Elazar Shach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Elazar Shach
Image dans Infobox.
Fonctions
Rosh yeshiva
Yechiva de Novardok
-
Rosh yeshiva
Yechiva de Ponevezh
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 103 ans)
Bnei BrakVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Cimetière de Ponevezh (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
אלעזר מנחם שךVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Enfant
Efrajim Šach (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Parti politique
Maître
Grave of Rabbi Elazar Shach.JPG
Vue de la sépulture.

Elazar Menachem Man Shach (hébreu : אלעזר מנחם מן שך, Elazar Shach; , Vabalninkas, Lituanie-, Bnei Brak, Israël) est un Homme politique ainsi que le leader du courant lituanien du judaïsme, rosh yeshiva de la Yechiva de Ponevezh à Bnei Brak, en Israël, un des fondateurs du mouvement politique Degel HaTorah.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elazar Menachem Man Shach[1],[2],[3] est né le , Vabalninkas, en Lituanie[4]. Il est le fils du rabbin Azriel Shach et de Bat-Sheva Shach (née Levitan). Azriel Schach, né le à Pumpėnai, en Lituanie, est mort le à Panevėžys, en Lituanie[5]. Bat-Sheva Shach (née Levitan), née en 1867 à Siauliai (Shavil), en Lituanie est morte le à Vabalninkas, en Lituanie[6].

Il fait partie d'une fratrie de 9 enfants: Abraham “Avrohom Yitzchak” Shack (né en 1887 à Vabalninkas, en Lituanie et mort le à Worcester, Massachusetts, États-Unis d'une fracture du crâne basilaire[7]), deux jumeaux: Esther Shach (épouse Zinger) (née le à Vabalninkas, en Lituanie et morte le à Tel Aviv, en Israël[8]) et Asher Shach (né le à Vabalninkas, en Lituanie[9]), Israel Meier Shach (né à Vabalninkas, en Lituanie[10]), Shraga Feivel Shach (né à Vabalninkas, en Lituanie[11], Henya Shach (née à Vabalninkas, en Lituanie[12]), Gittel Rivka Shach (née à Vabalninkas, en Lituanie[13]) et Fayga Ettil Shach (née à Vabalninkas, en Lituanie[14]).

Jeunessse[modifier | modifier le code]

Elazar Shach est un enfant prodigue (illui)[15].

En 1909, il n'a que 9 ans lorsqu'il va étudier à la Yechiva de Ponevezh, à Panevėžys, en Lituanie, dirigée par le rabbin Yitzhak Yaakov Rabinovich, connu comme le rabbin Itzele Ponovezer.

En 1913, il va étudier à la Yechiva de Slobodka (Yeshivas Knesses Yisrael).

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Avec le début de la Première Guerre mondiale, Elazar Shach retourne dans sa famille, puis il voyage à travers la Lituanie, de ville en ville, essayant de poursuivre son étude de la Torah.

En 1915, il va à la Yechiva de Sloutsk, à Sloutsk dirigée par le rabbin Isser Zalman Meltzer. Il rencontre le rabbin Yosef Yozel Horwitz, qui dirige la Yechiva de Novardok et le rabbin Moshe Feinstein.

Kletsk[modifier | modifier le code]

En 1921, la Yechiva de Sloutsk avec le rabbin Isser Zalman Meltzer reste à Sloutsk, mais son gendre, le rabbin Aharon Kotler, fonde sa propre yechiva à Kletsk. Elazar Shach va alors à Kletsk. Il y devient plus tard un Maggid Shiur.

En 1923, Elazar Shach épouse Guttel Tovah Gilmovski, une nièce du rabbin Isser Zalman Meltzer. Née en 1898, elle meurt en 1969 à Jérusalem[16]. Elle est une des deux filles du rabbin Ben Tzion Galmovsky (Gilmovsky)[17] et de Fruma Rivka Galmovsky (née Meltzer)[18].

Elazar Shach et Guttel Tovah Shach s'installent à Mir, en Biélorussie, où demeure la famille Gilmovski. Après un certain temps, Elazar Shach et son épouse retournent à Kletsk.

En 1925, le rabbin Isser Zalman Meltzer immigre en Palestine mandataire. Elazar Shach prend la relève dans la direction de la Yechiva de Kletsk. Le rabbin Yechezkel Levenstein devient le Mashgia'h Rou'hani.

Après la mort prématurée du rabbin Meir Shapiro, le fondateur de la Yechiva Chachmei Lublin, le à l'âge de 46 ans, le rabbin Chaim Ozer Grodzinski recommande Elazar Shach comme nouveau Rosh yeshiva.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • (he) Avi Ezri
  • (he) Michtavim u'Maamarim (correspondance)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]