Gershon Sirota

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gershon Sirota
Gershon Sirota.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Autres informations
Religion
Lieu de détention

Gershon Sirota (1874-1943) fut un des plus grands chantres juifs (hazzanim) en Europe, connu sous l’appellation du « Caruso juif »[1].

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Gershon Sirota est né en 1874 en Podolie[2].

Carriêre[modifier | modifier le code]

Au début de sa carrière, Gershon Sirota est chantre à Odessa, en Ukraine.

Puis, pendant huit ans, il est le chantre de la synagogue d'État de Vilna. Il donne des concerts à travers l'Europe.

De 1907 à 1927, il est le chantre de la célèbre synagogue de Varsovie, en Pologne, située rue Tlomackie[3]. Il vient à Paris chanter à l'inauguration de la Synagogue de la Rue Pavée[4],[5].

En 1935, il devient chantre de la synagogue Nozyk de Varsovie.

Il donne un concert à Carnegie Hall à New York.

Il est un des premiers hazzanim à enregistrer sur disques[6],[7],[8],[9].

Le Ghetto de Varsovie[modifier | modifier le code]

Il décède lors du Soulèvement du ghetto de Varsovie en 1943.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]