Ronda Rousey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ronda Rousey
Ronda Rousey.jpeg
Ronda Rousey, le 13 mai 2012.
Fiche d'identité
Nom complet Ronda Jean Rousey
Surnom Rowdy, The Armbar Assassin
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de naissance 1er février 1987 (27 ans)
Lieu de naissance Santa Monica, Californie, États-Unis
Style Judo, Boxe
Équipe Hayastan Studio, Glendale Fighting Club
Taille 5 6 (1,68 m)
Catégorie Poids coqs (2012-)
Poids plumes (2011)
Palmarès en mixed martial arts
Combats 9
Victoires 9
Victoires par KO 1
Victoires par soumission 8
Défaites 0
Titres obtenus Championne des poids coqs de l'UFC (x1, actuelle)
Championne des poids coqs du Strikeforce(x1)

Ronda Jean Rousey[1], née le 1er février 1987 à Santa Monica en Californie, est une pratiquante de MMA américaine, également actrice. Elle évolue actuellement au sein de la catégorie poids coqs de l'Ultimate Fighting Championship. Elle est l'actuelle championne féminine de l'UFC de cette catégorie. Elle est sur une série de 9 victoires en autant de combat disputés.

Avant d'entrer dans le MMA, elle était une judokate émérite, médaillée de bronze aux Jeux olympiques de Pékin et vice-championne du monde aux Championnats du monde de judo 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière dans le judo[modifier | modifier le code]

Elle est la fille d'Ann Maria Rousey DeMars, elle-même ancienne judokate et championne du monde en 1984 à Vienne[2].

Depuis 2003, elle est entraînée par son compatriote James Pedro[2], double médaillé olympique et champion du monde. En 2004, et alors qu'elle n'a que 17 ans, elle prend la neuvième place finale pour sa première participation aux Jeux olympiques d'Athènes. Toujours en cette année 2004, elle devient championne des États-Unis avant de conquérir le titre mondial junior.

Fin 2006, la jeune américaine change de catégorie de poids en passant dans la catégorie supérieure, celle des moins de 70 kg. Ce changement, dû à la difficulté pour l'Américaine de perdre suffisamment de poids pour les compétitions, se révèle payant puisqu'elle remporte la médaille d'or lors des Jeux Panaméricains 2007 à Rio de Janeiro. Deux mois plus tard, c'est dans cette même ville brésilienne qu'elle remporte sa première médaille mondiale en obtenant l'argent dans sa nouvelle catégorie. Opposée à la française Gévrise Émane en finale, Ronda Rousey ne doit céder que par un yuko de retard face à la vice-championne du monde en titre. Elle avait réalisé jusque-là le parcours parfait en éliminant d'entrée une judokate nippone avant d'écarter l'expérimentée italienne Ylenia Scapin. En demi-finale, elle avait écarté la championne du monde en titre Edith Bosch par ippon. Elle devient la première judokate américaine à monter sur un podium mondial depuis 1995 et la médaille de bronze obtenue par Liliko Ogasawara[3], devenant la première américaine à être médaillée olympique au judo.

Carrière dans le MMA[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Après 3 combats amateurs entre août 2010 et janvier 2011 qu'elle remporte à chaque fois en soumettant ses adversaires par clé de bras avant la fin de la première minute[4], elle se lance dans une carrière professionnelle en MMA le 27 mars 2011. Elle affronte la Brésilienne Ediane Gomes dans l'organisation du King of the Cage. Il lui faut alors peu de temps pour amener le combat au sol et réussir à placer une clé de bras pour remporter le match[5].

Elle continue son parcours face à Charmaine Tweet, championne en kickboxing qui fait alors ses débuts professionnels en MMA, cette fois-ci dans l'organisation canadienne Hard Knocks Fighting Championship. Le combat est programmé pour le 17 juin 2011, en catchweight à 150 lb (68 kg)[6]. Peu avant le match, l'organisation majeure du Strikeforce cherche à remplacer Gina Carano, forfait pour affronter Sarah D'Alelio lors de leur soirée du 18 juin, et propose cette opportunité à Rousey[7]. L'affaire tombe à l'eau et Rousey rencontre Tweet comme prévu. Cette fois encore, elle amène le combat au sol pour finir le match sur une clé de bras dès le 1er round[8].

Strikeforce[modifier | modifier le code]

Malgré le contretemps, Ronda Rousey rejoint les effectifs du Strikeforce. Elle est d'abord prévu pour participer à l'évènement du 30 juillet 2011 face à la même D'Alelio[9] mais le combat est finalement repoussé pour le Strikeforce Challengers 18 du 12 août[10]. Comme à son habitude, Rousey cherche la projection dès le début mais n'y parvient pas et lance alors une clé de bras à la volée. L'arbitre arrête le combat avant même que D'Alelio n'abandonne clairement, ce qui alimente bien-sûr la controverse. Rousey est déclaré vainqueur par soumission technique dans un match qui aura duré moins de 30 secondes[11].

C'est face à Julia Budd qu'elle continue au sein de la promotion américaine, dans un match programmé pour le Strikeforce Challengers 20, le 18 novembre 2011[12]. Rousey applique son schéma classique cherchant à casser la distance dès le début du combat pour ensuite amener son adversaire au sol, ce à quoi elle parvient rapidement malgré deux coups de poing encaissés au passage. Elle va rapidement chercher la clé de bras depuis la position montée et remporte ainsi la victoire. À la suite de ce nouveau succès, elle annonce son intention de descendre chez les poids coqs afin d'obtenir une chance pour le titre[13].

Rousey se voit offrir directement cette chance et début 2012, l'affrontement face à la tenante du titre, Miesha Tate, est programmé en tête d'affiche d'un évènement se déroulant le 3 mars, à Columbus dans l'Ohio[14]. Après des mois de rivalité orale, les deux athlètes se rencontrent. Rousey réussit à amener son adversaire au sol tôt dans le 1er round et tente la clé de bras, mais Tate s'en sort et revient sur ses pieds. Tate réussit à passer dans le dos de la judokate au cours du combat, mais ne parvient pas à concrétiser cet avantage. Un peu plus tard, en fin de round, Ronda réalise une projection par dessus la hanche pour prendre le dessus au sol. Elle place sa clé de bras depuis le dos, et l'arbitre stoppe le match une fois le coude de son adversaire déboité, celle-ci refusant d'abandonneravant la blessure[15],[16]. Ronda Rousey devient alors la nouvelle championne des poids coqs.

Elle se retrouve de nouveau en combat principal pour défenrdre son titre face à Sarah Kaufman, le 18 août 2012 à San Diego[17]. Cherchant le corps à corps rapidement, elle fait tomber Kaufman et tente la clé de bras. Kaufman défend la soumission mais ne peut finalement résister. Rousey conserve son titre en soumettant son adversaire en un peu moins d'une minute de combat.

Ultimate Fighting Championship[modifier | modifier le code]

La société mère Zuffa, propriétaire de l'Ultimate Fighting Championship et du Strikeforce, décide de fermer les portes de cette dernière. À cette occasion, Ronda Rousey est intronisée première championne féminine de l'UFC lors de la conférence de presse précédant l'UFC on Fox 5, le 6 décembre 2012. Cette nouvelle division poids coqs est la première catégorie féminine que l'UFC met en place. Elle défend pour la première fois sa ceinture face à Liz Carmouche le 23 février 2013 lors de l'UFC 157[18] dans le premier combat féminin dans l'organisation. Rousey amène son adversaire au sol mais cette dernière parvient à lui prendre le dos et inquiéter alors la championne. Revenue sur ses pieds, Rousey trouve la solution pour s'échapper de l'emprise et finit par remporter le combat par clé de bras avant la fin du premier round, et conserve ainsi son invincibilité et sa ceinture[19].

Elle devait ensuite défendre son titre face à Cat Zingano, promue entraîneur de la 18e saison de The Ultimate Fighter et aspirante numéro un après avoir battu Miesha Tate par TKO à l'occasion du deuxième match féminin de l'UFC. Cependant, on apprend le 28 mai que Zingano ayant contracté une blessure au genou à l'entrainement, Tate est choisie pour la remplacer[20]. La seconde rencontre entre Rousey et Tate se déroule lors de l'UFC 168, le 28 décembre 2013 à Las Vegas. Pour la première fois de sa carrière, la championne doit combattre plus d'un round. Malgré plusieurs projections de haut niveau, Rousey ne parvient pas à verrouiller ses prises face à la bonne défense de son adversaire. Elle y parvient finalement dans le troisième round, remportant une nouvelle fois son combat par clé de bras[21]. Elle se voit décerner les bonus du combat de la soirée et de la soumission de la soirée[22]. Cependant, Rousey semble avoir perdu en popularité et termine sous les sifflets du public après avoir refusé de serrer la main de son adversaire à la fin du combat.

Annoncé dès la conférence de presse suivant la soirée, Rousey doit ensuite défendre son titre face à Sara McMann, médaillée d'argent en lutte aux Jeux olympiques d'Athènes de 2004, en combat principal de l'UFC 170, le 22 février 2014[23]. Après un échange équilibré debout, la championne bloque son adversaire en clinch et lui assène un coup de genou au corps. McMann s’écroule et l'arbitre stoppe le combat alors que cette dernière semble sur le point de se relever. Rousey remporte alors l’affrontement par TKO au premier round, malgré les sifflets du public jugeant l’arrêt du combat prématuré[24], et se voit attribuer un bonus de la performance de la soirée[25].

Alexis Davis est choisie comme sa nouvelle adversaire pour l'UFC 175 du 5 juillet 2014[26]. Rousey remporte cette fois-ci rapidement ce second combat principal de la soirée en mettant KO Davis en 16 secondes. Elle l'étourdit avec un crochet du droit et un coup de genou au visage avant de l'envoyer sur le tapis avec une projection par dessus la hanche. L'arbitre arrête le combat après quelques coups de poing de plus sur Davis au sol[27]. Cette victoire éclair lui permet aussi de se voir attribuer un bonus de la performance de la soirée[28].

Palmarès Judo[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Jeux panaméricains[modifier | modifier le code]

Palmarès en MMA[modifier | modifier le code]

Tableau récapitulatif
10 combats 10 victoires 0 défaites
Par KO 2 0
Par soumission 8 0
Sur décision 0 0
Résultat Record Adversaire Méthode Évènement Date Round Temps Lieu Notes
Victoire 10-0 Drapeau du Canada Alexis Davis (en) KO (coup de poings) UFC 175: Weidman vs. Machida 2014-07-055 juillet 2014 1 0:16 Las Vegas, Nevada, États-Unis Défend le titre poids coqs de l'UFC.
Performance de la soirée
Victoire 9-0 Drapeau des États-Unis Sara McMann TKO (coup de genou au corps) UFC 170: Rousey vs. McMann 2014-02-2222 février 2014 1 1:06 Las Vegas, Nevada, États-Unis Défend le titre poids coqs de l'UFC.
Performance de la soirée
Victoire 8-0 Drapeau des États-Unis Miesha Tate Soumission (clé de bras) UFC 168: Weidman vs. Silva 2 2013-12-2828 décembre 2013 3 0:58 Las Vegas, Nevada, États-Unis Défend le titre poids coqs de l'UFC.
Soumission de la soirée
Combat de la soirée
Victoire 7-0 Drapeau des États-Unis Liz Carmouche Soumission (clé de bras) UFC 157: Rousey vs. Carmouche 2013-02-2323 février 2013 1 4:49 Anaheim, Californie, États-Unis Défend le titre poids coqs de l'UFC.
Premier combat féminin de l'histoire de l'UFC
.
Victoire 6-0 Drapeau du Canada Sarah Kaufman Soumission (clé de bras) Strikeforce: Rousey vs. Kaufman 2012-08-1818 août 2012 1 0:54 San Diego, Californie, États-Unis Défend le titre poids coqs du Strikeforce.
Victoire 5-0 Drapeau des États-UnisMiesha Tate Soumission (clé de bras) Strikeforce: Tate vs. Rousey 2012-03-033 mars 2012 1 4:27 Columbus, Ohio, États-Unis Début en poids coqs.
Remporte le titre poids coqs du Strikeforce.
Victoire 4-0 Drapeau du Canada Julia Budd Soumission (clé de bras) Strikeforce Challengers 20 2011-11-1818 novembre 2011 1 0:39 Las Vegas, Nevada, États-Unis
Victoire 3-0 Drapeau des États-Unis Sarah D'Alelio Soumission (clé de bras) Strikeforce Challengers 18 2011-08-1212 août 2011 1 0:25 Las Vegas, Nevada, États-Unis
Victoire 2-0 Drapeau du Canada Charmaine Tweet Soumission (clé de bras) HKFC: School of Hard Knocks 12 2011-06-1717 juin 2011 1 0:49 Calgary, Alberta, Canada Combat en poids intermédiaire à 150 lb (68 kg)
Victoire 1-0 Drapeau du Brésil Ediane Gomes Soumission (clé de bras) KOTC: Turning Point 2011-03-2727 mars 2011 1 0:25 Tarzana, Californie, États-Unis

[4]

Divers[modifier | modifier le code]

Juniors :

  • Or Médaille d'or lors des championnats du monde juniors de Budapest en 2004.
  • Bronze Médaille de bronze lors des championnats du monde juniors de Saint-Domingue en 2006.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Résultats Strikeforce Challengers 20 », sur Nevada State Athletic Commission (consulté le 27 août 2012).
  2. a et b Entrevue avec Ronda Rousey réalisée par le site alljudo.net
  3. (en). En 2008, elle participe aux Jeux olympiques de Pékin où elle finit médaillée de bronze "Ronda Rousey wins silver at Worlds, becomes first american woman to medal in 12 years", site de la fédération américaine de judo.
  4. a et b (en) « Palmarès en MMA de Ronda Rousey », sur Sherdog.
  5. (en) Robert Sargent, « Weekend Recap: Ronda Rousey Wins Pro MMA Debut », sur MMARising.com,‎ 28 mars 2011 (consulté le 20 décembre 2013).
  6. (en) Robert Sargent, « Ronda Rousey vs Charmaine Tweet Set For June 17th », sur MMARising.com,‎ 5 mai 2011 (consulté le 20 décembre 2013).
  7. (en) Robert Sargent, Looks To Replace Gina Carano On June 18 Card « Strikeforce Looks To Replace Gina Carano On June 18 Card », sur MMARising.com,‎ 10 juin 2011 (consulté le 20 décembre 2013).
  8. (en) Robert Sargent, « Ronda Rousey Wins Quickly In Hard Knocks 12 Co-Feature », sur MMARising.com,‎ 17 juin 2011 (consulté le 20 décembre 2013).
  9. (en) Robert Sargent, « Strikeforce Adds Two More Women’s Bouts To July 30 Card », sur MMARising.com,‎ 1er juillet 2011 (consulté le 21 décembre 2013).
  10. (en) Robert Sargent, « Ronda Rousey vs Sarah D’Alelio Now Set For August 12th », sur MMARising.com,‎ 3 juillet 2011 (consulté le 21 décembre 2013).
  11. (en) Robert Sargent, « Ronda Rousey Victorious In Controversial Strikeforce Debut », sur MMARising.com,‎ 12 août 2011 (consulté le 21 décembre 2013).
  12. (en) « Julia Budd vs. Ronda Rousey booked for November Strikeforce Challengers event », sur MMAjunkie,‎ 31 août 2011 (consulté le 23 décembre 2013).
  13. (en) Robert Sargent, « Ronda Rousey Submits Julia Budd, Plans Drop To 135 », sur MMARising.com,‎ 18 novembre 2011 (consulté le 23 décembre 2013).
  14. (en) Robert Sargent, « Strikeforce Sets Tate-Rousey Title Bout As March 3 Headliner », sur MMARising.com,‎ 17 janvier 2012 (consulté le 23 décembre 2013).
  15. (en) « ‘Strikeforce: Tate vs. Rousey’ results: Ronda Rousey armbars Miesha Tate, wins title », sur MMAjunkie,‎ 4 mars 2012 (consulté le 24 décembre 2013).
  16. « Tate vs. Rousey: Full Fight », sur Showtime Sports (consulté le 24 décembre 2013).
  17. (en) Mike Whitman, « Ronda Rousey-Sarah Kaufman Strikeforce Title Boot Official for Aug. 18 in San Diego », sur Sherdog,‎ 26 juin 2012 (consulté le 25 décembre 2013).
  18. « UFC 157: Ronda Rousey vs. Liz Carmouche confirmé pour le 23 février en Californie », sur MMA Nouvelles
  19. (en) Ken Pishna, « UFC 157 Results: Doubters Beware, Ronda Rousey is For Real, Makes History », sur MMAWeekly,‎ 24 février 2013 (consulté le 10 mai 2014).
  20. (en) Kevin Iole, « Ronda Rousey shocked as Miesha Tate replaces an injured Cat Zingano on UFC's 'TUF' », sur Yahoo! Sport,‎ 2013 (consulté le 31 mai 2013)
  21. « UFC 168: Ronda Rousey soumet Miesha Tate au 3e round (Vidéo) », sur MMA Nouvelles,‎ 29 décembre 2013 (consulté le 4 janvier 2014).
  22. « UFC 168 'Weidman vs Silva 2' Bonus », sur Riddum,‎ 29 décembre 2013 (consulté le 27 janvier 2014).
  23. « Ronda Rousey affrontera Sara McMann le 22 février en tête d’affiche de l’UFC 170 », sur MMA Nouvelles,‎ 29 décembre 2013 (consulté le 30 décembre 2013).
  24. (en) Erik Fontanez, « UFC 170 Results: Ronda Rousey TKOs Sara McMann in First Round », sur MMAWeekly,‎ 23 février 2014 (consulté le 23 février 2014).
  25. « UFC 170: Les Bonus », sur MMA Nouvelles,‎ 23 février 2014 (consulté le 23 février 2014).
  26. (en) Matt Erickson, « Ronda Rousey defends title vs. Alexis Davis at UFC 175 », sur MMAjunkie,‎ 11 avril 2014 (consulté le 10 mai 2014).
  27. (en) Jeff Cain, « UFC 175 Results: Ronda Rousey Destroys Alexis Davis in 16 Seconds », sur MMAWeekly,‎ 6 juillet 2014 (consulté le 7 juillet 2014).
  28. (en) « UFC 175 Fighter Bonuses: Fighters Collect on $50,000 Each in Vegas », sur MMAWeekly,‎ 6 juillet 2014 (consulté le 7 juillet 2014).
  29. http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18626104.html

Liens externes[modifier | modifier le code]