1895

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de redirection Cette page concerne l'année 1895 (MDCCCXCV en chiffres romains) du calendrier grégorien. Pour l'année -1895, voir -1895. Pour les autres significations, voir 1895 (revue).

Années :
1892 1893 1894  1895  1896 1897 1898

Décennies :
1860 1870 1880  1890  1900 1910 1920
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada (Nouveau-Brunswick, Québec), États-Unis) • Asie • Europe (France (Paris), Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Architecture Chemins de fer Cinéma Droit Football Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Science Sociologie Sport Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

  • Décembre :
    • Madagascar : Insurrection des menalamba (« toges rouges ») contre le protectorat français. La France doit pacifier le pays jusqu’en 1905.
    • Début à Mombasa du chantier du chemin de fer de l’Ouganda. De nombreux ouvriers indiens participent à sa construction.


  • La vallée du Nil est déclarée sous influence « britanno-égyptienne ». Ce tournant de la politique égyptienne de la Grande-Bretagne ouvre une période de tension entre Londres et Paris. Les Britanniques aident l’Égypte à faire respecter ses droits sur la vallée du Nil et établissent un condominium sur le Soudan (1895-1898).
  • Pression des colons blancs au Kenya pour obtenir de nouvelles terres.
  • Bombardement d'Oyo. Les Britanniques imposent leur protectorat à l’Alafin d’Oyo.
  • Libye : la capitale de la confrérie des Senousis se déplace à Koufra (El Giof). Décidée par Muhammad al-Madhi, ce déplacement est une conséquence de l’avancée des Européens dans le Sahara. Kufra, carrefour caravanier, devient rapidement un lieu de pèlerinage.

Amérique[modifier | modifier le code]

  • 5 février [4]: Le baron de Rio Branco, chef de la diplomatie, obtient pour le Brésil l’immense « territoire des Missions ».
  • 24 février : début de la seconde guerre d'indépendance à Cuba, impitoyablement réprimée par l'Espagne  : vingt-cinq ans après la première proclamation d’indépendance, les Cubains tentent de s’affranchir de la tutelle espagnole. Cette fois les insurgés se savent soutenus par les Américains qui ont investi d’importants capitaux dans les plantations de tabac et de sucre. Le poète José Martí relance la lutte pour l’indépendance. Le 19 mai, il est la première victime d’une violente répression menée par les Espagnols. Des centaines de milliers de civils sont internés dans des camps.
  • 15 mars : début d'une guerre civile en Colombie, qui oppose les conservateurs aux radicaux au pouvoir. Les affrontements feront plus de 100 000 morts en quatre ans.
  • 17 mars : guerre civile au Pérou. Le président Andrés Avelino Cáceres est déposé le 20. Instauration d'une république conservatrice (fin en 1919).
  • 5 juin : coup d’État et guerre civile à Guayaquil. 20 années d'ultra-libéralisme en Équateur, depuis 1875, aboutissent à la révolution de Guayaquil. Le pronunciamiento porte au pouvoir le docteur Eloy Alfaro, soutenu par les planteurs de cacao de la côte. Alfaro est proclamé à la fois président de la République (19 juin 1895) et général en chef des armées. Le président Eloy Alfaro octroie une onzième Constitution. Elle prévoit la laïcisation progressive de la République et la séparation de l’Église et de l’État, interdisant la formation de nouveaux ordres religieux et expropriant l’Église de ses biens. Libéralisme radical jusqu’en 1916.


  • Crise économique à Cuba partiellement provoquée par la décision des États-Unis de taxer à nouveau les importations de sucre.

Asie et Pacifique[modifier | modifier le code]

Reddition des forces chinoises après la bataille de Weihaiwei
  • 4 mars : les Japonais prennent Liaoyang et débarquent à Taïwan.
  • 11 mars : convention de Simla. Un accord russo-britannique fixe les zones d’influences respectives au Pamir à l’ouest de la chaîne de Sarykol pour que l’Empire russe et l’Inde n’aient pas de frontières communes. L’accord ne tient pas compte des protestations de la Chine qui n’a pas abandonné sa suzeraineté sur le Pamir occupé par les Russes depuis 1892.
  • 15 avril (Inde) : création à Raigarhpour par des nationalistes du festival Swaf, destiné à soutenir l’esprit national et à libérer le pays des influences étrangères.
Entrée des forces japonaises à Taipei après le traité de Shimonoseki
  • Octobre : en Corée, la reine Min fait appel à des ministres favorables à la Russie. Elle est assassinée le 8 dans son palais par des éléments nippons qui ont agi sans ordre. L’ambassadeur japonais est rappelé à Tokyo où il est acquitté. À la suite de cet incident, l’influence russe s’accroît en Corée.

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

  • 3 janvier : création, en Égypte d'un Conseil d'administration (Majlis al-Idarah) destiné à rendre l'administration de la mosquée et de l'université al-Azhar plus démocratique.
  • décembre : à Ourfa, la semaine de Noël, 3000 Arméniens sont brûlés vivants. Les Arméniens résistent à Van, où les trois partis se sont unis (Armenakan, Hentchak et Dachnak), et à Zeïtoun, où les habitants s’emparent de la citadelle. Le Royaume-Uni demande alors des explications au Sultan, ce qui arrête temporairement les massacres (décembre). Les Turcs répondent qu’ils n’ont fait que réprimer une révolte arménienne. L’Allemagne et la Russie se contentent de cette explication et le Premier ministre britannique Salisbury n’ose pas agir seul.

Europe[modifier | modifier le code]

  • 11 mai (Allemagne) : le Reichstag repousse la loi sur les partis révolutionnaires, qui envisageait, en dehors des délits déjà prévus, la condamnation des attaques contre l’Église catholique.
  • 6 octobre : Joseph Chamberlain, secrétaire d’État aux colonies (1895-1903), se déclare pour l’établissement du libre-échange à l’intérieur de l’Empire britannique.


Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Le repos, toile du peintre polonais Wojciech Gerson

Naissances en 1895[modifier | modifier le code]

Décès en 1895[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Missionnaires d'Afrique - Missionaries of Africa - Notre présence en Afrique de l'Ouest
  2. books.google.com:
  3. Cheikh Ahmadou Bamba : le martyr [touba-internet]
  4. Barão do Rio Branco (José Maria da Silva Paranhos Júnior), professor, político, jornalista, diplomata, historiador, biógrafo, nasceu no Rio de Janeiro, RJ, em 20 de abril de 1845, e faleceu na mesma cidade, em 10 de fevereiro de 1912
  5. Histoire de la Transylvanie / L’époque des sociétés nationales bourgeoises
  6. Histoire du Collegium - EC