Chronologie de la guerre franco-allemande de 1870-1871

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologie de la guerre franco-allemande de 1870-1871
Description de cette image, également commentée ci-après
En rouge l'avance extrême des troupes allemandes
Informations générales
Date du
au
Lieu France et Allemagne
Casus belli Dépêche d'Ems
Issue Victoire allemande
Traité de Francfort
Annexion de l'Alsace-Lorraine par l'Allemagne
Proclamation de l'empire allemand
Chute de l'empire français et capture de Napoléon III
Belligérants
Drapeau de l'Empire français Empire français, puis
Drapeau de la France France (Gouvernement de la Défense nationale)
Drapeau de la confédération de l'Allemagne du Nord Confédération de l'Allemagne du Nord
Drapeau de la Prusse Royaume de Prusse[1]
Drapeau du Royaume de Bavière Royaume de Bavière
Drapeau du Grand-duché de Bade Grand-duché de Bade
Flagge Königreich Württemberg.svg Royaume de Wurtemberg
Commandants
Napoléon III
puis Louis Jules Trochu
Léon Gambetta
Guillaume Ier
Otto von Bismarck
Helmuth von Moltke
Forces en présence
900 000 hommes 1 200 000 hommes
Pertes
139 000 morts
143 000 blessés
320 000 malades
475 000 prisonniers
120 000 morts
128 000 blessés
300 000 malades

Batailles

Chronologie de la guerre franco-prussienne de 1870 · Sarrebruck (08-1870) · Wissembourg (08-1870) · Forbach-Spicheren (08-1870) · Wœrth (08-1870) · Siège de Bitche (08-1870) · Borny-Colombey (08-1870) · Mars-la-Tour (08-1870) · Siège de Toul (08-1870) · Gravelotte (08-1870) · Siège de Metz (08-1870) · Siège de Strasbourg (08-1870) · Beaumont (08-1870) · Noisseville (08-1870) · Sedan (08-1870) · Soissons (09-1870) · Siège de Paris et Chronologie du siège (09-1870) · Bellevue (10-1870) · Châteaudun (10-1870) · Dijon (10-1870) · Siège de Belfort (11-1870) · La Fère (11-1870) · Bouvet et Meteor (navale) (11-1870) · Coulmiers (11-1870) · Villers-Bretonneux (11-1870) · Beaune-la-Rolande (11-1870) · Champigny (11-1870) · Orléans (12-1870) · Loigny (12-1870) · Longeau (12-1870) · l’Hallue (12-1870) · Bapaume (01-1871) · Villersexel (01-1871) · Le Mans (01-1871) · Héricourt (01-1871) · Saint-Quentin (01-1871) · Buzenval (01-1871)

La chronologie de la guerre franco-prussienne de 1870-71 permet d'appréhender l'histoire de cette guerre par les événements selon leur ordre temporel.
Cette chronologie s'appuie sur différents rapports, extraits du Journal officiel de la République, journaux, ouvrages bibliographiques, et de nombreux mémoires de, journal de… et autres articles.
Elle est succincte concernant les évènements du siège de Paris car on trouvera des explications et une chronologie complète dans l'article concernant la Chronologie du siège de Paris

1870[modifier | modifier le code]

Juillet[modifier | modifier le code]

Août[modifier | modifier le code]

Septembre[modifier | modifier le code]

Octobre[modifier | modifier le code]

Novembre[modifier | modifier le code]

Décembre[modifier | modifier le code]

1871[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

Convention d'armistice[modifier | modifier le code]

Une convention d'armistice est arrêtée entre Otto von Bismarck, et Jules Favre, ministre des affaires étrangères du gouvernement de la Défense nationale :

Février[modifier | modifier le code]

  • 15 février :
    • Les Prussiens ajoutent 5 articles additionnels à la Convention d'armistice. D'autre part l'armistice, qui devait expirer le 19 février à midi, est prorogé au 24, « avec faculté de renouveler cette prorogation, si les circonstances l'exigent ».

Articles additionnels à la Convention d'armistice[modifier | modifier le code]

Base préliminaire à la paix définitive à conclure ultérieurement[modifier | modifier le code]

La base préliminaire d'un traité de paix définitif entre l'Empire allemand et la France est signé, le 26 février. Guillaume Ier et Otto von Bismarck exigent la cession de l'Alsace, sous prétexte que cette région était une ancienne possession du Saint-Empire romain germanique, avant les traités de Westphalie et la conquête de Louis XIV ainsi que la partie Nord de la Lorraine avec la place forte de Metz, correspondant à l'actuel département de la Moselle, sur simple demande chef d'état-major von Moltke.
Aux revendications territoriales, une indemnité de guerre de cinq milliards de francs[22] est ajoutée.
Adolphe Thiers obtient que la place forte de Belfort, non prise et défendue par le colonel Denfert-Rochereau reste à la France en échange du droit pour les Allemands de défiler dans Paris.

Mars[modifier | modifier le code]

Mai[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Témoignages[modifier | modifier le code]

  • Général Georges Boulanger, L'invasion Allemande - Guerre De 1870-1871, Jules Rouff et Cie, Paris, 1888 (trois tomes)
  • Paul Déroulède, 1870, Feuilles de route, Des Bois de Verrières à la Forteresse de Breslau, Paris, Société d'édition et de publications Librairie Félix Juven, 1907.
  • Edmond Deschaumes, Journal d'un lycéen de 14 ans pendant le siège de Paris, Librairie Firmin-Didot, 1890, 397 p.  ;
  • Général Auguste-Alexandre Ducrot, La Défense de Paris, Éditeur E. Dentu, libraire de la Société des gens de Lettres, Paris, 1875 ;
  • Général Louis Faidherbe, Campagne de l'Armée du Nord en 1870-1871, édition E. Dantu, Paris, 1871 ;
  • Giuseppe Garibaldi, Mémoires d'un Chemise rouge, Paris, François Maspéro, 1981 (ISBN 2-7071-1208-9) ;
  • Théophile Gautier, Tableaux du siège, Paris 1870-1871, Paris, Charpentier et Cie, 1871 [1]
  • Helmuth von Moltke (trad. Ernest Jaeglé), La Guerre de 1870 [« Geschichte des Deutsch-Französischen Krieges von 1870–71 »], Paris, Librairie H. Le Soudier, [lire sur Wikisource].

Études historiques[modifier | modifier le code]

  • Stéphane Audoin-Rouzeau, 1870. La France dans la guerre, Paris, Éditions Armand Colin, 1989.
  • Général Barthelémy-Edmond Palat (pseud.Pierre Lehautcourt), Histoire de la guerre de 1870-1871, Berger-Levrault, 1893-1907 (quinze tomes) ;
  • Jean-Jacques Becker et Stéphane Audoin-Rouzeau, La France, la nation, la guerre de 1850 à 1920, collection Regards sur l'histoire, numéro 106, SEDES, 1996.
  • Frédéric Beauchef, 1871, Le Mans une bataille oubliée, Libra Diffusio, 2010.
  • Jacques Bonfils et Guy Rey, 1870, l'Empire s'écroule à Sedan, éditions Euromédia, collection patrimoine ardennais, préface de Jacques Rousseau, 2010.
  • Philippe Bestetti, Siège de Paris, Éditions Centre Liégeois d'Histoire et d'Architecture Militaires (CLHAM), 1995 ;
  • Alfred Colling, La Prodigieuse Histoire de la Bourse, Société d'Éditions Économiques et Financières, . 
  • B. Giovanangeli, E. Labayle, J.F. Lecaillon, H. Ortholan, 1870 Les soldats et leurs batailles, Bernard Giovanangeli Éditeur/Ministère de la Défense, 2006
  • Henri Guillemin, Les Origines de la Commune : Cette curieuse guerre de 70 : Thiers, Trochu, Bazaine, Gallimard, Collection "La suite des Temps", 1956, 266 pages (ISBN 2868197477) ;
  • Henri Guillemin, Les Origines de la Commune : L'héroïque défense de Paris (1870 - 1871), Gallimard, Collection "La suite des Temps, " 1959, 422 pages ;
  • Henri Guillemin, Les Origines de la Commune : La capitulation (1871), Gallimard, Collection "La suite des Temps", 1960, 410 pages ;
  • Roland Hoyndorf et Willy Schneider, La perte de l'Alsace Lorraine, Éditions Coprur, 2000, 83 p.  (ISBN 2-84208-055-6);
  • Adolphe Lécluselle, La Guerre dans le Nord (1870-1871), 1898, réédition, Colombelles, Éditions Corblet, 1996
  • Jean-Amédée Le Faure, Histoire de la Guerre Franco-Allemande 1870-71, Garnier Frères, 1875 (deux tomes)
  • Aristide Martinien : Guerre de 1870-1871 : État nominatif par affaires et par corps des officiers tués ou blessés du 25 juillet au 29 octobre 1870
  • Aristide Martinien : Guerre de 1870-1871 : État nominatif, par affaires et par corps, des officiers tués du 15 septembre 1870 au 12 février 1871
  • Pierre Milza, L'année terrible - La guerre franco-prussienne septembre 1870 - mars 1871, Éditions Perrin, 2009 (ISBN 2262024987).
  • François Roth, La guerre de 1870, Fayard, 1990 (ISBN 2213023212);
  • Lt-Colonel Léonce Rousset, Histoire générale de la guerre franco-allemande (1870-1871), Librairie illustrée Jules Tallandier, 1911 (deux tomes) ;
  • Capitaine Alfred-Oscar Wachter, Histoire de la Guerre Franco-Allemande 1870-71, Histoire politique, diplomatique et militaire, Imprimerie et Librairie militaires de L. Baudoin, 1895 (deux tomes);

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Intègre la confédération au cours du conflit
  2. Les causes du conflit
  3. Journal officiel de la République française du 15 août 1870
  4. la ferme de Bellecroix est à 6 kilomètres de Metz
  5. L’explosion de la citadelle de Laon le 9 septembre 1870
  6. La Maison Rouge était une ancienne auberge, transformée au début du XIXe siècle transformée en brasserie et qui était située le long de la route de Metz à Thionville, sur le ban de Woippy
  7. Le conflit franco-prussien 1870-1871 - L'armée de la Loire sur loire1870.fr
  8. La guerre dans l'ouest : campagne de 1870-1871 par Louis Paul Rollin pages 57 et 58
  9. Monographie communale de Saint-Léger-en-Yvelines page 10
  10. « L'incendie de Cherisy en 1870 » (consulté le 3 avril 2017)
  11. « octobre 1870, Chérisy brûlé par les Prussiens », sur mairie-cherisy (consulté le 3 avril 2017)
  12. Le souvenir Française du Doubs
  13. « Les combats de Formerie, 28 octobre 1870 », sur http://crdp.ac-amiens.fr (consulté le 15 avril 2015)
  14. La bataille sur mairie.coulonges.free
  15. Correspondances, décrets et proclamations sur loire1870.fr
  16. Le hameau de Maulu est situé à la limite des départements de l'Eure et des Yvelines et sur la commune de Blaru
  17. Dictionnaire topographique des environs de Paris Par Charles Oudiette
  18. La 1re occupation allemande de Tremblay : Septembre 1870 sur histoire-tremblay.org
  19. La ferme du Tremblay propriété des Turgot sur histoire-tremblay.org
  20. Ateliers de la Folie à Nanterre
  21. Inauguration du Monument commémoratif du combat du 28 Janvier 1871 dans le faubourg de Vienne
  22. cinq milliards de francs de l'époque. C'était une somme colossale