Opération Northern Watch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Deux SEPECAT Jaguar de la Royal Air Force lors de l'opération, 19 septembre 2002.

L’opération Northern Watch est une zone d'exclusion aérienne (no-fly zone) sur le 36e parallèle nord menée à la suite de l'opération Provide Comfort. Elle relève du United States European Command et débuta le 1er janvier 1997. La Turquie, le Royaume-Uni et les États-Unis mobilisèrent pas moins de 50 avions et 1 400 hommes dans le cadre de l'opération.

Un total de 36 000 sorties eurent lieu lors de Northern Watch. Durant les premiers mois de 1999, l'opération fut arrêtée temporairement, les avions de l'OTAN étant appelés en Europe lors de la guerre du Kosovo dans le cadre de l'opération Allied Force. De nombreux systèmes anti-aériens irakiens furent détruits lors de l'opération.

Northern Watch prit fin effectivement le 17 mars 2003 avec l'invasion de l'Irak par une coalition menée par les États-Unis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]