Shane McMahon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Shane McMahon
Shane McMahon in December 2016.jpg
Shane McMahon en 2016.
Données générales
Nom de naissance
Shane Brandon McMahon
Nom de ring
Shane McMahon
Shane'O'Mac
Shane Stevens
Nationalité
Naissance
Lieu de résidence
Taille
6 2 (1,88 m)[1]
Poids
230 lb (105 kg)[1]
Catcheur en activité
Fédération
Entraîneur
Carrière pro.
- aujourd'hui

Shane Brandon McMahon, né le à Gaithersburg dans le Maryland, est un catcheur américain. Il est le fils du propriétaire de la World Wrestling Entertainment, Vince McMahon et de Linda McMahon. Il est également le frère de Stephanie McMahon-Levesque et le beau-frère du catcheur Triple H. Il travaille actuellement à la World Wrestling Entertainment en tant que Propriétaire minoritaire et Catcheur.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

McMahon étudie à l'université Roger Williams au Rhode Island avant d'aller à l'université de Boston[2]. Durant cette période, il travaille ponctuellement pour la World Wrestling Federation en tant que mannequin pour les publicités des produits dérivés de l'entreprise[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

World Wrestling Federation/Entertainment (1990-2010)[modifier | modifier le code]

Débuts en tant qu'arbitre et officiel (1990)[modifier | modifier le code]

Au début des années 1990, McMahon rejoint la World Wrestling Federation (WWF) en tant qu'arbitre sous le nom de Shane Stevens[1].

Diverses apparitions (1999-2000)[modifier | modifier le code]

Après sa période comme commentateur, il devient un personnage régulier, se tournant contre son père lorsqu'il signe Austin sous contrat après le renvoi de ce dernier par Vince. Mais aux Survivor Series[Lequel ?], Shane trahit Austin et se joint à la « Corporation » de son père.

Il remporte le titre européen face à X-Pac. Les deux s'affronteront à nouveau lors de WrestleMania 15, il recevra l’aide de ses amis d'enfances les Mean Street Posse et conservera son titre.

Après WrestleMania 15, Vince devient « face », et Shane prend le plein contrôle de la Corporation. Avec des lutteurs comme Triple H dans son nouveau clan, il affronte le nouveau groupe de son père, « l'Union ». Lors de la première de SmackDown sur UPN, Shane joindra ses forces à la « Ministry Of Darkness » de l'Undertaker. Plus tard, nous apprendrons que Vince était le maître d’œuvre derrière ce clan et son « face turn » n'était qu’un complot pour reprendre le titre de la WWF à Steve Austin. Austin affrontera Shane et Vince dans un Ladder match (match avec échelle) lors de King of The Ring 1999.

Après que Steve Austin a pris le contrôle de la compagnie dans la storyline, Shane s’en prend à Test, qui selon l'histoire en cours fréquente sa sœur Stephanie McMahon. Voulant protéger cette dernière, Shane « feud » avec Test et avec l’aide de ses copains des Mean Street Posse, fait de la vie de Test un véritable enfer. À SummerSlam 1999, Shane affronte Test dans un « Love Her or Leave Her » match (« Aime-la, ou quitte-la »), avec, bien sûr vous l’aurez compris, la stipulation que si Shane gagne le combat Test et Stephanie doivent cesser leur fréquentation. Test réussit à l’emporter et peut avec l’approbation du grand frère poursuivre sa relation avec Stephanie. Plus tard, Stephanie fera un « heel turn » et laissera tomber Test comme une vieille chaussette au profit de Triple H. Avec l’arrivée de l’ère McMahon-Helmsley, les autres membres de la famille McMahon disparaissent pour un temps de notre petit écran télé.

Lors de No Way Out 2000, Shane effectue son retour en aidant le Big Show à vaincre The Rock. Ce qui commencera la fameuse route vers Wrestlemania 2000. Justement, à WrestleMania 2000, lors du « main event » qui oppose 4 lutteurs pour le titre de la WWF, on verra un McMahon à chacun des coins pour encourager leur protégé. The Rock est accompagné de Vince, le Big Show par Shane, Triple H par Stephanie, et Mick Foley par Linda McMahon. Le Big Show sera le premier homme éliminé, et peu de temps après, Shane et lui se sépareront pour nous mener à un combat entre les 2 à Judgment Day 2000, que remportera Shane avec l’aide de Test et Albert. Dans les mois suivants, Shane s’allie avec des lutteurs comme Edge & Christian, qui l’aideront entre autres à vaincre Steve Blackman dans un combat pour le titre Hardcore. Shane perdra le titre lors de SummerSlam 2000 face à Blackman dans un combat revanche, il perdra le titre après avoir été frappé par un « elbow drop » de plus de 30 m dans les airs…. Shane disparaîtra ensuite et ne fera que quelques apparitions occasionnelles.

« L'Alliance » (2001)[modifier | modifier le code]

En 2001, Shane McMahon devient « face » encore une fois dans une feud face à son père. La World Championship Wrestling (WCW) est vendu à la World Wrestling Federation une semaine avant le combat entre Shane et Vince à WrestleMania X-Seven. La WWF décide donc d’utiliser cet achat dans la storyline, Vince McMahon commence par exiger à Ted Turner de venir à WrestleMania finaliser la vente de la WCW. Comme d’habitude l’ego de Vince est à son meilleur niveau et Shane McMahon saisit l’occasion pour devancer Vince et se procure la WCW au grand dam de son père.

Alors que les semaines et mois avancent, Shane mène ses lutteurs de la WCW dans une bataille face à la WWF de son père. Éventuellement se joindra à sa troupe Paul Heyman et sa bande de la Extreme Championship Wrestling (ECW) au côté de leur nouveau propriétaire Stephanie McMahon. Le groupe se fait alors appeler « The Alliance » et complote pour détruire la WWF.

Cependant, l’angle de l’Alliance est un vrai fiasco auprès des fans de lutte et le tout se termine brutalement lors des Survivor Series 2001 avec la défaite et la disparition de l’Alliance. Le lendemain à RAW, Vince McMahon congédiera Shane et Stephanie McMahon.

À la suite de la destruction de l’Alliance, Shane reste en coulisse et ne fera qu’une brève apparition lors de WrestleMania XIX, lorsqu’il viendra voir comment va son père à la suite du Street Fight (« combat de rue ») de ce dernier face à Hulk Hogan.

À l’été 2003, il revient « face » dans une feud avec Kane et Eric Bischoff. Tout le monde sait qu’il déteste Eric Bischoff et qu’il croit que Vince aurait dû le nommer lui « General Manager » de RAW et non Bischoff. Il bat ce dernier dans un Street Fight au SummerSlam 2003. Shane McMahon se retrouve au même moment dans une histoire intense avec Kane qui porta son tombstone a Linda McMahon, qui atteindra son paroxysme dans des défaites dans un Last Man Standing match (« dernier homme debout »)à Unforgiven 2003 et dans un Ambulance match aux Survivor Series 2003.

Après les Survivor Series, Shane McMahon quitte RAW pour se consacrer à sa famille et à son emploi au sein de la compagnie (Équipe créative). Lors de WrestleMania XX, Shane McMahon apparaît brièvement à la caméra lors de l’ouverture avec Vince McMahon et son fiston de quelques mois - Les 3 générations de McMahon sur la même scène. Shane McMahon apparaîtra à nouveau lors de WWE Homecoming en octobre 2005, lorsqu’il intervient dans le ring face à Stone Cold qui vient de Stunner son père, Shane recevra, comme le reste de sa famille, le même traitement.

Rivalité avec Shawn Michaels & D-Generation X (2006-2008)[modifier | modifier le code]

Shane McMahon revient à temps plein et pour une rare fois en « heel » (« méchant ») alors qu’il se joint à son père Vince dans sa « feud » (« guerre ») contre Shawn Michaels. Après des semaines où il attaque Shawn par derrière, et où il force HBK à devenir membre du « Kiss My Ass Club », Shane affronte Michaels dans un Street Fight lors de WWE Saturday Night's Main Event et dans une reconstitution du fameux « Montréal Screwjob », Shane McMahon place Michaels dans le Sharpshooter (prise de soumission) alors que Vince McMahon demande que l’on sonne la cloche pour donner la victoire à Shane McMahon. La feud prend une tournure religieuse lorsque après Wrestlemania 22 (ou Michaels l'emporte), quand Vince McMahon déclare que la victoire de Michaels est la résultante d’une « intervention divine », et qu’il annonce un combat par équipe avec lui et Shane face à Michaels et « God » pour Backlash 2006. Vince commence à agir de façon de plus en plus étrange et se considère jusqu’à un certain point un Dieu. Shane se fait alors présenter par Vince comme « le produit de sa semence » « ...the product of his semen ». Le duo battra Michaels à Backlash avec l’aide du Spirit Squad.

Cette rivalité amènera aussi la participation de Triple H, qui se retournera petit à petit contre les McMahon et la Spirit Squad, reformant la D-Generation X avec Shawn Michaels. Au début de son « face turn » Triple H frappera « accidentellement » Shane avec son Sledgehammer alors que la cible était Shawn Michaels.

Shane fit une apparition sur le site de la WWE pour ainsi expliquer l'accident de son père et de donner des nouvelles de celui-ci. Lors de l'émission de RAW du 28 juillet 2008, Shane fit une apparition pour donner des nouvelles de Vince Mcmahon. Il nommera Mike Adamle en tant que general manager qui restera en poste jusqu'à la célébration du 800e épisode de RAW le 3 novembre 2008 où ce dernier démissionne. Shane assurera le poste de General Manager par intérim jusqu'aux « Survivor Series 2008 » après lesquels il laisse la direction à sa sœur Stephanie McMahon sur une dispute, elle, lui reprochant de ne pas la consulter. Furieux contre Randy Orton, Shane le tabasse. Il voudra aussi le défier dans un match « aucune prise interdite » où ça se terminera très mal car Cody Rodes, Ted Dibiase et Randy Orton le tabasseront et le blesseront à la tête avant de s'en prendre à Stephanie Mcmahon, la femme de Triple H et manager général de Raw.

Rivalité avec Randy Orton et départ (2009-2010)[modifier | modifier le code]

Shane attaque Randy Orton à Raw du 26 janvier 2009 pour venger son père, il est séparé par les autres lutteurs. Lors du Raw du 2 février, Shane McMahon confirme au public qu'il prendra part au No Way Out 2009 à un match en 1 contre 1 sans disqualification contre Randy Orton. Randy Orton, après cette annonce, apparaît et notifie à Shane qu'il « ferait mieux d'aller à l'hôpital où il a envoyé son père, et se réserver un lit juste à côté de lui, parce qu'après le No Way Out, Randy Orton va offrir de la compagnie à son père ». Randy Orton et la Legacy prennent alors d'assaut le ring, mais Shane avec un Kendo Stick les fait fuir.Après cet échange verbal sur le ring, alors que Shane et Stephanie McMahon discutent dans les couloirs du « cas » Orton, Randy Orton et la Legacy attaquent le frère et la sœur, ainsi que des membres du staff sécurité. Alors que Randy Orton allait faire son « Kick from Hell » à Shane, celui-ci se retient, et s'oriente vers Stephanie. Au moment où le Kick From Hell allait atteindre Stephanie, Shane se sacrifie pour elle et prend le Kick from Hell en plein dans le creux des reins.

Dans le Raw du 9 février 2009, Shane McMahon intervient pour sauver l'Undertaker de la Legacy après le match exceptionnel Undertaker/Randy Orton « commandité » par les McMahons pour venger leur père. Alors que l'Undertaker allait porter son « Tombstone Piledriver » sur Orton, la Legacy intervient et rosse l'Undertaker. Le match prend fin par disqualification, mais les trois hommes s'acharnent sur l'Undertaker. Alors que Orton allait porter son « RKO » sur l'Undertaker se relevant difficilement, Shane McMahon surgit et frappe Orton, puis les membres de la Legacy. Orton s'enfuit, mais avec l'aide de l'Undertaker, ceux-ci mettent Ted Diabiase KO dans un coin du ring. Shane McMahon récupère alors une poubelle sous le ring, la coince au niveau de la tête de Dibiase, et désignant Orton du doigt, et fit un Coast to Coast dropkick a Ted Dibiase.

Lors de No Way Out 2009, il perd contre Randy Orton dans un No Holds Barred Match[3]. Le lendemain de No Way Out, il affronte de nouveau Randy Orton. Alors qu'il allait porter sa prise de finition sur Orton (le Coast to coast dropkick depuis la 3e corde), les membres de la Legacy interviennent et le passent à tabac.

Alors qu'il essaie de reprendre ses esprits au sol, Randy Orton lui porte son kick from hell en pleine tête, tout comme à son père. Arrive alors sa sœur, Stephanie McMahon, et l'équipe de médecin.

En larmes, Stephanie McMahon demande pourquoi Orton a-t-il fait cela à son frère, et Randy Orton lui répond par un RKO, la laissant inanimée dans le ring.

Randy Orton, prenant alors raison de ce qu'il vient de perpétrer pendant sa crise, prend la fuite avec la Legacy lorsque arrive en courant Triple H, le mari de Stephanie McMahon, au chevet de son épouse. Lors du raw du 30 mars, lui et son père Vince McMahon font leur retour accompagné de Triple H pour aller s'en prendre à the legacy. Lors du Raw du 6 avril, agressé par la Legacy, Batista fait son retour surprise et bat Cody Rhodes. À WWE Backlash 2009 lui, Dave Batista et Triple H afonteront la Legacy pour le WWE Championship. Lors du 13 avril lui, Triple H et Batista gagnent contre Ted Dibiasie et Cody Rhodes dans un Handicap Match. Lors du 1er show Superstars, Cody Rhodes bat Shane dans le Main-Event par disqualification après que Shane a utilisé une chaise. À la fin du match Shane exécute sa prise de finition sur Cody Rhodes. Shane intervient dans le match de Triple H et reçoit accidentellement un spear de Batista. Lors du RAW du 27 avril, il intervient dans le match de Randy Orton VS MVP et frappe Randy Orton. Cody Rhodes et Ted Dibiase arrivent mais Shane s'en va dans les tribunes. Lors du RAW du 4 mai, Shane McMahon perd contre Randy Orton.

Le 16 octobre, Shane annonce son départ de la WWE. Il quitte ses fonctions le 1er janvier 2010[4].

Retour à la World Wrestling Entertainment (2016-...)[modifier | modifier le code]

Rivalité avec The Undertaker et combat pour le contrôle de Raw (2016)[modifier | modifier le code]

Lors du Raw du 22 février 2016, il effectue son retour après plusieurs années d'absence, suscitant l'ovation du public et une surprise générale. Sur le ring, face à Vince McMahon et Stephanie McMahon, il réclame le contrôle de Monday Night Raw. Un deal est alors mis en place entre lui et son père. Il devra faire face à l'Undertaker à WrestleMania 32 dans un Hell in a Cell match[5]. Il s'incline face à son adversaire après un combat incroyable. Lors du Raw du 4 avril 2016, Shane fait ses adieux à l'univers de la WWE. À la suite du succès que Shane obtient du public, Vince McMahon change d'avis pour lui laisser le contrôle de Raw pour la nuit. Il continue à diriger WWE Monday Night Raw jusqu'au pay-per-view WWE Payback, où Mr. McMahon annonce que RAW sera dirigé par Shane et Stephanie McMahon.

Commissionnaire de SmackDown Live et Rivalité avec Kevin Owens et Sami Zayn (2016-2018)[modifier | modifier le code]

Le 11 juillet à Raw, il est annoncé qu'il devient le commissionnaire de SmackDown pour les débuts du direct et la nouvelle Brand Extension. Il doit trouver un General Manager pour le show avant le 18 juillet. Plus tard, il annonce que le Général Manager de SmackDown est Daniel Bryan. Lors de SummerSlam, Brock Lesnar lui porte un F5 après qu'il se soit interposé entre lui et Randy Orton. Le 8 novembre à SmackDown, il est annoncé comme étant le cinquième membre de l'équipe de SmackDown remplaçant Baron Corbin pour affronter l'équipe de Raw lors des Survivor Series[6].Lors des Survivors Series, son équipe bat l'équipe de Raw bien qu'il soit éliminé par Roman Reigns après plus de 40 minutes de combat. Lors du SmackDown du 1er mars, il reçoit un superkick de la part de Luke Harper après avoir assisté au match de celui-ci contre AJ Styles. Le 14 mars à SmackDown, il se fait violemment attaquer par AJ Styles qui lui fait passer la tête à travers une voiture le faisant saigner. Plus tard dans la soirée, il annonce qu'il affrontera A.J. Styles à WrestleMania 33. Le 21 mars à SmackDown, il attaque AJ Styles en le faisant passer à travers la table des commentateurs avec son Elbow drop[7]. Lors de WrestleMania 33, il perd contre A.J. Styles[8],[9]. Le 4 avril, à SmackDown, alors qu'il faisait une annonce pour la Superstar Shake-Up, AJ Styles débarque en lui disant qu'il a du respect pour lui et veut rester à SmackDown, car c'est son show. «The Phenomenal» effectue un Face Turn après la poignée de mains avec le commissionnaire. Le 1er août à SmackDown, il est annoncé par Daniel Bryan en tant qu'arbitre spécial pour le match entre Kevin Owens et A.J. Styles pour le WWE United States Championship lors de SummerSlam. Lors de SummerSlam, il permet à A.J. Styles de conserver son titre contre Kevin Owens malgré des altercations avec les deux hommes et après avoir été mis KO. Le 22 août à SmackDown Live, il intervient durant le match entre Kevin Owens et A.J. Styles pour le WWE United States Championship en remplaçant Baron Corbin en tant qu'arbitre spécial. Le 5 septembre à SmackDown Live, il attaque Kevin Owens après que ce dernier ait parlé de sa famille avant d'être arrêté par des officiels. Plus tard dans la soirée, Daniel Bryan lui annonce que son père Vince McMahon le suspend de ses fonctions. Le 12 septembre à SmackDown, Vince McMahon annonce un Hell in a Cell match entre lui et Kevin Owens à Hell in a Cell. Le 26 septembre à SmackDown Live, il sauve Sami Zayn d'une attaque de Kevin Owens en faisant fuir ce dernier. Le 3 octobre à SmackDown Live, il confronte Kevin Owens puis l'invite à venir sur le ring ce que ce dernier refuse enclenchant une bagarre entre les deux hommes où il va encaisser un Powerbomb à travers une table et un autre sur le ring. Lors de Hell in a Cell, il perd face à Kevin Owens au cours d'un Hell in a Cell Falls count anywhere match.

Le 23 octobre,il assiège Raw avec presque tout le roster de Smackdown. Le 31, il s'auto-proclame capitaine de l'équipe de SmackDown pour les Survivor Series. Le 14 novembre à Smackdown Live, le roster est assiégé par les superstars de Raw qui s'attaque principalement à lui, il subit de nombreux coups des superstars de Raw, deux Triple Powerbomb de la part du Shield et un Angle Slam de Kurt Angle. Lors des Survivor Series le 19 novembre, il perd avec la Team SmackDown, il est le dernier membre de l'équipe SmackDown à être éliminé (par Braun Strowman), lors de ce match il élimine Kurt Angle après un Pedigree de Triple H avant de se faire éliminer par ce dernier, il fut également attaqué par Kevin Owens et Sami Zayn au milieu du match[10]. À Clash of Champions, il est l'arbitre spécial, tout comme Daniel Bryan, du Tag Team Match opposant le duo Shinsuke Nakamura-Randy Orton au duo canadien Kevin Owens-Sami Zayn.

Lors de Fastlane 2018, il empêche d'abord Kevin Owens de remporter le titre de la WWE avant d'empêcher Sami Zayn également. Le 12 mars à Raw, il apparaît en coulisse avec Mr. McMahon. Le 13 mars à SmackDown Live, Kevin Owens & Sami Zayn attaque McMahon en lui portant un Halluva Kick et un Pop-Up Powerbomb et en s'en prenant avec lui avec une chaise après que ce dernier ait annoncé un match entre Zayn et Owens à Wrestlemania 34[11].

Le 26 mars, la WWE annonce que Shane est gravement blessé et qu'il aura besoin de chirurgie. Celui-ci, alors en vacances avec sa famille aux Caraïbes, aurait souffert d’infections dues à une diverticulite aïgue (maladie intestinale), et d’une hernie ombilicale. En conséquence, Shane McMahon va devoir subir une opération chirurgicale pour soigner cette hernie[12]. Lors de Smackdown du 3 avril, Shane McMahon fait son retour et est, lui aussi, autorisé par les médecins à revenir sur un ring. Apprenant qu'il sera le partenaire de Daniel Bryan lors d'un match par équipe avec stipulation à Wrestlemania 34 contre Kevin Owens et Sami Zayn, il se réconcilie avec ce dernier en lui serrant la main, puis en se prenant dans les bras, tous deux reconnaissants leurs propres erreurs[13]. Lors de WrestleMania 34, Bryan et lui battent Owens et Zayn[14].

Lors du WWE Greatest Royal Rumble, il entre en 47ème position dans le Royal Rumble match mais se fait éliminer par Braun Strowman[15].

The Best in the World (2018-...)[modifier | modifier le code]

Lors de WWE Crown Jewel, il remplace The Miz en finale de la coupe du monde de la WWE et remporte le match ainsi que la coupe en battant Dolph Ziggler[16].

Lors des Survivor Series (2018), il perd avec la Team SmackDown (Samoa Joe, Jeff Hardy, Rey Mysterio et The Miz) contre la Team Raw (Dolph Ziggler, Drew McIntyre, Braun Strowman, Finn Bálor et Bobby Lashley) en se faisant éliminer en dernier par Strowman[17].

Le 20 novembre à SmackDown Live, The Miz lui propose de devenir son partenaire par équipe. Ils affrontent alors deux jobbers mais en se distrayant, le Miz perd suite à un roll-up[18]. Le 11 décembre à SmackDown Live, Miz et McMahon battent les Vegas Boyz[19].

Le 25 décembre à SmackDown Live, il accepte de devenir le partenaire par équipe du Miz[20]. Le 15 janvier 2019 à SmackDown Live, le Miz bat Sheamus. Après le match, le Miz et Shane McMahon portent leurs prises de finition sur Sheamus[21]. Le 22 janvier, à SmackDown Live, le Miz perd contre Cesaro, mais après le match, Shane McMahon et le Miz se font agresser par les champions par équipe de SmackDown. Lors de Royal Rumble (2019), The Miz et lui battent The Bar (Cesaro et Sheamus) et remportent les WWE SmackDown Tag Team Championship[22]. Le 12 février à SmackDown Live, ils se font attaquer par les Usos lors du tout premier McMiz Tv. Lors de Elimination Chamber, ils perdent leur titres contre les Usos.

Le 11 mars, à Fastlane, The Miz et lui perdent contre les Usos et ne remportent pas les titres de champions par équipe de SmackDown. Après le match, le commissionnaire du show bleu attaque le Miz, sous les yeux ébahis du père de ce dernier, effectuant ainsi un Heel Turn. Le lendemain, à SmackDown Live, le commissionnaire du show bleu explique les raisons pour lesquelles il a attaqué le Miz : il ne veut plus voir sur son chemin des gens qui ont profité de lui pour se hisser au sommet, ce dont il accuse le Miz d’avoir fait en s’alliant à lui pour former une équipe, lui rappelant au passage qu’il travaille toujours pour lui.

Il explique aussi avoir pris du plaisir à passer à tabac The Miz, devant son père, qui était venu assister au match au premier rang, et qu’il se fera le même plaisir le 7 avril prochain au Metlife Stadium. Le 2 avril, à SmackDown Live, alors que le Miz doit affronter SAnitY dans un 3-on-1 Handicap Match, il ajoute un Falls Count Anywhere au match.

Le 7 avril, à WrestleMania 35, il bat The Miz lors d'un Falls count anywhere match.

Le 6 mai à Raw, le Miz attaque Shane McMahon avec une chaise mais ce dernier parviendra à s'enfuir en portant un low blow sur le Miz[23]. Le lendemain à SmackDown Live, le Miz attaque McMahon mais ce dernier prendra le dessus avec l'aide de la B-Team[24]. Lors de Money in the Bank, il bat The Miz dans un Steel Cage Match.

Le 27 mai à Raw, il bat Lance Anoa'i (un cousin de Roman Reigns) et l'attaque après le match avant qu'il ne soit secouru par Roman Reigns[25]. Le 3 juin à Raw, il attaque Roman Reigns avec l'aide de The Revival et Drew McIntyre en lui portant un Spear. Le 7 juin, à Super ShowDown, grâce aux interventions extérieures de Drew McIntyre, il bat Roman Reigns. Le 10 juin, à Raw, il célèbre sa victoire avec le psychopathe écossais. Les Revival souhaitent se joindre à la fête, mais le commissionnaire du show bleu leur demande de gagner leur match pour les WWE Raw Tag Team Championship. Le lendemain, à SmackDown Live, Drew McIntyre, Elias et lui sont invités au MizTV, mais le Miz les confronte. Ce dernier gagne le premier match simple contre le guitariste, mais Drew McIntyre et Shane McMahon gagnent les deux derniers. Le 17 juin, à Raw, Roman Reigns veut le confronter, mais il refuse de le rejoindre sur le ring et lui conseille de se concentrer sur le psychopathe écossais, qu'il va affronter à Stomping Grounds. Poussé à bout par celui-ci qui a osé parler de ses enfants, le Samoan se rend à la loge du commissionnaire du show bleu, se débarrasse des Revival, fait passer Drew McIntyre à travers un buffet et poursuit Shane qui a pris la fuite. Il finit par le rattraper, lui portant un Superman Punch et un Spear. Le lendemain, à SmackDown Live, le Miz montre au public la raclée du commissionnaire reçue par le Samoan en mode normal, puis se moque de lui en la montrant au ralenti. Le commissionnaire lui propose d'affronter Elias et Drew McIntyre dans un Tag Team Elimination Match avec le partenaire de son choix. Il permet à ses deux acolytes de gagner contre le Miz et R-Truth. Le 24 juin, à Stomping Grounds, malgré ses nombreuses interventions extérieurs, il ne peut empêcher la défaite de Drew McIntyre contre Roman Reigns. Furieux, il annonce un 2-on-1 Handicap Match opposant le Samoan au psychopathe écossais et lui, plus tard à Raw. Lors du show rouge, alors qu'il allait en finir avec Reigns, l'Undertaker fait une apparition surprise et apporte son aide au Samoan. Le lendemain, à SmackDown Live, Shane fait gagner Elias contre le Miz lors d'un Two out of Three Falls Match. Après le match, il lui porte un Cost to Cost. Le 1er juillet, à Raw, l'Undertaker confronte les deux Heels, en expliquant que Roman Reigns ne lui a jamais demandé son aide, que Shane a perdu son respect depuis qu'il s'est laissé perdre par son propre égo, et que ses deux adversaires ne reposeront jamais en prix, une fois qu'il aura pris leurs âmes à Extreme Rules. Le lendemain, à SmackDown Live, Drew McIntyre et lui sont invités au Kevin Owens show de Kevin Owens, mais l'émission est interrompue par Dolph Ziggler. Alors que le Canadien et ce dernier sont en conflit, il leur propose de faire équipe contre les Heavy Machinery dans un Tag Team Match, avec pour enjeu une place supplémentaire dans le match pour les WWE SmackDown Tag Team Championship à Extreme Rules. Le 8 juillet, à Raw, il gagne avec Drew McIntyre, contre Roman Reigns et Cedric Alexander (déguisé en Gary le Concierge). Le lendemain, à SmackDown Live, il interrompt une bagarre entre Kevin Owens & Dolph Ziggler. Au début du show, le Canadien souhaite balancer les vérités sur le commissionnaire du show bleu, mais celui-ci l'empêche de s'exprimer en lui coupant sans cesse le micro. Plus tard, dans la soirée, il subit un Stunner de la part de Kevin Owens, permettant à Roman Reigns de battre Dolph Ziggler. Le 14 juillet, à Extreme Rules, Drew McIntyre & lui perdent face à Roman Reigns & l'Undertaker.

Le 16 juillet à SmackDown Live, il se fait à nouveau attaquer par Kevin Owens qui lui porte un Stunner. Le 23 juillet à SmackDown Live, il est défié par Kevin Owens à SummerSlam ce qu'il accepte en ajoutant que si il gagne ce dernier devra quitter la WWE. Plus tard dans la soirée, il se fait attaquer par Roman Reigns et Kevin Owens où il encaissera un Superman Punch et deux Stunners. Le 7 août à SmackDown Live, il confronte Kevin Owens puis attaque ce dernier avec l'aide de Elias. Lors de SummerSlam, il perd contre Kevin Owens.

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

  • Thèmes Musicaux
Thème d'entrée Compositeur Période Fédération(s)
No Chance In Hell Jim Johnston 1999-2001 WWF/E
Corporate Ministry Jim Johnston 1999
Here Comes The Money Naughty by Nature 2001-2009; 2016-...

Palmarès[modifier | modifier le code]

Wrestlemania[modifier | modifier le code]

WrestleMania Année Adversaire Stipulation Résultat
WrestleMania XV 1999 X-Pac Match Simple pour le European Championship Victoire
WrestleMania X-Seven 2001 Vince Mcmahon Street Fight Match avec Mick Foley en tant qu'arbitre spécial Victoire
WrestleMania 32  2016 The Undertaker Hell in a Cell Match. Si Shane gagne, il prend le contrôle de Raw. Défaite
WrestleMania 33 2017 A.J Styles Match Simple Défaite
WrestleMania 34 2018 Kevin Owens et

Sami Zayn

Match par équipe avec Daniel Bryan. Victoire
WrestleMania 35 2019 The Miz Falls count anywhere match. Victoire

Autres emplois[modifier | modifier le code]

  • 1990 - Arbitre
  • 1993 - Divisions des ventes, marketing, affaire internationales et productions télévisées de la WWF.
  • 1998 - Département média, lance WWF.com (maintenant WWE.com), un site qui accueille plus de 7 millions de visiteurs unique par mois.
  • 2003 - Vice-Président exécutif de WWE Global Media, Distribution TV au niveau International, évènement en direct, produits et publication, média digital.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « Profil de Shane McMahon », sur Online World of Wrestling (consulté le 23 février 2016).
  2. (en) Greg Oliver, « Shane McMahon to leave WWE », sur Slam! Wrestling, (consulté le 23 février 2016).
  3. (en)« Résultats No Way Out 2009 » (consulté le 27 juillet 2009)
  4. (en) Messages d'adieux et de remerciements de Shane McMahon à la suite de l'annonce de sa démission.
  5. (en) « WWE WrestleMania 32: The Undertaker will face Shane McMahon in Hell in a Cell match », sur fansided.com (consulté le 24 février 2016)
  6. « Les résultats de SmackDown », sur www.wwe.fr (consulté le 9 novembre 2016)
  7. « Les résultats de Smackdown », sur www.wwe.fr (consulté le 21 mars 2017)
  8. Michael Burdick, « AJ Styles def. Shane McMahon », WWE (consulté le 2 avril 2017)
  9. Jason Powell, « Powell's WrestleMania 33 live review: Undertaker vs. Roman Reigns, Goldberg vs. Brock Lesnar for the WWE Universal Championship, AJ Styles vs. Shane McMahon, Seth Rollins vs. Triple H in an unsanctioned match », Pro Wrestling Dot Net (consulté le 2 avril 2017)
  10. « Résultats de WWE Survivor Series 2017 - Catch Au Quotidien », Catch Au Quotidien,‎ (lire en ligne, consulté le 20 novembre 2017)
  11. (en-US) « WWE Smackdown Results - 3/13/18 (Shane McMahon WrestleMania announcement) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News,‎ (lire en ligne, consulté le 14 mars 2018)
  12. « Shane McMahon hospitalisé d’urgence, annonce la WWE », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 26 mars 2018)
  13. «Résultats Smackdown du 3 avril»
  14. «Résultats de Wrestlemania 34»
  15. (en-US) « WWE Greatest Royal Rumble Results - 4/27/18 (50-man Royal Rumble, Lesnar vs. Reigns) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News,‎ (lire en ligne, consulté le 28 avril 2018)
  16. (en-US) « WWE Crown Jewel Results - 11/2/18 (Lesnar vs. Strowman, HBK returns to the ring) - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », sur www.wrestleview.com (consulté le 5 novembre 2018)
  17. « WWE Survivor Series '18 at Staples Center wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 22 novembre 2018)
  18. WWE, « Top 10 SmackDown Live moments: WWE Top 10, November 20, 2018 », (consulté le 22 novembre 2018)
  19. WWE, « Shane McMahon & The Miz vs. The Vegas Boys: SmackDown LIVE, Dec. 11, 2018 » (consulté le 12 décembre 2018)
  20. (en-US) Adam Martin, « WWE Smackdown Results - 12/25/18 (Styles attacks McMahon, New U.S. Champion) », sur WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News, (consulté le 27 décembre 2018)
  21. (en-US) Roy Nemer, « WWE Smackdown Results - 1/15/19 (Mysterio vs. Almas, Carmella vs. Deville, B-Day Bash) », sur WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News, (consulté le 16 janvier 2019)
  22. (en) « WWE Royal Rumble 2019 : The Miz et Shane McMahon deviennent champions par équipe de SmackDown », voxcatch.fr, (consulté le 10 février 2019)
  23. WWE, « Shane McMahon dodges The Miz: Raw, May 6, 2019 », (consulté le 8 mai 2019)
  24. WWE, « Shane McMahon & The B-Team take out The Miz: SmackDown LIVE, May 7, 2019 », (consulté le 8 mai 2019)
  25. « WWE Monday Night Raw at Sprint Center wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 30 mai 2019)
  26. (en) Matt Porter, « WWE 2K17 Release Date and Cover Star Revealed », sur ign.com (consulté le 28 juin 2016)

Sur les autres projets Wikimedia :