Samuel Naumbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la culture juive ou le judaïsme
Cet article est une ébauche concernant la culture juive ou le judaïsme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Samuel Naumbourg

Samuel Naumbourg (15 mars 1817, Dennenlohe[1], Bavière-1er mai 1880, Saint-Mandé, alors département de la Seine) est un compositeur français juif d'origine allemande.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Samuel Naumbourg est né le 15 mars 1817 à Dennenlohe, en Bavière.

Il devient Hazzan et shohet à Besançon[2] puis dirige les chœurs de la synagogue de Strasbourg.

En 1845, il devient Hazzan à la Synagogue Nazareth à Paris.

Il devient professeur de musique liturgique au Séminaire israélite de France (SIF). Parmi ses élèves, on trouve le futur Grand-rabbin Moïse Schuhl[3].

Il s'associe avec le compositeur français Jacques Halévy.

Il décède à Saint-Mandé le 1er mai 1880.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Chants Liturgiques des Grandes Fêtes. Paris, 1847.
  • Zemirot Yisrael. Paris, 1864.
  • Aguddat Shirim. Paris, 1874.
  • Shir ha-shirim Asher li-Shelomoh[4],[5]. Paris, 1877. avec un essai sur la vie et l'œuvre de Salomone Rossi, dédié au Baron Edmond de Rothschild, qui découvre des chants de Rossi et qui encourage Naumbourg à faire connaïtre ces œuvres.

Enregistrements[modifier | modifier le code]

Honneurs[modifier | modifier le code]

Il est nommé peu de temps avant son décès Officier d'Académie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]