Emmanuel Moire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Emmanuel Moire
Description de cette image, également commentée ci-après

Emmanuel Moire à la cérémonie des NRJ Music Awards 2013.

Informations générales
Naissance (37 ans)
Le Mans, (Sarthe) Drapeau de la France France
Activité principale chanteur, compositeur et comédien
Genre musical Variété, pop, comédie musicale
Instruments Piano, guitare acoustique
Années actives Depuis 2004
Labels Mercury depuis janvier 2013.
Warner jusqu'en 2011.
Site officiel emmanuelmoire.com
logo de Emmanuel Moire

Logo de Emmanuel Moire.

Emmanuel Moire, né le au Mans dans la Sarthe, est un chanteur et compositeur français.

De 2004 à 2007, il incarne le roi Louis XIV dans la comédie musicale Le Roi Soleil, qui le fait connaître du grand public. Il incarne ensuite Emcee dans la comédie musicale Cabaret de 2011 à 2012. Il a publié quatre albums solo.

En , il remporte la troisième saison de l'émission télévisée Danse avec les stars.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation musicale et débuts[modifier | modifier le code]

Passionné de musique depuis sa petite enfance, Emmanuel Moire, garçon timide et réservé, grandit auprès de son frère jumeau Nicolas[1] au gré des enseignements de chant classique et des stages de formation d'auteur-compositeur-interprète. Il suit des cours de chant et de musique au Conservatoire du Mans ainsi que plusieurs coachings chant au Studio des Variétés avec Sarah Sanders[2].

Parallèlement aux cours de musique, il obtient son baccalauréat économique et social, avec la mention « Bien ». Il entame des études en fac de géographie jusqu'au Deug, et il fait partie des chœurs de l'université du Mans[3]. En 2000, à 21 ans, il est sélectionné pour participer aux seizièmes rencontres d'Astaffort, un stage d'auteur-compositeur-interprète[1] organisé par l'association Voix du sud, présidée par Francis Cabrel[2].

Artiste éclectique, le sarthois pratique le chant et le piano et est en même un temps professeur de chant dans une école de musique. Au Mans, il se produit entre 2000 et 2004 dans plusieurs formations telles Cabaret Le Pâtis, Association « La flambée de l'Épau » Chœur de l'université du Maine. À cette époque, il participe à On n'oublie rien, un spectacle musical autour des chansons de Jacques Brel, et Les chattes hurlantes avec la troupe Utopium Théâtre[2].

Le Roi Soleil (2004-2007)[modifier | modifier le code]

La troupe de la comédie musicale, NRJ Music Awards 2006

Après avoir été recalé aux castings des comédies musicales Les Mille et Une Vies d'Ali Baba, Autant en emporte le vent et Belles belles belles[réf. nécessaire], Emmanuel Moire est choisi en 2004[1] pour interpréter le rôle de Louis XIV dans la comédie musicale Le Roi Soleil, produite par Dove Attia et Albert Cohen avec une mise en scène de Kamel Ouali. L'album du spectacle et les singles Être à la hauteur, Mon essentiel et Tant qu'on rêve encore qu'il interprète, se hissent en tête des ventes et révèlent Emmanuel Moire au grand public, tout comme le chanteur Christophe Maé, qui joue à ses côtés le rôle de Philippe d'Orléans, frère de Louis XIV.

Après le premier showcase du Roi Soleil en , il multiplie entrevues radio, plateaux télévisés et concerts. Il se produit chaque soir sur la scène du Palais des sports de Paris à partir du . La comédie musicale part en tournée à partir de , avec au total plus de 400 représentations en France, en Belgique et en Suisse[2]. Le spectacle remporte deux NRJ Music Awards en 2006 et en 2007 en tant que Groupe/Troupe/Duo francophone de l'année.

Après une première année de tournée, et au vu du succès du spectacle, toute la troupe revient sur la scène du Palais des sports le , et ce, pour plusieurs mois, puis pour une nouvelle tournée qui se terminera le à Bercy.

À la rentrée 2006, Emmanuel Moire participe à la chanson L'Or de nos vies du collectif Fight Aids Monaco, pour lutter contre le sida[4].

Du Sourire à L'Équilibre (2006-2010)[modifier | modifier le code]

Emmanuel Moire, printemps 2008

Son premier album, (Là) où je pars, sort le [1], porté par le single Le Sourire (n°7 au Top 50). Réalisé par Pierre Jaconelli et Davide Esposito, l'album s'écoule à 200 000 copies[5] et est certifié disque de platine[6]. Emmanuel Moire compose cinq titres de cet opus (dont Le Sourire) et s'entoure de compositeurs renommés, comme William Rousseau et Rod Janois, les textes étant majoritairement signés par son ami Yann Guillon.

Emmanuel Moire en concert, juillet 2010.

Le , au Festival de Sopot en Pologne où il interprète son titre Ça me fait du bien[N 1] (une adaptation en français du titre A good day de Lou Cowell), il finit premier dans la catégorie Chanteurs internationaux, notamment face à Thierry Amiel.

De novembre à , le chanteur repart sur les routes de France pour une tournée de cinquante dates[2]. Il devait faire partie des Enfoirés 2008[4], mais à la suite d'un accident mi-janvier il n'a pas pu y participer[7]. Il travaille ensuite à l'adaptation musicale du roman Les Trois Mousquetaires d'Alexandre Dumas[8], dont il compose les titres[9], mais le projet est arrêté avant sa concrétisation[10].

Le sort son second album, L'Équilibre, qui aborde un style plus électro-pop. Trois singles sont extraits : Adulte & sexy (classé n°9 au Top 50), Sans dire un mot (n°11) et Promis. Cette fois il signe la totalité des musiques de l'album, les paroles étant signées Yann Guillon. Ce virage musical lui permet de conquérir un public plus adulte et plus mature que sur la première tournée[11]. Il dédie l'album à son frère jumeau Nicolas, décédé en janvier, avec notamment le titre Sois tranquille dans lequel il prête sa voix à celui-ci[12]. S'ensuit à nouveau une tournée française de cinquante dates[2], qui prend fin en septembre 2010.

Cabaret, Danse avec les stars et Le Chemin (2011-2014)[modifier | modifier le code]

En mai 2011, alors qu'Emmanuel Moire est en préparation de son 3e album, son label musical Warner rompt son contrat.

Le , il annonce avoir été engagé pour la comédie musicale Cabaret[13]. À partir du 6 octobre 2011, il incarne l'extravagant et bisexuel maître de cérémonie du Kit kat club, Emcee. Cabaret se joue pour 90 représentations au Théâtre Marigny, suivies d'une tournée à partir du mois de janvier 2012. Cette même comédie musicale avait déjà été jouée à Paris entre octobre 2006 et janvier 2008 et avait emmené Cabaret jusqu'aux Molières 2007 et Molières 2008, avec un total de 7 nominations. Le chanteur rejoint donc l'équipe déjà formée lors des précédentes représentations, dont font partie Catherine Arditi, Geoffroy Guerrier et Claire Pérot[14]. Il reprend ainsi le rôle précédemment joué par le comédien Fabian Richard.

La version 2011 de Cabaret rencontre rapidement le succès, et le travail des comédiens est également salué par la presse[15],[16],[17]. Le spectacle est nominé aux Globes de cristal en 2012. La tournée s'achève en avril 2012, après avoir parcouru les Zéniths de France[18].

Du 6 octobre au , il fait partie des candidats de la 3e saison de l'émission Danse avec les stars[19]. Déjà pressenti pour la 2e saison, le chanteur avait décliné l'offre de TF1 pour se consacrer à Cabaret[N 2]. Par ailleurs, une polémique démarre autour de sa participation à Danse avec les stars, certains médias relatant une rumeur affirmant que le chanteur déclinerait sa participation s'il ne dansait pas avec un partenaire masculin. Il dément rapidement, expliquant qu'une blague provenant d'une interview en 2011 avait été mal interprétée et qu'il était très heureux de danser avec sa partenaire Fauve Hautot[20].

Lors du 2e prime-time, Emmanuel Moire rend hommage à son frère jumeau décédé, Nicolas, en dansant sur le titre qu'il avait composé en sa mémoire, Sois tranquille. La chanson fait le buzz et entre directement à la 1re place des ventes de téléchargements sur le site Amazon. Il remporte la compétition le 1er décembre 2012, face à Amel Bent et Taïg Khris.

Le 14 décembre 2012, l'album Génération Goldman, auquel participe Emmanuel Moire sur le titre Au bout de mes rêves avec Amandine Bourgeois, est certifié disque de diamant moins d'un mois après sa sortie[21]. Il partage la chanson Juste après avec Pauline sur Génération Goldman volume 2 huit mois plus tard. Le 25 mars 2013, l'album de Jean-Félix Lalanne Une voix, une guitare sort, sur lequel le chanteur sarthois interprète Ne me quitte pas[22].

Le 14 janvier 2013, il signe un contrat chez Mercury, filiale d'Universal Music Group[23]. Précédé par le single Beau Malheur (classé n°11 au Top 50), l'album Le Chemin sort le . Décrit comme plus personnel, il est composé par Emmanuel Moire, et les titres sont écrits Yann Guillon. Le chanteur y retrace le parcours de ces quatre dernières années[24]. L'album connaît un grand succès, se classant n°1 des ventes et dépassant les 300 000 exemplaires écoulés[25]. Une tournée débute à l'automne 2013, Sur le chemin[26],[27], incluant notamment trois dates à l'Olympia[28].

Il participe ensuite à divers projets : le single Pour une vie, pour un rêve (qui soutient l'organisation Unitaid)[29], l'album Et nous voilà (un album de duos de Nicolas Peyrac)[30], l'album Forever Gentlemen (qui rend hommage aux crooners des années 1950)[31], la compilation We Love Disney[32], et l'écriture du titre Depuis peu sur le premier album d'Olympe[33]. Il participe également à l'édition 2014 des Enfoirés[34],[35] et au double-album caritatif Kiss & Love[36].

Bienvenue (2015)[modifier | modifier le code]

En mai 2015, sort le single Bienvenue, extrait du quatrième album intitulé La Rencontre. Paru le 28 août[37],[38] l'album atteint la seconde place des classements français et belge[39] et est certifié disque d'or[40]. Une nouvelle tournée débute le 9 avril 2016.

Il compose deux titres pour l'album Au-delà des maux de Chimène Badi[41], et participe à l'album Balavoine(s) avec le morceau Le Chanteur[42].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Le 12 janvier 2009, après avoir été percuté par un chauffard, son frère jumeau Nicolas Moire se trouve plongé dans un coma profond. Peu après il succombe à ses blessures, le 28 janvier 2009[43].

Dans un entretien au magazine Têtu de , Emmanuel Moire annonce son homosexualité[44] alors que certaines personnes le lui déconseillaient, arguant que cela pouvant nuire à sa carrière[45]. Il déclare, quelques mois plus tard, ne regretter en rien d'avoir fait cette déclaration[46].

Liste des récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Talents France Bleu[modifier | modifier le code]

Année Travail nommé Récompense Résultat
2013 Emmanuel Moire Talent France Bleu Lauréat

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Emmanuel Moire en concert à Dunkerque
Titre Classement des ventes
FR FR TL BEL/Wa
Être à la hauteur 9 19
Je fais de toi mon essentiel 3 7
La vie passe 28
Le Sourire 7[47] 21[48] 31[47]
Ça me fait du bien 46[49]
Là où je pars
Si c'était ça la vie
Adulte & sexy 9[50] 37[51]
Sans dire un mot 11[52] 40[53]
Promis
Sois tranquille 21[54] 20[55]
Au bout de mes rêves avec Amandine Bourgeois 143[56] 142[57]
Beau Malheur 11[58],[59] 11[58]
Ne s'aimer que la nuit 72 32[60]
Venir voir
Bienvenue 46 41
Toujours debout 163 34
Tout le monde
Le Chanteur 115

Participations[modifier | modifier le code]

Livre[modifier | modifier le code]

Disponible en kiosque du 31 octobre au 26 décembre 2014, le magazine Musik Live « Spécial Emmanuel Moire » revient notamment via une interview sur la tournée Sur le chemin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Single sorti en .
  2. Ce qui lui permet d'ailleurs d'acquérir un meilleur niveau en danse.
  3. Il est le compositeur du titre Depuis peu.
  4. Il est le compositeur des titres Personne et de Point final.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Biographie », sur purepeople.fr
  2. a, b, c, d, e et f « Biographie », sur stage-entertainment.fr
  3. La Parenthèse Inattendue, diffusée le 19 mai 2013, France 2".
  4. a et b « Emmanuel Moire en interview », sur chartsinfrance.net,‎
  5. http://www.universalmusic.fr/artiste/15177-emmanuel-moire/bio
  6. http://www.universalmusic.fr/artiste/15177-emmanuel-moire/bio
  7. « Emmanuel Moire ne participera pas aux Enfoirés cette année », sur jeanmarcmorandini.com,‎
  8. Sébastien Fevre, « Un pour tous… », sur regardencoulisse.com,‎ (consulté le 14 décembre 2015)
  9. Emma d'Uzzorro, « Comédie musicale : mais qui seront Les 3 Mousquetaires ? », sur PurePeople,‎ (consulté le 14 décembre 2015)
  10. Jean, « ’Les Trois Mousquetaires’, la comédie musicale à Paris en 2016 et tournée 2017 », sur evous.fr,‎ (consulté le 14 décembre 2015)
  11. Marie Sauvee, « Rétrospective de carrière : Emmanuel Moire », sur ptitblog.net,‎ (consulté le 10 décembre 2012)
  12. « Emmanuel Moire: "Je n'ai pas encore réalisé que mon frère est parti" », sur 7sur7.be,‎
  13. Sylvain Zimmermann, « Emmanuel Moire va faire son «Cabaret» », sur tetu.com,‎ (consulté le 10 décembre 2012)
  14. « Emmanuel Moire en Une de "Têtu" dévoile "Cabaret" », sur chartsinfrance.net,‎
  15. Judith Sebban, « Critique : "Cabaret" au Théâtre Marigny et en tournée mar, 11/10/201 », sur musicalavenue.fr,‎ (consulté le 10 décembre 2012)
  16. Samuel Sebban, « Compte-Rendu : "Cabaret" en répétitions au Théâtre Mogador lun, 12/09/2011 - 10:43 — Sam », sur musicalavenue.fr,‎ (consulté le 10 décembre 2012)
  17. BM, « “Cabaret” au théâtre Marigny – Premières images des répétitions », sur parismusical.fr (consulté le 10 décembre 2012)
  18. Amaury, « Cabaret, le musical de Broadway, une tournée dans toute la France à partir du 13 janvier 2012 », sur publikart.net,‎ (consulté le 10 décembre 2012)
  19. « Emmanuel Moire sur la piste de Danse Avec Les Stars 3 », sur tf1.fr,‎ (consulté le 10 décembre 2012)
  20. Oscar Héliani, « Emmanuel Moire à Danse avec les stars : « TF1 n'a rien refusé puisque je n'ai rien demandé » », sur tetu.com,‎ (consulté le 10 décembre 2012)
  21. Jonathan Hamard, « "Génération Goldman" certifié disque de diamant en moins d'un mois », sur chartsinfrance.net,‎ (consulté le 23 décembre 2012)
  22. Jonathan Hamard, « Emmanuel Moire & Natasha St-Pier sur le nouvel album de Jean-Félix Lalanne », sur chartsinfrance.net,‎ (consulté le 15 février 2013)
  23. Charles Decant, « Emmanuel Moire signe chez Mercury », sur chartsinfrance.net,‎ (consulté le 16 janvier 2013)
  24. Marie Sauvee, « Emmanuel Moire signe un retour réussi avec "Le Chemin" », sur ptitblog.net,‎ (consulté le 27 avril 2013)
  25. http://www.universalmusic.fr/artiste/15177-emmanuel-moire/bio#contentPart
  26. Olivier Renault, « Emmanuel Moire est de retour avec Le chemin », sur lemans.maville.com,‎ (consulté le 27 avril 2013)
  27. Jonathan Hamard, « Emmanuel Moire en concert à l'Olympia du 15 au 17 janvier 2014 », sur chartsinfrance.net,‎ (consulté le 27 avril 2013)
  28. « Emmanuel Moire, un retour fracassant en concert: trois dates à l'Olympia en 2014! », sur concertlive.fr,‎ (consulté le 29 août 2013)
  29. Laurence Gallois, « Emmanuel Moire, Louis Delort et Mickael Miro chantent pour Unitaid », sur programme.tv,‎ (consulté le 29 juillet 2013)
  30. Emmanuelle Battisti Covin, « Nicolas Peyrac s'offre un album de duos », sur ptitblog.net,‎ (consulté le 29 août 2013)
  31. Thomas Montet, « M. Pokora, Damien Sargue, Emmanuel Moire : Réunion surprise de 'Gentlemen' ! », sur purepeople.com,‎ (consulté le 29 août 2013)
  32. http://www.disneypixar.fr/news/2013/10/15/le-projet-musical-we-love-disney-arrive/
  33. « Olympe - Une Vie Par Jour », sur AllMusic (consulté le 15 décembre 2015)
  34. Steven Bellery, « Emmanuel Moire : "C'est très fort pour moi de rejoindre les Enfoirés" », sur RTL,‎ (consulté le 4 janvier 2014)
  35. Damien Mercereau, « Les Enfoirés : Emmanuel Moire et Michaël Youn arrivent », sur Le Figaro,‎ (consulté le 4 janvier 2014)
  36. « Various – Sidaction - Kiss & Love », sur discogs.com (consulté le 15 décembre 2015)
  37. Bienvenue : Emmanuel Moire de retour avec un titre positif et rafraîchissant, sur chartsinfrance.net, consulté le 18 mai 2015
  38. Emmanuel Moire enfin apaisé, sur leparisien.fr, consulté le 28 août 2015
  39. « Emmanuel Moire - La Rencontre », sur Ultratop (consulté le 15 décembre 2015)
  40. « Les Certifications - Notre Base de Données », sur SNEP (consulté le 27 février 2016)
  41. « Chimène Badi - Au delà des maux », sur AllMusic (consulté le 15 décembre 2015)
  42. Éric Bureau, « Dix-huit artistes chantent Balavoine », sur Le Parisien,‎ (consulté le 15 décembre 2015)
  43. « Les confessions d'Emmanuel Moire : le deuil de son jumeau, sa musique… »
  44. « Emmanuel Moire fait son coming out dans TÊTU »
  45. « Emmanuel Moire a failli ne pas faire son coming out: "Je me suis longtemps fait passer pour quelqu’un d’autre, de peur qu’on ne m’accepte pas" », sur RTL-TVI,‎ (consulté le 27 février 2016)
  46. « Emmanuel Moire: "Aucun regret d'avoir dit que j'étais gay !" »
  47. a et b « Emmanuel Moire - Le sourire », sur ultratop.be
  48. « Classement singles téléchargés Semaine du 18/11/2006 », Disqueenfrance (consulté le 30 avril 2013)
  49. « Classement singles téléchargés Semaine du 12/05/2007 », Disqueenfrance (consulté le 30 avril 2013)
  50. « Emmanuel Moire - Adulte & sexy », sur ultratop.be
  51. « Classement singles téléchargés Semaine du 19/04/2009 », Disqueenfrance (consulté le 30 avril 2013)
  52. « Emmanuel Moire - Sans dire un mot », sur ultratop.be
  53. « Classement singles téléchargés Semaine du 25/10/2009 », Disqueenfrance (consulté le 30 avril 2013)
  54. « Emmanuel Moire - Sois tranquille », sur ultratop.be
  55. « Classement singles téléchargés Semaine du 14/10/2012 », Disqueenfrance (consulté le 30 avril 2013)
  56. « Emmanuel Moire + Amandine Bourgeois - Au bout de mes rêves (chanson) », sur lescharts.com
  57. « Classement singles téléchargés Semaine du 25/11/2012 », Disqueenfrance (consulté le 30 avril 2013)
  58. a et b « Emmanuel Moire - Beau malheur (chanson) », sur lescharts.com
  59. « Classement singles téléchargés Semaine du 05/05/2013 », Disqueenfrance (consulté le 29 août 2013)
  60. « Emmanuel Moire - Ne s'aimer que la nuit », sur ultratop.be

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]