Muscle biceps brachial

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Muscle biceps brachial
Gray410.png

Dessin du muscle biceps brachial noté biceps brachialis

Nom latin
musculus biceps brachii
Origine
Voir section
Terminaison
Voir section
Artère
Nerf
Actions
Voir section
Antagoniste

Le muscle biceps brachial est un muscle de la portion brachiale du membre supérieur. Il se divise en deux chefs anciennement appelés long biceps et court biceps. Innervé par le nerf musculocutané, il a essentiellement un rôle de supination et de flexion du coude.

Description[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

Le muscle biceps brachial possède deux sites d'insertion différents. Le chef court s'insère sur l'apex du processus coracoïde de la scapula[1] (ou omoplate), d'un tendon commun avec le muscle coraco-brachial. Le chef long a son tendon d'insertion sur le tubercule supra-glénoïdien de la scapula[1] ainsi que sur la partie haute du bourrelet supra-glénoïdal de la scapula qu'il renforce d'ailleurs.

Trajet[modifier | modifier le code]

Le chef court du biceps brachial est légèrement oblique en dehors.

Le chef long voit son tendon perforer la capsule de l'articulation scapulo-humérale, passer à l'intérieur de cette capsule, puis poursuivre dans une gaine synoviale dans le sillon intertuberculaire (gouttière bicipitale, entre la grosse et la petite tubérosité) de l'os humérus. Il est dans cette coulisse retenu par le ligament huméral transverse.

Les deux chefs se rejoignent approximativement à mi-bras.

Vue latérale
Vue latérale.
Vue antérieure
Vue antérieure.
Vue postérieure
Vue postérieure.
Animation
Animation.
Muscle biceps brachial.
  •      Chef long ou long biceps.
  •      Chef court ou court biceps.

Terminaison[modifier | modifier le code]

L'insertion distale s'effectue par un tendon sur la face postérieure de la tubérosité bicipitale du radius. Le tendon libère des expansions aponévrotiques qui recouvrent le fascia antébrachial, sur la face latérale du radius. Il forme également une expansion appelée lacertus fibrosus qui cravate le tendon des épicondyliens médiaux s'achevant sur l'ulna (ou cubitus).

Innervation[modifier | modifier le code]

Il est innervé par le nerf musculocutané, branche terminale de la paire de racines rachidiennes cervicales C5-C6 du plexus brachial. Ce nerf est issu du tronc antéro-externe du plexus brachial.

Vascularisation[modifier | modifier le code]

Le muscle biceps brachial est vascularisé le plus souvent par des branches issues de l'artère brachiale.

Action[modifier | modifier le code]

Contrairement aux croyances populaires, le « biceps », comme on l'appelle souvent, n'est pas que fléchisseur du coude, cette fonction étant assurée conjointement par le muscle brachial. Il est principalement supinateur, surtout lorsque le coude est fléchi, et ce grâce à son insertion sur la face postérieure de la tubérosité bicipitale du radius.

Culture physique[modifier | modifier le code]

Il est courant de développer le volume ou la force du biceps à l'aide d'exercices de musculation, dont un exemple peut être la flexion du coude contre une charge.

Le biceps brachial intervient comme muscle synergique dans l'exercice du développé couché[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Mémofiches Anatomie Netter - Membres. Éd. Elsevier-Masson, 2011, fiche 23. (ISBN 978-2-294-71302-6)
  2. Marc Vouillot. La Force Athlétique. Éd. Chiron, 2005, page 147. (ISBN 978-2702709825)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]