Timbaland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Timbaland
Description de cette image, également commentée ci-après

Timbaland pendant le Shock Value II Tour en .

Informations générales
Surnom Timbo
Nom de naissance Timothy Zachery Mosley
Naissance (44 ans)
Norfolk, Virginie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, chanteur, producteur, disc jockey
Genre musical Hip-hop, pop-rap, RnB, pop rock
Instruments Voix, percussions, sampleur, Platines, Sequenceur
Années actives Depuis 1990
Labels Blackground, Mosley Music Group, Interscope, Roc Nation
Site officiel timbalandmusic.com

Timbaland, de son vrai nom Timothy Zachery Mosley, né le à Norfolk, en Virginie, est un producteur et rappeur américain. Il est l'un des producteurs américains de hip-hop et RnB les plus connus.

Timbaland est crédité pour la première fois sur l'album Ginuwine... the Bachelor du chanteur Ginuwine. Après sa participation à l'album One in a Million d'Aaliyah en 1996, et à l'album Supa Dupa Fly de Missy Elliott en 1997, Timbaland devient l'un des chanteurs et rappeurs les plus importants. En tant que rappeur, il publie plusieurs albums aux côtés de Magoo, puis publie son premier album solo intitulé Tim's Bio: Life from da Bassment en 1998.

En 2002, Timbaland produit le single à succès Cry Me a River pour Justin Timberlake, et collabore pour ses autres albums comme FutureSex/LoveSounds et The 20/20 Experience et leurs singles à succès respectifs. Son label, Mosley Music Group, fait participer des artistes comme Nelly Furtado, dont l'album Loose (2006), produit par Timbaland, est un succès critique et commercial. En 2007, Timbaland publie un nouvel album solo Shock Value, qui suit de Shock Value II en 2009.

Timbaland a également collaboré avec d'autres artistes notables comme Jay Z, Nas, Ludacris, Bubba Sparxxx, Madonna, Rihanna, OneRepublic, Brandy, Drake, et Rick Ross[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts (1972–1995)[modifier | modifier le code]

Timothy Zachery Mosley est né le [2] à Norfolk dans l'État de Virginie, où il grandit, et y sort diplômé de la Salem High School[1],[3]. Pendant sa période de DJ, il est connu sous le nom de DJ Tim[4] ou DJ Timmy Tim[2]. Son frère Sebastian, a six ans de moins que lui[5]. Tim Mosley commence à composer du hip-hop sur un clavier Casio. Au lycée, il débute sa collaboration avec le rappeur Melvin Barcliff, qui se produit sous le nom de Magoo. Il rejoint aussi le groupe de producteurs S.B.I. dont fait partie Pharrell Williams[2].

Au lycée, il est également ami avec les frères Terrence et Gene Thorton, plus tard connus sous les noms de Pusha-T et Malice au sein du groupe de rap Clipse. Missy Elliott découvre son travail musical et commence à collaborer avec Tim Mosley. Elle auditionne avec sa partenaire Sista pour DeVante Swing, un producteur et membre du groupe RnB Jodeci. DeVante signe Sista sur son label Swing Mob. Missy Elliott emmène avec elle Tim Mosley et Magoo à New York, où Swing Mob est basé. C'est d'ailleurs DeVante qui lui donne son surnom de Timbaland, d'après les chaussures Timberland. Sista, Timbaland et Magoo deviennent des membres de SCI Zakys School du label Swing Mob, et sont parfois surnommés Da Bassment. Ils se joignent à des artistes comme Ginuwine et les groupes Playa (Smoke E. Digglera, Static Major et Digital Black) et Sugah[2]. Timbaland travaille alors à la production de nombreux projets avec DeVante, notamment l'album de Jodeci The Show, The After-Party, The Hotel (1995) et celui de Sista, 4 All the Sistas Around the World, finalement non commercialisé.

En 1986, il est pris dans une fusillade et reste paralysé pendant neuf mois. Il passe alors son temps à développer ses mains aux techniques de DJ[6].

Tim's Bio : Life From Da Bassment (1996–2002)[modifier | modifier le code]

En 1996, il collabore à la majeure partie du deuxième album d'Aaliyah, One in a Million[1]. En 1997, il publie un album précurseur avec Magoo, son fidèle collaborateur, Welcome to Our World. Cet album montre les prémisses des futurs succès qu'il produira pour Missy Elliott, pour qui il produit entièrement son premier album Supa Dupa Fly, ainsi que pour Ginuwine et Aaliyah[1]. Timbaland publie son premier album solo Tim's Bio: Life from da Bassment le [7], où se croisent Nas, Jay-Z, Twista, Missy Elliott, et Ludacris. L'album se classe 41e du Billboard 200[8]. Sa notoriété grandissante, il collabore ensuite avec Ludacris, Jay-Z, Petey Pablo ou encore Beck Hansen[9]. Il produit également les trois singles d'Aaliyah, We Need a Resolution, More than a Woman et I Care 4 U qui figure sur l'album éponyme d'Aaliyah sorti en juin 2001[10].

Le deuxième album de Timbaland et Magoo est prévu pour novembre 2000. Indecent Proposal devrait faire participer Beck, Aaliyah, et les nouveaux protégés, issus de son label Beat Club, de Timbaland - Ms. Jade, Kiley Dean, Sebastian (Tims brother), Petey Pablo, et Tweet. L'album est repoussé l'année suivante, et sort en novembre 2001. C'est un échec commercial. Beck n'est finalement pas inclus sur la chanson I Am Music et fait participer à la place Timbaland aux côtés de Steve « Static » Garrett]] de Playa et Aaliyah[11]. Le premier album publié sur Beat Club est Dark Days, Bright Nights de Bubba Sparxxx en septembre 2001[12]. La perte d'Aaliyah affecte profondément Timbaland[13]. La chanteuse décède d'un accident d'avion en août 2001. Durant un appel téléphonique à l'émission Total Request Live sur la chaîne américaine MTV, il explique : « Elle était comme du sang, et j'ai perdu mon sang. Il y avait une alchimie entre elle et moi. Aujourd'hui j'ai perdu ma créativité. C'est difficile de parler aux fans maintenant. Au-delà de la musique, c'était une personne brillante, la personne la [plus spéciale] que j'ai jamais rencontré[13]. »

Collaboration avec des artistes pop (2003–2005)[modifier | modifier le code]

Timbaland produit ensuite des titres du premier album de Tweet, Southern Hummingbird, et davantage sur les quatrième et cinquième albums de Missy Elliott, Under Construction et This Is Not a Test![14]. Après avoir travaillé notamment avec Lil' Kim ou encore Pastor Troy, il collabore avec Scott Storch sur le titre Cry Me a River de Justin Timberlake[15]. Ce dernier publie alors son tout premier album solo Justified, après sa carrière au sein des NSYNC[16].

Timbaland publie ensuite le deuxième album de Bubba Sparxxx, Deliverance, et son troisième album avec Magoo, Under Construction, Part II. Les deux albums sont bien accueilli, en particulier Deliverance[17]. En 2004, Timbaland produit pour LL Cool J, Xzibit, Fatman Scoop et Jay-Z, ainsi que la majeure partie de l'album Afrodisiac de Brandy[18]. Timbaland coécrit ensuite deux titres et en produit trois sur le premier album de la chanteuse japonaise Hikaru Utada[19]. Il continue son partenariat avec Tweet et Missy Elliott. Il travaille sur le premier album studio de The Game puis sur Rebirth de Jennifer Lopez[20].

Loose, Future/Sounds et Shock Value (2006–2007)[modifier | modifier le code]

Timbaland lance son nouveau label, Mosley Music Group, où sont signés Nelly Furtado, Keri Hilson et le rappeur D.O.E[21],[22],[23]. À cette période, il collabore, sur de nombreux morceaux, avec son protégé Nate « Danjahandz » Hills. En 2006, il produit le second album de Justin Timberlake, FutureSex/LoveSounds, qui contient les tubes SexyBack, My Love et What Goes Around...Comes Around. Timbaland apparaît sur le single Wait a Minute des Pussycat Dolls et participe à l'album à succès de Nelly Furtado, Loose, notamment les titres Maneater, All Good Things, Promiscuous et Say It Right[24].

En 2007, Timbaland travaille sur sept morceaux de l'album Volta de Björk[25]. Il collabore, toujours avec son acolyte Danja, à l'album du groupe britannique Duran Duran, Red Carpet Massacre[26]. Il produit notamment le deuxième single Nite Runner avec Justin Timberlake. Il collabore avec 50 Cent pour Ayo Technology sur l'album Curtis. Le , il publie Shock Value avec les collaborations entre autres d'Elton John, Nelly Furtado, Justin Timberlake, Dr. Dre, 50 Cent. Le premier single, Give It to Me, s'est relativement bien classé dans les charts du monde entier[27]. En novembre 2007, il découvre, grâce à Myspace, Lil' Mo et décide de le signer sur son label Mosley Music Group un album étant prévu pour 2012 aux États-Unis. Il est intéressé aux nouveaux groupes jeunes et créateurs de la pop-rock comme Two70 (Boston Berklee). Il travaille également avec Rockstar Games afin de produire Beaterator, un jeu vidéo de mixage pour la PlayStation Portable[28].

Autres projets et Shock Value II (2008–2011)[modifier | modifier le code]

En , il produit quatre titres pour le chanteur français M. Pokora, tirés de l'album MP3. Le single Dangerous, en collaboration avec son petit frère, Sebastian, se classe premier en France[réf. nécessaire]. Fin avril 2008, il participe à l'album Hard Candy de Madonna[29]. Il y coproduit notamment le premier extrait, 4 Minutes avec Justin Timberlake.

La suite de son album Shock Value, Shock Value II, est sortie en 2009. Avec de nombreuses collaborations encore une fois dont JoJo, Miley Cyrus, Chad Kroeger et Esthero. Le premier single est Morning After Dark avec Nelly Furtado et la française SoShy. Le second est Say Something avec Drake, alors que le troisième est un featuring avec Katy Perry, If We Ever Meet Again. En 2009, il apparaît dans un épisode de la Saison 1 de la série Flashforward. Après Katy Perry, c'est au tour de Michelle Branch de collaborer sur un titre avec Timbaland dans Getaway.

En 2010, il participe à l'album Unbroken de Demi Lovato qu'il produit et collabore au titre All Night Long avec Missy Elliot. En 2011, il sort le single Pass at Me en featuring avec le rappeur cubano-américain Pitbull et composé par le français David Guetta.

Opera Noir et activités récentes (depuis 2012)[modifier | modifier le code]

Noelia, Timbaland et Jorge Reynoso, en 2012.

En janvier 2013, il signe sur le label Roc Nation de son ami Jay-Z[30]. Il a aussi produit le nouveau single Bow Down (I Been On) de la chanteuse Beyoncé publié le sur son site officiel[31].

Durant l'été 2013, il annonce travailler sur le nouvel album posthume de Michael Jackson. Longtemps annoncé puis repoussé, son 3e album studio solo, Opera Noir (initialement titré Textbook Timbo), devrait sortir courant 2015.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est en couple avec Monique Idlett, son attachée de presse. Ils ont une fille, Reign, née le et se marient en juin 2008. Timbaland a également un autre enfant, Demetrius, né en 1992, qu'il a eu avec sa précédente compagne. Timbaland lui a offert une Lamborghini pour fêter ses 16 ans dans l'émission Mon incroyable anniversaire sur MTV[32]. Son petit frère, Sebastian, est également rappeur et parolier pour d'autres artistes.

Discographie[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 2001 : 30 Years to Life de Vanessa Middleton (producteur)
  • 2009 : Flashforward - Saison 1, épisode 13 : l'homme qui travaille aux archives du FBI

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Jason Birchmeier, « Timbaland Biography », sur AllMusic (consulté le 6 janvier 2016).
  2. a, b, c et d (en) « Timbaland », timbalandmusic (consulté le 11 juillet 2010).
  3. (en) « Timbaland's visit includes grant for Beach school », The Virginian-Pilot,‎ (consulté le 11 janvier 2013).
  4. (en) Shaheem Reid, « My Block: Virginia », MTV News,‎ (consulté le 4 avril 2008).
  5. (en) « Timbaland's little brother, Sebastian, has his own hit », sur HamptonRoads (consulté le 6 janvier 2016).
  6. (en) « Timbaland wants to be his own star », sur Entertainment Weekly,‎ (consulté le 6 janvier 2016), And for the first time ever, Tim speaks publicly about when he was shot at age 17. He was doing work as a DJ, and held a series of menial jobs, including washing dishes at a Red Lobster, where he was constantly bumping heads with a local thug. One night, Tim’s tormentor wandered into the kitchen as he was punching the clock to leave. “I got somethin’ for ya,” the guy said. “Oh yeah?” Tim retorted. “What you got?” His nemesis then pumped off a gunshot from a weapon hidden inside a bag; the bullet passed through Tim’s neck and lodged in his right shoulder (fragments remain to this day). One positive thing out of the incident? The shooting helped him form a bond with 50 Cent. “I’ll tell you this,” Tim says, ”if you get shot and you survive, you feel like you're an incredible hulk. Them bullets don’t hurt when they go in. But then they got that burnin’, that acid burn. God damn! It feels like a stove burning in your blood. You feel like any minute you gonna be dyin.” And he continues. “I been through some junk,” he sighs. “It ain’t all been peaches and cream.”.
  7. (en) John Bush, « Timbaland - Tim's Bio: Life From Da Bassment Overview », sur AllMusic (consulté le 6 janvier 2016).
  8. (en) « Timbaland - Tim's Bio: Life From Da Bassment Awards », sur AllMusic (consulté le 6 janvier 2016).
  9. « Timbaland Film Vying For Sundance Grand Jury Prize », MTV (consulté le 29 avril 2008).
  10. (en) « Aaliyah Finds 'Resolution' With New Single, Video », MTV (consulté le 29 avril 2008).
  11. (en) « Timbaland To Release Aaliyah / Beck Duet », MTV (consulté le 25 avril 2008).
  12. (en) « Timbaland Launches Label », Rolling Stone (consulté le 25 avril 2008).
  13. a et b (en) « Timbaland, P. Diddy, Other Artists React To Aaliyah’s Death », sur MTV,‎ (consulté le 6 janvier 2016).
  14. (en) « This Is Not A Test! », Rolling Stone (consulté le 28 avril 2008).
  15. Daly, Sean, « Lil' Kim, Delivering The Goods », The Washington Post,‎ .
  16. (en) Sanneh, Kelefa, « Critic's Choice: New CD's », The New York Times,‎ (consulté le 28 avril 2008).
  17. (en) « Bubba Sparxxx : Deliverance », NME (consulté le 25 avril 2008).
  18. Johnson, Kevin C., « Brandy evolves to Afrodisiac », St. Louis Post-Dispatch,‎ .
  19. Sean Daly, « Leaving the Girl Behind », The Washington Post,‎ . (lire en ligne).
  20. (en) « ‘Rebirth’ at its best when J. Lo keeps it on dance floor », MSNBC (consulté le 29 avril 2008).
  21. « Super sonic », The Star (consulté le 29 avril 2008).
  22. Jayson Rodriguez, « 'I Had To Speak Up': Scott Storch Responds To Timbaland's Jabs », MTV News,‎ (consulté le 4 avril 2010).
  23. (en) Steve Jones, « They write the songs — and they're singing them, too », USA Today,‎ (consulté le 29 avril 2008)
  24. (en) Angus Batey, « 'I'm up here. Everyone else is down there' », Londres, The Guardian,‎ (consulté le 25 avril 2008).
  25. (en) « Björk Borrows Timbaland on New Album, SXSW Gets Guilt-Free, Radiohead Concerned About World, Making Record », Rolling Stone (consulté le 25 avril 2008).
  26. (en) Cameron Adams, « Duran Duran at work with Justin Timberlake and Timbaland », Herald Sun,‎ (consulté le 28 avril 2008).
  27. (en) Jayson Rodriguez, « 'I Had To Speak Up': Scott Storch Responds To Timbaland's Jabs – News Story | Music, Celebrity, Artist News | MTV News », MTV,‎ (consulté le 11 juillet 2010).
  28. (en) Filip Truta, « PSP – Music Sequencer from Rockstar and Timbaland: Beaterator », Softpedia,‎ (consulté le 8 avril 2008).
  29. (en) « Brandy Records with Timbaland, New Video », Rap-Up,‎ (consulté le 11 juillet 2010).
  30. Timbaland signe sur le label Roc Nation de Jay-Z - Rap2K
  31. http://www.dailymail.co.uk/tvshowbiz/article-2294969/Beyonc-debuts-new-track-Bow-Down--I-Been-On-dividing-fans.html?ito=feeds-newsxml
  32. "Le maillot de l'ASSE en show américain " sur leprogrès.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]