Inna Modja

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Inna et Bocoum.
Inna Modja
Description de cette image, également commentée ci-après

Inna Modja lors de son concert au Festivaux le à Vaux-sur-Mer.

Informations générales
Surnom Inna Modja
Nom de naissance Inna Bocoum
Naissance (32 ans)
Bamako, Drapeau du Mali Mali
Activité principale Chanteuse
Mannequin
Actrice
Genre musical Pop
Années actives Depuis 2009
Labels Warner Music Group
Site officiel www.innamodja.com

Inna Modja, de son vrai nom Inna Bocoum[1], est une chanteuse, mannequin et actrice malienne née le , à Bamako, au Mali. Modja signifie « mauvais » en peul[2],[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et adolescence[modifier | modifier le code]

Née le à Bamako au Mali d'une famille Peul de sept enfants dont elle est la sixième, Inna Bocoum doit son nom d'artiste au surnom d'Inna Modja (Inna Moƴƴa) que lui donne sa mère, ce qui signifie « Inna est mauvaise ou Inna n'est pas bien » en peul. À l'âge de six ans ses parents l'inscrivent à une chorale. Chez elle, son père l'encourage à progresser en lui faisant écouter des disques qu'il aime (des artistes comme Ray Charles, Ella Fitzgerald, Otis Redding, Sarah Vaughan), mais elle est aussi très influencée par ses aînés qui évoluent dans leur période punk trash, rap 80/90's, heavy metal, en passant par le blues, la soul et le disco[4].

Adolescente, elle hésite entre le hard rock et les chansons d'amour. Elle rend visite à son voisin musicien du nom de Salif Keïta qui l'intègre dans le Rail Band de Bamako, un groupe de papy swingueurs (bossa nova et jazz) auprès de qui il a lui-même fait ses débuts[réf. souhaitée].« J’avais quinze ans et c’était en jouant avec le Rail Band au Mali » quand elle monte sur scène pour la première fois[5].

Début de carrière[modifier | modifier le code]

De cette expérience, Inna Modja apprend à s'adapter à des rythmes divers, qu'ils soient swing ou disco. Elle opte finalement pour une pop soul. Après un duo avec Jason Mraz sur France 2 à l'occasion de la Fête de la musique, Inna Modja assure une première partie pour Sliimy. Elle sort son premier single Mister H extrait de son premier album Everyday is a New World qui voit le jour en octobre 2009.

Ami de son père qui la prend en photo dans son enfance, le célèbre photographe malien Malick Sidibé prend les photos de son premier album[6]. Elle chante sur des plateaux télé tels que Vivement dimanche ou Taratata.

Love Revolution[modifier | modifier le code]

Elle revient en juin 2011 en proposant son nouveau titre French Cancan (Monsieur Sainte Nitouche). Celui-ci deviendra l'un des tubes de l'été 2011 en se positionnant n°1 au top TV, n°5 au top Radio et n°4 au top 50 des singles. Forte de son succès, elle propose un deuxième single La Fille du Lido et l'album Love Revolution le 7 novembre 2011. En février 2012, elle sort son troisième single I am smiling dont le clip, réalisé avec la collaboration de ses fans, se compose de vidéos envoyées par ces derniers.

Elle participe en 2011 au Téléthon[réf. souhaitée]. Elle participe en 2012 à l'album Elles et Lui d'Alain Chamfort pour la reprise en duo de Souris puisque c'est grave et au single caritatif Je reprends ma route en faveur de l'association Les Voix de l'enfant[7],[8].

Motel Bamako[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Motel Bamako.

Sur ce troisième album, elle chante principalement en bambara, mais aussi en anglais et français, sur l’amour, les blessures de la guerre, l’image de la femme[5]. Motel Bamako marque un tournant musical, abandonnant les mélodies mielleuses ! Avec des titres comme Tombouctou (dont le clip est filmé dans le studio photo de Malick Sidibé à Bamako[6]), elle revient aux racines, en chantant et rappant en bambara. Sur ce disque encore plus engagé que les précédents, elle invite les femmes maliennes à se faire entendre, à « retirer le foulard devant leur bouche »[4].

Actrice[modifier | modifier le code]

En 2013, elle joue dans Pendant ce temps, capsule humoristique du Grand Journal transposant des situations de la vie quotidienne dans des mondes parallèles absurdes[9].

Engagements[modifier | modifier le code]

Elle milite contre l’excision, ayant été excisée à l'âge de cinq ans — tout comme ses quatre sœurs — à l’insu de ses parents, faits qu'elle a exprimé dans une de ses chansons. Son gynécologue lui rappelle ce fait à 18 ans[10]. Elle a pu bénéficier d'une chirurgie réparatrice à 22 ans[10]. Elle est marraine de la Maison des femmes de l'hôpital Delafontaine à Saint-Denis[11].

Elle s'est également engagée contre les violences faites aux femmes avec le clip La Valse de Marylore[12].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Elle épouse à l'âge de 21 ans un Français d'origine grecque dont elle divorce quelques années plus tard, puis rencontre en 2009 à Paris un architecte et réalisateur italo-croate, Marco Conti Sikic[10].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Année Information Classement Certification
Drapeau de la France France Drapeau de la Belgique Belgique
2009 Everyday is a New World 56 23 -
2011 Love Revolution
28
98
Disque d'or Or
2015 Motel Bamako 55 - -

Singles[modifier | modifier le code]

Inna Modja lors de son concert à Niort en mars 2012.
Année Information Classement

Album

France Belgique-WA Suisse Canada[13]
2009 Mister H
-
-
-
-
Everyday is a New World
2010 It's Alright - - - -
Life
-
-
-
-

Love Revolution

2011 French Cancan (Monsieur Sainte Nitouche)
4
6
60
55
La Fille du Lido
82
-
-
86
2012 I am smiling
-
-
-
95
2014 C'est la vie - - - - Motel Bamako (Christmas Edition)
Outlaw - - - - Motel Bamako
Forgive Yourself 129 - - -
2015 Tombouctou 147 - - -

Participations[modifier | modifier le code]

Année Information Album
2010 Mister Joe (John Mamann avec Inna Modja) Mister Joe
2012 Souris puisque c'est grave (Alain Chamfort avec Inna Modja) Elles et Lui
2015 Son of a Preacher Man Les Stars font leur cinéma

Clips[modifier | modifier le code]

Année Information Album
2009 Mister H Everyday is a New World
2010 Life Love Revolution
2011 French Cancan (Monsieur Sainte Nitouche)
La Fille du Lido
2012 You Love Me
Emily
For My Land
Souris puisque c'est grave Elles et Lui
2013 Kinks In My Hair Love Revolution
2014 La Valse De Marylore -
Outlaw Motel Bamako
Magic Lady (Clips des Vraies Beautés Dove 2014) -
C'Est La Vie Motel Bamako (Christmas Edition)
Forgive Yourself Motel Bamako
2015 Tombouctou
Tombouctou (Remix)
2016 Water

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Année Cérémonie Travail sélectionné Catégorie Résultat
2012 NRJ Music Awards 2012 Inna Modja Révélation francophone de l'année 2011 Nomination
Victoires de la musique 2012 Le groupe ou artiste révélation du public de l'année
French Cancan (Monsieur sainte Nitouche) Le clip vidéo de l'année

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La fiche d'Inna Modja sur Deezer
  2. TV5 Monde : TV5MONDE se mobilise contre les mutilations sexuelles - Entretien avec Inna Modja
  3. Le mot même en langue peule est moƴƴa, qui est une forme négative provenant du racine moƴƴ- (bon).
  4. a et b Alain Pilot, « Inna Modja retrouve ses racines avec «Motel Bamako» », rfi.fr,‎ (consulté le 8 mai 2016)
  5. a et b « Sur scène avec... Inna Modja ! », elle.fr,‎ (consulté le 8 mai 2016)
  6. a et b Inna Modja, « Malick Sidibé, l'hommage d'Inna Modja », elle.fr,‎ (consulté le 8 mai 2016)
  7. « Les voix de l'enfant », sur mymajorcompany.com (consulté le 28 novembre 2013)
  8. « Alain Chamfort et Inna Modja en duo ? Ils se tiennent par la barbichette... », purepeople.com,‎ (consulté le 8 mai 2016)
  9. Article sur Premiere.fr.
  10. a, b et c « Inna Modja: Après l'excision, l'opération qui a fait d'elle une femme 'complète' », purepeople.com,‎ (consulté le 8 mai 2016)
  11. « Saint-Denis : inauguration de la maison des femmes », leparisien.fr,‎ (consulté le 8 juillet 2016)
  12. Valérie Aider, « Contre les violences faites aux femmes », respectmag.com,‎ (consulté le 2 juin 2014)
  13. http://www.billboard.com/artist/303822/inna-modja/chart

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :