Jody Williams

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jody Williams (homonymie) et Williams.
Jody Williams à l'Université de Quinnipiac, en 2005

Jody Williams (née le 9 octobre 1950 à Brattleboro, Vermont, États-Unis) est un professeur américain. En 1997, elle a reçu le prix Nobel de la paix pour la Campagne internationale pour l'interdiction des mines antipersonnel terrestres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études en relations internationales à l'université du Vermont, Jody Williams entreprend une maîtrise d'enseignement d'espagnol et d'anglais langue étrangère à l’École de formation internationale (Vermont). Elle enseigne successivement l'anglais au Mexique, au Royaume-Uni et à Washington D.C. Jody Williams prépare une seconde maîtrise, en relations internationales cette fois, à l'École Johns Hopkins des hautes études internationales de Washington. Elle passe les onze années suivantes à militer contre la politique interventionniste des États-Unis en Amérique centrale. C'est en réunissant une coalition de six ONG que Jody Williams lance en 1992 la Campagne internationale pour l'interdiction des mines terrestres. Elle reçoit en 1997 le prix Nobel de la paix pour son engagement international. Jody Williams est la principale stratège et porte-parole de la campagne pour l'interdiction des mines antipersonnel.

Elle est membre de la fondation PeaceJam.

Diplômes et récompenses[modifier | modifier le code]

  • Elle reçoit en 1997 le prix Nobel de la paix pour son engagement international.
  • En 1984 elle a obtenu un Master en relations internationales de l’École des études internationales avancées à Université Johns Hopkins.
  • Maîtrise en enseignement de l'espagnol et de l'anglais langue étrangère obtenue à l’École de formation internationale (Vermont).

Causes et actions[modifier | modifier le code]