Tramway de Berlin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tramway de Berlin
(de)Straßenbahn Berlin
Image illustrative de l'article Tramway de Berlin
"Flexity Berlin" en test en Septembre 2008

Situation Berlin, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Type Tramway
Entrée en service 1865
Longueur du réseau 191,6 km
Longueur additionnée des lignes 291,9 km
Lignes 22
Stations 382
Fréquentation 457,5 millions (2007) soit 1,3 million de voyageurs par jour
Écartement des rails 1 435 mm
Exploitant Berliner Verkehrsbetriebe (BVG)
Réseaux connexes Métro de Berlin
Stadtbahn de Berlin

Image illustrative de l'article Tramway de Berlin

Le tramway de Berlin (en allemand : Straßenbahn Berlin) est le principal réseau de tram dans la capitale de l'Allemagne, exploité par le Berliner Verkehrsbetriebe (BVG). Il est également l'un des plus vieux réseaux dans le monde puisque ses origines remontent à 1865. Avec 191,6 km de voies à écartement standard, il est connu pour être l'un des plus grands systèmes de tramway au monde, possédant 22 lignes et 382 stations, réparties pour l'essentiel sur l'ancien Berlin-Est (ce mode de transport était particulièrement populaire sous le régime communiste de la RDA), alors qu'à Berlin-Ouest le tramway sera abandonné au profit du bus et du développement du réseau de métro. Neuf de ces lignes sont exploitées 24 heures par jour.

Historique[modifier | modifier le code]

Les débuts et l'extension du réseau[modifier | modifier le code]

Un exemplaire d'un tramway à traction hippomobile au dépôt Berlin-Niederschönhausen

C'est le 22 juin 1865 que le tramway à traction hippomobile fait son apparition entre la Porte de Brandebourg et Charlottenburg en empruntant la Straße des 17. Juni. cette première ligne sera prolongée deux mois plus tard, le 28 août, le long de la Dorotheenstraße Kupfergraben près de Museumsinsel(île des Musées), ce terminus étant toujours en service aujourd'hui.

En 1873, un itinéraire entre la Rosenthaler Platz et Gesundbrunnen a été aussi inauguré et sera exploité par une nouvelle société, la Große Berliner Pferde-Eisenbahn (« Tramway hippomobile du Grand Berlin ») qui deviendra plus tard l'entreprise dominante à Berlin sous le nom de Große Berliner Straßenbahn (GBS), c'est-à-dire les « Tramway du Grand Berlin ».

Le 16 mai 1881, la traction électrique par fil aérien est mise en service par Werner von Siemens, à Groß-Lichterfelde entre Lichterfelde-Est (Lichterfelde-Ost) et l'école des cadets de Zehlendorfer Straße (aujourd'hui Finckensteinallee). Initialement construit avec un écartement métrique, la ligne sera mise au standard en octobre 1925.

Parallèlement, des réseaux vont également se développer dans les villes de la banlieue berlinoise qui seront pour la plupart intégrés à celui du Grand Berlin lors de la création de cette entité en 1920 :

Le réseau de la BVG[modifier | modifier le code]

Le jour de sa constitution en 1929, la BVG (la Berliner Verkehrsbetriebe, c'est-à-dire la « compagnie des transports berlinois »), possédait 89 lignes de tramway représentant un réseau de 634 km de long, avec plus de 4 000 voitures de tramway et transportant plus de 929 millions de passagers en 1929, à quel point, la BVG avait déjà augmenté son service à 93 lignes de tramway. Il employait plus de 14 400 personnes. Une voiture de tramway effectuait en moyenne plus de 42 500 km de trajet par an.

Dans le début des années 1930, le réseau de tramway de Berlin a commencé à diminuer, après la fermeture partielle de la première tramway électrique en 1930. Le 31 octobre 1934, la plus ancienne ligne de tramway d'Allemagne fut également fermée, le tracé qu'elle empruntait devait servir d'avenue triomphale prévue par les planificateurs nazis. En 1938, il y avait encore 71 lignes de tramway, 2 800 rames et environ 12 500 employés. Cependant, le réseau de bus prit de l'ampleur, d'autant qu'en 1933, Berlin se dota également d'un réseau de trolleybus.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, certaines tâches de transport ont été confiées aux tramways afin d'économiser la consommation d'essence. Ainsi, un vaste service de transport de marchandises a été établie. À partir de mars 1943, les bombardements, le manque de personnels et les pénuries d'électricité ont entraîné une diminution de l'offre pour ce mode de transport. Le système de tramway s'effondra totalement le 23 avril 1945 lors de la Bataille de Berlin.

Le réseau au temps de la scission[modifier | modifier le code]

Peu après le conflit, sur les ruines de l'Allemagne, deux États antagonistes sont créés en 1949 : la RFA et la RDA. Berlin suit ce processus de scission et les entreprises publiques de la capitale également.
Ainsi, la BVG se scinde en deux :

  • à Berlin-Ouest, la BVG-West reprend l'exploitation de 36 lignes ;
  • à Berlin-Est, la BVG-Ost (qui deviendra la BVB en 1969), compte exploiter 13 lignes.

Le 14 octobre 1950, le trafic des lignes entre Berlin-Ouest à la banlieue Brandenbourgeoises de Kleinmachnow et Schönefeld est arrêté Le 15 janvier 1953, le service entre les deux secteurs est et ouest de la ville est stoppé aussi.

Le réseau ouest-berlinois[modifier | modifier le code]

À partir de 1954, un changement a eu lieu dans les plans de transport en commun de Berlin-Ouest, visant à interrompre définitivement le service de tramway, et son remplacement par des lignes de bus, ainsi que par le réseau métropolitain déjà bien développé que l'on comptait agrandir, rendant le tramway comme démodé et inutile.
Ainsi, de 1954 à 1962 nombreuses lignes de tramway ont été mises à l'arrêt définitif. En 1962, la partie occidentale de la ville ne comptait plus que 18 lignes de tramway contre les 36 que la BVG-West exploitait à l'origine.

La construction du mur de Berlin en 1961 entraîna de nombreux problèmes et difficultés pour le système de transport public. Les lignes de tram ne pouvaient plus voyager à travers le centre-ville comme d'habitude. De plus, le dépôt principal a dû être déplacé sur l'Uferstraße dans le quartier de Wedding à Berlin-Ouest.

Le 2 octobre 1967, le tramway voyagea une dernière fois à travers Berlin-Ouest sur ligne 55 - à partir de Zoo Station via la Ernst-Reuter-Platz, l'hôtel de ville de Charlottenburg, Jungfernheide S-Bahn, Siemensdamm, Nonnendammallee, Falkenseer Platz, Allee Neuendorfer et à Spandau, Hakenfelde.

Aujourd'hui, de nombreuses lignes de Metrobus suivent les itinéraires d'anciennes lignes de tramway.

Le réseau est-berlinois[modifier | modifier le code]

Une rame de réseau de la BVB, à Berlin-Karlshorst.

Contrairement à leurs homologues de l'Ouest, les Berlinois de l'Est décidèrent de remettre le réseau en l'état. À partir de 1950, vingt motrices et vingt remorques à deux essieux sont livrées, permettant un renforcement des services.

Le système de planification urbaine est-berlinois doit également s'adapter au développement de la circulation automobile. Les tramways doivent donc disparaître ou du moins être réduit en nombre, dans le centre historique. La reconstruction de Berlin-Est prend en compte cette notion et les tramways sont retirés des anciennes lignes centrales devant le Rotes Rathaus (Hôtel de Ville central). En janvier 1967, il n'y a plus de tramways sur l'Alexanderplatz et les dernières suppressions dans l'ancien centre-ville ont lieu en 1975

Toutefois, la suppression complète du réseau de tramway de la ville n'était ni prévue, ni même discutée. À la fin des années 1970, certaines sections du nouveau tramway ont été construites afin de relier les nouveaux quartiers de Marzahn, Hohenschönhausen et enfin Hellersdorf.

Le réseau depuis la réunification[modifier | modifier le code]

Nouvelle rame à plancher bas intégral, type GT6N-Z

La chute du Mur de Berlin en 1989 et la réunification allemande (qui fut aussi une réunification berlinoise), entraine la disparition de la BVB. La société ouest-berlinoise, la BVG (BVG-West) reprend pour son compte l'exploitation du réseau de transport est-berlinois. Contrairement à sa politique quarante ans auparavant, elle ne remet pas en cause l'existence du tramway dans la capitale fédérale. Bien au contraire, elle entreprend une politique de modernisation du réseau existant et son extension dans les quartiers occidentaux, notamment à Wedding.

Exploitation[modifier | modifier le code]

Lignes[modifier | modifier le code]

22 lignes sont actuellement en exploitation :

Ligne Trajet Longueur Arrêts
M1 Mitte, Am Kupfergraben – Gare de Berlin FriedrichstraßeOranienburger Tor (métro de Berlin)Gare de Berlin Hackescher MarktRosenthaler Platz (métro de Berlin)Eberswalder Straße (métro de Berlin) – Schönhauser Allee/Bornholmer Straße – Pankow Kirche – Grabbeallee/Pastor-Niemöller-Platz – Niederschönhausen, Schillerstraße ou Rosenthal Nord 12,4 39
M2 Gare de Berlin Alexanderplatz/Dircksenstraße – Mollstraße/Prenzlauer Allee – Prenzlauer Allee/Danziger Straße – Prenzlauer Allee/Ostseestraße – Am Steinberg – Heinersdorf 6,5 18
M4 Gare de Berlin Hackescher MarktGare de Berlin Alexanderplatz/Gontardstraße – Mollstraße/Otto-Braun-Straße – Greifswalder Straße/Danziger Straße – Antonplatz – Sulzfelder Straße – Prerower Platz – Falkenberg ou Hohenschönhausen, Zingster Straße 11,4 29
M5 Gare de Berlin Hackescher MarktGare de Berlin Alexanderplatz/Gontardstraße – Mollstraße/Otto-Braun-Straße – Landsberger Allee/Petersburger Straße – Gare de Berlin Landsberger Allee – Hohenschönhauser Straße/Weißenseer Weg – Hauptstraße/Rhinstraße – Gehrenseestraße – Prerower Platz – Hohenschönhausen, Zingster Straße 12,6 27
M6 Gare de Berlin Hackescher MarktGare de Berlin Alexanderplatz/Gontardstraße – Mollstraße/Otto-Braun-Straße – Landsberger Allee/Petersburger Straße – Gare de Berlin Landsberger Allee – Hohenschönhauser Straße/Weißenseer Weg – Landsberger Allee/Rhinstraße – Jan-Petersen-Straße – Hellersdorf, Riesaer Straße 19,2 39
M8 Gare du nord de BerlinRosenthaler Platz (métro de Berlin) – Mollstraße/Prenzlauer Allee – Mollstraße/Otto-Braun-Straße – Landsberger Allee/Petersburger Straße – S Landsberger Allee – Roederplatz – Herzbergstraße/Siegfriedstraße – Allee der Kosmonauten/Rhinstraße – Gare de Berlin Springpfuhl – Jan-Petersen-Straße – Ahrensfelde 19,2 38
M10 Gare du nord de BerlinEberswalder Straße (métro de Berlin) – Prenzlauer Allee/Danziger Straße – Greifswalder Straße/Danziger Straße – Landsberger Allee/Petersburger Straße – Bersarinplatz – Frankfurter Tor (métro de Berlin)Gare de Berlin Warschauer StraßeStation de métro Warschauer Straße 7,8 20
M13 Wedding, Virchow-Klinikum – Schönhauser Allee/Bornholmer Straße – Prenzlauer Allee/Ostseestraße – Antonplatz – Hohenschönhauser Straße/Weißenseer Weg – Roederplatz – Loeperplatz – Gare de Berlin Frankfurter AlleeGare de Berlin Warschauer Straße 17,1 39
M17 Falkenberg – Gehrenseestraße – Landsberger Allee/Rhinstraße – Allee der Kosmonauten/Rhinstraße – Treskowallee/Ehrlichstraße – Wilhelminenhofstraße/Edisonstraße – Gare de Berlin Schöneweide 15,5 32
12 Mitte, Am Kupfergraben – Gare de Berlin FriedrichstraßeOranienburger Tor (métro de Berlin)Gare de Berlin Hackescher MarktRosenthaler Platz (métro de Berlin)Eberswalder Straße (métro de Berlin) – Prenzlauer Allee/Ostseestraße – Antonplatz – Weißensee, Pasedagplatz 10,7 28
16 Gare de Berlin Frankfurter Allee – Loeperplatz – Roederplatz – Hohenschönhauser Straße/Weißenseer Weg – Landsberger Allee/Rhinstraße – Ahrensfelde 13,6 25
18 Gare de Berlin Springpfuhl – Hellersdorf, Riesaer Straße 13,6 20
21 Gare de Berlin Lichtenberg/Gudrunstraße – Herzbergstraße/Siegfriedstraße – Loeperplatz – Bersarinplatz – Frankfurter Tor (métro de Berlin)Gare de Berlin Rummelsburg – Treskowallee/Ehrlichstraße – Gare de Berlin Schöneweide 16,5 41
27 Krankenhaus Köpenick/Südseite – Schloßplatz Köpenick – Bahnhofstraße/Lindenstraße – Wilhelminenhofstraße/Edisonstraße – Treskowallee/Ehrlichstraße – Allee der Kosmonauten/Rhinstraße – Landsberger Allee/Rhinstraße – Hauptstraße/Rhinstraße – Sulzfelder Straße – Weißensee, Pasedagplatz 20,7 45
37 Gare de Berlin Lichtenberg/Gudrunstraßee – Herzbergstraße/Siegfriedstraße – Allee der Kosmonauten/Rhinstraße – Treskowallee/Ehrlichstraße – Wilhelminenhofstraße/Edisonstraße – S Schöneweide 11,3 23
50 Wedding, Virchow-Klinikum – Schönhauser Allee/Bornholmer Straße – Pankow Kirche – Französisch Buchholz, Guyotstraße 14,4 32
60 Adlershof, Karl-Ziegler-Straße – Schloßplatz Köpenick – Bahnhofstraße/Lindenstraße – Gare de Berlin-Friedrichshagen – Friedrichshagen, Altes Wasserwerk 11,9 28
61 Adlershof, Karl-Ziegler-Straße – Schloßplatz Köpenick – Bahnhofstraße/Lindenstraße – Gare de Berlin-Friedrichshagen – Rahnsdorf/Waldschänke 15,1 31
62 Wendenschloß – Schloßplatz Köpenick – Bahnhofstraße/Lindenstraße – Gare de Berlin-KöpenickGare de Berlin-Mahlsdorf 12,2 31
63 Gare de Berlin-Köpenick – Bahnhofstraße/Lindenstraße – Wilhelminenhofstraße/Edisonstraße – Gare de Berlin-Schöneweide – Johannisthal, Haeckelstraße 8,9 23
67 Krankenhaus Köpenick/Südseite – Schloßplatz Köpenick – Bahnhofstraße/Lindenstraße – Wilhelminenhofstraße/Edisonstraße – Gare de Berlin-Schöneweide 8,1 19
68 Gare de Berlin-Köpenick – Schloßplatz Köpenick – Gare de Berlin-Grünau – Alt-Schmöckwitz 14,5 27

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

En 2006, une commande portant sur 142 rames Bombardier Flexity est faite auprès de Bombardier. La commande porte sur 40 rames longues unidirectionnelles, 54 courtes bidirectionnelles et 48 rames longues bidirectionnelles. La livraison se fera jusqu'en 2017[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « First long Flexity Berlin tram delivered »,‎ 14 décembre 2013 (consulté le 14 décembre 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]