Unicef France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

UNICEF France est le comité national français du Fonds des Nations unies pour l’enfance (abrégé en UNICEF pour United Nations of International Children's Emergency Fund, son nom en anglais),

Le Fonds des Nations unies pour l’enfance est une agence de l’Organisation des Nations unies (ONU), créée le [1] et implantée aujourd’hui dans plus de 150 pays d’intervention. Cette agence agit dans les domaines de la santé, de la nutrition, de l’éducation et de la protection des enfants.

36 comités nationaux existent dans les pays industrialisés. L’UNICEF France est l’un d’entre eux. Il a le statut d’association loi de 1901, d'intérêt général et reconnu d'utilité public. L'UNICEF France est basée à Paris et existe depuis 1964, année de sa création sous le nom de Comité français pour l'UNICEF[2]. Depuis le 23 juin 2015, l'UNICEF France est présidée par Jean-Marie Dru.

Missions[modifier | modifier le code]

Les missions de l’UNICEF France sont de :

  • faire du plaidoyer auprès du public français (scolaires, jeunes, collectivités, médias) en faveur des droits de l'enfant ;
  • collecter des fonds au profit des programmes menés sur le terrain ;
  • aider les enfants en difficulté.

Soutiens[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

L’UNICEF est soutenu en France par plusieurs célébrités[3], notamment:

L’UNICEF a aussi pour mission de surveiller, en France, l’application de la Convention internationale des droits de l’enfant[4]. L’UNICEF France s’est donc prononcé sur le projet de réforme de la justice des mineurs, et a également suivi les recommandations faites à l’État français par le Comité des droits de l'enfant des Nations unies de Genève.

Bénévoles[modifier | modifier le code]

L’UNICEF France a un réseau de 5 500 bénévoles et 3000 jeunes implantés dans la plupart des départements[5]. Ces bénévoles exercent différentes activités :

  • sensibiliser les élèves dans les classes ;
  • faire de la vente sur les stands de cartes de vœux et de cadeaux UNICEF ;
  • établir des liens avec les entreprises, les collectivités, etc. ;
  • organiser des évènements ;
  • de distribuer des calendriers et brochures dans chaque habitats a ce profit et récolter des fonds.

Controverses[modifier | modifier le code]

L'émission Cash investigation diffusée le 6 octobre 2015 sur France 2 met en cause le comportement de l'UNICEF qui revend à Mediapost, filiale du Groupe La Poste, les coordonnées des donateurs, sans recueillir leur consentement et contrairement à l'engagement de l'organisation de ne pas vendre leur données personnelles[6].

D'après l'émission, l'UNICEF a annoncé au journaliste que les adresses n'étaient déjà plus commercialisées et qu'ils avaient déjà rompu ce contrat avec Mediapost en septembre 2014.

L'UNICEF s'est engagé, le soir de la diffusion l'émission, à apporter des éléments nécessaires pour répondre aux questions soulevées[7]. Le lendemain, le 7 octobre 2015, l’UNICEF a publié ses clarifications dans un souci de véracité et de transparence, soulignant que « Ce reportage (de la part des enquêteurs comme de certaines personnes interviewées) crée une totale confusion et au lieu d’éclairer le téléspectateur sème le doute[8]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « 11 décembre 1946: création de l’Unicef », sur lesoir.be,
  2. « L'Unicef France : 50 ans en image », sur www.unicef.fr,
  3. Information des personnalités sur le site officiel
  4. Mission de l’Unicef France sur le site officiel
  5. Information des bénévoles sur le site officiel
  6. « Cash Investigation. Données personnelles : mais à quoi sert la CNIL ? - Certaines associations caritatives vendent en toute illégalité leurs fichiers de donateurs à La Poste. », France Télévisions,‎ (lire en ligne)
  7. « Première réaction de l'UNICEF suite à la diffusion du reportage de Cash investigation », Page facebook de Unicef France,‎ (lire en ligne)
  8. « Clarifications de l'UNICEF suite au reportage de Cash investigation », Site de l'UNICEF France,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]