Godsmack

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Godsmack
Description de cette image, également commentée ci-après

Godsmack. De gauche à droite : Robbie Merrill, Sully Erna, Criss Angel, Shannon Larkin, et Tony Rombola.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Metal alternatif, heavy metal, hard rock, post-grunge, nu metal (débuts)[1]
Années actives Depuis 1996
Labels Universal, Republic
Site officiel godsmack.com
Composition du groupe
Membres Sully Erna
Robbie Merrill
Tony Rombola
Shannon Larkin
Anciens membres Lee Richards
Tommy Stewart
Joe D'Arco
Logo

Godsmack est un groupe de heavy metal américain, originaire de Lawrence, dans le Massachusetts. Le groupe, formé en 1995, se compose du chanteur et auteur-interprète Sully Erna, du guitariste Tony Rombola, du bassiste Robbie Merrill, et du batteur Shannon Larkin. Depuis sa formation, Godsmack dénombre six albums studio, un EP (The Other Side), quatre DVD, une compilation (Good Times, Bad Times... Ten Years of Godsmack), et un album live (Live and Inspired).

Le groupe dénombre également trois albums (Faceless, IV, et The Oracle) ayant atteint le classement Billboard 200. Le groupe est également détenteur de 20 chansons à succès classées au top 10, dont 15 classées au top 5, un record du nombre de singles classés au top 10 par un groupe de rock[2].

Depuis sa formation, Godsmack a participé plus d'une fois à l'Ozzfest, et à d'autres grandes tournées et festivals. Godsmack dénombre un total d'approximativement 20 millions d'exemplaires vendus en une décennie. Pour féliciter leur populairté et à l'occasion de la sortie de leur sixième album, 1000hp, le maire Marty Walsh proclame le 6 août Godsmack Day dans la ville de Boston[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et All Wound Up (1995–1997)[modifier | modifier le code]

En février 1995, Sully Erna décide de lancer son propre groupe après 23 ans de carrière de batteur et deux ans au sein du groupe Strip Mind[4]. Son nouveau groupe, The Scam, composé d'Erna au chant, Robbie Merrill à la basse, leur ami Lee Richards à la guitare, et Tommy Stewart à la batterie. The Scam change rapidement de nom pour celui de Godsmack, après la publication d'une démo[5]. Le groupe commence à jouer dans de petits bars locaux de Boston. Des chansons locales populaires comme Keep Away et Whatever les amènent par la suite dans les classements musicaux de Boston et de la Nouvelle-Angleterre[4].

Le nom du groupe, selon Merrill dans le DVD Smack This!, s'inspire de la chanson d'Alice in Chains God Smack. Cependant, Erna expliquera dans une interview en 1999 : « Je me moquais de ceux qui avaient de l'herpès sur les lèvres et le lendemain, après en avoir eu un moi même, c'est comme si Dieu me l'avait collé pour se moquer de moi. C'est resté marqué et on pris le nom de Godsmack. On connaissait la chanson d'Alice in Chains mais on y a jamais réellement prêté attention[6]. » En 1996, Tony Rombola et Joe D'Arco se joignent à Godsmack comme guitariste et batteur, respectivement, après le départ de Richards, qui a quitté le groupe après avoir appris qu'il était le père d'un enfant de six ans, et de Stewart, parti à cause de divergences personnelles[7]. La même année, le groupe entre en studio pour la première fois, afin d'enregistrer leur premier album All Wound Up. Le CD est enregistré pendant trois jours avec un budget de $2 600[4].

Dans les deux années qui suivent, le groupe joue aux alentours de Boston. Finalement, le CD de Godsmack atterrit entre les mains de Rocko, le DJ de la chaîne de radio locale WAAF (FM). La chaîne diffuse en boucle Keep Away et atteint la première place des chansons les plus demandées de la radio[4]. Newbury Comics, un disquaire situé en Nouvelle-Angleterre, accepte de vendre le CD sous certaines conditions. Peu après le succès de Keep Away, Godsmack revient en studio pour enregistrer Whatever, un nouveau favori de la chaîne WAAF (FM)[4]. Dans une interview avec Sully Erna, il explique « On en a vendu peut-être 50 exemplaires en un mois pendant que WAAF diffusait l'album. D'un coup, on a commencé à en vendre des milliers en une semaine. (...) Je les envoyais depuis ma chambre. Après des années de galère, on a enfin fini par voir le bout[8]. »

Godsmack (1998–1999)[modifier | modifier le code]

En milieu 1998, Universal/Republic Records signe le groupe. Joe D'Arco est renvoyé du groupe et remplacé par l'ancien batteur Tommy Stewart, pris par une envie soudaine de revenir au sein de Godsmack[9]. Le premier album studio du groupe, All Wound Up, est réédité puis renommé Godsmack après six semaines de publication. Le groupe organise ensuite sa première tournée, The Godsmack Tour avec Jim Rose Circus[4]. Après l'album, le groupe joue dans des petits clubs puis à l'Ozzfest et Woodstock '99. Ils suivent ensutie d'une tournée en Europe en soutien à Black Sabbath[4]. Roxanne Blanford de AllMusic attribue à l'album une note de trois étoiles sur cinq expliquant : « Godsmack a amené le metal dans l'ère du temps[10]. » L'album atteint la 22e place du classement Billboard 200[11] et est certifié quadruple disque de platine par la RIAA en 2001[12] après avoir été certifié disque d'or en 1999[13].

L'album se vend bien malgré qu'il ait été retiré des ventes dans la plupart des magasins à cause de son contenu lyrique[14]. Le groupe et leur label ajoute ensuite une étiquette Parental advisory à chaque exemplaire de l'album, avant d'être de nouveau commandé par les magasins. Erna commente au magazine Rolling Stone que « ça fait plus d'un an que notre album est en rayon sans étiquette et c'est la seule plainte qu'on a reçu... les étiquettes et les paroles sont subjectives... on a décidé d'accoler une étiquette à l'album[14]. »

Awake (2000–2002)[modifier | modifier le code]

En 2000, Godsmack revient en studio après le succès de Godsmack pour enregistrer Awake. L'album est publié le 30 novembre 2000 ; il débute à la cinquième place du Billboard 200, et est certifié double disque de platine par la RIAA[11]. Vampires, une chanson de l'album, permet également au groupe d'être nommé du Grammy dans la catégorie de « meilleure performance rock instrumentale » en 2002[15]. Après la publication de Awake, Godsmack se lance dans une tournée en Europe en soutien à Limp Bizkit[16]. Erna explique qu'en ce temps : « on a joué en tournée non-stop depuis août 1998, alors la plupart des chansons dans Awake ont été écrites pendant nos voyages quand on alternait entre Amérique et Europe. L'Ozzfest a été la seule tournée durant laquelle on était pris en main par quelqu'un d'autre ; on a beaucoup travaillé de nous-même[17]. » Le groupe jouera à l'Ozzfest une nouvelle fois en 2000 comme en 1999[13].

Deux des chansons de l'album sont utilisées dans des publicités pour la Marine américaine (Sick of Life et Awake). Erna explique que « un fan issu de la Marine américaine nous a demandé s'ils pouvaient utiliser nos chansons, et on a accepté[18]. » Cependant, Erna insiste dans une interview que Godsmack ne soutient aucune guerre[19]. En 2002, Erna est appelé pour écrire et jouer une chanson pour Le roi scorpion.

Faceless et The Other Side (2003–2005)[modifier | modifier le code]

Avec Shannon Larkin (ex membre d'Ugly Kid Joe, de Souls at Zero, Wrathchild America, et MF Pitbulls) remplaçant Tommy Stewart, qui quittera une nouvelle fois le groupe pour des divergences personnelles[4],[20], Godsmack revient en studiopour enregistrer un nouvel album en 2003. Faceless débute à la première place du Billboard 200, avec 269 000 exemplaires vendus la première semaine[21]. Le single principal de l'album, Straight Out of Line est nommé du Grammy Award dans la catégorie de « meilleure performance hard rock ». La récompense est finalement décernée à Evanescence pour leur single Bring Me to Life[22]. Le groupe nomme l'album d'après un accident dans une piscine[23]. Cependant, dans une autre interview, Merrill donne une autre explication, qui rend plus floue la première : « ça vient du fait que, sans parler de notre succès à la radio et dans les ventes, l'on n'avait l'impression de pas ne pas s'être donné à fond[24]. »

Le 16 mars 2004 The Other Side, un EP acoustique, est publié. L'album débute à la cinquième place du Billboard 200 ; une place relativement élevée pour un EP[11]. Il se compose de nombreux titres réédités en version acoustique, et de nouveaux titres acoustiques. La nouvelle chanson Touché est composée avec le premier guitariste de Godsmack, Lee Richards, et John Kosco, en ce temps membre de l'ancien groupe Dropbox[25]. Les deux autres nouvelles chansons acoustiques Running Blind et Voices[26]. La chanson Asleep est une version acoustique de la chanson Awake issue de l'album homonyme du groupe[27]. Godsmack passe d'un son heavy à un son plus acoustique adouci sur cet EP de la même manière qu'Alice in Chains dans leurs EPs Sap et Jar of Flies, une similitude pour laquelle le groupe a été critiqué[28]. En 2004, Godsmack ouvre la tournée Madly in Anger with the World Tour de Metallica[29] et organise une tournée avec Dropbox. En automne 2004, le groupe joue plusieurs shows acoustiques pour The Other Side et continue à jouer pour Metallica[30].

IV et Ten Years of Godsmack (2006–2007)[modifier | modifier le code]

Sully Erna avec Godsmack à leur IV Tour de 2006.

Le 25 avril 2006, Godsmack publie son quatrième album intitulé IV, et suit d'une tournée jusqu'en août 2007, appelée The IV Tour[31]. L'album est produit par Erna et édité par l'ingénieur son Andy Johns, connu pour avoir travaillé sur Led Zeppelin IV de Led Zeppelin[32]. Le premier single extrait de l'album, Speak est publié le 14 février 2006, et débute à la première place du Billboard 200, avec 211 000 exemplaires vendus à la première semaine[33]. IV est certifié disque d'or. Le groupe avait écrit quarante chansons pour l'album, mais avec une liste de onze titres, Larkin commente que « c'est le groupe de Sully et sa vision. [...] Quand on doit choisir les chansons, c'est Sully qui s'y colle[34]. » Le nom IV de l'album s'inspire du fait qu'il s'agisse du quatrième album du groupe, entre autres, comme le soulignent Larkin et Erna dans une interview[35],[36].

Pour célébrer leur dix années de carrière, Godsmack publie un best-of intitulé Good Times, Bad Times... Ten Years of Godsmack le 4 décembre 2007. L'album atteint la 35e place du Billboard 200, avec 40 000 exemplaires vendus la première semaine[37]. Il se compose d'une reprise de la chanson de Led Zeppelin Good Times Bad Times, et d'un DVD des performances acoustiques de Godsmack à Las Vegas au House of Blues. L'album devait à l'origine être un coffret. Godsmack accompagnera la sortie de l'album avec une tournée acoustique[38].

The Oracle (2008–2012)[modifier | modifier le code]

En novembre 2008, Larkin annonce la reformation du groupe et l'enregistrement d'un nouvel album[39]. L'été suivant, le groupe joue en soutien à Mötley Crüe durant la tournée Crüe Fest 2[40] et fait paraître un single à part, Whiskey Hangover. Après la tournée, Godsmack se lance dans la production de leur nouvel album. L'album, intitulé The Oracle est publié le 4 mai 2010[41]. Bien accueilli, The Oracle est le troisième album de Godsmack à atteindre consécutivement la première place des classements, avec 117 000 exemplaires vendus la première semaine[42]. Erna explique concernant le son de leur nouvel album : « ça sera du très lourd. Je veux dire, c'est vraiment agressif. Je suis pas très sûr ; c'est trop tôt pour le dire. Là, on a fini une chanson pour le Crüe Fest de cet été. Mais de loin, je pense que vous allez en prendre plein la vue. [...] Cette fois, on a décidé de montrer nos balloches[43] ! »

Godsmack est en tête d'affiche du quatrième Mayhem Festival annuel avec Disturbed[44]. Le groupe entre en studio en janvier 2012 pour mixer un album live et enregistrer quelques reprises musicales. Le groupe part ensuite en tournée avec Staind[45]. Godsmack termine de travailler sur son EP composé de reprises[46],[47]. Godsmack fait paraître un nouvel album live, Live and Inspired le 15 mai 2012. Le coffret inclut un EP bonus de reprises[48]. En janvier 2013, Erna annonce une brève tournée solo en Amérique[49],[50].

1000hp (depuis 2014)[modifier | modifier le code]

En février 2014, Erna tweete que le groupe est en studio pour enregistrer un nouvel album, d'abord prévu pour fin 2014. Il mentionne également 11 titres terminés pour une publication dans les deux semaines à venir[51],[52]. En avril, le groupe annonce l'enregistrement de 15 titres[53]. En mai, Erna annonce le titre de l'album : 1000hp (1000 chevaux). Le single-titre de l'album sera publié le mois suivant[54]. L'album est publié le 5 août 2014 et vendu à 58 000 exemplaires la première semaine aux États-Unis, et atteint la troisième position du Billboard 200[55],[56]. Godsmack est également en tête d'afficle de l'Uproar Festival de 2014[57].

Influences et style[modifier | modifier le code]

Sully Erna en solo à la batterie.

Le groupe s'inspire principalement d'Aerosmith, Alice in Chains, de Black Sabbath, Led Zeppelin, Metallica, Pantera, et de Rush selon les dires d'Erna, de Larkin, et de Rombola[32],[58],[59]. Erna cite Layne Staley comme leur principale influence[60]. Le son de leurs deux premiers albums est identiqueà l'album Dirt d'Alice in Chains[61]. Godsmack tente de s'éloigner de sa comparaison avec Alice in Chains, Erna expliquant dans une interview avec Matt Ashare : « Je n'ai jamais rien entendu de tel dans notre musique[62]. »

La musique du groupe est souvent comparée à celle d'Alice in Chains, que ce premier cite comme inspiration[63],[64]. Adrien Begrand de Popmatters explique qu'« Erna imite parfaitement les grognements axés metal, et le chant guttural et sinistre de Layne Staley[64]. »

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Lee Richards – guitare solo (1995–1996)
  • Tommy Stewart – batterie, percussions (1995–1996, 1998–2002)
  • Joe D'Arco – batterie, percussions (1996–1998)

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Godsmack.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Grammy Awards[modifier | modifier le code]

Année Single Catégorie Résultat
2001 Vampires Meilleure performance instrumentale rock[65] Nomination
2003 I Stand Alone Meilleure chanson rock[65] Nomination
2003 I Stand Alone Meilleure chanson de hard rock[65] Nomination
2004 Straight out of Line Meilleure chanson de hard rock[65] Nomination

Billboard Awards[modifier | modifier le code]

Année Catégorie Résultat
2001 Groupe rock de l'année[65] Lauréat

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Metal - A Headbanger's Journey, DVD, ASIN B000FS9OZY (2005).
  2. (en) « Universal Republic Rockers Godsmack Lock Down Another No. 1 Single with Whiskey Hangover », Reuters,‎ (consulté le 14 septembre 2009).
  3. Mark Shanahan, « Mayor Walsh marks Godsmack Day », The Boston Globe,‎ (consulté le 7 août 2014).
  4. a, b, c, d, e, f, g et h « Godsmack – Bio », Godsmack.com,‎ (consulté le 10 octobre 2007).
  5. Scaggs, Austin, « Sully Awakes », Rolling Stone,‎ (consulté le 2 décembre 2007).
  6. Gabriella, « Sully Erna of Godsmack on Karma, Christians and the Law of Three (NY Rock) », Nyrock.com,‎ 1er octobre 1999 (consulté le 10 octobre 2007).
  7. Seaver, Morley, « MorleyView Interview with Shannon Larkin of Godsmack », MorleyView (consulté le 6 décembre 2007).
  8. « Godsmack biography – Barrystickets », barrystickets.com (consulté le 2 janvier 2008).
  9. « Godsmack's Sully Erna Speaks out on drummer switch », Blabbermouth,‎ (consulté le 6 décembre 2007).
  10. Roxanne Blanford, « Godsmack – self-titled review », AllMusic (consulté le 9 novembre 2007).
  11. a, b et c « Godsmack – Artist chart history », Billboard (consulté le 6 novembre 2007).
  12. « Godsmack – News », Godsmack.com,‎ (consulté le 6 novembre 2007).
  13. a et b Jason Ankeny, « Godsmack – Biography », AllMusic,‎ (consulté le 7 mai 2008).
  14. a et b Ann M Schwalboski, « Godsmack Lyrics and Biography », Musician Guide (consulté le 10 novembre 2007).
  15. « Rock On The Net: 44th Annual Grammy Awards – 2002 », Rock on the Net (consulté le 10 octobre 2007).
  16. « Godsmack – Tour 2001 », Godsmack.com,‎ (consulté le 10 novembre 2007).
  17. « Godsmack », Mitch Schneider Organization (consulté le 7 mai 2008).
  18. Jay Babcock, « Godsmack Frontman Gets Defensive Over Band's Alleged 'Pro-Military' Stance », Arthur Magazine,‎ (consulté le 10 novembre 2007).
  19. « Talking to Godsmack (Whose Album is No. 1 on the charts) about what they use their music for. », ArthurMag.com,‎ .
  20. David John Farinella, « Shannon Larkin », Modern drummer.com (consulté le 10 novembre 2007).
  21. « Godsmack: Faceless Debut At No. 1 », Blabbermouth,‎ (consulté le 10 décembre 2008).
  22. (en) « Grammy Award Winners », Grammy.com (consulté le 10 novembre 2007).
  23. Jon Wiederhorn, « Godsmack: Unpolished, Uncompromised », MTV,‎ (consulté le 10 novembre 2007).
  24. « Metal Edge Magazine – "First great band of the millennium" – Hit the road with vengeance », Metal Edge,‎ (consulté le 10 novembre 2007)
  25. Jon Wiederhorn, « Ex-Godsmack Guitarist Finds Second Act – News Story », MTV News,‎ (consulté le 10 octobre 2007).
  26. « Discography – The Other Side », Godsmack – Discography,‎ (consulté le 10 novembre 2007).
  27. Jon Wiederhorn, « Godsmack Travel To The Other Side For New EP », MTV,‎ (consulté le 2 janvier 2008).
  28. « Ultimate Guitar – Godsmack's acoustic album », MTV.com,‎ (consulté le 8 novembre 2007).
  29. « Metallica.com », Metallica.com (consulté le 10 octobre 2007).
  30. « Godsmack.com – Metallica tour », Godsmack – Tour,‎ (consulté le 8 novembre 2007).
  31. « Godsmack tour '07 », Godsmack.com,‎ (consulté le 8 novembre 2007).
  32. a et b Christina Fuoco, « Interview: Shannon Larkin of Godsmack », Entertainment News,‎ (consulté le 10 novembre 2007).
  33. « Ugo – Bands on demand – Godsmack », Ugo (consulté le 10 novembre 2007).
  34. Chad Bowar, « A Conversation with Drummer Shannon Larkin », Heavy Metal About (consulté le 10 novembre 2007).
  35. Feniak Jenny, « The music and magic of Godsmack », Edmonton Sun (consulté le 10 novembre 2007).
  36. « Livin in Sin with Godsmack's Shannon Larkin », Live-Metal.Net,‎ (consulté le 10 novembre 2007).
  37. « Godsmack – 'Good Times Bad Times' First-Week Sales Revealed », Blabbermouth (consulté le 14 décembre 2007).
  38. (en) « Blabbermouth.net – Godsmack Looking Back at 'Good Times, Bad Times' In November », Blabbermouth.net,‎ (consulté le 10 octobre 2007).
  39. « Godsmack Updates From Shannon », Godsmack.com (consulté le 3 novembre 2008).
  40. « Mötley Crüe's 'Crüe Fest 2' Lineup Officially Announced », Blabbermouth,‎ .
  41. « Godsmack Working With Producer Dave Fortman On Next Album », Blabbermouth,‎ (consulté le 19 février 2010).
  42. « Godsmack Grabs Third No. 1 Album », Billboard (consulté le 7 mai 2010).
  43. « Godsmack Working On 'Really Heavy' New Album », Blabbermouth,‎ .
  44. « Rockstar Mayhem Festival 2011 Âť Bands », Mayhemfest.com (consulté le 18 juillet 2011).
  45. « Godsmack Mixing Live Tracks For Upcoming Release », Rockaccess.net (consulté le 15 décembre 2011).
  46. « Godsmack Almost Done With Covers EP », artistdirect.com (consulté le 15 février 2012).
  47. « Godsmack Putting Finishing Touches On Covers EP », Blabbermouth (consulté le 13 février 2012).
  48. « Godsmack's Cover Of Joe Walsh's Rocky Mountain Way Available For Streaming », Blabbermouth.
  49. « Godsmack’s Sully Erna Announces Dates for 2013 Solo East Coast Tour », Loudwire.com,‎ .
  50. « Sully Erna of Godsmack Announces Handful of Solo Shows », Artistdirect.com,‎ .
  51. « Godsmack: 11 Songs Written For Next Studio Album », Blabbermouth.net,‎ .
  52. « Godsmack Offer Big Updates On New Album », Loudwire.com,‎ .
  53. « NEW Godsmack Album is Finished », Godsmack.com,‎ .
  54. « Godsmack's Sully Erna Says Forthcoming 1000hp Album Is A 'Bit More Raw' », Blabbermouth.net,‎ .
  55. « GODSMACK's '1000hp' Lands At No. 3 On BILLBOARD Chart », Blabbermouth.net,‎ .
  56. « Godsmack Unveil ’1000hp’ Video; Debut at No. 3 With New Album », Loudwire.com,‎ .
  57. « Godsmack headlines Uproar Festival », Bradenton.com,‎ .
  58. Lisa Sharken, « Exclusive: Tony Rombola of Godsmack », Gibson.com,‎ (consulté le 10 novembre 2007).
  59. « New Hampshire People – Sully Erna/Godsmack », New Hampshire People.com,‎ (consulté le 9 novembre 2007).
  60. Joe; Jennifer; Jon D'Angelo; Vineyard; Wiederhorn, « MTV.com – "'He Got Me To Start Singing': Artists Remember Layne Staley" », MTV.com,‎ (consulté le 8 novembre 2007).
  61. « Subvulture.com – Godsmack », Subvulture.com (consulté le 8 novembre 2007).
  62. Ashare, Matt, « Soft cell The other side of Godsmack », Portlandphoenix.com (consulté le 2 janvier 2007).
  63. Begrand, Adrien, « Godsmack – The Other Side », Popmatters.com,‎ (consulté le 17 novembre 2007).
  64. a et b Turman, Katherine, « Editorial Reviews », Amazon.com (consulté le 17 novembre 2007).
  65. a, b, c, d et e Godsmack - Ken Philips Publicity Group - KenPhillipsGroup.com

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :