Deathlok

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Deathlok
Personnage de fiction apparaissant dans
Deathlok.

Alias Luther Manning
John Kelly
Michael Collins

Jack Truman, Larry Young
The Demolisher, Doctor Donut

Activité(s) agent de la CIA
Pouvoirs Cyborg
Super force
Endurance
Cerveau lié à un ordinateur
Rapidité
Famille Tracy Collins (femme)
Nick Collins (fils)
Janice Manning (ex-femme)
Richard Manning (fils)
Affiliation S.H.I.E.L.D.
CIA
Défenseurs
Wild Pack
Roxxon Oil Company

Créé par Rich Buckler & Doug Moench
Première apparition Astonishing Tales #25 (1974)
Éditeur(s) Marvel Comics

Deathlok est un super-héros appartenant à l'univers de Marvel Comics. C'est un cyborg dont l'identité humaine a été incarnée successivement par plusieurs personnes. Le premier (Luther Manning) a été créé par Rich Buckler et Doug Moench en 1974 dans Astonishing Tales #25. Le suivant (John Kelly) est apparu dans Marvel Comics Presents #62, le troisième (Michael Collins) dans la mini-série Deathlok en 1990, le quatrième (Jack Truman) en 1999, et le dernier en date (Mike Peterson) est apparu dans la série Agents of S.H.I.E.L.D. en 2014[1].

Origine[modifier | modifier le code]

Michael Collins[modifier | modifier le code]

Originaire de Philadelphie, le docteur Michael Collins habitait avec sa femme Tracy et son fils Nicholas. Il travailla pour Stark Enterprises en tant que chef de projet informatique. Il fut débauché par Cybertek Systems, une société concurrente du New Jersey.

Il développa pour eux des prothèses bioniques pendant presque 5 ans, jusqu'au Projet Deathlok.

Ayant eu connaissance d'un cyborg égaré, la Roxxon Oil Company le vola au SHIELD grâce à sa filiale, la Brand. Harlan Ryker faisait partie de l'équipe, et il réussit à reproduire les plans du cyborg pour créer un robot destiné à tuer la Chose lors du Projet Pegasus. Quand le cyborg d'origine s'échappa et que la Brand fut fermée, Ryker fut transféré chez Cybertek, une autre filiale, où il poursuivit ses travaux. Il créa le Warwolf, puis entreprit de faire un deuxième Deathlok, avec le cerveau de John Kelly, un ancien colonel de l'armée. Deathlok était une réussite jusqu'à ce que Kelly tente de prendre le contrôle de son ordinateur intégré. Ce dernier se protégea en électrocutant le cerveau de Kelly, le laissant pour mort.

À la suite de cet échec, Cybertek reprit la recherche. Quand Michael Collins découvrit cela, il demanda à Ryker d'arrêter. Ryker ouvrit le docteur et transféra son cerveau encore vivant sur le cyborg.

La Roxxon envoya son cyborg tout neuf en mission en amérique du Sud où il devait éliminer des guerillos. Le meurtre déstabilisa la nature du calme Collins, ce qui lui permit de reprendre le contrôle de l'ordinateur. Revenant chez Cybertek, il reprit totalement sa liberté neurale et s'enfuit.

Sa femme Tracy trop effrayée, Deathlok se cacha dans un parc d'attraction et enquêta sur la Roxxon. La firme tenta de le supprimer en engageant Mainframe. Ce dernier fut arrêté.

Deathlok retourna en Amérique du Sud détruire les travaux de la Roxxon puis voulut capturer Ryker. Ce dernier voulut faire chanter le cyborg, mais il fut quand même livré à Nick Fury.

Sur demande de Collins, le SHIELD fit croire à Tracy que Michael était parti en longue mission secrète, et il partit à la recherche de son corps. De sa cellule, Ryker envoya le Warwolf éliminer toute preuve.

En tant que Deathlok, il affronta de nombreux ennemis : un robot du Docteur Fatalis, Silvermane, les Sinistres Six... Il fut l'allié de Spider-Man et de Ghost Rider.

La Roxxon revendit Cybertek, et Deathlok affronta Moses Magnum. Il retrouva sa famille juste après. Mais voyant qu'il restait un danger (il fut attaqué par le cerveau de John Kelly, Biohazard), il repartit pour Coney Island.

Depuis il a refait son apparition dans la mini-série Beyond! écrite par Dwayne McDuffie et illustrée par Scott Kolins.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Deathlok # 1-4 (1990)
  • Deathlok # 1-34 (1991-1994)
  • Deathlok Special # 1-4 (1991)
  • Silver Sable and the Wild Pack (1992)
  • Deathlok Annual # 1-2 (1993)
  • Deathlok # 1-11 (1999)
  • Beyond! 2006

Autres média[modifier | modifier le code]

Collaborateurs[modifier | modifier le code]

Joe Casey, Leonardo Manco, Joe Quesada, Gregory Wright, Dwayne McDuffie, Denys Cowan, Mike Manley, Jackson Guice, Steven Butler, Scott Kolins

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Agents of SHIELD saison 1 épisode 13