Jean-Marc Berlière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Marc Berlière
JMBerlièrePrixGuizot.jpg
Jean-Marc Berlière en 2008.
Biographie
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Directeur de thèse
Distinctions

Jean-Marc Berlière est un historien français, spécialiste de l'histoire des polices en France et professeur émérite à l'université de Bourgogne[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Agrégé d'histoire, il a été professeur dans l'enseignement secondaire (Fort-de-France, Amilly (Loiret), Montargis, etc.) avant de soutenir, en 1991, une thèse de doctorat portant sur L'Institution et la société policières sous la IIIe République (1870-1914). Maître de conférences à l'IEP de Grenoble, puis professeur d’histoire contemporaine de l’université de Bourgogne[1] (désormais émérite) et chercheur au CESDIP (CNRS/ ministère de la Justice)[1],[2], il enseigne l'histoire de l'institution policière à l'École nationale supérieure de la Police (Commissaires de police à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or (69) et Officiers de police à Cannes-Écluses (77)). Il intervient également régulièrement au Mémorial de la Shoah pour une sensibilisation à la Shoah des gardiens de la paix frais émoulus des centres de formation et dans le cadre d'une formation continue des commissaires et officiers de police.

  • Membre du comité scientifique de Crime Histoire et Sociétés / Crime, History and Society, revue internationale, CNRS/ MSH, Droz ; des Cahiers de la Sécurité intérieure (INHESJ)
  • Membre du comité de rédaction des Cahiers de la Sécurité et de la Justice (INHESJ)
  • Membre du Conseil scientifique de l'ENSP
  • Membre de l’International Association for the History of Crime and Criminal Justice (IAHCCJ) depuis 1989.
  • Expert ANR.
  • Membre du conseil scientifique de Criminocorpus[3] .
  • Officier des Arts et Lettres (2012), Jean-Marc Berlière est également président du Hot Club du Gâtinais[4] organisateur de concerts de jazz, membre de l'Académie du jazz, membre de la rédaction de Jazz Classique, auteur de nombreux articles et chroniques concernant le jazz.

Co-fondateur de HSCO (pour une histoire scientifique et critique de l'occupation), une association regroupant historiens amateurs et professionnels qui travaillent directement sur les archives et se réclament d'une approche exempte de tabou[5], il en préside le comité scientifique et d'éthique.

Jean-Marc Berlière a également participé à l'écriture d'une vingtaine de documentaires historiques pour la télévision (TF1, FR5, Planète, Toute l'Histoire…).

Commissaire scientifique de l'exposition « Fichés ? » organisée par les Archives nationales à l'Hôtel de Soubise (dernier trimestre 2011), qui s'est vue décerner le « prix Historia 2012 de l'exposition »[6].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • L'institution policière en France sous la Troisième République (1875-1914), 3 vol. (LIV-1304 p.), 30 cm, 1991
[Thèse de doctorat : Histoire : Dijon : 1991][7]
  • La police des mœurs sous la IIIe République, Paris, Éditions du Seuil, , 264 p. (ISBN 2-02-012554-4, présentation en ligne).
    Réédition :La police des mœurs, Paris, Perrin, coll. « Tempus » (no 635), , 286 p., poche (ISBN 978-2-262-06528-7).
  • Le préfet Lépine : vers la naissance de la police moderne, Paris, Denoël, , 278 p. (ISBN 978-2-207-24012-0).
    Nouvelle édition enrichie et mise à jour : Naissance de la police moderne, Paris, Perrin, coll. « Tempus » (no 407), , 411 p., poche (ISBN 978-2-262-03580-8).
  • Le monde des polices en France, XIXe-XXe siècles, Bruxelles, Complexe, coll. « Le monde de » (no 2), , 275 p. (ISBN 2-87027-641-9, présentation en ligne).
  • « Police, État et société en France des années trente aux années soixante : essai bibliographique », in Cahiers de l’IHTP, 36, mars 1997 (en collaboration avec Marie Vogel).
  • La police française entre bouleversements et permanences : années trente-années cinquante, La Documentation française, Paris, 2000 (direction avec Denis Peschanski).
  • Les policiers français sous l'Occupation : d'après les archives inédites de l'épuration (coécrit avec Laurent Chabrun), Paris, Perrin, , 388 p. (ISBN 978-2-262-01626-5). Prix Jacques Derogy du livre d'investigation.
    Réédition au format de poche : Policiers sous l'occupation, Perrin, coll. « Tempus », 2009.
  • Le crime de Soleilland, Tallandier, Paris, 2003.
  • Le sang des communistes : les bataillons de la jeunesse dans la lutte armée, automne 1941 (avec Franck Liaigre), Paris, Fayard, coll. « Nouvelles études contemporaines », , 415 p. (ISBN 2-213-61487-3, présentation en ligne).
  • Liquider les traîtres : la face cachée du PCF, 1941-1943 (avec Franck Liaigre), Paris, Robert Laffont, , 510 p. (ISBN 978-2-221-10756-0, présentation en ligne).
    Réédition : Liquider les traîtres : la face cachée du PCF, 1941-1943 (avec Franck Liaigre), Paris, Robert Laffont, coll. « Documento », , 510 p. (ISBN 978-2-221-15617-9, notice BnF no FRBNF44272021).
  • L'Affaire Guy Môquet : enquête sur une mystification officielle, Larousse, Paris, 2009 (avec Frank Liaigre)
  • Le témoin, le sociologue et l'historien : quand des policiers se mettent à table, Nouveau Monde édition (dir, avec René Lévy), 2010.
  • Histoire des polices en France : de l'Ancien régime à nos jours (coécrit avec René Lévy), Paris, Éditions Nouveau Monde, , 767 p. (ISBN 978-2-84736-573-3, présentation en ligne).
    Édition revue et mise à jour : Histoire des polices en France : de l'Ancien régime à nos jours (coécrit avec René Lévy), Paris, Éditions Nouveau Monde, coll. « Poche : histoire », , 863 p. (ISBN 978-2-36583-379-0).
  • Fichés ? : photographie et identification, 1850-1960 (direction avec Pierre Fournié), Perrin, 2011.
  • Ainsi finissent les salauds : séquestrations et exécutions clandestines dans Paris libéré, Robert Laffont, 2012 (avec Franck Liaigre). Prix Guizot de l'Académie française. Réédition en livre de poche, Tallandier, collection Texto, 2018.
  • Liaisons dangereuses : miliciens, truands, résistants. Paris, 1944 (coécrit avec François Le Goarant de Tromelin), Paris, Perrin, , 378 p. (ISBN 978-2-262-03567-9, présentation en ligne).
  • Polices des temps noirs : France, 1939-1945, Paris, Perrin, , 1357 p. (ISBN 978-2-262-03561-7, présentation en ligne).

Direction d'ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Jean-Marc Berlière (dir.), Denis Peschanski (dir.), Ilya Altman, Jean-Marc Berlière, Richard Bessel et al. (organisé par l'Institut des hautes études de la sécurité intérieure et l'Institut d'histoire du temps présent), Pouvoirs et polices au XXe siècle : Europe, États-Unis, Japon : actes du colloque, février 1996, Bruxelles Paris, Complexe, coll. « Interventions », (ISBN 978-2-870-27682-2).
  • Jean-Marc Berlière et Denis Peschanski (dir.) La Police française (1930-1950) entre bouleversements et permanences. La Documentation française, 2000.
  • Jean-Marc Berlière et alii (dir.), Métiers de police. Être policier en Europe, XVIIIe-XXe siècle. Rennes, PUR, 2008.

Films et documentaires pour la télévision[modifier | modifier le code]

  • La Police des années noires, documentaire de 52 minutes réalisé par Arnaud Gobin pour France Télévisions en 2002 (Zeaux productions/ France 5 ), prix spécial du jury au Festival international du film de la Résistance de Nice, décembre 2002.
  • Policiers sous l’Occupation, série documentaire en quatre parties de 26 minutes (Toute l’Histoire) et version de deux parties de 52 minutes pour TV5, réalisée par Arnaud Gobin (AB Sat, TV5, Zeaux productions, 2003).
  • Crimes à la Belle époque, série de huit documentaires de 26 minutes, Toute l’Histoire (AB Sat)/ Zeaux Productions, 2003, réalisée par Christine Bouteiller et Katherine Thompson. Édition DVD, Doriane Films, 2019
  • L’Histoire de la police française : de la Lieutenance de police à Schengen, série de quatre documentaires de 52 minutes réalisée par Michel Kaptur et Éric Pittard pour TF1/ Odyssée, (JEM Productions, 13 production, 2004). Cette série est éditée en coffret de deux DVD : Histoire de la police française : mythes et réalités de Louis XIV à nos jours, LCJ éditions, 2007, distribution Europe Images International.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]