Le Bouffon vert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Bouffon vert
Personnage de fiction apparaissant dans
Spider-Man

Nom original Green Goblin
Pouvoirs Sérum goblin
Force surhumaine
Régénération du corps
Goblin Glider
Affiliation Sinister Twelve
Thunderbolts
Ennemi(s) Spider-Man

Créé par Stan Lee
Steve Ditko
Première apparition Amazing Spider-Man n°14 (juillet 1964)
Éditeur(s) Marvel Comics

Norman Osborn alias Le Bouffon vert (The Green Goblin en version originale) est un personnage de comics appartenant à Marvel Comics, apparu pour la première fois en juillet 1964 dans Amazing Spider-Man n°14. C'est l'un des ennemis emblématiques de Spider-Man.

Biographie de fiction[modifier | modifier le code]

Sa première apparition en Bouffon vert dans le numéro 14 montrait un bouffon se déplaçant sur un balai mais aucun lecteur ne connaissait son identité civile. Il prit en compte son échec contre Spidey et changea son balai pour un planeur high-tech dans le numéro 17 de The Amazing Spider-Man. Il revint lors de la soirée d'ouverture du Spider-Man club de Forest Hills fondé par Flash Thompson, mais Peter s'enfuit du combat pour voir tante May qui avait fait une crise cardiaque et laissa la Torche neutraliser le Bouffon. Jameson lança une campagne de presse après cet incident pour faire disparaitre l'homme-araignée. Peter ne pouvait plus agir au risque de mourir et de laisser tante May aux bras de la mort, mais il reprit du service en sachant que May surmontait la crise cardiaque.

Norman Osborn, riche industriel, ayant pour fils Harry Osborn qui sera plus tard le meilleur ami de Peter Parker, s'associe au Dr Stromm, pour faire plusieurs expériences. Mais il n'a qu'une idée en tête, lui voler ses découvertes pour gagner de l'argent. Il met alors tout en œuvre pour le dénoncer à la justice. Stromm jure à Norman de se venger, mais celui-ci ne lui prête aucune attention, car désormais, il est très riche. Un jour, en fouillant le bureau de Stromm, il découvre des notes bien étranges, sur une expérience inachevée.

Il décide de réaliser l'expérience qui dura toute une nuit pour créer un liquide vert. Le liquide bouillonna, puis tout à coup, il explosa. Norman se retrouva à l'hôpital dans le coma. À son réveil, Harry était à ses côtés.

Norman était de mauvaise humeur mais il se sentait plus puissant. En effet, son intelligence s'était décuplée, tellement décuplée qu'il était devenu fou. Il ignorait que son esprit s'était dédoublé. Cet esprit prit petit-à-petit le contrôle sur lui. Il communiquait avec lui à travers les miroirs et l'incitait à devenir un criminel. Alors il créa un costume vert à l'image d'un gobelin (d'où son nom original de Green Goblin). Il fabriqua un jet-planeur extrêmement rapide (« glider » en anglais), qui pouvait supporter des charges gigantesques. Il disposait d'un arsenal de gadgets dans son « sac à malice » : des bombes citrouilles, des boomerangs en forme de chauves-souris tranchantes, des grenades fumigènes... Ses gants émettaient des décharges électriques pouvant tuer un homme et son planeur possédait un canon laser réduisant en cendres n'importe quoi. Il décida de s'attaquer à Spider-Man car il savait que la pègre le respecterait s'il parvenait à venir à bout du « monte-en-l'air ». Ainsi est né le Bouffon vert, le pire ennemi de Spider-Man.

Il s'allia aux Exécuteurs pour en venir à bout mais sans succès. Aux rencontres suivantes, ce fut même bilan, cependant il échappait toujours à la police. Osborn créa alors un gaz capable d'anesthésier le sens d'araignée du « Tisseur » puis le prit en filature. Une fois le héros changé en Parker, le Bouffon attaqua. Peter fut mis K.O et Osborn l'emmena à son repaire. Étant sûr de l'emporter cette fois, le Bouffon montra son vrai visage à l'Araignée et lui prouva qu'il ne l'avait jamais battu. Pour en finir, il libéra Parker et une bataille s'ensuivit. Finalement, Norman bascula sur des fils électriques et le choc le rendit amnésique, le lavant de tout soupçon d'être le Bouffon. Spidey pensa que c'était mieux ainsi, pour lui comme pour Norman. Cette histoire parut dans Amazing Spider-Man 39 et 40.

Mais à certaines périodes, le Bouffon vert reprit le contrôle de la personnalité; Peter arrivait toutefois à tirer Norman de sa folie, toujours de justesse. Le Bouffon enleva Gwen Stacy et la déposa sur le pont de Brooklyn. Spider-Man arriva et la bataille commença. Osborn jeta Gwen dans le vide ; Spider-Man parvint à la retenir d'un jet de toile, mais le choc de la chute lui brisa la nuque, la tuant sur le coup. Fou de rage, Peter poursuivit et malmena le Bouffon vert. Affaibli, Osborn ordonna à son planeur d'empaler le monte-en-l'air. Averti par son sens d'araignée, Peter esquiva l'engin qui empala le Bouffon, victime de son propre machiavélisme. Harry, sous l'effet de la drogue, assista à la scène et jura de venger son père. Cette histoire parut dans Amazing Spider-Man 121 et 122.

Le deuxième Bouffon vert (1974)[modifier | modifier le code]

Harry Osborn reprit le manteau, à la suite de la mort supposée de son père et après avoir découvert le costume de Spidey dans la chambre de son colocataire, dans Amazing Spider-Man n°136 (septembre 1974). Il souffrait des mêmes troubles psychiques que son père, et cela accélérera sa mort en mai 1993, dans Spectacular Spider-Man n°200. Harry, contrairement à Norman, a mené une vie entre la vie de famille, la prison et l'asile psychiatrique. Pourtant, il ne cherchera jamais à faire de mal à la famille de Parker, sans doute encore amoureux de Mary Jane Watson. C'est même en sauvant Spider-Man d'une mort certaine qu'Harry fera l'effort de trop qui lui coûtera la vie.

Le troisième Bouffon vert (1978)[modifier | modifier le code]

Le Dr Hamilton était le psychiatre du petit Harry. Il apparaît pour la première fois dans le costume du Green Goblin, 3e du nom dans Amazing Spider-Man n°176 (janvier 1978) et disparaît quatre mois plus tard, dans Amazing Spider-Man n°180, à l'issue d'une bataille dantesque entre Spidey et les deux Green Goblins (Harry et Hamilton).

Le quatrième Bouffon vert (1995)[modifier | modifier le code]

Phil Urich, le neveu de Ben Urich, fut un temps le quatrième Bouffon vert, découvrant par accident le labo de Norman Osborn dans le premier numéro de la série homonyme, en octobre 1995. Il est le premier (et seul) super-héros à avoir porté ce nom.

S'il prend son pouvoir à la légère, et se montre parfois aussi maniaque que ses prédécesseurs, Phil Urich ne passe jamais du mauvais côté et aidera même des super-héros comme la Chose ou Scarlet Spider. Un an plus tard, il raccroche les gants (la série ne devant pas faire assez de chiffre) lors du crossover Onslaught : l'équipement High-Tech qu'il avait trouvé dans un ancien repère de Norman Osborn est détruit dans un dernier combat contre une Sentinelle.

Il réapparaît dans l'univers alternatif de MC2 en 1998, d'abord en tant que Bouffon doré, puis à nouveau en tant que Bouffon vert, pour aider Spider-Girl.

Le retour de Norman Osborn (1996)[modifier | modifier le code]

Norman Osborn est réapparu officiellement en novembre 1996, dans Spectacular Spider-Man n°240, révélé comme le maître d'œuvre derrière la saga du Clone. Le mois suivant, dans Spider-Man n°75, il tue Ben Reilly. Son grand retour dans la société new-yorkaise et dans la vie de Peter Parker intervient en octobre 1997, dans Spectacular Spider-Man n°250. Puis il acquiert une position déterminante au Daily Bugle, proposant une récompense de 5 millions de dollars pour la tête de Spider-Man. Ce qui donne Spider-Hunt (Sensational Spider-Man n°25, Amazing Spider-Man n°432, Spider-Man n°89 et Spectacular Spider-Man n°255, mars 1998), puis Identity Crisis (Sensational Spider-Man nos 27 et 28, Spectacular Spider-Man nos 257 et 258, Spider-Man n°92, mai-juin 1998).

Norman se met ensuite en tête d'obtenir plus de puissance, par le biais d'un rituel ancien appelé The Gathering of Five. Mais il reçoit uniquement la folie (Sensational Spider-Man n°32, Amazing Spider-Man n°440, Spider-Man n°96, Spectacular Spider-Man n°262, Amazing Spider-Man n°441, octobre-novembre 1998).

Dans l'arc narratif Final Chapter, Norman et Peter s'affrontent, Parker l'emporte, et Osborn est emprisonné, complètement fou, pensant avoir triomphé. Enlevé par les Scriers, sa santé mentale maintenue par des médicaments. Il a depuis organisé l'« ordre du Bouffon », est tombé amoureux de son infirmière, et a tenté de lobotomiser Peter Parker pour le faire devenir son héritier du « Goblin Legacy » (Spider-Man: Revenge of the Green Goblin nos 1, 2 et 3, Amazing Spider-Man (vol.2) n°25 et Peter Parker : Spider-Man (vol.2) n°25, octobre 2000-janvier 2001).

Dans Peter Parker : Spider-Man nos 44 à 47 (l'arc A Death in the Family, août-octobre 2002), Spidey et le Bouffon se combattent encore sans répit, jusqu'à ce que Peter refuse de se battre. L'histoire joue sur les relations père/fils et amour/haine ambigus entre Peter et Norman. Ce dernier s'en prend à Flash Thompson, qui sombre dans le coma.

Arrestation[modifier | modifier le code]

Des meurtres inexpliqués ont lieu chez Oscorp ; Terry Kidder, une journaliste du Daily Bugle décide d'interroger Norman Osborn sur ces évènements, mais Norman se change en Bouffon vert, l'étrangle, la roue de coups et la jette dans le réservoir de Central Park. Le corps est retrouvé plus tard, et Ben Urich ne tarde pas à savoir la vérité. Celle-ci lui sera confirmée par Spidey lorsqu'il lui apprend la double identité d'Osborn, ce qui ramène Urich au livre qu'il avait écrit deux ans auparavant, accusant Norman d'être le Bouffon. Avec Jessica Jones (la petite amie de Luke Cage, alors enceinte et fraîchement arrivée au Bugle) et accompagné d'une troupe de policiers, Urich se rend chez Osborn. Mais le Bouffon attaque, massacre les policiers, manque de tuer le bébé de Jessica et Ben. Spidey intervient mais c'est Jessica, ivre de douleur, qui met en déroute le Bouffon - qui réussit toutefois à s'enfuir. Les médias s'emparent de l'affaire et c'est finalement Luke Cage, en colère à cause du fait que le Bouffon ait menacé sa petite amie, qui l'arrête et qui le bat dans la rue, devant les passants et Spider-Man. On attribue à Norman les meurtres d'Oscorp et il est jeté en prison.

Le dernier combat (2005)[modifier | modifier le code]

Nouveau complot contre Spidey mis en scène par Norman Osborn, de sa cellule de prison, cette fois, comme point de départ de Marvel Knights Spider-Man. Le n°12 (mai 2005) nous explique comment Osborn s'amuse à rendre impossible la vie de Parker.

Un an après son arrestation, Norman s'évade, et costumé en Bouffon vert, il organise une prise d'otages. Mais après un long et dur combat contre Spider-Man, Osborn retourne en prison. Rapidement la tante de Peter est enlevée, et ce dernier tient Norman dans sa liste des suspects. Celui-ci étant en prison, Peter pense qu'il est peut-être innocent. Après un combat entre Electro et le Vautour, Peter demande à Norman de l'aider, mais Osborn lui apprend qu'il a empoisonné la femme d'un des gardiens de Rikers Island (prison où il est retenu) qui lui demandait son aide car elle était malade[pas clair]. Spidey poursuit sa laborieuse enquête et quelque temps plus tard Mac Gargan lui révèle que c'est lui qui a enlevé May, sous les ordres du Bouffon. Le choix est simple : soit Peter fait évader Norman avant qu'il ne se fasse tuer par Octopus, conditionné pour l'abattre (Norman connaissant beaucoup trop de secrets du gouvernement, fournisseur de tous les super-vilains), soit Parker ne revoit pas sa tante vivante. Peter est obligé d'accepter et avec l'aide de la Chatte noire, il fait évader Norman au vu et au su des gardiens et de doc Oc. Mais le Bouffon ne tient pas sa parole et avec onze vilains, dont Mac Gargan transformé en Venom, forme les Sinister Twelve. Spidey et la Chatte noire manquent d'y rester mais sont sauvés par l'intervention des Vengeurs. Le Bouffon s'enfuit, enlève Mary Jane et l'emmène au pont de Brooklyn. Peter arrive au pont et un combat s'ensuit entre les ennemis jurés : Osborn avoue que tante May n'est pas encore morte, mais qu'elle le sera dans quarante-cinq minutes. Spidey réussit à sauver Mary Jane, mais le Bouffon tente de leur lancer son planeur. L'intervention de doc Oc fait que la foudre frappe le planeur du Bouffon, foudroyant les deux vilains qui basculent du pont. Spidey trouve l'endroit où tante May est prisonnière et la sauve à temps. Le corps d'Octopus est repêché mais pas celui du Bouffon.

Civil War (2006-2007)[modifier | modifier le code]

Après sa disparition présumée, Norman est arrêté par le SHIELD en France. Il assiste à la révélation de l'identité de Peter, et ne supporte pas ce que Peter clame sur son compte. Osborn devient un agent du gouvernement, attaquant une base atlante, costumé en Bouffon vert. Mais il perd les pédales en tentant en vain de tuer un ambassadeur atlante à cause des nanites qui le contrôlaient. Osborn est arrêté, mais devient malgré tout le nouveau chef des Thunderbolts.

Chez les Thunderbolts (2007-2008)[modifier | modifier le code]

Après Civil War , Norman dirige l'équipe des Thunderbolts, désormais composée d'Opale (leader), Songbird, l'Homme-radioactif, Swordsman, Penance (anciennement Speedball des New Warriors), Mac Gargan et Bullseye (utilisé en dernier recours). Des médicaments maintiennent en état correct la santé mentale d'Osborn.

Avec Norman, les choses vont changer : en premier lieu, il change la composition de l'équipe et chaque membre des Thunderbolts - hormis Opale - a, implantée dans leur corps, une puce électronique que les soldats activent au moindre faux pas (Gargan y a eu droit lorsqu'il a tenté de tuer Jack Flag). Puis Osborn met Opale en tête des Thunderbolts à la place de Songbird, et les membres de l'équipe ont une affectation à leur poste pour un an. Leur première mission consiste à capturer Jack Flag, un super-héros non-enregistré qui sera finalement arrêté par Bullseye et restera handicapé à vie. Norman est mécontent car les médias étaient présents lors de la bagarre. Déjà perturbé, Norman commence à perdre le contrôle de lui-même quand il apprend que le prochain super-héros à attraper est Steel Spider qu'il confond avec Spider-Man. Il s'attire alors les foudres de Swordsman ; ce dernier commence à comploter contre Norman avec Opale, qui brûle d'envie de prendre sa place. Lorsque les Thunderbolts tentent d'appréhender Steel Spider à Phoenix, dans l'Arizona, American Eagle et Sepulchre lui viennent en aide. Opale et Swordsman hors-jeu, l'affrontement entre Venom, Penance, l'Homme-radioactif, Songbird et Steel Spider, American Eagle et Sepulchre peut commencer. Le bilan est mitigé : Steel Spider est arrêté, mais American Eagle et Sepulchre réussissent à s'enfuir et Bullseye est gravement blessé par American Eagle. Norman discutera de son état avec le médecin dans le quartier général des Thunderbolts.

Quelque temps après cela, l'équipe arrête d'autres surhumains recensés, tandis que Penance est désormais suivi par le fameux psychiatre des super-héros, doc Samson. Ces derniers prisonniers se révèlent être en fait des télépathes, et utilisent leurs pouvoirs pour semer le trouble dans la montagne des Thunderbolts. Swordsman se rebelle contre l'autorité d'Osborn, se constituant une petite armée afin de prendre le contrôle du quartier général, Venom sème le carnage dans les couloirs, Opale attaque doc Samson et Penance et Norman renfile le costume du Bouffon vert. Il malmène Swordsman et le crucifie, avant d'engager le combat avec Songbird, qui se soldera par un match nul. Entre temps, Bullseye, remis sur pied grâce à la nanochirurgie, abat les télépathes dans leur cellules, stoppant ainsi le contrôle télépathique. À la suite de cette histoire, Songbird prend le commandement de l'équipe, Penance décide de rester à la montagne en dépit des recommandations de Samson, et Norman conserve son poste.

Secret Invasion (2008-2009)[modifier | modifier le code]

Lors de la Secret Invasion des Skrulls, cette race d'extra-terrestres metamorphes, Norman Osborn parvient à voler des informations que Deadpool transmettait à Nick Fury. Ainsi, Osborn réussit à déjouer le complot Skrull et à tuer leur reine. Le gouvernement décide donc de dissoudre le SHIELD de Tony Stark, alias Iron Man, et de le remplacer par le HAMMER, dirigé par Norman Osborn. Mais, après avoir été traité en criminel tant d'années, Norman Osborn décide de devenir le maitre du monde. Ainsi commence le Dark Reign.

Siège (2010)[modifier | modifier le code]

Osborn décide alors de créer un groupe de super criminels, La Cabale, réunissant Namor, le docteur Fatalis, Loki, The Hood et Emma Frost. Grâce à eux, il prend petit à petit de plus en plus de pouvoir, officiellement et officieusement, puisque toutes ces équipes de super héros sont en fait d'anciens super-vilains déguisés. Ainsi, Venom prend la place de Spider-Man, Opale de Miss Marvel, Bullseye de Œil-de-faucon et Daken de Wolverine. À cela s'ajoutent Arès et Sentry, plus schizophrènes que jamais, ainsi qu'Iron Patriot, qui est en fait Osborn équipé d'une armure Iron Man. Aidé de la jeune Victoria Hand et des Thunderbolts, il joue avec l'opinion publique, sauve le monde devant les caméras et traque les anciens Vengeurs le reste du temps.

Mais le directeur du HAMMER est en fait manipulé par Loki, qui le pousse à comploter contre Asgard et à déclencher une guerre contre ses habitants. Ainsi, commence, le crossover Siège. Les forces d'Osborn, aidés par les membres du gang de Hood, attaquent Asgard. Mais Sentry devient incontrôlable, et après avoir tué Arès et de nombreux Asgardiens, il détruit littéralement la ville d'Asgard qui s'écrase près de Broxton. Mais, finalement, Captain America a réussi à réunir les super héros restant et ils s'allient aux asgardiens assiégés. Finalement, Norman Osborn est arrêté et Sentry tué (grâce à l'aide de Loki, avant de mourir). C'est alors Steve Rogers qui devient directeur du SHIELD, remis en place.

Pouvoirs et armes[modifier | modifier le code]

  • Le Bouffon vert dispose d'un arsenal de haute technologie, composé de bombes-citrouilles explosives, incendiaires et anesthésiantes, des lames chauves-souris, des grenades-fantômes asphyxiantes. À l'aide de micro-circuits contenus dans ses gants, il peut envoyer des décharges électriques de 10 000 volts. Son planeur, transport monoplace pouvant porter 180 kg sans perte de puissance et se déplacer a 140 km/h, ressemblant à une chauve-souris géante, est équipé parfois de missiles téléguidés. Il porte aussi une armure renforcée, qui le fait ressembler plus que jamais à un gobelin.
  • Le sérum a accordé à Osborn agilité, force, vitesse, endurance et dextérité surhumaines. Bien que sa force soit légèrement inférieure à celle de Spider-Man, le Bouffon vert reste dangereux au corps-à-corps et il semblerait que sa force augmente au fil des années grâce au sérum qu'il a absorbé jadis. Le Bouffon dispose aussi d'une intelligence surhumaines faisant de lui un génie capable de faire des percées dans des domaines de pointe de la génétique, la robotique, l'ingénierie, la physique et de chimie appliquée.
  • Le Bouffon Vert possède également une capacité de régénération rapide qui lui permet de guérir rapidement selon la gravité de ses blessures. Sa peau est à l'épreuve des balles de petits calibres.
  • La formule Goblin a rendu Osborn fou et les défauts de sa personnalité ont été fortement augmentées par le sérum, ce qui entraîne chez lui de dangereuses sautes d'humeur et des hallucinations.

Personnalité[modifier | modifier le code]

Le premier trait de caractère qui frappe, c'est qu'il est arrogant et sûr de lui. La personnalité du Bouffon change en fonction de la personne qui porte le costume, mais celle de Norman Osborn est sans doute la plus complexe.

Des son plus jeune âge, Norman baigne dans le domaine de l'industrie et des affaires et manifeste très vite un goût pour l'argent et le pouvoir. Par ailleurs, enfant, Norman fait des cauchemars la nuit, qui, dit-on, évoquent un monstre aux allures de Bouffon qui lui aurait inspiré le design de son costume. Avant de devenir le Bouffon vert, Norman pensait être un bon père pour Harry, mais ne lui donnait jamais ce qu'il voulait, à savoir de l'amour paternel. Leurs rapports se creusèrent un peu plus quand Norman devint le Bouffon. Bien avant, Norman était prêt à sacrifier n'importe qui pour arriver à ses fins, Mendel Stormm, son ami et assistant, en fit les frais : Norman l'accusa en effet de détourner des fonds d'Oscorp et le fit jeter en prison pour prendre le contrôle total de l'entreprise. Après que Norman eut perdu la mémoire une première fois, l'industriel amoral et le psychopathe devinrent deux personnalités bien distinctes. Durant cette période, Norman se rapprocha de Harry et intégra vite le cercle des proches de Peter, à qui il proposa un travail. Mais le Bouffon profitait de chaque occasion pour resurgir prenant toujours plus d'ampleur. Après son retour d'entre les morts, Norman devint complètement imprévisible car la frontière entre lui et le Bouffon devenait de plus en plus floue. Aujourd'hui, Norman prend des médicaments pour contenir son alter ego vert, mais il reste impossible à prévoir, de ce fait, on peut aussi bien tomber sur un Norman jovial que sur un Osborn déchaîné. Ses rapports avec les personnages sont complexes.

Après la mort de la mère d'Harry, Norman se détourna de son fils, et bien que le couvrant de cadeaux, Norman ne lui consacrait jamais de temps. Pourtant lorsqu'Harry fait une overdose, Norman reconnaît ses erreurs, et c'est même dans l'idée de venger son fils qu'Osborn redevient le Bouffon. En outre, ses rapports avec Peter Parker sont ambiguës. En effet, Norman manifeste un profond respect pour Peter, tandis que le Bouffon lui voue une haine éternelle. Lorsque la frontière entre la folie et le bon sens devint floue, il verra même Peter comme son héritier spirituel qui peut en découler de l'alliance du respect de Norman et de la haine du Bouffon.

De plus, à la fin de la première saga de Marvel Knights: Spider-Man, Osborn explique que Peter est sa raison de vivre, qu'il lui donne un but dans la vie. D'ailleurs, dans cette dernière saga, certains traits de caractère de Norman sont approfondis, voire créés. Par exemple, il semblerait qu'il soit associable avec les personnes de son entourage où qu'il fait tout pour les faire souffrir : il a notamment empoisonné la femme malade d'un gardien de prison qui lui avait demandé son aide pour la soigner. Norman pense aussi que les vilains sont là pour contrôler les héros, comme il le dit lui-même, et avoue que s'il mène la vie dure à Spider-Man, c'est « qu'avec tous les dingues qui sévissent, la concurrence est rude ». Il méprise aussi Peter sur le point qu'il est très intelligent, mais qu'il n'est devenu qu'un professeur de lycée.

Sans le Bouffon, Norman affiche aussi un goût prononcé pour l'argent et le pouvoir, quoique cet aspect soit maintenant supplanté par son obsession de l'homme araignée. Il n'en reste pas moins un personnage considérant le monde qui l'entoure comme des moins que rien, prêt à sacrifier n'importe qui pour parvenir à ses fins, comme en témoigne son mépris pour ses employés ou celui de ses coéquipiers, entre autres.

Versions alternatives[modifier | modifier le code]

Ultimate Marvel[modifier | modifier le code]

Dans l'univers Ultimate Marvel, Norman Osborn a créé l'Oz, le produit injecté à l'araignée qui a donné ses pouvoirs à Peter. Après avoir remarqué les nouvelles facultés du jeune Peter, il décide de recréer l'accident sur lui, et devient ainsi le Bouffon vert, un énorme monstre verdâtre lançant des boules de feu et capable de faire des bonds gigantesques. Prenant Peter pour responsable de son état, et après avoir tué sa femme et incendié sa propre maison, Norman attaque le lycée de Parker, qui ne tarde pas à arriver à la rescousse en tant que Spider-Man. Après un combat acharné, le Bouffon termine dans l'East River, criblé de balles et apparemment tué. Quelque temps plus tard, on découvre qu'il est toujours vivant, qu'il a hypnotisé Harry et qu'il veut se servir de Spider-Man.

Plus tard, Spider-Man découvre que Norman Osborn veut tuer Nick Fury pour se venger. Quelque temps plus tard, il capture Mary Jane. Ensuite, il la relâche et il retourne chez lui reprendre de l'Oz, il en prend tellement qu'il décuple sa force. Mais Harry le voit, une seconde plus tard, Spider-Man arrive et Osborn l'étrangle. Mais Harry, en larmes, le frappe avec une barre en métal. Norman se retourne et, quand il voit que c'est Harry qui a fait ça, il s'immobilise juste le temps que les hélicoptères du SHIELD ne le retransforment. Norman Osborn est ensuite emmené par le SHIELD.

Il s'évadera à nouveau, feignant l'innocence et disant s'être repenti. Il redevient alors respecté. Pourtant, son fils, Harry, se met à dévoiler sa véritable personnalité. Norman débarque alors au SHIELD et tue Harry. Pris de remords, il se laisse abattre par les agents du SHIELD. Pourtant, Norman n'est pas mort. Il est prisonnier dans les geôles du SHIELD. Il s'évade avec l'aide du Dr. Octopus, d'Electro, de l'Homme-sable, du Vautour et de Kraven.

Dans l'arc Death of Spider-Man, il tue Peter Parker et ce dernier est remplacé par Miles Morales.

On retrouve aussi ses enfants - et ceux de Gwen Stacy - dans l'arc narratif Sins Past (Amazing Spider-Man, 2004).

Spider-Man, l'homme-araignée (1994-1998)[modifier | modifier le code]

Dans la série télévisée d'animation Spider-Man, l'homme-araignée, Norman Osborn disparait après un accident chez Oscorp. Mais étrangement, le Bouffon vert apparait et enlève tous ceux qui veulent faire mal à Norman (Le Caïd, Jameson ...). Spider-Man soupçonnant d'abord Harry, il s'avère en fait qu'il s'agit de Norman lui-même. Lors de l'accident, ce dernier a respirer un produit sur lequel il travaillait, créant ainsi la personnalité du Bouffon vert dans son esprit. Après un combat contre Spider-Man, il perd. Soigné par la suite, ce dernier semble rétabli.

Mais le Bouffon vert revient par la suite pour continuer son travail, mais aussi anéantir le Super-Bouffon et Spider-Man. Se procurant la machine qui permet de se téléporter, ce dernier s'en sert pour découvrir l'identité de Spider-Man. Découvrant Peter derrière le masque, ce dernier s'attaque à ses proches, notamment Mary Jane. Il l'emmène sur le pont de Manhattan mais lors du combat, Mary Jane tombe du pont et la machine, endommagée, l'aspire. Le Bouffon vert tente de s'enfuir mais se fait aspirer lui aussi et disparait.

Harry a des visions du Bouffon vert, lui promettant de l'emmener à son père s'il accepte de travailler pour lui. Harry n'ayant pas le choix doit alors éliminer Spider-Man. Mais Spider-man le bat quand même, et Harry est envoyé dans un asile.

Alors que Peter et Mary Jane vont se marier, Cette dernière va voir Harry pour lui annoncer la bonne nouvelle. Harry, se croyant seul maintenant, s'échappe et remet le costume du Bouffon vert pour troubler le mariage. Ce n'est pas Spider-Man qui le vainc, mais Liz Allan, qui lui déclare ses sentiments, faisant venir Harry à la raison. Harry sait maintenant qu'il n'est pas seul, et le Bouffon est vaincu à jamais.

Le personnage aurait dû apparaître au début de la série, mais à la suite d'une erreur de commande, les jouets à l’effigie du Super-Bouffon ont été fabriqués à la place du Bouffon vert, du coup, le scénario a été modifié et il apparaît plus tard.

Les Nouvelles Aventures de Spider-Man (1999-2001)[modifier | modifier le code]

Dans la série télévisée d'animation Les Nouvelles Aventures de Spider-Man, Spider-Man doit se rendre sur l'Autre Terre pour retrouver John Jameson. Le Bouffon vert là-bas est un héros et aide les innocents. Il viendra souvent en aide à Spider-Man. Ici, le Bouffon vert est la femme de Naoko, une infirmière qui loge Peter.

Spectacular Spider-Man (2008-2009)[modifier | modifier le code]

Dans la série télévisée d'animation Spectacular Spider-Man, le Bouffon vert arrive et veut détruire Tombstone, le grand patron du crime. Mais Spider-Man l'en empêche et le capture, mais le Bouffon vert s'échappe.

Il revient par la suite pour détruire ses deux ennemis, Spider-Man et Tombstone. Lors du combat, Spider-Man devine que le Bouffon vert et Norman Osborn sont la même personne. Le bouffon est blessé mais réussit quand même à s'échapper. Spider-Man se rend chez les Osborn et découvre qu'en fait que c'est Harry et qu'il est devenu, soi-disant, le Bouffon vert à cause d'un produit qu'il buvait pour augmenter sa force et son intelligence (Gwen l'avait remarqué plus tôt). Harry part pour pouvoir se reposer.

Quelques mois plus tard, le Bouffon vert refait surface et devient le grand patron du crime, à la place de Tombstone. Il transforme alors Mark Allan en Molten Man et lui demande de tuer Spider-Man mais ce dernier échoue. Plus tard, il prend aussi contrôle d'une prison pour supercriminels que Spider-Man est censé tester, espérant que les criminels revanchards enfermés à l'intérieur se débarassent du Tisseur, mais ce dernier, grâce à l'aide de la Chatte Noire, réussit à rétablir l'ordre dans la prison et à ressortir.

Excédé, Spider-Man se rend chez les Osborn pour savoir qui est le Bouffon vert. Alors que Harry et Norman sont devant Spider-Man, le Bouffon vert réussit à blesser Spider-Man en plaçant une trentaine de bombe sous le balcon où se trouvait ce dernier. Après un combat acharné, Spider-Man réussit à ôter le masque du Bouffon et derrière se cache… Norman Osborn. En effet, Norman travaillait depuis le début avec le Caméléon qui a pris l'apparence de Norman pour tromper le héros. Lorsque Spider-Man avait deviné l'identité du bouffon quelques mois plus tôt, ce dernier avait déguisé Harry en bouffon pour le tromper. Peter endommage le planeur du bouffon et ce dernier meurt.

La dernière apparition de Norman se fait avec un nouveau look à l'aéroport, laissant supposer une suite qui n'a pas vu le jour.

Mangaverse[modifier | modifier le code]

Dans cet univers, Norman est le dirigeant d'Oscorp ainsi que d'une troupes de graffitis-ninjas. Si ces rapports avec la plupart des personnages sont les mêmes que dans la version originale, son objectif est beaucoup plus honorable : il veut retrouver une amulette (équivalent du symbiote dans la série) appartenant au clan de l'Ombre pour ressusciter la mère de Harry. C'est pour cette raison qu'Osborn devint le Bouffon vert. Ici, le Bouffon est un croisement entre le Bouffon de l'univers original est celui d'Ultimate : Il ne porte pas de masque, il est véritablement vert après une transformation, apparemment irréversible, mais possède un planeur et des bombes-citrouilles. Il est également capable d'invoquer une multitude de petits gobelins. Pour parvenir à ses fins, le Bouffon enlève May dans l'espoir que Peter lui livrerait l'amulette, mais Venom s'en emparera à son insu. Une bataille s'ensuivit entre Spidey et le Bouffon dans le gymnase du lycée de Peter, où Peter réussira à contrôler son sens d'araignée. Mais dans la bagarre, Harry est retrouvé complètement drogué. Abasourdi, Norman cesse le combat et tente de se réconcilier avec Harry. Le fils Osborn est transféré à l'hôpital tandis que le Bouffon fut livré aux autorités.

Le Super-Bouffon[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Super-Bouffon.

Le Bouffon vert a donné lieu à plusieurs déclinaisons, dont le Super-Bouffon.

Apparitions[modifier | modifier le code]

Willem Dafoe a joué le Bouffon vert dans Spider-Man de Sam Raimi en 2002. Bien qu'il soit mort dans le premier, il est présent dans les deux autres films en tant que fantôme présent dans l'esprit de son fils Harry (interprété par James Franco), ne se montrant qu'à travers un miroir, incitant ce dernier à devenir le second Bouffon vert. Dans Spider-Man 3, Harry reprend effectivement les armes de son père, bien décidé à se venger de Peter et modernise le planeur et le masque.

Norman Osborn n'est pas présent dans The Amazing Spider-Man (2012) mais il y est dit qu'il est mourant et que pour survivre, il a besoin du Dr Connors. Le personnage apparaîtra dans The Amazing Spider-Man 2 (2014) et sera interprété par Chris Cooper.

Films[modifier | modifier le code]

Séries télévisées d’animation[modifier | modifier le code]

  • L’Araignée (1967) avec Len Carlson
  • Spider-Man, l'homme-araignée (1994-1998)
  • Les Nouvelles Aventures de Spider-Man : série télévisée d'animation composée d'une seule saison. Au lieu de relancer la série Spider-Man, l'homme araignée, les développeurs décidèrent d'inventer un nouveau concept, qui s'éloigne beaucoup de l'histoire originale… La série ne rencontre pas le succès attendu, à cause peut être de l'écart avec la première série, mais surtout de la banqueroute qui touche Marvel à cette époque là.
  • Spectacular Spider-Man  : série télévisée d'animation la plus récente sortie à ce jour. Elle a été diffusée en France en 2008. Cette série est sans doute celle qui s'inspire le plus du comic, malgré quelques changements et des inspirations d'autres versions, dont le film et la série Ultimate Spider-Man. Certains personnages totalement supprimés dans les adaptations précédentes, comme Gwen Stacy ou Liz Allen, reprennent une place assez importante. Spectacular Spider-Man semble à ce jour l'adaptation la plus appréciée des fans. La troisième saison a été annulée à la suite du rachat de Marvel par Disney, qui a préféré préparer une nouvelle série (Ultimate Spider-Man) à la place[1].

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Le personnage a été utilisé dans plusieurs jeux de plate-forme.

Il apparait également en tant que personnage jouable dans Marvel: Ultimate Alliance 2

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : AniMarvel