Monnaie (Indre-et-Loire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Monnaie (homonymie).
Monnaie
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Arrondissement Tours
Canton Vouvray
Intercommunalité Communauté de communes Touraine-Est Vallées
Maire
Mandat
Olivier Viemont
2014-2020
Code postal 37380
Code commune 37153
Démographie
Gentilé Modéniens
Population
municipale
4 228 hab. (2014)
Densité 107 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 30′ 05″ nord, 0° 47′ 10″ est
Altitude Min. 89 m – Max. 147 m
Superficie 39,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte administrative d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Monnaie

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte topographique d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Monnaie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Monnaie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Monnaie
Liens
Site web ville-monnaie.fr

Monnaie est une commune française située dans le département d'Indre-et-Loire, en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Monnaie est une commune du canton de Vouvray, au nord-est de l'Indre-et-Loire, située à 10 km de Tours, et à quelques kilomètres au nord de la Loire ; la commune est d'ailleurs traversée par la Choisille : un affluent du fleuve. La commune compte également un plan d'eau artificiel qui réunit les pêcheurs ainsi qu'un parc, le parc Baric ; cet ensemble constitue une voie verte en plein cœur du bourg. Monnaie est entourée au sud par Parçay-Meslay, Rochecorbon, Vouvray et Vernou-sur-Brenne, à l'est par Reugny, au nord par Nouzilly et Crotelles, et à l'ouest par Chanceaux-sur-Choisille. Son paysage se compose principalement de champs de cultures céréalières mais également de forêts qui recouvrent un quart de la superficie (forêt Bélier, forêt du Mortier, forêt des Belles-Ruries).

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Anciennement Modena (IXe siècle)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2014 en cours Olivier Viémont LR Cadre supérieur
mars 2001 mars 2014 Eugène Musset PS  
1995 mars 2001 Jean-Claude Bodet    
1992 1995 Michel Caland    
1983 1992 Jean-Marc Blaise    
1975 1983 Gérard Aulagnier    
1971 1975 Roger Bouchauveau    
1959 1971 Jean Duthoo    
1945 1959 Basile Lize    
1940 1945 Paul Picard    
1914 1940 Désiré Nourrisson    
1911 1914 Germain Vivet    
1871 1911 Alfred Tiphaine Radical Propriétaire cultivateur
Député (1891-1906)
Conseiller général (1883-1907)
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 4 228 habitants, en augmentation de 7,47 % par rapport à 2009 (Indre-et-Loire : 2,57 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 060 1 072 1 236 1 203 1 237 1 550 1 728 1 727 1 678
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 651 1 575 1 701 1 605 1 680 1 719 1 761 1 751 1 787
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 914 1 807 1 720 1 609 1 593 1 668 1 752 1 592 1 622
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
1 592 1 808 1 892 2 250 2 829 3 302 3 835 4 166 4 228
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'académie d'Orléans-Tours. L'enseignement dispensé sur la commune est l'enseignement maternel et primaire. Il est dispensé à l'école maternelle de la Choisille, composée de 7 classes et à l'école élémentaire de la Choisille, composée de 13 classes. Depuis la rentrée 2010, le collège de rattachement n'est plus le collège Gaston-Huet de Vouvray mais le collège Montaigne de Tours.

Activités et milieu associatif[modifier | modifier le code]

Associations sportives[modifier | modifier le code]

  • Basket
  • Football
  • Judo
  • Tennis
  • Boule de fort (La Boule Joyeuse)
  • Pétanque
  • Gymnastique
  • Cyclotourisme (Les Randonneurs Modéniens)
  • Billard
  • Majorettes
  • Pêche (association de plan d'eau)

Associations culturelles[modifier | modifier le code]

  • Devos de l'humour
  • Foyer rural (expositions, loisirs culturels)
  • Danse (Premiers pas modéniens)
  • Bibliothèque (Planète Lire)
  • École de musique
  • Poésie (Caravane d'Arthur Rimbaud)
  • Chorale (L'écho des gâtines)
  • Aquarelle-calligraphie
  • Loisirs créatifs (Ré-création)
  • Broderie (Ouvrage Passion)
  • Modélisme et radio amateur (Rmcteg)
  • Club géologie
  • Théâtre
  • Club de loisirs des anciens (Club de l'amitié)
  • Union nationale des anciens combattants
  • Association des commerçants et artisans de Monnaie (Art&Com)

Associations sociales[modifier | modifier le code]

  • Associations des parents d'élèves
  • Restaurant scolaire de Monnaie,
  • Déclic and Co (actions pour les jeunes)
  • CVL la croizette (gestion d'un centre de vacances)
  • Assistantes maternelles (ADAMMI)
  • Aide aux pays en voie de développement (Foussini Bougou Développement et Para los ninos)
  • Lutte contre l'illétrisme (Lire et agir)
  • Aide aux familles en difficultés (Association Espoir)
  • Confédération syndicale des familles
  • Amicale des pompiers

Associations intercommunales[modifier | modifier le code]

  • Rugby (Elan Vouvrillon)
  • Handball (Handball Vouvrillon)
  • Cyclisme (Vélo sport de Monnaie en Vouvrillon)

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Festival d'humour :

Tous les deux ans depuis 1990, le festival Les Devos de l'humour présente au public une dizaine de spectacles d'humoristes en concours pour l'obtention des Devos. Les récompenses décernées sont :

  • Devos d'or
  • Devos du public
  • Devos one man show
  • Devos du jury
  • Devos jury jeunes.

De nombreux artistes sont passés dans ce festival parmi eux Raymond Devos mais également Dany Boon, Laurent Gerra, Jean-Marie Bigard, Christophe Alévêque, François Rollin, Warren Zavatta, les Frères Taloche, Marianne Sergent, Tex, Les Bodin's, Sophia Aram,Les Bonimenteurs, Hassan, Xavier Lacouture, Pierre Aucaigne, Bruno Coppens, Marc Jolivet, Vincent Roca, Stéphane Joly, Wally, Chavari & Durand, Albert Meslay, Chanson plus bifluorée, Christelle Cholet[6]...

  • Bourse aux minéraux et aux fossiles, organisée par le club géologie, elle réunit tous les premiers weekends de mars des passionnés de ces pierres.
  • Randonnée de la Saint-Valentin, organisée par les randonneurs modéniens.
  • Brocante annuelle du basket club (mai).

Santé[modifier | modifier le code]

Monnaie possède un cabinet médical qui accueille notamment trois médecins.

Sports[modifier | modifier le code]

Infrastructures[modifier | modifier le code]

  • deux terrains de foot
  • un terrain de basket extérieur
  • un gymnase
  • un dojo
  • un skate parc
  • deux terrains de tennis (un couvert et un extérieur)
  • terrains de pétanques (couverts et extérieurs)
  • boulodrome (boule de fort)
  • plan d'eau

Manifestations sportives[modifier | modifier le code]

  • Tournoi de tennis au mois de juin.
  • Tournoi de football des associations en juin
  • Forum des associations (début septembre)

Culture[modifier | modifier le code]

Pour accueillir les associations, la commune dispose d'une bibliothèque, de salles des fêtes (salle Raymond-Devos et salle Touraine), de salles à la maison Baric.

Médias[modifier | modifier le code]

  • L'écho de Monnaie, magazine annuel d'information municipal
  • La modéna, bulletin municipal trimestrielle
  • La pétillante, bulletin d'information intercommunal

Économie[modifier | modifier le code]

  • Au sud-est de la commune se trouve la gare de péage de Monnaie, sur l'autoroute A10, 16 km avant Tours en venant de Paris, et un peu plus au sud, les aires de service dites de Tours - la Longue Vue (sens Paris-Bordeaux) et Tours - Val de Loire (sens Bordeaux-Paris). Sur le même lieu, la commune accueille un escadron du peloton autoroutier de gendarmerie ainsi qu'un centre technique Cofiroute
  • Nombreux commerces, services et artisans au centre-ville, essentiellement le long de la RN 10.
  • Ne disposant d'aucune activité industrielle, mais sans être exclusivement une ville-dortoir Monnaie voit une forte proportion de sa population active partir travailler vers l'agglomération tourangelle (Tours-Nord se trouve à moins de 10 km), Château-Renault (14 km) ou Amboise (22 km).
  • La commune profite également de la présence du centre de recherche de l'INRA situé sur la commune de Nouzilly et au nord de la commune ainsi que de la base aérienne 705 située sur les communes de Parçay-Meslay et Tours.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Historiques[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Martin date des XIe (mur nord), XIIe et XVIe siècles, elle a été restaurée en 1874[7].
  • Le manoir de Bourdigal, édifié entre 1451 et 1483, terminé au XVIe siècle, avenue de Flavigny (inscrit MH le 5 avril 1930).
  • Le pigeonnier du château des Belles Ruries, datant de 1611 (inscrit MH le 8 juin 1989).
  • La briqueterie au lieu-dit la Feuillée (XIXe siècle).
  • Un four à chaux, datant du début du XIXe siècle au lieu-dit le Bois-du-Mortier.
  • La Maison Baric, maison du XVIIIe siècle où Jules Baric passa les vingt-cinq dernières années de sa vie, 27 rue Alfred-Tiphaine (en face de la mairie) et qui abrite une salle de réunion et les locaux de diverses associations.
  • La salle Raymond-Devos, 31 rue des Moulins, où se déroule le festival biennal les Devos de l'Humour[8], ainsi que de nombreux autres spectacles.

Espaces verts[modifier | modifier le code]

La commune permet l'accès aux promeneurs à la forêt Bélier mais dispose également au cœur du bourg d'un plan d'eau et d'un parc. De plus la traversée de Monnaie par la Choisille apporte une « coulée verte » au cœur de la ville.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Monnaie

Les armes de Monnaie se blasonnent ainsi : D'azur au besant d'argent figuré d'une tête de Junon, accompagné, en chef, de deux châtaigniers arrachés d'or et, en pointe, d'une souche arrachée du même[10].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ouvrage collectif, Un siècle à Monnaie 1900-2000 (Témoignages et récits), Luisant, Planète lire, , 123 p.
  • Philippe-Michel Dillies, Meurtres à Monnaie, collection « Enquêtes et suspense », Quimper, Quadri signe-A. Bargain, 2003 (ISBN 2-914532-28-8)

Article(s) connexe(s)[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]