RZA

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
RZA
Description de cette image, également commentée ci-après

RZA en 2009.

Informations générales
Surnom The RZA, Bobby Digital, Ruler Zig-Zag-Zig Allah, Bobby Steels, The Rzarector, The Abbot, Prince Rakeem, Bobby Boulders, The RZArector
Nom de naissance Robert Fitzgerald Diggs
Naissance (46 ans)
Brooklyn, New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, producteur, compositeur[1]
Activités annexes Acteur, réalisateur
Genre musical Hip-hop, hip-hop alternatif, rap East Coast, rap hardcore
Instruments Voix, clavier, échantillonneur, E-mu SP-1200, Roland MC-909, Roland MV-8000, Roland MV-8800, Ensoniq-16 plus, Akai MPC2000
Années actives Depuis 1991
Labels Tommy Boy/Warner Bros. Records, Wu-Tang Records/Razor Sharp/Epic/36 Chambers Records/Wu Music Group/Wu-Tang International/SME Records, Virgin/EMI Records, Koch Records, Soul Temple Records

RZA, de son vrai nom Robert Fitzgerald Diggs, né le à Brooklyn, New York, est un rappeur, producteur, acteur et réalisateur américain, membre fondateur et leader de facto du groupe Wu-Tang Clan[2]. Il participe à la production de presque tous les albums du Wu-Tang Clan, ainsi que des affiliés et membres du groupe.

RZA est le cousin d'Ol' Dirty Bastard et de GZA. Il a publié des albums sous le nom de scène Bobby Digital. Hormis ses collaborations avec le Wu-Tang Clan et en parallèle à sa carrière solo, RZA est membre fondateur du groupe horrorcore Gravediggaz dans lequel il utilise le surnom de The RZArector. Il participe également au tournage de plusieurs films comme Coffee and Cigarettes, American Gangster, Gospel Hill, Life Is Hot in Cracktown, Ghost Dog, Funny People, Derailed, Due Date et Repo Men. Il participe aussi à la série télévisée Californication.

Le magazine The Source le choisit dans sa liste des 20 meilleurs producteurs[3]. Le New Musical Express (NME) le classe dans sa liste des 50 meilleurs producteurs de tous les temps[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

RZA est né à Brownsville, dans le quartier de Brooklyn. Entre ses 3 et 7 ans, il vit en Caroline du Nord avec son oncle, qui l'encourageait à lire et à étudier[5]. RZA s'investit dans le hip-hop à l'âge de 9 ans, et se lance dans des battles à 11 ans. Il emménage à Steubenville dans l'Ohio en 1990, pour vivre avec sa mère. Il passe ses week-ends à Pittsburgh, en Pennsylvanie, avec son père[6].

RZA s'implique dans la vente de drogues et pour tentative d'homicide pendant son séjour à Steubenville. Il est acquitté, ce que le rappeur considère comme une « seconde chance »[7]. Son nom de scène s'inspire de Robert Kennedy et de John Fitzgerald Kennedy.

Débuts (1991–1993)[modifier | modifier le code]

Robert Diggs forme un groupe de rap aux côtés de ses cousins Russell Jones et Gary Grice appelé All in Together Now. Le groupe se popularise localement, mais ne parvient pas à signer avec un label[8]. Diggs se lance plus tard en solo au label Tommy Boy Records en 1991 sous le nom de scène Prince Rakeem et publie l'EP Ooh I Love You Rakeem. Diggs forme plus tard un nouveau groupe avec ses cousins et cinq autres membres. Ce groupe deviendra le Wu-Tang Clan et publiera son premier album Enter the Wu-Tang: 36 Chambers en 1993[9]. RZA est de facto le leader du Wu-Tang Clan.

Gravediggaz et Wu-Tang (1994–2004)[modifier | modifier le code]

Tandis que tous les membres du Wu-Tang se lancent en solo, RZA continue dans la production pour les membres du groupe entre 1994 et 1996. RZA avec le Clan est considéré à cette période, dans l'ouvrage Wu-Tang Manual en 2004, comme un « dictateur ». Néanmoins, il parvient à publier un bon nombre de singles à succès, sous le titre de Wu-Wear: The Garment Renaissance. La chanson est incluse dans la bande-son de [igh School High, et atteint la 60e place du Billboard Hot 100, ainsi que la 6e place des Hot Rap Singles[9].

Projets solo (depuis 2005)[modifier | modifier le code]

RZA sur scène en 2007.

Il réalise deux albums en solo sous le nom de Bobby Digital. En 1999, il compose (sous le nom de RZA), la bande son du film Ghost Dog[10] de Jim Jarmusch. De même, en 2003, il compose deux titres pour le film Kill Bill : Volume 1 de Quentin Tarantino.

Avant de signer avec SRC Records en 2007, RZA reçoit l'offre de plusieurs autres labels comme Bad Boy Records, Aftermath Records, Interscope et Def Jam pour le supergroupe Wu-Tang Clan[11]. En 2007, RZA réalise la musique de l'anime Afro Samurai et de sa suite en téléfilm Afro Samurai Resurrection, puis du jeu vidéo éponyme qui sort sur PlayStation 3 et Xbox 360. Il est également un personnage jouable dans DJ Hero 2 en tant que DJ.

Fin 2010, il rend hommage à la monteuse Sally Menke sur le titre Gone avec Justin Nozuka, James Black et Kobra Khan. Il avait collaboré avec elle sur le film Kill Bill : Volume 1 de Quentin Tarantino. RZA contribue aux parties vocales de trois chansons dans l'EP Letur-Lefr de John Frusciante en 2012, et participe à l'album Indicud de Kid Cudi en 2013. En août 2012, RZA fonde le label Soul Temple Records signant un contrat de distribution avec RED Distribution. Le 28 septembre 2012, il présente le show Equals Three en remplacement de Ray William Johnson. Il participe à l'album Doris d'Earl Sweatshirt, sur la chanson Molasses. Malgré les divergences artistiques opposant RZA et Raekwon, RZA et le Wu-Tang Clan publie leur sixième album A Better Tomorrow en 2014.

Il réalise son premier long métrage, L'Homme aux poings de fer, un film d'arts martiaux tourné en Chine avec notamment Russell Crowe et Lucy Liu. Le film est sorti en octobre 2012 aux États-Unis. La suite, L'Homme aux poings de fer 2, sort directement en vidéo en 2015.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Musiques de films[modifier | modifier le code]

Albums collaboratifs[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Comme compositeur[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Comme compositeur[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 2005 : The Wu-Tang Manual
  • 2009 : The Tao of Wu

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « RZA Bio », sur imdb.com (consulté le 18 mars 2015).
  2. (en) « RZA: Bio », sur wutang-corp.com (consulté le 18 mars 2015).
  3. (en) « The Rap Beat Creator: Make Your Own Beats!!!: The Source Magazine Picks 20 Greatest Producers », sur createrapbeats.blogspot.com (consulté le 17 avril 2013).
  4. (en) « 50 of the Greatest Producers Ever », NME (consulté le 26 mars 2015).
  5. RZA, The Tao of Wu, New York, Riverhead Books, (ISBN 978-1-59448-885-6).
  6. (en) Lolley, Sarah, « Pittsburgh's underground hip-hop scene has helped produce key players like RZA and Mel-Man », sur Pittsburgh Post-Gazette,‎ (consulté le 26 mars 2015).
  7. (en) Rory D. (10 avril 2013). Wu-Tang's RZA found his second chance in Steubenville. Pittsburgh City Paper, (consulté le 25 mars 2013).
  8. (en) « Hip Hop Core – Interview : RZA – English » (consulté le 26 mars 2015).
  9. a et b (en) Jason Ankeny, « RZA – Biography », AllMusic (consulté le 26 mars 2015).
  10. « Interview de DJ Mehdi sur la BO de Ghost Dog par RZA », sur Arte (consulté le 25 mars 2014).
  11. (en) « Cilvaringz: Wu-Tang Report :: news articles at Wu-Tang Corp. – The Official Site of the Wu-Tang Clan » (consulté le 26 mars 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :