John Cena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Cena
John Cena May 2016.jpg

John Cena en 2016.

Données générales
Nom de naissance
John Felix Anthony Cena Junior
Nom de ring
John Cena[1]
Juan Cena
Mr. P
The Prototype[2]
Nationalité(s)
Naissance
Lieu de résidence
Taille
1,85 m (6 1)[1]
Poids
114 kg (251 lb)[1]
Catcheur en activité
Fédération
Entraîneur
Mike Bell
Tom Howard
Carrière pro.
- aujourd'hui

John Felix Anthony Cena Junior, (né le à West Newbury, Massachusetts) est un catcheur et acteur américain. Il travaille actuellement à la World Wrestling Entertainment, dans les divisions SmackDown et Raw.

John Cena est le visage de la WWE depuis 2005. Il a remporté seize titres majeurs au cours de sa carrière : 13 fois le championnat de la WWE et trois fois le championnat du monde poids lourds. Il est également cinq fois champion des États-Unis et quatre fois champion par équipes : deux fois champion du monde par équipes et deux fois champions par équipe de la WWE. Il est aussi le vainqueur du Royal Rumble de 2008, du Royal Rumble de 2013 et du Money in the Bank Ladder Match de 2012.

En dehors du catch, John Cena a sorti un album avec son cousin The Trademarc nommé You Can't See Me qui contient notamment le thème d'entrée de Cena à la WWE. Il s'illustre également au cinéma, dans des films tels que The Marine, 12 Rounds et The Wall dans lesquels il tient le rôle principal.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

John Felix Anthony Cena Junior est né le à West Newbury, Massachusetts[3]. Il est l'enfant de John Cena Sr, d'origine italienne et de Carol, d'origine canadienne-française et anglaise[4] et a quatre frères, Steve, Dan, Matthew et Sean[5]. Après avoir fréquenté la Cushing Academy à Ashburnham dans le Massachusetts[6], il intègre le Springfield College dans le Massachusetts, au sein duquel il fait partie de l'équipe de football américain avec le numéro 54[7]. Il obtient ensuite un diplôme de « Physiologie de l'exercice » (étude des conséquences, des risques) des pratiques sportives, de la prévention de la blessure aux exercices de rééducations, et pense entamer une carrière dans le bodybuilding[8]. En 1999, il participe au tournage du film Ready to Rumble en tant que figurant[9].

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts à l'Ultimate Pro Wrestling (1999-2001)[modifier | modifier le code]

John Cena commence sa carrière dans le catch en intégrant l'Ultimate Pro Wrestling (UPW), basée en Californie[3]. Pour ses débuts sur les rings de l'UPW, il adopte un personnage mi robot, mi humain du nom de The Prototype[3]. Il obtient le premier titre de sa carrière le en battant Smelly pour le championnat poids-lourds de l'UPW et perd le titre face à ce dernier le 24 mai[10],[11]. Le , il effectue son dernier match dans cette fédération qu'il remporte face à C. W. Anderson[12].

World Wrestling Federation / Entertainment (2000-...)[modifier | modifier le code]

Ohio Valley Wrestling (2000-2002)[modifier | modifier le code]

Après trois essais lors de matchs non télévisés durant les enregistrements de SmackDown en octobre 2000[13], janvier 2001[14] et mars 2001[15], la World Wrestling Federation l'engage et l'envoie dans son club-école, l'Ohio Valley Wrestling pour y poursuivre son entraînement[16]. Pendant son passage, il conserve son pseudonyme de The Prototype, parfois abrégé en Mr. P. Il remporte les championnats par équipes de la OVW avec Rico Constantino le en battant en finale d'un tournoi les Disciples of Synn[17]. Ils conservent les ceintures jusqu'au 30 octobre où ils sont battus par les Minnesota Stretching Crew (Shelton Benjamin et Brock Lesnar)[17]. Il prend également possession du championnat poids-lourds de la OVW le en battant The Leviathan[18]. Il abandonne le titre au profit de Nova le dans le cadre de son départ pour SmackDown[19].

Débuts (2002-2004)[modifier | modifier le code]

Entrée de John Cena dans l'arène, en 2005.

Le à SmackDown, John Cena accepte d'affronter Kurt Angle mais perd le combat. Après le match il propose à son adversaire de lui serrer la main mais Kurt Angle préfère quitter le ring[20]. La semaine suivante, il perd face à Chris Jericho. La semaine suivante, John Cena fait équipe avec l'Undertaker pour battre Chris Jericho et Kurt Angle. La semaine suivante, John Cena bat Chris Jericho par disqualification. John Cena bat une nouvelle fois Chris Jericho à Vengeance (2002), c'est son premier match en pay-per-view.

Le SmackDown suivant, il bat Test par tombé. La semaine suivante, John Cena se fait attaquer par Billy & Chuck après avoir battu Rico. La semaine suivante, John Cena bat Kurt Angle par disqualification après une interférence de Chris Benoit. Plus tard dans la soirée, il fait équipe avec Rey Mysterio et Edge est battent Kurt Angle, Chris Benoit et Eddie Guerrero. Le 29 août, il perd face à Reverend D-Von. Le 19 septembre, John Cena perd face au champion de la WWE Brock Lesnar. Le 26 octobre à Rebellion, lui et Dawn Marie perdent contre Billy Kidman et Torrie Wilson dans un Match par équipe mixte. Il participe ensuite au Royal Rumble (2003) en entrant en 18e position mais se fait éliminer par Undertaker. À Backlash (2003), il perd face à Brock Lesnar et ne remporte donc pas le WWE Championship. Lors de Judgment Day (2003), il fait équipe avec les FBI (Chuck Palumbo et Johnny Stamboli) pour battre Chris Benoit, Rhyno et Spanky. Lors de Vengeance (2003), John Cena perd contre l'Undertaker. Le 5 août à SmackDown, il bat l'Undertaker. Lors des Survivor Series (2003), John Cena fait partie de la Team Angle qui bat la Team Lesnar.

Champion des États-Unis (2004-2005)[modifier | modifier le code]

John Cena qui porte son « Attitude Adjustment » sur Kurt Angle.

Au début de 2004, John Cena participe au Royal Rumble match lors du Royal Rumble[21], restant parmi les six derniers participants avant de se faire éliminer par le Big Show[22]. Cette élimination amène les deux hommes à une rivalité.[23],[24] Lors de No Way Out 2004, il perd au profit de Kurt Angle dans un match qui incluaient Big Show et n'obtient pas de match pour le Championnat de la WWE à WrestleMania. La rivalité se termine à WrestleMania XX, lorsque John Cena remporte son premier titre à la WWE, le championnat des États-Unis de la WWE face au Big Show[25]. Ce sera son premier match et sa première victoire à WrestleMania.

Pendant son règne, il entre en rivalité avec le manager général de SmackDown Kurt Angle au sujet de René Duprée et Torrie Wilson[26]. Lors de Judgment Day, John Cena bat René Duprée pour conserver le WWE United States Championship. Lors de The Great American Bash (2004), il bat René Duprée, Booker T et Rob Van Dam dans un Fatal Four-Way Elimination match pour conserver son titre[27]. Lors de SummerSlam, John Cena bat Booker T dans un Best of Five pour conserver son titre. Le 8 juillet son règne de quatre mois prend fin, se faisant retirer le titre par Kurt Angle après qu'il l'a mis à terre, par conséquent attaquant un officiel[28]. Il récupère le titre en battant Booker T dans un Best of Five à No Mercy[29]. Cependant, il reperd le titre face à Carlito Caribbean Cool la semaine suivante, qui effectuait ses débuts[30]. Après sa défaite contre Carlito, les deux commencent une rivalité, pendant laquelle John Cena est (kayfabe) poignardé dans le rein dans une boîte de nuit de Boston par le garde du corps de Carlito, Jesús[31],[32]. Cette fausse blessure est utilisée pour lui permettre de se retirer et de tourner son film The Marine[18]. Dès son retour en novembre, il récupère le titre des mains de Carlito[33], voulant à ce moment « customiser » la ceinture avec une sorte de roue dessus[34]. Lors des Survivors Series, John Cena fait partie de la Team Guerrero, et battent la Team Angle[35]. John Cena conserve le titre face à Carlito et son garde du corps Jesús à Armageddon, en fin d'année[36].

WWE Champion (2005-2006)[modifier | modifier le code]

John Cena participe au Royal Rumble match au Royal Rumble en janvier 2005, ou il élimine Viscera, Kane et Edge mais cette fois il termine dans les deux derniers. Lui et le catcheur de la division Raw Batista passent par-dessus la troisième corde au même moment, mettant fin au match. Cependant, Vince McMahon fait recommencer le match à la « mort subite », Batista l'emportant finalement[37]. Le mois suivant, il bat Kurt Angle pour obtenir un match pour le championnat de la WWE à WrestleMania[38], débutant ainsi une rivalité face au champion John « Bradshaw » Layfield (JBL) et son Cabinet. Dans les prémices de la rivalité, John Cena perd le titre des États-Unis contre un membre du Cabinet, Orlando Jordan[39], faisant réapparaître la forme originale du titre[40]. Lors de WrestleMania 21, John Cena bat JBL et obtient son premier titre mondial à la fédération, le championnat de la WWE[41]. Dans le cadre de la storyline, il a désormais un titre de la WWE customisé comme pour la ceinture des États-Unis, alors que JBL garde la ceinture originale et affirme rester le vrai champion[42], jusqu'à ce que John Cena récupère la ceinture originale dans un sanglant « I Quit » match à Judgment Day[43].

Cena face à face contre Edge dans une arène de la WWE.

La période de John Cena à SmackDown prend fin le 6 juin 2005, quand il devient le premier catcheur sélectionné par le manager général de Raw Eric Bischoff, lors du draft. À son arrivée à Raw, il entre peu à peu en rivalité avec Eric Bischoff, refusant de participer à sa « croisade » contre les envahisseurs de la Extreme Championship Wrestling à leur show de réunion[44]. Eric Bischoff voulant rendre difficile le passage de John Cena à Raw, il sélectionne Chris Jericho pour s'emparer du titre de John Cena[45]. Il défend d'abord son titre à Vengeance, contre Christian et Chris Jericho dans un Triple Treath Match. Pendant leur rivalité, même si il est le face et Chris Jericho le heel, une partie importante de la foule choisit de huer John Cena pendant leurs matchs notamment à SummerSlam où John Cena bat Chris Jericho[46]. De plus en plus de fans poursuivent ce chemin lors de la rivalité suivante de John Cena avec Kurt Angle[47], qui est devenu le nouveau challenger au titre après John Cena a battu Chris Jericho dans un You're Fired match le 22 août à Raw[48]. John Cena conserve le titre face à Kurt Angle, perdant contre lui par disqualification à Unforgiven[49] en septembre, le battant lui et Shawn Michaels lors de Taboo Tuesday début novembre et en le battant aux Survivor Series fin novembre[50]. La rivalité avec Kurt Angle voit aussi John Cena ajouter une nouvelle prise de finition à son répertoire – le STFU – quand il était placé dans un (Triple Threat) match de soumission contre Kurt Angle et Chris Masters le 28 novembre à Raw[51].

Cena s'adressant aux fans lors du show de Raw.

Après avoir conservé le Championnat de la WWE lors du premier pay-per-view de 2006, New Year's Revolution dans l'Elimination Chamber match contre Kurt Angle, Chris Masters, Carlito, Shawn Michaels et Kane, il finit par le perdre juste après sa victoire, lorsque Edge encaisse son Money in the Bank, qui lui garantit un match de championnat[52]. Le règne de John Cena de 280 jours prend fin, battant le record de l'ancien champion JBL[53]. Seulement trois semaines plus tard, il récupère le titre WWE au Royal Rumble face à Edge[54]. Lors de Wrestlemania 22, John Cena bat Triple H et conserve le titre. Lors de Backlash (2006), il bat Triple H et Edge dans un Triple Treath Match pour conserver son titre de Champion de la WWE. La réaction négative du public s'intensifie quand il affronte Rob Van Dam à One Night Stand en juin, ou il perd le titre pour la seconde fois, à la suite d'une intervention d'Edge[55]. Le 13 juin, John Cena attaque Paul Heyman pour se venger de lui qui avait réaliser le tombé qui le fit perdre à One Night Stand. A cause de cette attaque, il affronte et bat Sabu à Vengeance dans un Extreme Lumberjack Match. En juillet, après que Edge est remporté le titre face à Rob Van Dam dans un Triple Threat match qui impliqué aussi John Cena[56], la feud du début d'année entre les deux est relancée. Après qu'Edge conserve le titre de manière douteuse en se faisant disqualifier[57] en utilisant un poing américain[58], il introduit une autre version de l'actuelle ceinture (lancée par Cena en 2005). Après ne pas avoir remporté le Championnat du monde de la WWE en perdant contre Edge à SummerSlam[59], John Cena récupère finalement le titre en le battant dans un TLC match à Unforgiven en septembre, il était dans l'obligation de quitter Raw en cas de défaite[60]. Il ramène la précédente version de la ceinture le lendemain[61].

Il est ensuite impliqué dans une storyline inter-division pour déterminer le « Champion des Champions » - le catcheur le plus dominant des trois divisions de la WWE. John Cena, King Booker (le Champion du Monde Poids-Lourds de SmackDown), et le Big Show (le Champion du Monde de la ECW) s'engagent dans une mini-feud menant à un Triple Threat match à Cyber Sunday en novembre, les fans votant pour le titre qui doit être défendu[62]. Au même moment, il est impliqué dans une storyline avec le non-catcheur Kevin Federline quand celui-ci commence à apparaître à Raw avec Johnny Nitro et Melina. Après avoir été dans une altercation physique avec lui à Raw[62], Kevin Federline apparait à Cyber Sunday pour frapper John Cena avec la ceinture du Championnat du Monde Poids-Lourds pendant le Triple Threat match, aidant King Booker à conserver son titre[63]. Lors des Survivor Series, John Cena et son équipe battent léquipe du Big Show.

Michaels affrontant John Cena à WrestleMania 23.

Vainqueur du Royal Rumble et Diverses Rivalités (2007-2008)[modifier | modifier le code]

Lors de New Year's Revolution 2007, il bat Umaga et conserve son titre WWE[64]. Lors du Royal Rumble, John Cena bat Umaga dans un Last Man Standing Match pour conserver son titre [65]. Le lendemain à Raw, John Cena remporte les Championnats du Monde par équipes avec Shawn Michaels face à Rated-RKO (Edge et Randy Orton), faisant de lui un double champion[66]. Lors de No Way Out, John Cena et Shawn Michaels battent Batista et l'Undertaker. Le 19 février à Raw, lui et Shawn Michaels battent la Rated-RKO et conserve leurs WWE Tag Team Championship. Lors de WrestleMania 23, John Cena bat Shawn Michaels et conserve son WWE Championship[67]. Le lendemain à Raw, Shawn Michaels se retourne contre lui, coûtant à l'équipe les titres par équipe dans une bataille royale à 10 équipes, en l'envoyant par-dessus la troisième corde et éliminant ainsi l'équipe (le match est remporté par les Hardy Boyz)[68]. Pendant le reste du mois, John Cena rivalise avec Shawn Michaels, Randy Orton et Edge et réussit à conserver le titre dans un Fatal 4-Way match à Backlash[69]. Il entre ensuite en rivalité avec The Great Khali qui est devenu son challenger no 1 pour son WWE Championship. Lors de Judgment Day 2007, il bat The Great Khali avec 1 STFU[70]. Lors du One Night Stand 2007, il bat The Great Khali après l'avoir soulevé dans une position de F-U pour gagner le match et conserve sa ceinture[71]. Le lendemain, lors de Raw, il bat The Great Khali et Umaga dans un Triple Threat Match pour conserver son WWE Championship. Lors de Vengeance (2007), John Cena bat Mick Foley, Bobby Lashley, Randy Orton et King Booker dans un 5-man Match pour conserver son WWE Championship. Lors du Great American Bash, il conserve son titre face à Bobby Lashley[72].

Plus tard dans l'été, avant SummerSlam, Randy Orton est nommé aspirant numéro un au titre de John Cena[73], commençant une rivalité entre les deux hommes. Dans les semaines précédant le match, Randy Orton lui inflige de nombreuses d'attaques par derrière, lui portant trois RKO, et donnant un coup de pied à la tête du père de John Cena. Lors du match à SummerSlam, John Cena conserve le titre, l'emportant par tombé[74]. Un match revanche entre les deux se déroule à Unforgiven 2007, Randy Orton l'emportant par disqualification car John Cena ignore les instructions de l'arbitre et continue de frapper Orton dans le coin du ring[75]. Le 1er octobre à Raw, il se déchire le muscle pectoral pendant son match face à M.. Kennedy, alors qu'il exécute un hip toss[76]. Bien qu'il finisse le match et encaisse les attaques de Randy Orton, il est opéré le lendemain ; son muscle pectoral est complètement déchiré de l'os, blessure nécessitant entre 6 mois et 1 an d'absence[77]. De ce fait, John Cena se fait retirer le titre[78], mettant un terme au plus long règne du Championnat de la WWE des 20 dernières années[79]; ce record ne sera battu qu'en 2012 par CM Punk.

Cena, en tant que Champion de la WWE.

Lors du Royal Rumble 2008, il fait son grand retour surprise en entrant en trentième et dernière position, et remporte le Royal Rumble en éliminant Triple H en dernier. Étant le vainqueur, il obtient un match à WrestleMania XXIV pour un titre mondial. Il choisit le Championnat de la WWE détenu par Randy Orton, et demande son match le lendemain du Royal Rumble. Randy Orton accepte, mais dans un match à No Way Out. Il battra Randy Orton par disqualification[80]. Malgré la victoire, il n'obtient pas le titre en raison de disqualification. John Cena se venge en battant Randy Orton le 18 février dans un match où l'enjeu est un match de championnat à WrestleMania ; match arbitré par l'autre prétendant au titre, Triple H. À WrestleMania XXIV, il affronte Triple H et Randy Orton dans un Triple Threat match. Le match sera remporté par Randy Orton[81].

Le 7 avril à Raw, il obtient une place dans le Fatal Four Way Elimination Match à Backlash pour le titre de la WWE contre Randy Orton, Triple H et JBL, à la suite de sa victoire dans un match handicap contre Triple H et JBL. À Backlash, il perd le match au profit de Triple H qui remporte le titre[82]. Il commence ensuite une feud contre JBL qu'il bat à Judgment Day, ainsi qu'à One Night Stand dans un First Blood match pour mettre un terme à leur rivalité. Il devient le rival principal de Triple H en battant Jeff Hardy pour devenir le challenger au Championnat de la WWE, le 2 juin à Raw. Lors de Night of Champions, il perd son match pour le titre contre Triple H et manque de ramener le titre à RAW puisqu'il n'y a pas de titre mondial à RAW à la suite du draft de Triple H à Smackdown lors du dernier RAW avant le pay-per-view . Le 30 juin, il se fait exclure de l'arène par la sécurité de JBL. Il reviendra avec Cryme Tyme pendant le match de JBL contre CM Punk, en s'occupant de la sécurité de ce dernier. John Cena affronte et perd contre JBL à The Great American Bash dans un New York City Parking Lot Brawl[83].

Lors du Raw du 4 août, lui et Batista deviennent les nouveaux Champions du Monde par équipes en battant Ted DiBiase, Jr. et Cody Rhodes. Ils perdent les ceintures dans un match revanche la semaine suivante face aux anciens champions, laissant éclater sa rivalité avec Batista. Lors de SummerSlam, il perd son match contre Batista et attrape une hernie discale au cou[84]. Malgré cela, le lendemain à Raw, il bat Cody Rhodes et Ted DiBiase dans un match handicap ; il est ensuite qualifié pour le Scramble match à Unforgiven. Cependant, il est jugé incapable de remonter sur le ring et donc remplacé par Rey Mysterio. Son retour est annoncé officiellement pour les Survivor Series le 23 novembre.

Double World Heavyweight Champion, WWE Champion et rivalité avec Randy Orton (2008-2009)[modifier | modifier le code]

Lors de son retour aux Survivor Series, il bat Chris Jericho et remporte pour la première fois le championnat du monde poids lourds[85]. John Cena conserve le titre face à Chris Jericho lors d'Armaggedon. Au Royal Rumble 2009, il bat John Bradshaw Layfield et conserve le titre[86]. Durant le match, Shawn Michaels lui inflige à lui et à JBL un Sweet Chin Music pendant que l'arbitre était K.O et place le corps de JBL sur celui de John Cena pour le tombé sans succée, il porte ensuite son FU sur JBL pour la victoire. Le lendemain à Raw, il bat Shawn Michaels et empêche JBL de participer à l'Elimination Chamber Match à No Way Out pour le championnat du monde poids lourds. Lors du pay-per-view, il perd le titre au profit d'Edge, qui ne devait pas à la base participer à ce match (il attaqué Kofi Kingston avant l'entrée de ce dernier après avoir perdu son WWE Championship plus tôt dans la soirée au profil de Triple H) ramenant par la même occasion le World Heavyweight Championship à Smackdown.

À WrestleMania XXV, il bat Edge et le Big Show dans un Triple Threat match et récupère le titre et devient pour la deuxième fois Champion du monde poids lourds et ramène le titre à Raw[87]. Lors de Backlash, il perd le titre face à Edge dans un Last Man Standing match[88] à la suite d'une intervention du Big Show qui est venu lui infliger un Chokeslam à travers un projecteur, après le match il fut évacuer sur une civière et le World Heavyweight Championship repart à Smackdown. Les deux hommes s'affrontent donc à Judgment Day, match remporté par John Cena, puis à nouveau à Extreme Rules, dans un Submission match qui sera à nouveau remporté par John Cena.

Lors du Raw du 15 juin, il affronte le Big Show, Triple H et Randy Orton dans un Fatal-Four-Way match pour le championnat de la WWE mais perd au profit de Randy Orton qui devient le nouveau champion. Il entre ensuite dans une courte rivalité face à The Miz qu'il battra à The Bash. Il entre ensuite en course pour le championnat de la WWE. Après trois tentative de remporter le titre, d'abord à Night of Champions[89], puis à SummerSlam[90], John Cena finit par remporter pour la 4e fois le championnat de la WWE à Breaking Point face à Randy Orton dans un « I Quit » match[91]. Le mois suivant, à Hell in a Cell, il perd le titre contre Randy Orton dans un Hell in a Cell match[Note 1]. Il aura sa dernière chance pour récupérer le titre à Bragging Rights dans un Iron Man match d'une heure[92]. S'il perd ce match, il devra quitter Raw définitivement et si c'est Randy Orton qui perd, il n'aura pas de match revanche. C'est John Cena qui finira par remporter le match[93], remportant ainsi le titre pour la 5e fois de sa carrière. Il remporte ce match avec 6 décisions pour lui (la dernière à 4 secondes avant la fin) contre 5 pour Orton. Aux Survivor Series, il conserve son titre contre Triple H et Shawn Michaels dans un Triple Threat Match, qui se conclut sur un Sweet Chin Music de Shawn Michaels sur Triple H et un F-U, renommé Attitude Adjusment sur Michaels[94].

Lors de TLC, il perd le titre dans un Tables match face à la sensation de cette fin d'année, Sheamus dans un Tables Match[95]. Lors des Slammy Awards, il devient la superstar de l'année 2009[96]. Lors de Raw du 18 janvier lui et Kofi Kingston battent la Legacy. Au début de 2010, John Cena participe au Royal Rumble, mais se fait éliminer en dernier par Edge[97]. Il bat Cody Rhodes lors du Raw du 1er février 2010 et se qualifie donc pour l'élimination chamber pour le titre de la WWE. À Elimination Chamber, il gagne à nouveau le championnat de la WWE dans l'Elimination Chamber Match de Raw en battant Sheamus, Kofi Kingston, Ted DiBiase Jr., Triple H et Randy Orton[98]. Cependant, Vince McMahon annonce qu'il doit immédiatement défendre son titre contre Batista qui le bat après une Batista Bomb[99]. Lors du RAW du 8 mars, Vince McMahon perd face à John Cena à la suite de l'intervention de Batista. Après de nombreuses provocations et acharnements de la part de Batista, John Cena parvient à récupérer le titre à WrestleMania XXVI[100] en le poussant à l'abandon avec un STF[101]. Il parvient à conserver le titre face à Batista d'abord à Extreme Rules dans un Last Man Standing match[102], puis à Over the Limit dans un I Quit match[103].

Rivalité avec la Nexus (2010)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : The Nexus.
Cena en tant que membre de la Nexus.

Lors du Raw du 7 juin, il affronte CM Punk. Pendant le match, il est attaqué par tout le roster de la saison 1 de NXT[104], qui se fera appeler plus tard The Nexus. La Nexus s'attaque aux catcheurs et aux officiels, mais s'occupe principalement d'intervenir dans les matchs de John Cena, lui coûtant même le titre lors de Fatal 4-Way, au profit de Sheamus dans un Fatal Four Way Match qui comprenaient Randy Orton et Edge. Lors de Money in the Bank, John Cena perd face à Sheamus et ne récupère pas le WWE Championship dans un Steel Cage match à cause de la Nexus[105]. Il décide alors de détruire la Nexus, en formant une équipe de 7 catcheurs composée de R-Truth, John Morrison, Edge, Chris Jericho, The Great Khali, Bret Hart et lui-même[106]. Les deux équipes s'affrontent à SummerSlam dans un 7 contre 7 à élimination. C'est l'équipe de John Cena qui sort victorieux du match[107]. Le lendemain à Raw il bat Darren Young qui est donc exclu de The Nexus[108]. Il se relance à la conquête du Championnat de la WWE, participant à un Six Pack Elimination Challenge pour le titre à Night of Champions. Le match sera remporté par Randy Orton[109]. Il reprend sa rivalité avec The Nexus. Wade Barrett lui propose un match à Hell in a Cell avec pour stipulation que si Wade Barrett perd, la Nexus sera dissout et si John Cena perd, il doit rejoindre la Nexus. Wade Barrett parvient à le battre à la suite d'une intervention de Husky Harris et Michael McGillicutty, deux participants de la saison 2 de NXT, qui rejoindront plus tard la Nexus[110]. À la suite de cette défaite, il rejoint la Nexus. Sur les ordres de Wade Barrett, John Cena l'aide à devenir challenger au Championnat de la WWE.

Lors de Bragging Rights, il gagne dans un match imprévu le Championnat par équipes avec David Otunga face à Cody Rhodes et Drew McIntyre[111]. Ils perdent les titres le lendemain face à Heath Slater et Justin Gabriel, sur ordre de Wade Barrett[112]. Ce dernier annonce qu'il affrontera Randy Orton dans un combat dont le vainqueur pourra choisir l'arbitre spécial lors du match pour le Championnat de la WWE lors des Survivor Series. John Cena remporte ce match par disqualification après avoir été attaqué par Wade Barrett[112]. Lors des Survivor Series, il arbitre le match Randy Orton/Wade Barrett, match remporté par Randy Orton[113]. À la suite de cette défaite, il est renvoyé de la fédération (scénaristiquement, car il reste employé par la WWE). La rivalité ne s'arrête pas pour autant, John Cena apparait dans le public et intervient lors des matchs de la Nexus[114]. Il est réengagé par Wade Barrett lors des Slammy Awards, sous condition qu'il l'affronte à TLC dans un Chairs match. Le match est remporté par John Cena[115].

Deux semaines après, il devait affronter CM Punk (qui l'attaquait avec une chaise après chacun de ses matchs depuis TLC), mais celui-ci ne vient pas. La Nexus fait son retour en lui demandant une trêve. Il refuse et Nexus le passe à tabac, CM Punk arrive alors et met un brassard de Nexus signifiant qu'il est le nouveau leader[116]. Lors du Raw du 17 janvier 2011, il explique qu'il veut se venger de la Nexus et remporter le Royal Rumble[117]. CM Punk arrive accompagné de la Nexus et le défie dans un match un contre un où aucun membre de la Nexus ne devra intervenir sous peine d'être banni du Royal Rumble[117]. Il remporte le match par disqualification à la suite de l'intervention de Mason Ryan, nouveau membre de la Nexus[118].

WWE Champion (2011)[modifier | modifier le code]

Lors du Royal Rumble, il se fait éliminer par The Miz alors que ce dernier ne participait pas au Royal Rumble Match[119]. Lors de l'Elimination Chamber, il remporte l'Elimination Chamber match pour la deuxième année consécutive, obtenant le droit d'affronter The Miz pour le Championnat de la WWE à WrestleMania XXVII[120]. Le lendemain à Raw, lui et The Miz remportent les Championnats par équipes contre Justin Gabriel et Heath Slater[121], mais les reperdent juste après dans un match revanche, à la suite d'une trahison de The Miz[122].

John Cena et The Rock se font face.

En plus de sa rivalité avec The Miz, John Cena en commence une avec The Rock, qui fait son retour le 14 février à Raw pour annoncer qu'il sera le Guest Host de WrestleMania[117]. Celui-ci a informé l'univers de la WWE que John Cena avait eu des propos déplacés à son sujet, remettant même en question l'amour qu'il porte à la WWE[117]. Cette rivalité aboutit à une attaque de The Rock sur John Cena lors de son match lors de WrestleMania XXVII face a The Miz, ce qui coûtera la victoire à John Cena et donc le titre WWE[123]. Le lendemain à Raw, le Rock et John Cena officialisent un match pour WrestleMania XXVIII, à Miami, terre natale du Rock[124], un an à l'avance. Il veut faire de ce match le meilleur possible et, en remportant le Championnat de la WWE pour la 8e fois contre The Miz et John Morrison dans un Steel Cage Match[125] à Extreme Rules (il égale ainsi le record de Triple H)[126], il promet de le conserver jusqu'à WrestleMania XXVIII pour pouvoir le défendre face a The Rock. Il parvient à conserver son titre face au Miz à Over The Limit dans un « I Quit » match[127], puis face à R-Truth à Capitol Punishment[128]. Il devient la cible de CM Punk, libéré de la Nexus, qu'il affronte à Money in the Bank pour le titre avec pour obligation de le garder sinon il sera renvoyé de la WWE pour avoir causé la disparition du titre, CM Punk voulant partir avec la ceinture à la fin de son contrat le même jour. À la suite d'une rivalité entre les deux protagonistes, John Cena perd le titre contre CM Punk à Money in the Bank[Note 2],[129] à cause d'une malencontreuse intervention de Vince McMahon[Note 3], match qui recevra la notation de 5 Stars Match de la part de Dave Meltzer, et devait être normalement renvoyé de la WWE, mais le lendemain à Raw, Vince McMahon est destitué de ses fonctions, remplacé par Triple H. Il reste donc à la WWE. La semaine suivante à Raw, il bat Rey Mysterio et remporte pour la 9e fois de sa carrière le Championnat de la WWE[130]. Il devient au passage le catcheur ayant remporté le plus de fois ce titre (l'ancien record était de Triple H qui l'avait remporté 8 fois). Ce même soir, le vrai Champion de la WWE CM Punk fait son retour. Il affronte et perd contre CM Punk à SummerSlam dans un Champion vs Champion match pour déterminer le Champion Incontesté de la WWE où Triple H était l'arbitre spécial[131]. John Cena obtient une nouvelle chance au titre détenu par Alberto Del Rio à Night of Champions. Il remporte le match et devient donc Champion de la WWE pour la 10e fois[132]. Il perd le titre deux semaines après à Hell in a Cell dans un Triple Threat Hell in a Cell match contre CM Punk et Alberto Del Rio après que ce dernier fait le tombé sur CM Punk, alors que John Cena était enfermé à l'extérieur de la cage[133]. Lors de Vengeance, John Cena perd contre Alberto Del Rio dans un Last Man Standing Match et ne récupère pas le championnat de la WWE[134].

Rivalités avec The Rock, Kane, Brock Lesnar et John Laurinaitis (2011-2012)[modifier | modifier le code]

John Cena commence alors une rivalité avec The Awesome Truth (R-Truth et The Miz), qui interviennent dans son match face à Alberto Del Rio pour le titre à Vengeance[135]. Afin de battre cette équipe, il décide alors de faire équipe avec son rival The Rock face à The Awesome Truth aux Survivor Series. Celui-ci accepte, mais précise qu'il ne fait pas cela par amitié[136], mais pour l'univers de la WWE. Lors des Survivor Series, ils battent The Awesome Truth[137]. Après leur victoire, The Rock lui porte un Rock Bottom. Le lendemain à Raw, John Cena parle du match qu'il a eu la nuit dernière, de son futur match à WrestleMania contre The Rock mais se fait interrompre par The Awesome Truth avant de créer des tensions entre ces derniers[138], tensions qui entraîneront la dissolution de l'équipe.

Cena et The Rock avant leur match à WrestleMania XXVIII

Le 5 décembre à Raw, il bat Zack Ryder et obtient une place pour le TLC match à TLC contre CM Punk, The Miz et Alberto Del Rio pour le Championnat de la WWE[139]. Plus tard dans la soirée, il refuse son match (condition imposée par John Laurinaitis) pour laisser une opportunité à Zack Ryder d'affronter Dolph Ziggler pour le Championnat des États-Unis[140]. Il intervient ensuite dans le match Zack Ryder contre Mark Henry lui permettant d'avoir son match[141]. Lors des Slammy Award, il remporte le Slammy Award du Révolutionnaire de l'année[142] pour l'annonce de son match à WrestleMania XXVIII. Le même soir, il affronte Mark Henry mais le match se termine en No Contest à la suite de l'intervention de Kane, de retour avec un nouveau masque[143] et lui porte un Chokeslam[144]. Kane affirme qu'il a attaqué John Cena car celui-ci est un menteur, lui disant que personne ne peut surmonter la haine (slogan de Cena)[145]. Plus tard, Zack Ryder et Eve Torres seront impliqués dans cette rivalité, créant des tensions entre l'amitié entre lui et Zack Ryder. Lors du Royal Rumble, son match avec Kane se finit par double décompte à l'extérieur[146]. Lors d'Elimination Chamber, John Cena bat Kane dans un Ambulance Match[147], mettant un terme à cette rivalité.

À l'approche de WrestleMania XXVIII, il reprend sa rivalité avec The Rock, le critiquant verbalement pendant les semaines précédent WrestleMania. Le jour de WrestleMania XXVIII, John Cena et The Rock se livrent une bataille de 30 minutes. C'est The Rock qui finit par remporter le match à la suite d'un Rock Bottom après avoir contré une People's Elbow de John Cena[148]. À la suite de la victoire de l'équipe de John Laurinaitis à WrestleMania[149], un souffle nouveau envahit les deux divisions de la WWE. Le People Power de John Laurinatis réunit les plus importants catcheurs heels. Brock Lesnar fait son retour à cette occasion pendant le discours de John Cena, et lui porte le F-5[150]. Cette attaque amène les deux hommes à un Extreme Rules match à Extreme Rules, où John Cena sort victorieux du combat[151]. Mécontent de sa victoire, le manager général John Laurinaitis annonce qu'il affrontera lui-même John Cena à Over the Limit, dans un match sans disqualification[152]. La place de John Laurinaitis en tant que manager général est mise en jeu dans ce match. Alors que John Cena dominait largement le match, humiliant John Laurinaitis, il finit par perdre à la suite d'une intervention du Big Show qui lui porte le WMD[153]. Cette attaque se justifie par le fait que le Big Show, étant viré peu avant par John Laurinaitis, souhaitait être réengagé. Un match en cage entre les deux hommes est donc officialisé pour No Way Out, dans lequel John Laurinaitis met en jeu son poste de manager général en cas de défaite du Big Show, alors que John Cena met sa place à la WWE en jeu. Il parvient à battre le Big Show durant ce match[154], John Laurinaitis se fait alors renvoyer par Vince McMahon après le combat.

Mr. Money in the Bank et diverses rivalités (2012-2013)[modifier | modifier le code]

Il repart alors en course pour le championnat de la WWE, en participant pour la première fois de sa carrière au Money in the Bank Ladder match pour le championnat de la WWE, lors de Money in the Bank. Il parvient à remporter la mallette en battant Chris Jericho, Kane, The Miz et Big Show. Il obtient donc un match de championnat pour le titre de la WWE sur un délai d'un an, quand il le veut[155]. Il annonce qu'il utilisera son match de championnat lors du 1000e épisode de Raw, face à CM Punk. Durant le match, le Big Show intervient pour attaquer John Cena. Il remporte donc le match par disqualification, et devient le premier Mr. Money in the Bank à ne pas remporter le titre avec la mallette. Il obtient un match pour le titre de la WWE face à CM Punk et le Big Show à SummerSlam, match remporté par CM Punk. John Cena obtient un nouveau match de championnat face à CM Punk à Night of Champions. Il ne remportera pas le titre car le match et déclaré nul à la suite d'un double tombé[156]. Il est annoncé dans la journée du lendemain que John Cena s'est fait une entorse à la cheville gauche durant le match, sans gravité[157]. Il est alors en repos pour quelques semaines, afin de subir une opération visant à retirer des morceaux de cartilage dans le coude droit[158]. John Cena affronte CM Punk et Ryback lors des Survivor Series pour le championnat de la WWE, mais CM Punk sort à nouveau victorieux du match, à la suite d'une intervention d'un nouveau clan appelé The Shield. En fin d'année, John Cena entre en rivalité avec Dolph Ziggler, qu'il affronte à TLC dans un Ladder match, où le Money in the Bank de Dolph Ziggler est mis en jeu. Il perd le match, à la suite d'une intervention d'AJ Lee.

Vainqueur du Royal Rumble, WWE Champion, rivalité avec The Rock et blessure (2013)[modifier | modifier le code]

Début 2013, John Cena remporte le Royal Rumble pour la seconde fois de sa carrière en éliminant en dernier Ryback[159]. Il obtient donc un match de championnat mondial à WrestleMania XXIX. Il décide d'affronter le champion de la WWE, The Rock, afin de prendre sa revanche à la suite de leur match de l'année dernière après avoir remis en jeu son match de championnat face à CM Punk. Lors de Elimination Chamber, lui, Sheamus et Ryback perdent contre The Shield (Seth Rollins, Dean Ambrose et Roman Reigns)[160]. Le 25 février à Raw, John Cena bat CM Punk et garde son match de championnat à WrestleMania. Lors des shows avant WrestleMania, les deux hommes se provoquent où The Rock dira lors du Raw Old School qu'il n' y avait qu'un seul homme qu'il voulait affronter et c'était lui et dit qu'il allait le battre encore. Ou encore une confrontation devant d'anciens Champions de la WWE où il encaissera un Rock Bottom. Lors de Wrestlemania XXIX, il bat The Rock, remporte le WWE Championship pour la 11e fois de sa carrière et prend ainsi sa revanche face à lui[161].

La rivalité avec The Rock terminée, le prochain adversaire semble donc être Ryback, qu'il devrait affronter à Extreme Rules pour le titre, après que celui-ci l'a attaqué lors du Raw du lendemain de WrestleMania. Pendant la tournée Européenne, la WWE a voulu faire croire que John Cena s'était blessé au talon d'Achille, ce qui pourrait remettre en cause son match lors de Extreme Rules. Lors de Extreme Rules, le combat entre lui et Ryback s'est terminé en No-Contest. Lors de Payback (2013), il bat Ryback dans un Ambulance Match. Lors de Money In The Bank, il bat Mark Henry par soumission et conserve son titre[162]. Lors de SummerSlam (2013) il perd contre Daniel Bryan et perd donc le WWE Champion. Le lendemain, il annonce qu'il doit se faire opérer de son coude.

World Heavyweight Champion et rivalité avec Randy Orton (2013-2014)[modifier | modifier le code]

Lors de RAW du 7 octobre, Vickie Guerrero annonce que lors de Hell in a Cell (2013) il affrontera Alberto Del Rio pour le World Heavyweight Championship. Lors de Hell in a Cell (2013), il bat Alberto Del Rio et remporte le World Heavyweight Championship pour la troisième fois de sa carrière. Grâce à cette victoire il prend la deuxième place au nombre de titres mondiaux remporté en carrière avec 14 titres devant Triple H (13 titres) et n'est plus qu'à deux longueurs de Ric Flair (16 titres). Lors de RAW du 28 octobre, il conserve son titre face à Damien Sandow qui avait encaissé son contrat Money in the Bank. Le 15 novembre à Smackdown, il bat Alberto Del Rio dans un concours de bras de fer et se fait attaquer par ce dernier qui le fait passer à travers une table. Lors des Survivor Series (2013), il bat Alberto Del Rio et conserve son titre. Le lendemain à RAW, Triple H décide d'organiser un match entre lui et Randy Orton à TLC pour l'unification des deux titres. Plus tard dans la soirée, lui et Big Show battent Alberto Del Rio et Randy Orton puis ce dernier l'attaque et pose avec leurs titres. Lors de TLC, il perd son titre face à Randy Orton qui devient WWE World Heavyweight Champion. Le 20 décembre à Smackdown, lui et CM Punk battent The Shield par disqualification. Le 27 décembre à Smackdown, il bat Seth Rollins.

Lors du Royal Rumble, il perd face à Randy Orton et ne remporte pas le titre de champion du monde poids-lourds de la WWE à cause de la Wyatt Family (Bray Wyatt, Luke Harper et Erick Rowan) qui l'ont distrait permettant à Randy Orton de conserver son titre[163]. Dès le lendemain il se qualifie avec Daniel Bryan et Sheamus pour l’Elimination Chamber match en gagnant par disqualification un match par équipe face au The Shield (Dean Ambrose, Seth Rollins et Roman Reigns) à la suite de l'intervention de la Wyatt Family qui ont attaqué John Cena, Daniel Bryan et Sheamus[164]. Lors de Elimination Chamber, il perd au profit de Randy Orton et ne remporte pas le WWE World Heavyweight Championship à cause de The Wyatt Family qui l'a attaqué pendant le combat. Lors de RAW du 10 mars, il bat Erick Rowan[165]. Lors de WrestleMania XXX, il bat Bray Wyatt[166]. Lors de Extreme Rules, il perd face à Bray Wyatt[167].

John Cena face Bray Wyatt à WrestleMania XXX

Le 9 mai à SmackDown, il perd avec les Usos face à la Wyatt Family[168]. Lors du RAW du 12 mai, John Cena gagne avec les Usos au profit de la Wyatt Family[169], puis il remporte une nouvelle fois la victoire face à Erick Rowan le 16 mai à Smackdown[170]. Lors de Payback, John Cena bat Bray Wyatt dans un Last Man Standing Match[171].

Lors de Money in the Bank, il remporte le WWE World Heavyweight Championship en battant Cesaro, Randy Orton, Roman Reigns, Kane, Alberto Del Rio, Sheamus et Bray Wyatt[172] dans un Ladder Match. Lors de Battleground, il conserve son titre en battant Randy Orton, Kane et Roman Reigns dans un Fatal 4 Way match[173]. Le 28 juillet à RAW, il effectue l'un de ses meilleurs combat en 2014 en battant Cesaro[174]. Il perd son titre face à Brock Lesnar lors de SummerSlam[175]. Il gagne par disqualification face à ce dernier lors de Night of Champions et il ne récupère pas le titre à la suite d'une intervention de Seth Rollins[176]. Il bat Randy Orton dans un Hell in a Cell match lors de Hell in a Cell, dans un combat qui offrait un match de championnat face à Brock Lesnar dans un avenir proche[177]. Le lendemain à Raw, Stephanie McMahon propose à John Cena de rejoindre The Authority. Il refuse et par conséquent Triple H organise un match par équipes traditionnel des Survivor Series entre une équipe composée par John Cena et une composée par l'Autorité[178]. Pour les Survivor Series, John Cena choisie Dolph Ziggler, Big Show, Erick Rowan et Ryback pour composé son équipe puis Triple H annonce que si la Team Cena perd le math tous ces membres à part John Cena serait renvoyé et que si l'équipe de l'Autorité perd le match l'autorité disparaît[179]. Lors de Survivor Series, son équipe bat celle de Triple H et Stephanie McMahon[180]. Le lendemain à Raw, il ré-engage l'Autorité car sinon Seth Rollins allait brisé le cou de Edge[181]. La semaine suivante à Raw, Triple H et Stephanie McMahon vire (Kayfabe) Dolph Ziggler Ryback et Erick Rowan[182]. Le 19 janvier à Raw, John Cena bat Seth Rollins, Kane et Big Show dans un Handicap match grâce à un apparition de Sting et regagne les jobs de Ryback, Dolph Ziggler et Erick Rowan[183]. Il bat Seth Rollins dans un Tables match lors de TLC 2014, pour garder son match de championnat face à Brock Lesnar qu'il affrontera lors du Royal Rumble 2015[184]. Lors du Royal Rumble 2015, il perd face à Brock Lesnar, qui conserve son titre, dans un combat qui comprend également Seth Rollins[185].

United States Champion et blessure (2015-2016)[modifier | modifier le code]

Après le Royal Rumble, il commence une rivalité avec le champion des États-Unis Rusev. Au début de la rivalité, il a été présenté comme étant un « vieux combattant ». Le 22 février au cours de Fastlane, il perd face à Rusev qui conserve son titre après que John Cena s'est évanoui après l'Accolade de Rusev, ce qui est une des rares défaites de John Cena par soumission [186]. Dans les semaines suivante, il défi Rusev dans un match de revanche, qui a été refusé. Stephanie McMahon déclare qu'il n'aura pas d'adversaire à WrestleMania, sauf si Rusev décide d'avoir un match contre lui[187]. Le 9 mars à Raw, John Cena attaque Rusev, refusant de le libérer de sa prise de soumission le STF. Cela a continué jusqu'à ce que Lana accorde un match de revanche à John Cena pour le titre des États-Unis à WrestleMania contre ce dernier[188]. Lors de WrestleMania 31, il bat Rusev et donc remporte le championnat des États-Unis de la WWE pour la quatrième fois consécutive, marquant la première perte de tombé de Rusev, qui n'avait jamais perdu par tombé auparavant[189]. La nuit suivante à Raw, il annonce qui ferait un défi ouvert (Open Challenge) chaque semaine à Raw pour le titre des États-Unis ; il défend avec succès son titre contre Dean Ambrose, Stardust, Bad News Barrett, Kane, Sami Zayn, Neville, Zack Ryder, Cesaro, Big E, Xavier Woods, Dolph Ziggler et Heath Slater. John Cena conserve son titre une nouvelle fois contre Rusev dans un match de chaîne Russe à Extreme Rules et dans un « I Quit » match à Payback[190],[191].

La nuit suivante, il est attaqué par le champion de la NXT Kevin Owens, à la suite de cela, un match est mis en place dans un Champion vs Champion à Elimination Chamber. Kevin Owens sort victorieux de ce match, mais John Cena bat Kevin Owens dans un match de revanche à Money in the Bank[192],[193]. Il a ensuite battu une seconde fois Kevin Owens à Battleground pour conserver son titre des États-Unis en mettant fin à leur rivalité[194].

John Cena a ensuite repris sa rivalité avec le WWE World Heavyweight Champion Seth Rollins, qui refuse les défis de John Cena pour le titre. The Autority l'oblige à défendre son titre face à Seth Rollins. Il bat Seth Rollins bien qu'il souffre d'un nez cassé pendant le match[195],[196]. Seth Rollins le confronte dans un « Winner Takes All » match (Le Gagnant prend tout) à SummerSlam pour les deux titres. Seth Rollins bat John Cena après que l'invité Jon Stewart se tourne vers lui en lui infligeant un coup de chaise d'acier, se terminant le règne de Cena en tant que champion des États-Unis 147 jours[197]. Le 31 août à Raw, il invoque un match de revanche contre Rollins pour le championnat des États-Unis à Night of Champions. Le 14 septembre à Raw, John Cena et Sting battent Seth Rollins et The Big Show. Lors de Night of Champions, il bat Seth Rollins et devient pour la cinquième fois de sa carrière champion des États-Unis, un record à la WWE[198]. Il a ensuite conservé son titre contre Seth Rollins la nuit suivante à Raw puis dans un Steel Cage match au WWE Live from Madison Square Garden[199]. Lors de Hell in a Cell, John Cena perd son titre face à son adversaire surprise qui était Alberto Del Rio, qui effectuait son grand retour[200]. À la suite de Hell in a Cell, il annonce qu'il prend un congé, et devrait être de retour en décembre.

Le 28 décembre, il effectue son retour en battant Alberto Del Rio par disqualification après que Rusev et Sheamus l'aient attaqué. Ce match étant pour le championnat des États-Unis, il ne remporte pas le titre[201].

Le 7 janvier 2016, John Cena subit une intervention chirurgicale sur une blessure à l'épaule, ce qui le fait rester hors d'action pour une durée indéterminée[202],[203].

Il effectue son retour à WrestleMania 32, en aidant The Rock contre Bray Wyatt, Erick Rowan et Braun Strowman.

Rivalité avec AJ Styles et 16ème Championnat du Monde (2016-2017)[modifier | modifier le code]

Alors qu'il effectue son retour le 30 mai à Raw, AJ Styles le rencontre, sous une grande ovation du public qui dura plusieurs minutes. Mais il se fera attaquer quelques instants plus tard par Karl Anderson, Luke Gallows et AJ Styles. Lors de Money in the Bank, il fait face à AJ Styles et perd à la suite d'une intervention de Karl Anderson et Luke Gallows pendant que l'arbitre était au sol. Lors de RAW le 4 juillet, alors que John Cena se fait attaquer par The Club, Enzo Amore et Big Cass viennent l'aider et sortent The Club du ring. John Cena, Enzo Amore et Big Cass sont annoncés à Battleground pour affronter AJ Styles, Luke Gallows et Karl Anderson.

Le 19 juillet à SmackDown, il est drafté à SmackDown. Plus tard dans la soirée, il bat Luke Gallows[204]. Lors de Battleground, lui, Enzo Amore et Big Cass battent The Club[205]. Le 2 août à Smackdown, il se fait confronter par AJ Styles qui le défie à un autre match à SummerSlam en lui promettant que ce match sera honnête et sans intervention ce qu'il accepte[206]. Le 16 août à Smackdown, il bat Alberto Del Rio. À la fin du match, il est attaqué par AJ Styles avant de prendre l'avantage sur ce dernier en lui portant deux Attitude Adjustment dont le dernier à travers la table des commentateurs. Lors de SummerSlam, il perd contre AJ Styles[207]. Le 13 septembre à Smackdown, il effectue son retour et confronte AJ Styles et Dean Ambrose pour réclamer un match pour le WWE World Championship jusqu'à ce que Shane McMahon annonce que AJ Styles défendra son WWE World Championship contre lui et Dean Ambrose dans un Tripe Threat Match lors de No Mercy. Plus tard dans la soirée, lui et Dean Ambrose battent AJ Styles et The Miz. À la fin du match, il se fait attaquer par Dean Ambrose qui lui porte un Dirty Deeds[208]. Le 20 septembre à Smackdown, il perd contre Dean Ambrose. À la fin du match, il se fait attaquer par AJ Styles[209]. Lors de No Mercy il perd face à AJ Styles. Le 27 décembre à SmackDown, il effectue son retour en disant que sa carrière n'est pas finie et qu'il défie le vainqueur du triple Threat Match entre AJ Styles, Dolph Ziggler et Baron Corbin pour le WWE Championship au Royal Rumble. Plus tard dans la soirée, il serre la main d'AJ Styles qu'il affrontera au Royal Rumble pour le WWE Championship[210].

Lors de Royal Rumble (2017), il remporte le WWE Championship. Il devient ainsi 16 fois champion du monde, et égale le record détenu par Ric Flair. Le 7 février à SmackDown Live, il bat Randy Orton grâce à une intervention de Luke Harper. Lors d'Elimination Chamber, il perd son titre dans l'Elimination Chamber Match au profit de Bray Wyatt. le 14 février à Smackdown, il perd un Triple Threat Match pour le WWE Championship au profit de Bray Wyatt dans un match qui comprenait aussi AJ Styles[211].

Le 7 mars à SmackDown, John Cena et Nikki Bella battent Carmella & James Ellsworth. Après le combat, Maryse et The Miz tirent John Cena et Nikki Bella en bas du ring pour les pousser contre les poteaux du ring[212]. Du coup lors de WrestleMania 33, avec sa fiancée Nikki Bella il affronte The Miz et Maryse. Il gagne le match et profite de l'occasion pour demander Nikki Bella en mariage sur le ring. Son apparition à WrestleMania fut sa dernière avant une longue période d'absence[213].

Rivalités avec Rusev et Baron Corbin (2017)[modifier | modifier le code]

Sur son compte Twitter, il annonce qu'il fera son retour le 4 juillet, dans un show spécial de WWE SmackDown LIVE spécial Independance Day, où il débutera un statut "d'agent libre" de la WWE. Le 4 juillet à SmackDown, il effectue son retour en expliquant qu'il peut aller à Raw ou à SmackDown avant d'être interrompu par Rusev avant de défier ce dernier dans un Flag Match. Plus tard dans la soirée, il est annoncé qu'il affrontera Rusev dans un Flag Match lors de Battleground. Le 11 juillet à SmackDown, il se fait attaquer par Rusev. Plus tard dans la soirée, lui et AJ Styles battent Rusev et Kevin Owens. Le 18 juillet à SmackDown, alors qu'il parlait de son match à Battleground, il se fait attaquer par Rusev qui lui porte son Accolade le mettant KO. Lors de Battleground, il remporte le Flag Match au profit de Rusev. Le 25 juillet à SmackDown, il défie Jinder Mahal pour le WWE Championship à SummerSlam pour le WWE Championship. Daniel Bryan arrive pour dire qu'il affrontera Shinsuke Nakamura la semaine prochaine et que le gagnant affrontera Jinder Mahal à SummerSlam pour le WWE Championship. Le 1er août à SmackDown Live, il perd contre Shinsuke Nakamura et n'affrontera pas Jinder Mahal pour le WWE Championship lors de SummerSlam. A la fin du match, il sauve ce dernier d'une attaque de Baron Corbin en portant son Attitude Adjustment à travers la table des commentateurs à ce dernier[214]. Le 8 août à SmackDown, il est interrompu par Baron Corbin qui lui reproche de s'être mêlé de ses affaires avant que Daniel Bryan n'annonce qu'il affrontera Baron Corbin lors de SummerSlam. Le 15 août à SmackDown Live, il bat Jinder Mahal par disqualification après avoir été attaqué par Baron Corbin. A la fin du match, il se fait attaquer par ce dernier avec sa malette. Après ceci, il distrait ce dernier qui venait d'encaisser sa malette sur le Champion de la WWE Jinder Mahal en le faisant perdre contre ce dernier [215]. Lors de SummerSlam, il bat Baron Corbin et met un terme à sa série de six défaites consécutives dans ce Pay Per View.

Raw et Rivalité avec Roman Reigns (2017)[modifier | modifier le code]

Le lendemain à Raw, il effectue son retour avant d'être interrompu par Roman Reigns puis par The Miz et Samoa Joe. Plus tard dans la soirée, lui et Roman Reigns battent Samoa Joe et The Miz. Le 28 août à Raw, il est annoncé qu'il affrontera Roman Reigns lors de No Mercy. Plus tard dans la soirée, il gagne avec Roman Reigns contre Karl Anderson & Luke Gallows. Le 4 septembre à Raw, il bat Jason Jordan. A la fin du match, il se fait confronter par Roman Reigns qui lui reproche d'avoir du mal à battre des nouveaux et lui dit qu'il ne le respecte pas. La semaine suivante, après la victoire de Roman Reigns sur Jason Jordan, John Cena arrive pour le rabaisser. Lors du Raw précédent No Mercy, il bat Braun Strowman par disqualification après que ce dernier lui ai porté un Powerslam sur les escaliers. Lors de No Mercy, il perd face à Roman Reigns. Dans le RAW Talk après No Mercy (2017), il parle de faire une pause. Le 8 novembre, Shane McMahon annonce sur son compte Twitter que John Cena sera le 5ème membre de la Team SmackDown LIVE avec Shane McMahon, Randy Orton, Bobby Roode et Shinsuke Nakamura dans le 5-on-5 Traditional Elimination Tag Team Match aux Survivor Series pour affronter la Team Raw. John Cena a donc répondu sur son compte Twitter en disant qu'il sera prêt pour répondre à l'aide demandée par Shane McMahon et prêt pour les Survivor Series. À noter que ce sera la première fois qu'il fera équipe avec Randy Orton dans ce type de match. Lors des Survivor Series 2017, il perd le match avec l'équipe de SmackDown contre l'équipe de Raw, pendant le match il élimine Samoa Joe avec deux AA avant de se faire éliminer par Kurt Angle[216].

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

  • Prises de finition
  • Prises de signature
    • Five Knuckle Shuffle (Delayed Fist Drop)
    • Diving Five Knuckle Shuffle (Diving Fist Drop) - rarement
    • Diving Leg Drop Bulldog - rarement
    • Proto Bomb (Spin Out Powerbomb)
    • Springboard Stunner - depuis 2015
  • Prises Favorites
    • Shoulder Block
    • One Handed Bulldog
    • Tornado DDT
    • Sunset Flip Powerbomb
    • Pop-up Sit out Powerbomb
    • Inverted Falcon Arrow
    • Swinning Front Facebuster
    • Frankesteiner
    • Diving Crossbody
    • Clothesline/ Lariat
    • Back Suplex
    • Electric Chair Front Drop
    • Suplex
    • German Suplex
  • Musiques d'entrées
Musiques d'entrées Compositeurs Périodes Fédération(s) Référence
The Beautiful People (instrumental) Marilyn Manson 2002 WWE
Slam Smack Jim Johnston 2002 WWE [217]
Insert Bass Here Jim Johnston 2002 WWE [218]
Freestyles Beat Jim Johnston 2003 WWE [219]
Basic Thugonomics John Cena 2003-2005 WWE [220],[87]
My Time is Now John Cena 2005-… WWE [221]
  • Managers
    • Kenny Bolin
    • B-2
    • Rodney Begnaud
  • Surnoms
    • Mr. Money In The Bank
    • The Champ (En tant que champion)
    • The 16 Time World Champion
    • Mr. Hustle, Loyalty and Respect
    • The Doctor of Thuganomics
    • The Leader of the Cenation
    • The Face of WWE
    • The Chain Gang Soldier

Palmarès[modifier | modifier le code]

Cena avec sa ceinture du WWE Championship.
Cena avec sa ceinture du WWE Championship.
 
John Cena avec sa ceinture du World Heavyweight Championship en (2009).
John Cena avec sa ceinture du World Heavyweight Championship en (2009).

Accomplissements et records[modifier | modifier le code]

  • John Cena détient avec Ric Flair le record du nombre de titres de champion du monde remporter en carrière avec 16 titres.
  • Il est le recordman du nombre de titres de champion de la WWE avec 13 règnes. Pour cela, il est reconnu sous le plus grand champion de la WWE aujourd'hui.
  • John Cena détient le record du nombre de règnes en tant que United States Champion à la WWE avec 5 titres. Il est reconnu sous le meilleur champion des États-Unis à la WWE depuis ces 14 dernières années (depuis la création du titre en 2003 par Stephanie McMahon)

Récompenses des magazines[modifier | modifier le code]

Classement PWI 500 de John Cena[233]
Année 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Rang 281 en augmentation 46 en augmentation 12 en augmentation 7 en augmentation 2 en augmentation1 en stagnation 1 en diminution 9 en augmentation 3 en augmentation 2 en diminution 3 en stagnation 3 en augmentation 1 en diminution 3 en augmentation 2 en diminution 10 en diminution 19
PS 50, les cinquante meilleurs catcheurs de l'année
Année 2003 2004-2006 2007 2008-2011
Rang 48 - en augmentation 29 -
Ref. [236] [236]

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

John Cena a enregistré un album, You Can't See Me, avec son cousin The Trademarc. Il comprend, en plus d'autres musiques, son thème d'entrée My Time is Now et le single Bad, Bad Man pour lequel un clip est réalisé parodiant la culture des années 1980, notamment la série télévisée L'Agence tous risques. Un nouveau clip est fait pour le second single, Right Now et qui était diffusé pour la première fois le 8 août 2005 à RAW. Cena et The Trademarc participaient plus tard à une chanson de The Perceptionists.

Discographie[modifier | modifier le code]

Positions Pays Catégories
15 États-Unis Billboard 200[237]
10 États-Unis R&B/Hip-Hop
3 États-Unis Rap
103 Royaume-Uni Top 200 Albums[238]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cena, posant avec les Marines américains, à l'avant-première du film The Marine (Le fusilier marin)

Les studios de la WWE est une division de la World Wrestling Entertainment qui produit et finance les films des catcheurs de la fédération, elle est responsable du premier film de Cena intitulé The Marine, le 13 octobre 2006. Une semaine après sa sortie au cinéma aux États-Unis, le film rapporte 7 millions de dollars au box office[239]. Durant une dizaine de semaines au cinéma, le film rapporte 18,7 millions de dollars[239]. Une fois le DVD paru, il rapporte environ 30 millions de vente durant les douze premières semaines[239].

Son second film, également produit par les studios de la WWE s'intitule 12 Rounds (Shoot and Run en Europe)[240]. Le tournage a commencé le 25 février 2008 à la Nouvelle Orleans[241]. Le film est sorti le 27 mars 2009.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Date Titre Rôle Notes
2004 John Cena: Word Life Propre rôle DVD (WWE Home Video), 2 mars 2004. Documentaire
2007 John Cena: My Life Propre rôle DVD (WWE Home Video), 6 novembre 2007. Documentaire
2010 Psych : Enquêteur malgré lui Ewan O'Hara Série télévisée américaine, saison 4 épisode 10 : En avant soldat ! (You Can't Handle This Episode). Il joue le personnage du frère du Lieutenant Juliet O'Hara.
2010 True Jackson Propre rôle Courte apparition dans un épisode
2010 Hannah Montana Propre rôle Courte apparition dans un épisode
2010 Fred: The Movie Père (imaginaire) de Fred Film télévisé[242]
2010 The John Cena Experience Propre rôle DVD (WWE Home Video), 22 novembre 2010. Documentaire[243]
2011 Fred 2: Night of the Living Fred Père (imaginaire) de Fred Film télévisé[244]
2012 Fred 3: Fred Camp Père (imaginaire) de Fred Film télévisé
2017 Pharmacy Road Gustav Ditters Film télévisé

Vie privée[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Alors qu'il aurait dû l'emporter, mais l'arbitre n'a pas vu sa tentative de tombé qui a duré plus de 3 secondes.
  2. Ce match fut le plus long de l'année après le Royal Rumble et reçut de nombreuses récompenses.
  3. Intervention qui faisait référence au Montreal Screwjob puisque Vince McMahon demandait à faire sonner la cloche, mais Cena l'en empêcha.
  4. Le règne de John Cena et The Miz n'a duré que 10 minutes, ils remportèrent le titre contre Heath Slater et Justin Gabriel (membres de The Corre), mais le match revanche a lieu juste après. The Miz trahi Cena, donnant la victoire à l'équipe adverse.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « John Cena », WWE (consulté le 31 mars 2016)
  2. (en) John Cena: My Life. DVD. World Wrestling Entertainment.
  3. a, b et c « SLAM! Sports biography », CANOE, (consulté le 5 mai 2007).
  4. http://www.imdb.com/name/nm1078479/bio
  5. (en) Bob Albright, « Heavyweight homecoming: WWE champion John Cena reflects on road to stardom », sur newburyportnews.com, (consulté le 24 mai 2012)
  6. (en) « John Cena '95 Honored for Social Good », sur cushing.org, (consulté le 24 mai 2012)
  7. (en) « 1998 Football Roster », sur spfldcol.edu, (consulté le 24 mai 2012)
  8. (en) « John Cena body measurement height weight biceps shoe size vital stats bio », sur Celebrity Inside (consulté le 15 août 2015).
  9. (en) Raj Giri, « Interesting John Cena - Goldberg Trivia, Alistair Overeem On Brock Lesnar In WWE, Cena Sale », sur Wrestling Inc., (consulté le 15 août 2015).
  10. (en) « UPW Entertainment Overload », sur Wrestlingdata (consulté le 17 août 2015).
  11. (en) « UPW Internet Invasion », sur Wrestlingdata (consulté le 17 août 2015).
  12. (en) Scotty Szanto-Nicodemus, « UPW: When Worlds Collide 2001 », sur OnlineOnslaught, (consulté le 17 août 2015).
  13. (de) « WWF TV-Taping @ Los Angeles », sur genickbruch.com (consulté le 14 juin 2012)
  14. (de) « WWF TV-Taping @ Oakland », sur genickbruch.com (consulté le 14 juin 2012)
  15. (de) « WWF TV-Taping @ Anaheim », sur genickbruch.com (consulté le 14 juin 2012)
  16. (en) « Résultats de la Ohio Valley Wrestling (2001) », sur Online World of Wrestling (consulté le 4 juillet 2007)
  17. a et b (en) « Historique du Ohio Valley Wrestling Southern Tag Team Title », sur wrestling-titles.com (consulté le 14 juin 2012)
  18. a et b « Wrestler profiles », sur Online World of Wrestling (consulté le 11 février 2012)
  19. (en) « Historique du Ohio Valley Wrestling Heavyweight Title », sur wrestling-titles.com (consulté le 14 juin 2012)
  20. (en) Scott Keith, « The SmarKdown Rant – June 27 2002 », sur 411mania, .
  21. (en) « Résultats du Royal Rumble 2004 », Pro Wrestling History (consulté le 10 mai 2007)
  22. (en) « Chris Benoit (numéro 1) remporte le Royal Rumble Match », WWE (consulté le 10 mai 2007)
  23. (en) « Résultats de SmackDown! - 29 janvier 2004 », Online World of Wrestling (consulté le 10 mai 2007)
  24. (en) « Résultats de SmackDown! - 19 février 2004 », Online World of Wrestling (consulté le 10 mai 2007)
  25. (en) « Résultats de WrestleMania XX », Pro Wrestling history (consulté le 10 mai 2007)
  26. (en) « Résultats de SmackDown! - 29 avril 2004 », Online World of Wrestling (consulté le 6 juillet 2007)
  27. « The Great American Bash 2004 results », Pro Wrestling History (consulté le 15 juillet 2008)
  28. (en) « Résultats de SmackDown! - 8 juillet 2004 », Online World of Wrestling (consulté le 6 juillet 2007)
  29. (en) « Résultats de No Mercy 2004 », Pro Wrestling history (consulté le 6 octobre 2007)
  30. (en) « Résultats de SmackDown! - 7 octobre 2004 », Online World of Wrestling (consulté le 10 mai 2007)
  31. (en) « Résultats de SmackDown! - 14 octobre 2004 », Online World of Wrestling (consulté le 10 mai 2007)
  32. (en) « Résultats de SmackDown! - 11 novembre 2004 », Online World of Wrestling (consulté le 10 mai 2007)
  33. (en) « Résultats de SmackDown! - 18 novembre 2004 », Online World of Wrestling (consulté le 10 mai 2007)
  34. (en) « Second règne de John Cena en tant que Champion US », WWE (consulté le 10 mai 2007)
  35. (en) « SURVIVOR SERIES 2004 », sur wwe.com, (consulté le 22 février 2012)
  36. (en) « ARMAGEDDON 2004 RESULTS », sur wwe.com, (consulté le 22 février 2012)
  37. (en) 2007 Wrestling Almanac & Book of Facts, Wrestling's Historical Cards, Kappa Publishing, 2007, p. 117
  38. (en) « Résultats de No Way Out 2005 », Pro Wrestling history (consulté le 10 mai 2007)
  39. (en) « Résultats de SmackDown! - 3 mars 2005 », Online World of Wrestling (consulté le 10 mai 2007)
  40. (en) « Résultats de SmackDown! - 10 mars 2005 », Online World of Wrestling (consulté le 5 avril 2007)
  41. (en) « Résultats de WrestleMania 21 », Pro Wrestling history (consulté en 210-05-2007)
  42. (en) « Résultats de SmackDown! - 14 avril 2005 », Online World of Wrestling (consulté le 5 avril 2007)
  43. (en) « Résultats de Judgment Day 2005 », Pro Wrestling history (consulté le 10 mai 2007)
  44. (en) « Résultats de RAW - 6 juin 2005 », Online World of Wrestling (consulté le 10 mai 2007)
  45. (en) « Résultats de RAW - 11 juillet 2005 », Online World of Wrestling (consulté le 5 avril 2007)
  46. (en) « Résumé de SummerSlam 2005 », Online Onslaught (consulté le 7 juillet 2007)
  47. (en) Rick Scaia, « Résultats de RAW - 25 octobre 2005 », Online Onslaught (consulté le 6 octobre 2007) : « Cena's in the ring marinating in a mixture of 75% squeals and 25% boos »
  48. (en) « Résultats de RAW - 22 août 2005 », Online World of Wrestling (consulté le 10 mai 2007)
  49. (en) « Résultats d'Unforgiven 2005 », Pro Wrestling history (consulté le 10 mai 2007)
  50. (en) « Résultats des Survivor Series 2005 », Pro Wrestling history (consulté le 10 mai 2007)
  51. (en) « Résultats de RAW - 28 novembre 2005 », Online World of Wrestling (consulté le 5 avril 2007)
  52. (en) « Résultats New Year's Revolution 2006 », sur Online World of Wrestling (consulté le 26 juillet 2009)
  53. (en) « Histoire du WWE Championship », WWE (consulté le 11 mai 2007)
  54. (en) 2007 Wrestling Almanac & Book of Facts, Wrestling's Historical Cards, Kappa Publishing, 2007, p. 119
  55. (en) Wrestling Almanac & Book of Facts, Wrestling's Historical Cards, Kappa Publishing, 2007, p. 121
  56. (en) « Résultats de RAW - 3 juillet 2006 », Online World of Wrestling (consulté le 11 mai 2007)
  57. (en) « Résultats du Saturday Night's Main Event - 15 juillet 2006 », Online World of Wrestling (consulté le 11 mai 2007)
  58. (en) 2007 Wrestling Almanac & Book of Facts, Wrestling's historical cards, Kappa Publishing, 2007, pages 121-122
  59. (en) « Résultats SummerSlam 2006 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  60. (en) « Résultats de RAW - 28 août 2006 », Online World of Wrestling (consulté le 5 avril 2007)
  61. (en) « Résultats de RAW - 18 septembre 2006 », Online World of Wrestling (consulté le 5 avril 2007)
  62. a et b (en) « Résultats de RAW - 16 octobre 2006 », Online World of Wrestling (consulté le 5 avril 2007)
  63. (en) 2007 Wrestling Almanac & Book of Facts, Wrestling's Historical Cards, Kappa Publishing, 2007, p. 122
  64. (en) Dale Plummer et Nick Tylwalk, « Cena retains, Triple H injured at Revolution », sur Slam! Wrestling, (consulté le 13 juillet 2015).
  65. (en) Dale Plummer et Nick Tylwalk, « Old guard dominates Rumble », sur Slam! Wrestling, (consulté le 14 juillet 2015).
  66. (en) Pro Wrestling Illustrated, mai 2007, Arena Reports, Kappa Publishing, mai 2007, p. 134
  67. (en) Kevin McElvaney, Pro Wrestling Illustrated, juillet 2007, Kappa Publishing, juin 2007, p. 74-101
  68. (en) Pro Wrestling Illustrated, juillet 2007, Arena reports, Kappa Publishing, juin 2007, p. 133
  69. (en) « Résultats Backlash 2007 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  70. (en) « Résultats Judgment Day 2007 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  71. (en) « Résultats One Night Stand 2007 », sur SLAM! Wrestling (consulté le 20 juin 2009)
  72. (en) « Résultats The Great American Bash 2007 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  73. (en) « Résultats de RAW – 30 juillet 2007 », Online World of Wrestling (consulté le 7 août 2007)
  74. (en) « WWE »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 24 mars 2013)
  75. (en) « Résultats d'Unforgiven 2007 », pwwew.net (consulté le 17 septembre 2007)
  76. Dr. James Andrews, L'opération de John Cena, WWE, vidéo du 04-10-2007, [lire en ligne], consulté le 10-04-2007
  77. (en) « wwe.com »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 24 mars 2013)
  78. (en) « WWE.com »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 24 mars 2013)
  79. (en) « Inside WWE ; Title History ; WWE Championship », WWE (consulté le 2 octobre 2007)
  80. (en) « Résultats No Way Out 2008 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  81. (en) « Résultats WrestleMania XXIV », sur SLAM! Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  82. (en) « Résultats Backlash 2008 », sur SLAM! Wrestling, (consulté le 21 juillet 2009)
  83. (en) « Résultats The Great American Bash 2008 », sur SLAM! Wrestling, (consulté le 5 juillet 2009)
  84. (en) « Résultats Summerslam 2008 », sur Online World of Wrestling (consulté le 27 juillet 2009)
  85. (en) « Résultats Survivor Series 2008 », sur Online World of Wrestling (consulté le 23 juillet 2009)
  86. (en) « Résultats Royal Rumble 2009 », sur SLAM! Wrestling, (consulté le 9 juin 2009)
  87. a et b (en) « WWE WrestleMania 25, résultats », sur Online World of Wrestling (consulté le 24 juillet 2009)
  88. (en) « Résultats Backlash 2009 », sur Online World of Wrestling (consulté le 25 juillet 2009)
  89. (en) « Résultats Night of Champions 2009 », sur SLAM! Wrestling, (consulté le 28 juillet 2009)
  90. (en) « WWE »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 24 mars 2013)
  91. « WWE Breaking Point - Des résultats déchirants », sur wwe.fr, (consulté le 9 février 2012)
  92. « WWE Bragging Rights - Les Matchs », sur wwe.fr, (consulté le 9 février 2012)
  93. « PPV: Les résultats de WWE Bragging Rights », sur wwe.fr, (consulté le 9 février 2012)
  94. « Survivor Series: Les Résultats - 22.11.2009 », sur wwe.fr, (consulté le 9 février 2012)
  95. « Les résultats de WWE Tables, Ladders and Chairs - PPV du 13 décembre 2009 », sur wwe.fr (consulté le 9 février 2012)
  96. a et b Audrey Ferrante, « RAW Spécial du 14.12.2009 - Les Slammy Awards », sur wwe.fr, (consulté le 11 février 2012)
  97. « ROYAL RUMBLE 2010 - LES RESULTATS », sur wwe.fr, (consulté le 9 février 2012)
  98. « WWE ELIMINATION CHAMBER - LES RESULTATS », sur WWE.fr (consulté le 23 décembre 2011)
  99. (en) « Elmination Chamber Results »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 24 mars 2013)
  100. « WrestleMania XXVI - Les résultats », sur WWE.fr (consulté le 23 décembre 2011)
  101. http://www.wwe.com/shows/wrestlemania/26/matches/13591054
  102. « Extreme Rules 2010: les résultats des matchs », sur WWE.fr (consulté le 23 décembre 2011)
  103. « WWE OVER THE LIMIT: LES RESULTATS », sur WWE.fr (consulté le 23 décembre 2011)
  104. « WWE Raw du 07.06.2010 - Les résultats », sur WWE.fr (consulté le 23 décembre 2011)
  105. (en) « Preview: WWE Champion Sheamus vs. John Cena (Steel Cage Match) », World Wrestling Entertainment (consulté le 28 juillet 2010)
  106. « WWE Raw du 19.07.2010: les résultats », sur WWE.fr (consulté le 23 décembre 2011)
  107. « WWE SummerSlam 2010: les résultats », sur WWE.fr (consulté le 23 décembre 2011)
  108. « WWE RAW du 16.08.2010: les résultats », sur WWE.fr (consulté le 23 décembre 2011)
  109. « WWE Night of Champions 2010: les résultats », sur WWE.fr (consulté le 23 décembre 2011)
  110. « Hell in a Cell 2010: les résultats », sur WWE.fr (consulté le 23 décembre 2011)
  111. a et b « John Cena et David Otunga ont battu les Champions des Tags Teams Dashing Cody Rhodes et Drew McIntyre », sur WWE.fr (consulté le 11 février 2012)
  112. a et b « Raw du 25 octobre 2010: les résultats », sur WWE.fr (consulté le 23 décembre 2011)
  113. « Survivor Series: Les résultats », sur WWE.fr (consulté le 23 décembre 2011)
  114. « Raw du 29 novembre 2010: les résultats », sur WWE.fr (consulté le 23 décembre 2011)
  115. « WWE TLC 2010: Tables, Ladders and Chairs: les résultats », sur WWE.fr (consulté le 23 décembre 2011)
  116. « Raw du 27.12.2010: les résultats et vidéos - CM Punk contre John Cena », sur WWE.fr (consulté le 27 décembre 2011)
  117. a, b, c et d « Raw du 17.01.2011: les résultats et vidéos - John Cena de retour de sa blessure », sur WWE.fr (consulté le 27 décembre 2011) Erreur de référence : Balise <ref> non valide ; le nom « WWE Wrestling News - powered by sevenload » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  118. « Raw du 17.01.2011: les résultats et vidéos - John Cena de retour de sa blessure », sur WWE.fr (consulté le 27 décembre 2011)
  119. « ROYAL RUMBLE 2011 - LES RESULTATS », sur WWE.fr (consulté le 27 décembre 2011)
  120. « WWE ELIMINATION CHAMBER 2011: Les résultats », sur WWE.fr (consulté le 27 décembre 2011)
  121. a et b « Raw du 21.02.2011: Les résultats et vidéos - Triple H et The Undertaker enfin de retour », sur WWE.fr (consulté le 27 décembre 2011)
  122. Audrey Ferrante, « Justin Gabriel & Heath Slater ont battu les Champions de la WWE par Equipe The Miz & John Cena », sur wwe.fr, (consulté le 7 février 2012)
  123. Audrey Ferrante, « WrestleMania XXVII - Les Résultats », sur wwe.fr, (consulté le 7 février 2012)
  124. Audrey Ferrante, « Les Résultats de Raw du 04.04.2011: John Cena vs. The Rock à WrestleMania XXVIII », sur wwe.fr, (consulté le 7 février 2012)
  125. http://fr.wwe.sevenload.com/news/raw/les-resultats-de-raw-du-28-3-2-aaaa-the-rock-vs-john-cena-vs-the-miz/john-cena-the-rock-et-le-champion-de-la-wwe-the-miz-se-sont-confrontes
  126. Mark Green, « Carte actuelle du PPV Extreme Rules 2011 de la WWE ! », sur info-luttequebec.com, (consulté le 7 février 2012)
  127. « WWE Champion John Cena vs. The Miz », sur wwe.fr, (consulté le 7 février 2012)
  128. Audrey Ferrante, « Money in the Bank - Les résultats », sur wwe.fr, (consulté le 7 février 2012)
  129. Audrey Ferrante, « Money in the Bank - Les résultats », sur wwe.fr, (consulté le 7 février 2012)
  130. « John Cena a battu WWE Champion Rey Mysterio », sur wwe.fr, (consulté le 7 février 2012)
  131. « SummerSlam 2011 - Les résultats », sur wwe.fr, (consulté le 7 février 2012)
  132. Audrey Ferrante, « NIGHT OF CHAMPIONS 2011 – Les résultats », sur wwe.fr, (consulté le 7 février 2012)
  133. (en) James Wortman, « Alberto Del Rio def. John Cena and CM Punk in a Triple Threat Hell in a Cell Match (New WWE Champion) », sur wwe.com, nil (consulté le 7 février 2012)
  134. (en) « WWE Champion Alberto Del Rio vs. John Cena (Last Man Standing match) », WWE (consulté le 18 octobre 2011)
  135. Daniela Decker, « Le Champion de la WWE Alberto Del Rio a battu John Cena (Last Man Standing Match) », sur wwe.fr, (consulté le 7 février 2012)
  136. « Raw 31.10.2011: The Rock accepte de faire équipe avec John Cena à Survivor Series », sur wwe.fr (consulté le 7 février 2012)
  137. Audrey Ferrante, « The Rock & John Cena ont battu The Miz & R-Truth », sur wwe.fr, (consulté le 7 février 2012)
  138. Audrey Ferrante, « Les résultats de WWE Raw SuperShow du 21.11.2011: La fin de The « Awesome Truth »? », sur wwe.fr (consulté le 11 février 2012)
  139. « Raw 05.12.2011: John Cena vs. Zack Ryder », sur wwe.fr (consulté le 11 février 2012)
  140. Daniela Decker, « Le Champion des États-Unis Dolph Ziggler vs. Zack Ryder », sur wwe.fr, (consulté le 11 février 2012)
  141. « Raw 05.12.2011: Zack Ryder vs. Mark Henry », sur wwe.fr (consulté le 11 février 2012)
  142. a et b (en) Ryan Murphy, « WWE Raw SuperShow results: Kane resurrected », sur WWE.com, (consulté le 23 décembre 2011)
  143. Kévin Meurier, « RAWzumé : Slammy Awards 2011 ! Un show... monstre. », sur info-luttequebec.com, (consulté le 11 février 2012)
  144. « Raw 12.12.2011: Kane, masqué, fait son retour pendant le match opposant John Cena et Mark Henry ».
  145. « Les résultats de WWE Raw SuperShow: Kane ressuscite la haine » (consulté le 27 décembre 2011)
  146. (en) Mitch Passero, « John Cena vs. Kane (Double Count-out) », sur WWE.com, (consulté le 30 janvier 2011).
  147. (en) « John Cena vs. Kane (Ambulance Match) photos », sur wwe.com, (consulté le 22 février 2012)
  148. (en) Tom Herrera, « The Rock def. John Cena », sur wwe.com, (consulté le 23 mai 2012)
  149. (en) « L'équipe Laurinaitis bat l'équipe Long à WrestleMania XXVIII » (consulté le 23 mai 2012)
  150. (en) « Retour de Brock Lesnar à la WWE » (consulté le 23 mai 2012)
  151. (en) « John Cena bat Brock Lesnar à Extreme Rules 2012 » (consulté le 23 mai 2012)
  152. (en) « John Laurinaitis annonce son match contre John Cena pour Over the Limit 2012 » (consulté le 23 mai 2012)
  153. (en) « John Laurinaitis bat John Cena à Over the Limit 2012 » (consulté le 23 mai 2012)
  154. (en) « John Cena bat le Big Show à No Way Out 2012 » (consulté le 23 mai 2012)
  155. (en) « WWE Championship Money in the Bank Ladder Match », sur www.wwe.com,
  156. (en) « WWE Champion CM Punk vs. John Cena », sur WWE.com
  157. (en) « John Cena blessé lors de son match à Night of Champions 2012 » (consulté le 17 septembre 2012)
  158. (en) « John Cena undergoes arm surgery » (consulté le 18 septembre 2012)
  159. (en) « 30-Man Royal Rumble Match », WWE,
  160. Craig Tello, « The Shield def. John Cena, Ryback & Sheamus » (consulté le 18 février 2013)
  161. (en) John Clapp, « WWE Champion The Rock vs. John Cena » (consulté le 18 février 2013)
  162. (en) John Clapp, « WWE Champion John Cena vs. Mark Henry » (consulté le 18 juin 2013)
  163. (en) James Caldwell, « WWE ROYAL RUMBLE PPV RESULTS 1/26 (Hour 2): Orton vs. Cena WWE Title match with significant run-in », sur Pro Wrestling Torch, (consulté le 6 mai 2014)
  164. (en) David Stephens, « WWE RAW RESULTS - 1/27/14 (ROYAL RUMBLE FALLOUT) », sur WrestleView, (consulté le 6 mai 2014)
  165. http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=58622
  166. http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=58899
  167. http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=59148
  168. http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=59211
  169. (en) Mike Tedesco, « WWE RAW RESULTS - 5/12/14 (BATISTA VS. ROMAN REIGNS) », sur WrestleView, (consulté le 19 mai 2014)
  170. (en) Greg Parks, « PARKS'S WWE SMACKDOWN REPORT 5/16: Ongoing, not-quite-virtual time coverage of Friday show, including John Cena vs. a Wyatt Family member », sur Pro Wrestling Torch, (consulté le 20 mai 2014)
  171. http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=59415
  172. http://info-lutte.fr/forum/show.php?t=59693
  173. Jean Vinnier, « Résultat Battleground 2014! », sur info-lutte.com, (consulté le 21 juillet 2014)
  174. Jason Descôteaux, « RAWzumé », sur info-lutte.com, (consulté le 29 juillet 2014)
  175. Jen Vinnier, « Résultats SummerSlam », sur info-lutte.fr, (consulté le 18 août 2014)
  176. Jean Vinnier, « Résultats Night of Champions », sur info-lutte.fr, (consulté le 22 septembre 2014)
  177. Jason Descôteaux, « Résultat PPV Hell in a Cell », sur info-lutte.com, (consulté le 27 octobre 2014)
  178. (en) Marc Middleton, « Triple H Talks Randy Orton Attacking Seth Rollins, A World Without John Cena, Survivor Series, More », sur Wrestling Inc (consulté le 30 octobre 2014)
  179. Mike Tedesco, « WWE Smackdown Results - 11/21/14 (Survivor Series hype) », sur wrestleview.com (consulté le 22 novembre 2014)
  180. Jason Descôteaux, « Résultat Survivor Series », sur info-lutte.com, (consulté le 28 novembre 2014)
  181. Wade Keller, « Keller's WWE Raw report 12/29: Lesnar and Heyman show up, Ziggler vs. Rusev in a champion vs. champion match, Edge & Christian host, Bryan's big announcement », sur PWTorch.com (consulté le 31 décembre 2014)
  182. Mike Tedesco, « WWE RAW Results - 1/5/15 (The Authority resumes power) », sur wrestleview.com (consulté le 6 janvier 2015)
  183. James Caldwell, « CALDWELL'S WWE RAW RESULTS 1/19: Complete "virtual-time" coverage of live Raw - final Rumble hype, big "Legends Reunion" theme, Brock Lesnar, Bryan's Raw in-ring return, more », Pro Wrestling Torch, (consulté le 31 juillet 2016)
  184. Jason Descôteaux, « Résultat PPV TLC 2014 », sur info-lutte.com, (consulté le 17 décembre 2014)
  185. Jason Descôteaux, « Résultat du WWE Royal Rumble 2015 », sur info-lutte.com, (consulté le 28 janvier 2015)
  186. (en) Marc Middleton, « WWE Fastlane: John Cena Vs. Rusev (United States Title Match) », sur Wrestling Inc., (consulté le 4 décembre 2015).
  187. « PWTorch.com - CALDWELL'S WWE RAW RESULTS 3/2: Complete "virtual-time" coverage of live Raw - Heyman speaks for Lesnar, Rollins-Daily Show angle, more promos, WM31 build continues », sur pwtorch.com (consulté le 6 décembre 2015)
  188. « WWE RAW Results - 3/9/15 (Orton gets revenge on Rollins) - Wrestleview.com », sur www.wrestleview.com (consulté le 6 décembre 2015)
  189. « John Cena bat le Champion des États-Unis Rusev », sur www.wwe.fr (consulté le 6 décembre 2015)
  190. « Le Champion des Etats-Unis John Cena a battu Rusev (Russian Chain Match) », sur www.wwe.fr (consulté le 6 décembre 2015)
  191. « Le Champion des États-Unis John Cena bat Rusev ("I Quit" Match) », sur www.wwe.fr (consulté le 6 décembre 2015)
  192. « Kevin Owens bat John Cena », sur www.wwe.fr (consulté le 6 décembre 2015)
  193. « John Cena bat Kevin Owens », sur www.wwe.fr (consulté le 6 décembre 2015)
  194. « Le Champion des États-Unis John Cena bat Kevin Owens », sur www.wwe.fr (consulté le 6 décembre 2015)
  195. « PWTorch.com - CALDWELL'S WWE RAW RESULTS 7/27: Complete "virtual-time" coverage of live Raw - Cena vs. Rollins for U.S. Title, SSlam hype, Owens vs. RKO, two Divas matches, more », sur pwtorch.com (consulté le 6 décembre 2015)
  196. « John Cena se fracture le nez à Raw », sur www.wwe.fr (consulté le 6 décembre 2015)
  197. « Le Champion du Monde Poids-Lourds de la WWE Seth Rollins bat le Champion des États-Unis John Cena dans un match où le vainqueur remporte tout », sur www.wwe.fr (consulté le 6 décembre 2015)
  198. « John Cena bat Seth Rollins et récupère le titre de Champion des États-Unis », sur www.wwe.fr (consulté le 6 décembre 2015)
  199. « Les résultats de Live from MSG: Lesnar vs. Big Show: Le Géant fait un tour à Suplex City; Demon Kane envoie Rollins en enfer », sur www.wwe.fr (consulté le 6 décembre 2015)
  200. « Alberto Del Rio bat le Champion U.S. John Cena dans l'U.S. Open Challenge », sur www.wwe.fr (consulté le 6 décembre 2015)
  201. « Les résultats de Raw du 28 décembre 2015: John Cena revient dans l'action et Mr. McMahon va en prison », sur www.wwe.fr (consulté le 30 décembre 2015)
  202. « John Cena undergoing physical therapy following shoulder surgery », sur WWE (consulté le 16 janvier 2016)
  203. « Blessure de John Cena »
  204. « Les résultats de Smackdown », sur www.wwe.fr (consulté le 20 juillet 2016)
  205. « Les résultats de Battleground », sur www.wwe.fr (consulté le 25 juillet 2016)
  206. « Les résultats de Smackdown », sur www.wwe.fr (consulté le 3 août 2016)
  207. « Les résultats de SummerSlam », sur www.wwe.fr (consulté le 22 août 2016)
  208. « Les résultats de Smackdown », sur www.wwe.fr (consulté le 14 septembre 2016)
  209. « Les résultats de Smackdown », sur www.wwe.fr (consulté le 21 septembre 2016)
  210. « Les résultats de Smackdown », sur www.wwe.fr (consulté le 28 décembre 2016)
  211. « Les résultats de Smackdown », sur www.wwe.fr (consulté le 15 février 2017)
  212. Wade Keller, « KELLER'S WWE SMACKDOWN REPORT 3/7: Styles vs. Orton to earn WWE Title shot at WM33, Cena & Nikki vs. Ellsworth & Carmella », PWTorch (consulté le 7 mars 2017)
  213. (en) Roger Gonzalez, « WrestleMania 33 results: John Cena proposes to Nikki Bella after tag match win », sur cbssports.com, (consulté le 3 avril 2017)
  214. « Les résultats de Smackdown », sur www.wwe.fr (consulté le 1er août 2017)
  215. « Les résultats de Smackdown », sur www.wwe.fr (consulté le 15 août 2017)
  216. « Résultats de WWE Survivor Series 2017 - Catch Au Quotidien », Catch Au Quotidien,‎ (lire en ligne)
  217. « FirstCom music » (consulté le 22 janvier 2011)
  218. « Insert Bas Here » (consulté le 22 janvier 2011)
  219. « Freestyles Beat » (consulté le 11 février 2012)
  220. « World Life », sur 4shared.com (consulté le 11 février 2012)
  221. « WWE John Cena's Theme Song - My Time Is Now .mp3 », sur beeMP (consulté le 11 février 2012)
  222. (en) « Ultimate Pro Wrestling Heavyweight Title », sur wrestling-titles.com (consulté le 14 juin 2012)
  223. « World Tag Team - John Cena & Shawn Michaels », sur wwe.com (consulté le 11 février 2012)
  224. « World Tag Team - Batista & John Cena », sur wwe.com (consulté le 11 février 2013)
  225. Audrey Ferrante, « John Cena a remporté le Slammy Award du Holy %@* ^ Move of the Year; Wade Barrett a rappelé John Cena », sur wwe.fr, (consulté le 11 février 2012)
  226. Audrey Ferrante, « John Cena a remporté le Slammy Award de la Superstar de l’année: WWE Superstar of the Year; Cena a battu David Otunga », sur wwe.fr, (consulté le 11 février 2012)
  227. a et b Voir l'article PWI Feud of the Year
  228. (en) « Wrestling Information Archive »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 24 mars 2013)
  229. (en) « Wrestling Information Archive »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 24 mars 2013)
  230. (en) « Wrestling Information Archive »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 24 mars 2013)
  231. (en) « Wrestling Information Archive »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 24 mars 2013)
  232. Voir l'article PWI Match of the Year
  233. (en) « Classement PWI500 de John Cena », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 29 septembre 2017).
  234. a, b, c et d Voir la Liste des prix du Wrestling Observer Newsletter
  235. « Wrestling Observer 5-Star Ratings List », (consulté le 11 février 2012)
  236. a et b « Powerslam Top 50 », sur indeedwrestling.blogspot.com (consulté en 13 =janvier 2011)
  237. (en) « John Cena - Artist Chart History » (consulté le 19 mai 2007)
  238. (en) « Chart Log UK - 2005 » (consulté le 6 septembre 2007)
  239. a, b et c (en) « Box Office du film The Marine » (consulté le 4 juillet 2007)
  240. « John Cena l'acteur » (consulté le 16 mars 2009)
  241. « State Film Office announces 2007 statistics » (consulté le 11 janvier 2008)
  242. (en) « Fred: The Movie » (consulté le 11 février 2012)
  243. (en) « The John Cena Experience (2010) » (consulté le 11 février 2012)
  244. (en) « Fred 2: Night of the Living Fred » (consulté le 11 février 2012)
  245. (en) « Photo of John Cena writing » (consulté le 20 juillet 2007)
  246. a, b et c (en) « 12 Rounds with John Cena », Men's Fitness, (consulté le 10 avril 2009)
  247. (en) « John Cena interview », UGO (consulté le 11 mai 2007) : « Command and Conquer is what I'm all about, [Cena] says, and he plays all the time... »
  248. (en) Cridlin Jay, « John Cena: The ultimate converted Rays fan », sur Tampa Bay.com (consulté le 18 novembre 2008)
  249. (en) Andy Gray, « John Cena talks Red Sox-Rays, future WWE stars and his top diva », Sports Illustrated, (consulté le 24 mars 2009)
  250. (en)  (). John Cena: My Life [DVD]. World Wrestling Entertainment.
  251. (en) Jim Moore, « Cena works hard on his rags to riches story », Seattle Post-Intelligencer, (consulté le 16 février 2009)
  252. Jim Varsallone, Cena, WWE score knockout in 12 Rounds, , p. 3
  253. http://www.public.fr/News/John-Cena-le-plus-celebre-des-catcheurs-divorce-241199
  254. http://smackdown.neoseeker.com/wiki/WWE_SmackDown!:_Here_Comes_The_Pain
  255. http://uk.ign.com/articles/2004/08/18/smackdown-vs-raw-final-roster
  256. http://www.giantbomb.com/wwe-smackdown-vs-raw-2006/3030-10338/
  257. http://www.videogamer.com/xbox360/wwe_smackdown_vs_raw_2007/news/full_wwe_smackdown_vs_raw_2007_roster_revealed.html
  258. http://www.jeuxvideo.com/forums/1-13050-33598-1-0-1-0-0.htm
  259. http://smackdown.neoseeker.com/wiki/WWE_SmackDown!_vs_RAW_2009
  260. http://www.thesmackdownhotel.com/svr2010/roster/
  261. http://bleacherreport.com/articles/455882-thqs-smackdown-vs-raw-2011-mostly-complete-roster-revealed
  262. http://www.wwe.com/inside/thq/wwe-12/thq-wwe-12-roster-reveal-september
  263. http://wwe13.2k.com/roster
  264. http://bleacherreport.com/articles/1823304-wwe-2k14-breaking-down-full-roster-in-latest-release
  265. (en) 2k, « WWE 2K15 ROSTER », sur 2k.com, (consulté le 16 août 2014)
  266. « Superstars and Divas featured on WWE 2K16 roster list », sur WWE (consulté le 4 décembre 2015)
  267. (en) Matt Porter, « WWE 2K17 Release Date and Cover Star Revealed », sur ign.com (consulté le 28 juin 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :