Liste des ducs de Normandie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le titre de duc de Normandie est un titre détenu (ou revendiqué) par divers dirigeants politiques normands, français, anglais et britanniques à partir du Xe siècle.

Origine et histoire du titre[modifier | modifier le code]

Son origine remonte à l’année 911 avec la fondation par le chef viking Rollon du duché de Normandie. Les historiens actuels estiment que Rollon fut probablement fait comte, vraisemblablement avec les fonctions classiques d’un comte carolingien, à savoir assurer la protection et l’administration de justice, en tant que vassal du roi des Francs. Quelques sources médiévales postérieures l’appellent également duc, comme l’ont été nombre de ses successeurs. Le duché de Normandie sera complet avec la prise en 933 du Cotentin, de l'Angevin et des Îles Anglo-Normandes sur les Vikings de Nantes (ou de Bretagne). En 1008, la frontière avec la Bretagne est déplacée de la Sélune jusqu'au Couesnon.

Comme ses prédécesseurs étaient appelés jarls (comtes) des Northmanni (Normands), Richard II fut le premier à être nommé duc de Normandie (le titre ducal établi entre 987 et 1006). En 987, lors du couronnement de Hugues Capet, le duc de Normandie est pair de France, car la Normandie était partie intégrante du royaume de France, contrairement à la Bretagne voisine, dont les Chefs n'étaient pas pairs de France et portaient parfois le titre de prince ou de roi. En 1066, Guillaume le Conquérant ajouta le royaume d’Angleterre à son domaine avec la conquête de l'Angleterre.

En 1204, pendant le règne de Jean Sans Terre, le roi de France Philippe Auguste rattache la Normandie continentale à son domaine royal, tandis que la Normandie insulaire continue à faire partie de l'ensemble anglo-normand. Les monarques anglais et leurs successeurs britanniques continuent à recourir au titre de « duc de Normandie » en référence à la Normandie insulaire. Ainsi, dans les îles de la Manche, on s’adresse à Élisabeth II en ces termes : « La Reine, notre Duc ».

Bien qu’Henri III d'Angleterre ait reconnu la légalité de la possession française de la Normandie continentale par le Traité de Paris de 1259, les monarques anglais ont néanmoins tenté de recouvrer leur ancien fief continental, en particulier au cours de la Guerre de Cent Ans.

Le duché de Normandie a été donné à plusieurs occasions comme apanage à un membre de la famille royale française, notamment par Philippe de Valois à son fils aîné, le futur roi Jean le Bon, qui le donna lui-même à son propre fils, le futur Charles le Sage, bien qu’il eût généralement été appelé « Dauphin ». Louis XI à son frère Charles, plus connu sous son autre titre de « duc de Berry ».

Le futur Jacques II d'Angleterre fut même fait « duc de Normandie » par le roi Louis XIV le 31 décembre 1660, quelques mois après la restauration de son frère Charles II au trône d’Angleterre et d’Irlande. Ce dernier étant déjà duc de Normandie – insulaire, ayant, de surcroît, été proclamé roi à Jersey en 1649 –, le fait d’octroyer le même titre à Jacques II – en référence à la Normandie continentale – constituait incontestablement un geste politique de la part du Roi-Soleil.

Le fils cadet de Louis XVI et de Marie-Antoinette a également porté le titre de duc de Normandie avant de devenir Dauphin à la mort de son frère aîné en 1789.

Comtes (jarls) de Normandie[modifier | modifier le code]

Ducs de Normandie[modifier | modifier le code]

Généalogie simplifiée des ducs de Normandie

Normandie française[modifier | modifier le code]

À partir de 1204, la partie continentale du duché de Normandie est retournée à la Couronne de France. Sous les Valois, le duché de Normandie fut parfois attribué à l'héritier du trône de France ou à un fils de roi de France :

Normandie anglaise[modifier | modifier le code]

La partie insulaire du duché de Normandie est restée jusqu'à nos jours, comme dépendance de la Couronne britannique, dans le patrimoine des rois d'Angleterre, qui la gouvernent, y compris lorsque le souverain britannique est une reine, sous le titre de « duc de Normandie » :

* Les rois Henri V et Henri VI d’Angleterre ont été, de 1418 à 1450, souverains effectifs de la totalité du duché de Normandie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]