Carl Ouellet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ouellet et PCO.
Carl Ouellet
PCO 2018 (cropped).jpg
Carl Ouellet, en 2018.
Données générales
Nom de naissance
Carl Joseph Yvon Ouellet
Nom de ring
Jean-Pierre Lafitte
Pierre-Carl Ouellette
Carl Ouellet
Pierre
Nationalité
Naissance
Taille
6 1 (1,85 m)[1]
Poids
235 lb (107 kg)[1]
Catcheur en activité
Fédération
Entraîneur
Carrière pro.
1987 - aujourd'hui

Carl Joseph Yvon Ouellet (né le à Sainte-Catherine) est un catcheur (lutteur professionnel) canadien.

Il est principalement connu pour son travail à la World Wrestling Federation (WWF) de 1993 à 1995 où sous le nom de Pierre il devient à trois reprises champion du monde par équipes de la WWF avec Jacques. Il quitte la WWF pour rejoindre la World Championship Wrestling (WCW) de 1996 à 1997 et y revient en 2000 et y remporte le championnat hardcore de la WCW au cours de son second passage. Il fait ensuite un bref passage à la World Wrestling All-Stars et à la Total Nonstop Action Wrestling avant d'arrêter sa carrière en 2011. En 2017, il sort de sa retraite puis connait une année 2018 où sa carrière connait un second souffle lui permettant en fin d'année de signer un contrat avec la Ring of Honor.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Ouellet perd l'usage de son œil droit à l'âge de 12 ans lorsqu'un de ses amis joue avec carabine à plomb, il tire sur une planche de bois qui fait ricochet pour l'atteindre à l'oeil[3].

Carrière de catcheur[modifier | modifier le code]

Débuts (1987-1993)[modifier | modifier le code]

Ouellet commence sa carrière en 1987 et part rapidement lutter en Afrique du Sud, en Europe ainsi qu'au Japon[4]. En 1993, il est à Porto Rico où il rencontre son compatriote Jacques Rougeau et c'est ce dernier qui l'aide à signer un contrat avec la World Wrestling Federation[5].

World Wrestling Federation (1993-1995)[modifier | modifier le code]

Un homme borgne avec un bandeau de pirate à l’œil droit. Il porte un pull bleu.
Carl Ouellet en 1995

Ouellet rejoint la World Wrestling Federation (WWF) avec Jacques Rougeau[4]. Il adopte le nom de ring de Pierre et forme l'équipe The Quebecers avec Jacques et font leurs premiers combats ensemble en juillet 1993[4],[6]. Le , ils remportent le championnat du monde par équipes de la WWF après leur victoire sur les Steiner Brothers dans un Province of Quebec rules[a],[7].

Ils gardent ce titre jusqu'à leur défaite face à Marty Jannetty et le 1-2-3 Kid le 10 janvier 1994[8]. Pierre et Jacques récupèrent ce titre la semaine suivante[9]. Le durant le Royal Rumble, ils conservent leur titre face à Bret et Owen Hart[10]. Le à WrestleMania X, ils défendent avec succès leur titre face à Men on a Mission (Mabel et Mo (en))[11]. Fin mars, la WWF part en tournée en Europe où Pierre et Jacques perdent leur titre face à Men on a Mission le et le reprennent deux jours plus tard[12],[13]. Leur troisième et dernier règne de champion s'arrête le où ils perdent face à The Headshrinkers (Fatu et Samu (en)) après avoir voulu garder le titre en voulant se faire compter à l’extérieur[14]. Le , Pierre échoue à se qualifier pour le premier tour du tournoi King of the Ring après sa défaite face à Mabel[15]. Ils tentent sans de récupérer le titre par équipes le [16]. C'est la dernière apparition de Jacques Rougeau à la WWF qui décide de prendre une première fois[b] sa retraite le [1],[16].

En 1995, il change de gimmick pour incarner le pirate Jean-Pierre Lafitte[3]. Il est longtemps invaincu avec quand il incarne ce personnage[17]. Il devient le rival de Bret Hart et lui vole ses lunettes de soleil de soleil ainsi que la veste qu'il porte lors de son entrée sur le ring[17]. Ils s'affrontent une première fois le à in Your House 3 : Triple Header où Hart l'emporte et récupère sa veste[18]. Leur second combat a lieu le et l'issue est la même que lors de leur premier affrontement[19]. Ces deux combats s'avèrent être excellent mais Ouellet est pris à partie par The Kliq depuis septembre et la tournée de la WWF au Canada[17]. Au cours de cette tournée, il doit affronter Diesel dans un match pour le championnat du monde poids lourd de la WWF à Montréal mais il refuse de perdre rapidement[17]. Ce combat se conclut par un double décompte à l'extérieur et la WWF annule un autre match non télévisé les opposant à Ottawa[17]. Le personnage de Jean-Pierre Lafitte devient un jobber et Ouellet quitte la WWF fin 1995[17].

World Championship Wrestling (1996-1997)[modifier | modifier le code]

En 1996, Ouellet et Jacques Rougeau rejoignent la World Championship Wrestling (WCW) où ils forment The Amazing French Canadians[20]. Ils perdent leur premier combat dans cette fédération le à Monday Nitro face à The Nasty Boys[21]. Ils ne sont pas mis en valeur par la WCW et décident de quitter cette fédération l'année suivante[20].

Retour à la World Wrestling Federation (1998)[modifier | modifier le code]

Début 1998, Ouellet et Jacques Rougeau retournent à la World Wrestling Federation (WWF) et reforment The Quebecers[22]. Ils remportent par disqualification leur premier combat télévisé le face à Cactus Jack et Chainsaw Charlie après que Cactus Jack attaque l'arbitre[22]. Le au cours de WrestleMania XIV, ils participent à une bataille royale par équipe remporté par Legion of Doom[23]. Jacques Rougeau quitte la WWF quelques semaines plus tard[24]. Pierre participa au tournoi Brawl for All où il se fait éliminer dés le premier tour par Steve Williams[25].

The French Frankenstein (2016–2018)[modifier | modifier le code]

Lors de GCW Joey Janela's Spring Break 2, il bat WALTER[26]. Sa performance et les séquences en ligne de son programme d'entraînement non conventionnel ont impressionné l'auditoire de la lutte indépendante et ont conduit à de nombreuses réservations indy de haut niveau[27].

PCO faisant un dive sur Rickey Shane Page en 2018

Le 14 septembre 2018, il fait ses débuts à la Pro Wrestling Guerrilla (PWG) en tant que participant au Battle of Los Angeles 2018, où il est éliminé du tournoi suite à sa défaite contre Brody King dans son match de premier tour[28]. Le 16 septembre, lui, Dan Barry, Darby Allin, Jody Fleisch et Puma King battent Adam Brooks, David Starr, DJ Z, T-Hawk et Timothy Thatcher[29].

Ring of Honor (2018–...)[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts lors des enregistrements du 15 décembre, où il forme avec Marty Scurll et Brody King un nouveau groupe nommé Villain Enterprises[30]. Lors de Honor Reigns Supreme 2019, ils battent Silas Young et The Briscoe Brothers (Jay Briscoe et Mark Briscoe)[31].

Lors de ROH 17th Anniversary Show, lui et Brody King battent The Briscoe Brothers dans un Las Vegas Street Fight Match et remportent les ROH World Tag Team Championship[32]. Le lendemain, ils font équipe avec Marty Scurll et battent The Kingdom (Matt Taven, TK O'Ryan et Vinny Marseglia) pour remporter les ROH World Six-Man Tag Team Championship et deviennent doubles champions[33].

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

Musiques d'entrée de Carl Ouellet[35],[36].
# Titre Interprète / Compositeur Période Fédération
1 Ô Canada Guillaume Ouellet 1996-1997 ; 2000 WCW
2 Conflict Disturbed 2008-2009 ; 2018 wXw

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Game Changer Wrestling (GCW)
    • 1 fois champion extrême de la GCW (actuel champion)[38]
  • Great North Wrestling (GNW)
    • 1 fois champion canadien de la GNW[39]
  • International Wrestling Association Puerto Rico (IWA Puerto Rico)
    • 1 fois champion intercontinental poids-lourds de l'IWA Puerto Rico[40]
  • International Wrestling Syndicate (IWS)
    • 1 fois champion poids-lourds de l'IWS[41]
  • Top of the World Wrestling (TOW)
    • 1 fois champion par équipes de la TOW avec Al Snow[42]
  • Xtreme Zone Wrestling (XZW)
    • 1 fois champion Ironman de la XZW[43]

Récompenses des magazines[modifier | modifier le code]

Classement PWI 500 de Carl Ouellet[46]
Année 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 à 2007 2008
Rang 232 en augmentation138 en augmentation79 Non classé 193 en diminution217 en diminution223 en diminution237 Non classé 449

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il s'agit d'un match par équipe classique où le titre peut changer de main en cas de disqualification. Le fait de projeter un adversaire par-dessus la 3e corde et l'utilisation du piledriver est néanmoins interdite.
  2. Jacques Rougeau a arrêté plusieurs fois sa carrière.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Pierre Carl Oulette », sur Online World of Wrestling (consulté le 7 décembre 2016).
  2. a b c et d (en) « Pierre Carl Ouellet », sur Cagematch (consulté le 7 décembre 2016).
  3. a et b (en) Jason Taylor, « WWE: Former Star Carl Ouellet Retires From Professional Wrestling », sur Bleacher Report, (consulté le 7 décembre 2016).
  4. a b et c (en) Patrick Laprade, « Pierre-Carl Ouellet retires », sur Slam! Wrestling, (consulté le 7 avril 2017)
  5. Pat Laprade, « Pat Laprade Live - Match de retraite de Jacques Rougeau », sur RDS.ca,‎ (consulté le 7 avril 2017)
  6. (en) « Matchs de Pierre Carl Ouelett en juillet 1993 », sur Wrestlingdata (consulté le 7 avril 2017)
  7. (en) Scott Keith, « The SmarK Legacy Rant for Monday Night RAW – September 13 1993 », sur Inside Pulse, (consulté le 7 avril 2017)
  8. (en) Scott Keith, « The SmarK Legacy Rant for Monday Night RAW – January 10 1994 », sur Inside Pulse, (consulté le 15 septembre 2017)
  9. (en) The Notorious Eddie Mac, « This Day in Wrestling History (January 17) », sur cagesideseats.com, (consulté le 8 mars 2018)
  10. (en) Scott Keith, « The SmarK Retro Repost – Royal Rumble 1994 » [archive], sur www.411mania, (consulté le 2 décembre 2018)
  11. (en) Scott Keith, « The SmarK Rant for WWE Wrestlemania 10 » [archive], sur www.insidepulse.com, (consulté le 10 décembre 2018)
  12. (en) Brian Hoops, « DAILY PRO WRESTLING HISTORY (03/29): WWF WRESTLEMANIA III » [archive], sur www.f4wonline.com, (consulté le 10 décembre 2018)
  13. (en) Brian Hoops, « DAILY PRO WRESTLING HISTORY (03/31): SHAWN MICHAELS WINS WWF WORLD TITLE IN AN IRON MAN MATCH » [archive], sur www.f4wonline.com, (consulté le 10 décembre 2018)
  14. (en) « WWF RAW 5/2/1994 », sur www.wrestlingrecaps.com (consulté le 11 décembre 2018)
  15. (en) Logan Scisco, « What the World Was Watching: WWF Superstars – May 14, 1994 » [archive], sur www.insidepulse.com, (consulté le 11 décembre 2018)
  16. a et b (en) Scrooge McSuck, « WWF Countdown To The Crowning - June 13, 1994 » [archive], sur www.dawrestlingsite.com (consulté le 11 décembre 2018)
  17. a b c d e et f (en) Brad Dykens, « When We Were Marks – Nash vs. PCO » [archive], sur www.onlineworldofwrestling.com, (consulté le 11 décembre 2018)
  18. (en) « Scott & JT’s Vintage Vault Refresh: In Your House #3 » [archive], sur www.placetobenation.com, (consulté le 11 décembre 2018)
  19. (en) Scott Keith, « The SmarK Rant for Monday Night RAW – 10.02.95 » [archive], sur www.insidepulse.com, (consulté le 11 décembre 2018)
  20. a et b Stéphane Morneau, « La résurrection de Pierre-Carl Ouellet » [archive], sur www.rds.ca, (consulté le 12 décembre 2018)
  21. (en) Scott Keith, « The SmarK Rant for WCW Monday Nitro – 09.09.96 » [archive], sur www.insidepulse.com, (consulté le 12 décembre 2018)
  22. a et b (en) Logan Scisco, « What the World Was Watching: Monday Night Raw - January 19, 1998 » [archive], sur www.rspwfaq.net, (consulté le 5 janvier 2019)
  23. (en) Bryan Rose, « DEPTHS OF ‘MANIA: WWE WRESTLEMANIA XIV REVIEW » [archive], sur voicesofwrestling.com, (consulté le 20 janvier 2019)
  24. (en-US) « Quebecers », sur Online World of Wrestling (consulté le 20 janvier 2019)
  25. (en) Logan Scisco, « What the World Was Watching: Monday Night Raw - July 20, 1998 » [archive], sur www.rspwfaq.net, (consulté le 20 janvier 2019)
  26. (en) « GCW ‘Joey Janela’s Spring Break 2’ Results & Review », fightboothpw.com, (consulté le 18 mars 2019)
  27. (en) « La résurrection de Pierre-Carl Ouellet », rds.ca, (consulté le 18 mars 2019)
  28. (en-US) « PWG Battle Of Los Angeles 2018 Night One Results (9/14/18): Brody King Vs. PCO, Joey Janela Vs. David Starr, More », fightful.com, (consulté le 2 octobre 2018)
  29. (en-US) « PWG BOLA NIGHT THREE RESULTS: TOURNAMENT WINNER CROWNED », socaluncensored.com, (consulté le 3 octobre 2018)
  30. (en) « PCO y Brody King debutan en ROH como los nuevos compañeros de Marty Scurll », solowrestling.com, (consulté le 20 mars 2019)
  31. (en) « ROH HONOR REIGNS SUPREME LIVE RESULTS: LETHAL VS. CASTLE », f4wonline.com, (consulté le 20 mars 2019)
  32. (en) « #AndNEW: A Villainous Enterprise as Brody King & PCO Win ROH Tag Team Titles », lastwordonprowrestling.com, (consulté le 17 mars 2019)
  33. (en) « SPOILER: New ROH World Six-Man Tag Team Champions Crowned At ROH TV Taping In Las Vegas », fightful.com, (consulté le 18 mars 2019)
  34. a b c d e f g et h (en) Carl Ouellet sur Wrestlingdata
  35. (de) « PCO », sur www.genickbruch.com (consulté le 10 décembre 2018)
  36. (en) « Themes Pierre Carl Ouellet », sur www.cagematch.net (consulté le 10 décembre 2018)
  37. (en) « Historique du championnat par équipes de la Catch Wrestling Association », sur Wrestling-Titles (consulté le 7 décembre 2016).
  38. (en) « GCW/JCW Extreme Title (New Jersey) », sur Wrestling-Titles.com (consulté le 10 décembre 2018)
  39. (en) « GNW Canadian Championship », sur www.cagematch.net (consulté le 10 décembre 2018)
  40. (en) « Historique du championnat international poids-lourds de l'International Wrestling Association Puerto Rico », sur Wrestling-Titles (consulté le 7 décembre 2016).
  41. (en) « Historique du championnat du monde poids-lourds de l'International Wrestling Syndicate », sur Wrestling-Titles (consulté le 7 décembre 2016).
  42. (en) « Historique du championnat par équipes de la Top of the World Wrestling », sur Cagematch (consulté le 7 décembre 2016).
  43. (en) « XZW Ironman Championship », sur www.cagematch.net (consulté le 10 décembre 2018)
  44. (en) « Historique du championnat hardcore de la World Championship Wrestling », sur Wrestling-Titles (consulté le 7 décembre 2016).
  45. (en) « Historique du championnat du monde par équipes de la World Wrestling Entertainment », sur Wrestling-Titles (consulté le 7 décembre 2016).
  46. (en) « PWI Ratings for Carl Ouellet », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 7 décembre 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]