Moshe Koussevitzky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Koussevitzky en 1953

Moshe Koussevitzky (né la à Smorgon/Smarhon, au Royaume de Pologne, actuellement en Lituanie, oblast de Grodno/Hrodna, près de Vilnius - mort le à New York) est un des plus grands chantres juifs (hazzanim) de tous les temps[1], né en Biélorussie, et vivant après la Seconde Guerre mondiale aux États-Unis.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

En 1920, il devient le chantre de la Synagogue Sawel de Vilnius, et en 1924, il officie à la Grande Synagogue de Vilnius.
En 1927-28, il devient le chantre de la Synagogue Tlomackie de Varsovie, où il succède à Gershon Sirota.
En 1938, il donne un spectacle au Carnegie Hall à New York.
Avec sa famille, il échappe à la Shoah en se réfugiant en Union soviétique.
Il immigre aux États-Unis en 1947.
Il devient en 1952 le chantre de la Synagogue Beth-El à Borough Park, à Brooklyn.
Il donne des concerts à travers le monde. Il est invité à Paris par le rabbin David Feuerwerker à chanter à la Synagogue des Tournelles.
Il décède le 23 août 1966 et est enterré en Israël.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]