Norodom Ranariddh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans ce nom asiatique, le patronyme, Norodom, précède le prénom.
Norodom Ranariddh
នរោត្ដម រណឬទ្ធិ
Norodom Ranariddh en février 2013
Norodom Ranariddh en février 2013
Fonctions
Président du Haut Conseil privé
du roi du Cambodge
En fonction depuis le
Monarque Norodom Sihamoni
Président de l'Assemblée nationale du Cambodge

(&&&&&&&&&&&027757 ans, 7 mois et 6 jours)
Prédécesseur Chea Sim
Successeur Heng Samrin
55e Premier ministre cambodgien

(&&&&&&&&&&&013813 ans, 9 mois et 12 jours)
Monarque Norodom Sihanouk
Prédécesseur Lui-même
Successeur Ung Huot
Coprésident du gouvernement national provisoire du Cambodge
2 juillet
(&&&&&&&&&&&&&0842 mois et 22 jours)
Monarque Norodom Sihanouk
Prédécesseur Hun Sen
Successeur Lui-même
Biographie
Date de naissance (70 ans)
Lieu de naissance Peam Koh Sna
Nationalité franco-cambodgienne
Parti politique FUNCINPEC
Parti Norodom Ranariddh

Norodom Ranariddh
Premiers ministres cambodgiens


Le prince Norodom Ranariddh (né le ) est un homme politique cambodgien, ancien professeur à la faculté de droit et science politique d'Aix-en-Provence en France ainsi qu'à l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence (Sciences Po Aix). Il est le fils de l'ancien roi Norodom Sihanouk et de sa première épouse, Neak Moneang Phat Kanhol, et le frère du roi actuel du Cambodge Norodom Sihamoni.

Il a longtemps présidé le FUNCINPEC, le parti « royaliste » cambodgien.

Après un conflit avec le second Premier ministre Hun Sen, et alors qu'il était premier premier ministre, il a été contraint à une période d'exil en 1997 ; il est par la suite devenu président de l'assemblée nationale du Cambodge, mais suite à de nombreuses confrontations plus ou moins ouvertes avec le Parti du peuple cambodgien de Hun Sen, il démissionne de ce poste en mars 2006.

Il fonde son propre parti, le Parti Norodom Ranariddh (PNR) puis abandonne la scène politique après avoir été nommé président du Haut Conseil privé fin 2008[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le prince Ranariddh nommé au Palais, Le Petit Journal, 11-12-2008