Willemstad (Curaçao)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Willemstad.

Willemstad
Willemstad (Curaçao)
Le Handelskade, au bord de la Saint Ann's Bay, dans le centre-ville de Willemstad.
Administration
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
État d'outre-mer Drapeau de Curaçao Curaçao
Démographie
Population 97 590 hab. (2008)
Géographie
Coordonnées 12° 07′ 00″ nord, 68° 56′ 00″ ouest
Altitude Bord de mer : 0 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Curaçao

Voir sur la carte administrative de la zone Curaçao
City locator 14.svg
Willemstad

Géolocalisation sur la carte : Petites Antilles

Voir la carte administrative des Petites Antilles
City locator 14.svg
Willemstad

Géolocalisation sur la carte : Petites Antilles

Voir la carte topographique des Petites Antilles
City locator 14.svg
Willemstad

Willemstad (traduisible par « ville de Guillaume » en français) est la capitale de Curaçao, territoire d'outre-mer des Pays-Bas dans les Caraïbes. Divisée en deux quartiers historiques, Punda et Otrobanda, séparés par une voie navigable naturelle, la Saint Ann's Bay, qui relie la mer des Caraïbes à la lagune de Schottegat, Willemstad compte 97 590 habitants au recensement de la municipalité de 2008.

Histoire[modifier | modifier le code]

Banque des Caraïbes à Willemstad.
Centre-ville.

La colonie de Punda est fondée en 1634, quand les Néerlandais prennent l'île à l'Espagne. Ils la nomment comme point de repère, d'où son nom originel, « le point » (de punt en néerlandais). Otrabanda, qui est fondée en 1707, est considérée comme le centre effectif de Willemstad. Son nom provient de l'espagnol otra banda, signifiant l'« autre côté ». Punda et Otrobanda sont reliés par un long ponton mobile.

Willemstad est considérée comme étant la ville des Indes occidentales possédant la plus importante influence européenne. Les maisons de Willemstad, colorées de bleu, jaune, vert et rose notamment, tiennent leur caractéristiques du fait est qu'en 1817, le vice-amiral Kikkert, gouverneur des Antilles néerlandaises, souffre de la réflexion de la lumière tropicale sur les murs blancs ; il interdit ainsi les maisons blanches.

Le centre de la ville, avec son architecture colorée particulière et sa belle entrée de port, est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1997. Willemstad est souvent surnommée « Amsterdam des tropiques ». Elle une destination touristique courue et héberge de nombreux casinos. La ville reste cosmopolite, à l'image de son histoire : anglais, papiamento, néerlandais et espagnol y sont parlés. Le marché traditionnel, les boutiques de vêtements et de souvenirs composent ainsi la majeure partie du centre, avec la Brionplein (place Brion) comme place centrale. Le diocèse de Willemstad structure la principale religion sur l'île.

Willemstad possède de nos jours l'un des plus grands ports de transit du monde, centre de raffinage de pétrole pour la Royal Dutch/Shell, ainsi que l'un des plus grands aéroports des Caraïbes.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :