Edmond Fleg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Edmond Fleg

Edmond Flegenheimer, dit Edmond Fleg, né le 26 novembre 1874 Genève et mort le 15 octobre 1963 à Paris, était un écrivain, penseur, romancier, essayiste et homme de théâtre juif français du XXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille religieuse, mais incapable de transmettre sa pratique du judaïsme à leur fils, c'est l'affaire Dreyfus qui marqua le rapprochement et l'ancrage d'Edmond Fleg à la religion juive. Il a été impressionné par Israël Zangwill, un des premiers partisans du sionisme. Après avoir combattu dans la Légion étrangère pendant la Première Guerre mondiale, il a passé sa vie à approfondir ses connaissances du judaïsme et à les partager à travers ses écrits.

Il est l’auteur d'une vaste fresque poétique en quatre volumes : "Écoute Israël", "L'Éternel est notre Dieu", "L'Éternel est Un", "Et tu aimeras l'Éternel". Il a également traduit une partie de la Bible en français : "Le Livre du Commencement : Genèse" (1946) et "Le livre de la sortie d’Égypte" (1963).

Il a aussi été librettiste d'opéra pour Ernest Bloch (Macbeth) et Georges Enesco (Œdipe).

Dès les années 1920, il fut le président d'honneur des Éclaireurs Israélites de France (E.I.F.), l'inspirateur et le conseiller de son fondateur Robert Gamzon.

Edmond Fleg fonde l’Amitié Judéo-Chrétienne de France avec Jules Isaac, en 1948. Il devient aussi membre, après guerre, de l'Alliance israélite universelle.

En 2003, dans sa collection « Reprinted by Huber », éditée par la maison d'édition Huber & Co. à Frauenfeld (Suisse), Charles Linsmayer a présenté le roman l'Enfant prophète avec une biographie et beaucoup de photos inédites d'Edmond Fleg. Texte qui s'occupe pour la première fois aussi de la disparition mystérieuse du fonds Edmond Fleg en 1973, après la mort de sa veuve, de l'appartement parisien du couple. Malheureusement le livre n'existe qu'en allemand. Son titre exact est : Edmond Fleg - L'Enfant prophète/Das Prophetenkind. In der Übersetzung von Giovanna Waeckerlin-Iduni deutsch neu herausgeben und mit einem biographischen Nachwort versehen von Charles Linsmayer. Reprinted by Huber Nr. 21, Verlag Huber, Frauenfeld, (ISBN 3-7193-1367-0)

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Anthologie juive (1923)
  • Anthologie de la Pensée Juive, éd. J'ai Lu, 2006 (ASIN B000LW72CG)
  • L'Enfant prophète (1926)
  • Pourquoi je suis juif (1927)
  • Le Juif de pape, pièce de théâtre (1925)
  • La Maison de bon dieu, pièce de thèâtre (1920)
  • 1929 : Le Marchand de Paris, Comédie-Française
  • Le Chant nouveau (1946), Albin Michel, 1972 (ISBN 2-226-04762-X)
  • Moses (1948), rééd. Moïse raconté par les sages, Albin Michel, 1997 (ISBN 2-226-09289-7)
  • Nous de l'Espérance (1949)
  • Correspondance d'Edmond Fleg pendant l'affaire Dreyfus, éditée par André E. Elbaz, Paris 1976
  • Jésus raconté par le Juif errant, Albin Michel, 2000 (ISBN 2-226-06517-2) "
  • Écoute Israêl, l'Éternel est notre Dieu, l'Éternel, Recueil de poèmes, Éditions Flammarion, 1954. Rachi est un poème extrait de l'œuvre précédente.
  • Vers le monde qui vient Collection "Presences du Judaisme" Editions Albin Michel, Paris 1960

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Notices d’autorité : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • WorldCat
  • Une nouvelle version de Jésus raconté par le juif errant d’Edmond Fleg dans Emmanuel Lévinas, Difficile liberté, Albin Michel, 1963.
  • Yehudi Menuhin, Unfinished Journey, New York, Knopf, 1977 (ISBN 0-394-41051-3)
  • Odile Roussel, Un itinéraire spirituel : Edmond Fleg, Paris, La Pensée universelle, 1978.
  • Josy Eisenberg, Le prophète du quai aux fleurs. Préface de Jésus raconté par le Juif errant d'Edmond Fleg, Albin Michel, 1993.
  • Fhima Catherine. Aux sources d'un renouveau identitaire juif en France. André Spire et Edmond Fleg. In: Mil neuf cent, N°13, 1995. Les intellectuels catholiques [Histoire et débats] pp. 171-189.
  • Joseph Sungolowski, La relation Edmond Fleg - André Neher, Tsafon 46, automne 2003-hiver 2004, pp. 149-157
  • Olivier Rota, "Edmond Fleg : rencontre d'un héraut d'Israël avec le christianisme", paru dans Bruno Béthouart et Pierre-Yves Kirschleger (dir.), Juifs et chrétiens dans l’histoire. Entre conflits et filiations, Actes du Carrefour d’Histoire religieuse organisé les 10-13 juillet 2010 à Lyon, Cahiers du Littoral - 2, n°10, 2011, pp. 353-368.
  • Olivier Rota, "La pensée d’Edmond Fleg. Coopération judéo-chrétienne, messianisme et sionisme", paru dans Sens, juillet-août 2011, pp. 499–518.
  • Roger Klotz - "une pièce de théâtre d'Edmond Fleg : le Juif du Pape" Revue d'histoire du théâtre N° de 2011 - 3

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]