Shocker (comics)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shocker.
Shocker
Personnage de fiction apparaissant dans
Spider-Man

Alias Herman Schultz (véritable identité)
Naissance Ville de New York
Activité(s) Voleur professionnel, Tueur à gage
Pouvoirs Balance de puissantes ondes à l'aide de gants perfectionnés
Affiliation Maîtres du Mal
Sinistres Six
Sinister Syndicate
Ennemi(s) Spider-Man

Créé par Stan Lee
John Romita, Sr.
Première apparition The Amazing Spider-Man # 46 (Mars 1967)
Éditeur(s) Marvel Comics

Le Shocker est un super-vilain appartenant à l'univers de Marvel Comics et apparu pour la première fois dans Amazing Spider-Man #46 par Stan Lee et John Romita, Sr..

Origine[modifier | modifier le code]

Herman Schultz est un cambrioleur de bas étage, qui n'est jamais parvenu à ouvrir un coffre fort. Mais, en prison, il créa deux gants envoyant des ondes sismiques puissantes. À son premier essai, il perça un trou dans le mur du pénitencier, ce qui faillit le tuer car il lui manquait une protection. Il en confectionna une avec une couette rembourrée et se munit d'une ceinture de batteries éternelles et de bottes lourdes pour garder l'équilibre. À sa première rencontre avec Spider-Man, notre vilain lui en fit voir de toutes les couleurs car ce dernier avait un bras dans le plâtre. Mais une fois le bras rétabli, il fut vaincu sans beaucoup de difficultés.

Il fit partie de la 3e incarnation des Maîtres du Mal mais fut capturé par les Vengeurs, ses acolytes cherchant à en faire le bouc émissaire idéal.

Le Docteur Octopus l'engagea dans la 4e incarnation, visant à attaquer le Manoir des Vengeurs. L'assaut échoua car les Maîtres du Mal s'embrouillèrent, en luttant contre les Gardiens de la Galaxie de passage.

Le Shocker continue depuis sa carrière de criminel professionnel.

Motivations[modifier | modifier le code]

Alors que la plupart des méchants de Spider-Man en général passer de leurs objectifs initiaux à une vendetta contre Spider-Man, le Shocker est toujours préoccupé par largement de gagner leur vie et de protéger sa réputation. En tant que tel, le caractère est généralement dépeint comme se comporter d'une façon plus professionnelle que la majorité de ses pairs maniaques.

Shocker a une personnalité rationnelle, notamment parmi les ennemis de Spider-Man. Il a souvent été montré à reconnaître ses propres limites entre un univers de super-individus. Il était une fois frappé par l'anxiété chronique et la paranoïa (dans les ennemis mortels de la série Spider-Man) découlant de ses craintes d'être ciblés par des anticorps anti-héros du Fléau et le Punisher (étonnamment, il a survécu rencontres avec les deux). Alors un partenariat avec le Trapster, il mentionne qu'il s'engage dans une psychothérapie.

Dans les histoires de ces dernières ("Venomous» et «violence insensée»), Shocker a révélé qu'il est extrêmement frustré par sa place dans la vie, ne voulant pas être connu comme un punching-ball pour les super-héros comme Spider-Man. Il tente en vain d'acheter le Venom symbiote aux enchères afin de gagner un certain respect. Lorsque temporairement en partenariat avec Hydro-Man, il reproche à la suggestion de Morrie qu'ils vont tuer Spider-Man, étant beaucoup plus intéressé dans des entreprises financièrement plus lucratifs et d'essayer de reconstruire une réputation professionnelle.

Pouvoirs[modifier | modifier le code]

  • Le Shocker porte sur ses avant-bras des gantelets capable de produire en comprimant l'air de puissantes ondes qui font vibrer des objets suffisamment pour les détruire, et blessent les personnes qu'elles touchent; il est équipé d'une combinaison matelassée, afin de contenir l'impact produit par ses turbines à air comprimé.

Autres versions[modifier | modifier le code]

Ultimate Spider-Man[modifier | modifier le code]

Dans Ultimate Spider-Man, le Shocker est un criminel armé de gantelets projetant des rafales soniques. Il affronte souvent Spider-Man, mais se fait battre souvent avec facilité, et se montre rarement plus qu'un peu gênant pour le héros. De plus, il arrive souvent dans des situations typiquement à son désavantage : ainsi, il a attaqué Spider-Man successivement lorsque ce dernier avait le costume noir, lorsque Wolverine ou Kitty Pride étaient avec lui...