Crâne rouge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crâne rouge
Nom original The Red Skull
Der Rote Schadel
Alias Johann Schmidt
George John Maxon
Albert Malik
Dell Rusk
Cyrus Fenton
Teacher
Tod March
sénateur Joseph McRooter
Bettman P. Lyles
The Agent of a Thousand Faces
Naissance 1899
Krüssau, Drapeau : Empire allemand Allemagne
Origine Allemand
Décès 1945
Berlin, Drapeau de l'Allemagne Allemagne (ressuscité)
Activité(s) Chef terroriste, Tueur de masse, Criminel international, Chef d'entreprise, auto-proclamé maître du monde.
Armes Cube cosmique
Famille Hermann Schmidt (père décédé)
Martha Schmidt (mère décédée)
Synthia Schmidt (fille)
Affiliation Troisième Reich
AIM
HYDRA
Ennemi(s) Captain America, les agents du SHIELD·

Créé par Joe Simon
Jack Kirby
Première apparition Captain America Comics #1 (décembre 1940)
Éditeur(s) Marvel Comics

Crâne rouge (The Red Skull en anglais) est un super-vilain appartenant à l'univers de Marvel Comics créé par Timely Comics en 1941.

La première apparition du personnage eut lieu dans Captain America Comics #1 (décembre 1940) sous l'identité de John Maxon, puis Captain America Comics #7, (octobre 1941) incarné par un agent nazi Johann Schmidt et Albert Malik dans Captain America Comics #61 (mars 1947). Il revient en tant que Crâne rouge dans Tales of Suspense #65 (1965), suite à une révision rétroactive de son histoire.

C'est un des principaux ennemis de Captain America, aussi bien dans le passé (lors de la Seconde Guerre mondiale) que dans son présent.

Origines[modifier | modifier le code]

Crâne rouge est un personnage créé par le scénariste Ed Herron, qui apparaît pour la première fois dans Captain America Comics no 1 (publié en décembre 1940) dessiné et encré par Jack Kirby. Il est à l'origine un agent ennemi quelconque et il meurt à la fin de cet épisode[1]. Cependant, Kirby et Simon, les auteurs de ce comics, le font revenir d'entre les morts dès le no 3, où il défie Captain America dans la première histoire. Le dessin est encore de Kirby mais il est cette fois encré par Bernie Klein[2].

D'après la biographie de Joe Simon, c'est en regardant un sundae fondre qu'il eut les premières idées concernant l'aspect graphique du personnage[3].

Biographie du personnage[modifier | modifier le code]

Johann Schmidt est né en 1899 à Krüssau un petit village en Allemagne d'un père violent nommé Hermann (qui tenta de le noyer et se suicida peu après) et d'une mère morte en couches qui s'appellait Martha, Johann fut recueilli par l'ancien docteur de sa mère puis il vécut dans les rues. Il assassina Esther, la fille d'un commerçant juif qui refusait de l'aimer.

Il devint le bras droit d'Hitler sous le nom de Crâne rouge, et se débarrassa petit à petit des autres fidèles du Führer. Lors de la Seconde Guerre mondiale, il fut enseveli dans une explosion sous les décombres d'un château, lors d'une confrontation avec Captain America. Un gaz expérimental le maintint en vie. Après sa disparition, un agent communiste adopta l'identité de Crâne rouge pendant les années 1950 ; c'est ce Crâne rouge qui fut, entre autres, responsable de la mort de Richard et Mary Parker, les parents de Peter Parker. Ce second Crâne rouge trouva des années plus tard la mort des mains de Scourge (agent de Schmidt). Le véritable Crâne Rouge réapparut cependant peu après la résurrection de Captain America. Selon Crâne rouge, dans un monde sans gouvernement, la loi du plus fort s'appliquera automatiquement. Pour arriver à ses fins, il ne reculera devant rien, que ce soit l'intimidation, le terrorisme ou même le génocide.

Il a eu une fille, surnommée la Mère supérieure, dont il avait accéléré le vieillissement artificiellement. Elle est réapparue sous l'identité de Sister Sin puis Sin, complice et compagne de Crossbones.

Il a été l'« allié » du baron Zemo, du baron Strucker et d'Arnim Zola et de l' AIM. Il a été à la tête d'une division de l'HYDRA, organisation fondé par le baron Strucker, sous ses ordres. Il a employé ou financé divers groupuscules (sans forcément que les intéressés le sachent) comme les Watchdogs, les Resistants, les Scourges of the Underworld, ULTIMATUM. Il emploie régulièrement des hommes de mains comme Crossbones, Mother Night (qui fut sa compagne), Machinesmith parfois au sein d'un groupe le Skeleton Crew. Il manipule ainsi en les finançant pas mal de groupes mais aussi des entreprises. Il manipule aussi des organes officiels. Ainsi, il manipula la commission aux affaires superhumaines (qui fût dirigée par Val Cooper) pour destituer Steve Rogers du rôle de Captain America et le remplacer par John Walker (Superpatriot), plus violent.

Après avoir été ministre américain de la Défense, sous l'identité secrète de Dell Rusk (anagramme de Red Skull), il semble avoir été tué par le Winter Soldier alias Bucky. Il n'en est rien : le nazi a en fait possédé le corps d'un riche homme d'affaires russe par l'intermédiaire du Cube cosmique, et a officiellement annoncé sa résurrection aux médias lors d'une attaque contre Londres.

Enfin dans Old Man Logan, il devient le maître incontesté des États-Unis après le génocide des supers héros par la coalition des supers vilains. Ce n'est que 50 ans plus tard (période durant laquelle se déroule le récit cité précédemment) que Wolverine le décapite et débarrasse ainsi le monde de ce dangereux manipulateur.

Dans le 1er tome de Ultimate Avengers (édition Panini Comics) , on apprend que Captain America aurait eu un fils avec une certaine mademoiselle Richards dans les années 1940. Le-dit enfant, ayant hérité des pouvoirs de son père, serait devenu fou et aurait dépecé son visage pour ressembler à l'original Red Skull, son père l'ayant « abandonné ». Le fils de Captain America deviendra donc un de ses ennemis dans cette version des Avengers.

Pouvoirs et capacités[modifier | modifier le code]

Crâne rouge a les mêmes pouvoirs que Captain America. Son corps est un clone de ce dernier[réf. nécessaire]. Il est donc fort et agile mais dans les limites humaines. C'est un tireur remarquable et un très bon combattant. Crâne rouge emploie souvent des armes sophistiquées et parfois des armures de combat high-tech. C'est surtout un expert en complots et manipulations politiques. C'est un tacticien de génie et il maîtrise plusieurs arts martiaux.

Sa tête ressemble à un crâne rouge, suite à un accident au cours duquel il respira sa propre Poussière de mort. Il portait originellement un masque, mais, après avoir été victime de son arme, son vrai visage a pris l'apparence du masque.

Nom en français[modifier | modifier le code]

Dans les premières traductions françaises des aventures de Captain America, parues chez Arédit/Artima, Crâne rouge était rebaptisé Crâne écarlate. Le but était sans doute de ne pas susciter d'accusation d'anticommunisme[réf. nécessaire], bien que le personnage soit un ancien nazi. Le nom de Crâne rouge, qui est demeuré, était celui employé par les traductions des éditions Lug-Semic, où le personnage était cependant nettement moins présent.

Adaptations à d'autres médias[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Dans le film Captain America, sorti en 1990, Crâne rouge était incarné par Scott Paulin. Le personnage y était dépeint comme italien et non plus allemand[4].

Il est interprété par Hugo Weaving en 2011 dans Captain America: First Avenger[5].

Jouets[modifier | modifier le code]

  • Crâne rouge apparaît dans le jeu de plateau Heroscape Marvel en tant que Red Skull.
  • Crâne rouge apparait dans plusieurs sets du jeu de figurine Marvel Heroclix en tant que Red Skull

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Complete Jack Kirby :1940-1941 p. 239 / Greg Theakston. Pure Imagination Publishing, 1997
  2. The Complete Jack Kirby :1940-1941 p. 241/ Greg Theakston. Pure Imagination Publishing, 1997
  3. Olivier Pallaruelo, « Crâne rouge », Super-vilains : les secrets de leurs origines, Allociné,‎ 1er mai 2014
  4. (en) Captain America sur l’Internet Movie Database.
  5. (en) The First Avenger: Captain America sur l’Internet Movie Database