Cette année-là

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette année-là (1962)
Chanson de Claude François
extrait de l'album Le Vagabond
Face A La Solitude, c'est après
Face B Cette année-là (1962)
Sortie Mai 1976
Durée 3:13
Genre Variété française
Format 45 tours
Auteur Eddy Marnay
Compositeur Bob Gaudio

Pistes de Le Vagabond

Cette année-là (1962) est une chanson interprétée en 1976 par Claude François.

Histoire[modifier | modifier le code]

La chanson est une reprise du tube December, 1963 (Oh, What a Night) (en) de Frankie Valli & The Four Seasons sur une mélodie de Bob Gaudio, sorti en 1975 et qui devient no 1 aux États-Unis l'année suivante. Alors que Claude François cherche des nouvelles chansons dans les bureaux de son label Flèche au 122 boulevard Exelmans, il fouille dans un tiroir du bureau de son directeur artistique Jean-Pierre Bourtayre, et y découvre ce disque de Frankie Valli qu'a écarté Bourtayre. Emballé, il demande à Eddy Marnay d'écrire les paroles en français, avec des références à son début dans le show business en 1962[1].

La chanson paraît en mai 1976 en face B du cinquante-quatrième 45 tours de Claude François, La Solitude, c'est après. Devant le peu de succès de la face A, chanson plus lente (les fans de Claude François le préféraient dans des musiques plus rythmées), le chanteur décide d'intervertir les deux titres et represser le disque en plein été 1976. Elle est sortie en album 33 tours en décembre 1976 dans Le Vagabond. Claude François en vend 628 000 exemplaires et en chante aussi une version italienne (Quell' anno la) la même année, y vendant 200 000 exemplaires[2].

La chanson a ensuite été samplée par Yannick en 2000, dans le titre Ces soirées-là : le chanteur qui a entendu le titre lors d'une soirée de mariage chez un ami vend plus de un million sept cent mille exemplaires de sa reprise[3]. Le titre est repris dans la comédie musicale Belles belles belles. Rendant hommage aux titres de Claude François, elle est créée en 2003 par des collaborateurs du chanteur tels Daniel Moyne, Jean-Pierre Bourtayre et Gérard Louvin.

December, 1963 (Oh, What a Night) a quant à lui été repris par de nombreux groupes dont le groupe Change en 1982 sur le LP " sharing your love ".

En 2016, M. Pokora rend hommage à Claude François en reprenant comme premier extrait le célèbre tube de 1976. L'accueil presse est assez négatif mais le titre est globalement bien accueilli par son public. Dans le clip figurent des éléments rappelant Claude François tels que le look de M Pokora avec des cheveux teints à la couleur de ceux de son aîné, les costumes en paillettes ou encore la voiture vintage rappelant cette époque [4]. La chanson a été numéro 1 des ventes sur iTunes[réf. nécessaire]. L'album en hommage à Claude François sort le 21 octobre 2016.

Paroles[modifier | modifier le code]

Alors que la chanson originale parlait d'une nuit de l'année 1963, celle de Claude François évoque une année entière, mais paradoxalement c'est 1962.

Il y retrace des faits qui se sont produits cette année, à la fois sur le plan personnel (sa rencontre avec son public ; son premier succès Belles, belles, belles ; sa chanson Marche tout droit sortie en février 1963), mais aussi sur la scène internationale :

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France France 45 tours (mai 1976)
No Titre Paroles Musique Durée
1. La Solitude, c'est après Gilbert Sinoué André Popp 4:00
2. Cette année-là (1962) (Titre original : December, 1963 (Oh, What a Night)[6]) Judy Parker Bob Gaudio 3:05
Drapeau de la France France 45 tours (juillet 1976)
No Titre Durée
1. Cette année-là (1962) 3:05
2. La Solitude, c'est après 4:00

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fabien Lecœuvre, Le petit Lecœuvre illustré, Artege Editions, , p. 87.
  2. Fabien Lecœuvre, Le petit Lecœuvre illustré, Artege Editions, , p. 88.
  3. Jacques Pessis, Chronique de la chanson française, Éd. Chronique, , p. 218.
  4. Prisma Média, « Vidéo – M. Pokora reprend « Cette année-là » - Gala », Gala.fr, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  5. Alister, Anthologie des bourdes et autres curiosités de la chanson française, la Tengo éditions, , p. 57
  6. 1ers interprètes : The Four Seasons, 1975, dans l'album Who Loves You. Adaptation en français : Eddy Marnay