Drew Galloway

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Drew McIntyre)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir McIntyre et Galloway (homonymie).
Drew McIntyre
Drew Galloway 2015-2.jpg

Drew Galloway en octobre 2015.

Données générales
Nom de naissance
Andrew McLean Galloway IV
Nom de ring
Drew McIntyre
Drew Galloway
Nationalité(s)
Naissance
(32 ans)
Ayr, Drapeau de l'Écosse Écosse
Taille
6 5 (1,96 m)[1],[2],[3]
Poids
entre 240 lb (109 kg)[2] et 265 lb (120 kg)[3]
Catcheur en activité
Fédération
Entraîneur
Justin Richards
James Tighe
Mark Sloan
Colin McKay
Spinner McKenzie
Carrière pro.
2001 - aujourd'hui

Andrew McLean Galloway IV (né le à Ayr) est un catcheur écossais travaillant actuellement à la World Wrestling Entertainment dans la division NXT. Il est connu pour avoir travaillé à la World Wrestling Entertainment sous le nom de Drew McIntyre de 2007 à 2014 ainsi que depuis avril 2017. Il a aussi travaillé à la Total Nonstop Action Wrestling et sur le circuit indépendant sous le nom de Drew Galloway de 2014 à 2017.

Après avoir longtemps travaillé sur le circuit indépendant des îles Britanniques, Galloway part travailler en 2007 aux États-Unis, où il est engagé la même année par la WWE. Après un bref passage dans les émissions télévisés de la fédération, la fédération l'envoya dans ses clubs-école, d'abord l'Ohio Valley Wrestling puis en 2008 la Florida Championship Wrestling où il remporte les championnats poids-lourds de la FCW Florida et par équipe, avant de revenir à la télévision en 2009 et de rapidement remporter le titre intercontinental puis le championnat par équipe unifié avec Cody Rhodes.

Carrière[modifier | modifier le code]

Circuits indépendants irlandais et anglais (2001-2007)[modifier | modifier le code]

Drew Galloway en tant que champion de la IWW en 2006

Galloway débute dans le catch à l'âge de 15 ans, à l'académie de la Frontier Wrestling Alliance, quand sa famille emménage dans le sud de l'Angleterre[4],[5]. Il fait ses débuts le 28 septembre 2002 dans un match par équipe[6]. Le 5 décembre 2003, il devient champion poids-lourds de la British Championship Wrestling et perd ce titre le jour même face à Stevie Knight[7].

World Wrestling Entertainment (2007-2014)[modifier | modifier le code]

Territoires de développement (2007-2009)[modifier | modifier le code]

Drew Galloway en tant que Champion poids-lourds de la FCW.

Galloway signe avec la World Wrestling Entertainment, qui l'envoie en formation à la Ohio Valley Wrestling (OVW) le 26 septembre 2007, où il bat Paul Burchill dans un Dark match. Il fait sa première apparition télé à la OVW TV le 3 octobre 2007, en battant Dirty Money.

Drew Galloway fait ses débuts officiels à la WWE le 12 octobre 2007 à SmackDown sous le nom de Drew McIntyre en battant Brett Major[8]. La semaine suivante il bat Brian Major avec l'aide de Taylor[9]. En 2008, McIntyre passe à RAW, le 4 janvier à Heat, il bat Charlie Haas. Il catche aussi dans le club-école de la WWE, la Florida Championship Wrestling (FCW).

Le 6 mai 2008, à Port Richey, Floride, McIntyre et Stu Sanders, connu sous le nom de The Empire, battent The Puerto Rican Nightmares (Eddie Colón et Eric Pérez) et remportent les ceintures FCW Florida Tag Team Championship[10]. Il remporte aussi le FCW Florida Heavyweight Championship, mais le perd en août 2009 contre Tyler Reks.

The Chosen One et Intercontinental Champion (2009-2010)[modifier | modifier le code]

Drew McIntyre en décembre 2009 avec le WWE Intercontinental Championship.

Le 28 août 2009, McIntyre revient à SmackDown en tant que heel. Pour sa première apparition, il attaque R-Truth avant que leur match ne débute. Il entame ensuite une rivalité avec ce dernier qui se conclut à Hell in a Cell[11],[12], où il remporte son premier match officiel[13],[14]. Entre-temps, Vince McMahon le présente officiellement en le décrivant comme "The Chosen One" ("l'Élu"), celui qu'il a choisi et qu'il définit comme un futur Champion du Monde[15]. Après avoir entamé une rivalité rapide avec Finlay qui s'achève par un match remporté par McIntyre en deux minutes[16], il se qualifie dans l'équipe de SmackDown pour Bragging Rights[17], mais est remplacé lors du show précédant le PPV. Il fait ensuite partie des « survivants » de l'équipe de The Miz avec ce dernier et Sheamus lors des Survivor Series[18].

À TLC:Tables, Ladders et Chaires 2009, il remporte son premier titre à la WWE moins de quatre mois après son arrivée en s'emparant du WWE Intercontinental Championship en battant John Morrison[19]. Il perd avec Chris Jericho face à John Morrison et R-Truth lors de Smackdown du 22 janvier 2010. Il conserve son titre face à John Morrison dans un No Disqualification Match lors du Smackdown du 29 janvier 2010. Par la suite, il participe sans succès au Royal Rumble (2010) en entrant 9e et se fait éliminer par Shawn Michaels après presque un quart d'heure de participation puis à un match de qualification contre Morrison pour l'Elimination Chamber Match du Elimination Chamber (2010) pour le World Heavyweight Championship. Il conservera finalement son titre contre Kane lors de l'évènement[20].

Il tente ensuite de se qualifier pour le Money in the Bank Ladder Match de WrestleMania XXVI. Il perd ses deux premiers matchs de qualification, le premier face à Kane le 26 février et donc sa première défaite en solo[21] et le second contre Matt Hardy, avant de se qualifier lors du SmackDown du 12 mars en battant un athlète local, Aaron Bolo dans un match pour le titre Intercontinental[22] et de participer sans succès au match lors de sa première participation à un WrestleMania[23]. Parallèlement, ses défaites contre Kane et Hardy ayant été "effacées" par McMahon, il reste officiellement invaincu avant de connaître sa première défaite face à The Undertaker lors du SmackDown du 19 mars[24].

Il entame ensuite une rivalité avec Matt Hardy, qu'il agresse fréquemment en l'attaquant en dehors des matchs. Le 7 mai à SmackDown, une énorme bagarre éclate entre lui et Hardy, McIntyre s'acharne sur Hardy et le General Manager (directeur scénaristique) de SmackDown Theodore Long le suspend, avant, à la suite du refus de McIntyre d'arrêter, de lui retirer le titre intercontinental, et de finalement le renvoyer[25]. Cependant, la semaine suivante (le 14 mai à SmackDown), alors que Kofi Kingston vient de remporter le titre laissé vacant après son départ, ce dernier apparaît et donne à Long une lettre signée par Vince McMahon obligeant alors le General Manager à lui redonner le titre, il réintègre le show et son règne est considéré comme ininterrompu[26]. Le 21 mai à SmackDown, il affronte Big Show mais le match est arrêté après une intervention de Jack Swagger qui était venu attaquer le géant.

Perte du titre intercontinental, Tag Team Champion avec Cody Rhodes puis perte des titres (2010)[modifier | modifier le code]

Il perd réellement le titre le 23 mai lors d'Over the Limit contre Kingston[27], qui le défend avec succès le mois suivant lors de 4-Way Finale[28]. Après une défaite contre Matt Hardy lors du SmackDown du 25 juin, Long l'informe que son visa a expiré et qu'il doit être expulsé vers l'Écosse immédiatement[29]. Cette storyline étant basée sur la réalité et son visa ayant réellement expiré, il n'apparaît plus à la télévision pendant un court moment[30], avant de revenir le 9 juillet et de remporter le soir même sa qualification contre Kingston pour le Money in the Bank Ladder Match de SmackDown lors de Money in the Bank (2010) que Kane remportera. Le 23 juillet à SmackDown, lui et Cody Rhodes battent Christian et Matt Hardy. Le 6 août à SmackDown, il perd contre Rey Mysterio. Le 13 août à SmackDown, il bat Matt Hardy. Le 10 septembre à SmackDown, il bat Kaval.

Le 19 septembre lors de Night of Champions, lui et Cody Rhodes remportent un 5 Tag Team Turnoil Match pour remporter les WWE Tag Team Championship[31]. Lors du SmackDown du 24 septembre, ils conservent leurs titres face aux anciens champions, The Hart Dynasty. Le 15 octobre à SmackDown, il perd contre Kofi Kingston dans un match déterminant le dernier membre de la Team SmackDown à Bragging Rights. Le 21 octobre à Superstars, lui et Cody Rhodes battent MVP et Chris Masters. Ils perdent les titres par équipe face à The Nexus (David Otunga et John Cena) le 24 octobre lors de Bragging Rights[32]. Leur alliance prend fin lors du SmackDown suivant (le 29 octobre), lors d'une dispute après une défaite face à Kofi Kingston et Big Show.

Drew McIntyre face à Ezekiel Jackson

Le 5 novembre, il perd un Triple Threat Match désignant le challenger au titre intercontinental de Dolph Ziggler contre Cody Rhodes et MVP au profit de ce dernier. Le 10 novembre à Superstars, il bat Kaval. Lors de Survivor Series, il est dans l'équipe d'Alberto Del Rio qui perd contre celle de Rey Mysterio. Le 26 novembre à SmackDown, il bat MVP. Le 29 novembre à Raw, il affronte Ezekiel Jackson dans le tournoi "King of the Ring" mais le combat se termine en double décompte à l'extérieur. Le 16 décembre à Superstars, il bat Yoshi Tatsu.

Storyline avec Kelly Kelly (2010-2011)[modifier | modifier le code]

Le 17 décembre à SmackDown, on le retrouve en coulisse avec Kelly Kelly où il parle avec cette dernière. Il entame une storyline avec elle qui est basée sur le fait que McIntyre doit se montrer plus fair-play sur le ring pour que Kelly lui prête attention. Le 21 décembre, il est en coulisse avec Kelly Kelly où il s'excuse auprès de cette dernière. Le 31 décembre à SmackDown, il bat Trent Barreta.

2011[modifier | modifier le code]

Le 7 janvier à SmackDown, il est en coulisse avec Kelly Kelly et souhaite que cette dernière lui souhaite bonne chance pour son match du soir. Plus tard dans la soirée, il perd contre Dolph Ziggler et ne devient pas challenger au World Heavyweight Championship dans un Fatal Four Way qui incluait aussi Cody Rhodes et le Big Show. Au départ le match devait se déroulerer entre lui, Cody Rhodes et le Big Show mais Vickie guerrero transforme ce match en Fatal Four Way Match en y ajoutant Dolph Ziggler. Le 14 janvier à SmackDown, il perd contre Trent Barreta. Plus tard dans la soirée, il attaque ce dernier dans les vestiaires sous les yeux de Kelly Kelly, il tente de se faire pardonner auprès d'elle après son comportement agressif qu'elle déteste mais elle le repousse en lui disant de grandir. Le 21 janvier, il bat de nouveau Trent Barreta. À la fin du match, il s'approche pour lui serrer la main mais Barreta le frappe au visage. McIntyre l'attaque ensuite, Kelly Kelly arrive au même moment, repousse Drew puis va aider Barreta à se relever. Leur storyline prend fin peu après.

Diverses rivalités (2011-2012)[modifier | modifier le code]

Le 4 février, il bat Kofi Kingston grâce à une distraction d'Alberto Del Rio et participera au Elimination Chamber. Lors de Elimination Chamber, il perd au profit d'Edge dans un Elimination Chamber Match qui comprenait aussi Rey Mysterio, Wade Barrett, Kane et Big Show. Le 25 février à SmackDown, lui et Vickie Guerrero perdent contre Edge et Kelly Kelly. Le 4 mars à SmackDown, il perd contre Edge. Le 11 mars à SmackDown, il perd contre Rey Mysterio. Le 29 mars à SmackDown, il perd contre Edge.

En avril 2011 lors du Draft, McIntyre est drafté à Raw. Le 29 avril à SmackDown soit quelques jours après avoir été drafté à Raw, il interrompt Randy Orton qui a été lui drafté à SmackDown, Drew tente de porter son Future Shock DDT mais Orton contre et lui inflige un RKO. Le 19 mai à Superstars, il bat Evan Bourne. Lors du Raw du 23 mai, il perd contre le champion des États-Unis, Kofi Kingston. Le 16 juin à Superstars, il bat Vladimir Kozlov. Le 15 septembre à Superstars, il perd contre Zack Ryder. Le 3 octobre à Raw, il perd contre Randy Orton. Le 3 novembre à Superstars, il bat John Morrison. Le 24 novembre à Superstars, il perd contre Ted Dibiase. Le 8 décembre à Superstars, il perd contre Mason Ryan. Il gagne contre Alex Riley lors du Dark Match de TLC le 18 décembre.

Le 30 décembre, il est transféré à SmackDown où il perd contre Ezekiel Jackson dans un match pour conserver sa place à la WWE.

2012[modifier | modifier le code]

Lors du SmackDown du 6 janvier 2012, il perd contre Santino Marella. Lors du SmackDown du 13 janvier, il perd contre Ted DiBiase et il est normalement censé quitter la WWE comme lui a dit Theodore Long mais il est encore en activité. Lors du Spécial SmackDown Roulette du 20 janvier, Teddy Long annonce que Drew est viré mais Santino Marella propose un match et si Drew gagne, il garde sa place à SmackDown. Il accepte le match mais dans un Blindfold Match autrement dit dans un match ou les deux adversaires ont les yeux bandés. Drew perd ce match et est donc (normalement) viré mais on voit qu'il fait partie des "bûcherons" du main event de la même soirée il est donc toujours en activité. Lors du Smackdown du 27 janvier, il perd contre Sheamus, mais la WWE officialise qu'il participera au Royal Rumble. Lors du premier pay-per-view, il perd face à Brodus Clay dans un match n'ayant duré qu'une minute. Lors du Smackdown du 17 février, il participe à la Bataille Royale pour déterminer celui qui remplace Randy Orton (blessé) dans l'Elimination Chamber Match pour le Championnat du Monde Poids-Lourds à Elimination Chamber. Il se fait éliminer par Santino Marella (ce dernier vainqueur). Lors du WWE SmackDown du 3 mars, il perd son match contre Justin Gabriel. Teddy Long lui annonce alors son renvoi. Lors du SmackDown du 9 mars, il devait combattre contre The Great Khali mais David Otunga et John Laurinaitis (Général Manager de Smackdown pour le Friday Night Smackdown du vendredi 9 mars 2012) ne sont pas d'accord, Otunga remplace donc The Great Khali par Hornswoggle (Great Khali reste sur les abbords du ring, assis sur une chaise). McIntyre gagne son match contre Hornswoggle. Après le match, Khali monte sur le ring et attaque McIntyre puis va aider Hornswoggle à se relever. Grâce à sa victoire, Drew est donc réintégré. Lors du SmackDown du 16 mars, il perd contre Big Show. Lors du Superstars du 22 mars, il bat Ezekiel Jackson. Lors de SmackDown du 30 mars, il perd contre Zack Ryder. Il remplacera Christian à WrestleMania car ce dernier s'est blessé. À WrestleMania, son équipe (celle de John Laurinaitis) bat l'équipe adverse, celle de Theodore Long. À la suite de son match, il se blesse à l'épaule. Lors de Smackdown du 10 avril, il perd avec The Bella Twins contre Alicia Fox, Natalya et The Great Khali.

Il fait son retour, après un mois d'absence le 10 mai à Superstars où il bat Ezekiel Jackson. Le 20 mai, à Over the Limit il participe à une Battle Royal qu'il ne remportera pas. Le 31 mai à Superstars, il perd contre Christian. Le 14 juin, il perd contre Sheamus pour le World Heavyweight Championship dans le Dark match d'NXT, il a un deuxième match l'opposant à Seth Rollins et gagne. Le 9 juillet à Raw, il perd contre Brodus Clay. Le 25 juillet à NXT il perd face à Seth Rollins et ne se qualifie pas pour le tournoi déterminant le nouveau Champion de la NXT. Le 25 juillet 2012 dans une interview à la radio, il confirme que s'il n'a pas un match de championnat très vite, il ne renouvellera pas son contrat à la WWE. Lors d'une interview, il affirme prendre une pause à cause des blessures qu'il a subies à NXT. Il fait son retour lors du pre-show de Night of Champions dans un 16 Over the Top Rope battle royal, dont il est éliminé par le futur vainqueur Zack Ryder. Le 20 septembre à Superstars, il bat Jinder Mahal.

3MB et départ (2012-2014)[modifier | modifier le code]

Drew McIntyre avec les 3MB

2012[modifier | modifier le code]

Le 21 septembre à SmackDown, lui, ainsi que Jinder Mahal et Heath Slater attaquent Brodus Clay à la fin de son match contre Heath Slater, match qu'il avait remporté. Lors de Tables, Ladders and Chairs, il perd avec Heath Slater et Jinder Mahal contre Alberto Del Rio, Brooklyn Brawler et The Miz. Lors de Raw du 17 décembre, il perd avec Heath Slater et Jinder Mahal contre Alberto Del Rio, The Miz et Tommy Dreamer.

2013[modifier | modifier le code]

Le 25 janvier à SmackDown, il perd par disqualification contre Randy Orton. Le 8 février à SmackDown, il perd contre Tensai par disqualification. Le 8 mars à SmackDown, lui et Heath Slater perdent contre Kane et Daniel Bryan. Le 22 mars à SmackDown les 3MB perdent contre Randy Orton, Sheamus et Big Show. Le 1er avril à Raw, les 3MB perdent a nouveau face à Orton, Sheamus et Big Show. Le 21 juin à SmackDown, il perd contre Christian. Le 5 juillet à SmackDown, il perd contre Dolph Ziggler. Le 31 juillet lors de Main Event, il perd contre Mark Henry. Le 2 août à Superstars, il perd contre R-Truth. Le 6 septembre à Superstars, il perd de nouveau contre R-Truth. Le 20 septembre à Superstars, il perd contre Kofi Kingston. Lors de Smackdown du 22 novembre, les 3MB perdent face à Darren Young et Titus O'Neil. Lors de SmackDown du 20 décembre, il perd face à Sin Cara.

2014[modifier | modifier le code]

Le 8 janvier à Main Event, lui et Jinder Mahal perdent face à Cody Rhodes et Goldust. Le 12 février lors de Main Event, il perd face à Big E. Le 17 février à RAW, lui et Jinder Mahal perdent dans un 2-1 Handicap Match face à Big E. Le 28 mars à SmackDown, il perd avec Jinder Mahal contre Dean Ambrose et Seth Rollins. Le 15 avril à Main-Event, lui et Jinder Mahal doivent combattre contre Los Matadores mais une bagarre éclate entre Hornswoggle et El Torito. Le 21 avril à RAW, lui, Jinder Mahal et Hornswoggle perdent face à Los Matadores et El Torito. Le 28 avril à RAW, lui et Heath Slater perdent face à Los Matadores. Le 9 mai à SmackDown, lui, Heath Slater et Hornswoggle perdent face à Los Matadores et El Torito. Le 15 mai à Superstars, il perd face à Sin Cara. Le 26 mai à RAW, il perd contre El Torito[33]. Le 2 juin à RAW, lui et Heath Slater perdent face à Los Matadores.

Le 12 juin 2014, la WWE annonce son départ de la fédération[34].

Retour à la Insane Championship Wrestling (2014-2017)[modifier | modifier le code]

À la suite de son départ de la WWE, il est retourné en Écosse où il est apparu notamment à la Insane Championship Wrestling. Lors de ICW Magical Mystery Tour - Sgt. Wolfgang's Lonely Hearts Club, il bat Wolfgang[35]. Lors de Fear & Loathing VII, il bat Jack Jester et remporte pour la deuxième fois le ICW Heavyweight Championship[36]. Lors de Brush Your Goose, il conserve son titre contre Kid Fite[37]. Le 20 décembre 2014, il conserve son titre contre Michael Fynne et Chaos et remporte également le DPW Heavyweight Championship lors d'un show au Danemark[38]. Lors de FWE No Limits 2015, il conserve son titre contre Matt Hardy[39]. Lors de ICW BarraMania, il conserve son titre contre Joe Coffey[40].

Circuit indépendant (2014-2015)[modifier | modifier le code]

Lors de "HOH VII", il perd contre Austin Aries[41]. Le 24 avril 2015, il bat Doug Williams et remporte le Scottish Heavyweight Championship de la Scottish Wrestling Alliance[42]. En mai 2015, il effectue ses débuts à la Asistencia Asesoría y Administración ou il fait équipe avec Angélico et El Mesías contre Matt Hardy, Mr. Anderson et Johnny Mundo[43].

Evolve (2014–2017)[modifier | modifier le code]

Il fait son premier match depuis son départ de la WWE sous son véritable nom (Drew Galloway) à l'Evolve, une fédération de la Dragon Gate USA le 8 août 2014 où il remporte le Evolve Championship après sa victoire face à Chris Hero[44]. Lors d'EVOLVE 32, il conserve son titre contre Anthony Nese[45].

Lors d'EVOLVE 39, il conserve son titre contre PJ Black[46]. Lors de Mercury Rising 2015, il conserve son titre contre Johnny Gargano et remporte le Open the Freedom Gate Championship par la même occasion[47]. Lors d'EVOLVE 43, il conserve l' Open the Freedom Gate Championship contre Biff Busick[48].

Lors d'EVOLVE 45, il perd ses deux titres contre Timothy Thatcher[49]. Du 22 au 24 janvier 2016, Galloway et Johnny Gargano sont entrés dans un tournoi de trois jours pour couronner les tout premiers Evolve Tag Team Champions. Lors d'Evolve 53 ils battent Catch Point (Drew Gulak et TJ Perkins), Lors d'Evolve 54 ils battent The Bravado Brothers et en finale lors d'Evolve 55, ils battent Chris Hero et Tommy End pour remporter le tournoi et les titres par la même occasion[50]. Lors d'Evolve 59, ils perdent les titres contre Catch Point (Drew Gulak et Tracy Williams). Après le match, Galloway se retourne contre Gargano[51].

Lors d'Evolve 64, il attaque Johnny Gargano après la victoire de ce dernier contre Cedric Alexander jusqu'à ce qu'Ethan Page vienne prendre les coups pour son mentor. Drew Gulak vient également s'en prendre au lutteur de la TNA jusqu'à ce que Chuck Taylor (qui change son nom pour celui de Dustin) fasse son retour et attaque Gulak. Tracy Williams et Fred Yehi, faisant partie du clan Catch Point avec Gulak, viennent alors faire le sauvetage. Galloway challenge ensuite Gulak et Williams à un match de championnat et plus tard dans la soirée, lui et Dustin battent Catch Point (Drew Gulak et Tracy Williams) et remportent les Evolve Tag Team Championship[52].

Lors d'Evolve 80, il bat Matt Riddle dans un Grudge Match[53].

Total Nonstop Action Wrestling (2015-2017)[modifier | modifier le code]

Débuts et rivalité avec The BDC et Eli Drake (2015)[modifier | modifier le code]

2015[modifier | modifier le code]

Le 20 février, il fait une apparition surprise en tant que face en attaquant le Beat Down Clan (BDC) et en faisant saignier derrière l'oreille Low Ki. La semaine suivante, il répond au défi du BDC et bat Kenny King. Le 13 mars, il bat MVP par disqualification après que le reste du BDC l'ait attaqué.

Lors de Slammiversary XIII, il perd contre Jeff Jarrett dans un King of the Mountain match qui comprend également Matt Hardy, Eric Young et Bobby Roode et ne remporte pas le TNA King Of The Mountain Championship[54]. The Rising perd contre The BDC dans un 4-on-3 Handicap match qui les force à se séparer. Le 15 juillet, il remporte une bataille royale de 20 personnes pour devenir challenger no 1 au TNA World Heavyweight Championship en éliminant en dernier Eric Young. Le même soir, il perd pour le titre face à EC3 à la suite d'une trahison de son ami et ancien coéquipier de The Rising Eli Drake.

Alliance avec Dixie Carter, Team TNA et rivalité avec Jeff Jarrett (2015-2016)[modifier | modifier le code]

Drew Galloway en octobre 2015.

Durant les semaines qui suivent, il subit une attaque par une personne mystérieuse dans les coulisses avec Bully Ray. Cette personne se révèlera être Chris Mordestky, anciennement Chris Masters à la WWE. Ce dernier a été envoyé par Karen Jarrett afin que son mari prenne le pouvoir à la TNA avec sa nouvelle fédération, la Global Force Wrestling. Pour contrer cela, il s'allie avec Dixie Carter et forme la Team TNA avec The Wolves et Bobby Lashley contre la Team GFW (Brian Myers, Trevor Lee, Chris Mordetsky et Eric Young). Un Lethal Lockdown avec pour objectif le contrôle total de la TNA est organisé et Jeff Jarrett annonce qu'il s'agira d'un 5 contre 5, puisqu'il se joint lui-même au combat avec la Team GFW. Mais finalement, c'est la Team TNA qui l'emporte, puisque Bram (d'ordinaire heel) rejoint la Team TNA, ainsi Dixie Carter conserve le pouvoir à la TNA. Le 23 septembre, il bat Bram, Lashley, Davey Richards et Eddie Edwards dans un five-way elimination match et devient challenger n°1 au TNA World Heavyweight Championship. Lors de Bound for Glory, il perd contre Matt Hardy un triple treath match qui incluait également Ethan Carter III et ne remporte pas le TNA World Heavyweight Championship[55]. Il participe ensuite au TNA World Title Series pour le titre vacant ou il est éliminé par Lashley lors du Round of 16. Lors de TNA One Night Only: Live, lui et Kurt Angle perdent contre The Wolves dans un three-way tag team match qui comprenait également Eli Drake et Jessie Godderz et ne remportent pas les TNA World Tag Team Championship[56].

TNA World Heavyweight Champion et Départ (2016-2017)[modifier | modifier le code]

2016[modifier | modifier le code]

Le 12 janvier à Impact Wrestling, il perd contre Kurt Angle[57].

Le 15 mars, il encaisse sa Feast or Fired briefcase contre Matt Hardy et bat ce dernier pour remporter le TNA World Heavyweight Championship[58]. Le 29 mars, il conserve son titre contre Jeff Hardy. Le 5 avril, il conserve son titre contre Matt Hardy. Lors de Sacrifice, il conserve son titre contre Tyrus. Le 9 avril, lors d'un événement de la Pro Wrestling Chaos, il conserve son titre contre Eddie Dennis. Le 15 avril, lors d'un événement de la British Championship Wrestling, il conserve son titre contre Jack Jester. Deux jours après, lors d'un événement de la Plymouth Wrestling Association, il conserve son titre contre Eddie Ryan[59]. Lors de Slammiversary (2016), il perd son titre contre Lashley dans un Knockout Or Tapout Only Match[60].

Le 25 Août, il perd contre Ethan Carter III dans un match pour déterminer l'adversaire de Lashley à Bound For Glory et après le match, il attaque l'arbitre spécial Aron Rex, effectuant un Heel Turn dans le processus[61]. Il participe ensuite au tournoi pour déterminer le premier Impact Grand Champion où il bat Braxton Sutter dans son match de premier tour et il bat ensuite Eddie Edwards en demi-finale pour affronter son rival Aron Rex à Bound for Glory (2016). Mais en raison d'une blessure, il est remplacé par Eddie Edwards[62].

2017[modifier | modifier le code]

Lors de l'impact Wrestling du 19 janvier 2017, il bat Moose et remporte le Impact Grand Championship[63]. Au fil des semaines, il conserve son titre contre Moose, Rob Ryzin et Mahabali Shera, mais il finit par perdre le titre contre Moose[64]. Le 26 février, il annonce son départ de la TNA[65].

Pro Wrestling Guerrilla (2015-2016)[modifier | modifier le code]

Il effectue ses débuts à la Pro Wrestling Guerrilla en août 2015 en tant que participant à la Battle Of Los Angeles 2015, où il est éliminé par Mike Bailey dès le premier tour. Le lendemain, lui, Chuck Taylor, Aero Star, Drew Gulak et Trent battent Timothy Thatcher, Andrew Everett, Drago, Mark Andrews et Tommaso Ciampa[66]. Lors de PWG Lëmmy, il bat Jack Evans. Lors de PWG Bowie, il perd contre Roderick Strong et ne remporte pas le PWG World Championship[67]. Lors de PWG Prince, il bat Michael Elgin[68].

What Culture Pro Wrestling (2016-2017)[modifier | modifier le code]

Lors de WCPW Loaded #16, il effectue son retour à la fédération en attaquant Joseph Conners et en annonçant à ce dernier qu'il était ajouté au WCPW World Championship match de WCPW Delete WCPW qui devient donc un Triple Threat Steel Cage match entre lui, Joe Hendry et Joseph Conners[69]. Lors de WCPW Delete WCPW, il bat Joe Hendry et Joseph Conners dans un Triple Threat Steel Cage match et remporte le WCPW World Championship[70]. Le lendemain, il conserve son titre contre Joe Hendry et Joseph Conners dans un Triple Threat Match. Lors d'un show de la British Championship Wrestling, il conserve son titre contre "Broken" Matt Hardy[71]. Lors de WCPW Lights Out, il conserve son titre contre Bully Ray dans un No Disqualification match[72].

Le 6 Mars lors de Exit Wounds, il conserve son titre contre Will Ospreay[73]. Le 27 Mars lors d'un match de la English World Cup hors tournoi, il bat Ricochet en lui infligeant 3 Future Schock DDT[74]. Le 29 Avril, il perd son titre dans un Rumble match au profit de Martin Kirby, ceci est son dernier match à la WCPW[75].

Retour à la World Wrestling Entertainment (2017-...)[modifier | modifier le code]

NXT et NXT Champion (2017)[modifier | modifier le code]

Le 2017-04-01, Galloway est dans le public au cours de NXT Takeover: Orlando et annonce à la presse qu'il vient de signer un contrat avec la World Wrestling Entertainment (WWE)[76].

Il fait son retour à NXT le 12 avril en battant Oney Lorcan. Le 17 mai à NXT, il bat Sean Maluta. A la fin du match, il annonce qu'il défie Wesley Blake. Le 24 mai à NXT, il bat Wesley Blake. Le 19 juillet à NXT, il affronte Killian Daim pour déterminer le challenger numéro 1 au titre de Champion NXT, il sort victorieux et affrontera Bobby Roode pour le NXT Championship lors de NXT Takeover: Brooklyn III. Le 26 juillet à NXT, il déclare en public qu'il va battre Bobby Roode pour le NXT Championship. Le 9 août à NXT, il confronte le Champion de la NXT Bobby Roode. Après quelques échanges oraux musclés, ils sont interrompus par Roderick Strong ce qui amène à un match le 16 août à NXT entre McIntyre et Roderick Strong. Le 16 août à NXT, le match entre lui et Roderick Strong est arrêté après une intervention du champion Bobby Roode, qui attaque Roderick Strong dans un premier temps, puis McIntyre en lui portant des coups au visage, puis sa prise de finition avant de s'afficher avec le NXT Championship. Lors de NXT TakeOver Brooklyn 3, il remporte le NXT Championship contre Bobby Roode. À la fin du match, il se fait attaquer par Adam Cole qui lui porte un Superkick aidé de Bobby Fish et Kyle O'Reilly[77]. Le 30 août à NXT, il se présente avec le NXT Championship, s'adressant a Adam Cole, Bobby Fish et Kyle O'Reilly, il est interrompu par Roderick Strong. Lors du main-event qui oppose Roderick Strong à Bobby Roode, Strong sort vainqueur, à la fin du match McIntyre débarque sur la rampe d'entrée et s'affiche avec le NXT Championship. Quelques secondes après ça, Adam Cole attaque une nouvelle fois l'écossais puis lui porte son finisher. Le 20 septembre à NXT, il débarque à la fin du main-event qui oppose Bobby Fish et Kyle O'Reilly accompagnés d'Adam Cole à Tyler Bate et Trent Seven. Il s'en prend au clan d'Adam Cole qui réussi finalement à s'enfuir. À la fin du show, Drew s'affiche avec le NXT Championship. Le 4 octobre à NXT, il affronte Roderick Strong pour le NXT Championship, il bat ce dernier et conserve sa ceinture. Le 12 Octobre lors d'un Live Event de NXT à Jacksonville, McIntyre et Roderick Strong battent Andrade Cien Almas et Hideo Atami. Lors d'un Live Event de NXT à Orlando, McIntyre, Johnny Gargano et Kassius Ohno perdent un 6 Man Tag Team Match contre The Undisputed Era (Adam Cole), (Bobby Fish) et (Kyle O'Reilly). Le 14 Octobre lors d'un Live Event de NXT il conserve son titre contre Andrade Cien Almas. Le 18 octobre à NXT, il s'entretient avec Zelina Vega manageuse d'Andrade Cien Almas en lui disant que si Almas veut un match contre lui il n'a qu'a venir de lui-même plutôt que d'envoyer sa manageuse. Le 20 octobre, il officialise sur la chaîne YouTube de la WWE qu'un match entre lui et Adam Cole aura lieu lors de NXT TakeOver à San Antonio pour le NXT Championship avec comme arbitre spécial Shawn Michaels. Le 28 octobre, lors d'un house show de NXT, il affronte et bat Adam Cole et Andrade Cien Almas dans un Triple Threat Match pour le NXT Championship, il conserve donc sa ceinture. Le 1er novembre, il est en coulisse avec William Regal où il signe le contrat dans le bureau de ce dernier pour affronter Andrade "Cien" Almas pour le NXT Championship. Peu après, il débarque sur la rampe d'entrée mais il se fait attaquer par Almas. Ce dernier signe également le contrat et laisse McIntyre au sol. Le 15 novembre à NXT, il déclare en public que Andrade "Cien" Almas et Zelina Vega ont du soucis à se faire avant le match de championnat. Peu après Almas débarque et s'attaque à McIntyre, c'est alors que Vega fait diversion pour permettre au mexicain de prendre le dessus sur Drew. Après ça, Almas et Vega s'affichent avec le NXT Championship.

Perte du titre et blessure (2017-...)[modifier | modifier le code]

Lors de NXT Takeover: WarGames, il perd son titre contre Andrade "Cien" Almas et à la fin du match, il se blesse au biceps. Cette blessure fait qu'il sera absent des rings 4 à 6 mois.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Après avoir grandi à Prestwick, dans l'Ayrshire, Galloway étudie à la Prestwick Academy[78] et décroche un diplôme en criminologie à l'Université calédonienne de Glasgow[79].

Il soutient l'équipe de football des Glasgow Rangers et a songé à devenir footballeur professionnel plus jeune[79].

Le 3 novembre 2012, sa mère décède à l'âge de 51 ans.[réf. nécessaire]

En juillet 2009, Galloway se fiance avec Taryn Terrell, connue sous le nom de ring de Tiffany[80] et envisage de se marier en janvier 2010[81]. Le couple se marie à Las Vegas en mai 2010 et divorce un an après[82],[83],[84]. En mars 2016, il demande en mariage une certaine Kaitlyn[85], le mariage a lieu en décembre 2016[86].

Caractéristiques au catch[modifier | modifier le code]

  • Surnoms
    • "The Captain"
    • "The Chosen One"[93]
    • "The Great American Nightmare"
    • "The Scottish Dragon"
    • "Thee"
    • "The Voice of the People"
    • "Mr. FITE TV"
  • Équipes et clans
  • Thèmes Musicaux
Musiques d'entrées Compositeurs Périodes Fédération(s)
It's too late Fallout 2009 WWE
Seeing Red Jim Johnston 2009-2010 WWE
Broken Dreams Shaman's Harvest 2010-2012 WWE
One Man Band Jim Johnston 2012 WWE
More Than One Man Jim Johnston 2012-2014 WWE
Wish It Away Psyko Dalek 2014-2017 EVOLVE/TNA
The Ghost In Us Dale Oliver 2015-2016; 2017 TNA
Saviour David Grimason 2017 WCPW
Gallantry CFO$ 2017-... WWE

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • British Championship Wrestling
    • 2 fois BCW Heavyweight Championship[94]
  • Danish Pro Wrestling
    • 1 fois DPW Heavyweight Championship[95]
  • Insane Championship Wrestling
    • 2 fois ICW Heavyweight Championship
    • ICW Award Moment de l'année (2014) - Retour surprise à "Shug's Hoose Party"
  • Outback Championship Wrestling
    • 1 fois OCW Heavyweight Championship
  • Scottish Wrestling Alliance
    • 1 fois Scottish Heavyweight Championship
  • Union of European Wrestling Alliances
    • 1 fois European Heavyweight Championship[98]

Récompenses des magazines[modifier | modifier le code]

Classement PWI 500 de Drew Galloway[100]
Année 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Rang 219 en augmentation 125 en augmentation 30 en diminution 52 en diminution 191 en augmentation 159 en diminution 196 en augmentation 37 en augmentation 11 en diminution 58

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Profil de Drew McIntyre », sur Online World of Wrestling (consulté le 16 juin 2017)
  2. a et b (en) « Drew McIntyre », sur cagematch.net (consulté le 24 juin 2017).
  3. a et b (en) « NXT - Drew McIntyre », sur wwe.com (consulté le 27 novembre 2017)
  4. (en) « Slam! Sports Biography », sur Canadian Online Explorer (consulté le 14 octobre 2009)
  5. (en) Shelley Matheson, « Scots WWE star Drew Galloway lands mum with huge food bill after visit home », Daily Record, (consulté le 9 décembre 2009)
  6. (en) « CSF/WI*LD @ Nottingham », sur Wrestlingdata (consulté le 23 avril 2015).
  7. (en) « Historique du championnat poids-lourds de la British Championship Wrestling », sur bcw-wrestling (consulté le 23 avril 2015).
  8. (en) « WWE SmackDown! Results - 10/12/2007 », sur wrestlingnewsworld.com (consulté le 2 janvier 2014)
  9. (en) « WWE SMACKDOWN! RESULTS October 19, 2007 », sur onlineworldofwrestling.com (consulté le 2 janvier 2014)
  10. (en) « Florida Championship Wrestling Results 2008 », sur onlineworldofwrestling.com (consulté le 2 janvier 2014)
  11. (en) Mike Tedesco, « Smackdown Results – 9/18/09 », Wrestle View, (consulté le 23 octobre 2009)
  12. (en) Michael Burdick, « Consumed in controversy », World Wrestling Entertainment, (consulté le 11 décembre 2009)
  13. (en) Mitch Passeo, « McIntyre shows R-Truth what's up », World Wrestling Entertainment, (consulté le 4 octobre 2009)
  14. (en) Chris Sokol, Sokol, Bryan, « Title changes highlight Hell in a Cell », Slam! Sports, Canadian Online Explorer, (consulté le 11 décembre 2009)
  15. (en) Manraj Sidhu, « Smackdown: Punk escapes 'Taker's grasp », Slam! Sports, Canadian Online Explorer, (consulté le 11 décembre 2009)
  16. (en) Greg Parks, « WWE SmackDown Report 11/20: Ongoing "virtual time" coverage of the show, including Jericho & Show vs. Undertaker & Kane », PWTorch, (consulté le 11 décembre 2009)
  17. (en) Mike Tedesco, « Smackdown Results – 10/23/09 », Wrestle View, (consulté le 11 décembre 2009)
  18. (en) Tony Donofrio, « Hits & Misses – WWE Survivor Series: Shawn Michaels due for a title run, Batista in a solo heel role, Kofi pins two former champions, Divas match », PWTorch, (consulté le 11 décembre 2009)
  19. (en) « Results: The party's just begun », World Wrestling Entertainment, (consulté le 11 décembre 2009)
  20. (en) Dale Plummer et Nick Tylwalk, « Batista, Jericho and Michaels capitalize on Elimination Chamber opportunities », Slam! Sports, Canadian Online Explorer, (consulté le 27 février 2010)
  21. (en) Greg Parks, « WWE SmackDown Report 2/26: Ongoing "virtual time" coverage of the show, including three Money-In-The-Bank Qualifying Matches »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), PWTorch, (consulté le 27 février 2010)
  22. (en) Wade Keller, « WWE SmackDown Report 3/12: Jericho's Highlight Reel returns with Edge, Show vs. Morrison, Tiffany wrestles McCool, Punk confronts Rey's family », PWTorch, (consulté le 8 avril 2010)
  23. (en) « Undertaker ends Shawn Michaels' career in thrilling rematch to cap off Wrestlemania XXVI », Slam! Sports, Canadian Online Explorer, (consulté le 8 avril 2010)
  24. (en) Mitch Passero, « Nine days until WrestleMania », World Wrestling Entertainment, (consulté le 8 avril 2010)
  25. (en) Wade Keller, « WWE SmackDown Report 5/7: Drew McIntyre stripped of IC Title, four-man tournament to crowd new champ, Swagger vs. Kane », PWTorch, (consulté le 12 mai 2010)
  26. (en) Wade Keller, « WWE SmackDown Report 5/14: McIntyre returns after Kofi beats Christian in IC Finals, Mysterio vs. Punk, Swagger shows off trophies », Pro Wrestling Torch (consulté le 22 mai 2010)
  27. (en) Matt Bishop, « Batista quits to end disappointing Over The Limit », Slam! Sports, Canadian Online Explorer, (consulté le 24 mai 2010)
  28. (en) « Results: Kingston continues his reign », World Wrestling Entertainment (consulté le 29 juin 2010)
  29. (en) Adam Martin, « Smackdown Recap - 6/25/10 », WrestleView, (consulté le 29 juin 2010)
  30. (en) Steve Gerweck, « Two WWE superstars having work visa issues », WrestleView, (consulté le 26 juin 2010)
  31. (en) Nick Tylwalk, « Few gimmicks, more title changes at Night of Champions », Slam! Sports, Canadian Online Explorer, (consulté le 20 septembre 2010)
  32. (en) James Caldwell, « Caldwell's WWE Bragging Rights PPV Results 10/24: Ongoing "virtual time" coverage of live PPV – Orton vs. Barrett, Kane vs. Taker, Raw vs. Smackdown », Pro Wrestling Torch, (consulté le 25 octobre 2010)
  33. « http://www.info-lutte.fr/forum/show.php?t=59362 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 8 juin 2017)
  34. http://www.wwe.com/inside/wwe-releases-superstars
  35. (en) « ICW Magical Mystery Tour - Sgt. Wolfgang's Lonely Hearts Club », cagematch.net, (consulté le 15 octobre 2016)
  36. (en) « Insane Championship Wrestling ‘Fear & Loathing VII’ Results *NEW CHAMPION* », Wrestle Ropes (consulté le 9 décembre 2015)
  37. (en) « Insane Championship Wrestling ‘Brush Your Goose’ Results », Wrestle Ropes (consulté le 9 décembre 2015)
  38. (en) Philip Kreikenbohm, « DPW Hardcore X-Mas 8 », cagematch.net (consulté le 9 décembre 2015)
  39. (en) « ICW: ICW WORLD HEAVYWEIGHT CHAMPIONSHIP TO BE DEFENDED IN NEW YORK! », insanewrestling.co.uk (consulté le 9 décembre 2015)
  40. (en) « ICW BarraMania »
  41. (en) « HOH ON TV? COMPLETE HOUSE OF HARDCORE VII COVERAGE - PWInsider.com », pwinsider.com (consulté le 9 décembre 2015)
  42. (en) « #Results: SWA (@swaonline) "Rebirth: Night 1" *Two Titles Change Hands* – Hashtag Wrestling », Hashtag Wrestling (consulté le 9 décembre 2015)
  43. http://www.cagematch.net/?id=2&nr=2879&page=4&year=2015&promotion=122
  44. (en) Andrew Blum, « 8/8 Evolve 31 results: New Evolve Champion, former WWE wrestlers Evan Bourne and Drew McIntyre return to the ring, Ricochet and Rich Swann vs. Anthony Nese and Caleb Konley », sur Pro Wrestling Dot Net, (consulté le 9 août 2014)
  45. (en) « COMPLETE EVOLVE 32 REPORT: MATT SYDAL VERSUS RICOCHET; DREW GALLOWAY'S FIRST EVOLVE TITLE DEFENSE; AND MORE - PWInsider.com », pwinsider.com (consulté le 9 décembre 2015)
  46. (en) David Tees, « Full Evolve 39 iPPV coverage from San Jose, CA », Pro Wrestling Insider, (consulté le 27 mars 2015)
  47. (en) Stuart Carapola, « Complete WWNLive Mercury Rising supershow 2015 coverage: the Evolve and DGUSA titles are unified, Hero and Thatcher tear down the house, the women of Shine and Shimmer continue the WrestleMania weekend tradition, and much more », Pro Wrestling Insider, (consulté le 28 mars 2015)
  48. (en) Philip Kreikenbohm, « EVOLVE 43 », cagematch.net (consulté le 9 décembre 2015)
  49. (en) Sean Radican, « Radican's Evolve 45 iPPV report 7/10: WWNLive blows up the card & delivers huge main event title match - Galloway vs. Thatcher, Strong vs. Sabre, Jr., Chris Hero, So Cal Val's faction, more », Pro Wrestling Torch, (consulté le 11 juillet 2015)
  50. (en) Richard Trionfo, « Complete Evolve 55 iPPV report: first Evolve tag champions crowned, Style Battle concludes, who is the next challenger for Timothy inThatcher? », Pro Wrestling Insider, (consulté le 24 janvier 2016)
  51. (en) James Caldwell, « 4/2 Evolve 59 iPPV Results – Ricochet vs. Ospreay main event, big title change & angle, USA vs. Europe, Kota Ibushi, more leading into WWN Supershow », Pro Wrestling Torch, (consulté le 2 avril 2016)
  52. a et b (en) Justin Williams, « Evolve 64 results: Timothy Thatcher vs. Marty Scurll, Matthew Riddle vs. Roderick Strong », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 16 juillet 2016)
  53. (en) « Résultats - Evolve 80 - 30 mars 2017 », forum.fnnation.com, (consulté le 2 avril 2017)
  54. (en) Jason Powell, « 06/28 Powell's TNA Slammiversary 2015 PPV results and review: Jeff Jarrett vs. Bobby Roode vs. Matt Hardy vs. Drew Galloway vs. Eric Young in a King of the Mountain match for the King of the Mountain Championship, Matt Morgan vs. Bram, James Storm vs. Magnus », ProWrestling.com (consulté le 28 juin 2015)
  55. (en) « TNA Bound For Glory 2015 », Cagematch (consulté le 5 octobre 20154)
  56. (en) « Csonka’s TNA One Night Only: Live Review », 411mania.com, (consulté le 19 août 2017)
  57. (en) « Résultats - Impact Wrestling - 12 janvier 2016 », http://forum.fnnation.com, (consulté le 27 mai 2017)
  58. http://wrestlingnews.co/spoiler-major-tna-title-change-at-tonights-impact-wrestling-tv-tapings/
  59. http://www.cagematch.net/?id=5&nr=557&page=5&reign=36
  60. (en) James Caldwell, « 6/12 TNA Slammiversary PPV Results – CALDWELL’S Complete Report », Pro Wrestling Torch (consulté le 12 juin 2016)
  61. (en) « TNA Impact Wrestling Results (8/25): Title Change, Drew Galloway Vs. EC3, Aron Rex Referees », http://www.wrestlinginc.com/, (consulté le 5 octobre 2016)
  62. (en) « Drew Galloway est blessé », http://www.directwrestling.com/, (consulté le 5 octobre 2016)
  63. (en) « Résultats - Impact Wrestling - 19 janvier 2017 », forum.fnnation.com, (consulté le 19 janvier 2017)
  64. (en) « Title Reigns "IMPACT Grand Championship" », cagematch.net, (consulté le 10 février 2017)
  65. (en) « Officiel: Drew Galloway quitte la TNA », forum.fnnation.com, (consulté le 3 mars 2017)
  66. (en) Philip Kreikenbohm, « PWG Battle Of Los Angeles 2015 - Tag 3 », cagematch.net (consulté le 9 décembre 2015)
  67. http://www.cagematch.net/?id=1&nr=145383
  68. (en) « 5/20 PWG “Prince” Results – TNA Hvt. & X Division champions in action, Elgin wrestles twice, Strong vs. Callihan main event, Hero, Scurll, Cole », pwtorch.com, (consulté le 23 janvier 2017)
  69. (en) « WCPW Loaded #16: Shock Return Following Conners vs Kidd », youtube.com, (consulté le 23 janvier 2017)
  70. (en) Philip Kreikenbohm, « WCPW Delete WCPW « Events Database « CAGEMATCH - The Internet Wrestling Database », sur www.cagematch.net
  71. (en) « British Championship Wrestling ‘No Blood, No Sympathy 2016 Night Two’ FULL Results », Wrestle Ropes, (consulté le 17 décembre 2016)
  72. (en) « WCPW Lights Out », cagematch.net, (consulté le 23 janvier 2017)
  73. (en) « WCPW Exit Wounds Results & Review », Voices of Wrestling,‎ (lire en ligne)
  74. « Drew Galloway vs Ricochet - English World Cup Bonus Match (what a finish!) • r/SquaredCircle », sur reddit (consulté le 16 novembre 2017)
  75. (en) « WCPW No Regrets Results & Review », Voices of Wrestling,‎ (lire en ligne)
  76. (en) Simon Cotton, « WWE News: Drew McIntyre re-signs with WWE »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur sportskeeda.com, (consulté le 2 avril 2017).
  77. (de) Zack Zimmerman, « 8/19 Zim’s NXT Takeover: Brooklyn III live review – Bobby Roode vs. Drew McIntyre for the NXT Title, Asuka vs. Ember Moon for the NXT Women’s Title, Authors of Pain vs. Sanity for the NXT Tag Titles, homecoming », Pro Wrestling Dot Net (consulté le 19 août 2017)
  78. (en) « Prestwick wrestler jets in to visit mum », Ayrshire Post, (consulté le 24 février 2010)
  79. a et b « "I'd Rather Wrestle Than Score For Rangers," Admits WWE's Scots Star », Daily Record, (consulté le 15 décembre 2009)
  80. Gayle Ritchie, « Scots wrestling champ Drew McIntyre to marry ex-Playboy model », Daily Record, (consulté le 16 mai 2010)
  81. Wrestling Observer NewsletterDave Meltzer, « SAT. UPDATE: Doc funeral, Southern star passes away; wrestling wedding & engagement; Lesnar; Foley »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Wrestling Observer/Figure Four Online, (consulté le 10 janvier 2010)
  82. (en) « Las Vegas Wedding License »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 3 décembre 2010).
  83. (en) Greg Oliver, « McIntyre guarantees Smackdown Money in the Bank match will be tops », Slam! Sports, Canadian Online Explorer, (consulté le 18 juillet 2010)
  84. (en) James Caldwell, « WWE News: Former WWE Diva Tiffany announces divorce from current star Drew McIntyre », Pro Wrestling Torch, (consulté le 24 mai 2011)
  85. (en) Colan Lamont, « King of the Ring: Scottish wrestler Drew Galloway on top of the world after winning world title..AND getting engaged », sur dailyrecord.co.uk, (consulté le 10 juillet 2017).
  86. (en) Brendan Wahl, « Drew Galloway's wedding attracts wwe superstars », sur wrestlingnewsworld.com, (consulté le 11 juillet 2017).
  87. (en) « Irish Whip Wrestling Profile » [archive du ], Irish Whip Wrestling (consulté le 1er décembre 2009)
  88. (en) Adam Sibley, « Brits Abroad », The Sun, (consulté le 9 décembre 2009)
  89. (en) Greg Parks, « WWE SmackDown Report 1/29: Ongoing "virtual time" coverage of the show, including Morrison vs. McIntyre, no-DQ match for the IC Title », PWTorch, (consulté le 2 février 2010)
  90. a et b (en) Greg Parks, « Parks' WWE SmackDown Report 1/22: Ongoing "virtual time" coverage of the show, including Mysterio calling out Undertaker », PWTorch, (consulté le 18 février 2010)
  91. (en) Greg Parks, « Parks' WWE SmackDown REPORT 2/5: Ongoing "virtual time" coverage of the show, including Undertaker on the Cutting Edge », PWTorch, (consulté le 18 février 2010)
  92. (en) Michael C. Grimaldi, « WWE Developmental TV Recap – Week 2: Ricky Ortiz, Manu, Evan Bourne, Jericho, Kelly Kelly, Colon », PWTorch, (consulté le 18 février 2010)
  93. (en) James Caldwell, « Chris Jericho says he could walk away from WWE; why he's sticking around », PWTorch, (consulté le 16 avril 2010)
  94. (en) « BCW Heavyweight Championship »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), British Championship Wrestling (consulté le 12 octobre 2009)
  95. (en) « DPW Heavyweight Championship », CAGEMATCH (consulté le 14 février 2015)
  96. https://wrestleropesuk.wordpress.com/2016/06/04/preston-city-wrestling-there-can-only-be-one-full-results/
  97. (en) Mike Killam, « Complete 1/7 TNA Impact Wrestling TV Taping Results *SPOILERS* », Wrestlezone (consulté le 7 janvier 2017)
  98. (en) « UEWA - BREAKING NEWS: Drew Galloway is the new European... - Facebook », facebook.com (consulté le 9 décembre 2015)
  99. (en) « WCPW - DELETE WCPW RECAP »,
  100. (en) « Classement PWI 500 de Drew McIntyre », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 23 septembre 2016).
  101. http://bleacherreport.com/articles/455882-thqs-smackdown-vs-raw-2011-mostly-complete-roster-revealed
  102. http://www.wwe.com/inside/thq/wwe-12/thq-wwe-12-roster-reveal-september
  103. http://wwe13.2k.com/roster
  104. http://bleacherreport.com/articles/1823304-wwe-2k14-breaking-down-full-roster-in-latest-release

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :