Jinder Mahal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jinder Mahal
Description de cette image, également commentée ci-après

Yuvraj Dhesi a l'Inoki Genome Federation en 2015

Données générales
Nom complet Yuvraj Dhesi
Nom de ring Jinder Mahal
Raj Singh
Tiger Raj Singh
Raj "The Future" Dhesi
Nationalité canadienne
Date de naissance (30 ans),
Calgary, Alberta
Taille 6 4 (1,93 m)[1]
Poids 229 lb (104 kg)[1]
Catcheur (ou catcheuse) en activité
Fédérations Stampede Wrestling
World Wrestling Entertainment
Entraîneur Bad News Allen[2]
Gama Singh[2]
Carrière pro. 2004aujourd'hui

Yuvraj Dhesi (né le à Calgary (Alberta)) est un catcheur (lutteur professionnel) canadien d'origine indienne. Il travaille actuellement à la World Wrestling Entertainment (WWE) dans la division SmackDown Live sous le nom de Jinder Mahal, où il est l'actuel WWE Champion .

Neveu du catcheur Gama Singh (en), il s'entraîne auprès de ce dernier ainsi qu'auprès de Bad News Brown. Il commence sa carrière au Canada et lutte principalement à la Stampede Wrestling. En 2009, Dhesi signe un contrat avec la WWE. Il s'y fait connaitre comme étant un des alliés de The Great Khali avant de devenir son rival. Il est ensuite un des membres des 3MB avec Drew McIntyre et Heath Slater avant d'être renvoyé en juin 2014.

Après un passage sur le circuit indépendant nord américain, il retourne à la WWE durant l'été 2016.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Dhesi a deux frères et sœurs est le neveu de Gadowar Singh Sahota, un catcheur indien célèbre au Canada et au Japon sous le nom de Gama Singh (en)[3],[4]. Après le lycée, il étudie à l'université de Calgary et y obtient un diplôme en commerce[4].

Carrière de catcheur[modifier | modifier le code]

Circuit indépendant (2004-2009)[modifier | modifier le code]

Dhesi s'entraîne auprès de son oncle, de Bad News Brown et de Rick Bognar[4]. Il commence sa carrière à la Stampede Wrestling sous le nom de Tiger Raj Singh le 27 décembre 2004[5]. Ce jour là, il fait équipe avec son cousin Gama Sing, Jr. et perdent face à Harry Smith et TJ Wilson[5]. Tout en commençant sa carrière, il poursuit ses études à l'université de Calgary[3]. Ils remportent le champion international par équipe de la Stampede le 4 mars 2005 après leur victoire sur Duke Durrango et Karnage dans un match au meilleur des trois tombés[6]. Ils gardent ce titre jusqu'au 28 octobre où ils perdent face à Pete Wilson et Randy Myers[7]. C'est face à ces derniers qu'ils récupèrent ce titre le 16 décembre[8].

Leur second et dernier règne de champion international par équipes de la Stampede prend fin le 30 juin 2006[9].

Il est présent avec Gama Sing, Jr. à Wrestling Supershow Bad News Allen Tribute Show, un spectacle en hommage à Bad News Allen qui vient de mourrir, où ils participent à un match opposant trois équipes comprenant Dusty Adonis et Michael Avery et remporté par Marky Mark et Phoenix Taylor[10].

World Wrestling Entertainement (2009-2014)[modifier | modifier le code]

Florida Championship Wrestling (2009-2011)[modifier | modifier le code]

Jinder Mahal à la FCW

En décembre 2009, il signe à la WWE qui l'envoie dans son centre de développement: la FCW. Pendant ce passage, il s’entraîne avec Steve Keirn, Pat Patterson et Mike Rotunda avec une gimmick d'ambassadeur indien, parlant uniquement le Punjabi et luttant avec des costumes et des accessoires du Punjab. Il avait une catchphrase: "I think they needed an Indian guy, they were looking for one." (Si vous voulez avoir un gars indien, vous en avez un devant vous).

Débuts (2011-2012)[modifier | modifier le code]

Yuvraj Dhesi fait ses débuts télévisés sous le nom de Jinder Mahal en coulisses avec The Great Khali et Ranjin Singh en parlant punjabi. La semaine suivante, Mahal intervient durant la Khali Kiss Cam et donne une claque à Khali et disant que ce dernier faisait honte à l'Inde. Mahal intervient une nouvelle fois, cette fois dans le match opposant The Great Khali et Jey Uso, donnant une nouvelle claque à Khali, il confirme son Heel-Turn. La semaine suivante, Mahal accompagne ensuite Khali pour perdre face à Kane. Après le match, Khali attaque Ranjin Singh avec son Vise Grip, faisant un Heel-Turn et faisant équipe avec Mahal. La semaine suivante, Mahal combat contre Yoshi Tatsu, match qu'il gagne. Après le combat, The Great Khali porta son Vice Grip sur Yoshi Tatsu. Lors du SmackDown du 10 juin, il gagne contre Trent Barreta. Après le match, The Great Khali porte son Vise Grip sur Trent Barreta. À noter que les deux combats de Mahal ont été des Squash Match. La semaine suivante il gagne contre Vladimir Kozlov grâce au Great Khali. Lors du SmackDown du 24 juin, lui et Khali passent à tabac Yoshi Tatsu et Mahal lui porte son Full Nelson Slam. À SmackDown il bat Trent Barreta. Le 5 août, son équipier, The Great Khali perd contre Sheamus et Randy Orton la semaine suivante, le SmackDown du 19 août, il perd après que Mark Henry l'élimine avec The Great Khali de la bataille royal pour la place de challenger pour le World Heavyweight Championship. Il perd, avec The Great Khali, contre Air Boom. Il entame une rivalité avec The Great Khali. Le 9 septembre, il perd un Tag Team Match avec The Great Khali contre l'équipe de Air Boom.

Lors du SmackDown du 16 septembre, il vient attaquer The Great Khali pendant son match contre Heath Slater : tous deux attaquent Khali, mais ils se font contrer et attaquer. Lors du NXT du 27 septembre, il gagne face à Yoshi Tatsu. Durant l'épisode de RAW du 3 octobre, il perd contre Santino Marella, qui fait son retour, dans un squash match. Le 7 octobre, à SmackDown, il perd face à Ezekiel Jackson, puis face à son "beau-frère", The Great Khali. Lors du WWE Superstars du 20 octobre, il bat Ted DiBiase.
Une semaine après, à WWE Superstars, il perd contre Ezekiel Jackson. La semaine d'après, encore à Superstars, il perd face à Justin Gabriel. Lors du 24 novembre, à Superstars, il gagne contre Trent Barreta. Lors du SmackDown du 25 novembre, il intervient dès le début du match entre Ted DiBiase et Heath Slater. Il apparait sur le titantron et s'adresse à DiBiase dans sa langue natale. Mahal répète ensuite ce qu'il avait dit, mais en anglais cette fois. Il dit que DiBiase a abandonné sa famille et défie Ted à TLC[11]. Lors du SmackDown du 9 décembre, il perd contre Ted DiBiase. Lors du RAW du 19 décembre, il perd contre Sheamus[12]. Le 30 décembre, il bat Ted DiBiase avec sa prise de soumission "The Camel Clutch"[13].
Lors du SmackDown du 13 janvier 2012, il perd face à Sheamus[14]. Le 19 janvier 2012, à WWE Superstars, il bat Alex Riley. Lors du Spécial SmackDown! Roulette du 20 janvier, il intervient dans le Tables Match entre Wade Barrett et Sheamus, faisant perdre ce dernier. Mais à la fin du match, Sheamus fait passer Jinder à travers une table[15]. Lors du Royal Rumble (2012), il entre en 14e position dans le Royal Rumble Match, mais se fait éliminer par The Great Khali, qui a effectué son retour lors de ce match, en 15e position[16]. Lors du SmackDown du 10 février, il perd face à The Great Khali. Pendant le match, il se blesse à l'épaule et doit s'écarter du ring. Il fait son retour le 17 février à SmackDown mais toujours blessé, et il bat Ezekiel Jackson. Lors du WWE Superstars du 23 février, il gagne contre Justin Gabriel. Lors du WWE Superstars du 1er mars, il perd contre The Great Khali. Lors du WWE Superstars du 8 mars, il gagne contre Ted DiBiase. Lors du RAW du 12 mars, il perd contre Brodus Clay. Lors du WWE Superstars du 12 avril, il gagne contre Ezekiel Jackson. Lors du WWE Superstars du 19 avril, il gagne contre Yoshi Tatsu. Lors du WWE SmackDown précédent Extreme Rules, il intervient dans l'interview de Randy Orton par Michael Cole avant de ce prendre un RKO de la Vipère. Lors du WWE Superstars du 3 mai, il perd contre The Great Khali. Lors du RAW du 21 mai, il perd contre Christian.

3MB et départ (2012-2014)[modifier | modifier le code]

Les 3MB

Lors du SmackDown du 27 juillet, il perd contre Ryback par décompte à l'extérieur. Lors de SmackDown du 3 août, il perd contre Ryback par disqualification. Lors de NXT du 8 août, il gagne contre Bo Dallas et se qualifie pour WWE NXT Championship Gold Rush Tournoi. Lors de NXT du 15 août, il gagne contre Richie Steamboat et se qualifie pour la final Gold Rush Tournoi. Lors de SmackDown du 24 août,il perd contre Ryback. Lors de WWE Saturday Morning Slam du 25 août, il perd contre Alex Riley dans un Dark Match. Lors du NXT du 29 août, il perd contre Seth Rollins et ne devient pas le premier Champion de la NXT[17]. Lors de Tables, Ladders and Chairs, il perd avec Heath Slater et Drew McIntyre contre Alberto Del Rio, Brooklyn Brawler et The Miz[18]. Lors du NXT du 13 décembre, il perd contre Seth Rollins et ne remporte pas le NXT Championship. Lors de Raw du 17 décembre, il perd avec Heath Slater et Drew McIntyre contre Alberto Del Rio, The Miz et Tommy Dreamer. Lors du 20e Anniversaire de RAW, il gagne avec Heath Slater et Drew Mcintyre Contre Sheamus. Lors du Royal Rumble 2013, il participe à un Royal Rumble Match qui est remporté par John Cena. Lors de WrestleMania XXX, il a participé à la André le Géant Memorial Battle Royal qui a été remportée par Cesaro. Après WrestleMania XXX, les 3MB (Heath Slater, Drew McIntyre et Jinder Mahal) sont entrés dans une rivalité contre Los Matadores, avec Hornswoggle comme nouvel allié.

Le 12 juin 2014, la WWE annonce son départ de la fédération[19].

Circuit Indépendant (2014-2016)[modifier | modifier le code]

Il participe ensuite au QPW Souq Waqif Title Tournament de la Qatar Pro Wrestling où il bat successivement Brodus Clay et Omen mais son match contre Bobby Lashley se termine en Double Count Out et les deux catcheurs se retrouve éliminé du tournoi[20]. Lors de WrestleCade 2015, il perd une Bataille royale au profit de Ethan Carter III et ne devient pas challenger n°1 pour le AML Championship[21].

Inoki Genome Federation (2015–2016)[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts à la IGF le 5 octobre en perdant contre Wang Bin.

Retour à la World Wrestling Entertainment (2016-...)[modifier | modifier le code]

RAW (2016-2017)[modifier | modifier le code]

Fin juillet 2016, la World Wrestling Entertainment (WWE) entre en contact avec Dhesi pour le faire revenir[22]. Il fait sa première apparition télévisé à la WWE depuis son renvoi le 1er août à Raw[23].

SmackDown Live, course au WWE Championship et Rivalité avec Randy Orton (2017-...)[modifier | modifier le code]

Le 11 avril, il est drafté à SmackDown Live, il perd dès son premier soir à SmackDown contre Mojo Rawley. Le 18 avril, il gagne un "Six-Pack Challenge" contre Sami Zayn, Dolph Ziggler, Mojo Rawley, Erick Rowan et Luke Harper, devenant ainsi challenger n°1 au titre de la WWE, détenu par Randy Orton. A la fin du match, il annonce qu'il va devenir le nouveau Champion de la WWE avant d'être interrompu par Randy Orton puis par Bray Wyatt. Le 25 avril à SmackDown, il attaque Randy Orton à l'aide des Singh Brothers et vole la ceinture de Randy Orton. Lors de Payback (2017), il intervient avec les Singh Brothers en attaquant Orton à l'aide du WWE Championship, offrant ainsi la victoire à Bray Wyatt[24]. Le 2 mai à SmackDown, il bat Sami Zayn avec l'aide des Singh Brothers. Le 9 mai, lui, Baron Corbin et Kevin Owens battent AJ Styles, Randy Orton et Sami Zayn avec Mahal rivant les épaules de Orton pour la victoire[25]. Le 15 mai, il bat AJ Styles à l'aide d'une intervention des Singh Brothers et de Kevin Owens. Plus tard dans la soirée, il annonce à Randy Orton qu'il va le battre et remporter son titre avant de l'attaquer avec l'aide des Singh Brothers en lui portant son Full Nelson Slam[26]. Lors de Backlash (2017), il bat Randy Orton et devient pour la première fois Champion de la WWE, c'est également son premier titre à la WWE[27].

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

Musiques d'entrée de Jinder Mahal[28]
Musiques d'entrées Compositeurs Périodes Fédération(s)
Slow Burn Aaron Kelley 2010-2011 FCW
Main Yash Hun Jim Johnston 2011-2012 WWE
One Man Band 2012
More Than One Man 2012-2014
Sher (Lion) 2016-...

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • All Star Wrestling
    • 1 fois ASW Tag Team Champion avec Gama Singh, Jr.
  • Prairie Wrestling Alliance
    • 1 fois PWA Heavyweight Champion.

Récompenses de magazine[modifier | modifier le code]

Classement PWI 500 de Jinder Mahal[30]
Année 2011 2012 2013 2014
Rang 336 en augmentation 166 en augmentation 148 en diminution 228

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) « Profil de Jinder Mahal », sur onlineworldofwrestling.com (consulté le 1er janvier 2014)
  2. a et b (en) « Jinder Mahal », sur Cagematch (consulté le 26 avril 2017)
  3. a et b (en) Mark Adam Haggerty, « Jinder Mahal on Training with Fake Razor Ramon, Current Indie Scene, More », sur dailywrestlingnews.com, (consulté le 27 avril 2017)
  4. a, b et c (en) Greg Oliver, « Tiger Raj Singh ready for WWE experience », sur Slam! Wrestling, (consulté le 26 avril 2017)
  5. a et b (en) « Stampede », sur Cagematch (consulté le 27 avril 2017)
  6. (en) « Stampede », sur Cagematch (consulté le 28 avril 2017)
  7. (en) « Stampede », sur Cagematch (consulté le 28 avril 2017)
  8. (en) « Stampede », sur Cagematch (consulté le 28 avril 2017)
  9. a et b (en) « Historique du championnat par équipes international de la Stampede Wrestling », sur Wrestling-Titles (consulté le 28 avril 2017)
  10. (en) Michael Peck, « BAD NEWS ALLEN TRIBUTE SHOW IN COCHRANE, ALBERTA LIVE REPORT: ABDULLAH THE BUTCHER, JIM NEIDHART, SAMOA JOE, TITO SANTANA & MANY MORE », sur PWInsider, (consulté le 11 mai 2017)
  11. (en) Michael Burdick, « SmackDown results: Bryan becomes the man of ‘Steel’ », sur WWE.com, (consulté le 5 février 2012)
  12. (en) Ryan Murphy, « WWE Raw SuperShow results: Punk, Bryan, Ryder start a revolution », sur WWE.com, (consulté le 5 février)
  13. (en) Mitch Passero, « SmackDown results: Barrett takes out Orton in brutal Falls Count Anywhere Match », sur WWE.com, (consulté le 5 février 2012)
  14. (en) Michael Burdick, « Sheamus def. Jinder Mahal », sur WWE.com, (consulté le 5 février 2012)
  15. (en) Michael Burdick, « Wade Barrett def. Sheamus in a Tables Match », sur WWE.com, (consulté le 5 février 2012)
  16. (en) Ryan Murphy, « Full list of Royal Rumble Match participants and eliminations », sur WWE.com, (consulté le 5 février 2012)
  17. (en) Justin James, « JAMES'S WWE NXT REPORT 8/29 – Week 11: First NXT champion crowned in big-match setting », Pro Wrestling Torch (consulté le 8 septembre 2012)
  18. (en) James Caldwell, « CALDWELL'S WWE TLC PPV RESULTS 12/16: Complete "virtual-time" coverage of final 2012 PPV – Cena vs. Ziggler main event, Shield makes a statement », Pro Wrestling Torch (consulté le 17 décembre 2012)
  19. http://www.wwe.com/inside/wwe-releases-superstars
  20. (en) « QPW Souq Waqif Title Tournament », cagematch.net, (consulté le 1er mai 2017)
  21. (en) « WrestleCade 2015 », cagematch.net, (consulté le 1er mai 2017)
  22. (en) Jeremy Thomas, « Jinder Mahal in Talks to Return to WWE », sur 411mania, (consulté le 11 mai 2017)
  23. (en) Marc Middleton, « Former WWE Star Returns On Monday Night RAW (Video) », sur Wrestling Inc., (consulté le 11 mai 2017)
  24. « Les résultats de SmackDown », sur www.wwe.fr (consulté le 19 avril 2017)
  25. « Les résultats de Smackdown », sur www.wwe.fr (consulté le 10 mai 2017)
  26. « Les résultats de Smackdown », sur www.wwe.fr (consulté le 17 mai 2017)
  27. (en) Jason Powell, « 5/21 Powell’s WWE Backlash Live Review: Randy Orton vs. Jinder Mahal for the WWE Championship, Kevin Owens vs. AJ Styles for the U.S. Championship, Shinsuke Nakamura vs. Dolph Ziggler », Pro Wreslting Dot Net (consulté le 21 mai 2017)
  28. (de) « Jinder Mahal », sur Genickbruch (consulté le 11 mai 2017)
  29. (en) « WWE Championship », WWE (consulté le 21 mai 2017)
  30. (en) « Classement PWI500 de Jinder Mahal », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 14 septembre 2016).
  31. http://bleacherreport.com/articles/1823304-wwe-2k14-breaking-down-full-roster-in-latest-release