Anet (Eure-et-Loir)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Anet.
Anet
Église Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte,  Classé MH (1960).
Église Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte, Logo monument historique Classé MH (1960).
Blason de Anet
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre
Département Eure et Loir
Arrondissement Dreux
Canton Anet (Chef Lieu)
Intercommunalité Agglo du Pays de Dreux
Maire
Mandat
Olivier Marleix (UMP)
2014-2020
Code postal 28260
Code commune 28007
Démographie
Population
municipale
2 657 hab. (2011)
Densité 338 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 51′ 20″ N 1° 26′ 25″ E / 48.8555555556, 1.4402777777848° 51′ 20″ Nord 1° 26′ 25″ Est / 48.8555555556, 1.44027777778  
Altitude Min. 57 m – Max. 132 m
Superficie 7,85 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir

Voir sur la carte administrative de Eure-et-Loir
City locator 14.svg
Anet

Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir

Voir sur la carte topographique de Eure-et-Loir
City locator 14.svg
Anet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Anet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Anet

Anet est une commune française située dans le département d'Eure-et-Loir en région Centre.

Géographie[modifier | modifier le code]

Anet est située à 15 kilomètres de Dreux et de Houdan, deux villes à proximité de la route nationale 12.
Anet compte près de 3 000 habitants (le canton en compte près de 17 000). Elle est surtout connue pour son château, construit par Philibert Delorme sous Henri II pour Diane de Poitiers, ses promenades du bord de l'Eure et la forêt de Dreux qui est à proximité (le pavillon de chasse de Dreux étant le rendez-vous des chasseurs à courre). Forêt suffisamment vaste et idéale pour les amateurs de jogging ou de VTT, à proximité de Boncourt (15 minutes à pied) et dans la vallée des Cailles, préservée par le conseil général. De même, l'étang d'Oulins est doté d'un parcours sportif, permettant de s'entretenir dans un environnement de verdure. À découvrir, les ruines de « la Robertière », ancien château en pleine forêt (commune d'Abondant) et à la lisière de la forêt, le château de Sorel (commune de Sorel-Moussel).

Carte d'Anet et des communes limitrophes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant la période gauloise, l'emplacement d'Anet faisait partie du territoire des Carnutes, peuple qui occupait le pays compris dans les diocèses de Chartres, de Blois et d'Orléans, tels qu'ils existaient avant 1790. Le pays des Carnutes était alors presque entièrement couvert de forêts : Anet était compris dans la forêt de Crotais - aujourd'hui de Dreux.

Sous les Mérovingiens (VIe siècle), les forêts s'éclaircirent, la cité des Carnutes, plus peuplée, se divisa en plusieurs pays (pagi) gouvernés par un comte. Les textes anciens mentionnent comme ayant été démembrés de la cité chartraine les pays suivants : la pagus carnutenus (le pays chartrain), le pagus dorcassinus (pays drouais), le pagus meduntensis (le mantois), le pincerais, le vendomois, le dunois, le perche et le Thimerais. Aux dépens des cités de Chartres et d'Evreux se forma le pays de Madrie (pagus madracensis) dans lequel Anet commença à se peupler.

Sous les Carolingiens, le pays de Madrie est souvent mentionné à propos des Missies (légations instituées pour l'inspection des provinces). Le pays de Madrie et le Maine sont réunis aux sept pays qui ont formé, un siècle plus tard, la Normandie. Après l'invasion normande, le pays de Madrie fut incorporé à la Normandie ; Anet passa sous la domination des comtes d'Evreux et n'eut de seigneurs particuliers que dans les siècles suivants.

Anet entre dans l'histoire avec Philippe-Auguste, fils de Louis VII, roi de France, que son père associe au trône en 1179, à l'âge de 14 ans. On trouve en effet dans les ordonnances du Louvre des lettres de Philippe-Auguste données à Anet en 1192, la 13e année de son règne, par lesquelles il exempte les habitants d'Anet, comme étant de sa juridiction immédiate, de tous droits de péage et d'impôt. Ses successeurs, Louis VIII, Saint-Louis, Philippe le Hardi et Philippe le Long possédèrent Anet dans le domaine de la Couronne. En 1317, ce dernier donna la châtellenie d'Anet en apanage à son fils aîné, Louis de France, comte d'Évreux. De Louis, comte d'Évreux, Anet passe à Philippe son fils aîné, qui devient roi de Navarre sous le nom de Philippe III. Ce prince eut pour successeur à la seigneurie d'Anet son fils aîné, Charles le Mauvais, comte d'Evreux, qui devint roi de Navarre en 1349. La seigneurie d'Anet sortit des mains de Charles, roi de Navarre, et passa à Louis, son frère puîné, auquel il le donna en apanage. Anet ne resta pas longtemps entre ses mains, parce que Louis donna Anet en gage au roi de France Charles V contre le prêt de 50 000 florins. Louis étant mort sans laisser d'enfant, Charles V confisqua la châtellenie d'Anet sur le roi de Navarre et le fit en grande partie raser. En 1404, Charles III de Navarre céda définitivement au roi de France les comtés d'Evreux, de Mantes ainsi qu'Anet. En 1447, Charles VII, en récompense des services que lui avait rendu Pierre de Brézé, comte de Maleuvrier, grand sénéchal de Normandie, en chassant les Anglais de cette province, lui inféoda entre autres, la châtellenie d'Anet. Pierre de Brézé fut tué à la bataille de Montlhéry en 1465 et son fils Jacques lui succéda. En 1462, il avait épousé Charlote de France, sœur naturelle du roi Louis XI et fille de Charles VII et d'Agnès Sorel. À sa mort, Louis de Brézé devint propriétaire d'Anet. Louis se maria en secondes noces le 29 mars 1514 à l'âge de 55 ans, avec Diane de Poitiers, née le 3 septembre 1499 (elle a donc 15 ans). Diane, que l'on appelle souvent la grande sénéchale avait 32 ans quant Louis de Brézé mourut le 23 juillet 1531. Diane posséda Anet jusqu'à sa mort le 25 avril en 1566. En 1535, elle devient la favorite du futur Henri II ; lorsque celui-ci monte sur le trône en 1547, il la couvre d'éclatantes faveurs : il lui offre Chenonceaux, lui donne le titre de duchesse de Valentinois et, à partir de 1550, fait reconstruire Anet par trois des plus grands artistes du siècle : l'architecte Philibert Delorme, le sculpteur Jean Goujon et le peintre Jean Cousin. À la mort de Diane, Anet revint à sa fille, Louise de Brézé, Duchesse d'Aumale, puis à son fils, Charles de Lorraine. Par lettres patentes du roi Henri III, données en février 1583, la châtellenie d'Anet fut érigée en principauté. Charles de Lorraine s'étant révolté contre Henri IV, Anet fut confisqué puis remis à une créancière de Charles, Marie de Luxembourg, duchesse de Merceour. Elle l'offrit en 1592 à sa fille unique Marie-Françoise de Lorraine qui épousa en 1609 César, duc de Vendôme, fils de naturel d'Henri IV et de Gabrielle d'Estrées. À la mort de César en 1667, Anet revint à son fils Louis, puis à son petit-fils Louis-Joseph de Vendôme qui fit don de la principauté d'Anet à son épouse, Mademoiselle d'Enghein, Marie-Anne de Bourbon-Condé. À sa mort, elle échut à sa sœur, Anne-Louise-Bénédicte de Bourbon, duchesse du Maine. En 1750, celle-ci fit don de la principauté d'Anet et du comté de Dreux à son fils Louis-Auguste de Bourbon, prince de Dombes. À sa mort en 1756, son frère Louis, le Comte d'Eu, devint propriétaire d'Anet. Il le vendit à Louis XV mais se réserva l'usufruit jusqu'à sa mort en 1775. À cette date, le roi Louis XVI, devint propriétaire d'Anet mais le céda la même année moyennant arrangement à Louis de Bourbon, duc de Penthièvre, grand amiral de France. Le duc de Penthièvre fut le dernier seigneur d'Anet. Il mourut en 1793.

Entre le 29 janvier 1939 et le 8 février, plus de 2 000 réfugiés espagnols fuyant l'effondrement de la république espagnole devant les troupes de Franco, arrivent dans l’Eure-et-Loir. Devant l'insuffisance des structures d'accueil (le camp de Lucé et la prison de Châteaudun rouverte pour l’occasion), 53 villages sont mis à contribution[1], dont Anet[2]. Les réfugiés, essentiellement des femmes et des enfants (les hommes sont désarmés et retenus dans le sud de la France), sont soumis à une quarantaine stricte, vaccinés, le courrier est limité, le ravitaillement, s'il est peu varié et cuisiné à la française, est cependant assuré[3]. Une partie des réfugiés rentrent en Espagne, incités par le gouvernement français qui facilite conditions du retour, mais en décembre, 922 ont préféré rester et sont rassemblés à Dreux et Lucé[4].

Articles détaillés : Retirada et Histoire de l'Eure-et-Loir.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires à partir de 1945
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1947 Mathéus Demantke    
1947 1964 André Boxhorn    
1964 1987 Hubert Baraine RPR Conseiller général d'Eure-et-Loir (1964-1987)
1987 2008 Claude Favrat UMP Conseiller général d'Eure-et-Loir (1987-2008)
2008   Olivier Marleix UMP Conseiller général d'Eure-et-Loir (2008-2014)
Député d'Eure-et-Loir depuis 2012

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants depuis 1793 est connue à travers les recensements de la population effectués à Anet depuis cette date :

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 475 1 557 1 486 1 322 1 416 1 422 1 409 1 401 1 400
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 344 1 406 1 418 1 447 1 465 1 447 1 466 1 431 1 395
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 316 1 372 1 395 1 256 1 239 1 252 1 235 1 294 1 215
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
1 341 1 464 1 700 2 297 2 696 2 651 2 633 2 626 2 657
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Anet en 2007 en pourcentage[7].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,9 
90  ans ou +
1,5 
8,7 
75 à 89 ans
13,7 
15,7 
60 à 74 ans
15,6 
19,3 
45 à 59 ans
20,2 
19,2 
30 à 44 ans
17,5 
17,6 
15 à 29 ans
16,2 
18,5 
0 à 14 ans
15,2 
Pyramide des âges du département de l'Eure-et-Loir en 2007 en pourcentage[8].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,2 
6,3 
75 à 89 ans
9,1 
12,4 
60 à 74 ans
13,1 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
21,1 
30 à 44 ans
20,3 
18,2 
15 à 29 ans
17,0 
20,4 
0 à 14 ans
18,6 

Culture, lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Château[modifier | modifier le code]

Le château d'Anet (Logo monument historique Classé MH (1993)[9]) a été construit (1547-1555) par l'architecte Philibert Delorme pour Diane de Poitiers. Sa chapelle est remarquable.

Article détaillé : Château d'Anet.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Église Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte[modifier | modifier le code]

Église Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte d'Anet, Logo monument historique Classé MH (1960)[10].

Croix de cimetière[modifier | modifier le code]

Croix de cimetière d'Anet, Logo monument historique Classé MH (1921)[11].

Le cinéma Normandie[modifier | modifier le code]

250 places.

Le Dianetum[modifier | modifier le code]

Ensemble de 1600 m² destiné à la culture, dont une salle de spectacle de 480 places.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes d'Anet

Les armes de la commune d'Anet se blasonnent ainsi :
Parti ; au premier mi-parti d'azur, à l'écusson d'azur bordé d'or, chargé d'un autre écusson d'argent et accompagné de huit croisettes d'or ; au second écartelé, aux 1 et 4 d'azur à six besants d'argent, au chef d'or ; au 2 d'azur semé de fleurs de lis d'or, au franc quartier senestre d'argent chargé de trois croissants mal-ordonnés de gueules ; au 3 d'argent emmanché de sable

Anecdote[modifier | modifier le code]

  • La première séquence du film d'espionnage Opération tonnerre a été tournée à Anet, avec le château pour cadre.
  • Le tournage du film Mary Queen of Scot s'est en partie déroulé sur le site du château d'Anet, notamment dans la cour ainsi qu'à l'intérieur de la chapelle.
  • Un numéro de l'émission Secrets d'histoire a été consacré à Diane de Poitiers. Le tournage s'est en partie déroulé dans l'enceinte du château.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Jeanine Sodigné-Loustau, « L'accueil des réfugiés civils espagnols de 1936 à 1940. Un exemple : la région Centre », Matériaux pour l'histoire de notre temps. 1996, no 44. p. 43.
  2. Jeanine Sodigné-Loustau, op. cit., p. 46.
  3. Jeanine Sodigné-Loustau, op. cit., p. 43-44.
  4. Jeanine Sodigné-Loustau, op. cit., p. 47.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  7. « Evolution et structure de la population à Anet en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 31 juillet 2010)
  8. « Résultats du recensement de la population de l'Eure-et-Loir en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 31 juillet 2010)
  9. « Château d'Anet », base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. « Église », base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. « Croix du cimetière », base Mérimée, ministère français de la Culture