Histoire des Juifs en Argentine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La Synagogue centrale, connue aussi comme le Temple Liberté, à Buenos Aires.

Histoire du judaïsme par pays

L'histoire des Juifs en Argentine commence au début du XVIe siècle, après l'expulsion juive d'Espagne. Les Séfarades, fuyant la persécution, ont immigré avec les explorateurs et les colons pour s'installer dans ce qui est maintenant l'Argentine[1]. La plupart des commerçants portugais de la vice-royauté du Río de la Plata étaient juifs. Une communauté juive organisée ne s'est pas développée avant 1810, année de l'indépendance de l'Argentine.

Après la Révolution russe d'octobre 1917, le sentiment anti-révolutionnaire devient de l'antisémitisme à part entière contre les "Rusos", terme employé pour désigner ceux qui venaient de Russie[2]. Du 7 au 13 janvier 1919, une grève générale à Buenos Aires conduit à un pogrom contre les Juifs. Beaucoup ont été battus et ont vu leurs biens brûlés et pillés dans ce qu'on appela la Semaine tragique[3].

Au milieu du XIXe siècle, des Juifs de France et d'autres pays d'Europe occidentale, fuyant les bouleversements sociaux et économiques des révolutions, ont commencé à s'installer en Argentine[1],[4].

Compte tenu de la composition des vagues d'immigration suivantes, la population juive actuelle est à 80% d'origine ashkénaze, les Séfarades et les Mizrahim sont en minorité[5]. L'Argentine est le foyer de la plus grande population juive de tous les pays d'Amérique latine, bien que de nombreux Juifs l'aient quittée au cours des années 1970 et 1980, pour échapper à la répression de la junte militaire et émigrer vers Israël, les pays européens (notamment l'Espagne), et l'Amérique du Nord[1].

En 1994, un attentat antisémite a lieu à Buenos Aires.

La population juive d'Argentine est la plus grande d'Amérique latine et la troisième du continent avec environ 230 000 membres[6]. Cependant, la population juive élargie est d'environ 300 000.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Rebecca Weiner, « The Virtual Jewish History Tour – Argentina » (consulté le 9 janvier 2008)
  2. http://www.raoulwallenberg.net/wp-content/files_mf/1293026680lasemanatragica.pdf
  3. http://www.jewishvirtuallibrary.org/jsource/vjw/Argentina.html
  4. « Americas – Argentina; History » [archive du ], American Jewish Joint Distribution Committee (consulté le 9 janvier 2008)
  5. Ner LeElef, « World Jewish Population » (consulté le 9 janvier 2008)
  6. (es) Congreso Judío Latinoamericano, « Comunidades judías latinoamericanas: Argentina » (consulté le 21 décembre 2014)