NRJ Music Awards

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
NRJ Music Awards
Logo de la dernière édition.
Logo de la dernière édition.

Genre Cérémonie de récompenses
Périodicité Annuelle
Réalisation Gérard Pullicino
Gilles Amado
Présentation Nikos Aliagas (depuis 2009)
Ancienne présentation Ophélie Winter (2000)
Anthony Kavanagh (2001-2006)
Arthur (2007)
Benjamin Castaldi (2008)
Narration Richard Darbois (voix-off)
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Production
Lieu de tournage Palais des festivals et des congrès de Cannes
Durée 3 h
Société de production TF1 Production (GLEM)
Diffusion
Diffusion TF1, NRJ
Date de première diffusion
Statut En cours
Public conseillé Tout public
Site web http://nrjmusicawards.nrj.fr

Les NRJ Music Awards (parfois désignés par la traduction en français Prix de la Musique NRJ), créés en 2000[1] par la station de radio NRJ en partenariat avec la chaîne de télévision TF1, ont lieu généralement tous les ans le premier samedi de novembre en direct du Palais des festivals et des congrès de Cannes (PACA)[2].

Tous les ans, des chanteurs français et internationaux sont récompensés par catégories grâce aux votes par SMS ou téléphone, pendant la cérémonie, pour une catégorie définie, ou par Internet, avant la cérémonie, pour les autres catégories. M. Pokora détient le nombre record de prix obtenus depuis la création de la cérémonie en 2000 avec 12 trophées. Du côté international, c'est Shakira qui détient le record de prix obtenus avec 7 trophées.

Animés depuis 2009 par Nikos Aliagas, les NRJ Music Awards accueillent plusieurs célébrités internationales et françaises. Ils permettent à NRJ de faire un grand coup de publicité, de se poser en partenaires des grandes maisons de disques et de sortir une compilation dédiée. L'évènement fait toutefois l'objet de nombreuses critiques formulées - celles-ci visant son caractère promotionnel et la qualité de son show.

Présentation[modifier | modifier le code]

2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013 (15th Edition) 2014 2015
Ophélie Winter Anthony Kavanagh Arthur Benjamin Castaldi Nikos Aliagas

Liste des récompenses[modifier | modifier le code]

Récompenses actuelles[modifier | modifier le code]

Anciennes récompenses[modifier | modifier le code]

Détails des cérémonies[modifier | modifier le code]

Édition Date Diffuseur Lieu présentateur
NRJ Music Awards 2000 27 janvier 2000 TF1 et NRJ Midem de Cannes Ophélie Winter
NRJ Music Awards 2001 20 janvier 2001 Anthony Kavanagh
NRJ Music Awards 2002 19 janvier 2002
NRJ Music Awards 2003 18 janvier 2003
NRJ Music Awards 2004 24 janvier 2004
NRJ Music Awards 2005 22 janvier 2005
NRJ Music Awards 2006 23 janvier 2006
NRJ Music Awards 2007 20 janvier 2007 Arthur
NRJ Music Awards 2008 26 janvier 2008 Benjamin Castaldi
NRJ Music Awards 2009 17 janvier 2009 Nikos Aliagas
NRJ Music Awards 2010 23 janvier 2010
NRJ Music Awards 2011 22 janvier 2011
NRJ Music Awards 2012 28 janvier 2012
NRJ Music Awards 2013 26 janvier 2013
NRJ Music Awards 15th Edition 14 décembre 2013 Palais des Festivals à Cannes
NRJ Music Awards 2014 13 décembre 2014
NRJ Music Awards 2015 7 novembre 2015

Déroulement du vote[modifier | modifier le code]

NRJ se réserve le droit de choisir quatre nommés dans chaque catégorie et les soumet ensuite au vote des internautes sur son site. Les NRJ Music Awards revendiquent le fait d'être la seule cérémonie en France où 100 % des votes proviennent du public[3]. Pour l'édition 2011, les organisateurs ont proposé aux internautes, dans un premier temps, de constituer eux-mêmes leurs listes de quatre nommés parmi six artistes pré-nommés, puis, dans un second temps, de voter pour leurs chanteurs préférés parmi les lauréats des nominations. Chaque internaute ne peut voter qu'une seule fois par jour par catégorie alors que les votes étaient auparavant illimités[4].

Ce système ne peut néanmoins refléter complètement le panel total des votants (selon la règle du « 1 vote = 1 personne ») puisqu'un téléspectateur peut donner sa voix autant de fois qu'il le souhaite par SMS ou par internet. Cette méthode encourage les fans ou les maisons de disques à faire grimper les votes d'un artiste en exploitant leur droit de voter plusieurs fois. Le procédé est légal mais il ne peut être jugé « représentatif » de l'ensemble des votants.

Critiques et controverses[modifier | modifier le code]

Des accusations d'auto-promotion[modifier | modifier le code]

Il a été reproché à la cérémonie de n'être devenue qu'un simple exercice d'autopromotion, destiné à récompenser les artistes « maison » avec qui TF1 et NRJ ont passé un partenariat[5]. Les organisateurs de la soirée, qui appartiennent au groupe NRJ, choisissent en effet la liste des nommés, ayant tout loisir de privilégier les artistes qui leur sont proches. Jenifer, par exemple, a souvent été récompensée alors que la chanteuse n'avait aucune actualité l'année précédant la cérémonie[6]. Le NRJ Music Award de la Révélation francophone de l'année fut d'ailleurs, et durant de nombreuses années, remis à un ancien élève de Star Academy, émission de télé-réalité diffusée sur TF1 (Jenifer, Nolwenn Leroy, Emma Daumas, Grégory Lemarchal eurent chacun leur trophée).

En 2009, le NRJ Music Award du groupe ou duo francophone de l’année est remis à la troupe de Cléopâtre, un spectacle soutenu à la fois par TF1 et par NRJ, dont les représentations n'avaient même pas commencé au moment de la remise du trophée[7]… À l'inverse, Madonna, Britney Spears et Mylène Farmer, souvent récompensées les premières années, disparurent des nominations les années suivantes : la première ayant rompu son partenariat avec la radio, la seconde ayant plébiscité Fun Radio, et la troisième ayant critiqué la faible place accordée à ses chansons sur la station musicale[8].

Le directeur de la rédaction de Télé 7 jours dénonçait ainsi « une vaste plaisanterie », en qualifiant la cérémonie de « grande page publicitaire »[7]. Le site Charts in France décrivait quant à lui la cérémonie comme « une grande mascarade auto-promotionnelle », rajoutant « C'en est presque une honte tellement la supercherie est énorme ! »[9].

En 2011, le palmarès de la cérémonie suscite la perplexité. Journalistes, internautes ou responsables de maison de disques s'étonnent de voir Jenifer et M. Pokora rafler plusieurs prix alors que leurs carrières semblent s'essouffler[10],[11],[12]. Cité par Le Parisien, un producteur déclare : « Ce sont de petits arrangements entre amis. M. Pokora repart avec deux prix importants, dans une émission sur TF1, alors qu’il va bientôt être membre du jury d’un nouveau télé crochet, Danse avec les stars, diffusé sur la Une. Curieux hasard, non ? »[13]. Pascal Nègre, le patron d'Universal France, reconnaît lui aussi que le palmarès des NRJ Music Awards ne traduit pas la « réalité de l'audience de cette radio »[14]. Pour sa défense, la chaîne avance que le palmarès ne reflète pas toujours l’économie du disque[13]. Les organisateurs de la soirée ont également refusé de rendre publics les scores de chaque nommé, alimentant les soupçons de fraudes[15].

À la suite de cette polémique, le journal Libération s'étonne de l'ampleur des débats et rappelle le « manque de crédibilité » général de la cérémonie, laissant entendre que le palmarès de 2011 n'est ni moins ni plus absurde que celui des années précédentes[16]. Le magazine Les Inrockuptibles ironisa également sur la valeur de ces « trophées dont personne n’a rien à carrer »[17].

Le sacre des majors[modifier | modifier le code]

De nombreuses critiques se focalisent également sur les critères de sélection, qui écartent les artistes plus discrets ou les petites maisons de disques. Le choix serait donc davantage dicté par la notoriété des artistes que par la qualité de leur travail. Les nommés appartiennent, en effet, aux majors, tandis que les petits labels ou les maisons indépendantes sont systématiquement ignorées de la cérémonie[8]. Marc Thonon, directeur du label Atmosphériques, déclarait en 2010 quelques jours avant la cérémonie : « Comme par hasard, il n’y aura que des musiciens issus de grosses multinationales qui seront programmés. (…) C'est purement et simplement une main mise des majors sur la programmation »[18].

En 2009, le chanteur Renan Luce, qui devait chanter sur scène, avait été déprogrammé car TF1 et les organisateurs de la soirée avaient jugé que sa notoriété n'était pas assez suffisante[19]. La même mésaventure se produit l'année suivante pour le chanteur Charlie Winston[18].

Une cérémonie jugée laborieuse[modifier | modifier le code]

L'amateurisme de la cérémonie et de son organisation a également été pointé du doigt par de nombreux médias, ainsi que par les artistes eux-mêmes. En 2009, le groupe Indochine fut contraint d'enregistrer sa prestation la veille de la cérémonie, parce qu'il avait refusé de chanter en playback[20]. Le Point parlait en 2009 du « déclin » de cette cérémonie, qu'elle jugeait trop « longue »[21]. La même année, plusieurs artistes annoncés par les organisateurs (parmi lesquelles Christina Aguilera, Pink, Beyoncé, Rihanna et Britney Spears) annulèrent leur venue ou leur prestation à la soirée[22]. Le magazine Gala, dans son compte-rendu de la soirée, déplorait la piètre qualité de la soirée et de son présentateur : « On a connu cérémonie de remise de prix moins ridicule. [...] Et soyons réalistes, les spectacles à l'américaine, on ne sait pas faire. Il y avait pourtant de la bonne volonté mais le show était froidement assuré par des personnalités peu en verve en remettant les prix, et par des artistes tentant de faire oublier à quel point ils s'ennuyaient. »[23]. L'année suivante, l'hebdomadaire Voici se moquera des « gaffes » récurrentes de Nikos Aliagas et de « la ridicule mise en scène avec Diam's déguisée en nounours rose »[24].

En 2009, la chanteuse Katy Perry remporte, au cours de la cérémonie, le NRJ Music Award de la chanson internationale de l'année. Lorsqu'elle vient chercher son trophée sur scène, la chanson de Rihanna, également nommée, est diffusée. En fin d'émission, le présentateur Nikos Aliagas rectifie le palmarès en annonçant qu'il y a eu une erreur et que le trophée doit revenir à Rihanna[25],[26]. Il fut donc demandé à Katy Perry de rendre son trophée pour le donner à sa « rivale ». L'incident fut moqué par la presse internationale. La BBC ironisa sur ce qu'elle qualifia de « bourde », la revue Billboard releva l'erreur, et le site anglais de Metro titra « Rouge de honte » sur l'humiliation de la chanteuse[27].

En 2010, et pour la deuxième année consécutive, une erreur a été commise lors de la remise des prix. Les Black Eyed Peas reçurent le trophée du groupe/duo/troupe international(e) de l’année, qui devait revenir à Tokio Hotel. Le chorégraphe Kamel Ouali, qui avait annoncé le résultat, dut revenir sur scène pour rectifier. Le chorégraphe de Star Academy expliquera avoir lu le premier nom de la liste des nommés au lieu du nom du vainqueur[28].

En 2013, Katy Perry est interrompue en pleine prestation à la suite d'un problème technique et doit recommencer sa prestation quelques instants après[29]. Au cours de la même édition, les micros de James Arthur et Tal sont brièvement coupés lors de leur duo, la prestation de Keen'V connaît un souci de diffusion[30] et un problème de prompteur gâte une séquence consacrée à Florent Pagny[31].

En 2014, c'est le lancement précipité d'une piste musique (alors que les artistes ne sont pas encore entrés sur scène pour l'accompagner) [32], des effets larsen, ou la prestation en playback, facilement identifiable, d'Indila, qui retiennent l'attention[33]. Les prestations de Michaël Youn et de Jeff Panacloc, jugées de mauvais goût pour le premier et à connotation raciste pour le second, sont également commentées par la presse et les réseaux sociaux[34],[35].

D'autres couacs émaillèrent les cérémonies, comme une coupure de courant ou le déclenchement de l’alarme incendie en plein direct[36].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès : 2000 - 2001 - 2002 - 2003 - 2004 - 2005 - 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2013 (15th Edition) - 2014 - 2015

Palmarès 2000 - Ier NRJ Music Awards[modifier | modifier le code]

Article détaillé : NRJ Music Awards 2000.
Catégories[1] Vainqueurs[1]
Révélation francophone de l'année Drapeau : France Hélène Ségara
Révélation internationale de l'année Drapeau : Australie Tina Arena
Artiste masculin francophone de l'année Drapeau : France David Hallyday
Artiste masculin international de l'année Drapeau : États-Unis Will Smith
Artiste féminine francophone de l'année Drapeau : France Mylène Farmer
Artiste féminine internationale de l'année Drapeau : États-Unis Mariah Carey
Chanson francophone de l'année Drapeau : France Zebda - Tomber la chemise
Chanson internationale de l'année Drapeau : Allemagne Lou Bega - Mambo No. 5
Album francophone de l'année Drapeau : France Mylène Farmer - Innamoramento
Album international de l'année Drapeau : États-Unis Whitney Houston - My Love Is Your Love
Groupe/duo francophone de l'année Drapeau : France Zebda
Groupe/duo international de l'année Drapeau : Royaume-Uni Texas
Site internet musical de l'année Drapeau : Royaume-Uni Jamiroquai
Concert de l'année Drapeau : France Mylène Farmer
NRJ Music Award d'honneur Drapeau : États-Unis Tina Turner pour l'ensemble de sa carrière
Drapeau : Irlande Bono de U2 pour son action humanitaire

Palmarès 2001 - IIe NRJ Music Awards[modifier | modifier le code]

Article détaillé : NRJ Music Awards 2001.
Catégories Vainqueurs[37]
Révélation francophone de l'année Drapeau : France Alizée
Révélation internationale de l'année Drapeau : États-Unis Anastacia
Artiste masculin francophone de l'année Drapeau : France Pascal Obispo
Artiste masculin international de l'année Drapeau : États-Unis Moby
Artiste féminine francophone de l'année Drapeau : France Mylène Farmer
Artiste féminine internationale de l'année Drapeau : États-Unis Madonna
Chanson francophone de l'année Drapeau : France Roméo & Juliette - Les Rois du monde
Chanson internationale de l'année Drapeau : États-Unis Anastacia - I'm Outta Love
Album francophone de l'année Drapeau : France Hélène Ségara - Au nom d'une femme
Album international de l'année Drapeau : États-Unis Madonna - Music
Groupe/duo francophone de l'année Drapeau : France Les Dix Commandements
Groupe/duo international de l'année Drapeau : Irlande The Corrs
Site internet musical de l'année Drapeau : France Alizée
NRJ Music Award d'honneur Drapeau : France Les Enfoirés pour leur action caritative

Palmarès 2002 - IIIe NRJ Music Awards[modifier | modifier le code]

Article détaillé : NRJ Music Awards 2002.
Catégories Vainqueurs[38]
Révélation francophone de l'année Drapeau : France Eve Angeli
Révélation internationale de l'année Drapeau : Royaume-Uni Dido
Artiste masculin francophone de l'année Drapeau : Canada Garou
Artiste masculin international de l'année Drapeau : États-Unis Michael Jackson
Artiste féminine francophone de l'année Drapeau : France Mylène Farmer
Artiste féminine internationale de l'année Drapeau : États-Unis Jennifer Lopez
Chanson francophone de l'année Drapeau : France Axel Bauer & Zazie - A ma place
Chanson internationale de l'année Drapeau : Royaume-Uni Geri Halliwell - It's Raining Men
Album francophone de l'année Drapeau : France Gérald de Palmas - Une seule vie
Album international de l'année Drapeau : Royaume-Uni Dido - No Angel
Groupe/duo francophone de l'année Drapeau : Canada Garou & Céline Dion
Groupe/duo international de l'année Drapeau : États-Unis Destiny's Child
Site internet musical de l'année Drapeau : Canada Garou
NRJ Music Award d'honneur Drapeau : France Ensemble contre le Sida pour son action caritative
Drapeau : France Opération "Pièces Jaunes" pour son action caritative

Palmarès 2003 - IVe NRJ Music Awards[modifier | modifier le code]

Article détaillé : NRJ Music Awards 2003.
Catégories Vainqueurs[39]
Révélation francophone de l'année Drapeau : France Jenifer
Révélation internationale de l'année Drapeau : Espagne Las Ketchup
Artiste masculin francophone de l'année Drapeau : France Gérald De Palmas
Artiste masculin international de l'année Drapeau : Philippines Billy Crawford
Artiste féminine francophone de l'année Drapeau : France Mylène Farmer
Artiste féminine internationale de l'année Drapeau : Colombie Shakira
Chanson francophone de l'année Drapeau : France Renaud & Axelle Red - Manhattan-Kaboul
Chanson internationale de l'année Drapeau : Colombie Shakira - Whenever, Wherever
Album francophone de l'année Drapeau : France Indochine - Paradize
Album international de l'année Drapeau : Colombie Shakira - Laundry Service
Groupe/duo francophone de l'année Drapeau : France Renaud & Drapeau : Belgique Axelle Red
Groupe/duo international de l'année Drapeau : États-Unis The Calling
Site internet musical de l'année Drapeau : États-Unis Jennifer Lopez
NRJ Music Award d'honneur Drapeau : États-Unis Michael Jackson il n'a pas pu venir mais a quand même fait un discours enregistré et diffusé à l'antenne
Drapeau : Royaume-Uni Phil Collins pour l'ensemble de sa carrière
Drapeau : France Johnny Hallyday pour l'ensemble de sa carrière

Lors de cette cérémonie, une alarme incendie inattendue s'est déclenchée à la suite d'une fuite d'eau[40]. L'animateur de la cérémonie Anthony Kavanagh, a tenté de rassurer les spectateurs présents dans la salle en disant : « Vous mettez le feu ce soir ! ».

Les artistes présents incluent Indochine ; Florent Pagny

Absent: Michael Jackson

Palmarès 2004 - Ve NRJ Music Awards[modifier | modifier le code]

Article détaillé : NRJ Music Awards 2004.
Catégories Vainqueurs[41]
Révélation francophone de l'année Drapeau : France Nolwenn Leroy
Révélation internationale de l'année Drapeau : États-Unis Evanescence
Artiste masculin francophone de l'année Drapeau : France Calogero
Artiste masculin international de l'année Drapeau : États-Unis Justin Timberlake
Artiste féminine francophone de l'année Drapeau : France Jenifer
Artiste féminine internationale de l'année Drapeau : Royaume-Uni Dido
Chanson francophone de l'année Drapeau : France Kyo - Le chemin
Chanson internationale de l'année Drapeau : Royaume-Uni Blue & Elton John - Sorry Seems to Be the Hardest Word
Album francophone de l'année Drapeau : France Kyo - Le chemin
Album international de l'année Drapeau : Royaume-Uni Dido - Life For Rent
Groupe/duo francophone de l'année Drapeau : France Kyo
Groupe/duo international de l'année Drapeau : États-Unis Linkin Park
Site internet musical de l'année Drapeau : France Kyo
NRJ Music Award d'honneur Drapeau : États-Unis Madonna pour l'ensemble de sa carrière
Drapeau : France Sol En Si pour son action caritative

Le groupe Kyo détient toujours le record de trophées reçus lors d'une seule cérémonie, avec quatre Awards.

Artistes présents  : Madonna; Britney Spears; Nolwenn Leroy; Pascal Obispo; Beyoncé Knowles; Christina Aguilera; Kyo

Palmarès 2005 - VIe NRJ Music Awards[modifier | modifier le code]

Article détaillé : NRJ Music Awards 2005.
Catégories Vainqueurs[42]
Révélation francophone de l'année Drapeau : France Emma Daumas
Révélation internationale de l'année Drapeau : États-Unis Maroon 5
Artiste masculin francophone de l'année Drapeau : Canada Roch Voisine
Artiste masculin international de l'année Drapeau : États-Unis Usher
Artiste féminine francophone de l'année Drapeau : France Jenifer
Artiste féminine internationale de l'année Drapeau : Canada Avril Lavigne
Chanson francophone de l'année Drapeau : Canada K-Maro - Femme Like U
Chanson internationale de l'année Drapeau : États-Unis Maroon 5 - This Love
Album francophone de l'année Drapeau : France Jenifer - Le passage
Album international de l'année Drapeau : États-Unis Black Eyed Peas - Elephunk
Groupe/duo francophone de l'année Drapeau : France Calogero & Drapeau : Congo-Brazzaville Passi
Groupe/duo international de l'année Drapeau : Royaume-Uni Blue
Clip de l'année Drapeau : Canada Corneille - Parce qu'on vient de loin
NRJ Music Award d'honneur Drapeau : Irlande U2 pour l'ensemble de leur carrière
Drapeau : Monaco AMADE pour son action humanitaire

Artistes présents : Usher; Jennifer Lopez

Palmarès 2006 - VIIe NRJ Music Awards[modifier | modifier le code]

Article détaillé : NRJ Music Awards 2006.
Catégories Vainqueurs[43]
Révélation francophone de l'année Drapeau : France Grégory Lemarchal
Révélation internationale de l'année Drapeau : Royaume-Uni James Blunt
Artiste masculin francophone de l'année Drapeau : France Raphael
Artiste masculin international de l'année Drapeau : Royaume-Uni Robbie Williams
Artiste féminine francophone de l'année Drapeau : France Jenifer
Artiste féminine internationale de l'année Drapeau : États-Unis Madonna
Chanson francophone de l'année Drapeau : France M. Pokora - Elle me contrôle
Chanson internationale de l'année Drapeau : Colombie Shakira - La Tortura
Album francophone de l'année Drapeau : France Mylène Farmer - Avant que l'ombre...
Album international de l'année Drapeau : États-Unis Black Eyed Peas - Monkey Business
Groupe/duo/troupe francophone de l'année Drapeau : France Le Roi Soleil
Groupe/duo/troupe international(e) de l'année Drapeau : États-Unis Black Eyed Peas
Clip de l'année Drapeau : France M. Pokora - Elle me contrôle
NRJ Music Award d'honneur Drapeau : Irlande Bob Geldof pour l'organisation du Live 8

Audience (TF1) : Les NMA sont arrivés en tête des audiences rassemblant plus 6 880 000 de téléspectateurs (soit 34,8 % de part de marché). C'est la plus forte audience de la cérémonie depuis 2003. Les jeunes et les femmes ont été les plus attirés devant leur poste: 49,6 % sur les femmes de moins de 50 ans, 62,8 % sur les 15/24 ans et 58,2 % sur les 15/34 ans.

Artistes présents : The Black Eyed Peas; Tina Arena; Lââm; Leslie (chanteuse); Natasha St Pier; Anggun; Amel Bent; Nadiya

Palmarès 2007 - VIIIe NRJ Music Awards[modifier | modifier le code]

Article détaillé : NRJ Music Awards 2007.
Catégories Vainqueurs[44]
Révélation francophone de l'année Drapeau : France Christophe Maé
Révélation internationale de l'année Drapeau : Canada Nelly Furtado
Artiste masculin francophone de l'année Drapeau : France M. Pokora
Artiste masculin international de l'année Drapeau : États-Unis Justin Timberlake
Artiste féminine francophone de l'année Drapeau : Chypre Diam's
Artiste féminine internationale de l'année Drapeau : États-Unis Christina Aguilera
Chanson francophone de l'année Drapeau : Chypre Diam's - La boulette
Chanson internationale de l'année Drapeau : Barbade Rihanna - Unfaithful
Album francophone de l'année Drapeau : Chypre Diam's - Dans ma bulle
Album international de l'année Drapeau : États-Unis Christina Aguilera - Back To Basics
Groupe/duo/troupe francophone de l'année Drapeau : France Le Roi Soleil
Groupe/duo/troupe international(e) de l'année Drapeau : États-Unis Evanescence
Clip de l'année Drapeau : France M. Pokora - De retour
DJ de l'année Drapeau : France Bob Sinclar

Audience (TF1) : 6 500 000 téléspectateurs soit 33,4 % de part de marché.

Artistes présents : Nelly Furtado; Christina Aguilera; Fergie; Cassie; Gwen Stefani; Lionel Richie; Sean Paul; Will.i.am; Beatriz Luengo; Big Ali; Fatal Bazooka; Faudel; Clara Morgane; Chimène Badi; Jenifer; Diam's; Sandrine Quétier; Florence Foresti; Ingrid Chauvin; Bob Sinclar; Victoria Silvstedt; Franck Dubosc; Elie Semoun; Nikos Aliagas; Olivia Ruiz; M. Pokora; David Guetta; Bixente Lizarazu; Le Roi Soleil

Palmarès 2008 - IXe NRJ Music Awards[modifier | modifier le code]

Article détaillé : NRJ Music Awards 2008.
Catégories Vainqueurs[45]
NRJ Music Award d'honneur Drapeau : Canada Céline Dion pour l'ensemble de sa carrière
Drapeau : États-Unis Michael Jackson pour l'ensemble de sa carrière
Drapeau : Australie Kylie Minogue pour l'ensemble de sa carrière.
Révélation francophone de l'année Drapeau : France Christophe Willem
Révélation internationale de l'année Drapeau : Royaume-Uni Mika
Artiste masculin francophone de l'année Drapeau : France Christophe Maé
Artiste masculin international de l'année Drapeau : États-Unis Justin Timberlake
Artiste féminine francophone de l'année Drapeau : France Jenifer
Artiste féminine internationale de l'année Drapeau : Canada Avril Lavigne
Chanson francophone de l'année Drapeau : France Christophe Maé - On s'attache
Chanson internationale de l'année Drapeau : Barbade Rihanna - Don't Stop the Music
Album francophone de l'année Drapeau : France Christophe Willem - Inventaire
Album international de l'année Drapeau : États-Unis Britney Spears - Blackout
Groupe/duo/troupe francophone de l'année Drapeau : France Superbus
Groupe/duo/troupe international(e) de l'année Drapeau : Allemagne Tokio Hotel
Clip de l'année Drapeau : France Fatal Bazooka featuring Yelle - Parle à ma main

Audience (TF1) : 6 380 067 téléspectateurs soit 32,3 % de part de marché.

Artistes présents : Celine Dion; Kylie Minogue; Christophe Willem; Mika; Christophe Maé; Jenifer; Rihanna; Superbus; Tokio Hotel; Fatal Bazooka; Yelle; Melissa M; Martin Solveig; Ingrid Chauvin; Johnny Hallyday; M. Pokora; James Blunt; René Angélil; Stéphanie de Monaco; Vanessa Paradis; Valérie Bègue (Miss France 2008); Lorie; Teddy Riner

Palmarès 2009 - Xe NRJ Music Awards[modifier | modifier le code]

Article détaillé : NRJ Music Awards 2009.
Catégories Vainqueurs[46]
NRJ Music Award d'honneur Drapeau : Royaume-Uni Coldplay pour leur 10 ans de carrière
Révélation francophone de l'année Drapeau : Canada Zaho
Révélation internationale de l'année Drapeau : États-Unis Jonas Brothers
Artiste masculin francophone de l'année Drapeau : France Christophe Maé
Artiste masculin international de l'année Drapeau : Espagne Enrique Iglesias
Artiste féminine francophone de l'année Drapeau : France Jenifer
Artiste féminine internationale de l'année Drapeau : États-Unis Britney Spears
Chanson francophone de l'année Drapeau : France Christophe Maé - Belle demoiselle
Chanson internationale de l'année Drapeau : Barbade Rihanna - Disturbia
Album francophone de l'année Drapeau : France Mylène Farmer - Point de Suture
Album international de l'année Drapeau : États-Unis Katy Perry - One of the Boys
Groupe/duo/troupe francophone de l'année Drapeau : France Cléopâtre
Groupe/duo/troupe international(e) de l'année Drapeau : États-Unis The Pussycat Dolls
Clip de l'année Drapeau : États-Unis Britney Spears - Womanizer

Audience (TF1) :

  • En France : 5 753 000 de téléspectateurs soit 28,3 % de part de marché.
  • En Belgique : 325 291 de téléspectateurs.

Une erreur a été commise lors de la nomination de la chanson internationale de l'année en début d'émission. En effet, Katy Perry, dans un premier temps a été désignée gagnante. Nikos a indiqué l'erreur en fin d'émission et a donné le nom du vrai lauréat, Rihanna.

Créés en 2000, les NRJ Music Awards ont 10 ans en 2009.

Artistes présents : Grégoire; Shy'm; Zaho; Louisy Joseph; Sheryfa Luna; Sofia Essaïdi; Natasha St-Pier; Nadiya; Enrique Iglesias; Akon; Seal; Duffy; Coldplay; William Baldé; Christophe Maé; Indochine; Katy Perry; Mylène Farmer; Jenifer; The Pussycat Dolls; Stanislas; Calogero; Julien Doré; Chloé Mortaud (Miss France 2009); Youri Djorkaeff; Anthony Kavanagh; Alesha Dixon; Marc Antoine; BB Brunes; Mathieu Edward; Stanislas

Pour les NRJ Music Awards 2009, une webradio est lancée afin de diffuser en continu les morceaux nommés dans les différentes catégories.

Palmarès 2010 - XIe NRJ Music Awards[modifier | modifier le code]

Article détaillé : NRJ Music Awards 2010.
Catégories[47] Vainqueurs[47]
NRJ Music Award d'honneur Drapeau : Royaume-Uni Robbie Williams pour l'ensemble de sa carrière
Drapeau : États-Unis Beyoncé Knowles pour l'ensemble de sa carrière
Album français de l'Année Drapeau : France Christophe Willem - Caféine
Album international de l'année Drapeau : France David Guetta - One Love
Artiste féminine francophone de l'année Drapeau : France Sofia Essaïdi
Artiste féminine internationale de l’année Drapeau : Barbade Rihanna
Artiste masculin français de l’Année Drapeau : France Christophe Willem
Artiste masculin international de l’année Drapeau : Royaume-Uni Robbie Williams
Chanson française de l’année Drapeau : France Mozart, l'opéra rock - L'Assasymphonie
Chanson internationale de l’année Drapeau : États-Unis Black Eyed Peas - I Gotta Feeling
Groupe/duo/troupe français de l’année Drapeau : France Mozart, l'opéra rock
Groupe/duo/troupe international(e) de l’année Drapeau : Allemagne Tokio Hotel
Révélation francophone de l'année Drapeau : France Florent Mothe de Mozart, l'opéra rock
Révélation internationale de l’année Drapeau : États-Unis Lady Gaga
Titre le plus téléchargé de l'année (hors compétition) Drapeau : France Helmut Fritz - Ça m'énerve

Le prix du Titre le plus téléchargé de l'année fut remis en marge de la compétition officielle lors de la cérémonie des K AWARDS[Quoi ?] diffusée uniquement sur Internet[48].

Audiences : 4 894 000 téléspectateurs soit 22,4 % de part de marché. TF1 est arrivé deuxième des audiences après France 2 avec Le Plus Grand Cabaret du monde qui a réuni 4 966 000 téléspectateurs. Comme l'année précédente, une erreur s'est glissée dans l'annonce de l'un des gagnants. Le chorégraphe Kamel Ouali a annoncé le groupe américain Black Eyed Peas vainqueur dans la catégorie Groupe/duo/troupe international de l'année, au lieu du groupe allemand Tokio Hotel[49].

Les artistes présents incluent : The Black Eyed Peas, Pharrell Williams, Christophe Maé, Christophe Willem, Mozart, l'opéra rock, Robbie Williams, Michael Bublé, Malika Ménard (Miss France 2010); Rihanna, Kelly Rowland, Beyoncé Knowles, Jay-Z, Pete Wentz, Dita von Teese, Kamel Ouali, Victoria Silvstedt, David Guetta, Helmut Fritz, Sheryfa Luna, Diam's, David Hallyday, Laura Smet, Ke$ha, Cœur de pirate, Jena Lee, Mika, Lilian Thuram, Superbus.

Palmarès 2011 - XIIe NRJ Music Awards[modifier | modifier le code]

Article détaillé : NRJ Music Awards 2011.
Catégories[47] Vainqueurs
NRJ Music Award d'honneur Drapeau : France David Guetta pour son succès international
Concert de l’année Drapeau : États-Unis The Black Eyed Peas
Clip de l’année Drapeau : États-Unis Lady Gaga et Beyoncé - Telephone
Artiste féminine francophone de l'année Drapeau : France Jenifer
Artiste féminine internationale de l’année Drapeau : Colombie Shakira
Artiste masculin francophone de l’année Drapeau : France M. Pokora
Artiste masculin international de l’année Drapeau : États-Unis Usher
Chanson francophone de l’année Drapeau : France M. Pokora - Juste une photo de toi
Chanson internationale de l’année Drapeau : Colombie Shakira featuring Drapeau : Afrique du Sud Freshlyground - Waka Waka
Groupe/duo/troupe francophone de l’année Drapeau : Canada Justin Nozuka et Drapeau : Algérie Zaho
Groupe/duo/troupe international(e) de l’année Drapeau : États-Unis The Black Eyed Peas
Révélation francophone de l'année Drapeau : France Joyce Jonathan
Révélation internationale de l’année Drapeau : Canada Justin Bieber
Hit de l'Année Drapeau : États-Unis Flo Rida featuring Drapeau : France David Guetta - Club Can't Handle Me

Audience (TF1) :

  • En France : plus de 6 millions de téléspectateurs et 28,6 % de part de marché[50]. Il s'agit de la meilleure audience de l'émission depuis 2008 et c'est plus d'1,15 million de téléspectateurs en plus par rapport à l'édition précédente. Les NRJ Music Awards 2011 sont arrivés en tête des audiences devant France 2 qui a réuni 5,5 millions de téléspectateurs au même moment.
  • En Belgique : 447 000 téléspectateurs. L'émission arrive en tête des audiences et voit son audience augmenter de 50 % par rapport à l'édition 2010[51].

La cérémonie a eu lieu le 22 janvier 2011 en direct sur TF1, présentée par Nikos Aliagas. Shakira a chanté La Marseillaise en direct en français. Lors de cette édition, Jenifer a remporté son huitième trophée, très contesté vu les ventes décevantes de son album. Les Black Eyed Peas ont utilisé des hologrammes.

Au Québec la cérémonie est diffusée le 29 janvier 2011 sur la chaîne du câble MusiquePlus, propriété du groupe média Astral qui exploite la licence NRJ avec dix fréquences FM au Canada.

Les artistes présents incluent : Shakira, The Black Eyed Peas, Usher, Mylène Farmer, Inna, Yannick Noah[note 1];Enrique Iglesias, Shy'm, Jenifer, David Guetta, Joyce Jonathan, Grégoire, M. Pokora, James Blunt, Jermaine Jackson, Stromae, Marie-Anne Chazel, Laury Thilleman (Miss France 2011) ; Marianne James, Patrick Timsit, Baptiste Giabiconi, Mozart, l'opéra rock, Zaz, Line Renaud, Karine Ferri, Justin Nozuka, Sébastien Cauet, Eric et Ramzy, Charlotte De Turckheim, Antoine Duléry, Kev Adams, Baptiste Lecaplain, Mustapha El Atrassi, Bob Sinclar, Ben l'oncle soul, Amel Bent, François-Xavier de Secret Story 3, Benoît, Julie, Amélie, Senna et Thomas de Secret Story 4.

Absents :Camélia Jordana, Pony Pony Run Run, Justin Bieber, Ke$ha, Taio Cruz, Cœur de pirate, Katy Perry, Lady Gaga, Rihanna, Eminem, Julien Doré, Zaho, K'Naan, Féfé, Superbus, Pitbull, Flo Rida, Beyoncé, Muse, Freshlyground.

Palmarès 2012 - XIIIe NRJ Music Awards[modifier | modifier le code]

Article détaillé : NRJ Music Awards 2012.
Catégories Vainqueurs
NRJ Music Award de diamant Drapeau : France Mylène Farmer pour l'ensemble de sa carrière
NRJ Music Award d'honneur Drapeau : Colombie Shakira pour l'ensemble de sa carrière et son succès international
Drapeau : Canada Justin Bieber pour son succès international et plus jeune lauréat d'un NRJ Music Awards
Drapeau : France Nolwenn Leroy pour la meilleur vente d'album francophone de l’année
Clip de l’année Drapeau : États-Unis LMFAO - Party Rock Anthem
Artiste féminine francophone de l'année Drapeau : France Shy'm
Artiste féminine internationale de l’année Drapeau : Barbade Rihanna
Artiste masculin francophone de l’année Drapeau : France M. Pokora
Artiste masculin international de l’année Drapeau : Royaume-Uni Mika
Chanson francophone de l’année Drapeau : France M. Pokora - À nos actes manqués
Chanson internationale de l’année Drapeau : Royaume-Uni Adele - Someone Like You
Groupe/duo/troupe francophone de l’année Drapeau : Canada Simple Plan & Marie-Mai
Groupe/duo/troupe international(e) de l’année Drapeau : États-Unis LMFAO
Révélation francophone de l'année Drapeau : France Keen'v
Révélation internationale de l’année Drapeau : Royaume-Uni Adele
Best Digital Moment (hors compétition) Drapeau : France Shy'm

Audience (TF1) :

  • En France : 6 833 000 téléspectateurs et 31,3 % de part de marché.

Il s'agit de la meilleure audience de l'émission depuis 2006. L'année précédente en 2011, l'émission avait attiré un peu plus de 6 millions de téléspectateurs et 28,9 % de part de marché. Le programme avait gagné 1,2 millions de téléspectateurs par rapport à 2010.

L'édition 2012 a été présentée par Nikos Aliagas et s'est tenue le 28 janvier 2012 au Palais des festivals et des congrès de Cannes afin de récompenser des chanteurs français et internationaux choisis par le public. Parmi les personnalités internationales, Justin Bieber est présent et est le parrain de cette édition.

Shakira a ouvert la cérémonie en interprétant le titre Je l'aime à mourir. Elle a également reçu un Award d'honneur des mains de Johnny Hallyday pour récompenser l'ensemble de sa carrière et son succès croissant en France[52]. Mylène Farmer a aussi reçu, pour l'ensemble de sa carrière, un Award de Diamant, le premier dans l'histoire de la cérémonie.

Le groupe LMFAO est choisi pour le générique des NRJ Music Awards avec la chanson Party Rock Anthem.

Les artistes présents : Shy'm, Anggun, Baptiste Giabiconi, Calogero, Christophe Maé, Claire Keim, Coldplay, Corneille, David Guetta, Elisa Tovati, Johnny Hallyday, Joyce Jonathan, Justin Bieber, Keen'V, LMFAO, M.Pokora, Mickael Miro, Mika, Mylène Farmer, Nolwenn Leroy, Pitbull, Seal, Shakira, Sofia Essaïdi, Tom Dice

Personnalités présentes pour remettre les 11 trophées : Delphine Wespiser (Miss France 2012), Laurent Ournac, Fabien Barthez, Max Boublil, Harry Roselmack, Anne Roumanoff, Élodie Gossuin, Manu Levy, Benoît & Thomas de Secret Story, Alexis Palisson, Isabelle Mergault, Stéphane Rousseau, Patricia Kass, Adriana Karembeu, Ary Abittan, Alessandra Martines et Chris Marques.

Palmarès 2013 - XIVe NRJ Music Awards[modifier | modifier le code]

Article détaillé : NRJ Music Awards 2013.

La 14e cérémonie s'est déroulée au MIDEM de Cannes diffusée sur TF1. La musique officielle est Call Me Maybe, de Carly Rae Jepsen. Elle est présentée par Nikos Aliagas.

Catégories Vainqueurs
NRJ Music Award d'honneur Drapeau : France Johnny Hallyday pour l'ensemble de sa carrière

Drapeau : France Patrick Bruel pour ses 30 ans de carrière Drapeau : Corée du Sud Psy pour le record de vues sur Internet

Clip de l’année Drapeau : Corée du Sud Psy - Gangnam Style
Artiste féminine francophone de l'année Drapeau : France Shy'm
Artiste féminine internationale de l’année Drapeau : Barbade Rihanna
Artiste masculin francophone de l’année Drapeau : France M. Pokora
Artiste masculin international de l’année Drapeau : États-Unis Bruno Mars
Chanson francophone de l’année Drapeau : France Sexion d'Assaut - Avant qu'elle parte
Chanson internationale de l’année Drapeau : Corée du Sud Psy - Gangnam Style
Groupe/duo/troupe francophone de l’année Drapeau : France Sexion d'Assaut
Groupe/duo/troupe international(e) de l’année Drapeau : Royaume-Uni Drapeau : Irlande One Direction
Révélation francophone de l'année Drapeau : France Tal
Révélation internationale de l’année Drapeau : Canada Carly Rae Jepsen
Best Digital Moment (hors compétition) Drapeau : Royaume-Uni Drapeau : Irlande One Direction

Audience (TF1) :

  • En France : 6 390 000 téléspectateurs et 30,5 % de part de marché.

Les artistes qui étaient présents : Bastian Baker, Amel Bent, Birdy, Patrick Bruel, Louis Delort, Mylène Farmer, Johnny Hallyday, Jenifer, Carly Rae Jepsen, Keen'v, Alicia Keys, Nolwenn Leroy, Camille Lou, Emmanuel Moire, One Direction, M. Pokora, Psy, Emeli Sandé, Sexion d'Assaut, Shy'm, Taylor Swift, Tal, 1789 : Les Amants de la Bastille.

Personnalités présentes pour remettre les 11 trophées : Kev Adams, Alain Bernard, Michèle Bernier, Franck Dubosc, José Garcia, Jean-Marc Généreux, Jennifer Lauret, Manu Levy, Marine Lorphelin (Miss France 2013), Chris Marques, Nadège Lacroix gagnante de Secret Story, Julian Perretta, Elie Semoun, Shy'm, Taylor Swift, Titoff, Michaël Youn, les comédiens de la série Nos chers voisins.

Palmarès 2013 (15e édition) - XVe NRJ Music Awards[modifier | modifier le code]

Article détaillé : NRJ Music Awards 15th Edition.

Pour la première fois depuis sa création, la cérémonie n'est plus associée au MIDEM et s'est déroulée le 14 décembre 2013, toujours à Cannes. La musique officielle est Get Lucky, de Daft Punk.

Catégories Vainqueurs
NRJ Music Award d'honneur Drapeau : France Christophe Maé pour l'ensemble de sa carrière
Clip de l’année Drapeau : Royaume-Uni Drapeau : Irlande One Direction - Best Song Ever
Artiste féminine francophone de l'année Drapeau : France Tal
Artiste féminine internationale de l’année Drapeau : États-Unis Katy Perry
Artiste masculin francophone de l’année Drapeau : Belgique Stromae
Artiste masculin international de l’année Drapeau : États-Unis Bruno Mars
Chanson francophone de l’année Drapeau : Belgique Stromae - Formidable
Chanson internationale de l’année Drapeau : États-Unis Katy Perry - Roar
Groupe/duo/troupe francophone de l’année Drapeau : France Robin des Bois
Groupe/duo/troupe international(e) de l’année Drapeau : Royaume-Uni Drapeau : Irlande One Direction
Révélation francophone de l'année Drapeau : France Louis Delort
Révélation internationale de l’année Drapeau : Royaume-Uni James Arthur
Best Digital Moment (hors compétition) Drapeau : États-Unis Katy Perry

Audience (TF1) :

  • En France : 5 913 000 téléspectateurs et 28,3 % de part de marché.

Les artistes qui étaient présents : 1789 : Les Amants de la Bastille, Alex Hepburn, Alizée, Amel Bent, Axel Tony, Birdy, Brice Conrad, Christophe Maé, Damien Sargue, Emmanuel Moire, Florent Pagny, Grégoire, James Blunt, Joyce Jonathan, Katy Perry, Keen'v, Louis Delort, Olympe, One Direction, Shy'm, Stromae, Tal, Will.i.am, Zaz.

Personnalités présentes pour remettre les 11 trophées : Ary Abittan, Max Boublil, Chantal Ladesou, Chris Marques, Damien Sargue, Dark Vador, David Carreira, Elodie Frégé, Flora Coquerel (Miss France 2014), Florent Pagny, Issa Doumbia, Jean-Baptiste Shelmerdine, Jean-Marc Généreux, Joy Esther, Adriana Karembeu, Bérengère Krief, Manu Lévy, Maxime Mermoz, Odile Vuillemin, Philippe Bas, Richard Gasquet, Sagamore Stévenin, Shy'm, Claudia Tagbo, Patrick Timsit, Titoff.

Palmarès 2014 - XVIe NRJ Music Awards[modifier | modifier le code]

Article détaillé : NRJ Music Awards 2014.
Catégories Vainqueurs
NRJ Music Award d'honneur Drapeau : Belgique Stromae pour sa carrière qui est maintenant internationale

Drapeau : États-Unis Lenny Kravitz pour ses 25 ans de carrière et le lien privilégié qu'il a avec la France

Clip de l’année Drapeau : France Black M - Mme Pavoshko
Artiste féminine francophone de l'année Drapeau : France Tal
Artiste féminine internationale de l’année Drapeau : Australie Sia
Artiste masculin francophone de l’année Drapeau : France M. Pokora
Artiste masculin international de l’année Drapeau : États-Unis Pharrell Williams
Chanson francophone de l’année Drapeau : France Kendji Girac - Color Gitano
Chanson internationale de l’année Drapeau : Australie Sia - Chandelier
Groupe/duo/troupe/collectif francophone de l’année Drapeau : France Daft Punk
Groupe/duo international de l’année Drapeau : Royaume-Uni Drapeau : Irlande One Direction
Révélation francophone de l'année Drapeau : France Kendji Girac
Révélation internationale de l’année Drapeau : États-Unis Ariana Grande
Best Digital Moment (hors compétition)  ?

Audience (TF1) :

  • En France : 5 483 000 téléspectateurs et 27.3% de part de marché.

Artistes présents : Black M, Patrick Bruel, Calogero, Carla (The Voice Kids), David Carreira, Coldplay, Julien Doré, Fatal Bazooka, Florent Mothe, Fréro Delavega, Kendji Girac, David Guetta, Indila, Joyce Jonathan, Keen'V, Lenny Kravitz, Lily Wood & The Prick, London Grammar, Maude, M. Pokora, One Direction, Robin Schulz, Shy'm, Sonia Lacen, Stromae, Tal, Brahim Zaibat, Zaz.

Personnalités présentes pour remettre les 11 trophées : Frédérique Bel, Rayane Bensetti, Camille Cerf (Miss France 2015), Frédéric Chau, Corneille, Clotilde Courau, Jean-Baptiste Maunier, Paris Hilton, Jeff Panacloc, Laëtitia Milot, Florent Manaudou, Jean-Marc Généreux, Joey Starr, Manu Payet, Noom Diawara, Medi Sadoun, Camille Lou, Elisa Tovati, Anthony Delon, Nawell Madani, Manu Levy, Adriana Karembeu, Michaël Youn, Chris Marques.

Palmarès 2015 - XVIIe NRJ Music Awards[modifier | modifier le code]

Article détaillé : NRJ Music Awards 2015.
Catégories Vainqueurs
NRJ Music Award d'honneur Drapeau : Royaume-Uni Adele
Drapeau : France / Drapeau : Arménie Charles Aznavour
Drapeau : Canada Justin Bieber
Drapeau : Royaume-Uni Sting
Révélation francophone de l'année Drapeau : France Louane
Artiste masculin international de l’année Drapeau : Royaume-Uni Ed Sheeran
Groupe/duo/troupe/collectif français de l’année Drapeau : France Fréro Delavega
Révélation internationale de l’année Drapeau : Royaume-Uni Ellie Goulding
Clip de l'année Drapeau : États-Unis Taylor Swift - Bad Blood
Artiste masculin français de l’année Drapeau : France M. Pokora
Chanson internationale de l’année Drapeau : États-Unis Wiz Khalifa & Charlie Puth - See You Again
Artiste féminine internationale de l’année Drapeau : États-Unis Taylor Swift
Groupe/duo international de l’année Drapeau : États-Unis Maroon 5
Artiste féminine francophone de l'année Drapeau : France Shy'm
DJ de l'année Drapeau : France David Guetta
Chanson française de l’année Drapeau : France Kendji Girac - Conmigo

Audience (TF1) :

  • En France : 5 621 000 téléspectateurs et 29,6% de part de marché.

Artistes présents : Charles Aznavour, Kendji Girac, M.Pokora, Louane, Christine and The Queens, Shy'm, La Légende du Roi Arthur, Adele, Ed Sheeran, Major Lazer, Marina Kaye, Ellie Goulding, Justin Bieber, Fréro Delavega, Maître Gims, Black M, Soprano, David Guetta, Jason Derulo, Sting, Mylène Farmer, Coldplay, Calogero

Personnalités présentes pour remettre les 11 trophées : Anggun, Marion Bartoli, Rayane Bensetti, Tarek Boudali, Camille Cerf (Miss France 2015), Alice David, Vincent Desagnat, Issa Doumbia, Élodie Fontan, Lannick Gautry, Philippe Lacheau, Manu Levy, Lucie Lucas, Laure Manaudou, Les Minions, Florent Mothe, Florent Peyre, Marie-Claude Pietragalla, Andy Raconte, Enzo Tomasini

Palmarès général[modifier | modifier le code]

Rang Artiste Récompenses
1 Drapeau : France M. Pokora 12
2 Drapeau : France Mylène Farmer 9
3 Drapeau : France Jenifer 8
4 Drapeau : Colombie Shakira 7
5 Drapeau : Barbade Rihanna 6
Drapeau : États-Unis The Black Eyed Peas
Drapeau : France Christophe Maé
8 Drapeau : Royaume-Uni Drapeau : Irlande One Direction 5
9 Drapeau : Royaume-Uni Dido 4
Drapeau : France Shy'm .
Drapeau : France Kyo
Drapeau : France David Guetta
Drapeau : États-Unis Katy Perry
Drapeau : États-Unis Madonna
15 Drapeau : États-Unis Britney Spears 3
Drapeau : États-Unis Justin Timberlake
Drapeau : États-Unis Michael Jackson
Drapeau : États-Unis Maroon 5
Drapeau : Chypre Diam's
Drapeau : Canada Garou
Drapeau : Canada Justin Bieber
Drapeau : France Tal
Drapeau : France Kendji Girac
Drapeau : Corée du Sud Psy
Drapeau : Royaume-Uni Robbie Williams
Drapeau : Royaume-Uni Adele
Drapeau : Allemagne Tokio Hotel
Drapeau : Belgique Stromae

Logos[modifier | modifier le code]

Audimat[modifier | modifier le code]

Édition Jour Audience Part de marché Source
NRJ Music Awards 2000 5 700 000 29,0 % [53]
NRJ Music Awards 2001 7 200 000 36,0 % [53]
NRJ Music Awards 2002 7 300 000 35,0 % [53]
NRJ Music Awards 2003 7 800 000 39,0 % [53]
NRJ Music Awards 2004 6 500 000 34,0 % [53]
NRJ Music Awards 2005 6 300 000 33,0 % [53]
NRJ Music Awards 2006 6 880 000 34,8 % [54]
NRJ Music Awards 2007 6 502 000 33,4 % [55]
NRJ Music Awards 2008 6 380 000 32,3 % [56]
NRJ Music Awards 2009 5 800 000 28,1 % [57]
NRJ Music Awards 2010 4 894 000 24,4 % [54]
NRJ Music Awards 2011 6 100 000 29,0 % [58]
NRJ Music Awards 2012 6 833 000 31,0 % [59]
NRJ Music Awards 2013 6 390 000 30,5 % [60]
NRJ Music Awards (15th Edition) 5 913 000 28,3 % [61]
NRJ Music Awards 2014 5 483 000 27,3 % [62]
NRJ Music Awards 2015 5 621 000 29,6 %  [63]

Légende :

En fond vert = Les plus hauts chiffres d'audiences
En fond rouge = Les plus bas chiffres d'audiences
Évolution du nombre de téléspectateurs (en millers) en fonction de chaque émission annuelle

Légende : NRJ Music Awards

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes 
  1. La représentation de Yannick Noah n'était pas en direct. L'animateur l'a d'ailleurs précisé, Yannick Noah étant en concert au même moment (l'absence de la mention « En direct » l'a confirmé.)
Références
  1. a, b et c NRJ Music Awards 2000 visité le 03/02/2012
  2. Anciennes dates : 2014, la cérémonie se tenait le deuxième samedi de décembre et de 2000 à 2013, la cérémonie avait eu lieu à la mi-janvier en guise d'ouverture du MIDEM.
  3. Rihanna, Jay-Z et les Black Eyed Peas aux NRJ Music Awards - Google/AFP, 22 janvier 2010
  4. Du nouveau dans le dispositif de votes des NRJ Music Awards 2011 - TF1, 15 novembre 2010
  5. Britney Spears : pourquoi est-elle… la grande oubliée des NRJ Music Awards 2010 ? - Purepeople.com, 27 novembre 2009
  6. NRJ Music Awards : Nikos annonce la couleur - Voici, 23 janvier 2010
  7. a et b NRJ Music Awards : vaste plaisanterie ? - Arnaud Morisse, Télé 7 jours, 18 janvier 2009 (voir archive)
  8. a et b NRJ Music Awards : une alliance avec les maisons de disques - Voici, 21 janvier 2010
  9. NRJ Music Awards : la grande mascarade 2010 ! - Charts in France, 23 novembre 2009
  10. NRJ Music Awards : Jenifer et M. Pokora et leurs… surprenantes victoires ! - Purepeople.com, 23 janvier 2011
  11. NRJ Awards: Les 4 raisons qui font croire au bidonnage ! - JeamMarcMorandini.com, 29 juillet 2011
  12. Zapping : Nicolas Canteloup et Guy Carlier se payent Jenifer et M. Pokora - Julien Bellver, Ozap.com, 24 janvier 2011
  13. a et b NRJ Music Awards : la victoire controversée de M. Pokora et Jenifer - Le Parisien, 24 janvier 2011
  14. NRJ Music Awards : des tricheries dans les votes ? - Julien Lalande, Ozap.com, 23 janvier 2011
  15. NRJ Music Award : TF1 dément la triche mais… le public attend des preuves - Voici, 24 janvier 2011
  16. Les NRJ Music Awards valent-ils une polémique ? - François-Luc Doyez, Libération, 25 janvier 2011
  17. Christophe Maé enfin distingué - Diane Lisarelli, Les Inrockuptibles, 4 février 2011
  18. a et b http://www.chartsinfrance.net/Charlie-Winston/news-69310.html
  19. http://www.chartsinfrance.net/Renan-Luce/news-67390.html
  20. Indochine aux NRJ Awards: pas de direct mais du live - Gala, 18 janvier 2009
  21. Erreur et déclin des NRJ Music Awards - Le Point, 18 janvier 2009
  22. L'anniversaire chahuté des NRJ Music Awards - Le Parisien, 17 janvier 2009
  23. Christophe Maé, Jenifer et Britney Spears sacrés aux NRJ Music awards - Gala, 2009
  24. NRJ Music Awards 2010 : le palmarès complet - Voici, 23 janvier 2010
  25. Quand NRJ confond Rihanna et Katy Perry - 20 minutes, 19 janvier 2009
  26. Cafouillage aux NRJ Music Awards : TF1 s'explique - Le Point, 19 janvier 2009
  27. Bug aux NRJ Music Awards : la presse étrangère s'étonne - ozap.com, 19 janvier 2009
  28. NRJ Music Awards: la boulette de Kamel Ouali - Le Huffington Post, 23 janvier 2010
  29. NRJ Music Awards : Katy Perry et Stromae grands vainqueurs sur leparisien.fr du 15 décembre 2013
  30. Top 5 des plus beaux ratés des NRJ Music Awards sur lefigaro.fr du 13 décembre 2014
  31. NMA | La cérémonie de tous les couacs sur tuner.be du 15 décembre 2013
  32. Les couacs des NRJ Music Awards sur lefigaro.fr du 14 décembre 2014
  33. NRJ Music Awards 2014 : bugs et compagnie ! sur laprovence.com du 15 décembre 2014
  34. NMA 2014 : gros malaise après une série de blagues déplacées sur Kendji sur ladepeche.fr du 15 décembre 2014
  35. L'erreur "Fatal" des NRJ Music Awards? sur 7sur7.be du 15 décembre 2014
  36. NRJ Music Awards : « La règle, c'est le live » - 20 minutes, 21 janvier 2011
  37. Palmares des NRJ Music Awards 2001
  38. http://nrjmusicawards.nrj.fr/11-ans-3377/article/236040-nrj-music-awards-2002.html
  39. http://nrjmusicawards.nrj.fr/11-ans-3377/article/236041-nrj-music-awards-2003.html
  40. http://www.leparisien.fr/loisirs-et-spectacles/mylene-farmer-et-de-palmas-sacres-meilleurs-chanteurs-nrj-music-awards-19-01-2003-2003745340.php
  41. http://nrjmusicawards.nrj.fr/11-ans-3377/article/236043-nrj-music-awards-2004.html
  42. http://nrjmusicawards.nrj.fr/11-ans-3377/article/236044-nrj-music-awards-2005.html
  43. http://nrjmusicawards.nrj.fr/11-ans-3377/article/236045-nrj-music-awards-2006.html
  44. « Palmarès des NRJ Music Awards 2007 », sur Toutelatélé (consulté le 29 janvier 2012)
  45. http://www.toutelatele.com/article.php3?id_article=9351
  46. http://www.leblogtvnews.com/article-26884281.html
  47. a, b et c Palmarès 2010 - Site officiel
  48. Les vidéos NRJ music awards - TF1
  49. NRJ Music Awards 2010 : Mozart, l’Opéra Rock et Christophe Willem à l’honneur ! - Première, 24 janvier 2010
  50. Audiences : record depuis 2008 pour les NRJ Music Awards, France 3 talonnée par W9
  51. Les NRJ Music Awards numéro un des audiences en Belgique
  52. NRJ Music Awards 2012 : les 10 dernières indiscrétions
  53. a, b, c, d, e et f http://www.toutelatele.com/nrj-music-awards-2014-tf1-quelle-audience-pour-la-16eme-edition-66645
  54. a et b http://www.toutelatele.com/les-nrj-music-awards-realisent-leur-plus-mauvaise-performance-22469
  55. http://www.ozap.com/actu/telesp-nrj-music-awards/113790
  56. http://www.jeanmarcmorandini.com/article-11955-audience-nrj-music-awards-sur-tf1-mediametrie.html
  57. http://www.ozap.com/actu/audiences-nrj-music-awards-2009/251632
  58. http://www.ozap.com/actu/audiences-nrj-awards-cabaret-simpson-1788-ncis/392478
  59. http://www.ozap.com/actu/audiences-carton-pour-les-nrj-music-awards-2012-sur-tf1-the-glades-demarre-bien-sur-m6/439051
  60. http://www.ozap.com/actu/audiences-les-nrj-music-awards-loin-devant-le-cabaret-de-france-2-retour-timide-pour-the-glades/445235
  61. http://www.ozap.com/actu/audiences-les-nrj-music-awards-leader-en-baisse-et-le-theatre-de-bouvard-tres-en-forme/450619
  62. http://www.ozap.com/actu/audiences-les-nrj-music-awards-au-plus-bas-depuis-2010-france-2-et-france-3-en-forme-perception-faible/459840
  63. (fr) « Franc succès des NRJ Music Awards, devant Les Grosses Têtes Audiences - Télé 2 Semaines », sur www.programme.tv/news (consulté le 8 novembre 2015)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]