Transports guidés urbains automatiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les transports guidés urbains automatiques sont des transports urbains de type guidé (tramway, métro, trains) dont le fonctionnement est, en tout ou en partie, automatisé.

Niveaux d'automatisation[modifier | modifier le code]

On distingue cinq niveaux d'automatisation (ou GoA, Grade of Automation en anglais) : [1],[2]

Niveau 0 : exploitation en conduite à vue[modifier | modifier le code]

En exploitation en conduite à vue, le système ne prend en charge aucune fonction fondamentale. Il gère toutefois la commande et le contrôle des aiguillages.

Comparable à l'exploitation d'un tramway en ville.

Niveau 1 : exploitation non automatisée des trains[modifier | modifier le code]

En exploitation non automatisée des trains, le système ne gère que le positionnement des trains en garantissant :

  • la sécurité des itinéraires ;
  • la séparation des trains ;
  • le respect des règles de circulations (feux de signalisation, limitations de vitesse) par le conducteur

Niveau 2 : exploitation semi-automatisée des trains[modifier | modifier le code]

En exploitation semi-automatisée des trains, le système gère la vitesse des trains en contrôlant les freinages et accélérations.

Le conducteur est toujours présent. Il gère l'ouverture et la fermeture des portes, le démarrage de la station, et peut reprendre la main en cas de nécessité. Cela lui permet notamment de gérer les urgences (par exemple, personnes ou objets sur les voies) mais aussi les situations anormales, comme les diversions de trafic, les travaux, et les raccourcissements de ligne.

Sur le métro parisien, depuis l'accident du 30 août 2000 sur la ligne 12, la RATP impose à ses conducteurs de faire au moins un tour complet en conduite manuelle à chaque service « pour qu'ils ne perdent pas la main ».

Niveau 3 : exploitation des trains sans conducteurs[modifier | modifier le code]

En exploitation des trains sans conducteurs, le système surveille la voie en surveillant et prévenant la collision des trains avec des obstacles ou des personnes. Un opérateur est présent dans le train, mais il n'a pas nécessairement de formation de conducteur.

Niveau 4 : exploitation sans personnel à bord des trains[modifier | modifier le code]

En exploitation sans personnel à bord des trains, le système surveille les échanges voyageurs et gère l'injection et le retrait des trains de l'exploitation. Le statut de chaque train est surveillé en permanence par le système.

La gestion des incidents, le diagnostic des trains en cas de panne, la détection de fumée ou de feu, les déraillements et les situations d’urgence sont surveillées par le personnel exploitant à partir des informations fournies par le système dans le poste de commande centralisé.

Tableau récapitulatif des niveaux d'automatisation[modifier | modifier le code]

Niveau d'automatisation Opération du train Description Exemples
Niveau 0 (GoA 0) A vue Aucune automatisation, le système ne gère que les aiguillages

Le conducteur gère tout le reste

Ligne de tramway
Niveau 1 (GoA 1) Manuelle Le conducteur gère la conduite du train, l'arrêt en station, l'ouverture et la fermeture des portes

Le système gère le routage et l'espacement entre les trains

Ligne 3bis, Ligne 7bis et Ligne 10 du métro parisien
Niveau 2 (GoA 2) Semi automatique Le conducteur gère l'ouverture et la fermeture des portes, et le départ de la station. Il peut conduire le train si nécessaire dans un mode qui peut être dégradé, et gère les situations inhabituelles

Le système gère l'accélération, le freinage, et l'arrêt en station

La plupart des lignes du métro parisien (2-9, 11-13)
Niveau 3 (GoA 3) Sans conducteur (driverless) Un opérateur peut gérer l'ouverture et la fermeture des portes

Le système gère tout le reste

Ligne DLR du métro londonien
Niveau 4 (GoA 4) Conduite non supervisée Le système gère toute l'opération du train. Il n'y a pas de personnel à bord des trains, mais un poste de commande centralisé Ligne 1 et Ligne 14 du métro parisien

Technologies[modifier | modifier le code]

Grecque[modifier | modifier le code]

Une grecque, ou tapis de pilotage automatique, est un appareil de voie ferroviaire utilisé pour automatiser la vitesse des trains. Les vitesses analogiques sont inscrites via un champ magnétique dans le tapis qui est lu par un capteur monté sur les trains.

Communication based train control[modifier | modifier le code]

La gestion des trains basée sur la communication, Communication based train control, en anglais, est une technologie qui permet d'automatiser l'exploitation d'un système de transport en se basant sur la communication continue des trains avec un ordinateur chargé de la gestion du trafic. Cette technologie peut être employée lors de la construction d'un nouveau système de transport ou bien pour automatiser un système existant.[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]