M. Pokora

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis M Pokora)
M. Pokora
Description de cette image, également commentée ci-après
M. Pokora en 2014.
Informations générales
Surnom Matt Pokora
MP
Nom de naissance Matthieu Tota
Naissance (36 ans)
Strasbourg
Activité principale chanteur
Genre musical Pop, RnB, dance, variété française
Années actives Depuis 2003
Labels Universal (2003-2007)
EMI France (2007-2013)
Parlophone (2013-2016)
TF1 Musique / Sony Music (depuis 2016)
Influences Michael Jackson
Claude François
Site officiel www.mpokoramusic.fr

Matthieu Tota, dit M. Pokora ou Matt Pokora (parfois abrégé MP), est un chanteur, danseur, acteur français né le à Strasbourg.

En 2003, il remporte la saison 3 de l'émission Popstars avec le groupe Linkup. Après le premier album du groupe qui s'intitule Notre étoile, il décide de mener une carrière solo et dévoile son premier album en .

Il a depuis publié huit autres albums, ainsi que trois albums live, et remporté la première saison de l'émission Danse avec les stars sur TF1 en 2011.

En 2016, il devient juré dans la 3e saison de The Voice Kids qu'il gagnera en tant que coach de Manuela Diaz.

En 2017, il devient également juré dans The Voice : La Plus Belle Voix, qu'il gagnera également en tant que coach de Lisandro Cuxi.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Matthieu Tota naît le d'un père footballeur d'origine polonaise, André Tota[1], et d'une mère alsacienne[réf. nécessaire] fonctionnaire[2], Brigitte Tarz[3]. Issue de la diaspora juive polonaise, ses grands-parents paternels sont venus de Cracovie dans les années 1930 pour travailler dans les mines de l'Est de la France, tandis que la branche maternelle est issue d’une longue lignée de militaires[4]. Il a un frère aîné, Julien Tota, qui lui fait découvrir la musique avec l'album Bad de Michael Jackson[2],[5] (et qui deviendra plus tard un des musiciens du chanteur)[2],[5].

Il fréquente l'école élémentaire de la Doctrine chrétienne à Strasbourg, puis le collège Paul-Émile Victor à Mundolsheim et enfin le lycée professionnel Aristide Briand, à Schiltigheim, au nord de Strasbourg[6].

Carrière[modifier | modifier le code]

Popstars et Linkup (2003-2004)[modifier | modifier le code]

À l'adolescence, il fait partie d'un groupe de R'n'B, Mic Unity. Mais c'est au travers de l'émission de télé-réalité Popstars, diffusée sur M6 en 2003, que sa carrière va réellement démarrer et lui offrir la notoriété auprès du grand public. Le concept du programme consiste, après une série de sélections, à former un groupe de chanteurs de type boys band ou girl group. Au fil du programme, Matthieu est sélectionné pour former le groupe victorieux aux côtés de deux acolytes, Lionel et Otis.

Sous le nom Linkup, les trois garçons connaissent une gloire aussi immédiate qu'éphémère. Si leur premier single Mon Étoile devient un tube (no 1 des ventes en France), l'album Notre étoile ne connaît qu'un succès d'estime, tout comme les singles suivants, Une seconde d'éternité et You And Me Bubblin (enregistré avec le groupe anglais Blue). Quelques mois plus tard, le groupe se sépare. Matthieu Tota commence alors à travailler sur un projet d'album.

M. Pokora (2004-2005)[modifier | modifier le code]

Étant toujours dans sa maison de disque Universal, et M6 Interactions, il signe sous le label Boyzdaya/EMC Records afin de promouvoir des débuts dans sa carrière solo. Il décide de continuer dans un registre urbain, aux sonorités R'n'B, style musical représentant de l'époque.

Matthieu Tota se choisit un nom de scène et se fait désormais appeler « Matt Pokora » (« pokora » signifiant « humilité » en polonais)[7]. Cependant, une polémique éclate quant à l'usage de ce pseudonyme, le chanteur Matt Houston, également chanteur de musique urbaine, lui intentant un procès au motif que la confusion était permise. Le jugement donne gain de cause au plaignant et Matthieu doit se trouver un nouveau nom, optant alors pour « M. Pokora »[8].

Son premier album éponyme, M. Pokora (à l'origine Matt Pokora), sort le . Plusieurs singles à succès, produit par Kore & Skalp en sont extraits, tels Showbiz (The Battle), Elle me contrôle (avec Lady Sweety) et Pas sans toi. Les trois videos clips sont co-réalisés par Karim Ouaret et M. Pokora. Ce premier essai est plutôt concluant pour M. Pokora et sa maison de disques, Universal, puisque l'album se voit certifié disque d'or[9].

Player (2006-2007)[modifier | modifier le code]

Son deuxième album, Player, sort le , et se classe no 1 des ventes, porté par le single De retour, en collaboration avec Tyron Carter. Pour réaliser cet album, il fait notamment appel au duo de producteurs belges Bionix, Rachid Mir et Christian Dessart, mais aussi E-Rise & Doc-Ness,et collabore avec Red Rat, sur son deuxième single Oh là là la (Sexy Miss), et Zoxea. Ici encore, il mélange R'n'B, pop et crunk'n b, visant un public plutôt jeune et féminin.

Il enregistre alors une adaptation du titre de Ricky Martin It's Alright, en duo avec ce dernier, qui se vend à plus de 100 000 exemplaires. Le titre sera alors ajouté à la réédition de l'album sortie le . Alors que l'album atteint les 200 000 ventes[10], paraît un dernier single, Mal de guerre, au succès plus relatif. Les trois videos clips, sont de nouveaux réalisés par Karim Ouaret.

Il entame une tournée d'une trentaine de dates en France, Player Tour, dont un soir à Bercy devant 15 000 personnes (le prix des places étant toutefois particulièrement peu élevé). Un DVD du spectacle, Player Tour Live, est édité, ainsi qu'un livre de photos, Et je me souviens de toi, retraçant la tournée.

M. Pokora au Bercy (Paris) lors de sa tournée Player Tour en 2007.

Il crée alors son propre label, M2theP Entertainment, et signe notamment Tyron Carter (devenu Yohann Malory, signé chez Universal depuis), qui publie le single Ne me dis pas (en collaboration avec Pokora)[11] et l'album Mon hold-up[12], sans connaître le succès.

MP3 (2008-2009)[modifier | modifier le code]

Matt Pokora pour la promotion de son nouvel album international en 2008.

Après un projet avorté d'album en anglais[13], il signe un contrat international avec Capitol Records et EMI pour être distribué dans 30 pays. Il doit alors réaliser deux albums, un en français pour le marché francophone et un en anglais pour le marché international, mais décide de n'en faire qu'un seul en anglais (avec deux titres en français pour le marché francophone)[14],[15].

Après avoir interprété Promiscuous avec Nelly Furtado lors des NRJ Music Awards 2007[16], il reste en contact avec l'entourage de la chanteuse et notamment Timbaland, qui acceptera de travailler sur le 3e album du chanteur, MP3.

Le premier single, Dangerous, paraît début 2008, le clip étant réalisé par Sylvain White. Atteignant la première place des ventes en France, il connaît également un certain succès en Europe, notamment en Suède, en Finlande, en Bulgarie, en Allemagne, et en Pologne. L'album MP3 sort le en France ainsi que dans 27 pays[17]

En France, l'album est certifié disque d'or (75 000 exemplaires vendus)[18], un résultat souvent jugé décevant[19]. Le chanteur déplorera par la suite un plan social à EMI, qui en aurait perturbé la promotion. EMI Group souhaitant produire des artistes français à l'international. Les singles suivants (They Talk Shit About Me avec Verse et Catch Me If You Can) passeront relativement inaperçus[20],[21], malgré une promotion internationale. La tournée Catch Me Tour se déroule à l'automne 2008[22], mais voit certaines dates annulées, faute de réservations[21].

En , il est toutefois récompensé dans la catégorie « Artiste pop international de l’année » aux Eska Music Awards en Pologne[23].

Mise à jour (2010-2011)[modifier | modifier le code]

Après une période de doutes à la suite de l'accueil mitigé réservé à son album international[24], le chanteur décide de revenir avec un album en français. Le premier extrait, le , est Juste une photo de toi, une ballade ayant pour but de se démarquer par rapport à l'ambiance contemporaine pop/dance. Durant l'été 2010, il participe à la tournée FDJ/NRJ 12[25].

L'album Mise à jour sort, quant à lui, le . L'album reçoit à la fois des critiques positives, qui soulignent son côté intime et le fait qu'il dévoile une facette plus sensible du chanteur[26],[27], et négatives, qualifiant sa musique de pop-RnB sans relief[28],[29]. Après un nouveau single, Mirage, et un concert à l'Olympia le [30], il reçoit en janvier 2011 deux NRJ Music Awards 2011 : Artiste masculin francophone et Chanson française de l'année pour Juste une photo de toi[31]. Après la cérémonie, une polémique éclate quant à la légitimité des prix décernés à M. Pokora et à Jenifer[32], ceux-ci n'ayant pas connu de grand succès cette année-là.

En février-mars 2011, il participe à la première saison de l'émission Danse avec les stars sur TF1, aux côtés de la danseuse Katrina Patchett, et remporte la compétition le [33]. L'émission lui permet de rebooster sa carrière qui s'essoufflait.

Après avoir annoncé une nouvelle tournée, le Mise à jour Tour[34], il publie en avril la version anglophone de la chanson Si on échangeait les rôles sous le titre Finally Found Ya[35], ainsi qu'une reprise du titre À nos actes manqués, qui connaît un grand succès en France, se classant no 8[36] et atteignant les 100 000 copies. L'album est alors réédité, incluant la reprise du trio Fredericks/Goldman/Jones, permettant à l'album de connaître une seconde vie et d'être certifié double disque de platine pour plus de 200 000 ventes[37]. Fin août, sort le dernier extrait de l'album, En attendant la fin[38].

À la poursuite du bonheur (2012-2013)[modifier | modifier le code]

Matt Pokora au NRJ Music Awards en 2012.

Après avoir remporté deux nouveaux NRJ Music Awards (Artiste masculin francophone et Chanson francophone de l'année pour À nos actes manqués), paraît Juste un instant, premier extrait de l'album À la poursuite du bonheur qui sort le , et sera soutenu par les singles On est là, Merci d'être et Si tu pars. Il démarre à partir du une grande tournée à travers la France, À la poursuite du bonheur Tour, comprenant notamment un passage par le Zénith de Paris le , et deux dates Bercy en .

Le , il participe à l'émission spéciale « Danse avec les stars » fête Noël, et termine troisième de la compétition.

Alors qu'il remporte à nouveau le prix de l'Artiste masculin francophone de l'année aux NRJ Music Awards 2013, son album est réédité, incluant cinq inédits, dont Envole-moi en duo avec Tal, premier extrait de la compilation Génération Goldman. L'album se voit alors certifié triple disque de platine en France, pour plus de 300 000 ventes, et disque de platine en Belgique.

Un album/DVD live, A la poursuite du bonheur Tour/Live à Bercy, paraît en , et atteint la première place des ventes dès sa sortie.

Robin des bois (2013-2014)[modifier | modifier le code]

Matt Pokora aux NRJ Music Awards 2013.

En , M. Pokora annonce qu'il tiendra le rôle principal de la comédie musicale Robin des Bois prévue pour [39]. L'histoire s'inspire de la légende médiévale, mais se situe une quinzaine d'années après que Robin des Bois et Marianne se furent séparés.

L'album Robin des Bois - Ne renoncez jamais paraît le . Un premier single, Un monde à changer, interprété par Nyco Lilliu est lancé le , suivi en janvier par Le jour qui se rêve, interprété par M.Pokora, et À nous, interprété par M. Pokora, Nyco Lilliu et Marc-Antoine.

RED et My Way (2015-2018)[modifier | modifier le code]

M. Pokora incarnant Robin des Bois.

L'album RED (« Rythmes Extrêmement Dangereux ») sort le , annoncé par deux singles, On danse et Le monde. Une tournée est également prévue en 2015, dont les 12, 13 et au Zénith de Paris, et les 11 et à Paris Bercy. Une réédition de l'album est sortie le , permettant à l'album de dépasser les 200 000 ventes[40].

Il reçoit en , son 12e NRJ Music Award dans la catégorie Artiste masculin francophone.

M. Pokora sort My Way, un album de reprises de Claude François dont le premier single Cette année-là est lancé pour l'été. Il officialise également une tournée pour 2017[41]. L'album de reprises, à quelques jours de Noël, dépasse les 300 000 ventes[42]. L'album est certifié disque de diamant et il s'est vendu à 600 000 exemplaires[43].

Un album live, My Way Tour Live, sort en CD/DVD le , et le film du concert est diffusé au cinéma les 7, 8 et .

Pyramide (depuis 2019)[modifier | modifier le code]

Roland Ries, maire de Strasbourg, remettant la médaille d’honneur de la ville à M. Pokora en .

Au début de l'année 2018, M. Pokora annonce prendre du recul médiatique[44]. En , il annonce la sortie de l'album Pyramide en sortant le single Les Planètes[44],[43],[45]. M. Pokora retrouve deux musiciens Tristan Salvati et Yohann Malory avec qui il avait collaboré sur ses deux précédents albums[44]. Et il a travaillé également avec Slimane qui a composé plusieurs chansons du disque[46].

Projet (2020)[modifier | modifier le code]

M. Pokora annonce son désarroi face aux décisions prises pour les évènements de plus de 5000 personnes. Olivier Véran demande de laisser un siège vacant sur deux mais le chanteur a déjà vendu toutes les places disponibles[47]. « Votre règle du siège d’écart est impossible à mettre en place quand tous les billets sont vendus depuis des mois ! » se plaint-il[47].

Il organise un dernier concert en live, depuis la salle parisienne de La Seine musicale, le pour sa Pyramide Tour.

Autres apparitions[modifier | modifier le code]

Danse avec les stars[modifier | modifier le code]

M. Pokora illumine Strasbourg le 28 novembre 2014.

Du au , M.Pokora participe à la première saison de l'émission Danse avec les stars sur TF1, aux côtés de la danseuse Katrina Patchett, et remporte la compétition le .

Le , il est de retour dans l'émission Danse avec les stars, le temps d'un prime de la saison 3 de Danse avec les stars : il y coache une équipe de stars sur un paso doble, face à Sofia Essaïdi, qui coache une équipe de stars sur un tango. Le , il participe, le temps d'une soirée, à l'émission spéciale « Danse avec les stars » fête Noël. Il termine troisième de la compétition, derrière Amel Bent & Sofia Essaïdi.

Associations[modifier | modifier le code]

Le , il participe au match Manchester United/Olympique de Marseille, à Monaco, pour l'association de Pascal Olmeta Un sourire, un espoir pour la vie.

Il participe également au single Des Ricochets avec une soixantaine d'artistes dans le cadre de l'Unicef.

En 2012, il intègre la troupe des Enfoirés sauf en 2018, 2019, 2020 et 2021[48].

Le , il participe en compagnie d'autres artistes (dont Patrick Bruel, Amel Bent, Christophe Maé, Inna Modja...) au concert pour l'association Les Orphelins de Makala au Zénith de Lille (concert organisé par Rio Mavuba, le fondateur de l'association, également joueur et capitaine du LOSC Lille Métropole), ainsi qu'au single caritatif Je reprends ma route en faveur de l'association Les voix de l'enfant[49].

Le , à l’occasion du lancement de « Strasbourg, capitale de Noël », et en présence de près de 25 000 spectateurs, il illumine la ville de Strasbourg[50].

Émissions télévisées[modifier | modifier le code]

Pour son retour en 2016, il a été choisi comme coach remplaçant de Louis Bertignac dans The Voice Kids (saison 3), en compagnie de Jenifer et Patrick Fiori et il participera également à la version française de l'émission Running Wild[51].

Le , il apparaît dans l'émission À l'état sauvage, où accompagné de Mike Horn, il va traverser le Sri Lanka pour découvrir la survie dans un univers inconnu[52].

Le chanteur est nommé parrain de l'édition 2020 du téléthon[53].

Émissions[modifier | modifier le code]

Diversification[modifier | modifier le code]

Ambassadeur[modifier | modifier le code]

En 2011, M. Pokora devient ambassadeur de la marque Police, avec la montre Vantage X[54].

En 2012, il devient ambassadeur avec Adriana Karembeu de la marque de lunettes Atol. Il a participé à plusieurs spots publicitaires pour la marque, notamment pour les lunettes D'Clip, une gamme de lunettes aux branches interchangeables[55]. Il a lancé sa collection de solaires[56].

Marque de vêtement[modifier | modifier le code]

En 2013, M. Pokora lance sa ligne de vêtements et d'accessoires Oôra by M.Pokora, qui s'adresse aux femmes.

Jury / coach[modifier | modifier le code]

En 2014, il devient juré de Danse avec les stars.

En 2016, il devient coach dans l'émission The Voice Kids[57] en remplacement de Louis Bertignac. Il se retrouve aux côtés de Jenifer et de Patrick Fiori[58].

En 2017, après sa prestation dans The Voice Kids, il est juré pour la sixième saison de The Voice : La Plus Belle Voix, aux côtés de Zazie, Mika et Florent Pagny sur TF1.

Acteur / comédien[modifier | modifier le code]

Le , Matt Pokora fait ses premiers pas d'acteur, il interprète le rôle d'Axel, le fils de Françoise (incarnée par Muriel Robin) dans le téléfilm Le Premier oublié réalisé par Christophe Lamotte. Sensibilisé par la maladie d'Alzheimer dont son grand-père était atteint, il souhaite adapter le roman de Cyril Massarotto à l'écran. Lors de sa diffusion, le téléfilm est suivi par plus de 6,2 millions de téléspectateurs[59],[60].

Le 28 mai 2021, Matt Pokora annonce qui débutera à l'entrée 2021 ,en tant que comédien à l'affiche de "Les Grandes Ambitions" avec Philippe Lellouche à l'origine du projet et Estelle Lefébure. Ils seront au théâtre de la Madeleine, Paris ,à partir du 17 septembre au 10 octobre 2021.

Engagement[modifier | modifier le code]

En 2020, il devient le parrain du Téléthon 2020, diffusé les 4 et 5 décembre.

Environnement artistique[modifier | modifier le code]

Style musical, thèmes et influences[modifier | modifier le code]

La musique de M. Pokora provient de différents styles musicaux, dont le RnB, la pop, l'electro, mais aussi le hip-hop, le crunk, l'urban, l'eurodance, la house ou des sons clubs en fonction de ses albums[61],[26]. Au cours de sa carrière, le chanteur délaisse peu à peu le R'n'B pour des sonorités plus de pop.

Pour son album MP3, il aborde tour à tour « la déception et la trahison en amour » avec Treason[61], s'inspire de We Are the World pour Through the eyes et son adaptation en français avec Sur ma route[15]. « Ce genre de chansons avec les chorales, le piano, les violons sont selon moi très fortes émotionnellement. Ce sont en plus des morceaux très fédérateurs. C’est aussi le but de Through the eyes qui est ainsi « Jacksonien » dans le sens où j’ai voulu parler des enfants, de la misère, mais surtout de la nécessité de voir l’état du monde à travers les yeux d’un enfant », explique Pokora[15]. Quant à la version francophone, la chanson parle du divorce de ses parents, à qui il n'en veut pas[15]. « Nous avons continué à avancer et cela fait de moi ce que je suis devenu », poursuit Pokora[15].

Pour son album Mise à jour, le chanteur aborde plusieurs thèmes tels que l'amour, la séduction, la manipulation des sentiments dans Juste une photo de toi, mais aussi les doutes, son grand-père et la société[26],[27]. Dans Mirage, les paroles projettent l'auditeur dans la tête de Pokora « envoûté par les charmes d'une inconnue »[26]. La chanson Comme un soldat, qui parle de son grand-père, est une chanson « au sens métaphorique de son propre combat dans le milieu de la musique »[26]. Dans l'album de nombreux morceaux sont consacrés à la gent féminine[62]. Pokora explique « aim[er] le jeu de la séduction dans la vie de tous les jours et j'essaie de le retranscrire dans mes morceaux. Puis, pour les morceaux un peu plus « romantiques », les plus belles chansons sont souvent écrites sur des histoires d'amour »[62]. La chanson En attendant la fin, écrite par Tyron Carter, évoque sa mère malade : Pokora y dévoile sa peur et sa perte d'espoir[63]. Dans Sauvons ce qu'il nous reste, il aborde son « inquiétude devant l'état de la planète qui se dégrade »[27]. Pour cet album, il explique être influencé par des titres de David Guetta ou Taio Cruz[64]. Tout comme pour Juste une photo de toi, qui pour lui ressemble à des chansons comme Take a Bow de Rihanna ou à Irreplaceable de Beyoncé Knowles.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Matt Pokora avec le maillot du RC Strasbourg en 2011.

Matt Pokora est supporter du RC Strasbourg. Il a annoncé au Dauphiné libéré[65] qu’il aimerait aider à l’avenir le club de football de Strasbourg, afin que ce dernier revienne dans l’élite. En 2011, il a publiquement exprimé son avis : « J’irai sans doute donner un coup d’envoi cette saison. On peut imaginer que je m’investisse un jour dans le RCS, que je ramène des sponsors pour l’aider à remonter dans l’élite. C’est un club qui compte dans la mémoire collective. Je trouve qu’il y a eu un énorme gâchis. »[66].

Depuis août 2017, il partage la vie de l'actrice et chanteuse américaine, Christina Milian[67]. Ils ont deux fils [68], Isaiah né le et Kenna né le [69].

Discographie[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Tournée[modifier | modifier le code]

Année(s) Nom Dates Album soutenu Support
2006-2007 Player Tour 36 Player Player Tour
2008-2009 Catch me Tour 20 MP3 Aucun CD/DVD
2011 Mise à jour Tour 30 Mise à jour Aucun CD/DVD
2012 À la poursuite du bonheur Tour 60 À la poursuite du bonheur Live à Bercy
2013-2014 Robin des Bois 112 Ne Renoncez Jamais Robin des Bois - Le Spectacle Musical
2015 RED Tour 64 RED Red Live Tour
2017 My Way Tour 66 My Way My Way Tour Live
2019-2020 Pyramide Tour 32 Pyramide Aucun CD/DVD

DVD[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

  • M. Pokora, Et je me souviens, photographies de slam, Paris : K&B, 2006, 150 p. (ISBN 978-2-915957-19-8)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le père de M.Pokora a joué au TFC et à Bordeaux
  2. a b et c « M. Pokora - Biographie », sur Music-Story (consulté le )
  3. « Matt Pokora présente ses parents ! », sur nrj.be (consulté le )
  4. Sophie Pelnard, M. Pokora sans interdits, City Edition, , p. 7.
  5. a et b « M. Pokora en concert au Zénith de Paris : Nous y étions ! », Justmusic.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. « Le chanteur Matt Pokora de retour en Alsace », France Bleu,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. http://fluctuat.premiere.fr/Musique/News/Probleme-de-Matt-3189970
  8. M. Pokora : pourquoi il a changé de pseudo
  9. site SNEP
  10. « Culture », Paris Match,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. Classement Ne me dis pas de Tyron Carter
  12. Classement Mon hold-up de Tyron Carter
  13. « Rencontre avec Timbaland », sur Teemix par Au Féminin, (consulté le )
  14. Sébastien Massagerro, « »Je suis un compétiteur » », Men's Health, no 41,‎ (ISSN 1294-971X)
  15. a b c d et e Nikolas Lenoir, « M. Pokora en interview », Charts in France,‎ (lire en ligne, consulté le )
  16. Sahlia Brakhlia, « M. Pokora, le nouveau protégé de Timbaland ? », Ados.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. « Combien M Pokora a-t-il donné à Timbaland ? » (consulté le )
  18. « Disque d'or en 2008 », sur Disqueenfrance.com, (consulté le )
  19. Charles Decant, « M. Pokora en anglais, succès mitigé », OZAP,‎ (lire en ligne, consulté le )
  20. Thierry Cadet, « M. Pokora : le point sur son succès international », Charts in France,‎ (lire en ligne, consulté le )
  21. a et b Thierry Cadet, « M. Pokora annule encore des concerts », Charts in France,‎ (lire en ligne, consulté le )
  22. Relaxnews, « Matt Pokora sort son nouvel album le 24 mars », Metro France,‎ (lire en ligne, consulté le )
  23. « M. Pokora - Biographie », sur Gala.fr (consulté le )
  24. « M. Pokora en interview : « Des doutes, oui. Des regrets jamais. » », Charts in France,‎ (lire en ligne, consulté le )
  25. « M Pokora signe son grand retour », sur ete-fdj.fr (consulté le )
  26. a b c d et e Frédéric Mangard, « Notre chronique audio de l'album - Mise à jour », sur Charts in France, (consulté le )
  27. a b et c Grégoire Amir-Tahmasseb, « M Pokora : « J'ai grandi avec mon public » », L'Union,‎ (lire en ligne, consulté le )
  28. Emily Warner, « "Mise à jour" - M. Pokora », Musicactu.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  29. Paula Haddad, « Mise à jour », Music Story,‎ (lire en ligne, consulté le )
  30. Thierry Cadet, « M. Pokora à l'Olympia : nous y étions ! », Charts in France,‎ (lire en ligne, consulté le )
  31. Julien Bellver, « Tout le palmarès des NRJ Music Awards 2011 », Ozap,‎ (lire en ligne)
  32. Thierry Cadet, « Faut-il boycotter les NRJ Music Awards ? », Charts in France,‎ (lire en ligne, consulté le )
  33. Charles Decant, « Danse avec les stars : le sacre de M. Pokora », Ozap,‎ (lire en ligne, consulté le )
  34. Thierry Cadet, « M. Pokora réactivé en tournée en France », Charts in France,‎ (lire en ligne, consulté le )
  35. Thierry Cadet, « M. Pokora choisit "Finally Found Ya" pour l'international », Charts in France,‎ (lire en ligne, consulté le )
  36. « Classements de A nos actes manqués », sur Lescharts.com (consulté le )
  37. http://www.snepmusique.com/fr/pag-259165-DISQUES-D-OR.html?year=2012&type=13
  38. Julien Piraud, « M Pokora dévoile la ballade En attendant la fin », Ptitblog.net,‎ (lire en ligne, consulté le )
  39. Camille Tissot, « M. Pokora, dans la peau de Robin des bois », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le )
  40. http://www.snepmusique.com/les-disques-dor/?awards_cat=0&awards_awd=0&awards_year=0&awards_artist=pokora&awards_title=&awards_edit_distrib=&awards_sort=date_certif-desc&awards_nb=30&submitAdvanced=Rechercher
  41. « M Pokora sort un album de reprises... de Claude François », sur chartsinfrance.net (consulté le )
  42. Closermag.fr, « M. Pokora dépasse les 300.000 exemplaires vendus avec son album de reprises d... », Closermag.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  43. a et b Julien Goncalves, « "Les planètes" : M. Pokora tease son nouveau single et son clip futuriste », Charts in France,‎ (lire en ligne)
  44. a b et c Pauline Conseil, « The Voice 2019 : M. Pokora signe son grand retour avec “Les planètes” - Découvrez son nouveau clip futuriste », sur TF1,
  45. Théau Berthelot, « Clip "Les Planètes" : M. Pokora à la recherche de sa bien-aimée dans un univers futuriste », Charts in France,‎ (lire en ligne)
  46. Yohann Ruelle, « M. Pokora : des chansons de Slimane sur son nouvel album », Charts in France,‎ (lire en ligne)
  47. a et b « M. Pokora révolté après les annonces du ministère de la Culture », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  48. twitter @MPOFFICIAL
  49. « Les voix de l'enfant », sur mymajorcompany.com (consulté le )
  50. Hélène David, « M.Pokora allume sa ville », dna.fr, 29 novembre 2014
  51. « "Running Wild" : M Pokora prêt à relever un nouveau défi pour M6 », sur chartsinfrance.net (consulté le )
  52. Nathalie Crespeau, « Tout ce que vous ne verrez pas dans À l'état sauvage avec M. Pokora ce soir sur M6 ! », Télé-Loisirs,‎ (lire en ligne, consulté le )
  53. « Matt Pokora est le parrain de l'édition 2020 du « Téléthon » », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  54. Marion Dewitte, « Mode : M. Pokora est l'égérie des montres Police ! » Public, 13/07/2011.
  55. Amandine Garcia, « Look : M.Pokora s'investit à fond pour Atol ! », Public, 01/02/2012.
  56. « Matt Pokora : il lance sa collection de lunettes de soleil ! », Public, 02/10/2012.
  57. « Matt Pokora officialise son départ de The Voice et The Voice Kids (TF1) »
  58. « M. Pokora va remplacer Louis Bertignac dans «The Voice Kids» », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  59. Matt Pokora : un premier rôle en souvenir de son grand-père, sur leparisien.fr, consulté le 8 octobre 2019
  60. Audiences TV Prime (lundi 7 octobre 2019) : Le premier oublié fait dégringoler L’amour est dans le pré, Die Hard 4 calcine France 3, The Victim démarre timidement, sur toutelatele.com, consulté le 8 octobre 2019
  61. a et b Frédéric Mangard, « Notre chronique audio de l'album - MP3 », sur Charts in France, (consulté le )
  62. a et b « M Pokora fait une 'Mise à jour' en interview », Ptitblog.net,‎ (lire en ligne, consulté le )
  63. Thierry Cadet, « M. Pokora en interview », Charts in France,‎ (lire en ligne, consulté le )
  64. [vidéo]« M Pokora : interview pour son nouvel album « Mise à jour ». », sur mandor.fr, (consulté le )
  65. « Football / Les premières réactions après la victoire », Dernières Nouvelles d'Alsace,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  66. « Racing Strasbourg : Matt Pokora, bientôt VRP du club ? », sur Sportune, (consulté le ).
  67. « Christina Milian folle amoureuse de M. Pokora, elle lui fait une tendre déclaration (VIDÉO) », melty,‎ (lire en ligne)
  68. La Provence, « Carnet rose : un premier enfant pour Matt Pokora », La Provence,‎ (lire en ligne).
  69. https://www.parismatch.com/People/Christina-Milian-et-Matt-Pokora-fetent-les-1-mois-de-leur-fils-Kenna-1739468

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Arnaud Babion-Collet, M. Pokora : la révolution R&B. Enghien-les-Bains : Éd. de la Lagune, 2006, 160 p. (ISBN 2-84969-035-X)
  • Abécé, M. Pokora : la révolution R&B. Enghien-les-Bains : Éd. de la Lagune, 2008, 191 p. (ISBN 978-2-84969-104-5)
  • Claire Séverac, Cédric Naïmi, M. Pokora vu par. Paris : P. Petiot éd., 2008, 153 p. (ISBN 978-2-84814-102-2)
  • Cédric Naïmi, M. Pokora : de Matthieu à Robin des Bois. Paris : Didier Carpentier, 2013, 174 p. (ISBN 978-2-84167-829-7)
  • Jérémy Lepage, M. Pokora : la véritable histoire. Saint-Victor-d'Epine : City, 2014, 250 p. (ISBN 978-2-8246-0393-3)
  • Jérémy Lepage, M. Pokora de A à Z : le dictionnaire de la vie et la carrière de Matthieu Pokora. Saint-Victor-d'Epine : City, 2014, 221 p. (ISBN 978-2-8246-0482-4)
  • Pierre Pernez (préf. Lionel Florence), M. Pokora : Le cœur dans les étoiles, Paris, éditions du Moment, , 260 p. (ISBN 978-2-35417-336-4 et 2-35417-336-9)
  • Sophie Pelnard, M. Pokora Sans Interdits, Éd. Hachette, 2017, 236 p. (ISBN 978-2-8246-0891-4)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]