Cette page est un bon portail. Cliquez pour plus d’informations.
Le projet « Médecine » lié à ce portail

Portail:Médecine

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caducée d'Hermès
Portail de

la médecine

Coupe d'Hygie
Ce portail comporte 18 833 articles dont 16 Articles de qualité et 19 Bons articles sur la médecine.
Présentation du portail

La médecine est un art qui s'appuie sur des connaissances scientifiques, et utilise différents moyens pour concourir à la prévention, au traitement (à la guérison) et au soulagement des maladies, des maux et des handicaps.

Ce portail rassemble un ensemble d'éléments, de notions et de caractéristiques de la pratique de la médecine, et des disciplines qui lui sont proches comme la pharmacie, la chirurgie dentaireetc.

Consulter un article au hasard

Index thématique
Disciplines fondamentales


L'homme malade
Son environnement
Exploration du corps humain
Prévention et traitement des maladies
Affections médicales
Affections chirurgicales
Médecine et société
Métiers de la santé
Articles promus

Ces articles ont été sélectionnés comme faisant honneur de façon exceptionnelle à Wikipédia, l'encyclopédie libre et gratuite. Ces articles satisfont à des critères stricts, mais vous pouvez encore les améliorer !


Article de qualité 16 Articles de qualité sur la médecine


Bon article 19 Bons articles sur la médecine
Lumière sur
Séance de secours : une femme se frappe à coups de battoir. La légende de la figure indique : « Percutiam et ego Sanabo » (Je frapperai et je guérirai - Deutéronome XXXII, 39). Gravure anonyme du XVIIIe siècle

Le vocable « convulsionnaires » a été forgé au XVIIIe siècle à partir du terme médical de convulsion. En effet, il servit à l’origine à désigner collectivement des individus atteints de troubles mentaux qui, lors de transes mystico-religieuses, présentaient des convulsions, entre autres manifestations spectaculaires. Le terme fut ensuite repris dans la désignation d’un mouvement politico-religieux, né dans le contexte de l’opposition janséniste à la bulle Unigenitus et à la répression politique et religieuse des prêtres appelants, appelé par ses acteurs « Œuvre des convulsions ».

Le mouvement convulsionnaire est riche d’interprétations. Il se situe au carrefour de l’histoire du jansénisme, de pratiques religieuses traditionnelles, d’un sentiment d’indignation du petit peuple parisien, de la naissance de l’opinion publique et du monde sectaire. Il évolue durant le XVIIIe siècle et pousse ses derniers développements jusqu’au cœur du XIXe siècle.

À la fois religieuse et scandaleuse, l’« œuvre des convulsions », est objet d’attention, de réprobation et d’interrogations pour ses contemporains, tout en étant fermement condamnée par l’Église. Les convulsions sont souvent vues comme une déchéance du jansénisme. Au milieu du XIXe siècle, Sainte-Beuve parle ainsi, dans son Port-Royal, d’« ignominie des convulsions ».

Pour saisir ce que fut le mouvement convulsionnaire, il faut faire coexister la rationalité pure avec les pratiques religieuses populaires teintées de merveilleux qui font le quotidien des quartiers commerçants du Paris de la première moitié du XVIIIe siècle. L’origine des convulsions tient à la querelle janséniste. Si les convulsions semblent ne rien avoir de commun avec l’austère piété des habitants de Port-Royal-des-Champs, leur existence est pourtant directement liée à la persécution contre les religieuses et les prêtres liés au jansénisme.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Médecine


Saviez-vous que...

La transplantation de cheveux est le principal traitement chirurgical contre la calvitie ?


Articles récents

La médecine sur Wikimedia
Image au hasard
 
PETITE
Le caducée d'Asclépios est un symbole de la médecine en Europe.

→ Voir d'autres images


Catégories
Autres portails
Ce portail a été reconnu comme bon portail le 8 octobre 2009 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l’ayant promu.