Opération Tonnerre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Opération Tonnerre (roman)

Opération Tonnerre

Titre original Thunderball
Réalisation Terence Young
Scénario Richard Maibaum
John Hopkins (en)
Acteurs principaux
Sociétés de production EON Productions
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Espionnage
Sortie 1965
Durée 125 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Opération Tonnerre (Thunderball) est un film britannique de Terence Young, sorti en 1965. C'est le 4e film de la série des James Bond instiguée par EON Productions. James Bond y est incarné par Sean Connery.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le jetpack du film

Lorsque deux bombes atomiques sont dérobées par le SPECTRE, James Bond est mandaté par le gouvernement britannique pour retrouver les bombes. Pour ce faire, il devra se rapprocher du N° 2 de l'organisation criminelle, Emilio Largo.

Aidé par le MI6 ainsi que par son fidèle allié Felix Leiter, de la CIA, Bond devra patrouiller les fonds marins des Bahamas afin de retrouver la trace des bombes manquantes.

Synopsis[modifier | modifier le code]

James Bond assiste aux funérailles du colonel Jacques Bouvard, un agent du SPECTRE (N° 6) qui a assassiné deux espions britanniques. 007 aperçoit la veuve ouvrir une portière de voiture et décide de la suivre jusqu’au château. Cette veuve s’avère être Jacques Bouvard et après un combat spectaculaire, l’agent du SPECTRE est étranglé. James Bond s’échappe à l’aide d’un jetpack pour retrouver son Aston Martin DB5.

Bond est envoyé dans une clinique de remise en forme. Pendant une séance de massage, il remarque un homme louche portant le tatouage de la triade Tong, le comte Lippe. L’agent secret fouille la chambre de Lippe, mais dans la chambre voisine, un patient dont le visage est bandé le voit sortir.

Plus tard, Lippe essaie de tuer Bond piégé sur une machine de traction vertébrale mais la kinésithérapeute, Patricia Fearing, le détache. Reconnaissant, ils passent tous les deux une soirée intime. 007 découvre le corps d’un homme bandé, François Derval, un pilote français de l’OTAN qui doit s’envoler sur un bombardier armé de deux bombes atomiques pour une mission d’entraînement.

Derval a été tué par Angelo, un homme de main du SPECTRE, ayant subi une opération de chirurgie esthétique afin de ressembler à sa victime. Angelo prend la place de Derval sur le vol d’entraînement, gaze l’équipage et coule l’appareil proche des Bahamas. Il est tué sous l’eau par Emilio Largo, le N° 2 du SPECTRE, car il a essayé d’obtenir plus d’argent que convenu. Largo et ses complices récupèrent alors les bombes.

Les agents double-0 sont convoqués à Whitehall ; le SPECTRE demande qu’une rançon de £100 millions en diamants sans défaut soit larguée au large des côtes birmanes en échange des bombes volées. Les voleurs menacent de détruire une grande ville américaine ou britannique. Pendant la réunion, Bond reconnaît sur une photographie Derval comme étant le cadavre du trouvé dans la clinique de remise en forme. La sœur de Derval, Domino, étant à Nassau, 007 demande à M d’être envoyé aux Bahamas. Il y rencontre Paula Caplan, une jeune et jolie Bahaméenne qui sera son assistante. Il s’avèrera que Domino est la maîtresse de Largo.

James Bond se rend en bateau avec Paula sur le lieu de plongée de Domino. Après lui avoir sauvé la vie, il lui demande de le ramener à terre, prétendant que son moteur ne démarre pas, en laissant Paula seule sur le bateau. Domino accepte et ils finissent autour d’un dîner. Plus tard, l’agent secret se rend à une soirée au cours de laquelle il joue contre Largo et gagne ; puis danse avec Domino.

Rentré à l’hôtel, 007 qui avait laissé un magnétophone en marche se rend compte qu’il n’est pas seul dans la chambre. Il désarme un homme de main de Largo et le renvoie à son chef. Celui-ci précipitera le malheureux dans un bassin à requin. Bond va en ville avec Felix et retrouve Q. L’agent secret récupère ainsi un appareil photo infrarouge et étanche, une balise de détresse, un appareil de respiration sous-marin, un pistolet de détresse et un compteur Geiger.

James Bond vient explorer de nuit le bateau de Largo avec un équipement sous-marin, mais il est repéré et l’équipage de Largo tente de le tuer à coups de grenades sous-marines. Après avoir échappé de justesse à la mort, Fiona le récupère et le reconduit à l’hôtel. L’assistante de Bond, Paula, est enlevée par Largo et Fiona pour être interrogée. La jeune femme s'est donné la mort avant que Bond n’arrive.

007 est enlevé à son tour par Fiona mais s’échappe. Il est poursuivi dans les rues de Nassau à travers une parade musicale, puis entre dans un club de danse. C’est là que Fiona Volpe, qui essaie de tuer Bond, meurt en recevant dans le dos une balle d'un complice.

Plus tard, James Bond et l’agent de la CIA, Felix Leiter, survolent en hélicoptère les côtes des Bahamas à la recherche de l’épave du bombardier de l’OTAN. Ils découvrent l’avion avec les corps de l’équipage, dont Angelo, le faux Derval. Les bombes ont disparu.

L’agent secret retrouve Domino sur son site de plongée sous-marine. Après quelques effusions, il lui révèle que son frère a été tué par Largo et lui demande de l’aider à retrouver les bombes atomiques. Il lui confie pour cela le compteur Geiger afin de vérifier si les bombes sont sur le navire de Largo.

Largo découvre le compteur Geiger, enferme Domino dans sa cabine, la ligote et la torture. Bond, qui se fait passer pour un homme de main, découvre le plan de Largo de faire exploser la bombe à Miami.

Bond s’est joint à l’équipe sous-marine de Largo qui déplace les bombes vers des grottes, mais il est découvert. Alors que commence une bataille sous-marine, une unité d’hommes-grenouilles des gardes-côtes américains est parachutée sur zone et s’ensuit un combat mémorable au harpon et au couteau.

Largo s’échappe jusqu’à son navire, mais Bond le rattrape. Alors qu’ils se battent et juste avant que Largo ne tire sur 007, Domino le tue d’un coup de harpon. Le corps de Largo bloque les commandes du navire qui devient incontrôlable. Les deux héros se jettent à l’eau juste avant que le bateau ne s’échoue sur des récifs et explose.

Bond et Domino sont alors repêchés par un avion Boeing B-17 de sauvetage de la marine américaine équipé d’un système crochet qui remonte les personnes attachées par un harnais à un ballon gonflable (Fulton surface-to-air recovery system (en)).

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légendes : Version française (VF) sur AlloDoublage[3]

N.B. : La voix du N° 1 du SPECTRE, personnage toujours masqué, est doublée dans la version française par Duncan Elliott. Même s'il est d'origine américaine, il doubla aussi, dans la version française de Goldfinger, l'acteur Gert Fröbe qui joue Auric Goldfinger.

Lieux de l'action[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France France
Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Drapeau des Bahamas Bahamas

Production[modifier | modifier le code]

Genèse du projet[modifier | modifier le code]

Le roman Opération Tonnerre, publié en 1961, devait être le premier film de la saga James Bond. Mais en raison de problèmes juridiques entre Ian Fleming et les auteurs de l'histoire de base, Kevin McClory et Jack Whittingham, les droits ne pouvaient être cédés[4]. Kevin McClory hérite alors des droits d'adaptations du roman. Craignant qu'il sorte un film pour surfer sur le succès de James Bond, les producteurs Harry Saltzman et Albert R. Broccoli signent un accord avec lui pour qu'il participe au projet.

Bien que Richard Maibaum et John Hopkins soient les seuls scénaristes au générique, Jack Whittingham y est également crédité comme auteur du scénario original, et « d'après une histoire originale » de Kevin McClory, Jack Whittingham et Ian Fleming[5].

Guy Hamilton, réalisateur du précédent film, Goldfinger, n'a pas voulu revenir suite à des désaccords durant la production de Goldfinger. Terence Young, réalisateur des 2 premiers films - James Bond 007 contre Dr. No (1962) et Bons baisers de Russie (1963) - est engagé pour ce nouveau film.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute le 16 février 1965 avec la scène du pré-générique au Château d'Anet, aux environs de Dreux. L'équipe technique se rend ensuite, le 22 mars 1965, aux Bahamas pour l’ensemble du tournage en extérieur. Au mois de mai 1965, le reste du tournage a lieu au Royaume-Uni, notamment aux Pinewood Studios.

Lieux de tournage[6]

Bande originale[modifier | modifier le code]

Thunderball
Original Motion Picture Sound Track

Bande originale par John Barry
Sortie 1965
25 février 2003 (réédition)
Enregistré octobre 1964
Durée 39:11
Format Vinyle
CD (réédition)
Compositeur John Barry
Label Capitol Records
Critique

Bandes originales James Bond

John Barry est de retour à la composition de la bande originale du film. La chanson du générique d'entrée était à l'origine Mr. Kiss Kiss, Bang Bang, écrite par John Barry et Leslie Bricusse. Elle est d'abord enregistrée par Shirley Bassey, puis par réenregistrée par Dionne Warwick[8]. Mais United Artists insistait pour que le titre de la chanson soit le même que celui du film. John Barry écrit dans l'urgence Thunderball, avec l'aide de Don Black. Le titre est interprété par le Gallois Tom Jones.

Thunderball (Main Title) et Chateau Flight contiennent le James Bond Theme, composé à l'origine par Monty Norman pour James Bond 007 contre Dr. No.

Liste des titres
  1. Thunderball (Main Title)Tom Jones
  2. Chateau Flight
  3. The Spa
  4. Switching the Body
  5. The Bomb
  6. Cafe Martinique"
  7. Thunderball (instrumentale)
  8. Death of Fiona
  9. Bond Below Disco Volante
  10. Search for the Vulcan
  11. 007
  12. Mr. Kiss Kiss Bang Bang
  13. Gunbarrel / Traction Table / Gassing the Plane / Car Chase
  14. Bond Meets Domino / Shark Tank / Lights out for Paula / For King and Country
  15. Street Chase
  16. Finding the Plane / Underwater Ballet / Bond with SPECTRE Frogmen / Leiter to the Rescue / Bond Joins Underwater Battle
  17. Underwater Mayhem / Death of Largo / End Titles
  18. Mr. Kiss Kiss Bang Bang (version monophonique)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Source : Internet Movie Database[9]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

« Remake »[modifier | modifier le code]

Suite aux poursuites judiciaires pour plagiat à l'encontre de Ian Fleming, Kevin McClory détenait toujours les droits d'adaptation du roman Opération Tonnerre. Il devait cependant attendre quelques années avant de pouvoir à nouveau l'adapter. Jamais plus jamais sort en 1983 et voit même le retour de Sean Connery en James Bond.

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Opération Tonnerre est le premier film dans lequel Sean Connery tourne le fameux générique dans le canon de revolver appelé Gunbarrel. Dans les trois premiers opus, c'est le cascadeur Bob Simmons qui y interprétait Bond.
  • Les militaires britanniques se sont intéressés au mini-respirateur après avoir visionné Opération Tonnerre. Malheureusement, cet appareil n'était qu'un accessoire fait de deux capsules de CO2 et d'un étui à cigare en aluminium.
  • John Stears, responsable des effets spéciaux, remporta l'Oscar pour les effets visuels d'Opération Tonnerre. Il ne savait pas qu'il avait été sélectionné avant de recevoir la statuette chez lui.
  • Pour créer le « Disco volante », Ken Adam récupéra un vieil hydroglisseur le Flying Fish (Poisson volant) et l'emmena à Miami pour rénovation. Là, un cocon de 50 pieds fut construit et attaché au bateau. L'ensemble coûta au total 500 000 USD. Sa destruction fut si spectaculaire que l'explosion de propergol brisa les vitres le long de la baie de Nassau, à plus de 50 km de là.
  • Les répétitions de la bataille sous-marine se déroulèrent sur la terre ferme et plus précisément sur les parkings d'un centre commercial. Boren et l'équipe sous-marine Ivan Tors employèrent 60 plongeurs et dépensèrent 60 000 USD d'équipements de plongée pour cette séquence qui fut réalisée en six jours.
  • C'est le seul film de Bond à présenter ensemble les neuf agents « 00 ». Appelé comme les autres à un debriefing top secret au MI6, Bond arrive bon dernier et prend sa place : la septième.
  • Pour obtenir les bombes atomiques, le SPECTRE dérobe un bombardier stratégique Avro Vulcan de la Royal Air Force, en remplaçant un membre d'équipage par un pilote à sa solde. Plusieurs scènes du film montrent cet avion en vol, puis après qu'il a été caché au fond de la mer.
  • Le jetpack (sorte de fusée dirigeable) que Bond utilise lors du pré-générique était un appareil fourni par l'US Air Force. Construit par Bell, il était capable de maintenir un homme dans les airs pendant une vingtaine de secondes.
  • Bien que française, ce n'est pas Claudine Auger qui se double dans la version française du film.
  • Lorsque Bond rencontre Domino, il devine son nom en le lisant « sur son bracelet de cheville », or Claudine Auger (« Domino ») n'en porte pas dans cette scène, ni dans aucune autre du film.
  • Molly Peters, qui jouait Patricia Fearing, fut la première James Bond girl à apparaître entièrement nue à l'écran. Sa pudeur fut néanmoins préservée par une vitre de douche embuée.
  • La tueuse rousse au service de Largo, Fiona Volpe, devait s'appeler Fiona Kelly, mais Luciana Paluzzi ayant obtenu le rôle on changea la nationalité du personnage : l'irlandaise devint italienne.
  • Lorsque la bande originale fut lancée, elle ne contenait presque pas de musique de la seconde moitié du film : John Barry était encore en train de la composer !
  • À la différence du carnaval de Mardi gras, les défilés bahamiens du Junkanoo se déroule le 26 décembre ou le jour de l'an. Opération Tonnerre ayant été tourné à une autre période, un carnaval fut spécialement organisé par la production.
  • Le magnat du pétrole Huntington Hartford prêta à la production son île privée, Paradise Island. En échange, son épouse Diane Hartford décrocha un rôle de figuration ; celui de la jeune femme qui a la chance de danser avec James Bond au "Kiss Kiss Club", avant l'intervention de Fiona Volpe.
  • Le club où Fiona Volpe rencontre la mort s’appelait le « Jump Jump », nom que les producteurs changèrent en « Kiss Kiss Club » pour l'accorder à ce qui était alors le thème musical du film, Mr. Kiss Kiss Bang Bang.
  • Opération Tonnerre est le film de James Bond qui a totalisé le plus d'entrées en salles : plus de 140 millions d'entrées, ce qui relégua à la deuxième place Goldfinger et ses 130 millions d'entrées.

Erreurs[modifier | modifier le code]

  • Erreur à la 117ème minute : lors d'un combat sous-marin, Largo arrache le masque de plongée de couleur bleue de Bond. Ce dernier en récupère un de couleur noire sur le cadavre d'un homme de Largo et s'en équipe. Scène suivante : le masque de Bond est à nouveau de couleur bleue.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dates de sortie - Internet Movie Database
  2. Encyclo-ciné
  3. « Fiche de doublage VF du film » sur AlloDoublage, consulté le 26 octobre 2012
  4. (en) Kevin McClory, Jack Whittingham and Ian Fleming - Universal Exports
  5. Crédits - Internet Movie Database
  6. Lieux de tournage - Internet Movie Database
  7. (en) Review - Allmusic
  8. Fiegel, Eddy. John Barry: A Sixties Theme. New York: MacMillian, 2001.
  9. (en) Awards - Internet Movie Database

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]