Liste des épisodes de Spider-Man

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La première apparition de Spider-Man date d'août 1962.

Pour chaque épisode au cours duquel apparaît Spider-Man sont présentés le numéro du journal, le titre en français et en anglais, les principaux personnages de l'épisode ainsi qu'un résumé de l'histoire.

Amazing Fantasy[modifier | modifier le code]

Peter Parker, brillant élève du lycée de Midtown, se fait piquer par une araignée radioactive et acquiert des pouvoirs surhumains. Il crée une toile d'araignée synthétique, des lance-toile, un costume rouge et bleu et prend le nom de Spider-Man. Il laisse échapper un cambrioleur mais lorsque celui-ci tue son oncle Ben, il comprend qu'un grand pouvoir entraîne de grandes responsabilités.

Amazing Spider-Man[modifier | modifier le code]

Numéros 1 à 50[modifier | modifier le code]

L'astronaute John Jameson se retrouve en difficulté dans sa capsule au retour d'un vol spatial. Il est sauvé par Spider-Man mais J. Jonah Jameson, père de John et éditeur du Daily Bugle, accuse Spider-Man de sabotage et commence sa croisade contre lui.

Ayant besoin d'argent, Spider-Man veut intégrer l'équipe des Quatre Fantastiques moyennant finance. Les Quatre Fantastiques refusent car ils le considèrent comme un délinquant. Pendant ce temps, le Caméléon commet un vol en se faisant passer pour Spider-Man. Celui-ci parvient à se disculper en arrêtant le voleur.

  • N° 2 (05/1963) : Duel à mort contre le Vautour - Duel to the death with the Vulture (Le Vautour)

Il s'agit de la première apparition du Vautour que Spider-Man fait rapidement arrêter. Peter Parker réalise ses premières photos dans le feu de l'action et les vend à J. Jonah Jameson.

  • N° 2 (05/1963) : On l'appelait le bricoleur... - The uncanny threat of the terrible Tinkerer (Le Bricoleur)

Le Bricoleur, qui espionne les hommes influents de la planète pour le compte d'extra-terrestres, voit ses plans déjoués par Spider-Man.

Après un accident dans un centre de recherche atomique, le Docteur Octopus se retrouve avec quatre tentacules mécaniques soudés au corps. Spider-Man subit sa première défaite mais après que la Torche Humaine lui a redonné confiance, il trouve les ressources pour battre Octopus.

  • N° 4 (09/1963) : Rien n'arrêtera... l'Homme-Sable - Nothing can stop... the Sandman (L'Homme-Sable)

Le criminel Flint Marko devient l'Homme-Sable lorsqu'il est surpris dans le désert par une explosion atomique. Après un premier échec, Spider-Man parvient à le battre en utilisant un aspirateur industriel.

  • N° 5 (10/1963) : Le Dr Fatalis a voulu sa perte - Marked for destruction by Dr Doom (Les Quatre Fantastiques, Docteur Fatalis, Flash Thompson)

Le Docteur Fatalis tente, sans succès, de se faire de Spider-Man un allié contre les Quatre Fantastiques. Flash Thompson s'étant déguisé en Spider-Man, il se fait enlever par Fatalis. Parti le délivrer, Spider-Man combat Fatalis qui s'enfuit à l'arrivée des Quatre Fantastiques.

  • N° 6 (11/1963) : Face-à-face avec le Lézard - Face-to-face with... the Lizard (Le Lézard)

Le Docteur Curtis Connors, chirurgien amputé d'un bras, essaie sur lui un sérum afin de retrouver son membre perdu. Il devient le Lézard, un être monstrueux qui commande aux reptiles. Spider-Man fabrique un antidote et parvient à lui rendre son apparence normale.

  • N° 7 (12/1963) : Un Vautour parmi nous - The return of the Vulture (Le Vautour, J. Jonah Jameson, Betty Brant)

Le Vautour s'échappe de prison et s'en prend à J. Jonah Jameson. Peter Parker commence un flirt avec Betty Brant.

  • N° 8 (01/1964) : Le cerveau vivant - The living brain (Flash Thompson)

Alors que Peter Paker et Flash Thompson s'affrontent dans un combat de boxe, un robot pris de folie saccage le lycée.

  • N° 8 (01/1964) : Spider-Man contre la Torche - Spider-Man tackles the Torch (Les Quatre Fantastiques)

Spider-Man et la Torche Humaine s'affrontent avant d'être réconciliés par Jane Storm.

  • N° 9 (02/1964) : Alias Electro - The man called Electro (Electro, May Parker)

Spider-Man fait face à un nouvel adversaire, Electro. Il s'agit en fait de Max Dillon, un ouvrier qui a obtenu ses pouvoirs après avoir été foudroyé alors qu'il se trouvait sur un pylône électrique. Spider-Man en vient à bout en l'aspergeant d'eau, ce qui provoque un court-circuit.

Le mystérieux Grand Homme et ses Exécuteurs font déferler une vague de criminalité sur New York. Betty Brant cache un secret car elle est rackettée par les Exécuteurs. Alors que ceux-ci sont arrêtés par la police, Spider-Man soupçonne J. Jonah Jameson d'être le Grand Homme mais c'est finalement le journaliste Frederik Foswell qui est accusé.

  • N° 11 (04/1964) : L'Heure H - Turning point (Docteur Octopus, Betty Brant, Bennet Brant)

Le Docteur Octopus est libéré de prison. Quelle n'est pas la surprise de Spider-Man lorsqu'il le voit monter en voiture avec Betty Brant. Il lance sur le véhicule une araignée émettrice qu'il vient d'inventer. En fait, Betty agit pour sauver son frère, l'avocat Bennet Brant, que fait chanter le criminel Blackie Gaxton. Octopus fait sortir Gaxton de prison mais Spider-Man intervient. Dans la bagarre, Bennet est tué par une balle perdue. Betty Brant en tient Spider-Man pour responsable.

  • N° 12 (05/1964) : Démasqué par Octopus - Unmasked by Doctor Octopus (Docteur Octopus, J. Jonah Jameson, Betty Brant)

Le Docteur Octopus enlève Betty Brant pour attirer Spider-Man. Celui-ci, malade, se fait battre par Octopus qui lui ôte son masque devant Betty, J. Jonah Jameson et la police. Heureusement, tout le monde croit que Peter Parker s'est déguisé pour sauver la jeune femme. Guéri, il parvient à arrêter Octopus qui retourne en prison.

  • N° 13 (06/1964) : Un péril nommé Mystério - The menace of... Mysterio (Mystério)

Une nouvelle fois, un criminel se fait passer pour Spider-Man. Il s'agit de Mystério, un ancien cascadeur, spécialiste des effets spéciaux. Spider-Man doit d'abord se disculper avant de l'arrêter.

  • N° 14 (07/1964) : La grotesque aventure du Bouffon Vert - The Green Goblin (Le Bouffon Vert, Les Exécuteurs, Hulk)

Il s'agit de l'épisode dans lequel apparaît le plus farouche adversaire de Spider-Man : Le Bouffon Vert. Allié aux Exécuteurs, il convainc un producteur hollywoodien de tourner un film avec Spider-Man. Sur le lieu du tournage, Spider-Man ne croit avoir affaire qu'à de simples acteurs mais il doit rapidement affronter les vrais Exécuteurs et le Bouffon Vert. Il se réfugie dans une grotte où il combat Hulk dont il a dérangé la tranquillité. Il s'échappe à grand peine, parvient à arrêter les Exécuteurs mais est contraint de laisser le Bouffon Vert s'échapper.

  • N° 15 (08/1964) : Kraven le Chasseur - Kraven the Hunter (Kraven, Le Caméléon)

Kraven, un chasseur de bêtes sauvages, compte bien accrocher Spider-Man à son tableau de chasse. Compte tenu de la force de son gibier, il s'allie au Caméléon. La bataille finale a lieu dans un parc public mais Spider-Man parvient à déjouer tous les pièges de Kraven. Kraven et le Caméléon sont finalement expulsés des États-Unis.

Au cours d'un spectacle de cirque, Spider-Man et le public se font hypnotiser par le Ringmaster. Seul l'avocat aveugle Matt Murdock, alias Daredevil, ne tombe pas sous le charme. Le Ringmaster ordonne à Spider-Man de combattre Daredevil mais celui-ci parvient à le sortir de sa transe hypnotique. Spider-Man termine le travail en assommant le Ringmaster et ses complices.

  • N° 17 (10/1964) : Le retour du Bouffon Vert - The return of the Green Goblin (Le Bouffon Vert, La Torche Humaine, Flash Thompson)

Flash Thompson crée un fan-club en l'honneur de Spider-Man. Lors de la séance inaugurale, le Bouffon Vert attaque Spider-Man. Alors que la Torche Humaine, présent dans la salle, intervient, Spider-Man doit s'enfuir pour se rendre à l'hôpital où vient d'être admise d'urgence sa tante. J. Jonah Jameson fait paraître un article dénonçant la lâcheté de Spider-Man.

  • N° 18 (11/1964) : La fin de Spider-Man - The end of Spider-Man (L'Homme-Sable, La Torche Humaine, J. Jonah Jameson, Flash Thompson, May Parker)

Peter Parker a absolument besoin d'argent pour payer les frais d'hôpitaux de sa tante. J. Jonah Jameson raille de plus en plus la lâcheté de Spider-Man surtout après son refus de combattre l'Homme-Sable. Alors que la Torche Humaine s'interroge sur ce comportement, Flash Thompson enfile le costume de son héros pour prouver que Spider-Man n'est pas un lâche. Peines de cœur, problèmes d'argent et santé fragile de sa tante poussent Peter à abandonner le rôle de Spider-Man mais un nouvel article du Daily Bugle le fait changer d'avis.

  • N° 19 (12/1964) : Spidey contre-attaque - Spidey stikes back (L'Homme-Sable, Les Exécuteurs, La Torche Humaine, Betty Brant, Ned Leeds)

Les Exécuteurs, alliés à l'Homme-Sable, enlèvent la Torche Humaine. Délivré par Spider-Man, ils affrontent ensemble les criminels. Betty Brant essaie de rendre jaloux Peter en sortant avec Ned Leeds.

  • N° 20 (01/1965) : Puis naquit le Scorpion - The coming of the Scorpion (Le Scorpion, J. Jonah Jameson)

J. Jonah Jameson s'associe à un savant, le Docteur Farley Stillwell, pour créer un surhomme capable de battre Spider-Man. Ainsi, le détective privé MacDonald Gargan devient le Scorpion. À la grande satisfaction de Jameson, il administre une raclée à Spider-Man mais rapidement le Dr Stillwell découvre les effets du traitement qu'il a fait subir à Mac Gargan. Il meurt en tentant de l'arrêter et le Scorpion sombre dans une folie destructrice qui se retourne contre Jameson. Spider-Man parvient, non sans mal, à vaincre le Scorpion.

  • N° 21 (02/1965) : L'envol du Scarabée - Where flies the Beetle (Le Scarabée, La Torche Humaine)

Spider-Man et la Torche Humaine font équipe pour combattre le Scarabée.

  • N° 22 (03/1965) : Le Clown et ses Maîtres de la Menace - The Clown and his Masters of Menace (Ringmaster)

Le Ringmaster et ses complices du cirque forment une nouvelle équipe, les Maîtres de la Menace. Spider-Man en vient aisément à bout.

  • N° 23 (04/1965) : Bouffon et larrons - The Goblin and the gangsters (Le Bouffon Vert)

Le Bouffon Vert cherche à s'allier avec le chef de gang Lucky Lobo. En fait, il cherche à prendre sa place à la tête du gang. Récemment libéré de prison, Frederik Foswell joue les taupes auprès de Lucky Lobo pour le compte de J. Jonah Jameson. Spider-Man se retrouve entre le gang de malfrats et le Bouffon Vert. Finalement, au grand dam du Bouffon Vert, tout le gang est arrêté grâce aux informations de Foswell.

  • N° 24 (05/1965) : Spider-Man disjoncte - Spider-Man goes mad (Mystério)

Ludwig Rinehart, docteur en psychiatrie, propose à J. Jonah Jameson d'écrire des articles sur Spider-Man. Peu après, Spider-Man est victime d'hallucinations. Il va consulter le Dr Rinehart qui n'est autre que Mystério et qui est responsable de cette machination.

  • N° 25 (06/1965) : Piégé par J. Jonah Jameson - Captured by J. Jonah Jameson (J. Jonah Jameson, Spencer Smythe, Flash Thompson, Betty Brant, Liz Allen)

Spencer Smythe invente un robot anti-araignée qu'il propose à J. Jonah Jameson. Pendant que le robot poursuit Spider-Man, Jameson suit tous les évènements grâce à une caméra intégrée. Un personnage important, mais dont on ne voit pas le visage, apparaît dans cet épisode : Mary Jane Watson. En la voyant, Betty Brant et Liz Allen éprouvent une grande jalousie.

  • N° 26 (07/1965) : Que cache le masque du Maître du crime - The mistery of the man in the Crime-Master's mask (Le Maître du Crime, Le Bouffon Vert, Liz Allen)

Alors que Frederik Foswell continue son travail d'infiltration de la pègre, le Bouffon Vert et le Maître du Crime se retrouvent rivaux pour diriger les gangs de New York. Au cours d'un premier combat, le Maître du Crime pense avoir tué Spider-Man qui est tombé d'un toit mais c'est en fait le Bouffon Vert qui, dans un deuxième combat, parvient à l'assommer.

  • N° 27 (08/1965) : Hello! Le Bouffon brille, brille - Bring back my Goblin to me (Le Maître du Crime, Le Bouffon Vert, Frederik Foswell)

Devant la pègre, le Maître du Crime assure avoir tué Spider-Man mais le Bouffon Vert arrive avec le héros inanimé. Bien qu'enchaîné, Spider-Man se bat contre les gangsters. Alors que la police intervient sur les lieux, il parvient à briser ses chaînes et part à la poursuite du Maître du Crime dans les égouts. Celui-ci se suicide au moment où il est encerclé par la police.

  • N° 28 (09/1965) : Péril planétaire... L'Homme de lave - The menace of the Molten Man (L'Homme de Métal, Spencer Smythe, Liz Allen)

Alors que Peter Parker est de passage chez le Dr Spencer Smythe, un scientifique, Mark Raxton, arrive à l'improviste pour réclamer sa part sur un alliage métallique liquide qu'il a mis au point. Au cours de l'altercation entre les deux hommes, le flacon contenant le liquide se brise et Raxton s'en trouve recouvert. Aussitôt, sa peau absorbe le métal et il se transforme en Homme de Métal (ou Homme-Lave). Spider-Man le suit jusqu'à son appartement et parvient à le maîtriser. À la grande fierté de sa tante, Peter reçoit son diplôme de fin d'études au lycée mais il s'interroge sur l'inquiétude qu'il lit sur le visage de Liz Allen.

  • N° 29 (10/1965) : Jamais... Nulle part... En aucun cas... Ne marchez sur un scorpion - Never step on a Scorpion (Le Scorpion, J. Jonah Jameson)

Le Scorpion s'évade de prison et part se venger de J. Jonah Jameson qu'il juge responsable de son état. Une bataille homérique s'ensuit entre Spider-Man et le Scorpion.

  • N° 30 (11/1965) : La griffe du Chat - The claws of the Cat (Le Chat, Betty Brant])

Un audacieux cambrioleur, surnommé Le Chat, commet de nombreux vols avant d'être arrêté par Spider-Man. Malgré son amour pour Peter Parker mais devinant qu'il lui cache un secret, Betty Brant lui annonce qu'elle a accepté d'épouser Ned Leeds.

  • N° 31 (12/1965) : Est-ce écrit dans le ciel? - If this be my destiny... (May Parker, Gwen Stacy, Harry Osborn)

De nombreux vols de matériel sont commis sur les ordres d'un mystérieux individu demeurant dans une base secrète sous-marine. Alors que Peter Parker commence sa vie universitaire, sa tante tombe à nouveau gravement malade. Le jour de la rentrée, il fait la connaissance de deux nouveaux étudiants : Gwen Stacy et Harry Osborn.

  • N° 32 (01/1966) : Spider-Man se déchaîne - Man on a rampage (Docteur Octopus, Curt Connors)

Peter Parker découvre que la maladie de sa tante a été provoquée par une transfusion de son sang radioactif. Il contacte le Dr Curt Connors pour trouver un antidote. Les vols de matériel scientifique se poursuivent et un sérum essentiel pour l'antidote est dérobé. Spider-Man se lance à la poursuite des voleurs et découvre la base sous-marine d'où le Dr Octopus tirait les ficelles. Au cours de la bataille entre les deux hommes le plafond s'écroule et Spider-Man se retrouve coincé sous des tonnes d'acier.

  • N° 33 (02/1966) : Combat contre la mort - The final chapter (May Parker, Betty Brant, Curt Connors)

Avec l'énergie du désespoir, Spider-Man parvient à s'extirper de sous les blocs d'acier. Bien qu'en piteux état, il rapporte le sérum au Dr Connors afin que celui-ci fabrique l'antidote permettant de sauver May Parker.

  • N° 34 (03/1966) : La nuit du chasseur - The thrill of the hunt (Kraven)

Kraven tente de prendre sa revanche sur Spider-Man mais est de nouveau facilement battu.

  • N° 35 (04/1966) : L'homme de lave récidive - The Molten Man regrets... (L'Homme de Métal)

L'Homme de Métal commet plusieurs vol avant de se faire arrêter par Spider-Man.

  • N° 36 (05/1966) : Un cadeau tombé du ciel - When falls the meteor (Le Pilleur)

UIn savant, Norton G. Fester, découvre une météorite. Alors qu'il tente de la briser, un gaz s'en échappe qui lui donne une force surhumaine. Il devient le Pilleur, un voleur qui attaque banques et musées...avant d'être arrêté par Spider-Man.

  • N° 37 (06/1966) : Il était une fois un robot... - Once upon a time, there was a robot (Mendel Stromm, J. Jonah Jameson, Gwen Stacy, Norman Osborn)

Aprè avoir passé 10 années en prison, le professeur Mendel Stromm est libéré. Il construit aussitôt un robot pour se venger de Norman Osborn responsable de son emprisonnement. Pendant son affrontement avec Spider-Man, il meurt d'une crise cardiaque.

  • N° 38 (07/1966) : Les feux de la rampe - Just a guy named Joe (Joe Smith)

Un boxeur raté, Joe Smith, obtient un petit rôle pour un film. Lors du tournage, il est exposé à des produits chimiques qui décuple sa force et le rende agressif. Un combat avec Spider-Man annule les effets des produits chimiques et Joe obtient un rôle important dans le film.

  • N° 39 (08/1966) : Qu'il était vert mon Bouffon - How green was my Goblin (Le Bouffon Vert)

Le Bouffon Vert organise un faux braquage pour attirer Spider-Man. Il le suit afin de découvrir son identité secrète. Alors que Peter Parker rentre chez lui, le Bouffon Vert surgit et lui annonce qu'il sait qui il est. Après lui avoir jeté une grenade asphyxiante, il le conduit dans son repaire et lui dévoile à son tour son identité : Norman Osborn.

  • N° 40 (09/1966) : Spidey se sauve la mise - Spidey saves the day (Le Bouffon Vert, May Parker)

Norman Osborn retient prisonnier Peter Parker et lui raconte comment il est devenu le Bouffon Vert. Peter parvient à se libérer mais dans le combat Norman Osborn reçoit une décharge électro-chimique qui lui fait oublier qu'il était le Bouffon Vert.

  • N° 41 (10/1966) : Les cornes du Rhino - The horns of the Rhino (Le Rhino, John Jameson)

Spider-Man affronte un adversaire beaucoup plus fort que lui, le Rhino qui a enlevé John Jameson.

  • N° 42 (11/1966) : La naissance d'un super-héros - The birth of a superhero (Le Rhino, John Jameson, J. Jonah Jameson)

John Jameson, revenu récemment d'une mission dans l'espace, acquiert brusquement une force considérable. Pendant ce temps, le Rhino parvient à s'échapper. John Jameson, croyant que Spider-Man est un criminel, utilise ses nouveaux pouvoirs pour l'arrêter mais un choc électromagnétique le fait redevenir normal. Alors que Peter est rentré chez lui, une très jolie jeune fille sonne à la porte : Mary Jane Watson.

  • N° 43 (12/1966) : La fureur du Rhino - Rhino on the rampage (Le Rhino, Mary Jane Watson)

Alors que Peter flirte avec Mary Jane, le Rhino commet de nombreux délits. Ne pouvant l'arrêter, Spider-Man met au point avec le Dr Connors un produit qui détruit la peau artificielle que porte le Rhino.

  • N° 44 (01/1967) : Le retour du Lézard - Where crawls the Lizard (Le Lézard)

Le Dr Curt Connors se retransforme en Lézard et Spider-Man doit le débusquer dans les égouts. Dans la bagarre, Spider-Man chute lourdement sur le sol et est gravement blessé au bras. Le Lézard en profite pour s'enfuir.

  • N° 45 (02/1967) : Spidey contre-attaque - Spidey smashes out (Le Lézard)

Bien que blessé au bras, Spider-Man doit combattre le Lézard et les reptiles qui sont sous son contrôle. Spider-Man s'introduit dans un wagon frigorifique suivi par le Lézard. Le froid endort le Lézard ce qui permet à Spider-Man de le capturer et de lui administrer un antidote pour lui rendre son apparence humaine.

  • N° 46 (03/1967) : Le sinistre Shocker - The sinister Shocker (Le Shocker)

Toujours blessé au bras, Spider-Man doit affronter un nouvel ennemi : le Shocker. Il s'agit d'un ancien perceur de coffre-fort qui s'est fabriqué une combinaison et différents gadgets qui lui donnent un vibro-pouvoir avec lequel il est capable d'abattre des murs. Spider-Man l'emprisonne dans sa toile. C'est dans cet épisode que Peter Parker devient le colocataire de Harry Osborn.

  • N° 47 (04/1967) : Au pouvoir du chasseur - In the hands of the hunter (Kraven, Norman Osborn, Gwen Stacy)

Au cours d'une soirée étudiante, Kraven surgit pour enlever Harry Osborn afin d'attirer son père, Norman, à qui il veut soutirer de l'argent. Spider-Man sauve Norman Osborn mais Kraven parvient à s'enfuir.

  • N° 48 (05/1967) : Les ailes du Vautour - The wings of the Vulture (Le Vautour)

Gravement malade, le Vautour est soigné à l'infirmerie de la prison. Un codétenu, Blackie Drago, parvient à lui soutirer des informations concernant les gadgets du Vautour. Après s'être évadé, il récupère les ailes du Vautour et prend sa place pour commettre des vols. C'est un Spider-Man diminué par la fièvre qui intervient. Il tombe sur le toit d'un immeuble et est laissé pour mort par le Vautour.

  • N° 49 (06/1967) : Deux vilains sinon rien - From the depths of defeat (Kraven, Le Vautour)

Spider-Man reprend conscience et rentre chez lui pour s'aliter. Le Vautour continue ses méfaits et doit faire face à Kraven. Guéri, Spider-Man défait les deux super-vilains.

  • N° 50 (07/1967) : Spider-Man n'est plus - Spider-Man no more (Le Caïd, Frederik Foswell)

La double identité de Peter Parker lui pèse. Sa tante est de nouveau malade, ses notes à l'université se dégradent, J. Jonah Jameson lance une nouvelle croisade contre Spider-Man. Peter décide de renoncer à sa carrière de justicier et jette son costume dans une poubelle. Mais la criminalité repart à la hausse et Peter, faisant face à ses responsabilités, redevient Spider-Man.

Numéros 51 à 100[modifier | modifier le code]

  • N° 51 (08/1967) : Dans les griffes du Caïd - In the clutches of... the Kingpin (Le Caïd, Frederik Foswell, J. Jonah Jameson)

Furieux à cause des articles paraissant dans le Daily Bugle, le Caïd fait enlever J. Jonah Jameson. Spider-Man intervient pour le délivrer mais le Caïd parvient à le neutraliser à l'aide d'un gaz asphyxiant.

  • N° 52 (09/1967) : Mourir en héros - To die a hero (Le Caïd, Frederik Foswell, J. Jonah Jameson)

Le Caïd fait enfermer un Spider-Man inconscient et J. Jonah Jameson dans une cellule. Il la fait inonder mais, ayant repris ses esprits, Spider-Man s'en échappe avec Jameson. Le Caïd parvient à fuir et Foswell se fait tuer en prenant la balle destinée à Jameson.

  • N° 53 (10/1967) : Octopus entre en scène - Enter : Dr Octopus (Docteur Octopus, Gwen Stacy)

Le Dr Octoppus tente de s'emparer d'une nouvelle arme anti-missiles, le Nullificateur. Il attire Spider-Man dans une maison piégée mais grâce à son sixième sens celui-ci échappe à l'explosion.

  • N° 54 (11/1967) : Tentacules et souricière - The tentacles and the trap (Docteur Octopus, May Parker)

May Parker, qui a mis la chambre de Peter à louer, accepte le Dr Octoppus comme locataire. Spider-Man tente de le déloger mais la bagarre qu'il déclenche avec Octoppus provoque une nouvelle attaque cardiaque chez May Parker.

  • N° 55 (12/1967) : Doc Ock, vainqueur par K.O. - Doc Ock wins (Docteur Octopus, John Jameson)

Le Dr Octoppus parvient à s'emparer du Nullificateur et s'en sert contre Spider-Man. Sous l'effet du rayon, Spider-Man perd la mémoire et le Dr Octoppus lui fait croire qu'il travaille pour lui.

  • N° 56 (01/1968) : Waterloo - Disaster (Docteur Octopus, John Jameson)

Amnésique, Spider-Man entre au service du Dr Octoppus et l'aide à voler le Nullificateur. Mais rapidement, son honnêteté reprend le dessus et il se retourne contre Octoppus. Les forces armées, commandées par John Jameson, interviennent pour reprendre le Nullificateur. Octoppus est touché par le rayon de l'appareil ce qui met ses bras articulés hors service. John Jameson, convaincu de l'innocence de Spider-Man, laisse le jeune héros s'échapper.

  • N° 57 (02/1968) : Ka-Zar est arrivé - The coming of Ka-Zar (Ka-Zar)

Spider-Man est toujours amnésique et May Parker, inquiète de la disparition de son neveu, fait un nouveau malaise. nKa-Zar, de passage en ville avec son tigre à dents de sabre, est contacté par J. Jonah Jameson et le persuade de s'attaquer à Spider-Man. Ka-Zar se met à sa poursuite, persuadé qu'il est responsable de la disparition de Peter Parker. Lors du combat entre les deux héros, Spider-Man est attaqué par le tigre de Ka-Zar et manque de se noyer. Inconscient, il est sauvé par Ka-Zar.

  • N° 58 (03/1968) : Pour aplatir une araignée - To kill a Spider-Man (Ka-Zar, Spencer Smythe, J. Jonah Jameson)

En reprenant conscience après sa noyade, Spider-Man retrouve la mémoire et se disculpe auprès de Ka-Zar. Spencer Smythe crée pour J. Jonah Jameson un nouveau robot anti-araignée : le Spidericide. Spider-Man parvient à le faire exploser.

  • N° 59 (04/1968) : Sous le signe de Brainwasher - The brand of the Brainwasher (George Stacy, Gwen Stacy, Mary Jane Watson)

Ayant retrouvé Peter Parker après sa disparition, Gwen Stacy se rapproche de lui. Le capitaine de police George Stacy se fait enlever par des malfrats et Mary Jane Watson est prise en otage. Elle est délivrée par Spider-Man mais le Caïd intervient.

  • N° 60 (05/1968) : Amère victoire - O, bitter victory (Le Caïd, George Stacy, Gwen Stacy)

Le Caïd soumet George Stacy à un lavage de cerveau pour qu'il lui obéisse. Il s'agit en fait d'un machination pour qu'il commette le vol de documents top-secrets.

  • N° 61 (06/1968) : Quand la toile s'emmêle... - What a tangled web we weave...(Le Caïd, George Stacy, Gwen Stacy, Norman Osborn)

George Stacy est toujours sous l'influence du Caïd. Il s'en rend compte et s'en confie à sa fille Gwen. Enlevés par les hommes du Caïd, ils sont sauvés par Spider-man.

  • N° 62 (07/1968) : N'agacez pas Médusa - Make way for... Medusa (Médusa)

De passage à New York, Médusa est contacté par un fabricant de produits cosmétiques pour qu'elle fasse la promotion d'une laque pour les cheveux. En fait, il souhaite un combat entre Spider-Man et Médusa pour assurer sa publicité. De son côté, Norman Osborn est de plus en plus souvent la proie de souvenirs où apparaît le Bouffon Vert.

  • N° 63 (08/1968) : Vol de nuit - Wings in the night (Le Vautour)

Le Vautour, échappé de prison, fait évader Blackie Drago (le Vautour II). Il lui propose de s'associer avec lui mais rapidement les deux bandits en viennent aux mains. Spider-Man intervient pour sauver un enfant pris au milieu du combat et se retrouve face-à-face avec le vainqueur : le premier Vautour.

  • N° 64 (09/1968) : La proie du Vautour - The Vulture's prey (Le Vautour, J. Jonah Jameson)

Sous les yeux de J. Jonah Jameson, le combat s'engage entre Spider-Man et le Vautour. Spider-Man chute du haut d'un immeuble et gît inconscient au milieu de la rue.

  • N° 65 (10/1968) : Évasion impossible - The impossible escape (George Stacy)

Spider-Man, inconscient, est arrêté et conduit à l'infirmerie de la prison sous la surveillance du capitaine Stacy. Une mutinerie éclate et les prisonniers prennent le capitaine en otage. Ayant repris conscience, Spider-Man fait mine d'être du côté des mutins afin de mieux les capturer.

  • N° 66 (11/1968) : Mystério ne se sent plus - The madness of Mysterio (Mystério)

Mystério tend un piège à Spider-Man qui se retrouve sur la maquette d'une fête foraine.

  • N° 67 (12/1968) : Une araignée de moins? - To squash a spider (Mystério)

Sous l'influence des illusions de Mystério, Spider-Man semble avoir rétréci à la taille d'une poupée.

Alors que des étudiants manifestent sur le campus pour protester contre la mauvaise gestion du doyen, le Caïd en profite pour s'emparer d'une tablette antique exposée au sein de l'université.

  • N° 69 (02/1969) : Le Caïd dans le collimateur - Mission : Crush the Kingpin (Le Caïd)

Spider-Man s'introduit dans l'antre du Caïd pour récupérer la tablette que celui-ci a volée.

  • N° 70 (03/1969) : On recherche Spider-Man - Spider-Man wanted (Le Caïd, J. Jonah Jameson)

Spider-Man est toujours en possession de la tablette alors que le Caïd s'évade de prison.

  • N° 71 (04/1969) : Fileur et sprinter - The speedster and the spider (Vif-Argent)

Spider-Man remet la tablette volée au capitaine Stacy. Vif-Argent, tout juste arrivé en ville, veut se racheter de ses mauvaises actions passées en tentant de capturer Spider-Man qu'il prend pour un voleur.

  • N° 72 (05/1969) : Schock'n roll, Yé !! - Rocked by... the Schocker (Le Schocker)

Le Schocker force le coffre-fort du capitaine Stacy pour voler la tablette et essayer de la revendre au plus offrant. Personne ne veut acheter l'objet par crainte de se frotter à Spider-Man. Le Shocker décide alors d'attaquer un fourgon blindé avant d'être arrêté.

Au service de la Maggia, l'Homme-Montagne s'introduit chez la petite amie du Schocker pour s'emparer de la tablette. Spider-Man est contraint de laisser le voleur s'enfuir avec la tablette pour sauver la jeune femme qu'il a jetée d'une fenêtre de l'immeuble. La tablette atterrit enfin chez Silvermane, le vieux chef de la Maggia.

  • N° 74 (07/1969) : Branle-bas de combat - If this be bedlam (L'Homme-Montagne, Silvermane, Curt Connors)

Silvermane oblige le Dr Curt Connors à travailler sur la tablette pour en découvrir le secret. Détenant sa femme et son fils, il l'oblige à préparer un sérum à partir des indications déchiffrées sur la tablette. Silvermane l'avale et retrouve la jeunesse.

  • N° 75 (08/1969) : Chronique d'une mort imprévue - Death without warning (L'Homme-Montagne, Silvermane, Le Lézard)

Au terme de son enquête sur le vol de la tablette, Spider-Man s'introduit au sein du repère de la Maggia. Le Dr Connors en profite pour s'enfuir mais se transforme en Lézard. Au fur et à mesure de son rajeunissement, Silvermane retrouve vigueur et intelligence. Le phénomène s'emballe et il redevient un enfant, puis un bébé, avant de disparaître.

  • N° 76 (09/1969) : Un lézard par la ville - The Lizard lives (Le Lézard, La Torche Humaine)

Spider-Man doit affronter le Lézard. Au cours du combat, il feint la défaite pour ne pas blesser celui qui est également le Dr Curt Connors mais la Torche Humaine intervient.

  • N° 77 (10/1969) : La rage de vaincre - In the blaze of battle (Le Lézard, La Torche Humaine)

Dans ce combat triangulaire, Spider-Man doit capturer le Lézard tout en empêchant la Torche Humaine de lui faire du mal. Spider-Man parvient à s'emparer du Lézard et lui rend son apparence humaine en l'aspergeant de chlorure de calcium.

  • N° 78 (11/1969) : La nuit du Rôdeur - The night of the Prowler (Le Rôdeur, J. Jonah Jameson)

Désœuvré, Peter Parker erre un soir dans les rues de New York. Pendant ce temps, un jeune laveur de vitres en proie à des difficultés d'argent se confectionne un costume de cambrioleur et devient le Rôdeur. Alors que Peter passe au Daily Bugle, il tombe nez à nez avec le Rôdeur qui vient de s'emparer de la paie des employés.

  • N° 79 (12/1969) : Nous n'irons plus rôder - To prowl no more (Le Rôdeur)

Spider-Man est confronté au Rôdeur. Il le bat aisément mais s'apercevant que c'est un jeune homme de son âge, il préfère le laisser partir après lui avoir fait promettre d'arrêter ses méfaits.

  • N° 80 (01/1970) : Sur la piste du Caméléon - On the trail of... the Chameleon (Le Caméléon, J. Jonah Jameson, Flash Thompson, George Stacy)

Le Caméléon prend l'apparence du capitaine George Stacy puis celle de Peter Parker afin de dérober des tableaux exposés au musée.

  • N° 81 (02/1970) : Le Kangourou en piste - The coming of Kangaroo (Le Kangourou, May Parker)

Un ancien boxeur, devenu voleur sous le nom du Kangoruou, s'empare par erreur d'une fiole contenant de dangereuses bactéries. Spider-Man parvient à récupérer le flacon mais le Kangourou s'enfuit.

  • N° 82 (03/1970) : Lors on vit Electro - And then came Electro (Electro)

Spider-Man est l'invité d'une émission télévisée mais Electro apparaît pour tenter de dévoiler son identité secrète.

  • N° 83 (04/1970) : Le Conspirateur - The Schemer (Le Conspirateur, Le Caïd, Gwen Stacy)

Alors que Peter Parker et Gwen Stacy flânent dans la rue, une voiture roulant à toute allure provoque un accident. Gwen est blessée et Peter, sous le costume de Spider-Man, poursuit le véhicule. Il s'agit de bandits travaillant pour le Conspirateur, un des nouveaux chefs du milieu new-yorkais.

  • N° 84 (05/1970) : Le Caïd revient au score - The Kingpin strikes back (Le Conspirateur, Le Caïd, Vanessa Fisk)

Spider-Man est à la poursuite du Conspirateur tandis que le Caïd voit d'un mauvais œil l'arrivée de ce nouveau venu. Le Conspirateur, toujours suivi par Spider-Man, s'introduit chez le Caïd pour le menacer. Pendant la bagarre qui éclate entre le Caïd et Spider-Man, le Conspirateur s'enfuit.

  • N° 85 (06/1970) : Le secret du Conspirateur - The secret of the Schemer (Le Conspirateur, Le Caïd, Vanessa Fisk, George Stacy, Gwen Stacy)

En découvrant les photos de Peter Parker dans le Daily Bugle, le Caïd s'aperçoit que c'est sa femme, Vanessa, qui a fait entrer le Conspirateur à leur domicile. Spider-Man parvient à capturer le Conspirateur mais tombe dans un piège tendu par le Caïd. Le Conspirateur raconte alors l'histoire d'un jeune homme découvrant la vérité sur son père et décidant de se faire passer pour mort. Devant la vérité et découvrant que son fils mort est vivant, le Caïd tombe en état de choc.

  • N° 86 (07/1970) : Alerte à la Veuve Noire - Beware... the Black Widow (La Veuve Noire)

La Veuve Noire, pour améliorer ses performances au combat, attaque Spider-Man. Malade, celui-ci à du mal en venir à bout et rentre péniblement à son appartement.

  • N° 87 (08/1970) : Bas le masque - Unmasked at last (Hobie Brown, Gwen Stacy)

De plus en plus faible, Spider-Man semble perdre tous ses pouvoirs. Il décide d'apprendre à ses amis que Peter Parker et Spider-Man ne font qu'un. Mais après s'être remis, il s'aperçoit qu'il a révélé son identité secrète. Il demande alors à Hobie, Brown, alias le Rôdeur, de prendre sa place le temps que les amis de Peter Parker s'aperçoivent qu'il ne peut pas être Spider-Man.

  • N° 88 (09/1970) : Dans les bras d'Octopus - The arms of Doctor Octopus (Docteur Octopus)

Le Docteur Octopus s'évade de prison et détourne un avion de ligne. Spider-Man parvient à sauver les passagers et l'avion explose au décollage avec le Dr Octopus à l'intérieur.

  • N° 89 (10/1970) : Résurrection - Doc Ock Lives (Docteur Octopus)

Le Docteur Octopus a survécu à l'explosion de l'avion et cherche à se venger de Spider-Man. Au cours du combat, Spider-Man empêche un citerne d'eau de tomber du haut d'un immeuble mais il est précipité dans le vide par son ennemi.

  • N° 90 (11/1970) : La mort a des rigueurs... - And death shall come (Docteur Octopus, George Stacy)

Le combat entre Spider-Man et le Dr Octopus se poursuit. Lorsque le Dr Octopus fait tomber une cheminée, le capitaine George Stacy se précipite pour empêcher un enfant d'être enseveli. Il est grièvement blessé et meurt dans les bras de Spider-Man après lui avoir révélé qu'il connaissait son identité secrète.

  • N° 91 (12/1970) : Une bouillie d'araignée - To smash the spider (Gwen Stacy)

Aux funérailles du capitaine Stacy, Peter Parker réconforte sa fille Gwen. Celle-ci rend Spider-Man responsable de la mort de son père. Elle décide d'apporter son soutien à Sam Bullit, candidat aux prochaines élections de procureur et qui veut mettre fin aux activités de Spider-Man. En rentrant dans son appartement, Spider-Man découvre que Gwen Stacy s'y trouve avec Sam Bullit.

  • N° 92 (01/1971) : Iceberg à l'attaque - When Iceman attacks (Iceberg, Gwen Stacy)

Pour détourner les soupçons qui pèsent sur Peter Parker, Spider-Man enlève Gwen Stacy. Iceberg, qui se promenait dans les rues de New York, part à sa poursuite pour délivrer la jeune femme. Spider-Man doit abandonner la partie. Le Daily Bugle renonce à soutenir Sam Bullit dès lors que Robbie Robertson présente des preuves sur ses méthodes peu orthodoxes. Sam Bullit fait enlever le journaliste et Spider-Man, toujours poursuivi par Iceberg, se met en chasse. Les deux héros font cause commune pour délivrer Robbie Robertson et faire arrêter Sam Bullit.

  • N° 93 (02/1971) : La Belle et le Rôdeur - The Lady and... the Prowler (Le Rôdeur, Gwen Stacy)

Peter Parker a toujours du mal à assumer sa relation avec Gwen Stacy puisqu'elle aime Peter mais hait Spider-Man. Hobie Brown, ébranlé par ce qu'il lit dans la presse, remet son costume de Rôdeur pour faire payer à Spider-Man la mort du capitaine Stacy. En se battant contre Spider-Man, il fait une mauvaise chute et Spider-Man l'emmène inconscient à l'hôpital. Gwen Stacy s'envole finalement en direction de l'Angleterre.

  • N° 94 (03/1971) : Les ailes de la mort - On wings of death (Le Scarabée, May Parker)

Après le départ de Gwen Stacy, Peter Parker fait le bilan sur sa vie depuis qu'il est devenu Spider-Man. À la suite d'un cambriolage, le Scarabée prend May Parker comme otage. C'est un Spider-Man, fou de rage et d'inquiétude, qui se lance à la poursuite du Scarabée.

  • N° 95 (04/1971) : Chausse-trappe pour un terroriste - Trap for a terrorist (Gwen Stacy)

Peter Parker s'envole pour Londres pour y retrouver Gwen Stacy. À peine l'avion ayant atterri que des terroristes enlèvent un des passagers, Herbert Knowles, délégué au congrès pour la paix mondiale. Spider-Man le délivre sans peine mais la presse révèle sa présence en Angleterre. Peter est obligé de repartir à New York sans avoir vu Gwen, de crainte qu'lle ne fasse le lien entre lui et Spider-Man.

  • N° 96 (05/1971) : Place... au Bouffon Vert - ...And now, the Goblin (Norman Osborn)

L'état mental de Norman Osborn ne s'améliore pas mais la mémoire lui revient subitement. Il sombre dans la folie et reprend alors son costume de Bouffon Vert.

  • N° 97 (06/1971) : Entre les griffes du Bouffon - In the grip of the Goblin (Le Bouffon Vert, Harry Osborn)

Le retour du Bouffon Vert signifie pour Spider-Man que son identité risque d'être révélée. Harry Osborn, qui se drogue en secret, devient de plus en plus irascible. En rentrant à leur appartement, Peter Parker le découvre dans un état grave...lorsque le Bouffon Vert surgit.

  • N° 98 (07/0971) : La fin du Bouffon Vert - The Goblin's last gasp (Le Bouffon Vert)

Semblant reconnaître le jeune homme inconscient dans les bras de Peter Parker, le Bouffon Vert renonce à attaquer. Harry Osborn est conduit à l'hôpital. Lors d'une nouvelle rencontre avec le Bouffon Vert, Spider-Man l'emmène devant la fenêtre de la chambre d'Harry. En voyant son fils très malade, Norman Osborn oublie qu'il est le Bouffon Vert et s'évanouit. Gwen Stacy revient à New York au grand plaisir de Peter.

  • N° 99 (08/1971) : Un jour de la vie de... - A day in the life of... (Gwen Stacy)

Débarrassé de la menace du Bouffon Vert et avec le retour de Gwen Stacy, tout semble aller pour le mieux pour Peter Parker, malgré quelques ennuis financiers.

  • N° 100 (09/1971) : Une araignée, un homme? - The spider or the man? (Le Vautour, Le Lézard, Le Bouffon Vert, Le Caïd)

Peter Parker, bien décidé à redevenir normal, élabore un antidote pour lui faire perdre ses pouvoirs. Après l'avoir absorbé, il est plongé dans un sommeil plein de cauchemars où il revit les combats contre ses pires ennemis. À son réveil, il constate avec horreur qu'il a maintenant six bras.

Numéros 101 à 150[modifier | modifier le code]

  • N° 101 (10/1971) : Un monstre nommé... Morbius - A monster called... Morbius (Morbius, Le Lézard)

Affublé de ses six bras, Spider-Man prend contact avec le Dr Curt Connors qui est le seul à pouvoir l'aider. Celui-ci l'envoie dans son laboratoire secret. En attendant le Dr Connors, Spider-Man se met au travail mais surgit alors le vampire Morbius qui cherche à étancher sa soif de sang. Lorsque le Dr Connors arrive à son tour, Morbius se jette sur lui. Sous le choc, le Dr Connors se transforme en Lézard.

  • N° 102 (11/1971) : Vampire dans la nuit... - Vampire at large (Morbius, Le Lézard)

La bataille s'engage entre Morbius et le Lézard. Après avoir mordu le Lézard, Morbius préfère s'enfuir. Affaibli par la morsure de Morbius, le Dr Connors oscille entre son état normal et celui du Lézard. Spider-Man poursuit les recherches pour les guérir tous les deux mais il est nécessaire d'avoir une goutte du sang de Morbius pour parfaire la formule. Le nouveau sérum rend son apparence au Dr Connors et fait perdre à Spider-Man ses bras surnuméraires.

  • N° 103 (12/1971) : Balade en terre sauvage - Walk the savage land (Gwen Stacy, J. Jonah Jameson, Ka-Zar, Kraven)

Afin de faire un reportage exceptionnel, J. Jonah Jameson décide de partir pour la Terre Sauvage. Il demande à Peter Parker de l'accompagner comme photographe mais Gwen Stacy souhaite également partir avec eux. Peu après leur arrivée, un être monstrueux, Gog, enlève Gwen. Ce monstre est au service de Kraven qui veut se tailler un royaume dans la jungle oubliée. Alors que Ka-Zar vient en aide à Jonah, Spider-Man se lance à la recherche de Gwen mais tombe dans des sables mouvants.

  • N° 104 (01/1972) : La Belle, la Brute, et... - The Beauty and the Brute (Ka-Zar, Kraven, Gwen Stacy)

Alors qu'il s'enfonce dans des sables mouvants, Spider-Man est sauvé par Ka-Zar. Ils partent ensemble à la recherche de Kraven pour délivrer Gwen Stacy. Pendant que Ka-Zar se bat avec Kraven, Spider-Man attire le monstre Gog dans les sables mouvants. Kraven tombe du haut d'une falaise et Ka-Zar ramène Gwen auprès de ses amis.

  • N° 105 (02/1972) : Spidericide - The spider slayer (J. Jonah Jameson, Spencer Smythe)

Une fois de plus J. Jonah Jameson contacte Spencer Smythe pour qu'il construise un robot pour attraper Spider-Man. Ce nouveau Spidericide a la forme d'une araignée géante et lance de la toile. Dirigé par Jonah, le robot parvient à assommer Spider-Man mais Spencer Smythe reprend le contrôle de la machine pour voler un composant électronique qui lui permet de contrôler le système de vidéo-surveillance de la ville. Espionnant Spider-Man, il le voit ainsi retirer son masque.

  • N° 106 (03/1972) : Pan ! Sur la tête à Spider-Man - Squash ! Goes the Spider (Spencer Smythe)

Spencer Smythe a vu le vrai visage de Spider-Man et en informe les gangsters de New York. Spider-Man, sentant le danger, se confectionne un faux visage à son image pour faire croire qu'il portait un masque. Smythe décide d'attaquer lui-même Spider-Man.

  • N° 107 (04/1972) : Spidey se déchaîne - Spidey smashes thru (Jameson Smythe, Flash Thompson)

À l'aide de sa toile et de chlorure d'éthyle, le Spidericide piloté de l'intérieur par Spencer Smythe parvient à paralyser et à capturer Spider-Man. Smythe ramène un Spider-Man enchaîné auprès des gangsters new-yorkais et, grâce aux caméras de vidéo-surveillance, il les aide à attaquer une banque. Spider-Man parvient à se libérer, arrêter les bandits et capturer Smythe et sa machine. En rentrant chez lui, il voit Flash Thompson se faire arrêter par la police.

  • N° 108 (05/1972) : La vengeance du Vietnam - Vengeance from Vietnam (Flash Thompson, Gwen Stacy)

Alors qu'une voiture de police emmène Flash Thompson, un camion lui barre la route et des inconnus tentent de s'emparer de Flash. Spider-Man intervient et sauve Flash. Celui-ci lui raconte que pendant qu'il était soldat au Vietnam, il a été soigné dans un temple par un vieux sage et une jeune fille. Lorsque l'armée décida de bombarder le temple, il ne put sauver ses occupants et fut tenu responsable de leur mort par les villageois. Spider-Man ramène Flash auprès de la police qui était venu pour le protéger mais le commissariat est attaqué et Flash est enlevé.

Spider-Man se lance à la poursuite de ceux qui ont enlevé Flash Thompson lorsque la forme astrale du Docteur Strange apparaît. Celui-ci lui montre que Flash va être sacrifié pour faire revivre le grand prêtre, plongé dans un état de transe. Cette décision a été prise par les prêtres du temple et Sha Shan, la fille du grand prêtre qui a soigné Flash, ne peut que se soumettre. Au moment du sacrifice, Spider-Man et le Docteur Strange interviennent. Le Docteur Strange permet au grand prêtre de sortir de sa transe.

  • N° 110 (07/1972) : La naissance du Gibbon - The birth of... the Gibbon (Le Gibbon)

Martin Black, un acrobate affublé d'un costume de gibbon, propose à Spider-Man de s'associer pour combattre le crime. Spider-Man refuse ce qui met le Gibbon en colère.

  • N° 111 (08/1972) : Malheur à l'araignée - To talk a spider (Le Gibbon, Kraven)

Blessé après son séjour en Terre Sauvage, Kraven approche le Gibbon et lui fait boire une potion afin d'exacerber sa sauvagerie animale. Le contrôlant télépathiquement, il lui fait attaquer Spider-Man mais le Gibbon est rapidement défait.

  • N° 112 (09/1972) : Spidey se dégonfle - Spidey cops out

Après le départ de sa tante qui veut lui laisser vivre sa vie, Peter Parker s'interroge sur ce qu'il doit être. Au cours d'une bagarre, il se bat avec difficulté contre un malfrat car celui-ci porte un harnais qui décuple ses forces.

  • N° 113 (10/1972) : Un certain Docteur Octopus - They call the Doctor... Octopus (Docteur Octopus)

Le Docteur Octopus surgit pour s'attaquer à Spider-Man. Il parvient à lui retirer son masque mais celui-ci l'aveugle avec sa toile avant de s'enfuir. Le harnais n'étant autre que celui qui appartenait à Octopus, Spider-Man l'enfile pour assommer son adversaire.

  • N° 114 (11/1972) : Hammerhead? - Gang war, shmang war ! What I want to know is... (Docteur Octopus, Hammerhead)

Hammerhead, ennemi du Docteur Octopus, propose son aide à Spider-Man. Spider-Man refuse mais il suit les hommes d'Hammerhead jusqu'à la maison d'Octopus. Il s'entroduit dans la demeure mais est assommé par une personne qui n'est autre que...May Parker.

  • N° 115 (12/1972) : Le dernier combat - The last battle (Docteur Octopus, Hammerhead, May Parker)

La maison du Docteur Octopus devient rapidement un champ de bataille avec l'arrivée d'Hammerhead et de ses hommes. Au milieu de la bagarre, Spider-Man essaie surtout d'empêcher May Parker d'être blessée. Le Docteur Octopus est arrêté mais, au grand dam de Peter, May Parker préfère rester s'occuper de la maison d'Octopus.

Alors qu'un nouveau venu, Richard Raleigh, mène campagne pour les élections à la mairie de New York, un super-vilain, qui se fait appeler le Smasher, sème la panique en ville. Au cours d'un meeting de Raleigh dans un grand hôtel new-yorkais, le plafond menace de s'écrouler sur les spectateurs.

  • N° 117 (02/1973) : Les ténébreuses affaires de Disruptor - The deadly design of the Disruptor (Disruptor, Le Smasher)

Spider-Man parvient à sauver les participants au meeting électoral et constate que la structure du plafond a été sabotée. Le Smasher est en fait une créature artificielle créée pour le compte de Disruptor.

  • N° 118 (03/1973) : 3... 2... 1... Chaos ! - Countdown to chaos (Disruptor, Le Smasher, Joe Robbie Robertson)

Suivant les ordres de Disruptor, le Smasher s'attaque à Joseph Robertson mais Spider-Man intervient. Spider-Man suit le Smasher jusqu'au repère de Disruptor mais le monstre se retourne contre ses créateurs. Le Smasher tue Dispruptor avant d'être désactivé par Spider-Man. Spider-Man découvre que Disruptor n'est autre que Richard Raleigh.

  • N° 119 (04/1973) : Le gentleman, là... C'est Hulk - The gentleman's name is Hulk (Hulk)

Après avoir reçu un mystérieux télégramme, Peter Parker part pour Montréal. Il se retrouve au milieu d'une bataille entre Hulk et l'armée canadienne. Malgré l'intervention de Spider-Man, Hulk endommage un barrage.

  • N° 120 (05/1973) : Bruit et fureur - The fight and the fury (Hulk)

Hulk s'échappe mais l'armée canadienne croit que Spider-Man est son complice. Alors que Peter Parker part à son mystérieux rendez-vous, son taxi est attaqué par Hulk. Ce dernier s'enfuit à l'arrivée de l'armée. Peter Parker peut rencontrer son informateur mais celui-ci est abattu avant d'avoir pu lui parler.

  • N° 121 (06/1973) : La mort de Gwen Stacy - The night Gwen Stacy died (Le Bouffon Vert, Gwen Stacy, Harry Osborn)

Harry Osborn, qui continue à se droguer, est gravement malade. Avec le stress, Norman Osborn redevient le Bouffon Vert et se rappelle l'identité secrète de Spider-Man. Il enlève Gwen Stacy et attire Spider-Man en haut d'un pont. Il précipite le corps inanimé de Gwen du haut du pont. Spider-Man parvient à la rattraper avant de s'apercevoir avec horreur qu'elle est morte.

  • N° 122 (07/1973) : Le dernier défi du Bouffon - The Goblin's last stand (Le Bouffon Vert, Harry Osborn, Mary Jane Watson)

Le combat entre Spider-Man et le Bouffon Vert se poursuit mais celui-ci parvient à s'enfuir. Malgré sa douleur, Spider-Man laisse la police emmener le corps de Gwen Stacy. Il se met à la recherche du Bouffon Vert pour se venger. Après l'avoir retrouvé, il s'apprête à le tuer mais y renonce au dernier moment. Le Bouffon Vert en profite pour diriger sa planche téléguidée sur Spider-Man mais c'est lui qui meurt, empalé par l'engin.

  • N° 123 (08/1973) : Un certain... Cage - Just a man named Cage (Luke Cage)

Le corps de Norman Osborn est découvert et J. Jonah Jameson est persuadé que c'est Spider-Man qui l'a tué. Il engage alors Luke Cage pour capturer Spider-Man. Après s'être fait battre à deux reprises et avoir entendu les explications de Spider-Man, Luke Cage renonce à son travail de mercenaire.

  • N° 124 (09/1973) : Le sceau du loup-garou - The mark of the man-wolf (J. Jonah Jameson, John Jameson)

Une nuit, J. Jonah Jameson est attaqué par un loup-garou mais est sauvé par Spider-Man. Il lui dissimule pourtant que le loup-garou n'est autre que son fils l'astronaute John Jameson.

  • N° 125 (10/1973) : Au loup ! - Wolfhunt (J. Jonah Jameson, John Jameson)

John Jameson raconte à son père que c'est une pierre qu'il a rapportée d'une expédition lunaire et qu'il porte autour du cou qui le fait se transformer en loup-garou. Alors qu'il s'est transformé à nouveau, Spider-Man parvient à lui arracher la pierre qui s'est incrustée dans sa chair. John Jameson retrouve son apparence humaine juste avant de tuer sa fiancée.

  • N° 126 (11/1973) : Kangourou au rebond - The Kangaroo bounces back (Le Kangourou, Dr. Jonas Harrow)

Afin de se venger de Spider-Man, le Kangourou se fait poser des implants qui décuplent ses capacités physiques. Mais le Dr Jonas Harrow qui a pratiqué l'intervention lui a aussi implanté un pacemaker mental afin de le contrôler. Il l'envoie voler des isotopes radioactifs. Spider-Man essaie de l'empêcher et le Kangourou meurt en entrant dans une pièce hautement radioactive.

  • N° 127 (12/1973) : Un battement d'ailes noires... - The dark wings of death (Le Vautour, Mary Jane Watson, Harry Osborn)

Mary Jane Watson est témoin d'un meurtre mais ne veut pas se confier à Peter Parker. Peu de temps après, elle est enlevée par le Vautour. Spider-Man parvient à la délivrer et se lance à la poursuite du Vautour. Il est emmené dans les airs par le Vautour qui le lâche d'une hauteur vertigineuse.

  • N° 128 (01/1974) : Vautour dans le ciel - The Vulture hangs high (Le Vautour, Mary Jane Watson)

Lâché par le Vautour, Spider-Man se confectionne un filet de toile pour amortir sa chute. Il découvre que le Vautour est toujours en prison. L'imposteur n'est autre qu'un scientifique qui, pris de folie, s'est soumis aux effets d'une machine à mutations pour lui donner l'apparence du Vautour. Spider-Man parvient à lui faire absorber un antidote qui inverse la mutation.

  • N° 129 (02/1974) : Punisher frappe deux fois - The Punisher strikes twice (Le Punisher, Le Chacal)

Le Chacal persuade le Punisher que Spider-Man est un criminel qu'il faut le mettre hors d'état de nuire. Mais rapidement le Punisher s'aperçoit qu'il a été le jouet du Chacal et que c'est lui qui a commis les meurtres attribués à Spider-Man.

  • N° 130 (03/1974) : Trahison - Betrayed (Le Chacal, La Torche Humaine, Docteur Octopus, Hammerhead)

Alors que la Spider-mobile, véhicule construit par Johnny Storm pour Spider-Man, est prête, le Chacal poursuit ses plans pour monter Hammerhead, Octopus et Spider-Man les uns contre les autres. Il apparaît que May Parker est au centre de l'attention des bandits.

  • N° 131 (04/1974) : Mon ennemi... Mon oncle ? - My uncle... My enemy? (Docteur Octopus, Hammerhead, May Parker)

Accouru pour voir sa tante, Spider-Man arrive en plein milieu de son mariage avec le Docteur Octopus. La cérémonie est brutalement interrompue par l'entrée fracassante d'Hammerhead. Ce qui intéresse les bandits c'est l'héritage que vient de toucher May Parker : une île avec une centrale nucléaire privée. Octopus s'enfuit avec May en direction de l'île mais à peine arrivé il est rejoint par Hammerhead. Les deux bandits se battent dans la centrale mais ils provoquent son explosion tandis que Spider-Man parvient à s'enfuir en avion avec sa tante.

  • N° 132 (05/1974) : Les complots de l'Homme de Métal - The master plan of the Molten Man (L'Homme de Métal, Liz Allen, Ned Leeds)

Peter Parker rencontre par hasard Liz Allen mais celle-ci semble triste et désemparée. En effet, son frère, l'Homme de Métal est de retour et vient de voler des météorites radioactives. Il s'attaque au journaliste Ned Leeds qui menait sa propre enquête mais est mis en fuite par Spider-Man. Peter Parker conduit Ned Leeds à l'hôpital mais s'effondre peu après sous l'effet des radiations.

  • N° 133 (06/1974) : L'Homme de Métal se déchaîne - The Molten Man breaks out (L'Homme de Métal, Liz Allen)

L'Homme de Métal s'introduit dans l'hôpital pour réduire Ned Leeds au silence mais, bien qu'affaibli, Spider-Man parvient encore à le faire fuir. Liz Allen explique que son frère a absolument besoin de ces pierres radioactives pour ne pas mourir. Lors d'un dernier combat, Spider-Man fait tomber les pierres dans le fleuve. L'Homme de Métal plonge à son tour et disparaît sous l'eau.

  • N° 134 (07/1974) : Un péril nommé... Tarentule - Danger is a man nammed... Tarentula (La Tarentule, Flash Thompson)

Alors que Peter Parker et ses amis assistent à une fête sur un bateau de croisière, des bandits, commandés par la Tarentule, s'emparent du navire. Flash Thompson essaie de s'interposer mais est rapidement assommé. Spider-Man intervient à son tour mais il est piqué par la Tarentule.

  • N° 135 (08/1974) : Virée à Central Park - Shoot-out in Central Park (La Tarentule, Le Punisher)

Le Punisher pense que Spider-Man fait partie des bandits qui ont attaqué le bateau. Pendant leur bagarre, la Tarentule en profite pour s'échapper. Le Punisher explique à Spider-Man que la Tarentule est un ancien soldat qui a mal tourné. Ils s'allient pour capturer le bandit.

  • N° 136 (09/1974) : Le Bouffon Vert ressuscité - The Green Goblin lives again (Le Bouffon Vert, Mary Jane Watson)

Peter Parker flirte avec Mary Jane Watson mais en rentrant chez lui, une bombe explose blessant la jeune femme. Le responsable est le Bouffon Vert qui est réapparu.

  • N° 137 (10/1974) : Le Bouffon Vert attaque - Death-trap times three (Le Bouffon Vert, Mary Jane Watson, May Parker, Flash Thompson)

Spider-Man se met à la poursuite du Bouffon Vert mais celui-ci enlève Mary Jane Watson, May Parker et Flash Thompson. Le Bouffon Vert dit qu'un des trois otages est assis sur une bombe et qu'il doit choisir la personne qu'il doit sauver. Spider-Man fait le bon choix en sauvant sa tante May. Après s'être battu avec le Bouffon Vert, il s'aperçoit qu'il s'agit de son ami Harry Osborn, fortement perturbé par la drogue qu'il a consommée.

  • N° 138 (11/1974) : La folie de Psychum - Madness means... The Mindworm (Psychum, Flash Thompson)

En attendant que son appartement soit remis en état, Peter Parker va loger chez Flash Thompson. À peine arrivé, il doit combattre un monstre télépathe qui contrôle les esprits. Seule sa volonté permet à Spider-Man de s'en sortir.

  • N° 139 (12/1974) : La journée du Grizzly - Day of the Grizzly (Le Grizzly, Liz Allen, J. Jonah Jameson)

Le Grizzly refait surface pour s'en prendre à J. Jonah Jameson. Après avoir sauvé Jameson, Peter Parker suit le Grizzly jusqu'à une maison des beaux quartiers. Peu après y avoir pénétré, il est assommé par le Chacal.

  • N° 140 (01/1975) : ... Un seul vaincra - ... And one will fall (Le Grizzly, Le Chacal)

Inconscient, Peter Parker est prisonnier du Chacal et du Grizzly. Lorsqu'il se réveille, il découvre qu'il porte au bras un harnais piégé. Heureusement, il parvient à le désactiver. Redevenu Spider-Man, il arrête le Grizzly et le livre à la police pour avoir menacé J. Jonah Jameson.

  • N° 141 (02/1975) : Son nom semble être... Mystério - The man's nme appears to be... Mysterio (Mystério)

Au volant de sa Spider-mobile, Spider-Man a un accident et sa voiture tombe dans les eaux du port. Un peu plus tard, il est victime d'hallucinations, dans lesquelles il combat ses anciens ennemis, et qui sont provoquées par Mystério.

  • N° 142 (03/1975) : Le bluff du mort - Dead man's bluff (Mystério, Mary Jane Watson)

Spider-Man est toujours sujet aux hallucinations de Mystério. Grâce à un traceur, il remonte l'origine des émissions et démasque Mystério, Danny Bekhart, un cascadeur, ami de l'ancien Mystério.

  • N° 143 (04/1975) : ... Et le vent crie : Cyclone ! - .. And the wind cries : Cyclone ! (Cyclone, Mary Jane Watson)

J. Jonah Jameson est parti précipitamment pour Paris et demande à Robbie Robertson de le rejoindre. À l'aéroport, Peter Parker échange son premier baiser avec Mary Jane Watson. Peu après leur arrivée, Robbie est attaqué et est sauvé par Spider-Man. Mais il doit rapidement faire face à un nouvel ennemi, le Cyclone, qui lui apprend qu'il détient J. Jonah Jameson et qu'il demande une rançon d'un million de dollars.

  • N° 144 (05/1975) : La grande désillusion - The delusion conspiracy (Cyclone, J. Jonah Jameson, May Parker)

Sur les toits de Paris, Spider-Man est à la recherche du Cyclone. Lorsqu'il trouve son repaire, il parvient à contrer ses pouvoirs en utilisant un énorme ventilateur. De retour à New York, qu'elle n'est pas la stupéfaction de Peter Parker lorsqu'il découvre une Gwen Stacy bien vivante qui l'attend à la porte de son appartement.

  • N° 145 (06/1975) : Gwen Stacy est vivante... - Gwen Stacy is alive... And, well...? (Le Scorpion, Gwen Stacy)

Peter Parker ne peut croire que Gwen Stacy est vivante puisqu'elle a été tuée par le Bouffon Vert. Ses pensées sont rapidement détournées par une attaque du Scorpion qui le fait tomber dans une cuve de ciment. Après s'en être sorti, Peter apprend que la "fausse" Gwen Stacy est identique à l'originale et que le corps de la "vraie" Gwen Stacy est toujours dans sa tombe.

  • N° 146 (07/1975) : Scorpion... Où est ton dard? - Scorpion... Where is thy sting? (Le Chacal, Le Scorpion, May Parker)

Alors qu'il poursuit ses méfaits, le Scorpion rencontre le Chacal qui lui propose une alliance contre Spider-Man. Le Scorpion pénètre dans la chambre où repose May Parker et lui demande où est Spider-Man. Celui-ci se met à la poursuite du bandit et le livre à la police.

  • N° 147 (08/1975) : La tarentule est un insecte mortel - The tarentula is a very deadly beast (La Tarentule, Le Chacal, Gwen Stacy)

Le Chacal a trouvé un nouvel allié en la personne de la Tarentule. Un coup d'éperon empoisonné de la Tarentule plonge Spider-Man dans l'inconscience. Lorsqu'il se réveille, il se retrouve enchaîné au sommet d'un pont. Le Chacal lui apprend qu'il a créé la nouvelle Gwen Stacy et qu'il considère Spider-Man comme responsable de la mort de la jeune femme. Il ordonne à la Tarentule de le pousser du haut du pont.

  • N° 148 (09/1975) : Chacal, Chacal... Mais qui est le Chacal? - Jackal, Jackal... Who'got the Jackal? (La Tarentule, Le Chacal, Gwen Stacy, Mary Jane Watson, Ned Leeds)

Toujours enchaîné, Spider-Man tombe en direction des flots. Grâce à sa toile, il arrête sa chute. Le journaliste Ned Leeds contacte Peter Parker et l'informe que le professeur Warren est un spécialiste du clonage. Tous deux rencontrent le professeur Warren qui leur apprend que ses échantillons ont disparu. Spider-Man fait à nouveau face à la Tarentule et parvient à l'assommer. Quand le Chacal surgit et lui apprend qu'il a enlevé Gwen Stacy et Ned Leeds. Il retire son masque et c'est le visage du professeur Warren qui apparaît.

  • N° 149 (10/1975) : Même si je vis, je meurs - Even if I live, I die (Le Chacal, Gwen Stacy, Ned Leeds, Le Clone)

Le professeur Warren, alias le Chacal, explique à Spider-Man qu'il considérait Gwen Stacy comme sa propre fille et qu'après sa mort il a souhaité la cloner. Le Chacal oblige Spider-Man à combattre son propre clone sinon il fait exploser la bombe qu'il a placé près de Ned Leeds. Grâce à Gwen Stacy, il prend conscience de sa propre folie et il délivre Ned Leeds. Il est tué, ainsi que le clone de Spider-Man, dans l'explosion de la bombe. La "fausse" Gwen Stacy décide de quitter Peter Parker et de faire sa vie ailleurs.

  • N° 150 (11/1975) : Spider-Man... ou Spider-Clone? - Spider-Man...or Spider-Clone? (Curt Connors, Le Vautour, L'Homme-Sable, Le Caïd, Spencer Smythe)

Souffrant d'une crise d'identité après la bataille avec son clone, Spider-Man demande l'aide au Dr Connors. Il plonge dans un sommeil plein de cauchemars dans lequel il combat ses anciens ennemis.

Numéros 151 à 199[modifier | modifier le code]

  • N° 151 (12/1975) : Bataille sous la ville - Skirmish beneath the streets (Le Shocker, Harry Osborn, Mary Jane Watson)

Spider-Man fait disparaître le corps de son clone en le jetant dans une cheminée d'usine. Harry Osborn réapparaît en ville et semble guéri. Peu après, Spider-Man doit faire face au Shocker qu'il poursuit dans les égouts. Celui-ci fait écrouler les galeries, piégeant Spider-Man.

  • N° 152 (01/1976) : Croqué par le Shocker - Shattered by the Shocker (Le Shocker)

Coincé dans les égouts alors que l'eau monte, Spider-Man parvient à s'échapper par une canalisation qui se déverse dans le fleuve. Pendant ce temps, le Schocker demande une rançon sinon il menace de plonger la ville dans le noir. Spider-Man parvient à le capturer alors qu'il s'apprêtait à saboter la centrale électrique.

  • N° 153 (02/1976) : Le cent mètres le plus long - The longest hundred yards (Bradley Bolton)

Peter Parker et Mary Jane Watson accompagne Ned Leeds qui va interwiever le Dr Bradley Bolton, une ancienne star de football américain reconverti dans l'informatique. Des bandits qui ont enlevé sa fille font chanter l'inventeur. Alors que les malfrats refusent de rendre la fillette à son père, Spider-Man intervient. Il ne peut pas sauver le Dr Bolton qui reçoit une rafale de mitraillette en protégeant sa fille de son corps.

  • N° 154 (03/1976) : L'Homme-Sable frappe toujours deux fois - The Sandman always strikes twice (L'Homme-Sable)

L'Homme-Sable doit commettre un vol pour un mystérieux individu qui l'a aidé à s'échapper de prison. Il en profite pour attirer Spider-Man dans un piège afin de le tuer avec un rayon cryogénique. Au cours du combat, c'est lui qui se trouve sur le trajet du rayon et qui finit gelé.

  • N° 155 (04/1976) : Qui a fait le coup ! - Whodunit ! (W.H.O.)

Le Dr Armstrong Smith, associé du défunt Bradley Bolton, est retrouvé mort devant l'ordinateur sur lequel il travaillait. Ensemble, ils avaient mis au point un logiciel, nommé W.H.O., permettant de ficher tous les criminels. Spider-Man interroge l'ordinateur qui lui donne le nom de trois suspects. Il s'agit de fausses pistes car c'est l'ordinateur qui a tué le Dr Smith. Il tente de faire subir le même sort à Spider-Man mais celui-ci s'arrange pour faire monter la température de la pièce ce qui grille les circuits de la machine.

  • N° 156 (05/1976) : Par temps clair on aperçoit... un mirage - On a clear day, you can see... the Mirage (Mirage, Betty Brant, Ned Leeds)

C'est le jour du mariage de Ned Leeds et de Betty Brant. Une bande de voleurs, commandé par Mirage, s'invitent au mariage pour dévaliser les invités. Spider-Man intervient et capture toute la bande. Les deux jeunes mariés partent s'installer à Paris.

  • N° 157 (06/1976) : Le spectre qui hantait Octopus - The ghost that hunted Octopus (Docteur Octopus, Hammerhead, May Parker)

Au grand dam de Peter Parker, le Dr Octopus est réapparu dans la vie de May Parker. Il explique qu'il a survécu à l'explosion atomique en se réfugiant dans un tube blindé et en se protégeant avec ses tentacules. Brusquement surgit Hammerhead sous forme d'un ectoplasme et qui poursuit Octopus de sa haine. Octopus s'enfuit en emmenant May Parker. Spider-Man se lance à sa poursuite et s'accroche à l'hélicoptère que vient de prendre le bandit. Alors qu'ils ont dépassé les 1000 mètres d'altitude, Octopus coupe la toile qui retient Spider-Man.

  • N° 158 (07/1976) : Hammerhead est lâché - Hammerhead is out (Docteur Octopus, Hammerhead, May Parker)

Pour éviter une chute mortelle, Spider-Man se fabrique une aile volante avec sa toile. Il retrouve le Dr Octopus, toujours accompagné de May Parker et poursuivi par le fantôme d'Hammerhead, dans un laboratoire de recherche nucléaire. Octopus fabrique un engin dont le rayon pourrait faire disparaître le fantôme qui le hante. En fait, c'est l'inverse qui se produit et Hammerhead revient dans la réalité.

  • N° 159 (08/1976) : Bras dessus bras dessous dessus dessous etc. avec Dock Ock - Arm-in-arm-in-arm-in-arm-in-arm with Doctor Octopus (Docteur Octopus, Hammerhead, May Parker)

Spider-Man, Hammerhead et Octopus se font face et se neutralisent les uns les autres. La pagaille devient générale lorsque la bande d'Hammerhead puis la police interviennent. Hammerhead s'échappe en emmenant May Parker. Spider-Man est obligé de s'allier avec le Dr Octopus pour sauver sa tante. Ils débusquent Hammerhead dans son repère. Hammerhead s'enfuit à nouveau mais son hélicoptère s'abîme dans les eaux de l'Hudson.

  • N° 160 (09/1976) : Voiture, mon assassin - My killer... the car (Le Bricoleur)

Spider-Man est poursuivi par la Spider-Mobile qui parvient même à l'entoiler. La voiture est en fait télécommandée par le Bricoleur qui cherche à capturer Spider-Man pour un mystérieux commanditaire.

  • N° 161 (10/1976) : Diablo, Diablo dans les ténèbres... - And the Nightcrawler came prowling, prowling (Diablo, Le Punisher)

Alors qu'il est à une fête foraine avec Mary-Jane Watson, Peter Parker voit un homme se faire tuer d'un coup de fusil. Diablo qui se trouve sur place affronte Spider-Man, tous deux croyant que l'autre est l'assassin. Le Punisher intervient et annonce qu'il va tuer l'un des deux combattants.

  • N° 162 (11/1976) : Le Punisher sera à la mesure du crime - Let the Punisher fit the crime (Diablo, Le Punisher, Puzzle)

Spider-Man et Diablo pensent que c'est le Punisher l'assassin mais tous trois se trouvent sous le feu du véritable tireur. Ils mènent leur enquête chacun de leur côté mais Spider-Man se retrouve assommé. Il est captif du Puzzle qui cherche à se venger du Punisher. Les trois héros unissent leurs forces pour venir à bout du Puzzle et de ses hommes de main.

  • N° 163 (12/1976) : Si tous les gars du Caïd... - All the Kingpin's men (Le Caïd)

Menant son enquête sur un vol de matériel, Spider-Man affronte le Caïd. Alors qu'il va avoir le dessus, Spider-Man est aspergé par le Caïd avec un gaz soporifique. Il se réveille enchaîné à une curieuse machine.

  • N° 164 (01/1977) : Dos au mur - Deadline (Le Caïd, Vanessa Fisk, Richard Fisk, Curt Connors)

Le Caïd a enchaîné Spider-Man à une machine lui permettant de drainer les forces du héros afin de faire sortir son fils du coma. Il laisse partir Spider-Man qui n'a plus que quelques heures à vivre. À bout de forces, Spider-Man se traîne chez le Dr Connors qui parvient à lui rendre momentanément ses forces. Celui-ci lui remet un appareil qui doit lui permettre de récupérer son énergie vitale. Spider-Man retrouve le Caïd et son fils sur les docks. Il récupère son énergie et doit affronter le Caïd qui veut venger son fils. Au cours du combat, le Caïd disparaît dan les eaux du port.

  • N° 165 (02/1977) : Stegron dans la ville - Stegron stalks the city (Stegron, Curt Connors)

Stegron enlève le fils du Dr Connors pour l'obliger à construire un appareil redonnant vie aux dinosaures. Il essaie l'appareil sur des squelettes exposés dans un musée mais Spider-Man qui passait par là intervient. Stegron parvient à s'enfuir, Spider-Man à ses trousses. Pendant ce temps, le Dr Connors redevient le Lézard.

  • N° 166 (03/1977) : La guerre des reptiles - War of the Reptile-Men (Stegron, Le Lézard, J. Jonah Jameson)

Stegron redonne vie à plusieurs dinosaures mais un combat à trois s'engage avec le Lézard et Spider-Man. Spider-Man arrose d'abord le Lézard de sérum anti-lézard avant de se lancer à la poursuite de Stegron et de ses monstres. Le Dr Connors, qui a retrouvé forme humaine, inverse l'effet de sa machine pour détruire les dinosaures. Stegron s'enfuit mais, tétanisé par le froid de l'hiver, il tombe dans une rivière gelée.

  • N° 167 (04/1977) : ...Quand le Spidericide attaque - ...Stalked by the Spider-Slayer (J. Jonah Jameson, Feu-Follet)

Le Dr Marla Madison a mis au point un nouveau Spidericide pour J. Jonah Jameson. Spider-Man qui cherche à récupérer des photos adressées à Jameson et qui révèle son identité secrète, doit faire face à un nouvel adversaire : le Feu-Follet.

  • N° 168 (05/1977) : Un vent de meurtre - Murder on the wind (J. Jonah Jameson, Feu-Follet, Dr Jonas Harrow)

Après s'être débarrassé du Spidericide, Spider-Man récupère les photos compromettantes pour son identité. Feu-Follet est contraint par le Dr Jonas Harrow de se défaire de Spider-Man. Au cours du combat, il renonce à devenir un tueur et se précipite sur son bourreau mais celui-ci à l'aide d'un appareil dissimulé dans sa poche le fait exploser.

  • N° 169 (06/1977) : Confrontation - Confrontation (Dr. Bart Hamilton, J. Jonah Jameson)

J. Jonah Jameson se rend chez Peter Parker pour l'accuser d'être Spider-Man. Peter Parker parvient à se disculper en lui faisant croire que les photos sont truquées. Harry Osborn va mieux depuis qu'il est fiancé avec Liz Allen et qu'il suit une psychothérapie avec le Dr Bart Hamilton.

  • N° 170 (07/1977) : Folie...Vue de l'esprit - Madness in all the mind (Dr. Faustus)

Spider-Man est confronté au Dr Faustus qui le plie à sa volonté grâce à un gaz hypnotique. Le Dr Faustus veut l'utiliser pour commettre ses crimes mais Spider-Man retrouve ses sens et le livre à la police.

Après le meurtre du Pr. Ralph Conners par un certain Photon, Spider-Man s'allie à Nova pour démasquer l'assassin. Après quelques péripéties, il découvre qu'il s'agit de Jason Dean, un employé de la Maggia. (Cet épisode est la suite de l'histoire commencée dans le numéro 12 de Nova)

  • N° 172 (09/1977) : Le démon du brasier - The fiend for the fire (Roller Skater, Liz Allen, L'Homme de Métal)

Tandis que Spider-Man arrête un nouveau malfrat, le Roller Skater, Liz Allen rentre chez elle après avoir passé la soirée avec Harry Osborn. Là, un mystérieux personnage l'attend. Peu après, on retrouve Liz en prison pour avoir tenté de voler des médicaments à la pharmacie de l'hôpital. Peter Parker a l'impression qu'elle cache quelque chose et il commence son enquête. En se rendant à l'hôpital, il se retrouve nez à nez avec l'Homme de Métal, le demi-frère de Liz.

  • N° 173 (10/1977) : Si vous souffrez de la chaleur... - If you can't stand the heat... (L'Homme de Métal, Liz Allen, Harry Osborn)

Alors que l'Homme de Métal s'enfuit, Spider-Man doit affronter les gardiens de l'hôpital. L'Homme de Métal se fait injecter un médicament qui lui rend son apparence humaine mais la guérison est de courte durée. Libérée de prison, Liz Allen tente de raisonner son frère. Sombrant dans la folie, l'Homme de Métal tente de l'entraîner avec lui dans la mort mais elle est sauvée par Spider-Man. L'Homme de Métal est enseveli sous les décombres d'un immeuble et Liz, se sentant responsable de sa mort, s'enfuit loin de son fiancé Harry Osborn.

  • N° 174 (11/1977) : Hitman refait surface - The Hitman's back in town (Le Punisher, Hitman, J. Jonah Jameson, Harry Osborn)

Harry Osborn est anéanti par le départ de sa fiancé. Peter Parker et Flash Thompson décident de le conduire auprès de son psychiatre. Pendant ce temps, Hitman, un mercenaire, accepte un contrat sur la tête de J. Jonah Jameson. Alors qu'il s'apprête à enlever sa victime, Spider-Man et le Punisher interviennent chacun de leur côté. Profitant de la confusion, Hitman s'échappe en emmenant J. Jonah Jameson.

  • N° 175 (12/1977) : Théâtre, la Grosse Pomme - Big Apple : Battleground (Le Punisher, Hitman, J. Jonah Jameson, Harry Osborn, Dr Bart Hamilton)

Dans le cabinet de son psychiatre, le Dr Hamilton, Harry Osborn a un accès de démence qui fait ressortir sa personnalité de Bouffon Vert. Le Punisher raconte à Spider-Man que Hitman est un de ses anciens compagnons d'armes du Viet-Nam qui a mal tourné. Dans l'affrontement final qui a lieu au sommet de la Statue de la Liberté, le Punisher doit faire un choix entre sauver la vie de Spider-Man et celle de Hitman.

  • N° 176 (01/1978) : Rira bien qui rira... - He who laughs last... (May Parker, Mary Jane Watson, Flash Thompson, Le Bouffon Vert)

Alors que May Parker manifeste en faveur des droits des personnes âgées, elle est prise d'un malaise et doit être hospitalisée. Le Bouffon Vert s'en prend à Flash Thompson qu'il précipite par la fenêtre de son appartement.

  • N° 177 (02/1978) : Avec ma gueule de bouffon - Goblin in the middle (Flash Thompson, May Parker, Mary Jane Watson, Le Bouffon Vert, Silvermane)

Spider-Man parvient à sauver Flash Thompson d'une chute mortelle. À l'hôpital, May Parker est victime d'une nouvelle attaque cardiaque. Le Bouffon Vert retient prisonnier un mystérieux individu masqué. Il s'introduit ensuite dans le repère de Silvermane et lui propose de se débarrasser de Spider-Man.

  • N° 178 (03/1978) : Un bouffon dont l'œil se lève - Green grows the Goblin (Le Bouffon Vert, Silvermane, Mary Jane Watson, May Parker)

Spider-Man, qui a suivi le Bouffon Vert, affronte les hommes de Silvermane. Mary Jane Watson est au chevet de May Parker et attend anxieusement Peter mais Spider-Man se fait capturer par le Bouffon Vert.

  • N° 179 (04/1978) : Vert à n'en plus pouvoir - The Goblin's always greener (Le Bouffon Vert, Silvermane)

Spider-Man parvient à échapper au Bouffon Vert et Peter Parker peut se rendre à l'hôpital auprès de sa tante. Le Bouffon Vert affronte Silvermane et Spider-Man se retrouve au milieu de leur bagarre. Pendant ce temps, le mystérieux prisonnier du Bouffon Vert parvient à se défaire de ses liens; il s'agit de Harry Osborn.

  • N° 180 (05/1978) : Qui est ce bouffon avec qui tu traînes? - Who was that Goblin I saw you with? (Le Bouffon Vert, Harry Osborn, Silvermane)

Harry Osborn décide de reprendre le costume du Bouffon Vert pour aller combattre celui qui a usurpé son identité. Dans son combat avec le deuxième Bouffon Vert, Spider-Man parvient à lui ôter son masque. À sa grande surprise, il découvre le visage du Dr Bart Hamilton, psychiatre de Harry Osborn. Lorsque celui-ci apparaît les deux Bouffons Verts s'affrontent. Le Dr Hamilton est tué dans une explosion et Harry semble se réveiller d'un cauchemar. Il part retrouver sa fiancée Liz Allen.

  • N° 181 (06/1978) : Flash back - Flashback

Au troisième anniversaire de sa mort, Spider-Man se rend sur la tombe de son oncle Ben Parker. Il se remémore son passé avec ses joies et ses peines.

  • N° 182 (07/1978) : Le Roller Skater est de retour - The Rocket Racer's back in town (Roller Skater, Mary Jane Watson, May Parker, Big Wheel)

Spider-Man poursuit le Roller Skater qui a volé des documents pour le compte d'un certain Jackson Weele. May Parker semble se remettre et Peter demande à Mary Jane Watson de l'épouser.

  • N° 183 (08/1978) : Jusqu'où ira Big Wheel, qui peut le prévoir? - And where the Big Wheel stops, nobody knows? (Roller Skater, Le Bricoleur, Big Wheel, Mary Jane Watson)

Spider-Man affronte à nouveau le Roller Skater. Jackon Weele survient sous l'apparence de Big Wheel afin de se venger du Roller Skater qui l'a doublé. Au cours du combat, Big Wheel disparaît dans les eaux du fleuve et le Roller Skater en profite pour échapper à Spider-Man. Mary Jane Watson, souhaitant garder son indépendance, rend sa bague de fiançailles à Peter Parker.

Déprimé après sa rupture avec Mary Jane Watson, Peter Parker rentre chez à son appartement. Il y trouve son ancien flirt Betty Brand qui a quitté son mari Ned Lands. Philip Chang, un étudiant que connaît Peter, se fait enlever par le Dragon blanc. Spider-Man qui tente de le délivrer se fait capturer à son tour.

  • N° 185 (10/1978) : Araignée qui scintille et luit - Spider, spider, burning bright (Dragon blanc, Philip Chang)

Spider-Man délivre Philip Chang des mains du Dragon blanc.

  • N° 185 (10/1978) : La remise des diplômes à l'E.S.U. - The graduation of Peter Parker (May Parker, J. Jonah Jameson)

Peter Parker ne reçoit pas son diplôme car il a oublié de passer une unité de valeur

  • N° 186 (11/1978) : La menace du caméléon - Chaos in the Chameleon (Le Caméléon)

Disculpé des meurtres de Norman Osborn et du capitaine Stacy, Spider-Man doit tenir une conférence de presse mais le Caméléon s'en mêle pour le discréditer à nouveau.

  • N° 187 (12/1978) : Le pouvoir d'Electro - The power of Elektro (Electro, Captain America)

Spider-Man fait équipe avec Captain America pour sauver un enfant enlevé par Electro.

  • N° 188 (01/1979) : Quand Puzzle la ramène - The Jigsaw is up (Le Puzzle, Liz Allen, Harry Osborn, Flash Thompson, Mary Jane Watson, Betty Brant)

Peter Parker, accompagné de ses amis, fait une croisière de nuit autour de Manhattan. Le Puzzle et ses hommes attaquent le bateau pour dévaliser les passagers. Spider-Man intervient mais le Puzzle enlève Liz Allen et Harry Osborn pour couvrir sa fuite. Spider-Man le rattrape et le livre à la police.

  • N° 189 (02/1979) : Chabanais de minuit - Mayhem by moonlight (J. Jonah Jameson, Betty Brant, John Jameson)

May Parker quitte enfin l'hôpital et part en convalescence dans une clinique. Peter Parker et Betty Brant finissent par s'embrasser. Pendant ce temps, J. Jonah Jameson continue à faire rechercher son fils qui a disparu mais il se fait enlever par un homme recouvert de bandages. Sous les bandages apparaît le visage de l'Homme-Loup alias John Jameson.

  • N° 190 (03/1979) : Sur les traces de l'Homme-loup - In search of the Man-wolf (May Parker, J. Jonah Jameson, John Jameson, Spencer Smythe)

Spider-Man se lance à la poursuite de l'Homme-loup qui est en fait manipulé par le Dr Spencer Smythe. Lors de son combat avec Spider-Man, John Jameson retrouve son apparence humaine mais il disparaît brusquement dans un éclair de lumière.

  • N° 191 (04/1979) : Recherché pour meurtre...Spider-Man! - Wanted for murder : Spider-Man! (J. Jonah Jameson, Spencer Smythe)

J. Jonah Jameson est persuadé que Spider-Man est responsable de la mort de son fils et il déclenche une nouvelle campagne de presse contre lui. Il contacte Spencer Smythe pour que celui-ci construise un nouveau Spidericide. Celui-ci lui apprend qu'il se meurt, contaminé par les matériaux radioactifs utilisés pour la construction de ses machines. Le Spidericide attaque Spider-Man qui parvient à s'en débarrasser mais qui tombe du haut d'un immeuble. Lorsqu'il se réveille, il se retrouve avec J. Jonah Jameson attaché à une bombe.

  • N° 192 (05/1979) : Apocalypse, compte à rebours - 24 hours till doomsday (J. Jonah Jameson, Spencer Smythe, Curt Connors, La Mouche)

Spencer Smythe annonce à Spider-Man et J. Jonah Jameson que la bombe à laquelle ils sont attachés va exploser dans 24 heures. Ils se rendent chez le Dr Curt Connors mais il ne peut rien faire pour la désamorcer. Plus tard, il se font attaquer par la Mouche mais, handicapé par Jameson, Spider-Man s'assomme. Après son réveil, Spiderman et Jameson retournent dans le laboratoire de Smythe mais il découvre qu'il est mort. Grâce à du liquide de cryogénisation, Spider-Man parvient à se débarrasser de la bombe avant qu'elle n'explose.

  • N° 193 (06/1979) : Sur l'aile de la mouche - The wings of the Fearsome Fly (La Mouche, Betty Brant, Ned Leeds, Ludwig Reinehart, Le Cambrioleur)

La Mouche cambriole un musée et Spider-Man tente de l'arrêter mais celui-ci parvient à s'envoler. De retour chez lui, Peter Parker reçoit la visite de Betty Brant mais Ned Leeds, jaloux, surgit et le frappe d'un coup de poing. À la clinique où se remet May Parker, son médecin, le Dr Ludwig Reinehart, reçoit la visite du Cambrioleur, l'assassin de Ben Parker.

  • N° 194 (07/1979) : Chatte Noire qui croise ton chemin - Never let the Black Cat cross your path (La Chatte Noire, Walter Hardy, Le Cambrioleur, Ludwig Reinehart)

La Chatte Noire engage une bande de malfrats pour faire évader un certain Walter Hardy de prison. Spider-Man tente de l'arrêter mais le mur de la prison s'écroule sur lui. Pendant ce temps, le Cambrioleur oblige le Dr Ludwig Reinehart à travailler pour lui.

  • N° 195 (08/1979) : Les neuf vies de la Chatte Noire - Nine lives has the Black Cat (La Chatte Noire, Walter Hardy, Betty Brant, Ned Leeds)

La Chatte Noire est parvenue à faire évader Walter Hardy. Il s'agit en fait de son père qui est mourant. Spider-Man qui a le bras cassé depuis qu'il a été enseveli sous le mur de la prison, essaie de la retrouver. Lors de leur affrontement, handicapé par son bras, il ne peut l'empêcher de tomber dans les flots où elle disparaît. Déprimé, il rentre chez lui où l'attend un télégramme avec une terrible nouvelle : sa tante May est morte.

  • N° 196 (09/1979) : Requiem - Requiem (Ludwig Reinehart, Le Caïd)

Peter Parker se rend en toute hâte à la clinique où le Dr Reinehart lui confirme la mort de sa tante. En se rendant dans la maison de sa tante, il découvre celle-ci dévastée et a l'impression que le Dr Reinehart n'est pas celui que l'on croit. Dans le costume de Spider-Man, il retourne le voir mais sur le chemin, il est capturé par les hommes du Caïd.

  • N° 197 (10/1979) : Le Caïd...ou massacre à minuit - The Kingpin's midnight massacre (Le Caïd, Vanessa Fisk)

Spider-Man doit affronter le Caïd mais avec son bras cassé il finit par avoir le dessous. Au moment où le Caïd s'apprête à le tuer, son épouse, Vanessa Fisk, lui demande de choisir entre la vie de Spider-Man et leur vie commune. Pour l'amour de sa femme, le Caïd épargne Spider-Man.

  • N° 198 (11/1979) : Mystério...de plus en plus fort - Mysterio is deadlier by the dozen (Mystério, Le Cambrioleur, J. Jonah Jameson)

Spider-Man est conduit à l'hôpital où est plâtré son bras. Pendant ce temps, J. Jonah Jameson fait un grave malaise. Le Dr Reinehart prend le dessus sur le Cambrioleur et lui raconte qu'il est le premier Mystério et qu'il s'était fait passer pour mort. Lorsque Spider-Man quitte l'hôpital, il est capturé par Mystério et se réveille enchaîné au fond d'un bassin en train de se remplir d'eau.

  • N° 199 (12/1979) : Me voir...et mourir - Now you see me! Now you die! (Mystério, Le Cambrioleur)

Grâce à sa toile Spider-Man parvient à retirer la bonde du bassin puis à se libérer de ses chaînes. Rentré chez lui, il se réveille, après une bonne nuit, le bras complètement guéri. Il repart à la poursuite de Mystério mais celui-ci l'asperge d'un gaz toxique qui lui est fatal.

  • N° 200 (01/1980) : L'arachnide et le malfrat - The Spider and the Burglar...a Sequel (Le Cambrioleur, May Parker)

Après avoir été en contact avec un gaz projeté par Mystério, Spider-Man se réveille sans ses pouvoirs d'araignée. Sous l'apparence de Peter Parker, il rentre chez lui et tombe sur le Cambrioleur qui l'attend. Fait prisonnier, il parvient è s'échapper et se lance à sa poursuite après avoir revêtu son costume de Spider-Man. Il découvre que sa tante May n'est pas morte mais était retenue prisonnière. Les effets du gaz commencent à se dissiper et ses pouvoirs reviennent peu à peu. Il engage le combat avec le Cambrioleur et lui révèle qu'il est Peter Parker, le neveu de l'homme qu'il a assassiné plusieurs années auparavant. Terrifié, le Cambrioleur s'enfuit mais est terrassé par une crise cardiaque.

Numéros 200 à 223[modifier | modifier le code]

  • N° 201 (02/1980) : Chasse à l'homme - Man-Hunt (Le Punisher, May Parker, J. Jonah Jameson, April Maye, Lorenzo Jacobi)

Lors d'une patrouille de routine, Spider-Man tombe sur le Punisher en train de combattre un gang de malfrats. Celui-ci ne veut pas de son aide et lui envoie une balle anesthésiante. Alors que la santé de May Parker, en convalescence, s'améliore, celle de J. Jonah Jameson se détériore et il sombre de plus en plus dans la paranoïa. Au Daily Globe, Peter Parker doit coopérer avec une nouvelle journaliste, April Maye. Ils doivent couvrir le procès de Lorenzo Jacobi, un mafieux qui est sous la surveillance du Punisher. Malgré l'intervention de Spider-Man et du Punisher, ses hommes parviennent à faire évader Lorenzo Jacobi. Lorsque Peter Parker retourne à son appartement, il est attendu par le Punisher qui lui annonce qu'il connaît son secret.

  • N° 202 (03/1980) : In Memoriam - One for Those Long Gone (Le Punisher, April Maye, Lorenzo Jacobi)

Le Punisher croit que Peter Parker est en cheville avec les gangsters car il est toujours là quand il se passe quelque chose. Soulagé qu'il n'ait pas découvert son identité, Peter lui avoue qu'il a un accord avec Spider-Man pour prendre des photos. Le Punisher apprend à Spider-Man qu'il poursuit Lorenzo Jacobi car c'est un trafiquant de drogue responsable de la mort d'un de ses amis. April Maye s'infiltre dans la bande de Jacobi mais se fait rapidement démasquer. Elle ne doit son salut qu'à l'intervention de Spider-Man et du Punisher. Jacobi s'enfuit mais est écrasé par une voiture.

  • N° 203 (04/1980) : Envoûté, emberlificoté...ébloui - Bewitched, Bothered and Be Dazzled! (Dazzler, Luminex)

Un soir, Spider-Man aperçoit Dazzler qui se fait pourchasser par une boule de lumière. N'ayant pas confiance en lui, elle refuse son aide. La boule de lumière n'est autre que Luminex qui, grâce aux pouvoirs de Dazzler, reprend forme. À l'aide d'une machine de son invention, il s'empare du corps et de l'esprit de Dazzler qui attaque alors Spider-Man. Spider-Man parvient à inverser les effets de la machine et Luminex retourne dans le néant.

  • N° 204 (05/1980) : La Chatte Noire retombe sur ses pattes - The Black Cat Always Lands on Her Feet (La Chatte Noire, J. Jonah Jameson, Joe Robbie Robertson, Dawn Starr)

La Chatte Noire est en train de commettre un cambriolage dans un musée lorsque Spider-Man surgit. Il parvient à empêcher le vol mais elle s'enfuit. Peter Parker accepte de sortir avec une de ses étudiantes, Dawn Starr. Toujours en proie à un délire paranoïaque, J. Jonah Jameson erre dans les rues tandis que Robbie Robertson, qui l'a remplacé temporairement à la tête du Daily Bugle, devient à son tour irascible. La Chatte Noire parvient enfin à s'emparer de la statuette qu'elle convoitait puis elle vole un magnifique rubis.

  • N° 205 (06/1980) : D'amour et de guerre - ...In Love and War (La Chatte Noire, Dawn Starr)

Aloes que la Chatte Noire poursuit ses larcins, Peter Parker découvre que Dawn Starr n'est sortie avec lui que pour pouvoir avoir accès aux sujets d'examen. Spider-Man se rend chez la Chatte Noire qui lui apprend qu'elle a commis tous ses vols par amour pour lui. Il consate qu'elle a reporté sur lui l'amour qu'elle avait pour son défunt père et il l'engage à restituer son butin et à consulter un médecin.

  • N° 206 (07/1980) : Folie méthodique - A Method in His Madness (J. Jonah Jameson, Jonas Harrow)

J. Jonah Jameson a été recueilli par Jonas Harrow, un savant qui se livre à des expérimentations sur le contrôle des émotions. Il lui apprend que depuis plusieurs semaines il lui envoie un faisceau d'ondes perturbatrices lorsqu'il est à son bureau. Il lui en fait la démonstration immédiate et tout le personnel du Daily Bugle en vient aux mains. Peter Parker parvient à résister et à faire évacuer tout le monde en déclenchant l'alarme incendie. Il retrouve le générateur d'ondes, parvient à le détruire et à arrêter Jonas Harrow. Jameson retrouve son état normal et son attitude vindicative uniquement envers Spider-Man.

En compagnie de Deborah Whitman, Peter Parker assiste à un numéro de music-hall de Mesméro. Celui-ci propose à Spider-Man de s'associer pour monter un spectacle mais il use de son pouvoir hypnotique pour se venger des critiques qui l'ont mal jugé. Spider-Man s'interpose et arrête Mesméro avant qu'il ne provoque l'incendie du théâtre dans lequel il a enfermé plusieurs critiques.

  • N° 208 (09/1980) : Fusion - Fusion (Fusion)

Hubert Fusser, un homme de petite taille, est un brillant savant alors que son frère jumeau n'est qu'un vulgaire balayeur. Au cours d'une expérience scientifique, Hubert est irradié et lorsque son frère se porte à son secours, il fusionne en un être de lumière et d'énergie mais ayant gardé les esprits de chacun d'eux. Spider-Man n'arrive pas à l'arrêter car il absorbe toute forme d'énergie. Mais les deux esprits s'affrontent car le savant est enivré par ce nouveau pouvoir alors que son jumeau en voie toute l'horreur et veut retrouver sa vie d'avant. Spider-Man parvient enfin à séparer les deux frères ce qui entraîne la disparition de Fusion.

  • N° 209 (10/1980) : Mon honneur est en jeu - To Salvage My Honor (Kraven, Calypso)

Kraven revient aux États-Unis et, poussé par sa maîtresse Calypso, il défie une nouvelle fois Spider-Man afin de retrouver son honneur perdu. L'affrontement se passe au muséum d'histoire naturelle et Spider-Man est de nouveau vainqueur. Kraven, interdit de séjour, et Calypso sont arrêtés par la police.

Alors que K. J. Clayton, propriétaire du Daily Globe, annonce qu'elle cède son journal à Rupert Dockery, des truands, à la solde de celui-ci, attaquent la rédaction du journal. Spider-Man s'interpose mais ne peut parvenir à empêcher l'enlèvement de K. J. Clayton. Un des bandits ayant perdu une annonce publicitaire pour une voyante, Spider-Man va voir Madame Web, la voyante en question. Celle-ci, reliée à un équipement de survie, aide Spider-Man et lui apprend que la personne qui a été enlevée n'est pas la vraie K. J. Clayton mais Belinda Bell, actrice et mannequin. Spider-Man délivre Belinda Bell avant qu'elle ne soit tuée ainsi que la véritable K. J. Clayton, retenue prisonnière par Rupert Dockery. Celui-ci doit avouer ses crimes. Le Daily Globe ayant cessé de paraître, Peter Parker est de nouveau au chômage. Alors que Madame Web, qui connaît sa double identité, lui annonce qu'il retrouvera bientôt un engagement, J. Jonah Jameson essaie de lui téléphoner pour lui proposer du travail.

  • N° 211 (12/1980) : Spider-Man et le fléau des mers - Man-Hunt (Namor, Deborah Whitman)

Namor essaie d'empêcher les hommes de la surface d'immerger un générateur qui risque de perturber les courants marins. Deborah Whitman se fait du souci pour son oncle qui commande le bateau chargé de transporter le générateur et qui a été confronté à plusieurs sabotages. Spider-Man accepte de prendre place sur le bateau qui rapidement est attaqué par Namor. Spider-Man doit user de ruse pour affronter un ennemi plus fort que lui. Il arrive finalement à trouver un compromis, le générateur étant placé dans une zone où il ne perturberait pas les courants marins.

  • N° 212 (01/1981) : Un nouveau vilain est né - The coming of Hydro-Man (Hydro-Man, Deborah Whitman, Sadie Frickett)

Au large de New York, Spider-Man assiste à la mise à l'eau d'un générateur. Lorsque le câble qui retient l'engin casse, il doit intervenir mais Morrie Bench, un marin, tombe à l'eau. Spider-Man le récupère, apparemment indemne. Revenu au port, Morrie Bench ne se sent pas bien et n'arrête pas de dégouliner. Irascible, il rabroue une de ses amies, Sadie Frickett. Brusquement, il se transforme en une flaque d'eau, il est devenu Hydro-Man. Jugeant Spider-Man responsable de son état, il le cherhce dans toute la ville pour se venger. Apprenant cela, Peter Parker doit abandonner son rendez-vous avec son amie Debbie pour aller à la rencontre d'Hydro-Man. Il ne parvient pas à le frapper car il est constitué d'eau liquide mais il le bombarde de linge et de journaux afin de lui faire perdre de sa substance. Épuisé, Hydro-Man finit par se retransformer en flaque d'eau qui s'évapore sous le soleil.

  • N° 213 (02/1981) : Tout ce qu'ils veulent c'est te tuer Spider-Man... - All they want to do is kill you Spider-Man (Le Sorcier, Llyra, Deborah Whitman)

Arrivé par la mer, un mystérieux personnage fait évader le Sorcier de la prison de Ryker's Island. Il commande même à un monstre marin pour les aider dans leur fuite. Le Sorcier n'a qu'un but : tuer Spider-Man. Pendant ce temps, Peter Parker fait la connaissance d'une charmante voisine dont il tombe sous le charme et qui lui fait oublier Debbie. Un premier affrontement entre Spider-Man et le Sorcier permet à celui-ci de déterminer la longueur d'onde de son sens d'araignée. Il s'en sert pour repérer l'immeuble où habite Spider-Man. Après avoir fait monter les locataires sur le toit de l'immeuble, le Sorcier déclenche un incendie afin de forcer Spider-Man à se montrer. Spider-Man parvient à sauver tout le monde lorsqu'il s'aperçoit qu'un vieil ivrogne est resté endormi. Il se précipite mais, fragilisé par l'incendie, le toit s'effondre.

  • N° 214 (03/1981) : Trahison - Then shall we both be betroyed (Le Sorcier, Llyra, L'Homme-Sable, Le Piégeur, Namor)

Ravagé par l'incendie, le toit où se trouve Spider-Man s'effondre. Heureusement, il tombe sur un matelas à eau ce qui lui permet de sortir du brasier et de sauver l'ivrogne, toujours endormi. Peter Parker et tous les habitants de l'immeuble sont logés à l'hôtel en attendant la fin des travaux de reconstruction. Le Sorcier est déçu de ne pas avoir pu tuer Spider-Man mais le mystérieux inconnu lui dit que c'est à son tour de l'aider. Ils font évader deux nouveaux prisonniers : l'Homme-Sable et le Piégeur. Un atlante a assisté à la scène et part en rendre compte à Namor. Namor se rend en toute hâte à New York et s'en prend à la jolie voisine de Peter Parker. Spider-Man intervient et sauve la jeune femme. Il affronte ensuite Namor sur le toit de l'hôtel quand font leur apparition le Sorcier, l'Homme-Sable et le Piégeur accompagnés de l'inconnu qui n'est autre que Llyra, ennemie jurée de Namor. Le Sorcier utilise un curieux rayon contre Spider-Man et Namor.

  • N° 215 (04/1981) : Que justice soit faite - By my powers shall I be vanquished (Le Sorcier, Llyra, L'Homme-Sable, Le Piégeur, Namor, Deborah Whitman, Red Richards)

Touché par le rayon, Spider-Man et Namor sont sonnés. Ils vont avoir le dessous quand la police intervient et oblige leurs adversaires à s'enfuir. Mal en point, Peter Parker se rend chez Debbie pour qu'elle le soigne. Devant ses questions, il affirme s'être fait agressé dans la rue. De son côté, Namor ressent de violentes douleurs à la tête. Un médecin atlante lui apprend que son scanner cérébral est anormal. Spider-Man se rend chez sa belle voisine mais, bien que son sens d'araignée ne l'ait pas averti, se fait assommer par l'Homme-Sable. Le Sorcier lui apprend que son rayon a transféré son sens d'araignée à Namor qui va peu à peu sombrer dans la folie. Il équipe ensuite Spider-Man d'un disque antigravité et le condamne à sortir de l'atmosphère. Spider-Man est heureusement sauvé par Namor. Ensemble, ils battent leurs adversaires puis se rendent chez le savant Red Richards afin qu'il inverse le processus. Spider-Man retourne chez sa belle voisine mais son sens d'araignée l'avertit d'un danger. En effet, elle s'apprête à le frapper d'un couteau et reprend sa véritable apparence, celle de Llyra. Namor surgit alors, assomme Llyra et la ramène à Atlantis.

  • N° 216 (05/1981) : Le marathon - Marathon (Madame Web, Deborah Whitman)

Peter Parker est déprimé après avoir constaté qu'il avait été envoûté par Llyra. Il se rend chez Debbie mais celle-ci s'est trouvée un nouveau petit ami. N'ayant pas récupéré de ses précédents combats, il se rend à l'hôpital où on lui diagnostique une entorse. Il surprend par hasard une conversation qui lui apprend qu'un crime va être commis pendant le prochain marathon de New York. Handicapé par sa blessure, il ne peut se lancer à la poursuite des criminels. Il décide de faire appel aux dons de voyance de madame Web afin qu'elle découvre où va être commis ce crime et qui va en être la vistime. Le jour du marathon, il suit la course et évite plusieurs accidents et délits. Juste avant l'arrivée du vainqueur, Madame Web reprend contact et lui apprend que la victime est un candidat aux élections venu féliciter le vainqueur. Spider-man repère les deux tireurs et les assomme en leur faisant tomber dessus le toit d'une citerne d'eau.

  • N° 217 (06/1981) : Un duo d'enfer - Here's mud in your eye (Hydro-Man, L'Homme-Sable, Sadie Frickett)

Spider-Man livre les deux bandits à la police lorsqu'Hydro-Man sort brusquement de la citerne et s'enfuit par une gouttière. Pendant ce temps, dans un bar, l'Homme-Sable flirte avec Sadie Frickett, une ancienne prostituée au physique ingrat. Lorqu'Hydro-Man les découvre ensemble, il est jaloux et commence à se battre avec l'Homme-Sable. Sadie leur propose d'être amis et accepte de sortir avec les deux hommes en même temps. Ils rivalisent de prévention et lui offre, après les avoir volés, divers objets de luxe. Spider-Man tente de les arrêter mais il a vite le dessous car, oubliant leur inimitié, Hydro-Man et l'Homme-Sable font équipe. Au dernier moment, Spider-Man esquive leur attaque combinée. Les deux hommes se rentrent dedans et tombe à l'eau. Alors que Spider-Man reprend son souffle, une énorme créature faite de boue émerge de l'eau.

  • N° 218 (07/1981) : L'amour est aveugle - Eye of the beholder (Hydro-Man, L'Homme-Sable, Sadie Frickett, Travis Rave)
  • N° 219 (08/1981) : Derrière les barreaux - Peter Parker...Criminal (La Gargouille grise, Jonas Harrow, Armand Dubroth, Matt Murdock, May Parker, Lonesome Pincus)
  • N° 220 (09/1981) : Un cercueil pour Spider-Man - A coffin for Spider-Man (Moon Knight)
  • N° 221 (10/1981) : La musique adoucit les mœurs - Blues for lonesome pinky (Ramrod, Dr. Kissick, Lonesome Pincus)
  • N° 222 (11/1981) : Un tourbillon de folie - Faster than the eye (Speed Demon)
  • N° 223 (12/1981) : La nuit des grands singes - Night of the ape (Le Fantôme rouge, Roger Hochberg)

Annuals[modifier | modifier le code]

Six ennemis de Spider-Man (Electro, Kraven, Mystério, l'Homme-Sable, le Vautour, Docteur Octopus) s'allient pour le combattre. Il les défait les uns après le autres et ils finissent en prison.

  • N° 2 (1965) : Le monde enchanté du Dr Strange - The wondrous world of Doctor Strange (Docteur Strange, Xandu)

Le sorcier Xandu hypnotise deux hommes pour s'emparer d'un sceptre magique en possession du Docteur Strange. Spider-Man doit combattre Xandu et ses sbires pour récupérer le sceptre.

  • N° 3 (1966) : Devenir un Vengeur - ...To become an Avenger (Les Vengeurs, Hulk)

Les Vengeurs demandent à Spider-Man d'intégrer leur équipe mais auparavant il doit faire revenir Hulk dans le groupe. Mais en découvrant que Hulk préfère vivre comme un solitaire, il renonce à la mission que lui ont confiée les Vengeurs.

  • N° 4 (1967) : De toile et de flamme - The web and the flame (La Torche Humaine, Mysterio, Le Sorcier)

Le Sorcier, avec l'aide de Mystério, se fait passer pour la Torche Humaine et attaque Spider-Man. Les deux héros s'affrontent avant de comprendre qu'ils ont été le jouet des deux bandits.

  • N° 5 (1968) : Les parents de Peter Parker - The parents of Peter Parker (Le Crâne rouge, May Parker)

En rangeant de vieux papiers, Peter Parker découvre que ses parents étaient soupçonnés d'espionnage. Spider-Man mène l'enquête et se rend en Algérie, pays où ses parents sont morts dans un accident d'avion. Il découvre que le Crâne rouge est derrière cette affaire et que ses parents étaient en fait des agents doubles.

  • N° 10 (1976) : Entrez dans mon salon... dit l'araignée à la mouche... - Step into my parlour... said the spider to the fly (La Mouche, J. Jonah Jameson, Harlan Stillwell)

Poursuivant toujours Spider-Man de sa vindicte, J. Jonah Jameson engage le Dr Harlan Stillwell pour créer un nouvel adversaire. Harlan Stillwell trouve un malfrat blessé qu'il transforme en Homme-mouche mais celui-ci le tue. Il enlève ensuite J. Jonah Jameson qui ne doit son salut qu'à l'intervention de Spider-Man.

  • N° 11 (1977) : Graine d'Araignée - Spawn of the Spider (May Parker)

Alors que May Parker doit passer au tribunal pour avoir participé bruyamment à une manifestation, Spider-Man est engagé pour tourner dans un film. Pendant le tournage, trois individus costumés en monstre sabotent le tournage. Après avoir soupçonné le costumier, Spider-Man découvre que c'est le producteur qui les a engagés pour toucher l'assurance.

  • N° 11 (1977) : Rififi au Coffee Bean - Chaos at the Coffee Bean (Mary Jane Watson)

Alors que Peter Parker et Mary Jane Watson passe une bonne soirée au Coffee Bean, un individu armé s'empare de la caisse. Spider-Man doit intervenir au risque de laisser Mary Jane se morfondre seule.

  • N° 13 (1979) : Aux bras du Docteur Octopus - The arms of Doctor Octopus (Docteur Octopus, Jimbo Ryan, Ken Blake)

Spider-Man est contacté par un homme qui lui demande d'enquêter sur la mort de l'agent secret Ken Blake. Le lendemain, Peter Parker rencontre sa veuve lors de ses obsèques. Il s'infiltre dans la bande de Jimbo Ryan, responsable de la mort de Blake. Celui-ci cherche à s'emparer des plans d'une arme secrète mais travaille en réalité pour le Dr Octopus. Spider-Man met en fuite Octopus, non sans lui avoir arraché un de ses tentacules, et arrête Jimbo Ryan. Il découvre que le mystérieux agent qui lui a confié cette enquête n'est autre que Ken Blake, pourtant décédé.

  • N° 14 (1980) : Le livre des Vishanti - Vishanti (Docteur Strange, Docteur Fatalis, Dormammu, Lucius Dilby)

Le Docteur Fatalis se livre à une expérience mystique et envoie un de ses assistants, Lucius Dilby, dans la dimension où se trouve le démon Dormammu. Dormammu octroie un grand pouvoir à Lucius Dilby afin qu'il devienne l'instrument de sa vengeance contre le Docteur Strange. Avant de succomber sous le nombre, le Docteur Strange envoie un message télépathique à Peter Parker. Spider-Man affronte Lucius Dilby et ses démons et il parvient à délivrer le Docteur Strange. Dilby est puni par Dormammu qui l'enferme dans un cristal avant de l'offrir au Docteur Fatalis.

  • N° 15 (1981) : Spider-Man : Menace ou danger public ? - Spider-Man : Threat or menace ? (Le Punisher, Docteur Octopus, J. Jonah Jameson)

Spectacular Spider-Man[modifier | modifier le code]

  • N° 1 (11/1968) : Le Bouffon est lâché - The Goblin lives (Le Bouffon Vert, Harry Osborn, Gwen Stacy)

Spider-Man se remémore ses combats avec le Bouffon Vert jusqu'à l'amnésie de celui-ci. Mais après une conférence du capitaine Stacy sur les méfaits du Bouffon Vert, Norman Osborn reprend peu à peu conscience de son ancien état et redevient le Bouffon Vert. Une nouvelle fois, il cherche à se venger de Spider-Man. Spider-Man utilise une citrouille de gaz hallucinogène contenue dans la boîte à malices du Bouffon Vert pour lui faire perdre à nouveau la mémoire.

Marvel Team-Up[modifier | modifier le code]

  • N° 1 (03/1972) : Un grain d'Homme-Sable dans les rouages - Have yourself a Sandman little Christmas (La Torche Humaine, L'Homme-Sable)

La veille de Noël, l'Homme-Sable apparaît brusquement sur une plage ce qui terrorise les baigneurs. Spider-Man intervient et en le poursuivant croise la Torche qui lui propose son aide. Capturés par l'Homme-Sable, ils s'aperçoivent qu'il leur a laissé un moyen de s'enfuir. Ils le rattrapent pour s'apercevoir qu'il se rendait chez sa mère pour fêter Noël. Spider-Man et la Torche décident de le laisser libre.

  • N° 2 (05/1972) : ...Plus Spider-Man font quatre ! - And Spidey makes four ! (La Torche Humaine, L'Homme-Sable, Le Sorcier, Le Piégeur, Annihilus)

Sous le contrôle du Sorcier, Spider-Man s'en prend à la Torche afin de permettre au Sorcier et à ses acolytes de pénétrer dans le Baxter Building. Grâce aux machines inventées par Red Richards, le Sorcier veut capter l'énergie de la zone négative. Malheureusement, sa manœuvre permet à Annihilus de pénétrer dans notre dimension. La Torche parvient à faire entendre raison à Spider-Man et ensemble ils battent le Sorcier, l'Homme-Sable et le Piégeur et renvoient Annihilus dans sa dimension.

Alors que la fiancée de Morbius vient demander de l'aide aux Quatre Fantastiques, celui-ci transforme en vampire Jefferson Bolt, un petit malfrat. La Torche se rend chez le Pr Hans Jorgenson, un brillant hématologue. Il y est rejoint par Spider-Man qui ne sent pas bien depuis qu'il a été soigné avec le sang de Morbius. Peu après, Morbius attaque un passant mais Spider-Man et la Torche interviennent. Jefferson Bolt se porte au secours de Morbius mais se retourne contre lui lorsqu'il attaque son frère. Avant de s'enfuir, Morbius le repousse et le tue.

De plus en plus malade, Spider-Man se rend chez le Pr. Jorgenson mais celui-ci a été enlevé par Morbius. Spider-Man est soupçonné du rapt du professeur et le Pr. Xavier charge ses X-Men de lui ramener Spider-Man. Spider-Man étant tombé dans le coma, le Pr. Xavier explore son esprit pour s'apercevoir qu'il est innocent. Les X-Men parviennent à capturer Morbius et délivrer le Pr. Jorgenson. Celui-ci, grâce au sang de Morbius, parvient à soigner Spider-Man.

En faisant sa ronde habituelle, Spider-Man aperçoit Vision qui est très malade. Pendant ce temps, le Maître des Maléfices découvre dans un vaisseau spatial qui s'est écrasé en mer un énorme robot dénommé Ballox. Il en prend le contrôle et l'utilise pour commettre des vols. Spider-Man fait passer un électro-encéphalogramme à Vision et découvre qu'il possède deux schémas d'ondes mentales. Ils remontent le signal correspondant au second schéma d'ondes mentales jusqu'au Basxter Building et découvrent que celui-ci appartient à Ballox. Ils parviennent à rompre l'emprise du Maître des Maléfices sur le robot qui est ainsi désactivé.

Alors que Spider-Man reste avec le Maître des Maléfices évanoui, surgit la Chose accompagnée d'Alicia Masters. Pris de remords, le Maître des Maléfices raconte comment, par jalousie, il a provoqué la mort du père d'Alicia avant d'épouser sa mère. Ils se rendent dans l'ancien laboratoire du Maître des Maléfices mais celui-ci, de mèche avec le Penseur Fou, les piègent. Tandis que la Chose et Spider-Man s'échappent aisément, le Maître des Maléfices se retourne contre le Piégeur Fou lorsque celui-ci s'attaque à Alicia.

Après avoir sauvé une jeune fille attaquée par des voyous, Peter Parker croise Thor. Ils sont alors témoins d'un étrange phénomène qui transforme le monde en négatif mais en sont protégés grâce au marteau de Thor. Ce phénomène a été provoqué par un troll nommé Kryllk à l'aide d'un étrange cristal trouvé sur Asgard. Thor et Spider-Man parviennent à déjouer les projets de Kryllk. Le Gardien surgit alors et leur dit que si le continuum temporel avait été manipulé plus longtemps, les conséquences en auraient été catastrophiques.

  • N° 8 (04/1973) : Man-Killer frappe à minuit - The Man Killer moves at midnight (La Chatte, Man-Killer)

La Chatte demande l'aide de Spider-Man pour contrer les visées d'une féministe extrémiste nommée Man-Killer. Celle-ci est dotée d'une force surhumaine grâce à un exosquelette et s'en prend à tous les symboles de la domination masculine. Alors que Spider-Man se bat avec Man-Killer, la Chatte intervient et lui dit que son exosquelette a été financé par une organisation criminelle et qu'elle n'est que le jouet des hommes qu'elle déteste. Anéantie, Man-Killer sombre dans la folie.

Alors que l'immeuble des Vengeurs est entouré d'un mystérieux champ de force, Spider-Man prête main forte à Iron-Man pour entrer dans le bâtiment. Ce champ de force a été créé par Zarrko, un homme du XXIIIe siècle, pour attirer leur attention. Il les transporte à son époque pour lutter contre celui qui est responsable des guerres futures et qui a capturé l'équipe des Vengeurs. Spider-Man et Iron-Man découvrent qu'il s'agit de Kang qui les paralyse avant qu'ils aient pu intervenir. Malheureusement, Spider-Man constate qu'ils ont été le jouet de Zarrko qui, grâce à leur diversion, est parvenu à s'emparer de la forteresse de Kang.

  • N° 10 (06/1973) : Bombe à retardement - Time bomb (Iron-Man, Zarrko, Kang, La Torche Humaine)

Zarrko révèle à Kang qu'il a envoyé trois bombes temporelles au XXe siècle pour faire retourner le monde à l'âge de pierre. Spider-Man parvient à retourner à son époque pour déjouer les plans de Zarrko. Il se retrouve dans le laboratoire de Red Richards et demande de l'aide à la Torche Humaine. Alors que le monde se transforme et retourne vers le passé, ils parviennent à déconnecter les bombes temporelles. La Torche Humaine révèle à Spider-Man que les bombes sont constituées de la même énergie négative que celle qui entoure la demeure secrète des Inhumains.

  • N° 11 (07/1973) : Le gambit du dernier jour - The doomsday gambit (Iron-Man, Zarrko, Kang, Les Inhumains)

Emportant une des bombes temporelles, Spider-Man part demander de l'aide aux Inhumains. Maximus, le frère fou de Flèche Noire, transforme la bombe temporelle afin qu'elle permette à Spider-Man et à plusieurs Inhumains de partir pour le XXIIIe siècle. Ils parviennent à délivrer les Vengeurs et à capturer Zarrko. Kang est également défait mais ils constatent qu'ils n'avaient affaire qu'à un mannequin.

Alors qu'il est à San Francisco, Spider-Man est attaqué par un lycanthrope. Lorsque celui-ci reprend forme humaine, il lui raconte qu'il se nomme Jack Russell et que Moondark, un magicien, l'a obligé à prendre sa forme de loup-garou. De plus, il détient sa sœur et son meilleur ami sous son pouvoir hypnotique. Spider-Man parvient à les libérer de l'emprise de Moondark qui se noie dans le fleuve.

La Gargouille grise, accoquinée avec l'A.I.M., entreprend de dérober des consoles de guidage de missiles. Engagé par Nick Fury, Captain America, avec l'aide de Spider-Man, tente de déjouer ses plans. Ils sont malheureusement pétrifiés par la Gargouille grise qui les attache à une fusée spatiale prête à décoller. Grâce à leurs étonnantes capacités, Spider-Man et Captain America retrouvent rapidement leurs sens et c'est la Gargouille grise qui est entraînée par la fusée lorsque celle-ci décolle.

Spider-Man vient en aide à un passant attaqué par des voyous. Celui-ci n'est autre que Namor qui se débarrasse rapidement de ses assaillants. Il est à la poursuite du Requin-Tigre qui a assassiné son père. Le Requin-Tigre s'est allié avec le Docteur Dorcas, un savant qui veut créer des chimères génétiques à l'aide du sang de Namor. Spider-Man et Namor découvrent la base sous-marine du Docteur Dorcas. Après un dur combat, ils battent leurs ennemis et s'échappent de la base avant qu'elle n'explose.

  • N° 15 (11/1973) : Si ton œil te pousse au péché... - If an eye offend thee... (Ghost Rider, Le Globe)

Peter Parker et Mary-Jane Watson assistent à un spectacle de cascadeurs menés par Ghost Rider. Pendant la représentation, surgit le Globe, un ennemi de Ghost Rider, qui hypnotise le public. Il enlève Roxanne, la petite amie de Ghost Rider afin qu'il lui cède l'acte de propriété du spectacle. Après une course-poursuite en moto, Spider-Man et Ghost Rider parviennent à délivrer Roxanne des mains du Globe qui meurt en percutant un train.

Un petit cambrioleur s'empare d'une émeraude exposée dans un musée mais lorsque celle-ci se brise il se transforme en un monstre surpuissant, le Basilic, qui peut pétrifier ce qu'il regarde. Spider-Man l'attaque mais au moment où il va être pétrifié, il est sauvé par Captain Marvel qui met le Basilic en déroute. Captain Marvel révèle à Spider-Man que l'émeraude, nommée pierre alpha, appartenait aux Krees et qu'il existe une autre pierre, la pierre omega, qu'ils doivent trouver avant le Basilic. Il la retrouve au moment où le Basilic va s'en emparer. Pendant que Spider-Man combat le Basilic, Captain Marvel prend la pierre qui au contact de son énergie kree grossit puis l'engloutit et disparaît.

  • N° 17 (01/1974) : Chaos au centre de la Terre - Chaos at the Earth's core (Red Richards, La Basilic, L'Homme-Taupe, Captain Marvel)

Spider-Man se rend chez Red Richards afin qu'il l'aide à retrouver la pierre omega et à délivrer Captain Marvel. Il découvre que celle-ci se trouve au centre de la terre et qu'elle est tombée aux mains de l'Homme-Taupe qui utilise son énergie pour alimenter une machine de destruction. Le Basilic, qui les a suivi, tente également de reprendre la pierre et combat l'Homme-Taupe. Captain Marvel parvient à reprendre sa forme humaine ce qui lui permet d'être libéré de la pierre tandis que Red Richards sabote l'arme de l'Homme-Taupe ce qui provoque l'effondrement de sa caverne dans lequel disparaissent le Basilic, l'Homme-Taupe et la pierre.

  • N° 19 (03/1974) : Stegron... L'Homme-dinosaure - The coming of...Stegron, the Dinosaur Man (Curt Connors, Ka-Zar, Stegron)

Le Dr Curt Connors demande à Spider-Man de se rendre en Terre sauvage pour venir en aide à son ancien collègue, le Dr Vincent Stegron. En effet, celui-ci a pris le même sérum qui transforma Curt Connors en Lézard afin de devenir un homme-dinosaure. Sur place, Spider-Man reçoit l'aide de Ka-Zar, seigneur de la Terre sauvage mais Stegron s'est déjà transformé et commande aux dinosaures. Il a pour but de partir à la conquête de New York à l'aide d'une plate-forme volante lui permettant de transporter ses dinosaures. Alors que Ka-Zar sauve un village de la charge furieuse de dinosaures, Spider-Man parvient à s'accrocher à la plate-forme qui décolle.

  • N° 20 (04/1974) : Des dinosaures sur Broadway - Dinosaurs on Broadway (Stegron, La Panthère Noire, Curt Connors, Mary Jane Watson)

Alors qu'ils sont en vue de New York, Spider-Man attaque Stegron sur la plate-forme volante mais celui-ci l'assomme avec sa puissante queue et le jette par-dessus bord. Heureusement, la Panthère Noire, qui avait repéré l'engin volant de la base des Vengeurs, sauve Spider-Man d'une mort certaine. Ils se rendent chez Curt Connors qui cherche, en vain, un sérum pour rendre à Stegron sa forme humaine tandis que Spider-Man améliore son fluide arachnéen pour le rendre plus solide. Ils doivent arrêter leurs expériences lorsque les dinosaures dévastent New York. Spider-Man sauve une Mary jane Watson attirée par la curiosité. Avec la Panthère Noire, ils capturent les dinosaures tandis que Stegron tombe à l'eau et se noie, entraîné au fond par sa lourde queue.

  • N° 21 (05/1974) : L'Araignée et l'Alchimiste - The Spider and the Sorcerer (Docteur Strange, Xandu)

Spider-Man sauve un homme attaqué par des voyous mais celui-ci n'est autre que le sorcier Xandu. Il met Spider-Man sous son emprise et l'envoie voler un cristal magique chez le Docteur Strange. Toujours sous influence, Spider-Man assomme le Docteur Strange et s'empare du bijou qui permet à Xandu de régénérer son spectre magique. Il envoie les deux héros dans une dimension parallèle où ses pouvoirs sont augmentés. Spider-Man et le Docteur Strange parviennent à le battre. Xandu leur explique qu'il avait besoin de son spectre pour tirer son épouse d'un sommeil éternel mais le Docteur Strange lui apprend que celle-ci est réellement morte et laisse un Xandu dévasté.

Œil-de-Faucon demande l'aide de Spider-Man pour attaquer des robots qui volaient du matériel électronique. Ceux-ci ont été construits par Quasimodo, l'ordinateur vivant. Spider-Man et Œil-de-Faucon s'introduisent dans la base secrète de Quasimodo mais ils sont capturés. Ils parviennent à s'échapper et à mettre fin aux projets criminels de Quasimodo qui est victime d'un court-circuit.

  • N° 24 (08/1974) : Moondog est son nom - Moondog is another name for murder (Frère Vaudou, Moondog)

Spider-Man se porte au secours d'une jeune fille attaquée par de mystérieux personnages. Il est sur le point de succomber sous le nombre quand Frère Vaudou surgit de nulle part et met en déroute les assaillants. Il lui explique qu'il est à la poursuite d'un esprit vivant, Moondog le Maléfique. Sa piste les conduit en un lieu où Moondog et ses fidèles s'apprêtent à sacrifier une jeune fille. Spider-Man et Frère Vaudou mettent fin aux agissements de Moondog qui quitte le corps dont il avait pris possession lorsque celui-ci est sur le point d'être tué.

  • N° 25 (09/1974) : Un plus un ne font pas trois - Three into two won't go (Daredevil, Les Trois Renégats)

Spider-Man attaque le Félin qui lui semble être un voleur mais Daredevil l'en empêche. Il lui explique qu'il filait le Félin venu chercher une rançon. En effet, il est membre du gang des Trois Rénégats et avec ses complices, le Rapace et le Simien, ils ont enlévé la fille d'un milliardaire. Spider-Man et Daredevil parviennent à retrouver les bandits sur les docks. Ils délivrent la jeune fille et livrent les Trois Rénégats à la police.

  • N° 27 (11/1974) : Un ami dans le besoin - A friend in need (Hulk, Le Caméléon, Joe Cord)

Le Caméléon, déguisé en Spider-Man, tente de s'introduire dans une prison. Dans sa fuite, il croise Hulk et, sous l'apparence de son ami Rick Jones, le persuade d'attaquer la prison pour délivrer un de ses amis, Joe Cord. Le vrai Spider-Man, qui s'est rendu sur les lieux, tente d'arrêter Hulk mais ne peut l'empêcher de délivrer Joe Cord. Spider-Man retire le masque que portait le Caméléon et démontre ainsi à Hulk qu'il a été trompé. Le Caméléon s'enfuit et Joe Cord est mortellement blessé en prenant une balle destinée au Caméléon.

  • N° 28 (12/1974) : Manhattan enlevée - The City stealers (Hercule)

New York est soumise à une série de tremblements de terre. Chacun de leur côté, Spider-Man et Hercule enquêtent pour connaître l'origine de ces séismes. Dans le sous-sol de la ville, ils découvrent qu'ils sont dus à des machines qui ont pour but de déplacer l'île de Manhattan en pleine mer. Ceux qui les manipulent menacent ainsi de couler la ville si une rançon ne leur est pas donnée. Spider-Man et Hercule mettent fin à ces coupables agissements et, grâce à sa force colossale, Hercule remet l'île de Manhattan à sa place.

  • N° 30 (02/1975) : Tout ce qui brille n'est pas d'or - All that glitters is not gold (Glory Grant, Le Faucon, Midas l'Homme d'or)
  • N° 31 (03/1975) : Le sens de la vie - For a few fists more (Iron Fist, Drom)
  • N° 33 (05/1975) : Quelqu'un connaît un certain Homme-Météore ? - Anibody here know a guy called Meteor Man (Nighthawk, L'Homme-Météore)
  • N° 34 (06/1975) : Mortelle croisade - Beware the death crusade (L'Homme-Météore, Nighthawk, Valkyrie)
  • N° 36 (08/1975) : Il était une fois un château... - One upon a time, in a castle... (le monstre de Frankenstein, Ludwig von Shtuph, Judith Klemmer)
  • N° 37 (09/1975) : Où sont les monstres ? - Snow death (Frankenstein, Ludwig von Shtuph, Judith Klemmer, L'Homme-Loup)
  • N° 38 (10/1975) : La nuit du Griffon - Night of the Griffin (Le Fauve, Le Griffon)
  • N° 39 (11/1975) : Le piège - Any number can slay (La Torche Humaine, Les Exécuteurs, Le Grand Patron)
  • N° 40 (12/1975) : Tir groupé - Murder's better the second time around (La Torche Humaine, Les Exécuteurs, L'Homme-Sable, Les Fils du Tigre, Janice Foswell, Le Maître du Crime)

Peter Parker : Spectacular Spider-Man[modifier | modifier le code]

Numéros 1 à 49[modifier | modifier le code]

  • N° 1 (12/1976) : La Tarentule pique deux fois - Twice stings the Tarentula (La Tarentule, Edward Lansky)

Sous les yeux de Spider-Man, la Tarentule et ses hommes enlèvent Edward Lansky, le vice-président de l'université. Sur l'ordre d'un mystérieux commanditaire, la Tarentule s'apprête ensuite à enlever le maire de New York mais Spider-Man parvient à déjouer ses plans.

  • N° 2 (01/1977) : Kraven, dit le chasseur - Kraven is the hunter (La Tarentule, Kraven, Glory Grant)

La Tarentule, associée à Kraven, doit enlever Richard Gorman, président de l'université. Grâce à Peter Parker, Glory Grant devient la nouvelle secrétaire de J. Jonah Jameson. Spider-Man part ensuite enquêter sur les rapts commis par la Tarentule mais il doit d'abord se débarrasser de Kraven. Pendant ce temps, la Tarentule se fait piéger par son commanditaire.

  • N° 3 (02/1977) : Alors surgit Luminex - ...And there was Lightmaster (La Tarentule, Luminex)

La Tarenntule parvient à s'échapper mais elle est neutralisée par un nouveau super-vilain, Luminex. Il enlève ensuite le conseiller Goldin malgré l'intervention de Spider-Man. Spider-Man découvre que Luminex n'est autre qu'Edward Lansky qui avait simulé son enlèvement.

  • N° 4 (03/1977) : Vautour, oiseau de proie - The Vulture is a bird of prey (Le Vautour)

Le Vautour, qui cherche à se venger de Spider-Man, enlève plusieurs otages pour l'obliger à le combattre.

  • N° 5 (04/1977) : Spidey doit mourir - Spider-kill (Le Vautour, Hitman)

Alors que Spider-Man et le Vautour s'affronte, un troisième personnage, Hitman, intervient dans la bagarre. Lors d'un nouveau combat, le Vautour reçoit une balle qu'Hitman destinait à Spider-Man.

  • N° 6 (05/1977) : Pouvoir purgatif - The power to purge (La Torche, Morbius)

Assoiffé de sang, Morbius s'attaque à plusieurs personnes. Spider-Man et La Torche unissent leurs efforts pour le combattre.

  • N° 7 (06/1977) : Gare à Morbius - Cry mayhem... Cry Morbius (Morbius, Glory Grant)

Morbius tente d'enlever Glory Grant mais Spider-Man l'en empêche.

  • N° 8 (07/1977) : Un seul doit survivre - ...And only one shall survive (Morbius, L'Empathoïde, Flash Thompson, Sha Shan)

Morbius est sous l'emprise de l'Empathoïde, un être qui se nourrit de violentes émotions. Il investit ensuite le corps de Spider-Man. Pendant ce temps, Flash Thompson qui a retrouvé Sha Shan apprend qu'elle est mariée. Au cours du combat final entre Spider-Man et Morbius, Spider-Man se retrouve dans l'enceinte d'un stade de football. Devant un déferlement de tant d'émotions, l'Empathoïde se retrouve en surcharge.

  • N° 9 (08/1977) : Tigre, Tigre dans la nuit - ...Like a Tiger in the night (Le Tigre blanc)

Après s'être introduit dans l'université, le Tigre blanc dérobe un manuscrit de grande valeur. Il s'en prend ensuite au Pr. Ramon Vasquez mais Spider-Man intervient.

  • N° 10 (09/1977) : Le Tigre dans la toile - Tiger in a web (Le Tigre blanc)

Spider-Man et le Tigre blanc s'affrontent avant de se rendre compte qu'ils sont du même côté de la justice.

  • N° 11 (10/1977) : Une vie trop tard - A life too far (Les Inhumains)

Spider-Man combat les Inhumains qui ont dérobé un antidote pour soigner l'un des leurs mais qui est également nécessaire à la survie d'un jeune homme blessé.

  • N° 12 (11/1977) : Frère Pouvoir, Sœur Soleil - Brother Power, Sister Sun (Flash Thompson, Sha Shan, Frère Pouvoir)

Frère Pouvoir et Sœur Soleil, qui n'est autre que Sha Shan, recrutent pour une secte. Flah Thompson essaient de s'interposer mais il est rapidement neutralisé. Spider-Man intervient à son tour.

Spider-Man et Flash Thompson reçoivent l'aide de Razorback pour délivrer Sha Shan de l'emprise de son époux, Frère Pouvoir. Celui-ci travaille en fait pour le Maître de la Haine. Spider-Man, Flash et Razorback sont faits prisonniers et se retrouvent enchaînés alors qu'une bombe va exploser.

  • N° 14 (01/1978) : À très petit feu...La haine tue - Killing me softly...With his hate (Razorback, Flash Thompson, Le Maître de la Haine)

Spider-Man, Flash Thompson et Razorback parviennent à s'échapper mais le Maître de la Haine contrôle leurs émotions et oblige Spider-Man et Razorback à se battre l'un contre l'autre. Au moment où Spider-Man s'apprête à tuer Razorback, Flash détourne l'attention du Maître de la Haine rompant ainsi son emprise psychique sur Spider-Man.

  • N° 15 (02/1978) : Fureur ultime - The final rage (Razorback, Flash Thompon, Sha Shan, Frère Pouvoir, Le Maître de la Haine)

Alors que Frère Pouvoir et Sha Shan continue de haranguer les fidèles, le Maître de la Haine, grâce à son amplificateur de haine, pousse la foule à attaquer Spider-Man et Razorback. Spider-Man parvient à le battre et il meurt dans une explosion ainsi que Frère Pouvoir.

  • N° 16 (03/1978) : Un scarabée et un badge - The beetle and the badge (Le Scarabée, Joe Macone)

Le Scarabée tente de s'emparer d'une mallette contenant un million de dollars. Spider-Man parvient l'arrêter avec l'aide de l'inspecteur Joe Macone.

  • N° 17 (04/1978) : Qu'arrive-t-il donc à Iceberg - Whatever happened to the Iceman (Angel, Iceberg, Ravage)

Peter Parker rencontre Angel pour l'interviewer à la suite de la séparation de l'équipe des Champions. Peu Après, Spider-Man assiste à une discussion animée entre Angel et un homme cloué dans un fauteuil roulant et recouvert de bandages. Celui-ci tient Ravage sous son emprise et l'oblige à combattre Angel. Spider-Man intervient mais lorsque le costume de Ravage explose c'est Iceberg qui apparaît, contrôlé par l'homme aux bandages, le véritable Ravage.

  • N° 18 (05/1978) : Mon ennemi...Mon vieux copain - My friend, my foe (Angel, Iceberg)

Angel raconte à Spider-Man comment Ravage est parvenu à contrôler Iceberg lors d'une visite à l'hôpital où il était soigné. Lors du combat avec Spider-Man, Iceberg retrouve ses esprits et Angel ramène Ravage à l'hôpital.

  • N° 19 (06/1978) : Exécuteurs, c'est reparti! - Again, the Enforcers! (Les Exécuteurs, Luminex, Le Tigre blanc)

Luminex engage les Exécuteurs pour se débarrasser de Spider-Man. Ceux-ci pénètrent dans un bar et prennent plusieurs clients en otage dont Flash Thompson et Hector Ayala alias le Tigre blanc. À l'insu de la police et des reporters qui filment la scène, Spider-Man pénètre dans le bar et se débarrasse facilement des Exécuteurs. Luminex, qui observe la scène, est persuadé que Spider-Man n'est autre qu'Hector Alaya.

  • N° 20 (07/1978) : Où étais-tu quand on a coupé le jus? - Where were you when the lights went out (Luminex, Le Tigre blanc)

Le prenant pour Spider-Man, Luminex enlève Hector Alaya sous les yeux de Peter Parker. Spider-Man arrive dans le repère de Luminex au moment où celui-ci s'apprête à révéler à la télévision l'identité de Spider-Man. À son grand désappointement, il s'aperçoit qu'Hector Alaya est le Tigre blanc. En tentant de tuer Spider-Man, Luminex se met en surcharge et se désintègre.

  • N° 21 (08/1978) : Dingue...Et ça ne s'arrange pas - Still crazy after all these years (Le Scorpion, Mary Jane Watson, J. Jonah Jameson)

Mary Jane Watson explique à Peter Parker qu'elle ne se sent pas prête pour se marier. Déprimé, il doit affronter le Scorpion qui une fois de plus tente de s'en prendre à J. Joanh Jameson.

  • N° 22 (09/1978) : Au clair de la lune, mon ami Moon Knight - By the light of the silvery Moon Knight (Le Chevalier de la Lune)

Un nouveau super-héros, le Chevalier de la Lune, alias Moon Knight, fait trembler la Maggia. Lorsque Spider-Man veut interroger un assassin de la Maggia, il se retrouve confronté à lui.

  • N° 23 (10/1978) : Qui est enterré dans le tombeau de Grant? - Guess who's buried in Grant's tomb (Le Chevalier de la Lune, Cyclone)

Alors que Spider-Man combat le Chevalier de la Lune, Cyclone apparaît. Spider-Man et le Chevalier de la Lune s'unissent pour pénétrer dans le quartier général de la Maggia et affronter Cyclone et les hommes de main du Grand M, le chef de la Maggia.

  • N° 24 (11/1978) : Coup de fièvre nocturne - Spider-Man night fever (Hypno-Hustler)

Peter Parker et ses amis partent danser dans une discothèque. Mais le chanteur de la boîte de nuit hypnotise les danseurs pour leur voler leur argent. Peter parvient à résister en se bouchant les oreilles avec sa toile d'araignée. Après avoir enfilé son costume de Spider-Man, il défait Hypno-Hustler.

Un super-vilain, Carrion, propose au Grand M, chef de la Maggia, de se débarrasser de Spider-Man. Dans la nuit, le Tigre blanc puis Spider-Man affrontent plusieurs malfrats. Sur les lieux d'un cambriolage, Spider-Man se retrouve confronté à un androïde métamorphe, Tri-Man, contrôlé par le Grand M qui se fait appeler le Maraudeur masqué. Ce dernier aveugle Spider-Man d'une décharge d'opti-rafales.

  • N° 26 (01/1979) : Mes yeux ont contemplé ta gloire - Mine eyes have seen the glory (Le Maraudeur masqué, Tri-Man, Le Tigre blanc, Daredevil)

Aveuglé par le Maraudeur masqué, Spider-Man ne doit son salut qu'à l'arrivée de la police. Soupçonné d'avoir participé au cambriolage, il s'enfuit mais est fortement handicapé par sa cécité. Daredevil tente de l'arrêter mais le sauve lorsque celui-ci tombe du haut d'un immeuble.

  • N° 27 (02/1979) : L'aveugle guidant l'aveugle - The blind leading the blind (Daredevil, Le Maraudeur masqué, Tri-Man)

Daredevil aide Spider-Man à surmonter sa cécité. Ensemble, ils essaient d'arrêter le Maraudeur masqué mais celui-ci a transformé le métamorphe en missile.

  • N° 28 (03/1979) : Cendres aux cendres - Ashes to ashes (Daredevil, Le Maraudeur masqué, Hector Avila, Carrion)

Pendant que Daredevil arrête le Maraudeur masqué et ses hommes, Spider-Man parvient à désamorcer le missile. Rentré chez lui, Peter Parker découvre son appartement dévasté. Plus tard dans la soirée, il se rend à la bibliothèque et découvre son ami Hactor Avila inconscient. Celui-ci a été assommé par Carrion qui s'attaque ensuite à Peter.

  • N° 29 (04/1979) : Poussière à la poussière - Dust to dust (Carrion, Le Tigre blanc, Darter)

Carrion, qui connaît son identité secrète de Spider-Man, annonce à Peter Parker qu'il veut le voir souffrir puis il disparaît. Sachant que Carrion en veut à Peter Parker, le Tigre blanc le suit à distance mais il se fait attaquer par Darter, alias Randy Vale, un étudiant qui travaille pour Carrion. Le combat s'engage entre Spider-Man et Carrion d'une part, le Tigre blanc et Darter d'autre part.

  • N° 30 (05/1979) : Secret comme le tombeau - Secret as the graves (Carrion, Le Tigre blanc, Darter)

Le Tigre blanc vient facilement à bout de Darter mais en tentant d'aider Spider-Man, il tombe et s'assomme. Carrion asperge Spider-Man d'une poussière rouge qui le plonge dans l'inconscience. Spider-Man se réveille sur une table d'opération et Carrion lui apprend qu'il est le clone du professeur Miles Warren.

  • N° 31 (06/1979) : La mort, à la fin - Till death do us part (Carrion, Darter, Le Tigre blanc, Spider-Amibe)

Carrion raconte à Spider-Man comment le professeur Warren, anciennement le Chacal, a conçu un clone. Il injecte ensuite du sang de Spider-Man à un pré-clone protoplasmique qui devient la Spider-Amibe. Sur ces entrefaits, Darter arrive et s'en prend à Carrion qui lui avait promis les pouvoirs de Spider-Man. Pendant leur bagarre, Spider-Man parvient à se libérer. Carrion tue Darter mais doit faire face au Tigre blanc pendant que Spider-Man affronte la Spider-Amibe. Un incendie se déclare dans lequel meurent Carrion et la Spider-Amibe.

  • N° 32 (07/1979) : Histoire de zoo - A zoo story (Marcy Kane, Curt Connors, Iguana)

À l'université, Peter Parker rencontre une nouvelle étudiante, Marcy Kane. Avec elle, il accompagne le Dr Curt Connors à une visite guidée au vivarium du zoo du Bronx. Celui-ci porte une cage dans laquelle se trouve un iguane mais soudain il s'enfuit dans un bâtiment désaffecté. Peter, ayant revêtu son costume de Spider-Man, se lance à sa poursuite mais il le retrouve inanimé aux côtés d'un nouveau super-reptile : Iguana.

  • N° 33 (08/1979) : La nuit d'Iguana - Night of the Iguana (Iguana, Le Lézard)

Spider-Man affronte Iguana mais celui-ci libère les reptiles du vivarium ce qui provoque la panique dans le zoo. Spider-Man doit laisser Iguana pour capturer les reptiles échappés. Le Dr Connors lui apprend qu'Iguana a absorbé les pouvoirs reptiliens du Lézard. Alors que Spider-Man empêche Iguana de s'attaquer à la famille du Dr Connors, celui-ci redevient le Lézard.

  • N° 34 (09/1979) : Lézards sur un toit brûlant - Lizards on a hot tin roof (Iguana, Le Lézard)

Le Lézard affronte Iguana sous les yeux de l'épouse du Dr Connors. Ils poursuivent leur affrontement dans les égouts où Spider-Man perd leurs traces. À partir de la machine qui a transformé le Dr Connors, Peter Parker construit une version portative. Lorsqu'il retrouve le Lézard et Iguana, il transfère les pouvoirs reptiliens du Lézard vers Iguana. Le Dr Connors redevient humain et Iguana, en surcharge, explose.

  • N° 35 (10/1979) : Dédale - Labyrinth (Psychum)

En compagnie de Joyce Philips, jeune psychologue, Spider-Man doit subir les assauts télépathiques de Psychum. Tout ceci n'est en fait qu'un rêve de Spider-Man dans lequel Psychum s'est introduit en voulant faire face à ses démons. Lorsque Spider-Man se rend à l'hôpital où est soigné Psychum, il trouve un homme qui a compris que pouvoir implique responsabilité.

Aidé de Marcy Kane, le Dr Morris Sloan tente une expérience sur un vieux squelette. Sans le vouloir, il redonne vie à l'Essaim, un être dont le corps est composé de milliers d'abeilles. Spider-Man parvient à sauver le Dr Sloan et ses étudiants mais il se fait attaquer par l'Essaim.

  • N° 37 (12/1979) : Dans la ruche - Into the hive (L'Essaim, Marcy Kane, Morris Sloan)

Spider-Man est sur le point de succomber sous les piqûres d'abeille mais il casse par inadvertance un flacon de produit insecticide ce qui fait fuir l'Essaim. Alors que les abeilles construisent une immense ruche sur le campus de l'université, le Dr Sloan et ses étudiants améliorent la formule insecticide mise au point par Marcy Kane. À l'aide de ce produit, Spider-Man pénètre dans la ruche et tue l'Essaim.

  • N° 38 (01/1980) : L'anathème du vampire - Curse of the living vampire (Morbius, Schizoid Man)

Lors d'une fête costumée organisée par Chip Martin, un ami de Peter Parker, Morbius s'attaque aux invités. Lors de son combat avec Spider-Man, Morbius est frappé par la foudre et redevient humain. Pendant ce temps, sous le coup de ses émotions, le comportement de Chip Martin devient inquiétant.

  • N° 39 (02/1980) : Schizoid Man le damné - Scourge of the Schizoid Man (Schizoid Man, Curt Connors)

Curt Connors avertit Spider-Man qu'il a été irradié lors de son combat avec Iguana. En effet, son comportement devient plus agressif. Chip Martin s'est transformé en Shizoid Man et a sombré dans la folie. Spider-Man le met hors d'état de nuire mais fait preuve d'une rare violence. Peu après, il se transforme en Spider-Lézard.

  • N° 40 (03/1980) : Horrible revirement - The terrible tournabout (Curt Connors)

Sous la forme de Spider-Lézard, Spider-Man terrorise la ville. Curt Connors qui a mis au point un antidote le poursuit dans les égouts. Il parvient à lui faire absorber et Spider-Man retrouve sa forme humaine.

L'Homme-Météore tente de s'emparer d'un dispositif à micro-ondes capable d'augmenter sa puissance. Malgré l'aide de Giant-Man, Spider-Man ne peut l'empêcher de s'enfuir. Avec son nouveau dispositif, l'Homme-Métore parvient à augmenter sa taille et sa force mais Spider-Man met l'appareil en surcharge et il finit par exploser.

  • N° 42 (05/1980) : Je veux la liberté...ou la mort - Give me liberty or give me death (L'Homme-Sable, Electro, Le Sorcier, Le Piégeur)

Pour fêter les vacances, Peter Parker participe à une croisière nocturne dans le port de New York. Les Terrifics tendent un piège à Spider-Man en l'attirant au sommet de la Statue de la Liberté. Pliant sous le nombre, il est capturé. (Cette histoire se termine dans le n°218 de Fantastic Four)

Des cambrioleurs s'introduisent dans le laboratoire où travaille Peter Parker pour s'emparer d'un stock d'atropine. Ils travaillent pour Belladonna qui cherche à se venger du couturier Roderick Kingsley. Elle utilise un gaz à base d'atropine lors d'une présentation des modèles de haute-couture de Roderick Kingsley. Spider-Man intervient et sauve le couturier mais ne parvient pas à capturer Belladonna.

  • N° 44 (07/1980) : Le gambit de la vengeance - The vengeance gambit (Le Vautour, Black Alfred)

Les gangsters de New York se sont trouvés un nouveau chef ce qui n'est pas du goût de l'un d'entre eux, Black Alfred. Spider-Man se retrouve mêlé à cette guerre des gangs. Sous l'effet d'un gaz soporifique, il est capturé par les gangsters qui l'amènent à leur chef. Celui-ci n'est autre que le Vautour.

  • N° 45 (08/1980) : Les ailes de l'épouvante - Wings of fire, wings of fear (Le Vautour, Black Alfred)

Spider-Man est enfermé dans un cercueil qui doit être incinéré. Il s'échappe et se met à la poursuite du Vautour. Celui-ci passe à tabac Black Alfred qui a contesté son autorité. Après une poursuite sur les toits de la ville, Spider-Man capture le Vautour.

  • N° 46 (09/1980) : Ô Cobra pis que mortel - Deadly is the Cobra (Le Cobra)

Le Cobra s'échappe de la prison où il était enfermé. Il cambriole une bijouterie mais est arrêté par Spider-Man qui le remet à la police.

  • N° 47 (10/1980) : Certain rôdeur nocturne - A night of the prow (Le Rôdeur, Belladonna)

Spider-Man est accusé de la mort du garde du corps de Desiree Vaughan-Pope. Il reconnaît le style du Rôdeur mais celui-ci a renoncé à ses activités. Il s'agit en fait d'un usurpateur qui travaille pour Belladonna. Spider-Man rattrape le faux Rôdeur mais ils se font piéger par Belladonna dans un pièce rempli de gaz empoisonné.

  • N° 48 (11/1980) : Double échec...et mat! - Caught up in a...double defeat (Le Rôdeur, Belladonna, Roderick Kingsley)

Spider-Man parvient à s'échapper et remet le faux Rôdeur à la police. Il se rend chez Narda Ravanna, la sœur de Desiree Vaughan-Pope. Elle lui explique qu'elles ont été ruinées par Kingsley. Spider-Man soupçonne Desiree d'être Belladonna. En fait, c'est Narda qui a pris l'identité de Belladonna. Pour se venger, le faux Rôdeur s'attaque à elle mais Spider-Man intervient et les capture tous les deux.

  • N° 49 (12/1980) : Moi...Smuggler - Enter : The Smuggler (Smuggler)

Spider-Man poursuit Tommy Li, un ancien membre du gang du Dargon blanc. Il travaille maintenant pour Smuggler qui prépare un gros coup. Spider-Man intervient et se bat contre Smuggler.

  • N° 49 (12/1980) : Le Tigre blanc - The White Tiger (Le Tigre blanc)

Le Tigre blanc cherche à trouver qui est reponsbale de l'assassinat des membres de sa famille.

Annuals[modifier | modifier le code]

  • N° 1 (1979) : L'Homme l'appellera...Octopus! - And Men shall call him...Octopus! (Docteur Octopus)

Peter Parker étudie un tentacule du Dr Octopus mais celui-ci reprend vie pour retrouver son maître. Spider-Man le suit et découvre qu'Octopus veut s'emparer d'un sous-marin nucléaire. Lorsqu'Octopus prend possession du sous-marin, Spider-Man l'affronte dans les entrailles du navire. Lorsque le sous-marin coule, Spider-Man parvient à s'échapper mais Octopus se noie, retenu par un de ses tentacules qui est resté coincé.

  • N° 2 (1980) : Et le glaive criait..."Vengeance!" - Vengeance is mine sayeth the sword (Rapière (comics), Silvermane, J. Jonah Jameson)

Sur les docks, Spider-man croise un escrimeur masqué qui se fait appeler Rapière. Silvermane menace J. Jonah Jameson qui a fait paraître des articles contre la pègre. Spider-Man intime à Silvermane de ne pas s'en prendre à Jameson. Silvermane est confronté à Rapière, qui n'est autre que Dominic Tyrone, un ancien associé qu'il a trahi. Celui-ci veut se venger et le tuer. Spider-Man l'en empêche. Rapière s'enfuit tout en espérant revenir se venger de Silvermane.


Giant-Size Spider-Man[modifier | modifier le code]

  • Giant-Size Spider-Man and Dracula (07/1974) : Croisière maudite - Ship of fiends (Dracula)

Pour soigner sa tante malade, Peter Parker se rend sur un paquebot où se trouve le {r. Maxwell qui a mis au point un nouveau remède. Sur le bateau se trouvent également le vampire Dracula ainsi qu'une bande de gangsters. Spider-Man se débarrasse aisément des bandits tandis que Dracula croit, à tort, avoir tué le Dr Maxwell. Le médecin, qui est une femme, part ensuite avec Spider-Man pour soigner May Parker.

  • Giant-Size Spider-Man and Master of kung-fu (10/1974) : Imparable - Masterstroke (Shang-Chi, Fu Manchu)

L'ignoble Fu Manchu pousse Spider-Man et son fils Shang-Chi à croire qu'ils sont tous deux responsables de crimes. Il espère les occuper pendant qu'il mène à bien ses plans criminels. Après un terrible combat, les deux héros s'aperçoivent qu'ils sont dans le même camp. Ils empêchent Fu Manchu de réaliser ses projets mais ne peuvent réussir à l'arrêter.

  • N° 4 (04/1975) : Les semences de l'apocalypse - To sow the seeds of death's day (Le Punisher)

Spider-Man s'allie au Punisher pour mettre fin aux agissements d'un terroriste qui détient une arme biologique mortelle.

  • N° 5 (07/1975) : Attention au monstre ! - Beware the path of the monster ! (Le Lézard, L'Homme-Chose)

À la suite d'un accident chimique dans son laboratoire, le Dr Curt Connors redevient le Lézard et part pour les marais pour contrôler l'Homme-Chose. Spider-Man capture le Lézard mais doit faire face à l'Homme-Chose. Celui-ci se retourne ensuite contre le Lézard. Lorsque le Lézard retrouve son apparence humaine, l'Homme-Chose retourne à son marais.

Giant-Size Super-Heroes[modifier | modifier le code]

  • N° 1 (06/1974) : Loup-garou de minuit - Man-wolf at midnight (John Jameson, Morbius)

Bien qu'il ne soit plus sous l'influence de la pierre lunaire, John Jameson se transforme à nouveau en loup-garou. Il est attaqué par Morbius qui le mord au cou et tombe ainsi sous son influence. Après leur confrontation avec Spider-Man, Morbius s'enfuit et John Jameson disparaît.

Strange Tales[modifier | modifier le code]

  • Annual n° 2 (1963) : Dans le sillage de Spider-Man - On the trail of the Amazing Spider-Man (La Torche Humaine, Le Renard)

La Torche Humaine et Spider-Man se combattent mais finissent par s'unir pour arrêter le Renard, un voleur de tableaux.

Marvel Super-Heroes[modifier | modifier le code]

  • N° 14 (05/1968) : Les cabales de l'Envoûteur - The reprensible riddle of... the Sorceror (L'Envoûteur)

Un envoûteur s'empare de l'esprit de Spider-Man et l'attire à La Nouvelle-Orléans pendant le carnaval. Il le fait combattre un homme artificiel. Mais un court-circuit détruit le cerveau de l'Envoûteur et libère Spider-Man de son emprise.

Nova[modifier | modifier le code]

  • N° 12 (08/1977) : L'homme surnommé...Photon - Who is the man called Photon? (Nova, Photon)

Alors que Peter Parker fait des recherches dans la bibliothèque du Pr. Ralph Conners, celui-ci est assassiné par le mystérieux Photon. Le neveu du défunt n'est autre que Rich Rider, alias Nova, et il va avec Spider-Man se mettre en quête de l'assassin. (Cette histoire se termine dans le n°171 de Amazing Spider-Man)

Fantastic Four[modifier | modifier le code]

  • N° 218 (05/1980) : Spider-Man passera ce soir - When a Spider-Man comes calling (Les Quatre Fantastiques, L'Homme-Sable, Electro, Le Sorcier, Le Piégeur)

Spider-Man a été capturé par les Terrifics qui s'introduisent dans le Baxter Building pour se débarrasser des Quatre Fantastiques. Après s'être libéré, Spider-Man vient à la rescousse des Quatre Fantastiques et les aide à mettre les Terrifics hors d'état de nuire. (Cet épisode constitue la fin de l'histoire commencée dans le n°42 de Peter Parker : Spectacular Spider-Man)