Rassemblement national démocratique (Algérie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Rassemblement national pour la démocratie.
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne l'Algérie. Pour le Sénégal, voir Rassemblement national démocratique (Sénégal).
Rassemblement national démocratique
التجمع الوطني الديمقراطي
Présentation
Secrétaire général Abdelkader Bensalah
Fondation 21 février 1997[1]
Siège 10, les Asphodèles Ben Aknoun, Alger
Drapeau de l'Algérie Algérie
Idéologie Libéralisme
Affiliation internationale Internationale démocrate centriste
Couleurs Rouge et vert
Site web www.rnd-dz.com
Représentation
Assemblée populaire nationale (Algérie)[4]
68 / 462
[2]
Conseil de la nation (Algérie)
44 / 144
[3]
Politique en Algérie
Image illustrative de l'article Rassemblement national démocratique (Algérie)

Le Rassemblement national démocratique est un parti politique algérien.

La coalition au pouvoir est menée par le président du RND, Ahmed Ouyahia qui démissionne en janvier 2013. Lors des élections parlementaires de 2002, le RND a reçu 9,5 % des voix et 47 sièges sur 380. Le RND a formé une alliance parlementaire appelée « alliance présidentielle » en 2005 avec l'ex-Hamas (désormais Mouvement de la société pour la paix) de Bouguerra Soltani et l'ancien parti unique, le Front de libération nationale du président Bouteflika.

Historique[modifier | modifier le code]

Le parti est créé le 21 février 1997 à la veille des élections législatives de 1997 par des proches du général-président Liamine Zéroual. Il remporta une étonnante victoire avec 156 sièges sur les 380 que compte le parlement. Lors de sa deuxième sortie en 2002, le RND passe à 47 sièges.

Le RND est considéré comme étant le parti du pouvoir (avec le FLN) et plutôt de droite. Il compte en son sein une majorité de hauts fonctionnaires de l'État et de l'administration. Le RND est lié aux grands milieux d'affaires et partisan de privatisations dans l'économie.

1- Secrétaire Général M. Bensalah Abdelkader 2013 par intérim puis il fut élu en Fin 2013 comme Nouveau SG du Parti

2- Secrétariat national Actuel compte environ 21 membre les plus connus sont :

Chihab Seddik (député)

Abdelkrim Harchaoui (ancien ministre et ancien parlementaire)

Abdelkader Malki (sénateur et secrétaire national de l’UGTA)

Rezgui Ali (chef de cabinet du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière)

Nouara Sadia Djaffar (ancienne ministre de la Famille)

Bouzghoub Med Taher (ancien moudjahid et ancien député)

Tayeb Zitouni (ex-P/APC d’Alger-Centre)

Bakhti Belaïeb (ancien ministre)

Hormis Azzedine Mihoubi (ancien secrétaire d’État auprès du ministre de la Communication, depuis avril 2013, président du Haut conseil de la langue arabe)

Tayeb Matlo (Inconnu)

Oussehla Mohamed Reda (Inconnu)

Bounefla Hassen (Inconnu)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]