Ivan Koloff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ivan Koloff
Ivan Koloff.jpg

Ivan Koloff en 2011.

Données générales
Nom de naissance
Oreal Donald Perras
Nom de ring
Ivan Koloff
Nationalité
Naissance
Décès
Taille
5 9 (1,75 m)[1]
Poids
249 lb (113 kg)[1]
Catcheur mort
Entraîneur(s)
Don Koloff[2]
Jack Wentworth[2]
Carrière pro.

Oreal Donald Perras mieux connu sous le nom d'Ivan Koloff (né le à Montréal (Québec) et mort le à Winterville (Caroline du Nord)), est un catcheur (lutteur professionnel) canadien.

Il commence sa carrière au Canada au début des années 1960 et devient le « Russian Bear » Ivan Koloff en 1967. Il devient célèbre en devenant champion du monde poids lourd de la World Wide Wrestling Federation après sa victoire face à Bruno Sammartino le 18 janvier 1971. Il garde ce titre pendant trois semaines.

Il continue sa carrière en travaillant principalement sur la cote est des États-Unis pour Jim Crockett Promotions (en) où il forme le clan The Russians avec Krusher Kruschev et Nikita Koloff (en). Il met un terme à sa carrière au début des années 1990.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Perras grandit dans une ferme laitière près d'Ottawa et est le cinquième enfant de sa famille composée de sept frères et trois sœurs[3]. Il se passionne pour le catch depuis l'enfance[3]. Durant son adolescence, il vole du bétail et passe cinq mois en prison[4]. Une fois sortie de prison, il travaille dans des sociétés de construction[4].

Carrière de catcheur[modifier | modifier le code]

Débuts (1960-1969)[modifier | modifier le code]

Perras entre à l'école de catch de Jack Wentworth en 1960[4]. Il commence à lutter sous le nom de Red McNulty et incarne sur le ring un irlandais borgne[4],[5].

Il change de gimmick en 1968 pour celui d'Ivan Koloff, un catcheur heel soviétique[4]. Son personnage s'inspire du catcheur Maurice Vachon et des différentes interviews de soviétiques qu'il voit à la télévision[4]. Il se fait un nom au Québec à l'International Wrestling Association (IWA) où il est le rival de Johnny Rougeau (en) qui est alors le champion poids lourd international de l'IWA[5]. Koloff lui succède début 1968[a] et perd ce titre face à Rougeau le 22 avril. Il parvient à vaincre une seconde fois son rival le 23 mai 1969[6]. Abdullah the Butcher met fin à son second règne le 14 juillet de cette même année[6].

World Wide Wrestling Federation (1969-1971)[modifier | modifier le code]

En 1969, Koloff commence à apparaitre régulièrement à la World Wide Wrestling Federation (WWWF) avec Lou Albano comme manager[5]. Vince McMahon, Sr. fait alors de lui le rival de Bruno Sammartino qui est alors le champion du monde poids lourd de la WWWF[5]. Koloff lui succède le 18 janvier 1971 mettant fin au règne de plus de sept ans de son ennemi[7]. Il garde cette ceinture de champion pendant trois semaines cédant le titre à Pedro Morales le 8 février[8]. Il comprend qu'il n'est plus le catcheur vedette et McMahon, Sr. ne veut pas de champion du monde heel[9]. Koloff décide donc de ne plus travailler pour la WWWF semaines plus tard[9].

American Wrestling Association (1971-1973)[modifier | modifier le code]

Après son départ de la WWWF, Koloff part dans le Minnesota travailler à l'American Wrestling Association (AWA) où il est le rival de Verne Gagne[10]. Ils s'affrontent notamment le 1er septembre 1972 dans un match pour le championnat du monde poids lourd de l'AWA que Gagne remporte[10],[11].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il meurt le 18 février 2017 à l'âge de 74 ans[12].

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

Championnats et accomplissements[modifier | modifier le code]

  • American Championship Wrestling
    • 1 fois ACW United States Championship
  • Atlantic Coast Wrestling
    • 1 fois ACW Tag Team Championship (avec Vladimir Koloff)
  • Championship Wrestling from Florida
    • 5 fois NWA Florida Tag Team Championship (avec Pat Patterson (1), Masa Saito (3) et Nikolai Volkoff (1))
  • Costal Real Extreme Wrestling
    • 1 fois CREW Heavyweight Championship
  • CWF Mid-Atlantic
    • 1 fois CWF Mid-Atlantic Tag Team Championship (avec Sean Powers)
  • Georgia Championship Wrestling
    • 7 fois NWA Georgia Tag Team Championship (avec Ole Anderson (5) et Alexis Smirnoff (2))
  • Great Lakes Wrestling Association
    • 1 fois GLWA United States Heavyweight Championship
  • International Wrestling Alliance
    • 1 fois IWA World Tag Team Championship (avec Maurice Vachon)
  • International Wrestling Association (Montreal)
    • 1 fois IWA International Heavyweight Championship
  • Maple Leaf Wrestling
    • 1 fois NWA Canadian Heavyweight Championship
  • Masterz of Mayhem
    • 1 fois MoM USWA North American Heavyweight Championship
  • Mid-Atlantic Championship Wrestling / Jim Crockett Promotions
    • 4 fois NWA Mid-Atlantic Heavyweight Championship
    • 1 fois NWA Mid-Atlantic Tag Team Championship (avec Don Kernodle)
    • 2 fois NWA Mid-Atlantic Television Championship
    • 3 fois NWA Television Championship
    • 2 fois NWA United States Tag Team Championship (avec Krusher Khruschev (1) et Dick Murdoch (1))
    • 2 fois NWA World Six-Man Tag Team Championship (avec Nikita Koloff et Krusher Khruschev (1) et The Barbarian et The Warlord (1))
    • 5 fois NWA World Tag Team Championship (avec Nikita Koloff (1), Krusher Koloff (1), Ray Stevens (1), Don Kernodle (1) et Manny Fernandez (1)
  • Mid-Atlantic Wrestling Alliance
    • 1 fois MAWA Heavyweight Championship
  • NWA Charlotte
    • 1 fois NWA Charlotte Legends Championship
  • Professional Wrestling Hall of Fame and Museum
    • Introduit en 2011
  • Southern Championship Wrestling
    • SCW Hall of Fame (Introduit en 1999)
  • Virginia Wrestling Association
    • 1 fois VWA Heavyweight Championship
  • Western Ohio Wrestling
    • 1 fois WOW International Heavyweight Championship
  • World Wide Wrestling Federation
  • World Wrestling Association
    • 1 fois WWA Heavyweight Championship
  • World Wrestling Council
    • 1 fois WWC Puerto Rico Heavyweight Championship

Récompenses des magazines[modifier | modifier le code]

Classement PWI 500 d'Ivan Koloff[16]
Année 1991 1992 1993 1994
Rang 154 en augmentation137 en diminution152 en augmentation105
  • Wrestling Observer Newsletter
    • Wrestling Observer Newsletter Hall of Fame (Introduit en 2015)

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Ivan Koloff apparait dans les jeux suivants :

  • Legend Of Wrestling (2001, PS2, Xbox, Game Cube)
  • Legend Of Wrestling II (2002, PS2, Xbox, Game Cube, Game Boy Advance)
  • Showdown : Legend of wrestling (2004, PS2, Xbox)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La source n'indique pas de date précise.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Profil d'Ivan Koloff », sur Online World of Wrestling (consulté le 18 février 2017).
  2. a et b (en) « Profil d'Ivan Koloff », sur Cagematch (consulté le 18 février 2017).
  3. a et b (en) Mike Mooneyham, « ‘Evil Russian’ Koloff Softens », sur The Wrestling Gospel (Mike Mooneyham blog), (consulté le 20 février 2017).
  4. a, b, c, d, e et f (en) Tim Baines, « The Russian Bear got his start in Ottawa Valley », sur Slam! Wrestling, (consulté le 17 juillet 2017)
  5. a, b, c et d (en) « Ivan Koloff, Who Ended Bruno Sammartino’s First Title Reign, Passes Away », sur Total Wrestling Magazine, (consulté le 17 juillet 2017)
  6. a et b (en) « Historique du championnat international poids lourd de l'International Wrestling Association », sur Wrestling-Titles (consulté le 18 juillet 2017)
  7. (en) Eddie Mac, « This Day in Wrestling History (January 18) », sur Cageside Seats, (consulté le 18 juillet 2017)
  8. (en) Eddie Mac, « This Day in Wrestling History (February 8) », sur Cageside Seats, (consulté le 22 juillet 2017)
  9. a et b (en) Jim LaMotta, « The Career of Ivan Koloff », sur Fightbooth, (consulté le 20 juillet 2017)
  10. a et b (en) Dave Meltzer, « 'The Russian Bear' Ivan Koloff battling liver cancer », sur Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 24 juillet 2017)
  11. (en) « AWA Soldiers Field 1972 », sur Cagematch (consulté le 24 juillet 2017)
  12. (en) Steve Johnson et Greg Oliver, « 'Russian Bear' Ivan Koloff dies », sur Slam! Wrestling, (consulté le 18 février 2017).
  13. a, b, c, d, e, f, g et h (en) « Ivan Koloff », sur Wrestlingdata (consulté le 17 juillet 2017)
  14. (de) « Awards der Pro Wrestlinng Illustrated 1979 », sur Genickbruch (consulté le 21 juillet 2017)
  15. a et b (de) « Awards der Pro Wrestling Illustrated 1985 », sur Genickbruch (consulté le 21 juillet 2017)
  16. (en) « PWI Ratings for Ivan Koloff », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 21 juillet 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]