Rosny-sur-Seine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rosny.
Rosny-sur-Seine
L'hôtel de ville
L'hôtel de ville
Blason de Rosny-sur-Seine
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Mantes-la-Jolie
Canton Mantes-la-Ville
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Mantes-en-Yvelines
Maire
Mandat
Michel Guillamaud
2014-2020
Code postal 78710
Code commune 78531
Démographie
Gentilé Rosnéens
Population
municipale
5 614 hab. (2011)
Densité 290 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 00′ 02″ N 1° 37′ 57″ E / 49.0005555556, 1.632549° 00′ 02″ Nord 1° 37′ 57″ Est / 49.0005555556, 1.6325  
Altitude 30 m (min. : 17 m) (max. : 144 m)
Superficie 19,36 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte administrative des Yvelines
City locator 14.svg
Rosny-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte topographique des Yvelines
City locator 14.svg
Rosny-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rosny-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rosny-sur-Seine
Liens
Site web ville-rosny78.fr

Rosny-sur-Seine [ʁonisyʁsɛn][1] est une commune française du département des Yvelines, dans la région Île-de-France, en France, située juste à l'ouest de Mantes-la-Jolie, les deux communes étant limitrophes.

Ce village, situé dans une boucle de la Seine, est pour l'histoire le pays de Sully. Le nom de Rosny dérive de Rodonium, nom de lieu gallo-romain. La commune est jumelée avec Lustadt (Allemagne) depuis avril 1981.

Ses habitants sont appelés les Rosnéens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte de la commune.

La commune de Rosny-sur-Seine se trouve dans le nord-ouest des Yvelines à environ soixante kilomètres à l'ouest de Paris, dans la vallée de la Seine, sur la rive gauche du fleuve. Elle est limitrophe de Mantes-la-Jolie et Buchelay à l'est, de Rolleboise au nord, de Bonnières-sur-Seine à l'ouest et de Saint-Illiers-la-Ville, Jouy-Mauvoisin et Perdreauville au sud. La ville de Guernes lui fait face sur l'autre rive de la Seine[2].

Le village se situe en bord de Seine, dans la plaine alluviale qui se resserre avant la concavité du méandre de Guernes. Le territoire de la commune englobe également sur le plateau la forêt de Rosny (point culminant à 144 m). Il est arrosé par le ru de Bléry.

Communications[modifier | modifier le code]

L'autoroute de Normandie (A13) la traverse entièrement sans la desservir directement. Une aire de services y est implantée dans la traversée de la commune.

La commune est desservie par une gare de la ligne Paris - Rouen.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de  Rosny-sur-Seine

Les armes de Rosny-sur-Seine se blasonnent ainsi :

d'argent à la fasce de gueules.

Il s'agit des armoiries de la famille de Béthune

Histoire[modifier | modifier le code]

  • à l'origine village gallo-romain : Rodonium.
  • au VIIe siècle, l'abbaye de Saint-Wandrille possède des terres à Rosny[3].
  • Ville natale de Sully, ministre d'Henri IV.
  • au XIe siècle, Raoul de Mauvoisin est le premier seigneur connu au XIe siècle qui fait construire un château médiéval. Guy V Mauvoisin y fonda une école pour l'instruction des enfants[4].
  • au XVIe siècle, Rosny, propriété des Melun, passe, par mariage[5], à la maison de Béthune : famille de Sully ; ce dernier, conseiller du roi Henri IV, qui fut aussi surintendant des finances, fit construire le château actuel.
  • 1824 : ouverture de l'hospice Saint-Charles, construit par la duchesse de Berry.
  • 1843 : inauguration de la gare par la Compagnie du chemin de fer de Paris au Havre.
  • 1943 : création de l'école d'agriculture Sully dans les locaux de l'hospice Saint-Charles (école transférée à Magnanville en 1968).

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 5 614 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
656 589 571 584 710 682 674 714 661
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
706 703 721 708 675 667 791 745 833
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
911 829 946 937 993 1 067 1 036 1 189 1 343
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
1 560 2 796 3 541 3 932 4 606 4 758 4 901 5 043 5 454
2011 - - - - - - - -
5 614 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (19,1 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,9 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,1 % d’hommes (0 à 14 ans = 22,3 %, 15 à 29 ans = 17,7 %, 30 à 44 ans = 20,3 %, 45 à 59 ans = 21,4 %, plus de 60 ans = 18,3 %) ;
  • 50,9 % de femmes (0 à 14 ans = 20,6 %, 15 à 29 ans = 18,2 %, 30 à 44 ans = 20,5 %, 45 à 59 ans = 20,8 %, plus de 60 ans = 20 %).
Pyramide des âges à Rosny-sur-Seine en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
0,7 
5,0 
75 à 89 ans
6,1 
13,0 
60 à 74 ans
13,2 
21,4 
45 à 59 ans
20,8 
20,3 
30 à 44 ans
20,5 
17,7 
15 à 29 ans
18,2 
22,3 
0 à 14 ans
20,6 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
4,3 
75 à 89 ans
6,6 
11,2 
60 à 74 ans
11,6 
20,3 
45 à 59 ans
20,7 
22,1 
30 à 44 ans
21,5 
19,9 
15 à 29 ans
18,9 
21,9 
0 à 14 ans
19,8 

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Communauté d'agglomération
de Mantes-en-Yvelines

Le conseil municipal est composé du maire et de vingt-six conseillers dont huit sont adjoints au maire, proportionnellement au nombre d'habitants[10].

Rosny-sur-Seine appartient au canton de Mantes-la-Ville, canton très urbanisé composé de quatre communes de la périphérie de Mantes-la-Jolie. Le canton fait partie de la huitième circonscription des Yvelines, circonscription à dominante rurale de l'ouest du Val-d'Oise, dont le député est, depuis 2002, Pierre Bédier (UMP), également président du Conseil général des Yvelines depuis 2005. La commune appartient à l'aire urbaine de Paris.

La commune adhère depuis 1999 à la Communauté d'agglomération de Mantes en Yvelines (CAMY), qui a succédé au District urbain de Mantes, et qui regroupe dix-sept communes du Mantois, centrées sur Mantes-la-Jolie, pour une population totale de 83 000 habitants.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 mars 2013 Françoise Descamps-Crosnier PS Conseillère régionale (2004-2012)

Députée de la 8e circonscription des Yvelines (depuis 2012)

mars 2013 en cours Valérie Gargani PS  
mars 2014 en cours Michel Guillamaud DVD  
Les données manquantes sont à compléter.
Les données manquantes sont à compléter.|- Les données manquantes sont à compléter.

Économie[modifier | modifier le code]

La commune dispose de différents services tels que les pharmacies, les coiffeurs, la poste, les restaurants, les dentistes, médecins, ainsi que divers artisans. De plus il y a la présence d'une zone d'activité sur la commune comprenant diverses entreprises. L'arrivée prochaine de l'extension du centre ville avec une dizaine de commerces, un supermarché (super u) et des logements permettra de compléter l'offre déjà existante aux Rosnéens.

Culture[modifier | modifier le code]

Patrimoine architectural[modifier | modifier le code]

Hospice Saint-Charles
L'église de Rosny-sur-Seine
  • Château de Rosny[11], [12] : construit, en briques et pierre calcaire, par Maximilien de Béthune, duc de Sully, à la fin du XVIe siècle, ce château connut diverses vicissitudes au cours des XIXe et XXe siècles. Il fut classé monument historique en 1941. Acquis en 1984 par une société japonaise, la Nippon Sangyoo Kabushiki Kaisha, il a été largement dépouillé de son mobilier et a subi diverses dégradations, dont un incendie en janvier 1997. Des travaux de conservation pris en charge par le ministère de la Culture et de la Communication ont été entrepris alors d'office, après mise en demeure du propriétaire défaillant.
  • Hospice Saint-Charles[13], [14] : construit dans les années 1820 par Marie-Caroline, duchesse de Berry, cet hospice jouxtant le château remplit une double fonction, soigner les malades et élever les enfants pauvres, pendant plus d'un siècle. Il fut aussi jusqu'en 1968 le siège d'une école d'agriculture privée. Il fut ensuite désaffecté et abandonné. En 1983, le District urbain de Mantes décide de le restaurer et d'en faire un lieu culturel qui présente notamment des d’exposition de peintures et de sculptures.
  • Chapelle Saint-Charles avec le portique entourant la cour intérieure[15], [16]
  • Fontaine-abreuvoir, édifiée par la Duchesse de Berry[17].
  • Église Saint-Jean-Baptiste-et-Saint-Lubin[18], [19].

Sports[modifier | modifier le code]

Le Club Sportif Municipal de Rosny-sur-Seine (CSMR) compte de nombreuses sections dont athlétisme, badminton, boxe française, cyclotourisme, duathlon, handball, judo-jujitsu, football, gymnastique volontaire, karaté, naginata, randonnée pédestre, tennis, tennis de table, volley-ball, yoga[20].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Statue de Sully
  • Maximilien de Béthune, duc de Sully (1559-1641), né à Rosny, fut baron puis marquis de Rosny. Il fut également prince souverain d'Henrichemont et de Boisbelle, marquis de Nogent-le-Rotrou, comte de Muret et de Villebon, vicomte de Meaux, et devint ministre d'Henri IV, ce qui valut à Rosny la visite du Roi de France. Sa statue monumentale (15 tonnes) en marbre blanc, créée en 1817 par Jean-Joseph Espercieux, a été érigée à l'entrée de Rosny en 1931[21].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Marie Pierret, Phonétique historique du français et notions de phonétique générale, Peeters, Louvain-la-Neuve, 1994, p. 104.
  2. Rosny-sur-Seine sur Wiki GenWeb
  3. Rosny-sur-Seine, Saint Illiers la ville, Rosay, Longues etc. Les Fiefs des Mauvoisins
  4. Regine Pernoud - Lumières du Moyen âge - p. 117 - Bernard Grasset 1944
  5. « roglo.eu », de Rosny (consulté le 16 mars 2011)
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  8. « Évolution et structure de la population à Rosny-sur-Seine en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 25 avril 2011)
  9. « Résultats du recensement de la population des Yvelines en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 25 avril 2011)
  10. Site municipal - Les élus au conseil municipal
  11. « Notice no PA00087592 », base Mérimée, ministère français de la Culture Château de Sully
  12. Château de Rosny
  13. « Notice no PA00087593 », base Mérimée, ministère français de la Culture Hospice Saint-Charles (ancien)
  14. Hospice Saint-Charles
  15. « Notice no PA00087593 », base Mérimée, ministère français de la Culture Chapelle expiatoire avec le portique entourant la cour intérieure
  16. L’hospice a été construit par la Duchesse de Berry qui y a adjoint une chapelle pour recevoir le cœur de son mari assassiné
  17. Fontaine abreuvoir rue Lebaudy
  18. Construction néo-gothique
  19. Base du patrimoine Mobilier-Palissy : Objets mobiliers de l’Église Saint-Jean-Baptiste-et-Saint-Lubin de Rosny-sur-Seine
  20. « CSMR Rosny-sur-Seine, page d'accueil », CSMR (consulté le 25 avril 2011)
  21. Maximilien de Béthune (Duc de Sully)