Daniel Craig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Daniel Craig
Description de cette image, également commentée ci-après
Daniel Craig en 2021.
Nom de naissance Daniel Wroughton Craig
Naissance (54 ans)
Chester (Angleterre, Royaume-Uni)
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur
Films notables Les Sentiers de la perdition
Layer Cake
Munich
James Bond (5 films, 2006-2021)
Millénium : Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes
(voir filmographie)

Daniel Craig (/ˈdænjəl kɹeɪɡ/[1]) est un acteur britannico-américain[2] né le à Chester.

Sixième acteur à interpréter James Bond au cinéma, il apparaît dans cinq films de la saga : Casino Royale (2006), Quantum of Solace (2008), Skyfall (2012), Spectre (2015) et Mourir peut attendre (2021).

Il avait auparavant joué dans les films Lara Croft: Tomb Raider (2001), Road to Perdition (2002) et Layer Cake (2004). Ses autres rôles marquants sont Steve dans Munich (2005) et Ivan Ivanovitch Sakharine dans Les Aventures de Tintin : Le Secret de La Licorne (2011), deux films de Steven Spielberg, Mikael Blomkvist dans Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes (2011) de David Fincher, ainsi que le détective privé Benoit Blanc dans À couteaux tirés (2019), premier volet d'une franchise de Rian Johnson mettant en scène ce personnage.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Daniel Craig est le fils de Tymothy John Wroughton Craig (qui sert dans la marine marchande et exerce divers métiers) et d'Olivia Williams (professeur d'art)[3]. Il a une ascendance drômoise[4] et une sœur plus âgée prénommée Lia.

Il s'installe à Londres, à seize ans, pour rejoindre le National Youth Theatre.

En 1991, il est diplômé de la Guildhall School of Music and Drama.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Après un premier mariage avec l'actrice écossaise Fiona Loudon, il est en couple avec Heike Makatsch de 1994 à 2001.

Il épouse le 22 juin 2011 à New York l'actrice britannico-américaine Rachel Weisz rencontrée sur le tournage du film Dream House. Seules quatre personnes ont été invitées : Ella Craig, la fille de Daniel Craig et Fiona Loudon, Henry, le fils que Rachel Weisz a eu avec le réalisateur Darren Aronofsky, et leurs deux témoins[5].

En avril 2018, Rachel Weisz annonce être enceinte de leur premier enfant[6]. Le 1er septembre 2018, il est annoncé qu’ils sont devenus les parents d’une petite fille[7].

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts et révélation (1995-2005)[modifier | modifier le code]

En 1992, il fait ses premiers pas au cinéma dans La Puissance de l'ange de John G. Avildsen, avec Stephen Dorff, John Gielgud, Armin Mueller-Stahl et Morgan Freeman. Il enchaîne les seconds rôles dans de nombreux films indépendants, comme Elizabeth de Shekhar Kapur, Hotel Splendide de Terence Gross ou encore Berlin Niagara de Peter Sehr

En 1997, il obtient son premier rôle principal sur le petit écran dans la mini-série Our Friends in the North, dans un film biographique de la BBC consacré au peintre Francis Bacon, Love Is the Devil: Study for a Portrait of Francis Bacon de John Maybury, avec Derek Jacobi.

En 1998, il remporte le British Performing Award, lors du Festival international d'Édimbourg, pour son interprétation dans Love Is the Devil et, en 2000, le British Independent Film Award du meilleur acteur pour Some Voices de Simon Cellan Jones. Il avait déjà été nommé en 1999 pour sa prestation de soldat anglais dans La Tranchée de William Boyd.

En octobre 2001, il est membre du jury du 12e Festival du film britannique de Dinard, présidé par l'actrice Emily Watson.

Après avoir joué le rival d'Angelina Jolie dans Lara Croft : Tomb Raider (2001), il continue sa carrière aux États-Unis dans des seconds rôles : gangster dans Les Sentiers de la Perdition, film de Sam Mendes (2002), amoureux d'une femme ayant le double de son âge dans The Mother (2003) avec Anne Reid.

En 2005, intégré à la distribution prestigieuse de Munich sous la direction de Steven Spielberg, il est aussi un trafiquant de cocaïne dans le polar britannique Layer Cake, avec Sienna Miller, où sa prestation froide et habitée attire l'attention des producteurs de la saga James Bond.

James Bond (2005-2021)[modifier | modifier le code]

Daniel Craig et la productrice Barbara Broccoli pour la première allemande de Spectre en 2015.

Choisi le pour devenir le sixième acteur à interpréter le rôle de James Bond au cinéma (le sixième de la série produit par EON après Sean Connery, George Lazenby, Roger Moore, Timothy Dalton et Pierce Brosnan), l'acteur signe un contrat pour cinq films de l'agent secret[8]. Il est repéré par la productrice historique des films James Bond, Barbara Broccoli, dans une scène très précise du film Elizabeth qui le voit marcher de manière déterminée le long d'un couloir et que la productrice juge extrêmement charismatique[9]. Elle aborde Craig pour discuter du rôle en 2004, lorsque tous deux se croisent aux funérailles de la directrice de casting Mary Selway[10].

Daniel Craig est le deuxième acteur anglais, après Roger Moore, à endosser le smoking de James Bond. Excepté George Lazenby qui est australien, tous les autres acteurs sont originaires des îles Britanniques[11]. Son choix a déçu, voire choqué de nombreux fans de l'agent 007, dont une partie proposa même de boycotter Casino Royale[12]. De nombreux acteurs ont exprimé publiquement leur soutien à Craig à la suite des nombreuses polémiques. Sean Connery a déclaré que Craig était « un très bon choix pour incarner 007 »[13].

Casino Royale, réalisé par Martin Campbell, dont le tournage a commencé fin , sort le , suivi, le , par le vingt-deuxième James Bond de la série officielle réalisé par Marc Forster[14] : Quantum of Solace, qui poursuit et conclut les événements relatés par le précédent film. Si les retours critiques sont très positifs pour le premier, ils sont plus mitigés pour le second.

Il faut ensuite attendre quatre ans pour que soit dévoilé le vingt-troisième épisode de la série : Skyfall, sorti le , est extrêmement bien reçu par la critique, c'est aussi le plus gros succès commercial de la franchise. À la suite de ce succès, Craig signe pour deux films supplémentaires. La 24e aventure de l'agent secret, Spectre, sort le . Malgré le maintien de Sam Mendes à la mise en scène et de John Logan au scénario, les critiques sont bien plus mitigées[15].

En 2006, Craig est nommé aux British Academy of Film and Television Arts dans la catégorie du BAFTA du meilleur acteur, une première pour un acteur interprétant James Bond. Le , il est également le premier acteur à gagner une récompense pour son rôle de James Bond aux Evening Standard British Film Awards, recevant la récompense du meilleur acteur des mains de la reine Élisabeth II.

Daniel Craig reprend aussi le smoking de 007 pour les adaptations vidéo-ludiques, comme l'avait fait auparavant son prédécesseur Pierce Brosnan. Il prête ses traits et sa voix pour le jeu 007 Quantum of Solace, qui sort sur la plupart des consoles et des PC. Puis il reprend le costume pour deux aventures, dans GoldenEye, une aventure adaptée du film homonyme sorti en 1995, où Craig remplace Pierce Brosnan, et dans 007 Blood Stone, une aventure inédite comme l'étaient les épisodes Nightfire, ou encore Quitte ou Double. Les jeux sortent le 5 novembre, sur Wii pour GoldenEye, et également sur PS3, XBOX 360, PC et Nintendo DS pour Blood Stone.

Le , Craig participe à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Londres, il reprend son rôle de James Bond dans un court-métrage où il est chargé d'escorter sa majesté la reine Élisabeth II, en hélicoptère, depuis son palais de Buckingham jusqu'au stade. C'est l’une des deux apparitions de la souveraine dans un film de fiction (on la voit également prendre le thé en compagnie de l’ours Paddington lors de son jubilé de platine en 2022).

Avant la sortie de Spectre, il réaffirme qu'il réendossera le costume de l'espion britannique pour un cinquième et dernier film[16]. Cependant, après la sortie de Spectre, il déclare vouloir arrêter d'endosser l'uniforme du célèbre agent secret[17]. En 2016, son engagement pour un cinquième film est toujours d'actualité et il affirme que ses propos tenus après la sortie du dernier film étaient dus à une fatigue après une longue production[18].

En 2017, il confirme endosser le rôle de James Bond pour une cinquième et dernière fois[19], dans le film Mourir peut attendre, avec une sortie prévue en 2020 puis repoussée à 2021 en raison de la pandémie de Covid-19.

Le 18 octobre 2022, il reçoit le titre de compagnon de l'ordre de Saint-Michel et Saint-Georges, la même distinction que James Bond. Il lui est remis par la princesse Anne, en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle au cinéma et au théâtre[20].

Parallèlement à James Bond[modifier | modifier le code]

Blockbusters (2006-2011)[modifier | modifier le code]

Daniel Craig à la première allemande de Cowboys et Envahisseurs en 2011.

En 2006, après avoir incarné une première fois l'agent 007 dans Casino Royale, Craig est Lord Asriel dans l'adaptation au cinéma du premier tome de la saga de romans fantastiques de Philip Pullman, À la croisée des mondes : La Boussole d'or. Il y retrouve Eva Green, sa Bond Girl Vesper Lynd[21]. Dans une adaptation précédente du livre, au théâtre, Asriel avait été précédemment joué par Timothy Dalton, un des prédécesseurs de Craig dans le rôle de James Bond. Le blockbuster ne convainc pas la critique et ne fonctionne pas suffisamment au box-office pour enclencher la mise en chantier des suites.

Début 2007, l'acteur exprime publiquement son souhait de jouer dans l’univers Star Trek[22] mais le reboot alors développé par J. J. Abrams se fait sans lui : Star Trek sort en 2009.

C'est donc dans un registre plus sérieux qu'on le retrouve : en 2008, il prête ses traits à Tuvia Bielski, le personnage principal du film de guerre Les Insurgés, d'Edward Zwick. À la fin du mois de janvier 2009, on apprend qu'il endosse le costume du pirate Rackham le Rouge, le principal antagoniste du premier opus de la Trilogie Tintin, produite par Steven Spielberg et Peter Jackson.

L'année 2011 est très riche : il partage d'abord l'affiche du blockbuster d'action et de science-fiction Cowboys et Envahisseurs avec Harrison Ford. Le film divise néanmoins la critique et rembourse à peine son budget. Il se marie le 22 juin 2011 à New York avec l'actrice Rachel Weisz.

Sort ensuite le thriller psychologique Dream House, un échec critique et commercial cuisant, dont la production tumultueuse conduit le réalisateur Jim Sheridan, Daniel Craig et son épouse et partenaire à l'écran, Rachel Weisz, à refuser d'en assurer la promotion.

L'été est marqué par le succès international de Les Aventures de Tintin : Le Secret de La Licorne de Steven Spielberg, dans lequel l'acteur retrouve son partenaire des Insurgés, Jamie Bell, qui hérite cette fois du rôle principal.

À la fin de l'année, il tient le rôle du journaliste d'investigation Mikael Blomkvist dans Millénium : Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes (The Girl with the Dragon Tattoo), adaptation cinématographique par David Fincher de la saga littéraire Millenium de Stieg Larsson. Le film, très coûteux, déçoit au box-office, conduisant le studio Sony à mettre en suspens les projets de suite.

Finalement, la production d'une suite est relancée en 2015 à la suite de la sortie d'un quatrième roman à succès, The Girl in the Spider's Web. Cependant, c'est une toute nouvelle équipe qui se voit confier la réalisation de ce nouveau film : le réalisateur américain David Fincher est remplacé par l'uruguayen Fede Alvarez, l'Américaine Rooney Mara par l'anglaise Claire Foy et enfin l'Anglais Craig par le Suédois Sverrir Gudnason[23].

Films indépendants (depuis 2017)[modifier | modifier le code]

En 2017, Craig surprend dans des rôles éloignés de son registre habituel et du cinéma commercial : tout d'abord, il incarne Joe Bang, un voyou haut en couleur dans la comédie noire Logan Lucky, film qui marque également le retour au cinéma du réalisateur Steven Soderbergh. Puis il partage l'affiche du drame indépendant Kings, avec Halle Berry. Il s'agit du deuxième film de la réalisatrice franco-turque Deniz Gamze Ergüven, après l'acclamé Mustang.

Fin 2019, il joue le rôle principal dans le thriller À couteaux tirés (Knives Out), écrit et réalisé par Rian Johnson, accompagné notamment de Ana de Armas[24]. Il retrouvera cette dernière sur le tournage de son dernier Bond, Mourir peut attendre, sous la direction de Cary Joji Fukunaga[25].

En mars 2022, il retourne sur les planches de théâtre à Broadway pour interpréter Macbeth face à Ruth Negga dans le rôle de Lady Macbeth. La pièce est notamment produite par Barbara Broccoli et Michael G. Wilson, les producteurs des films James Bond. Certaines représentations sont annulées en avril après que l'acteur est testé positif au covid-19[26].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Années 2020[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Émission spéciale[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Daniel Craig aux BAFTA Awards 2007 au London's Royal Opera House.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Voix francophones[modifier | modifier le code]

En version française, Daniel Craig est dans un premier temps doublé à deux reprises par Joël Zaffarano dans Je rêvais de l'Afrique et Lara Croft : Tomb Raider ainsi qu'à titre exceptionnel par Vincent Violette dans La Puissance de l'ange, Jean-François Kopf dans Les Sentiers de la perdition, Boris Rehlinger dans Sylvia et Philippe Valmont dans Scandaleusement célèbre.

À partir du film Casino Royale, Éric Herson-Macarel devient sa voix régulière, le doublant dans le reste de ses apparitions dans les films James Bond, Les Insurgés, Millénium : Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes ou encore À couteaux tirés. Dans le film Logan Lucky, il est remplacé par Jochen Haegele.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prononciation en anglais britannique retranscrite selon la norme API.
  2. (en) « Daniel Craig reveals he now holds US citizenship (at 5:15) - Daniel Craig on His Last Bond Film, Watching it with the Royal Family & Star on the Walk of Fame » (consulté le )
  3. « GRO Birth Registration Index », Ancestry.co.uk (consulté le )
  4. "Je m’appelle Bond, James Bond, et mes ancêtres sont drômois", Le Dauphiné libéré, Jean-Yves BAXTER, 25 octobre 2015.
  5. (en) Jody Thompson, « The name's Craig, Mrs Craig: Rachel Weisz marries James Bond star Daniel », sur Dailymail.co.uk, (consulté le ).
  6. « Rachel Weisz enceinte à 48 ans : Elle attend son 1er enfant avec Daniel Craig ! », Purepeople,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. Paris Match, « Rachel Weisz et Daniel Craig, parents d'une petite fille », sur parismatch.com (consulté le )
  8. « Sloan sees hope in talksThe Daily Reporter », (consulté le )
  9. (en) « Being James Bond » [vidéo], .
  10. (en) Tatiana Siegel, « Why ‘Bond’ Mogul Barbara Broccoli Has Earned a License to Chill », sur The Hollywood Reporter, .
  11. Sean Connery écossais, Timothy Dalton gallois et Pierce Brosnan irlandais.
  12. « Boycott Casino Royale », (consulté le )
  13. « Connery OKs Blond Bond », CBS News Online, (consulté le )
  14. « Daniel Craig reprend le costume de James Bond=Le Figaro », (consulté le )
  15. (en) « Spectre (2015) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  16. Daniel Craig en James Bond : "Je continuerai tant que j'en serai physiquement capable"
  17. (en) Daniel Craig interview: ‘My advice to the next James Bond? Don’t be shit!’
  18. James Bond : vers un retour de Daniel Craig?
  19. « Daniel Craig accepte finalement de reprendre le smoking de James Bond », sur La Figaro,
  20. AFP, « « Nous vous attendions » : Daniel Craig reçoit la même décoration que James Bond », sur La Voix du Nord, (consulté le )
  21. « Daniel Craig & Eva Green, again=Ecran Large », (consulté le )
  22. « Forget Matt Damon, Daniel Craig Wants To Be Kirk », SyFy Portal, (consulté le )
  23. « Le prochain film tiré de "Millenium" trouve un remplaçant à Daniel Craig », sur RTBF Culture, (consulté le ).
  24. « À Couteaux Tirés : on en sait plus sur le prochain film de Rian Johnson - CinéSéries », sur CinéSéries, (consulté le ).
  25. [Url href='https://twitter.com/maxp26']Maximilien Pierrette (@maxp26)[/Url], « Bond 25 : Rami Malek confirmé en méchant, Léa Seydoux de retour, une actrice de Captain Marvel au casting », sur Allocine.fr, (consulté le ).
  26. (en) J. Kim Murphy, « ‘Macbeth’ Cancels Broadway Performances After Daniel Craig Tests Positive for COVID-19 », sur Variety, .
  27. Chris Lee, « Star Wars : The Force Awakens : Daniel Craig's cameo revealed », sur ew.com, (consulté le )
  28. Site syfantasy.fr, page "Daniel Craig revient sur son apparition dans Star Wars : Le Réveil de La Force".
  29. AlloCine, « Daniel Craig bientôt tête d'affiche d'une série ! », sur AlloCiné (consulté le )
  30. Interprété par Timothy Watson en version originale.
  31. Betrayal : Daniel Craig et Rachel Weisz séduisent les critiques, sur lefigaro.fr, consulté le 30 novembre 2013
  32. https://www.royalnavy.mod.uk/news-and-latest-activity/news/2021/september/23/210923-daniel-craig-honorary-commander
  33. Par Le Parisien avec AFP Le 1 janvier 2022 à 00h19, « Royaume-Uni : la reine décore Daniel Craig comme James Bond, Camilla obtient la plus haute distinction », sur leparisien.fr, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :