulMaster et Dorian Chandelier (au départ surnommé "Petit Gros"), abordant divers thèmes liés au jeu vidéo avec humour, diffusée chaque dimanche. Débutée en novembre 2011 comme l'une des chroniques originelles du site, elle prend fin lors d'une ultime émission d'adieux le 19 janvier 2014. Merci Dorian, émission spin-off sans la participation d'Usul originellement diffusée occasionnellement, devient chronique à temps plein en remplaçant 3615 Usul sur le même créneau.
Crossed
Diffusée un mercredi sur deux et réalisée, écrite, montée et présentée par Karim Debbache, (Ses collaborateurs Gilles Stella et Jérémy Morvan y faisant parfois des apparitions en tant que comic reliefs), était une émission d'analyse filmique sur ton humoristique de films en rapport avec l'univers du jeu vidéo (adaptations, films traitant du jeu vidéo…). Elle a débuté le 6 février 2013, et s'est achevée après son 28e épisode diffusé le 16 avril 2014, Debbache préférant se concentrer sur d'autres projets dû aux limites d'un concept voulant lier film et jeux vidéo, afin de se concentrer sur le cinéma sur sa chaine YouTube.

Système de notation

Anciennement, les jeux étaient noté en fonction de cinq critères : les graphismes, la jouabilité (dans le sens de gameplay), la durée de vie, la bande son et le scénario ; la notation se terminant sur une note globale qui était une appréciation générale et non une moyenne des notes des cinq critères. Depuis le 23 février 2013, le système de notation a été complètement réorganisé : il comprend toujours un test écrit agrémenté d'image du jeu et d'une vidéo mais se termine maintenant par une seule note globale et une partie « points positifs » et une autre « points négatifs ». Les internautes inscrits sur le site peuvent également donner leur avis et une note. Les tests publiés avant le 23 février 2013, gardent le même système de notation qu'auparavant.

Équipe

L'équipe de Jeuxvideo.com est composée de 47 membres en avril 2014[26]. Le directeur est Cédric Mallet (FortyTwo) et les responsables de la rédaction sont Frédéric Fau (Super Panda) et Frédéric Goyon (Rivaol), qui a succédé à Marc Pelatan (Hiro). Le 29 août 2012, le créateur du site, Sébastien Pissavy annonce qu'il quitte la direction du site[27].

2 rédacteurs en chef :

  • Superpanda (Frédéric Fau)
  • Rivaol (Frédéric Goyon)

14 rédacteurs :

  • Romendil (Valérie Précigout)
  • Dinowan (Nicolas Charciarek)
  • Logan (Yannick Lefur)
  • Miniblob (Alexis Gautier)
  • Anagund (Fabien Metsa)
  • Lena (Florence Pelletier)
  • Lespol (Paul Mallemanche)
  • Sylhas (Sylvain Chane-Pane)
  • Jihem (Jean-Marc Walliman)
  • Kaaraj (Valentin Deveau)
  • CptObvious
  • JackBradford
  • Rupan
  • Turkish
  • Bethor

Forums

Chaque jeu référencé sur le site dispose d'un forum dédié (soit plus de 20 000 forums consacrés aux jeux). Il existe en outre 15 forums sur l'univers du jeu vidéo, 40 forums traitant des consoles de jeux vidéo, 13 forums « un autre regard » (création de jeu, business du jeu vidéo, jeux vidéo et handicap, musiques de jeux vidéo, Belgique, Québec, Japon, etc.), ainsi que 69 forums « passions » (art martiaux, baskets, cyclisme, créations de sites web, programmation, montages vidéo, internet, politique, humour, etc.).

Une dizaine de forums sont consacrés au site lui-même et à l'animation et la gestion de sa communauté (Suggestions, Réclamations, Communauté, Élections des modérateurs, Boite à idée, Chroniques, Gaming Lives, etc.) et 5 forums « Blabla », un par tranche d'âge (Moins de 15 ans, 15-18 ans, 18-25 ans, 25-35 ans et Plus de 35 ans) permettent aux visiteurs du site de discuter de n'importe quel thème en rapport ou non avec les jeux vidéo.

Parmi ces derniers, on retient le blabla 15-18 ans, souvent considéré comme l'un des forums les plus actifs de France[28],[29]. Disposant d'une communauté importante, qui se veut rassemblée autour d'actions mises en place[non neutre], d'une histoire et de références, il a attiré l'attention des médias à plusieurs reprises, par exemple suite à la fuite d'un sujet de baccalauréat en 2011[30], ou encore suite à l'organisation d'un canular à propos de la mort de l'acteur Jean Dujardin[31]. À propos de ce canular, Sebastien Pissavy, créateur du site déclare que « ce fake aura au moins permis de mettre en lumière certaines dérives dans le traitement de l’information sur internet, par des journalistes plus soucieux d’être les premiers à relayer une information que d’en vérifier la véracité »[10].

Notes et références

  1. [1], societe.com, 31 décembre 2012
  2. Dossier sur les Press tours et salons sur le site officiel
  3. http://siteanalytics.compete.com/jeuxvideo.com+gamekult.com+jeuxvideo.fr/
  4. « Classement NetObserver® des sites préférés des internautes français », sur harrisinteractive.fr, institut de sondage Harris Interactive,‎ 30 août 2011 (consulté le 31 août 2011)
  5. Médiamétrie - Communiqués de presse - Internet
  6. Record d'audience sur jeuxvideo.com ! - Actualités - 12/06/2013 - JeuxVideo.com
  7. « Jeuxvideo.com: histoire d’une odyssée »
  8. « L'aventure de l'ETAJV »
  9. a et b « Le 3615 ETAJV et les débuts sur le web »
  10. a, b, c, d et e « Jeuxvideo.com: histoire d'une odyssée »
  11. « Mars 1997 : Lancement de jeuxvideo.com »
  12. « HI-MEDIA : Cession de jeuxvideo.com à Webedia pour 90M€ - Oddo Nextcap »,‎ 10 juin 2014
  13. « L'histoire de "jeuxvideo.com" : Une odyssée interactive »
  14. « Webedia rachète Jeuxvideo.com pour 90 millions d'euros »
  15. « L'éditeur de jeuxvideo.com va quitter Aurillac, 47 emplois concernés »
  16. a et b Clément Guillou, « A Aurillac : « JeuxVideo.com, les gens n’en parlent que depuis que ça ferme » », sur rue89.nouvelobs.com,‎ 26 février 2015
  17. « Aurillac ou Paris : l’heure du choix pour les salariés de Jeuxvideo.com »
  18. « Tous les extraits », sur jeuxvideo.com, où l'on peut voir la date de diffusion du premier extrait : 7 décembre 2000, en dernière page
  19. « Toutes les bande-annonces », sur jeuxvideo.com, où l'on peut voir la date de diffusion de la première bande-annonce : 1er janvier 1998, en dernière page
  20. « Gaming Live », sur jeuxvideo.com
  21. Nicolas Catard, « http://openclassrooms.com/forum/sujet/web-tv-freshnews-95872 : tous les jours, l'actu high tech en vidéo en 2mn », sur openclassrooms.com
  22. « Fin des rubriques CLIQ et #freshnews - Actualités », sur jeuxvideo.com,‎ 28 février 2013
  23. a et b « Jeuxvideo.com lance sa WebTV le 14 mai ! », sur jeuxvideo.com,‎ 8 mai 2014
  24. « Casters », sur jeuxvideo.com
  25. « Le fond de l'affaire », sur youtube.com
  26. (fr) « L'Équipe de jeuxvideo.com », sur jeuxvideo.com, consulté le 9 avril 2014
  27. Lightman quitte jeuxvideo.com, jeuxvideo.com, 29 août 2012
  28. « Statistiques du forum Blabla 15-18 ans » sur JV Stats
  29. « Carte des forums » sur ouinon.net
  30. « Une question du bac S avait fuité sur Jeuxvideo.com » sur Numerama
  31. « Jean Dujardin annoncé mort : une mauvaise blague de potaches » sur Le Parisien

Annexes

Bibliographie

  • Sébastien Pissavy, Jeuxvideo.com, une odyssée interactive, Pix'n Love Éditions

Lien externe