Wuppertaler Schwebebahn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

51° 16′ 01.52″ N 7° 10′ 53.13″ E / 51.2670889, 7.181425

Le monorail de Wuppertal.

Le Wuppertaler Schwebebahn (en français : « train suspendu de Wuppertal ») est un monorail suspendu situé dans la ville de Wuppertal, en Allemagne. Son nom complet est Einschienige Hängebahn System Eugen Langen (littéralement en français « chemin de fer à suspension monorail d'Eugen Langen »). Créé par Eugen Langen, à l'origine programmé pour être installé à Berlin, il a été construit à Wuppertal en 1900. Ouvert en 1901, il est toujours en activité comme système de transport local. C'est le plus vieux système de monorail au monde.

Le monorail de Wuppertal comprend une ligne aérienne composée de 20 stations sur un parcours de 13,3 km, empruntée chaque jour par 82 000 passagers. Il se tient suspendu à hauteur de douze mètres de la surface de la rivière Wupper entre Oberbarmen et Sonnborner Straße et approximativement huit mètres au-dessus de la ville, entre Sonnborner Straße et Vohwinkel (3,3 km). Le tracé traverse l'autoroute A46. Le trajet prend environ une demi-heure.

Le Schwebebahn, exploitée par l'association de transport Verkehrsverbund Rhein-Ruhr (VRR), accepte les tickets émis cette société.

Le Kaiserwagen

Histoire[modifier | modifier le code]

Le monorail a connu plusieurs rénovations dont une en 2007.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Plan du Wuppertaler Schwebebahn
Heure de pointe à Vohwinkel

Le parcours fait 13,3 km et dessert 20 stations :

  • Vohwinkel
  • Bruch
  • Hammerstein
  • Sonnborner Straße
  • Zoo de Wuppertal/Stade (de l'équipe Borussia Wuppertal)
  • Varresbecker Straße
  • Westende
  • Pestalozzistraße
  • Place Robert Daum
  • Ohligsmühle/Stadthalle
  • Gare de Wuppertal(Döppersberg)
  • Kluse/Schauspielhaus
  • Landgericht
  • Völklinger Straße
  • Loher Brücke
  • Adlerbrücke
  • Alter Markt
  • Werther Brücke
  • Wupperfeld
  • Oberbarmen

Alimenté en 600V continu, le monorail peut aller jusqu'à 60 km/h.

Accidents[modifier | modifier le code]

Malgré plusieurs systèmes de sécurité, plusieurs accidents ont eu lieu :

  • Un cirque en tournée en 1950 à Wuppertal a fait voyager un éléphant, « Tuffi », dans le Kaiserwagen de la Schwebebahn. Pris de panique, celui-ci a sauté dans le vide en passant à travers la paroi de la rame, atterrissant dans la Wupper (rivière traversant Wuppertal). Dans la panique, il y a eu quelques blessés légers, mais l'éléphant était à peine blessé. On peut encore trouver des cartes postales de l'événement[1] qui a sur le moment attiré les curieux. Un éléphant est dessiné sur le lieu de l'accident;
  • En 1999 s'est produit le seul accident mortel : à l'occasion de travaux sur la ligne, un serre-joints a été oublié avant la remise en service, provoquant la chute d'une rame entière dans la Wupper. Il y eut 5 morts et 47 blessés. La rame a été radiée.

Importation du concept[modifier | modifier le code]

Rame au-dessus de la Wupper

Le Wuppertaler Schwebebahn a fait des émules :

Littérature et cinéma[modifier | modifier le code]

Le Wuppertaler Schwebebahn figure dans plusieurs films dont Alice dans les villes de Wim Wenders (1974), La Plainte de l'impératrice de Pina Bausch (1989), Mes copines et moi (Freche Mädchen) de Ute Wieland (de) (2008), et les documentaires Les Rêves Dansants - sur les pas de Pina Bausch (2010) et Pina, de Wim Wenders (2011).

Le monorail est aussi le siège d’une partie de l’intrigue du Feu de Wotan, 14e tome de la série Yoko Tsuno.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]