Corum (Montpellier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Corum.
Corum
Montpellier, France - panoramio (164).jpg
Entrée principale du Corum sur l'esplanade.
Généralités
Adresse
Construction et ouverture
Construction
Architecte
Utilisation
Propriétaire
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Languedoc-Roussillon
voir sur la carte du Languedoc-Roussillon
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Montpellier
voir sur la carte de Montpellier
Red pog.svg

Le Corum est le palais des congrès de la ville de Montpellier. Décrié lors de sa construction pour son architecture et son coût, il accueille l'Opéra Berlioz, un des deux lieux de résidence de l'Opéra et orchestre national de Montpellier avec le théâtre de la Comédie.

Historique[modifier | modifier le code]

Le bâtiment tout en longueur est dessiné principalement par l'architecte Claude Vasconi. Il se distingue par sa couverture avec des plaques de granit rose de Finlande « Carmen Red »[1],[2].

Il est situé dans l'angle nord-est de l'Écusson, le centre historique de Montpellier, au nord de l'esplanade Charles-de-Gaulle. Son entrée principale sur l'esplanade se trouve au sommet d'une colline et le bâtiment s'étend et se déploie dans la pente pour dominer la place du 11-Novembre et la rectiligne route de Nîmes. Au pied du Corum se trouve un arrêts de transports en commun de la ville desservi par trois des quatre lignes du tramway de Montpellier et plusieurs lignes de bus.

La première tranche du Corum est livrée en 1988 : il compte alors deux auditoriums et les 6 000 m2 d'espaces d'exposition. L'Opéra Berlioz de 2 010 places et doté d'une scène de 20 mètres d'ouverture[3] est livré en 1988.

En 1999, la gestion du Corum est confiée à une société anonyme d'économie mixte sous la marque Enjoy Montpellier qui regroupe également le parc des expositions à Pérols et le Zénith Sud au domaine de Grammont.

Le coût de la construction du Corum a fait l'objet de polémiques dans les années 1980 et 1990. Certains opposants au maire d'alors, Georges Frêche, l'adoptent comme unité de mesure pour estimer le coût des projets suivants de la municipalité.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Georges Frêche est décédé le 24 octobre : Une ambition pour la ville », Montpellier Notre Ville, Imp. Offset Languedoc (Vendargues), Mairie de Montpellier, no 351,‎ , p. 2/3 (lire en ligne [PDF], consulté le 21 janvier 2019)
  2. 130e anniversaire Opéra Comédie : D'un théâtre à l'autre. 30 ans de l'inauguration du Corum, publié sur le site de la ville de Montpellier (consulté le 21 janvier 2019)
  3. « Corum : Palais des congrès & Opéra Berlioz », site de Montpellier Agglomération, 31 juillet 2007 ; page consultée le 4 mars 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]